Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresse du site :


Quand Super Hasard, nous dirige une fois de plus, vers un grand ami des hommes de l'espace : George Adamski.


I Introduction.

     En patrouillant ces temps-ci sur les sites de Google commençant par http://news.google.ca/newspapers nous sommes tombés, avec une grande surprise, sur un article de 1955, concernant le très villipendé citoyen américain, habitant à l'époque un emplacement dans les contreforts du Mont Palomar en Californie: George Adamski.

II Genèse de l'affaire.


          Pour les puristes, qui aiment partir des sources, voici l'url à consulter en page 22 :

http://news.google.ca/newspapers?nid=wZJMF1LD7PcC&dat=19551120&printsec=frontpage&hl=fr

     Et voici le document en question :


     Nous avons digitalisé cette image, et voici alors pour les spécialistes le texte en question :

An amateur insists he's met Martians, venusians and Saturnians

He says he went to outer space


BY WARREN HALL



    It all started during a shower of meteors on October 9, 1946. An amateur astronomer named George Adamski, attempting to count the number of meteors falling per minute, saw a large cigar-shaped object hovering above a montain ridge between Mount Palomar and San Diego, California. When it tilted its nose upward and streaked off, leaving a fiery trail behind, he went in and turned on the radio. A news broadcast reported that "hundreds of people" had seen the same thing.

    The rest of the world went on spotting unidentifiable objects in the sky in many places and in great profusion but George did much more than that. Anyone who cares to believe two books he has written will discover that he not only established contact with visitors from other worlds but went riding in "scout ship" flying saucers up to a mother ship, which launches saucers like a fish giving birth to its young.

    Furthermore, he has pictures which he says provide definite proof of his claims.

    If it is any comfort, Adamski's believers can be assured that the callers from outer space are people just like ourselves, only considerably smarter and better looking. They come from the other planets of our solar system, which have a sort of Interplanetary United Nations to direct solar affairs. We have been excluded so far because we are quite backward and have such a stupid way of wanting to fight one another all the time.

    These people have been looking us over for centuries, off and on, and they are back again for a specific reason, Adamski says, Seems the Earth has been tilting on its axis rather badly and may, at any moment, do a complete flop. If so, large areas now under water will emerge, and vice versa, The other worlds are concerned about this for our sake, of course, but even more so because the shift might affect magnetic lines between the planets.

    When Adamski first observed the sky visitors, he was the leader of a colony occupying a niche on the side of Mount Palomar, atop which the famous 200-inch telescopeis located. Born in Poland in 1891, he had been brought to this country by his parents when he was two and received only a brief formal education. For many years he was a migratory worker, but gradually he accumulated a following to whom he lectured on what he called the universal laws.

    He had always thought that the other planets were peopled by superior beings of the earth type, so it was no particular surprise when, about 12:30 p. m, on November 20, 1952, on the California desert, 10.2 miles from Desert Center toward Parker, Arizona, he "made personal contact with a man from another world".

    Neither did it surprise him that the ship from outer space seemed to trail his party on a picnic trip and waited for him to leave the rest of the group before landing one of the crewmen to confer with him. This interview, which was conducted in the sign language but appeared quite productive for both parties, was described in "Flying Saucers have Landed", a book written by Adamski and a collaborator. It was published simultaneously in England and the United States in 1953 by the British Book Center, has sold more than 80,000 copies in this country alone, has been translated into Dutch, Spanish and French and is soon to be translated into most of the other European languages. Adamski told how his new friend led him to a waiting "scout ship". It was "a beautiful small craft, shaped more like a heavy glass bell than a saucer... translucent and of exquisite color" . Despite a warning, Adamski got too close as it was taking off and some of the power swept over him. It numbed him only, but as luck would have it, the negatives of the pictures he had taken were fogged and all he had to substantiste his tale was a rather hazy shot of the saucer and plaster casts of his visitor's footprints.

    The second book, "Inside the Space Ships", was published a few weeks ago by Abeland-Schum Inc., a New York firm which expects it to do as well if not better than its predecessor. It takes up where the first one left off and goes a lot further-out to the moon, in fact.

    Adamski's space pals, grateful for all he has done to straighten out world thinking about them, come back time after time to take him on joy rides. In most of these trips he is escorted to some lonely spot where a flying saucer is waiting, and is lofted to a rendezvous with the mother ship, where Martians. Venusians and Saturnians, both male and female, are eager to wine and dine him.

    Ordinarily they take him up in the mother ship some 50,000 miles or so and just float around while, through mental telepathy, they tell him about the universe and the deficiencies of his fellow terrans. On the next to the last trip, however, he is flown around the moon so he can observe the busy cities, the wooded mountains, the lakes and rivers that we poor earthbound creatures have been unable to see.

    Not only that, but he is given a sort of super-TV travelogue of Venus. "There was no screen. Before my astonished gaze, as the lights dimmed, the scenes hung suspended in the space of the room" , and he was assured they were being "beamed directly" from Venus to this ship, He saw cities and closeups of people "going about their business in much the same manner as Earth folk" , animals and birds and flowers, "little different from ours on Earth". The life spart of the people, he was told, was about 1,000 years, due to the fact that the cloudy atmosphere filtered out destructive rays.

    For this book, Adamski was able to take some more pictures but the "magnetic power" in the space ships continued to blur them badly. Maybe his friends in the flying saucers will bring him a magnetic-proof camera soon, Some of that 3-D color TV would be nice, too.

**********************


    Voyons maintenant notre très modeste et plutôt libre traduction :

    Tout a commencé lors d'une pluie de météores, le 9 Octobre 1946. Un astronome amateur du nom de George Adamski, en essayant de compter le nombre de météores tombant par minute, a vu un grand objet en forme de cigare planant au-dessus d'une crête d'une montagne entre le mont Palomar et San Diego, en Californie. Puis le cigare a incliné son nez vers le haut, et a filé, en laissant une traînée de feu derrière lui. En entrant chez lui, Adamski, alluma la radio. Des actualités, rapportaient que "des centaines de personnes" , avaient vu la même chose.

    Le reste du monde a continué à repérer de multiples objets non identifiés dans le ciel, et en de nombreux endroits, mais George a fait beaucoup plus que cela. Toute personne qui se soucie de croire aux deux livres qu'il a écrits, va découvrir que non seulement il a établi le contact avec les visiteurs venus d'autres mondes, mais est monté dans une soucoupe volante constituant une "navette" jusqu'à un vaisseau-mère, qui lance les soucoupes comme un poisson donnant naissance directement à ses alevins .

    En outre, il a obtenu des images qui, selon lui, sont la preuve définitive de ses affirmations.

     Pour être bien à l'aise, les adeptes d'Adamski peuvent être assurés par le fait que les venus de l'espace sont juste des gens comme nous-mêmes, mais ils sont seulement beaucoup plus intelligents et plus beaux. Ils viennent des autres planètes de notre système solaire, qui opèrent dans sorte de Nations Unies interplanétaires pour diriger les affaires du Système Solaire. Nous y avons été exclus jusqu'à présent, parce que nous sommes tout à fait arrièrés et et nous avons une stupide propension à vouloir nous battre, tout le temps.

    Ces personnes nous surveillent attentivement depuis des siècles, et ils sont de retour pour une raison particulière. Adamski dit, qu'il semblerait que l'axe de la Terre s'incline dangeureusement et peut, à tout moment, basculer. Dans ce cas, de vastes zones actuellement sous l'eau, vont émerger, et vice-versa. Les autres mondes sont préoccupés par cela, qui nous est imputable, mais plus encore parce que le changement amorcé pourrait affecter les lignes magnétiques entre les planètes.

    Quand Adamski, a d'abord observé, les visiteurs du ciel, il était le chef d'une fratrie qui nichait sur le flanc du Mont Palomar, au sommet duquel des télescopes célèbres de 200 pouces ( très voisin de 5 m) sont installés.

    Né en Pologne en 1891, il avait été élevé dans ce pays ( les USA bien sûr) par ses parents quand il avait deux ans et n'a reçu qu'une brève éducation formelle. Depuis de nombreuses années, il était un travailleur migratoire, mais peu à peu, il a rassemblé une suite de gens, à qui il donnait des conférences sur ce qu'il appelle les lois universelles.

    Il avait toujours pensé que les autres planètes ont été peuplées par des êtres supérieurs du type des terriens, de sorte qu'il ne fut pas particulièrement surpris, lorsque, vers 12h30. p.m, le 20 Novembre 1952, sur le désert de la Californie, à 10,2 miles du Desert Center vers Parker, Arizona, il a pris personnellement contact avec un homme d'un autre monde.

    Il ne fut pas non plus surpris quand le navire de l'espace sembla survoler son groupe d'amis venu là en pique-nique et il quitta alors le reste du groupe pour aller s'entretenir plus loin avec l'un des membres d'équipage. Cet entretien, qui s'est déroulé dans la langue des signes, mais qui fut pourtant efficace pour les deux parties, a été décrit dans l'ouvrage "soucoupes volantes ont atterri ", un livre écrit par Adamski et un collaborateur. Il a été publié simultanément en Angleterre et aux États-Unis en 1953 par le Centre du livre britannique, a vendu plus de 80.000 exemplaires dans ce seul pays, a été traduit en néerlandais, en espagnol et en français et sera bientôt traduit dans la plupart des autres pays européens langues.

    Adamski a raconté comment son nouvel ami l'a transporté dans "une navette spatiale". C'était "une belle petite embarcation, façonnée plutôt comme une cloche de verre lourd, qu'une soucoupe ... translucide et de couleur exquise".

     En dépit d'une mise en garde, Adamski s'est approché trop près quand l'engin a pris son envol et il en a subi les radiations. Il en résulta un simple engourdissement, mais malencontreusement les négatifs des photos qu'il avait prises furent blanchis et tout ce qu'il avait filmé de la soucoupe pour confirmer son récit, étaient flou , mais il restait les moulages en plâtre de l'empreinte de son visiteur.

    Le deuxième livre, "Inside the Space Ships", a été publié il y, a quelques semaines par Abeland-Schum Inc., une firme de New York qui attend que ce livre, fasse aussi bien sinon mieux que son prédécesseur. Le récit reprend là où le premier s'était arrêté, et va beaucoup plus loin et même juqu'à la lune, en fait.

    Les amis de l'espace d'Adamski, lui sont reconnaissant pour tout ce qu'il a fait, pour rectifier la pensée que le monde entretient à leur sujet, et reviennent à chaque fois pour l'emmener dans des expéditions joyeuses. Dans la plupart de ces voyages, il est escorté jusqu'à un certain endroit isolé où une soucoupe volante est en attente, pour rejoindre ensuite le vaisseau-mère, où Martiens. Vénusiens, Saturnien, à la fois hommes et femmes , sont impatients de festoyer avec lui.

    Ordinairement, ils le prennent, et le transporte, dans le vaisseau-mère à quelques 50.000 miles ou plus et se laissent juste flotter là, et par télépathie, il l'entretiennent sur l'univers et sur les carences de ses compatriotes terriens. En ce qui concerne son dernier voyage, cependant, il a été transporté autour de la lune, afin qu'il puisse observer les villes occupées, les montagnes boisées, les lacs et les rivières que nous, pauvres créatures terrestres sont incapables de voir.

    Non seulement cela, mais on lui a octoyé, une vision panoramique en 3D de Vénus. "Il n'y avait pas d'écran. Lorsque les lumières se sont éteintes, à mon grand étonnement, les scènes étaient suspendues dans l'espace de la salle", et on lui a assuré que ces scènes étaient "captées et transmises directement" de Vénus à ce navire. Il vit des villes et de gros plans de gens "vaquant à leurs occupations de la même manière que ceux de la Terre", les animaux et les oiseaux et les fleurs, différent peu des nôtres sur Terre. La durée de vie de la population, lui a-t-on dit est d'environ 1000 ans, en raison du fait que l'épaisse atmosphère filtre les rayons destructeurs.

    Pour ce livre, Adamski a pu prendre encore plus d'images, mais le "champ magnétique" dans les vaisseaux spatiaux a continué à les brouiller. Peut-être que ses amis des soucoupes volantes vont lui offrir bientôt un appareil photo magnétique, ou peut-être un cliché couleur 3-D TV et ce serait serait bien, aussi.


    Fin de notre traduction grosso modo.

III Commentaires ciblés d'ARTvision .

    Commençons, si vous le voulez bien, par ce paragaphe 8 de notre article (myslune.html) que nous invitons aimablement nos amis à redécouvrir si possible.

a) Quand le channel Monique Mathieu, nous parle d'Adamski.

    En voici simplement le tout début :

Quand le channel "Monique", nous fait faire un bond vertigineux et transcendant, concernant l'impact d'un missile sur la Lune (Paragraphe en date du 16/10/09).


      Le Mercredi 14 Octobre 2009, nous avons eu le privilège de recevoir de l'internaute canadien Roland l'url suivant :

http://www.choix-realite.org/?8668-est-ce-que-79-millions-de-dollars-le-cout-de-la-mission-cest-evapore

      En plus du fait que ce texte mentionne en deuxième partie, la provenance de la Lune, confirmant ainsi les déclarations extraordinaires de RoseC, (Voir RoseC.html ), il est fait mention d'une interview avec le Grand Maître, Liva de la Lune :

Impact du missile envoyé sur la Lune


       12 Octobre 2009


       Je vois un être que je reconnais. Il me dit : .

      "
Je suis Liva, votre frère de la Lune, et je vous aime.

       Les hommes de la Terre sont inconscients et destructeurs. L'impact qu'il y a eu sur notre planète ne sera pas dramatique pour elle. De plus, il ne touche que la partie pour moi inexistante de la Lune, puisqu'elle a transité et qu'elle n'est plus dans la troisième dimension. Cet impact ne touche que son « squelette », en quelque sorte....

      Fin de citation ...


      C'est à la suite ce texte inouï, que nous avons décidé d'écrire à Monique Mathieu, et voici le début de notre missive en date du 19/06/2008 :

     Très chère équipe bénie,

      Je viens de prendre connaissance de l'important message de la médium Monique Mathieu placé à :


      De ce message, je retiens entre autre choses de sublime, les expressions :

" La Lune a une énorme importance à plusieurs niveaux. Elle est, comme la Terre, habitée par une entité mère. Elle se serait déjà morcelée en astéroïdes si elle n'était pas protégée par cette entité tout comme la Terre est protégée par la sienne ...Lorsque des Terriens sont venus sur cet astre et y ont posé les pieds, certains ont eu la confirmation que la partie cachée était habitée, occupée par des structures, des bases gigantesques. Vos gouvernements le savent et c'est une des raisons pour lesquelles il leur a été interdit de continuer cette conquête."

      Il se trouve que c'est exactement, ce que dit Adamski dans le texte suivant :

" - Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons nous-mêmes un grand laboratoire juste au-delà du bord de la Lune, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps... ".

"A l'intérieur de vaisseaux de l'espace " voir mon article à :


     Mais ce qui me fait vous écrire c'est surtout au sujet des bases gigantesques évoquées plus haut et je me demande si l'une de ces bases n'est pas la super-structure gigantesque que je présente dans mon article :


, et, super-structure que tout un chacun peut voir sur la face cachée de la Lune, sur une photo de la NASA présentée en Janvier 1969 à la page 33 du PARIS MATCH n° 1028 . Personne n'avait vu à l'époque cette super-structure, car à mon avis, on n'était pas prêt pour encaisser une telle découverte.

      Si donc Madame Monique Mathieu pouvait nous en dire plus sur cette affaire incroyable, nous lui en serions infiniment reconnaissants.

     Sur ce recevez très chère équipe nos vives cordialités des tropiques.

     Fred IDYLLE

http://www.artivision.fr

     
Et voici la réponse qui nous fut faite le 28 juin 2008 ( les couleurs sont de nous, bien sûr) :

----- Original Message -----
From: ACT Monique
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Saturday, June 28, 2008 6:06 PM
Subject: Réponse de Monique - ACT
                 Bonjour,

     Les gouvernements de plusieurs pays ainsi que beaucoup de scientifiques sont tout à fait au courant de l'existence de bases sur la lune et autres corps célestes ainsi que des civilisations extraterrestres.

     Pour des raisons de main mise sur les populations, ils n'ont jamais voulu dévoiler au monde ce qu'ils considèrent comme des secrets d'état, d'ailleurs certains ont payé de leur vie le fait d'avoir dévoilé l'existence de nos frères galactiques.

     Nous sommes dans une civilisation de secrets malheureusement, s'il n'en était pas ainsi, les peuples auraient évolué beaucoup plus vite et auraient intégré la fraternité.

     En cette fin de cycle, tous les voiles tomberont et beaucoup de révélations seront faites à l'humanité (révélations qui pourront créer des chocs culturels, religieux …).

     Concernant Adamski, il a réellement été en contact avec les Vénusiens, il y a eu maintes preuves de ses contacts, mais malheureusement, il y a toujours eu de la désinformation concernant ce sujet.

     Le Vatican est au courant de l'existence de nos Frères Galactiques, et il est malheureusement d'accord avec les gouvernements mondiaux pour maintenir le secret sur ces multiples contacts qui ont eu lieu depuis plus de 50 ans entre les humains et les civilisations extraterrestres.

     Nous pensons que bientôt, nous verrons en masse nos frères de lumière, ils nous ont dit, il y a fort longtemps, qu'ils se manifesteraient de façon visible pour tout le monde à la fin de notre cycle. Ils nous ont également dit qu'il pourrait y avoir un plan d'évacuation de la Terre si l'humanité n'ouvrait pas davantage sa conscience à la fraternité et à l'amour inconditionnel. Cependant, tout est encore à notre portée, car nous sommes les artisans de notre devenir et nous pouvons changer beaucoup de choses sur notre monde.

     Bien amicalement.

     Monique & Nat

     Fin de citation...

    Comme on le voit, nous n'avons pas eu de réponse concernant l'affaire claire et nette du Paris Match 1028, qui nous interpelle au plus haut point, mais nous avons été très surpris de recevoir une information non demandée sur Adamski, (et comme sur ce site, rien ne se fait au hasard), cette information, jointe à celle du "Milwaukee Sentinel" présentée plus haut, vont justement nous permettre d'en dire plus sur cet Adamski, si critiqué par ces détracteurs zélés et zététiques qui ne raisonnent que très superficiellement.

     Cependant, nous prions aimablement, alors les novices ingénus et autres profanes candides, qui découvrent ARTivision avec cet article, de bien attacher leur ceinture, car à l'altitude où l'on va évoluer, il risque d'y avoir de très fortes turbulences...

b) Quelques photos d'Adamski.

    Voyons d'abord cette phrase en traduction : " a vu un grand objet en forme de cigare planant au-dessus d'une crête d'une montagne entre le mont Palomar et San Diego, en Californie. Puis le cigare a incliné son nez vers le haut, et a filé, en laissant une traînée de feu derrière lui. En entrant chez lui, Adamski, alluma la radio. Des actualités, rapportaient que "des centaines de personnes" , avaient vu la même chose."

    Voici donc à titre d'exemple un cigare photographié par Adamski lui-même avec en prime les navettes qui circulent autour :

 

Cigare interplanétaire et scouts, photographiés par Adamski
le 5 Mars 1951, à 10h30 avec un télescope de 6 pouces, à Palomar Gardens en Californie (couleur ajoutée)
.
    Avouez qu'il fallait déjà être un fortiche en photographie pour réussir en 1951, une telle serie de photos, ou encore un grand manipulateur du trucage, capable de faire ombrage, aux meilleurs spécialistes des studios de Hollywood.

    Mais, voici une vidéo moderne, prise au dessus de Salida , une petite ville du Colorado, et vidéo que nous a envoyée, notre ami André, artiste du Canada, dès Avril 2011:

----- Original Message ----
- From: André Julien
To: Undisclosed-Recipient:;
Sent: Monday, April 18, 2011 3:58 AM
Subject: Ovni et mystere à Salida


Aujourdhui j'ai visionné le film suivant :


         Un film des plus intéressants concernant, un Ovni de plus pres de 1 km, de forme allongée qui passait au dessus de Salida dans le Colorado.

    N'est-ce pas mystérieux?


         Et voici notre réponse :

----- Original Message -----
From: Fred IDYLLE
To: André Julien Sent: Monday, April 18, 2011 1:42 PM
Subject: Re: Ovni et cigare en ligne

    Cher André .

    Bonjour de la Caraïbe.

     J'ai apprécié énormément ce film sur un cigare volant, et surtout le commentaire final, qui signifie à peu près ceci : " Peut-être devrons nous attendre encore 70 ans pour en savoir plus ? ".

     Il y a belle lurette que j'ai intégré le fait que notre ciel est jonché d'engins venus d'ailleurs et que les autorités le savent très bien et le cachent évidemment pour de vulgaires raisons politiques économiques et surtout militaires.

    Mais dès Janvier 1951, on avait déjà vu ceci :


    Et, plus près de nous, on a aussi vu, ce superbe cigare, dont hélas, j'ai perdu, les références exactes :


    et cela pourtant n'a servi à rien , pour que ceux qui nous gouvernent avouent la vérité. La Terre est bel et bien, visitée par des engins énormes qui n'appartiennent pas à notre civilisation, et dont les performances dépassent de très loin nos connaissances technologiques. Point Barre.

    Vives amitiés tropicales

          Fred IDYLLE


    Fin de missive.

    Le 14/08/2013, nous avons retrouvé les références du super cigare photographié par Adamski, vu plus haut :



    Ces références sont tirées du fascicule :


    Poursuivons maintenant, si le voulez bien, par ce passage :     "En outre, il a obtenu des images qui, selon lui, sont la preuve définitive de ses affirmations.

    Pour être bien à l'aise, les adeptes d'Adamski peuvent être assurés par le fait que les venus de l'espace sont juste des gens comme nous-mêmes, mais ils sont seulement beaucoup plus intelligents et plus beaux. Ils viennent des autres planètes de notre système solaire, qui opèrent dans sorte de Nations Unies interplanétaires pour diriger les affaires du Système Solaire. Nous y avons été exclus jusqu'à présent, parce que nous sommes tout à fait arrièrés et et nous avons une stupide propension à vouloir nous battre, tout le temps.

    Ces personnes nous surveillent attentivement depuis des siècles",


     A propos des images d'Adamski, rappelons, à toutes fins utiles, un autre fait incontournable. Il est le premier, en fin 1952 à avoir présenté des photos inouies claires et nettes de soucoupes volantes, et les détracteurs s'y sont cassés les dents, pour démontrer qu'elles étaient fausses, et jusqu'à présent personne n'a réussi à y trouver une quelconque supercherie : Ces photos ont été prises à l'aide d'un télescope de 15 cm d'ouverture à Palomar Garden,s en Californie.

  

     On demeure n'est-ce pas muet de stupéfaction, devant la netteté de ces images de 1952...

Si D'autre part si, comme on le dit, ces êtres sont intervenus depuis des siècles dans l'évolution de notre planète, cela signifie que toute notre histoire, enseignée dans nos écoles et universités, est complétement à revoir.

c) Quand Adamski parle du Passé de la Terre;

    Mais, peut-être conviendrait-il ici, de faire un sérieux voyage dans le Temps en plongeant dans le texte peu ordinaire qui suit :


    Tiré des pages 91 et 92 de l'ouvrage de George ADAMSKI "A l'intérieur des Vaisseaux de l'espace" , publié chez Michel Moutet en 1979, mais aux USA dès 1955.

    Comme on le voit le Passé de cette planète Terre, semble être bien plus fabuleux, que ne saurait l'imaginer un maître très aguerri de la Science-Fiction. D'ailleurs on se demande, pourquoi cet Adamski n'a pas jugé bon, d'écrire plutôt, lui aussi des romans de S-F, qui lui permettraient à tous les coups, d'obtenir le Prix Jules Verne de l'époque, et surtout de bénéficier d'une plus grande considération de ses concitoyens, et des autres quidams d'ailleurs...

d) Quand Adamski prend les astronomes à rebrousse-poil .

    Mais, il y a autre chose d'une grande importance , que les détracteurs zélés plein de servilité envers les médias habituels, ont passé volontairement ou négligemment sous silence. C'est le fait qu'Adamski, qui avait à sa disposition des revues et des livres sur l'espace, a pourtant, délibérément pris le contrepied, de tout ce qui était admis à l'époque sur le sujet, et les psychologues et autres psychiatres, sont restés muets sur cette affaire pourtant très étrange.

     Mais, voyons cela de plus près :

    Voici, une revue bien française de vulgarisation scientifique, qui existait déjà à l'époque d'Adamski, et dont le premier numéro que nous possédons, est sorti en Mai 1947. Cette revue a bien sûr, publié plusieurs articles sur la Lune avant le n° suivant :


, et dont le début d'un article détaillé sur la Lune se présente ainsi :


    Aux USA, il existait aussi de nombreux magazines comme celui-là, ( en particulier le magazine "Sky and Telescope" , paru dès Nov 1941), qui publiaient régulièrement des informations classiques sur notre satellite, et qu'Adamki pouvait, lire à volonté.

    Mais, pour être plus explicite, voyons brièvement ce que l'on nous dit dans ce Sciences et Avenir n°153 Nov. 1959, et qu'Adamski , pouvait aussi découvrir dans d'autres magazines américains de son époque :

Début de citation :

Futures visions Lunaires ?

    ....C'est le moment de nous préparer à la première grande révélation astronomique. Ce que des esprits scientifiques pouvaient refuser d'imaginer gratuitement  nous devons le regarder bien en face: Que seront les paysages lunaires?
      ...Jusqu'ici, c'est comme par jeu que certains astronomes se sont plus à les concevoir. Sur quels  éléments certains pouvaient-ils raisonner ?
      D'abord la nudité du sol est évidente, ni fleuves, ni mers, ni forêts. Pas de nuages. Un monde strictement minéral
.       D'autre part , la certitude de l'absence d'atmosphère. D'où découlaient de nouvelles certitudes  : toute érosion aussi  bien éolienne que  fluviales, est à exclure : la lumière du soleil ne pouvant se  diffracter sur les molécules atmosphériques comme elle le fait chez nous, en donnant au ciel son apparence azurée, le ciel est noir , même en plein jour, et les étoiles y scintillent sans cesse; le fait que toute diffraction est impossible mène à comprendre que tout objet est divisé en deux moitiés bien opposées, l'une franchement éclairée l'autre franchement dans l'ombre, sans que des molécules gazeuses donnent un certain moelleux aux ombres portées; enfin, élément décisif pour compléter notre tableau, la lumière est terriblement forte, terriblement crue car les feux du soleil ne sont filtrés par rien.

  Fin de citation.


      Nous avons, comme à notre habitude, mis en évidence, en rouge, les mots clés à prendre en considération avec attention, dans cette déclaration.

     Nous avons aussi, à part du magazine en question, cet ouvrage qui nous parle de la Lune, dans les mêmes termes. ( Bien sûr, il parle aussi des autres planètes) :

  

     Nous gardons précieusement, avec une certaine nostalgie, cet ouvrage, édité en Octobre 1947, car il nous avait été offert, il y a bien longtemps déjà, à la Distribution des Prix en Terminale. Il résume toutes les connaissances astronautiques et planétaires de l'époque, que s'est autorisé audacieusement à contredire Adamski, et aussi le nommé Howard Menger dont nous parlerons plus tard.

     Et voici donc, ce que l'on peut y lire, en page 112 :

     " Chaque monde, chaque projet de voyage porte avec lui une tare principale qui, dominant toutes les autres, représente la difficulté caractéristique à vaincre. Nous avons de nombreuses fois indiqué que l'aéro-astronef ne pourrait être remplacé par l'astronef tripode que le jour où nous aurions trouvé le moyen de résorber l'énorme dégagement de chaleur produit. Et en attendant, l'aéro-astronef ne saurait nous conduire dans un monde sans atmosphère. Or la Lune ne posséde pas d'atmosphère : là est sa première tare. Une autre, non moins sérieuse, c'est la trop longue durée des jours et des nuits.

     Quant au spectacle du monde lunaire, il a mille fois été imaginé. Donc, ici encore, inutile de nous attarder. Ni air, ni eau, ni la moindre trace d'une vapeur quelconque : ce ne sont vraiment pas des pespectives de villégiature bien souriantes. La Lune est, de plus, le royaume de l'éternel silence par suite du manque d'agent transmetteur des sons. Un panorama curieux sera certes celui d'un ciel tout noir dans lequel le disque solaire apparaîtra sans rayons et où les étoiles et la Terre seront visibles en plein jour....Etc...
.

     Un grand merci donc à l'internaute qui nous découvrira, le nom d'un ouvrage américain, qui dans le début les années 50, nous parlait du système solaire de manière semblable.

     Mais avançons un petit peu plus, dans notre traduction du texte de Mr Warren Hall qui, d'après ce texte (où il ne figure aucune critique incisive), déjà en 1955, est un admirateur d'Adamski. Bravo donc à ce Monsieur (sans doute déjà décédé), et aux journaux "Milwaukee Sentinel" et "The American Weekly" d'avoir osé publier, ce texte qui a dû paraître bien ridicule aux bien-pensants de l'époque, et même à ceux-là, qui de nombreuses années après, ont pu le lire. Un exemple significatif se trouve dans l'ouvrage de la collection "pour et contre" dont voici un exemplaire classique:


et voici le passage d'Aimé Michel qui se trouve en page 29 :


     On ne peut être plus caustique n'est-ce pas ?

     Nous dédions donc cet article, à ce Mr Warren Hall et aussi bien sûr à George Adamski afin qu'ils découvent Paix, et Lumière dans la haute dimension, où ils évoluent en ce moment et que leur joie, rejaillisse tant soit peu sur les terriens qui sont épris de la découverte d'une connaissance transcendante pour mieux vivre sur cette planète.

    Mais, poursuivons notre analyse :

"...et ils sont de retour pour une raison particulière. Adamski dit, qu'il semblerait que l'axe de la Terre s'incline dangeureusement et peut, à tout moment, basculer. Dans ce cas, de vastes zones actuellement sous l'eau, vont émerger, et vice-versa. Les autres mondes sont préoccupés par cela, qui nous est imputable, mais plus encore parce que le changement amorcé pourrait affecter les lignes magnétiques entre les planètes.

    Quand Adamski, a d'abord observé, les visiteurs du ciel, il était le chef d'une fratrie qui nichait sur le flanc du Mont Palomar, au sommet duquel des télescopes célèbres de 200 pouces ( très voisin de 5 m) sont installés.

    Né en Pologne en 1891, il avait été élevé dans ce pays ( les USA bien sûr) par ses parents quand il avait deux ans et n'a reçu qu'une brève éducation formelle. Depuis de nombreuses années, il était un travailleur migratoire, mais peu à peu, il a rassemblé une suite de gens, à qui il donnait des conférences sur ce qu'il appelle les lois universelles"
.

    Le Webmaster d' ARTivision n'ayant aucune qualification dans les études mathématiques d'astronomie, il ne peut se prononcer sur cette affaire d'axe de la Terre qui est entrain de basculer. Aux spécialistes de répondre.

    Quant à dire, que de vastes régions qui sont sous l'eau actuellement, vont émerger, dès 1934, l'extralucide américain Edgar Cayce, dans cet ouvrage de poche :

  


    Mais, il semblerait que la re-structuration de la "grille magnétique", de cette planète a été confiée à un certain Maître transcendant nommé Kryeon qui affirme qu'une manipulation cosmique a eu lieu aux dates du 16 Aout 1987, puis le 11 janvier 1992 et enfin le 23 avril 1994, et ces dates ont été cruciales dans la re-structuration spacio-temporelle  du trellis magnétique de la planète Terre, et que par conséquent toutes les prédictions en cours ont été annulées et les compteurs, pour ainsi dire, furent remis à zéro. C'est sans doute pour cela que pour la plus fameuse prédiction de Nostradamus qui devait arriver en  Juillet 1999, rien ne s'est passé. Il en a été de même de certaines prédictions d'Edgar Cayce. A vous de croire ou pas à tout cela !!!

e) Quand Adamski parle du langage universel .

     En ce qui concerne les lois universelles, dont on parle plus haut, nous n'en savons rien, mais notons que le contacté George Adamski, très critiqué par les médias et les ufologues qui se croyaient à l'époque, très qualifiés, (et le voilà dans une vidéo espagnole :)


,avait institué, pour ses partisans, un cours avancé de télépathie, et on se demande maintenant pourquoi, il tenait à parler de cette disciplne, non encore reconnue, dans nos universités...

     Voici ci-dessus, les deux fascicules, dont nous disposons, et qui parlent de cette affaire étrange de télépathie. Ces fascicules sont issus d'une traduction privée du texte anglais d'Adamski, dont le copyright remonte à 1958 , à une époque où les scientifiques n'auraient jamais osé prononcé ce mot en public.

  


     Adamski disait que la télépathie , était le langage cosmique universel, qui lui avait permis de recevoir des Maîtres d'en Haut, une instruction spécifique.

     Précisons cependant que nous ne savons pas si Adamski, avait pu trouver en anglais, la traduction de certains ouvrages français de l'époque (ou des ouvrages similaires en anglais et merci mille fois à l'internaute qui pourrait connaitre le titre de ces ouvrages en question), comme les ouvrages suivants que nous avons dans notre bibliothèque et qui parlaient aussi de Télépathie:

- L'influence à distance : La Transmission de la Pensée et la Suggestion Mentale, de Paul C. JAGOT publié par la Maison du Progrès à Paris en Oct. 1925

- Hypnotisme, Suggestion et Télépsychie de Marcel Baugin publié par la Diffusion Scientifique Paris 1956.

     A vous de juger tout cela, documents à l'appui...


f) Quand on découvre les photos truquées de la NASA.

    Mais faisons maintenant ici, une première digression, en fonction des phrases suivantes, vues plus haut au sujet de la Lune :

"...le ciel est noir , même en plein jour, et les étoiles y scintillent sans cesse; le fait que toute diffraction est impossible mène à comprendre que tout objet est divisé en deux moitiés bien opposées, l'une franchement éclairée l'autre franchement dans l'ombre, sans que des molécules gazeuses donnent un certain moelleux aux ombres portées...".

Et aussi celle-ci :

"...La Lune est, de plus, le royaume de l'éternel silence par suite du manque d'agent transmetteur des sons. Un panorama curieux sera certes celui d'un ciel tout noir dans lequel le disque solaire apparaîtra sans rayons et où les étoiles et la Terre seront visibles en plein jour....Etc...".

Depuis des années nous nous sommes posés alors la question de savoir pourquoi certaine photos de la Nasa montrant une prétendue évolution d'astronaute sur la Lune ne montraient pas le fait que la partie non exposée aux rayon du soleil par exemple de certains astronautes ou LEM, n'était pas dans le noir absolu.

     Le 2/04/08 , nous avons eu le bénéfice de découvrir dans une librairie le n° Hors Série de "Science&Vieconcernant "50 ans de conquêtes spatiales" .


    Mais, si l'on regarde à la page 8 de cette revue, on découvre cette photo de l'astronaute Charles Duke, d'Apollo 16, où ce phénomène de l'absence d'un noir total, sur la partie avant de l'atronaute est manifeste, et on y voit tous les petits plis de sa conbinaison et même la camera qui y est fixée etc. Comme celui qui a pris cette photo n'avait pas ( on le dit de flash à sa dispostion ), cette photo est très suspecte :


    De plus, en bas de page, on peut lire plus clairement, ceci :


    Le commentaire ci-dessus est très significatif, car il nous parle de l'astronaute qui est sur la photo, mais chose très surprenante, ce commentaire oublie délibérément, de nous expliquer ce qui est le plus troublant de cette photo ...

    Que sont donc, en effet, les deux disques lumineux, ( qui ne sont évidemment pas des étoiles que l'on devrait parait-il apercevoir) que l'on voit, un peu à gauche au dessus de la tête de l'astronaute ?

     En effet si l'on suppose que le disque lumineux supérieur, puisse être une portion du Soleil, au dessus du paysage lunaire, que représente donc le disque très caractérisé en-dessous. (Un défaut de la photo au développement diront immanquablement certains...) .

    Il en est de même hélas, avec cette autre photo, où il ne peut plus y avoir d'équivoque, car deux "soleils", sont alors clairement présents.


    On y voit l'astronaute Aldrin, lors de la mission Apollo 11, qui déploie  un dispositif destiné à mesurer le vent solaire.

    A notre connaissance la NASA n'a jamais expliqué cela , et si un internaute possède le document officiel en question, où elle s'exprime à ce sujet, qu'il soit assez aimable pour penser à nous.

    Il y a trente ans, nous pensions qu'il s'agissait d'ovnis, observant les évolutions des astronautes. Mais dès lors, n'est-il pas désormais judicieux de penser qu'il ne s'agit que de vulgaires reflets parasites de projecteurs, mal positionnés sur le centre de simulation bien terrestre, où l'on a pris cette photo ?

En effet, en fouillant dans nos dossiers, pour trouver un document, nous sommes tombés par hasard ( hum, hum ), sur cette photo du n° 293 de la revue Sciences&Avenir de Juillet 1971, qui présentait la jeep lunaire qu'allait emporter sur la Lune, la mission américaine Apollo 15 :


James Irvin, David Scott, et Alfred Worden sont photographiés
ici avec le Lunar Rover qui mesure environ 3m et peut atteindre 13km à l'heure.


     Nous vous invitons, de plus, à bien analyser la puissance du projecteur, placé derrière les astronautes. Il y a aussi certainement, bien d'autres, placés devant la scène, et sur les côtés. Ces projecteurs, ne sont-ils pas à l'origine des reflets parasites, (jamais non plus expliqués par la NASA), que l'on observe aussi sur la photo suivante,


     3 soleils d'un coup, pour l'astronaute Conrad, les bras chargés d'appareils formant un laboratoire Lunaire , cela fait beaucoup n'est-ce pas !!! d'autant que l'on voit ici parfaitement la réfraction et la diffusion des rayons lumineux, dans une atmosphère qui ne devrait pas dit-on exister sur la Lune...

    Il va sans dire que pour ARTivision, il n'y a aucun doute que les photos montrant le prétendu débarquement des astronautes (d'Armstrong et des autres)  sur la Lune, sont bel et bien truquées.

    Autre exemple : Personne, en effet, n'a jusqu'à présent, avancé la moindre explication à la photo AS17-137-20979 d'Apollo 17, que nous avons en exclusivité, présentée sur notre site, depuis pas mal de temps :


     Alors que l'on aperçoit clairement les traces de pas de l'astronaute sur le sol lunaire meuble, , la roue arrière droite de la jeep lunaire (dont le garde-boue, nous dit-on, a été bricolé très grossièrement au cours d'une sortie lunaire bien déterminée), n'a laissé aucune trace ni en avant, ni en arrière prouvant un déplacement quelconque de cette jeep. De plus,  la terre accrochée dans la partie haute de la garniture de la roue arrière, laisse à supposer que le véhicule a déjà  roulé quelque part.

     Autrement dit, la jeep est arrivée , sans rouler sur le sol lunaire, après pourtant avoir fait, de grandes ballades ailleurs. Comme il n'existait pas de grue pour poser, à un moment quelconque, en douceur, cette jeep sur le sol, à cet endroit, soit tout ceci s'est passé "sur Terre" avec une vraie grue (et dans la précipitation de l'action, les opérateurs ont oublié les traces des roues), ou soit, et c'est encore bien plus grave, il s'agit d'une vulgaire manipulation photographique, de diverses prises de vues bien terrestres, et réalisées plus tôt. Donc ici, la tromperie est très claire , et si vous avez une autre explication, nous serions très heureux, de la présenter sur notre site site . Point barre.

     Pour en savoir bien plus, sur cette affaire de centre de simulation bien terrestre, prière de consulter nos articles :



A vous de juger, documents à l'appui...

    Fin de la première digression.

g) Quand on découvre, une affaire d'anges déchus.

    Mais poursuivons ici, le sublime voyage dans temps, vu plus haut, et que nous a fait faire Adamski dès 1955, mais de grâce, cher novice, accrochez-vous bien aux murs :

    En page 94, on trouve ceci :


    Et en pages 95 et 96, on trouve cela :


     Quelle plongée vertigineuse dans le Passé fabuleux de notre planète et, alors vous comprenez maintenant n'est-ce pas pourquoi Adamski aurait mieux fait d'écrire des romans de Science-Fiction, et que cela lui aurait été, bien plus profitable...

    Mais cette affaire de bagne terrestre, nous rappelle étrangement , ce que nous raconte Rose C , dans son ouvrage incroyable, déjà cité plus haut"Rencontre avec les Et" voir notre article placé à :


    Mais revenons à cette affaire soulignée par Adamski de Maîtres cosmiques, qui sont organisés par une sorte de Nations Unies interplanétaires, pour diriger les affaires du Système Solaire, et organisme où avons été exclus jusqu'à présent, parce que nous sommes tout à fait arrièrés, et nous avons une stupide propension à vouloir nous battre, tout le temps
. Il est clair que si la télépathie est un langage cosmique, comme le dit Adamski, ces Maîtres sont capables de contacter aisément les personnes dont le cerveau a été préparé (sans au cours de plusieurs générations) à recevoir leurs messages. ces personnes sont guidées (à leur plus grand étonnement) à faire certaines actions que les bien-pensants attribuent bien sûr, à l'intuition subconsciente. Le site ARTivision préfère lui, parler de Super-Hasard pour ne géner personne. (notez cependant la couleur fuchsia réservée à ce qui évolue dans la quatrième dimension ou plus)

C'est ainsi que ce site attache une grande importance aux messages contemporains qui nous viennent des entités cosmiques comme par exemple, Dratzo, SaLuSa, Mikaël, Soria...etc... et messages remplis de sagesse et d'une connaissance de très haut niveau souvent atypique.

Mais voyons donc justement ce passage de SaLuSa que l'on peut encore consulter sur le site :


Où l'on découvre le titre :



    Bien que nous sachions que de nombreux internautes n'attachent que très peu d'intéret à ces messages transcendants venus d'une dimension inconnue, le site ARTivision sait que les univers parallèles existent bien, et en plus, régulièrement son Webmaster découvre des actions paranormales, qui accompagnent ses recherches d'une autre Vérité, que celle que nous rabâchent les médias habituels.

    Voici alors le texte qui suit, et qui concerne l'entité SaLuSa qui dit appartenir au système de l'étoile Sirius ...

     " Afin d'implanter la Paix dans le monde, toutes belligérances doivent cesser et si nécessaire nous avons les moyens de s'assurer que ce soit le cas. Il n'y a absolument aucune place pour ces basses vibrations dans le Nouvel Age. C'est en fait un peu plus facile d'y parvenir maintenant, grâce à l'augmentation des niveaux de conscience, car davantage d'âmes rejettent tout ce qui a rapport à la guerre. Même certains de ces vétérans endurcis sont prêts à changer leur vision et comprennent les bienfaits d'agir pour la paix. Ils commencent à saisir que l'appel aux armes pour protéger leur patrie a été insidieusement utilisé pour des motifs inavoués. Lorsque de telles personnes commencent à s'éveiller à la vérité, alors sachez que les Illuminati sont en train de perdre leur pouvoir et contrôle sur les forces armées. Ils ne sont en effet que l'ombre de ce qu'ils étaient auparavant, et ne seront pas autorisés à faire marche arrière.

    Dans votre avenir immédiat, vous n'aurez en fait aucun besoin de forces armées, mais vous disposerez de systèmes de protection pour éloigner les intrus de votre Terre. Il y a également notre Fédération Galactique de la Lumière qui agit comme police de l'Univers
.


    Donc, ce système de Fédération Galactique de la Lumière , confirmerait bien cette affaire de de Nations Unies interplanétaires, évoquée par Adamski.

    Mais, il n'y a pas bien longtemps, nous avons reçu, cette missive amère, d'un internaute qui visiblement ne croyait pas un mot de cette histoire des Petits Gris, extratrerrestres qui vivent sous terre :

From: J-C P..............
Sent: Saturday, November 24, 2012 7:03 AM
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Subject: Petits Gris

    Bonjour M. IDYLLE

    Puisque vous affirmez que les "petits gris", ont un niveau technologique très supérieur au nôtre ainsi que des intentions peu charitables, comment expliquez-vous qu'ils n'aient pas depuis longtemps, envahi notre planète, et exterminé l'humanité ?

    Je vous souhaite une excellente journée.

J-C. P..........


    Comme on le voit, la phrase ci-dessus de SaLuSa, répond intégralement à l'impensable question de l'internaute précité.

    Mais, il est peut-être utile de présenter ici, notre réponse en la circonstance, car nous n'avions pas encore reçu le texte de SaluSa.

" Votre propos me fait penser d'emblée à celui d'un partisan (à une époque pas si éloignée) de la thèse de la Terre plate, qui affirmait ceci : "La Terre ne peut être ronde, car les gens des antipodes tomberaient dans le vide". Bien sûr, il ignorait que la loi de la gravitation, autrement dit, la pesanteur , collerait ces gens des antipodes, comme lui à la terre ferme.

    J'ai écrit dans divers articles, qu'il y a de très nombreux visiteurs extérieurs et aussi plusieurs occupants de cette Terre qui désormais n'ont plus le droit d'intervenir dans les affaires de peuples de cette planète. Les européens qui ont massacré les amérindiens (incas, les mayas, les aztèques etc ..) qui avaient tout aussi, le droit de vivre sur la terre de leurs ancêtres, portent désormais un énorme karma, qui au niveau cosmique, pourrait s'énoncer ainsi : "On récolte toujours un jour, ce que l'on a semé" . Cette loi cosmique n'est pas hélas enseignée dans nos écoles...reste coupé..."


    Mais pendant que nous y sommes, voici un petit plus pour la route, qui ferait pourtant bien rêver Adamski , et concernant encore SaLuSa :

     "Nos technologies sont telles que nous pouvons facilement détecter les vaisseaux pénétrant dans l'espace d'une autre planète. Si le besoin s'en fait sentir, nous pouvons nous déplacer plus vite que la Lumière, et sommes responsables de différents secteurs de l'Univers.... "

    Là, comme on le voit, SaLuSa, vient ici, de "casser le moule" .
.

    En effet, les auteurs de Science-fiction, ( il y en a vraiment très peu) qui ont osé imaginé que serait possible un jour, le depassement de la vitesse de la lumière, doivent dès lors se frotter les mains s'ils sont encore en vie, au grand désarroi de nos scientifiques actuels, qui refusent délibérément, toujours l'idée, que l'on pourrait voyager plus vite que la Lumière. D'ailleurs, il y a, à peine 50 ans, des scientifiques en majeure partie, osaient encore dire, que la vie n'existe que sur la Terre. (Voir alors notre article : )


h) Quand on découvre, quelques ouvrages clefs d'Adamski .

    Mais avant de continuer notre analyse, présentons ici pour le novice qui voudrait les trouver, les ouvrages publiés par Adamski et qui lui ont procuré tant de critiques:

    Commençons par le premier ouvrage mentionné dans l'article de Mr Warren Hall présenté plus haut :

     Cet ouvrage publié en 1953 chez Werner Laurie Hc, est intitulé " Flying saucers have Landed". Il fut écrit en collaboration avec un auteur anglais Desmond Leslie ancien pilote de la RAF et était le neveu de Wiston Churchill , qui a quitté ce monde en 2001 à 79 ans :


     On peut encore peut-être avoir la chance de trouver cet ouvrage en français chez "J'ai Lu"A 260, dans la prestigieuse collection hélas disparue " L'aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues", publié au début de 1971 sous le titre " Les Soucoupes volantes ont atterri ":


     Puis vint aussi l'ouvrage cité par Warren Hall publié en 1955 par Abelard-Schuman :


     Le texte de ce livre peut être désormais trouvé alors sur le site :


     Cet ouvrage fut traduit en français seulement en 1979, chez Michel Moutet Editeur sous le titre "A l'intérieur des vaisseaux de l'espace" :


     Mais, il existe un troisième livre de 1961 publié aussi par Abelard-Schuman, hélas non traduit en français pour le grand public :



     On peut découvrir ce livre en PDF, sur le site :


     Mais ARTivision, posséde dans une traduction privée exécutée par la courageuse, Mme H. Verdin Roussel. Voici d'abord, de ce livre rare, l'image de la couverture que nous avons du refaire parce qu'elle était abimée et surtout, celle de la première page avec la typographie et les inscriptions de l'époque:)

   


     Maintenant que l'on en sait plus, sur quelques ouvrages d'Adamski, nous allons pouvoir discuter de certains pargraphes de ces ouvrages qui ont surpris l'intelligentsia scientifique et médiatique de l'époque, et cela continue de nos jours.

      Cependant, pour nous permettre de bien saisir le cursus culturel d'Adamski, présentons ici un document plutôt rare et qui est la traduction d'une missive d'Adamski parue en page 7, dans le n°2 , du 2 Avril 1955 de la revue intitulée "Le courrier interplanétaire":

 

dirigé par notre ami (hélas décédé en 1990), Alfred NAHON , avec qui nous avons eu quelques correspondances dans les années 1979 et 1980. Alfred NAHON est, on le sait aussi l'auteur de l'ouvrage remarquable : "La Lune et ses défis à la Science", publié aux Editions Mont-Blanc de Suisse en 1973.

Début de citation : traducteur non mentionné, et les couleurs et les mots en italiques, sont de nous, évidemment

:


Lettre de George Adamski à Alfred NAHON :

Mont Palomar 15 Nov 1954.

             Mon Cher Ami,

     Je vous salue comme un ami et un frère travaillant dans 1es grands plans qui se développent maintenant pour les peuples de la Terre. Ce sont les jours de réalisation des prophéties, car qui peut nier que (les fils de Dieu viennent du ciel), comme il fut prédit ?

      Ce sont les habitants d'autres planètes qui se meuvent à travers notre atmosphère ou au-delà, dans leurs vaisseaux de l'espace.

      Ce ne sont pas des "esprits" opérant dans d'autres dimensions que les nôtres. Ils ne se matérialisent ni se dématérialisent, comme on le dit si souvent d'eux. Ce sont des êtres physiquement semblables à nous. Leurs navires aériens sont des appareils mécaniques comme le sont nos avions.

      La vie dans d'autres mondes ressemble fort à celle que nous vivons sur cette planete, mais ces êtres ont appris à vivre avec honneur et respect, les uns vis à vis des autres, au lieu d'entretenir comme nous des divisions et la dualité de l'amour et de la haine.(Note du Webmaster: Les gourous de sectes utilisent rarement ce language)

       Oui j'ai vécu prés de 200 heures en compagnie d'hommes et de femmes d'autres mondes. Ils m'ont dit que toutes les humanités du système solaire, seule notre humanité faisait la guerre, les hommes se massacrant les uns les autres periodiquement. Ils affirment que la cause de ces guerres est dansles divisions que les hommes ont créées eux mêmes à travers les siècles . Cependant, ils ne nous condamnent pas pour autant. Ils comprennent nos insuffissances, nos erreurs, et savent qu'en temps voulu - le temps est infini - , nous apprendrons nos leçons et nous vivrons enfin comme notre ""Père éternel", (Note du Webmaster : sur ARTivison, il est appelé le Très Haut), nous destine tous à vivre.

      Je suis monté dans leurs engins en plusieurs occasions et j'ai été emmené au-delà de la limite de notre atmosphère, d'où j'ai vu l'activité de l'espace, qui nous est inconnue sur terre. Quand nous aurons appris à traverser l'espace comme eux, beaucoup de nos vieilles théories sur l'univers acceptées par nous comme faits intangibles devront être entièrement revisées, parce qu'elles sont grossièrement incorrectes. Nous apprendrons nous-mêmes que nos planètes sœurs sont habitées par des êtres humains tels que nous, et qu'il existe ici et là des formes de vie similaires à celles qui nous sont famillières. La-bas l'atmosphère n'est pas très différente de celle que nous connaissons sur la Terre, car l'atmosphère est engendrée par le mouvement dans l'espace de toute planète qui se meut à travers lui.

      Toutes les autres planètes sont constituées de substances similaires à celles existant sur notre planete, et toutes se meuvent autour du soleil. Par notre manque de compréhension, nous les avons rendues mystérieuses, mais elles ne le sont pas.

       Tout ceci - et bien d'autres choses encore - sera relaté dans notre prochain livre intitulé "Dans un navire de l'espace" (en collaboration avec mon ami Desmond LESLIE, écrivain irlandais expilote de Spitfire) que nous espérons pouvoir publier ce printemps.

       Vous me faites un grand honneur en me demandant d'être le Président de la section américaine de l'AMI . (Note du Webmaster : l'Association Mondialiste Interplanétaire ). J'aimerais accepter, mais je suis obligé de décliner votre offre, car cette position exigerait de moi beaucoup de temps en raison des devoirs nécessaires qu'elle implique. Mais je tiens à cooperer d'une façon ou d'une autre autant que possible, car je réalise qu'il est très important, en effet, que la vérité soit dite aux populations sur les événements qui prennent place aujourd'hui.



       Il n'y a pas de raison de craindre ces visiteurs d'autres mondes. Ils viennent en amis. Mais l'ignorance et le manque de compréhension créent la crainte. C'est à cette fin que nous devons travailler.

       Je vous envoie mon cher ami, mes salutations fraternelles.

                            George Adamski.

       Palomar Gardens Star Road Valley center Mont Palomar (Californie : USA)


       Pour l'époque, voilà un discours qui surprend (surtout venant d'un vendeur de Hot-dogs comme le qualifaient ses détracteurs).

       A vous de juger...

     Mais avant de poursuivre nos investigations sur cette affaire, il nous est apparu utile de présenter les pages très significatives suivantes du livre de l'Editeur Moutet de 1979:

     Tout d'abord en page 22 :


     Tout cela nous paraît tout à fait logique, et comme nous le savons, les gouvernements qui cachent au plus haut niveau l'existence de civilisations extraterrestres (pour ne pas diminuer leur mainmise sur les populations), feraient absolument tout , pour faire taire, l'individu qui affirmerait être un extraterrestre et le prouverait. (Rappelez-vous, ce qui est arrivé au Président John Fitzgerald Kennedy. Mais lisez plutôt ce paragraphe de notre article
RetourIsis.html ) : " Les vaisseaux qui sont rapportés en Ufologie sont ponr la majorité d'origine terrestres. L'US Air Force en détient tout une flotte. Elle était déjà connue sous la présidence de Kennedy. Ce président s'est fait assassiné en pleine rue le jour où il souhaitait annoncer à l'humanité la réalité exopolitique, c'est à dire la présence d'extra-terrestres et d'intra-terrestres sur votre planète. Une élite a tout fait pour empêcher cet homme de parler, tout comme ceux qui se sont fait assassiner. L'apparition de vaisseaux extra-terrestres et intra-terrestres dans nos cieux est de plus en plus courante depuis l'ère de la bombe atomique....."

    Bien sûr, vous êtes libre de ne pas croire cela, mais rassurez-vous, vous serez vite "dédouané", et cela dans très peu de temps.

    Mais, il y a mieux encore, voyez vous-même :

i) Quand on découvre, qu'Adamski, ne doit pas tout révéler .


    Ceci est tout aussi clair, qu'Adamski ne devait pas révéler certaines vérités qui lui avaient été confiées à l'époque, et en particulier, 47 ans, avant que le site ARTivision ne le dévoile en Septembre 2000, il y avait, ce fait incroyable que la Terre et toutes les autres planètes sont creuses et abritent des civilisations intérieures très développées. En effet, si Adamski avait révélé cela, en plus de ce qu'il avait déjà dévoilé, autour de 1953, cela aurait ajouté à son récit une note d'incrédulité gigantesque, qui l'aurait discrédité totalement et on aurait vite fait, n'est-ce pas, de l'enfermer dans un hopital psychiatrique. Point barre.

    Mais revenons à notre traduction du texte de Warren Hall, où il est dit ceci :

" Il avait toujours pensé que les autres planètes ont été peuplées par des êtres supérieurs du type des terriens, de sorte qu'il ne fut pas particulièrement surpris, lorsque, vers 12h30. p.m, le 20 Novembre 1952, sur le désert de la Californie, à 10,2 miles du Desert Center vers Parker, Arizona, il a pris personnellement contact avec un homme d'un autre monde....

    ...Il ne fut pas non plus surpris quand le navire de l'espace sembla survoler son groupe d'amis venu là en pique-nique et il quitta alors le reste du groupe pour aller s'entretenir plus loin avec l'un des membres d'équipage. Cet entretien, qui s'est déroulé dans la langue des signes, mais qui fut pourtant efficace pour les deux parties, a été décrit dans l'ouvrage "soucoupes volantes ont atterri", un livre écrit par Adamski et un collaborateur....

     En dépit d'une mise en garde, Adamski s'est approché trop près quand l'engin a pris son envol et il en a subi les radiations. Il en résulta un simple engourdissement, mais malencontreusement les négatifs des photos qu'il avait prises furent blanchis et tout ce qu'il avait filmé de la soucoupe pour confirmer son récit, étaient flou , mais il restait les moulages en plâtre de l'empreinte de son visiteur.
"

     Nous avons déjà plus haut expliqué, que le collaborateur en question était Desmond Leslie, un ancien pilote de la Royal Air Force, et neveu du très célèbre Wiston Churchill . Nous y reviendrons. Pour l'instant, puisqu'Adamski n'a pas pu photographier la scène et que les images sont préférables aux mots, nous allons faire ici un beau voyage dans le Passé , mais non pas comme nous l'aurions souhaité ( car le Vatican l'a vite fait disparaitre), avec l'appareil à filmer le passé, et appaeil inventé assurément par le moine bénédictin italien le R.P. Ernetti Pellegrino, dont il est question dans l'ouvrage du Père Brune intitulé "Le nouveau mystère du Vatican". Les détails présentés dans ce livre, sont si troublants, et il convient, à notre avis bien sûr, de lui apporter un crédit certain. D'ailleurs si le Père Brune, dont le caractère sérieux est inattaquable, a jugé bon de parler de cela dans un livre, c'est qu'il avait des références notoires, n'en déplaise à un certain prix Nobel trop imbu de sa notoriété.

Voir aussi notre article :

j) Quand la revue disparue "Ondes Vives", nous parlait d' qu'Adamski.

     Oui, nous allons cependant faire ce voyage dans le Passé, par l'intermediaire d'abord de la revue hélas disparue "Ondes Vives", qui avait à l'époque une rubrique réservée au problème des soucoupes volantes.


     Le texte présenté est de J.C. Salémi, administrateur principal de la revue en question et avec qui nous avons échangé en 1983, quelques courriers par la poste. De plus nous allons rendre ici, un certain hommage, au dessinateur Robert Gigi, qui a quitté ce monde le 6 Février 2007 à 79 ans.

     Début de citation :

Revue "Ondes Vives" n° 96 Avril 1974. Rubrique : Soucoupes volantes :


L'AVENTURE D'ADAMSKI
par J.-C. SALÉMI



     George ADAMSKI naquit en Pologne le 17 Avril 1891. I1 avait deux ans lorsque ses parents émigrèrent aux U.S.A. et s'installèrent à Dunkirk, Etat de New-York. C'est là que George grandit dans un milieu très religieux et en contact étroit avec la Nature qu'il aimait. Il aimait aussi les hommes, était très compatissant, serviable et sociable. En 1913 i1 s'engagea dans l'Armée et y passa 5 ans, puis sa nature indépendante fit qu'il voyagea constamment un peu partout, gagnant sa vie en acceptant tous les travaux qui lui étaient proposés, toujours patient, toujours gai et jovial, ce qui lui valait la confiance et l'affection de ses camarades. Vers la quarantaine il se fixa en Californie et se mit à enseigner 1a philosophie, à faire , des conférences, à parler à la radio. Un de ses élèves lui ayant offert un télescope de 6", il se mit à étudier le ciel avec passion et à prendre d'innombrables photos. I1 finit par installer un ranch au Mont Pa1omar, près du fameux observatoire Hale où se trouve le plus grand télescope du monde.(A l'epoque bien sur) Toujours féru d'astronomie, George acheta un télescope de qu'il installa sous abri, réservant l'autre à ses observations dans la nature. Au cours de la pluie de météorites du 9/10/46, il remarqua une sorte de ballon dirigeable gigantesque, tout noir, immobile, très haut. Subitement cet objet bascula et monta rapidement laissant une traînée lumineuse. Le soir même il fut surpris d'entendre à la radio qu'une sorte de cigare volant avait été vu par des centaines de personnes, planant au-dessus de San Diégo, pendant la pluie d'étoiles filantes. Quelques jours plus tard, dans un café, il entendit des gens discuter de ce fameux cigare volant qui venait sans doute d'autres planètes Georges intervint et démontra que c'était impossible, 1e corps humain ne pouvant supporter un voyage interplanétaire. Des officiers, assis à 1a table voisine, écoutaient avec intérêt cette discussion. L'un d'eux dit d'un air entendu : "Ce n'est pas impossible, nous sommes bien renseignés". George voulut en savoir-davantage et posa des questions. L'officier refusa de répondre, se contentant d'affirmer que cet engin n'était pas de notre monde:

     Or, à partir de cette date, on parla beaucoup de soucoupes volantes et ADAMSKI multipliait les heures d'observation pour essayer d'en apercevoir. Enfin au mois d'Août, un soir, il vit avec surprise une formation d'OVNI filant rapidement. Et soudain, l'un d'eux s'arrêta et repartit dans la direction opposée. Ce ne pouvait donc être ni des phares, ni des météorites. George appela quatre oersonnes qui étaient dans la maison et tous se mirent à compter. Ils dénombrèrent 184 objets qui passaient en file indienne, par escadrilles de 32, se livrant à diverses manoeuvres. Le dernier s'arrêta pile dans le ciel et lança deux puissants faisceaux de phares vers San Diego, puis vers le Mont Palomar, et reprit sa course. Le lendemain ADAMSKi rencontra diverses personnes qui avaient assisté à ce phénomène, et l'une avait compté 204 objets.

     En, 1949 George fut contacté par quatre officiers de Marine qui lui proposèrent de collaborer avec eux pour essayer de prendre des photos de ces OVNI mystérieux, puisqu'il possédait un télescope portatif conjugué avec un appareil photographique. ADAMSKi accepta et on lui conseilla de de surveiller de préférence la Lune, où devait se trouver une base de ces vaisseaux volants.

     La chasse commença, décevante. Au début cependant, George eut la joie de prendre deux photos d'un OVNI. Le même jour, la radio annonçait qu'une S.V. avait atterri à Mexico. Un des Officiers de la Marine qui sem blait être très bien informé, lui apprit que la radio n'avait pas tout dit, qu'il y avait autre chose de plus important, mais ne voulut pas préciser. L'incident fut vite étouffé ; deux ans plus tard, ADAMSKi apprit qu'effectivement un OVNI avait bien atterri près de Mexico, mais que les Mexicains superstitieux s'étaient affolés, persuadés que la fin du monde était arrivée et des troubles avaient éclaté. Pour calmer les esprits et faire cesser la panique, le gouvernement avait déclaré aux populations qu'il s'agissait d'un missile téléguidé américain qui s'était écrasé au sol.

     Ce ne fut qu'au printemps 1950 qu'ADAMSKi put photographier deux points blancs dans l'espace, où on ne distingue rien. On voyait bien, autour de la Lune, des taches lumineuses mouvantes, mais c'était trop lointain et trop flou.
(Note du Webmaster : Voici justement cependant une image rare faite par Adamski en Juin 1950, où apparaît une forme bizarre située en avant de notre Lune :


     Le cliché est évidemment un peu flou et les détracteurs habituels n'hésiteront pas à déclarer qu'il est sans doute truqué, bien qu'il soit obtenu avec les moyens précaires de l'époque. Mais voyez aussi cela, à titre de comparaison :

  

     C'est un cliché obtenu en 1986 par notre ami feu Michel Girard, qui a quitté ce monde le 30 Janvier 2003, et qui, par une intuition extraordinaire, a photographié l'écran de la télé quand, on y passait un reportage sur la Comète de Halley alors qu'elle recevait la visite de la sonde européenne Giotto dans la nuit du 13 au 14 Mars 1986 en passant à 596 km de l'astre.

     Evidemment, seule l'étude du film d'origine, pourrait nous dire, si cette forme est une illusion d'optique ou pas. Avis aux spécialistes....Fin de la note du Webmaster)
.

     En fin 1951 et 1952, les manifestations des OVNI semblèrent plus nombreuses et plus rapprochées, mais les 500 photos prises n'étaient pas nettes. Cependant, dans le monde entier, les observations se multipliaient. (Voir les superbes photos d'Adamski déjà présentés plus haut)

LE 20 NOVEMBRE 1952


     ADAMSKi avait projeté avec des amis : le couple A.C. BAiLEY, le docteur George H. WILLIAMSON et sa femme, de faire ce jour-là une expédition dans les déserts qui entourent le Mont Palomar. George partit à 1 h. du matin dans sa vieille voiture pétaradante, avec sa secrétaire Lucy Mac Ginnis et une voisine Alice K. Wells. Ils arrivèrent à Blythe où les attendaient les 4 amis précités et les deux voitures partirent au petit bonheur, guidées par l'intuition d'ADAMSKI. Après avoir erré et hésité, ils s'arrêtèrent vers 11 h à Désert Center, dans la rocaille parsemée de buissons rabougris. Ne sachant trop que faire, ils pique-niquèrent, puis prirent quelques photos. Un avion passa, émergeant des montagnes, traversa le ciel et disparut à l'horizon. A ce moment les 7 personnes se retournèrent simultanément, regardant vers les montagnes d'où était sorti l'avion et aperçurent à très haute altitude, un cigare argenté qui glissait lentement vers eux sans aucun bruit et qui s'immobilisa dans le ciel.



Extrait de l'album de Jacques Lob et Robert GIGI "Le dossier des Soucoupes volantes" Dargaud Editeur, fin 1972.

     (Note du Webmaster: Voici d'ailleurs en hommage à Robert GIGI, la couverture de l'ouvrage en question :


Fin de la note)

     La surexcitation était à son comble. Tous les gens parlaient à la fois, étonnés, faisant mille suppositions. Alice dit à George d'aller chercher dans la voiture le petit télescope pour prendre une photo. A1. BAILF,Y houspillait sa femme pour qu'elle prenne un film avec sa caméra, mais dans son énervement, elle n'arrivait pas à la mettre au point. Quand elle y parvint, le cigare qui avait pris une teinte orangée, avait disparu. On s'arrachait les deux paires de jumelles qui passaient de mains en mains et on discutait sur la marque noire qui était visible sur le côté de l'engin. G. WILLIAMSON qui avait été pilote de guerre et qui connaissait tous les insignes de l'aviation, ne put identifier cette marque.

     Dans toute cette fébrile agitation, ADAMSKI restait persuadé que cet incident n'était qu'un hors d'œuvre et qu'il allait se passer des événements bien plus excitants. D'abord on était trop près de la route, où passaient des voitures, de temps en temps. I1 fallait s'en éloigner. I1 "savait" avec certitude qu'on était venu le chercher, lui, et qu'on attendait qu'il s'isole. Il ne comprenait pas d'où lui venait cette certitude, mais il en était sûr. Vite, il dit à Lucy de prendre le volant, A1 s'installa d'office près d'elle et ADAMSKI monta sur le siège arrière en disant aux 4 autres de rester là et d'observer attentivement. Lucy s'étant engagée sur la route, A1 s'aperçut que le cigare était revenu et les suivait. Après avoir franchi environ 800 m, ADAMSKI aperçut une piste sur la droite et dit à Lucy de la prendre. Ils parcoururent près d'un km et s'arrêtèrent au pied d'une colline rocheuse, près d'un endroit propice pour installer le télescope. Le grand cigare s'arrêta aussi, juste au-dessus de la voiture. ADAMSKI savait qu'il fallait faire vite. Précipitamment il se mit à décharger le matériel avec l'aide d'Al; à installer le trépied du télescope, malgré les rafales de vent. Puis il ordonna à A1 et Lucy de le laisser seul, de rejoindre avec la voiture le groupe resté au bord de la route et de bien observer ce qui allait se passer. I1 fut convenu qu'ils ne reviendraient pas avant une heure, à moins qu'il ne leur fasse signe avec son chapeau. La voiture fit demi-tour et s'éloigna. Le cigare en fit autant, mais à ce moment une escadrille d'avions de chasse survint,cherchant à atteindre l'objet étranger. Celui-ci se dressa soudain et fila à la verticale à une vitesse extraordinaire. ADAMSKI s'affaira autour de ses appareils, procédant méticuleusement à leur mise au point. Mille pensées tourbillonnaient dans sa tête, supputant toutes les éventualités possibles. I1 se voyait prendre des photos si nettes qu'elles rendraient muets ses détracteurs. Et qui sait... monterait-il dans ces S.V. ? et dans ce grand cigare ?

     Un éclair. George leva le nez et vit se poser, entre deux sommets, à 800 mètres, une S.V. Sa coupole demeurait visible pour le groupe qui observait à 1500 mètres de là. ADAMSKI braqua son télescope et prit une série de clichés. Un scintilleemnt, et la S.V. recula, disparaissant de sa vue. Au même moment des avions vrombirent, décrivirent plusieurs cercles au-dessus de l'endroit où était le groupe, et repartirent. ADAMSKI était désolé. Il pensait que la S.V. était repartie et qu'il avait raté la plus belle occasion de sa vie. Soudain il aperçut un homme, à 400 mètres de lui, entre deux monticules, qui lui faisait signe d'approcher. Qui pouvait-il être ? Un prospecteur ? Un minéralogiste ? Pourquoi appelait-il ? Avait-il besoin de secours ? Méfiant, il avança et à ce moment il fut pris d'une étrange sensation impossible à définir. L'inconnu avait l'air d'un homme normal, un peu plus petit mais beaucoup plus jeune qu'ADAMSKI. Cependant il portait une sorte de combinaison chocolat serrée aux chevilles et aux poignets comme un complet de ski, et ses cheveux très longs flottaient sur ses épaules. Ils étaient maintenant à un mètre l'un de l'autre et George comprit avec stupeur qu'il s'agissait d'un Extra-Terrestre. Son visage était radieux, d'une beauté surnaturelle qui vous rendait muet et vous donnait une impression d'être tout petit devant lui.


     L'étranger tendit la main. George voulut la prendre pour la serrer, mais l'autre l'arrêta, plaça simplement sa paume contre celle du Terrien et la retira aussitôt. Sa peau était aussi fine et délicate que celle d'un bébé, mais ferme et tiède. Les doigts étaient fuselés comme ceux des femmes artistes ; taille 1 m 70 poids environ 70 kgs. Age approximatif 28 ans. Visage rond, front élevé, yeux gris en amande, net droit et fin, sourire gracieux, dents éclatantes de blancheur, teint doré, joues imberbes, cheveux blond cendré. Une large ceinture (15 cm) entourait sa taille et tranchait sur la combinaison qui était faite d'un tissu lumineux assez semblable à du satin, d'une seule pièce, sans couture, sans poches, sans boutons ni agrafes ni fermeture quelconque. Les chaussures montantes, de couleur rouge vif, étaient d'un tissu élastique ayant l'apparence du cuir. L'ouverture était du côté externe, le talon plat, le bout arrondi.

     ADAMSKI posa quelques questions mais l'autre ne répondit pas, hochant simplement la tête comme s'il ne comprenait pas. Alors George essaya la télépathie. I1 pensa fortement à l'image d'une planète, montra du doigt le Soleil, traça un cercle dans l'air, indiquant l'orbite de la planète la plus proche du Soleil, et dit : « Mercure ». Puis il traça une autre orbite concentrique plus grande, et dit : « Vénus ». Il en traça une troisième et dit : « Terre », en montrant simultanément le sol pour marquer qu'il s'agissait bien de la planète Terre.

     L'homme avait compris. I1 sourit, montra le Soleil, traça une orbite autour, puis une deuxième et en même temps il plaçait sa main gauche sur son cœur.

     "Vous voulez dire que vous venez de Vénus ?"

     Il hocha affirmativement la tête et prononça : "Vénus", d'une voix aiguë comme celle d'un garçon avant la mue.

     "Pourquoi venez-vous sur la Terre ?" Question accompagnée d'images mentales et de mimiques. Le Vénusien fit comprendre, de la même manière, que ces visites étaient amicales et aussi que les E.T. s'inquiétaient des radiations émises par la Terre, surtout les explosions atomiques et les retombées radio-actives....

     "Y a-t-il du danger ?" dit George en visualisant une image de destruction. La réponse fut affirmative avec une expression de compassion. "Ces explosions sont-elles dangereuses pour les espaces sidéraux ?"

     Hochement de tête affirmatif et peiné. Pour accentuer, il toucha George, puis toucha un buisson et montra le sol, puis il écarta les bras en disant "Boum", exprimant ainsi que les explosions détruiraient tout cela.

     "Etes-vous venu directement de Vénus ?". II se retourna et montra au bas de la colline, la S.V. qu'ADAMSKI n'avait pas encore remarquée, tellement il était intéressé par l'homme. I1 fit comprendre que cette ma chine avait été transportée par le cigare volant qui joue pour ainsi dire le rôle de porte-avion.

     "Nos avions, tout-à-l'heure, vous ont-ils gêné ?" . Réponse affirmative.

     "Croyez-vous en Dieu ?"Réponse affirmative.

     "Aurons-nous d'autres visites ?" Réponse : il y en avait eu déjà beaucoup, et il y en aurait encore beaucoup d'autres.

     "Venez-vous seulement de Vénus, ou d'autres planètes aussi ?" Réponse : d'autres planètes du système solaire, et d'autres systèmes.

     "Certains de vos hommes ont-ils été tués en venant sur Terre ?" Réponse : Oui, il arrive des accidents ou des difficultés aux OVNI.

"Sommes-nous responsables de certaines de ces morts ?" Réponse affirmative.

     Le Vénusien refusa de se faire photographier. Peut-être ne voulait-il pas que sa photo fut publiée de peur qu'il soit reconnu dans ses missions futures sur la Terre?

     "Est-ce que vous avez enlevé des Terriens dans vos vaisseaux ?" I1 fit un geste vague comme s'il voulait éluder la question, mais son expression était affirmative.

     "Combien de planètes sort-elles habitées?" Réponse : beaucoup.

     "Tous les hommes sont-ils semblables dans l'Univers ?" Réponse: Oui.

     "Est-ce qu'ils meurent comme nous ?"Le Vénusien sourit avec indulgence. Il montra son corps et hocha la tête : Oui ; puis il se toucha la tête et fit signe : non, voulant dire par là que si le corps mourait, l'âme ne meurt pas et continue à vivre. Puis il fit signe qu'il avait vécu sur la Terre et, désignant l'espace, il manifestait qu'il vivait maintenant là-bas. Ensuite il montra ses pieds avec insistance, en parlant une langue étrangère qui se rapprochait du Chinois. I1 fit un pas de côté et pointa le doigt vers les empreintes que ces chaussures avaient laissées et qui étaient tres nettes- voulant faire remarquer que cela était très important. Puis il se 'firigea vers la soucoupe qui ressemblait plutôt à une cloche de verre translucide d'une belle couleur. Elle était un peu au-dessus du sol en pente à cet endroit-là. Le train d'atterrissage formé de 3 boules était abaissé. Le soleil se réfléchissait sur la surface polie en reflets colorés d'un superbe effet. George éprouvait une intense émotion et ne savait plus s'il rêvait. Par un des hublots, un visage d'une rare beauté se montra, regarda dehors et disparut. George, intrigué, voulut s'approcher plus près mais le Vénusien lui fit signe de reculer. Le Terrien se retourna pour lui parler et ce faisant, effleura le bord de la soucoupe. Aussitôt son bras fut repoussé violemment avec une telle force qu'il en resta paralysé et insensible. L'étranger s'en montra navré, mais fit comprendre que ce n'était pas grave. En effet quelque temps après il n'y paraissait plus. Puis l'homme monta sur le bord de l'engin et disparut on ne sait comment. L'appareil s'éleva sans bruit et fut bientôt hors de vue.


     Lorsque les 2 voitures et leurs six passagers arrivèrent, il y eut effervescence. Tout le monde questionnait à la fois, anxieux de savoir ce qui s'était passé. On s'affairait autour des empreintes des chaussures du Vénuzien qui montraient de forts curieux dessins. Sur le pied droit on distinguait nettement deux swastikas entourés de signes bizarres.


     On en prit des photos. Alice qui dessinait bien en fit un croquis et WILLIAMSON qui était anthropologue en prit un moulage car il avait prit la précaution d'emporter du plâtre comme d'habitude, lorsqu'il faisait des recherches. Au-dessus d'eux, des avions sans doute alertés par ceux qui avaient vu le cigare et la soucoupe, tournoyaient sans cesse, dans le fracas des moteurs. WILLIAMSON demanda et obtint l'autorisation de parler de cette aventure à un journal. ADAMSKI lui confia deux des 7 pellicules qu'il avait tirées et donna diverses indications dont le diamètre de la S.V. soit 7 mètres....


     Fin de citation .

     Nous pourrions, bien sûr, en dire beaucoup plus, mais comme toutes les choses superbes doivent un jour prendre fin, arrêtons ici voulez-vous, ces présentations concernant les événements de ce fameux 20 Novembre 1952, et Bravo mille fois encore, à Jacques Lob et Robert GIGI , qui ont su, oser nous faire découvir magiquement, ce que d'autres bien-pensants, n'osaient même pas vouloir envisager...

k) Quand un très jeune anglais, apporte de l'eau très claire, au moulin des photos d' qu'Adamski.

     Mais il existe un autre fait surprenant, lié à cette affaire d'Adamski et voilà de quoi il s'agit :

     Dans l'ouvrage déjà présenté édité en "J'ai Lu"A 260 :
, on peut lire venant de Desmond Leslie à partir de la page 280 ceci :


    Voici tiré du site :


, la photo en question :


Et voici le reste du texte de Desmond Leslie :




    Mais arrêtons nous après cette image pour ne pas subir les foudres de l'Editeur et, bien sûr, il vous appartient de vous procurer ce livre pour en savoir bien plus :


      Mais pour compléter ce qui vient d'être présenté ci-dessus, voyons, ce que l'on peut trouver dans le livre admirable de J.G. DOHMEN, sorti par les Editions TRAVOX au 2etrimestre 1972, plutôt rare à trouver ces temps-ci :


      Sur l'image de droite, on peut lire en haut à droite :

"il est important que nous prenions conscience de nos options instinctives et que nous regardions en face toutes les hypothèses qu'une sorte de censure intérieure nous empêche d'évoquer et de considérer." René Fouéré

      René Fouéré est l'auteur de l'ouvrage la révolution du réel- Krishnamurti. Il fut, ( son épouse Francine aussi en fait partie), l'un des fondateurs en 1962 du Groupe d'Etude des Phénomène Aériens le GEPA , association privée d'étude des ovnis, composé de scientifiques et militaires. Le GEPA est l'une des premières associations ufologiques françaises.

      Mais voici ce que nous montre feu J.G Dohmen sur cette affaire :

 

La mise en projection orthographique, selon l'ingénieur M.L.Cramp des deux clichés: Darbishire et Adamski


      On avance donc, petit à petit, n'est-ce pas, vers plus de clarté dans cette affaire ?

      Mais dans ce remarquable ouvrage, l'auteur nous parle aussi de ce surprenant film réalisé en présence d'Adamski par un membre de la famille RODEFERRE, (certains disent que c'est Adamski lui même, qui aurait fait ce fim ), le 26 Février 1965.

      Voici deux photos de ce film qui auraient été confiées aimablement à l'auteur par des amis d'Adamski, Mme May MORLET et Mr STEEKLING. Ces photos étaient normalement en couleur, mais elles ne purent être reproduites qu'en noir et blanc dans l'ouvrage en question :

 

Extrait du film Rodeferre pris à Silver Spring dans le Maryland en 1965. au fil des images , l'engin modifie l'apparence de son contour frangé d'un bleu éléctrique qui le nimbe totalement. Ceci résulterait, selon les uns du champ dégagé par le scout, selon d'autres, d'une séquelle chimique du développement ! Comment songer à un trucage ? la lentille inférieure, centrale, tend à conserver une position verticale ; il se pourrait que ce soit la corolle B...qui bascule entièrement,équilibrant et aidant la sortie et la rentrée des sphères. Ceci pourrait expliquer la déformation de l'aile gauche de la deuxième photo.

       Commentaires de feu J.G Dohmen:

Un "Scout" à géométrie variable...

a) Toutes les vues de l'engin "Scout" présentent des distorsions qui varient au fil des images, ce que l'on ne pourrait attribuer à une maquette réalisée pour faire un trucage. Ces déformations seraient dues au champ énergétique qui laisse voir une zone d'un bleu actinique ; elle semble faire corps avec les contours de l'engin par ailleurs fort sombres. Celui-ci se détache sur le ciel et le sommet des arbres ; il évolue avec des arrêts, des retours et des saccades, tandis que montent et redescendent les sphères de façon interdépendantes. En cas de film truqué, comment justifier, parmi les couleurs, ces bleus électriques et surtout ces déformations constantes. Curieuse constatation, l'engin ne sort jamais du champ de la caméra, comme s' il voulait se laisser photographier sans passer derrière le rideau forestier. Dixit Adamski ?

b) La déformation "évolue", elle est toujours plus importante du côté où se penche l'engin et c'est la sphère orientée vers l'avant dans le sens de la marche qui remonte et disparait en premier lieu! Un de nos amis, Mr. LORTHIOIR, a pleinement réussi en couleurs un film truqué mais sans obtenir ni cette géométrie variable ni ces bleus électriques qui devraient être des "accidents" photographiques. La remontée n'est pas strictement verticale, ce qui semble confirmer notre hypothèse de la figure 4. Lorsque l'engin penche, on voit le côtê opposé de la lentille inférieure décoller,comme si le miroir voulait se maintenir perpendiculairement au sol.
      Fin de citation

       Mais voyons ce que l'on pense de ce film dans la revue L'inconnu de 1978, citée plus haut :

    "Photo 5: ....Il est impossible de truquer un film à la manière d'une photo sans que cela ne s'aperçoive à l'analyse. On peut donc affirmer que cet engin existe réellement... ce qui ne garantit pas sa nature susceptible de s'étendre aux choix,-du véhicule extra-terrestre... à l'abat-jour bricolé-. On voit nettement une assymétrie dans la forme de "l'abat-jour". Sur le film, cette partie apparemment bien matérielle, se déforme, s'étire, bascule comme de la pâte de guimauve. Ces stupéfiants changements de forme, rendent la supercherie presque impossible, cela d'autant plus que les sphères encastrées dans la partie inférieure ne bougent pas, ce qui interdit toute idée d'illusion d'optique basée sur la rotation d'un engin assymétrique."

      On peut voir actuellement, ce film au travers de la fenêtre vidéo ( envoyée le 02/09/2013 par l'aimable internaute V.O) :


     Les déformations citées ne sont pas ici très évidentes, Mais on voit bien les boules qui bougent. Aux spécialistes qui ont le privilège de possèder ce film dans leurs archives de répondre à la question de savoir s'il est tronqué ou pas. Evidemment certains détracteurs n'ont pas hésité à détecté dans ce film des anomalies qui prouveraient qu'il est truqué. Les progrès de la science ne tarderont pas à le démontrer clairement. Avouons cependant qu'il fallait être vraiment un fortiche en effets spéciaux digne des maîtres d'Hollywood, pour trafiquer à l'époque un tel film, surtout au niveau des déformations constatées. Il y aussi le fait (et cela n'a pas du tout été évoqué dans les comptes-rendus des experts), que certaines radiations émises par l'engin spatial peuvent entrer en jeu à des niveaux ignorés et modifier les données habituelles d'un film. Cette affaire pourrait alors s'apparenter au contexte si médiatisé du suaire de Turin.


l) Quand la chaîne ARTE, fait une récapitulation de "l'épopée lunaire" .

     Mais pour avancer dans la compréhension de tout cela, faisons ici une deuxième digression qui sera cependant bien étoffée :

     Le Samedi 24 Septembre 2011, nous avons eu droit, de la part la Chaîne ARTE, à un flash-back significatif, sur "l'épopée lunaire" des américains :


     Mais, analysons voulez-vous, quelques photos de ce documentaire, car hélas,, nous n'avons pas les moyens de fabriquer les tranches de vidéos qui évidemment seraient plus parlantes.

     Les astronautes avaient le droit de raconter leur vie à leur manière, mais ils avaient aussi le devoir de répondre aux objections émises à leur encontre, comme celles qui suivent, et hélas, ils n'ont rien fait pour se justifier.

     Voyons d'abord cette affaire d'ombres inégales. Malgré le fait que cela a été déjà très critiqué partout sur le Web, reprenons la photo, pour le novice.

  

     Pas besoin en effet de sortir de Polytechnique, pour s'apercevoir que dans les deux cas présentés, l'ombre de l'astronaute de droite, est bien plus longue, que celle de son confère. Le Soleil étant assez proche de l'horizon, pour les deux astronautes qui ont des tailles très voisines, ce phénomène est inexplicable, car voyez ci -dessous notre modeste expérience suivante :

      Nous avons simplement un jour, placé dehors, vers 16 heures locales, deux bouteilles identiques d'eau minérale, et nous avons constaté de visu, que l'ombre portée mesurait 98cm, pour chacune des bouteilles :


       Reprenons ici aussi, l'explication que nous pourrions fournir à ce phénomène des ombres différentes. Disons alors que c'est, soit que les deux astronautes sont éclairés (sur Terre évidemment, par de puissants et différents projecteurs dans la zone de simulation du Névada ou de l'Arizona), soit pire encore, qu'il s'agit d'un montage de deux photos différentes prises pour chaque astronaute séparément.

      De plus, nous n'avons pas reçu, une seule réponse, concernant le gros point d'interrogation, que nous avions déjà présenté dans d'autres articles, et qui consiste à simplement dire : Qui a pu filmer et prendre ses images si bien agencées, des deux astronautes, évoluant côte à côte sur la Lune ?. On sait en effet que le troisième confrère nommé Collins, était très éloigné en haut dans le ciel lunaire et dirigeait le Module de Commande. Il ne pouvait donc, en aucune manière, prendre ces photos si claires !!

      Où était fixée la caméra en question, a-t-elle été commandée automatiquement à distance, ou a-t-elle filmé en continu, quitte à gaspiller de la pellicule, pourtant si précieuse en ce lieu ?

      La même question se pose pour les photos suivantes concernant Apollo 16 :

  

      Qui a pris cette photo coincée entre les gros rochers, que l'on aperçoit à l'avant plan ? Le LRV ne semble pas pouvoir s'y intercaler. Où était donc déposée la caméra, qui ainsi a pu permettre de faire les photos en question ? On ne nous a jamais présenté, le trépied pouvant permettre d'y placer une imposante caméra !!! Si vous trouvez, une réponse orthodoxe, n'hésitez pas à nous le faire savoir. Merci d'avance...

      Enfin, nous avons remarqué aussi cette affaire de jeep en action, qui projette à une certaine hauteur, des masses de sable (nous ne disons pas volontairement des nuages de sable),

  

et, ces masses de sable retombent brutalement en une seconde à peine sur le sol, alors que la pesanteur lunaire est 6 fois moindre que sur Terre. Comment résoudre cette anomalie gravitationnelle, car cette masse de sable devrait redescendre bien plus lentement que l'on ne le voit sur le film d'ARTE en question. ( hélas nous n'avons pas les moyens de vous tronquer le film pour vous présenter en 5 secondes seulement le sable en mouvement ) :

     Une fois de plus, c'est à vous qu'il appartient de juger tout cela, avec hélas, nos bien faibles moyens.

     Mais il se trouve justement qu'au sujet de ce sable qui retombe bien rapidemrent sur le sol, le Samedi 03 Octobre 2011, nous avons reçu de l'internaute passionnée Sylvie, la missive très remarquable suivante :

From: Sylvie
Sent: Monday, October 03, 2011 3:03 PM
To: fred.idylle@orange.fr
Subject: anomalie gravitationnelle

           Cher Fred,
     Je n'ai pas les compétences, donc je m'abstiendrais de tout commentaire à ce sujet. Mais voilà une réponse à propos de la "poussière" lunaire qui retombe un peu vite.

     Au sujet de la poussière qui retomberait "trop vite," il ne faut oublier que sur la Lune il n'y a AUCUNE atmosphère. Ceci veut dire que si des particules sont projetées vers le haut elles retomberont vite puisque, contrairement à ce qui se passe sur la Terre, elles ne "flotteront" pas car il n'y a aucun gaz (l'air) pour les freiner dans leur chute.

..............      Pas besoin d'invoquer la physique quantique ou la relativité générale pour expliquer ce qui se passe sur la surface de la Lune ! Il n'est pas nécessaire d'invoquer de choses compliquées pour expliquer des choses simples. Le mouvement des corps sur la surface de la Lune peut se faire à l'aide de la physique Newtonienne ordinaire. Il n'y a pas d'atmosphère sur la Lune, et c'est le vide qu'y règne.

     Bien sur, vous n'avez peut-être pas d'expérience directe avec ce qui se passe dans le vide, mais la poussière lunaire, quand elle est soulevée, chaque partricule retombe avec une trajectoire ballistique simple. Tout dépend de l'impulsion donnée au départ. Il n'y a pas d'autres forces en jeu. C'est peut-être difficile pour vous de suivre si vous n'avez pas de connaissances en physique. Je vous recommande fortement d'aller suivre un cours de physique ou d'astronomie de base. Il y en a sur le Web.

source : http://www.obs-hp.fr/astro/questions/lune.html
Bonne soirée, Sylvie

     Ah... cette affaire de vide sur la Lune... Comme tout cela est bien envoyé, avec l'allusion qu'il suffit de se procurer un cours de Physique ou d'astronomie qui circule sur le Web...

     Nous connaissons l'affaire depuis belle lurette, et nous allons aujourd'hui en dire bien plus sur le sujet car chacun le sait, le site ARTivision, est une sorte de causerie au coin du feu, comme cela se faisait dans l' Ancien Temps dans les campagnes de nos îles, et donc les choses sont racontées progressivement, quand l'occasion se présente et juste au moment voulu.

     Quant à ces apprentis astronomes si fiers de leur savoir qui veulent dicter au Webmaster d'ARTivision le moyen d'aller se recycler dans des cours de physique ou d'astronomie du Web, il faut qu'ils sachent que ce Webmaster garde souvent dans ses dossiers des données hors normes qui prouvent assurément son discours, et a contrario, ce sont ces apprentis bien-pensants astronomes qui vont devoir jeter au feu ou les mettre dans un musée, leurs si adulés cours d'astronomie, totalement archaïques, et nous allons ci-dessous voir pourquoi ...

     , On a dit par exemple que plusieurs scientifiques ont défié la NASA sur une certaine fraude de l'Agence probablement perpétrée pendant des décennies : la couleur du ciel Martien.

     Pendant des années, l'Agence Spatiale avait publié des photos de Mars avec un ciel rougeâtre et des paysages de rouge oxydé. Et ce jusqu'à ce que les enquêteurs indépendants et les missions de Mars réalisées par l'Agence Spatiale Européenne , révélent que le ciel Martien semblait réellement très similaire au ciel de la Terre, et le paysage martien se ressemblait assez à la couleur saumon pâle du terrain du sud-ouest américain.

m) Quand se pose, avec acuité , cette affaire d'atmosphère sur la Lune, mentionnée par Adamski.

     Une ex-employée de la NASA, Donna Hare, accuse la NASA d'aveugler et d'obscurcir des milliers de photos depuis des années. Elle s'est manifestée en alléguant que l'Agence Spatiale a gommé des anomalies inconvenantes sur des centaines photos compromettantes. "

     De dire de plus sinon que l'on nous trompe depuis des lustres et que l'affaire du manque total d'atmosphère sur la Lune est sans doute un coup monté comme cette affaire de couleur camoufflée du ciel martien.

     Dans le n°367 de Déc. 2000 de "Ciel & espace", nous avons eu droit à la présentation, sans explication, d'une des photos les plus surprenante des missions lunaires (c'est la photo au 3 soleils déjà vue plus haut), où l'on aperçoit, parait-il, l'astronaute Conrad, circulant sur le sol de l'Océan des Tempêtes, les bras chargés d'appareils formant un laboratoire Lunaire de près de 200kg et coûtant la bagatelle de 25 millions de dollars et qui comprenait un sismomètre, un appareil de mesure de poussière, un magnétomètre, un spectromètre, une analyseur d'ions et un instrument destiné à l'étude des éventuels gaz très raréfiés qui s'échappent encore de la croûte lunaire et qui formerait une atmosphère dont la densité est soit disant bien plus basse, dit-on, que le meilleur vide jamais réalisé sur Terre. Voilà donc a nouveau cette photo :


     Comme vous pouvez le remarquer cette photo présente une superbe diffusion des rayons lumineux du soleil, diffusion qui ne s'explique que par la présence d'une épaisse atmosphère et non pas seulement par la diffraction de ces rayons lumineux au travers du verre de l'objectif de l'appareil photographique, comme certains l'ont si vite dit pour se débarrasser du problème. Pour ceux qui doutent encore qu'il y ait une atmosphère sur la Lune, voici un communiqué publié en Nov. 1995, par la revue "Sciences et Avenir", qui a ont le sait, pignon sur rue en matière de vulgarisation scientifique :


     Mais le 12/10/2013, nous avons découvert dans notre boîte aux lettres, le numéro 69 de la revue Top Secret, d'Octobre- Novembre 2013, et on peut y lire en page 7, ceci de très étonnant :

  

     Cet entrefilet très important, justifie largement l'élaboration de cet article sur Adamski, que vous êtes maintenant entrain de lire, et de plus, nous dirons alors ici, que la NASA et ses sbires, assurément , nous prennent (comme l'affirme ce communiqué) "pour des imbéciles", et c'est, d'une manière très étonnante, justement Adamski, qui nous permettra de le démontrer plus bas, au paragraphe z9)

    Mais revoyons voulez-vous l'image :


     Mais, il y a de plus sur cette photo étrange de la Lune, la présence de deux sources lumineuses totalement inexpliquées qui ont pour effet de plonger dans la plus grande perplexité, tous ceux qui s'interrogent vraiment sur les tenants et les aboutissants de l'épopée lunaire, et sur les "cachotteries de la Nasa".

     De plus il vous faut savoir que ces deux sources lumineuses bizarres ont été gommées comme par enchantement, sur la même photo en couleur page 66 du Paris Match n° 1076 de Déc. 69., photo que nous avons hélas égarée, et d'ailleurs qui est trop large pour notre petit sanner. Merci donc mille fois, à l'internaute qui pourra nous retransmettre cette photo du Paris Match en question.

     Alors, Bravo tout de même à la revue "Ciel et espace" qui elle, a eu l'audace de monter ces sources lumineuses, pourtant bien gênantes, puisque le "choc des photos" de Paris Match, n'a pas été en 69, assez puissant, pour que cette revue, veuille nous les montrer.

     Mais certains internautes avisés, diront que cela prouve simplement que Conrad, n'était pas sur la Lune et que cette photo a été prise dans un centre de simulation du Névada ou ailleurs aux USA ...Point à la ligne...

     Nous avons vu plus haut, que cela a été démontré en long et en large, dans de très nombreuses pages d' ARTivision .

     C'est pour cela que nous allons maintenant, monter le niveau ésotérique de cet article, quitte à mettre très mal à l'aise les bien-pensants qui nous ont interpellés dans la lettre de Sylvie, et qui, on le sait, nous ont invité comme s'ils étaient des professeurs éminents de l'université, à aller consulter des ouvrages d'astronomie ou de physique, sur la question du vide, régnant sur la Lune.

     Tournons-nous alors d'abord, vers celui qui nous occupe dans cet article,
: George Adamski...

     Dans son ouvrage extraordinaire, déjà présenté plus haut, et paru dès 1955 :



, on peut aussi lire aux pages 80-81, ce passage significatif :



     Vous avez bien noté cette affaire d'atmosphère et d'ombre de nuages mouvants. Mais poursuivons, voulez-vous, tout cela, sur notre lancée en digitalisant plutôt le reste du texte en question

     "- Peut-être puis-je illustrer ceci un peu plus clairement", continua le Saturnien. "Vous avez sur Terre une petite île dans un océan. Aussi loin que la vue peut s'étendre, il n'y a pas d'autre terre. Cependant, des hommes peuvent vivre sur cette île aussi bien que sur les vastes masses que vous appelez continents. Dans l'espace, les corps sont comme des îles; certains sont grands, d'autres petits., tous sont entourés et supportés par la même force qui leur donne la vie.

- Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons nous-mêmes un grand laboratoire juste au-delà du bord de la Lune, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps."


     Je demandai si le vaisseau passerait assez près pour le permettre de voir la surface notre satellite de mes yeux.

     Il sourit et dit : " Ce ne sera pas nécessaire. Venez et regardez; avec cet instrument, nous pouvons rapprocher la Lune à une très petite distance de l'endroit où nous nous trouvons de sorte que vous serez capable de la voir aussi clairement que si vous vous y promeniez."

     Je lui demandai à quelle distance nous étions à présent de la Lune et il me répondit: "A environ cinquante mille miles".

     J'espérai beaucoup que nous pourrions tourner autour de la Lune afin que je puisse voir par moi-même ce qui se trouvait de l'autre côté, dans, la zone tempérée qu'il avait mentionnée. Au même moment, je réalisai qu'il pourrait y avoir là des choses qu'ils n'aimeraient pas que j'observe. Cette pensée reçut une prompte confirmation du pilote saturnien...

"- Nous devons vous éprouver d'abord à propos des renseignements déjà donnés, avant de vous révéler diverses choses. Nous réalisons peut-être mieux que vous la faiblesse des hommes, même celle de ceux qui ont un grand désir de bien agir. Nous devons faire attention de ne pas ajouter la destruction terrestre..."
"


     Fin de citation.

     Notons bien alors cette affaire de "laboratoire installé juste au-delà du bord de la Lune", hors de la vue de la Terre,...

Disons ici, au novice qui entre pour la premiére dans le site ARTivision, que cela serait de la pure science fiction, si nous n'avions pas déjà, justement parlé dés le 28/08/1998 d'une affaire de superstructure gigantesque découverte justement sur le bord de la face cachée de la Lune, sur une photo du globe lunaire, publiée à la page 33 du Paris Match 1028 du 18 Janvier 1969, publié à l'époque en près d'un million d'exemplaires.


     Et voici comment est placée, cette fantastique superstructure :


    Et voici deux agrandissements de la structure en question :


     Pour en savoir plus, voir notre page : http://www.artivision.fr/docs/match.html


C'est là que les bien-pensants astronome de Sylvie, marqueraient assurément des points s'ils avaient le courage de s'exprimer sur cette affaire étrange, pourtant connue grâce à ARTivision, dès fin Août 1998? donc depuis 15 ans.

     Le risque Zéro n'existe pas dit-on, mais on demeure, n'est-ce pas, interloqué par le fait que, les (SFNO) (les Sbires des Forces Négatives l'Ombre), spécialistes du caviardage des photos de l'Espace, aient pu laisser passer un tel document ...A moins que, déjà en 1969, ils préparaient la désinformation actuelle... À vous de juger...

     Il faut aussi noter, que nous avons dans de nombreux articles, déjà explicité le fait, que sur la Lune apparaissent nettement à certains endroits des structures surprenantes, qui, selon nous, ne peuvent qu'être qu'artificielles.

     Mais, jetez d'abord vous-même, un rapide coup d'oeil, sur les deux informations qui suivent :

n) Quand les scientifiques, cherchent des traces de constructions sur la Lune .

Première information :

29 Décembre 2011, nous avons reçu de l'internaute Dominique, la missive suivante :

----- Original Message -----
From: Dominique
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Thursday, December 29, 2011 7:43 AM
                Bonjour Fred

     En pièce jointe une copie d' un article de Futura-Sciences placé à :


qui pourra t' intéresser......à suivre..

               Cordialement.

          Dominique



Deuxième information :

13 Janvier 2012, nous avons reçu de l'internaute Françoise, la missive suivante :

----- Original Message -----
From: Françoise
To: fred.idylle
Sent: Friday, January 13, 2012 8:01 AM
Subject: Fw: Y a t-il des traces d'Aliens sur la Lune ?

          Bonjour,       Avant tout, je vous souhaite une bonne année chrétienne 2012 et j'espère que vous allez bien.       Ci-joint un article qui peut vous intéresser.


          Cordialement

          Françoise de Montpellier


     Bien sûr c'est ARTivision, qui présente les images des textes en question, au cas où ces derniers venaient à disparaître comme par enchantement.

     Cet article est spécialement réservé au profane qui entre pour la première fois dans ARTivision par cet article, et qui se pose aussi des questions sur cette affaire Lunaire évoquée par ces scienifiques. Les amis d'ARTivision eux, connaissent déjà pratiquement tout ce qui va être présenté ici.

     Expliquons d'abord cette affaire de monolithe noir évoqué par les journalistes de Futura-Sciences. Disons donc pour commencer que le grand scientifique anglais Paul Davies, né à Londres en 1945, quand il devint adolescent, a eu tout le loisir de lire l'ouvrage d'Arthur C. Clake paru en 1948, et intitulé : "La sentinelle", sorte de petit texte appelé "une nouvelle", où il était question d'une pierre noire, (sorte de balise cosmique prouvant le passage sur la Lune d'êtres très évolués).

     Nous avons eu le privilège de pouvoir découvrir cette nouvelle en entier, dans la revue hélas disparue, Planète N° 32 du Jan-Fév. 1967. Nous publierons cela, sans doute un jour prochain. L'internaute Florian H....  le 12 Février 2003, nous disait aussi que l'on peut avoir d'autres détails sur le site :


     Nous allons d'alord aussi ici, émettre, une petite pensée pour le regretté de Stanley Kubrick, dont l'admirable film "2001 L'odysée de L'espace", nous a fait rêver en son temps. Or le scénario de ce film est, on le sait, d' Arthur C. Clarke (membre de l'Académie Astronautique, inventeur des satellites artificiels, prix kalinga de vulgarisation) qui avait imaginé, comme par hasard, dans son livre paru en 1968 intitulé "2001: A space Odysee", paru à Polaris Publication en 1968, que c'était dans le cratère Clavius que l'on avait découvert un monolithe en forme de parallélépipède, signe du passage sur la Lune, d'une civilisation très avancée. Le site ARTivision a parlé en exclusivité, justement dans de nombreux articles d'une découverte inouïe, faite sur le bord de ce grand cratère Clavius, dans un autre petit cratère nommé Rutherford. Voyez donc l'image suivante :


      La flèche rouge nous indique clairementle complexe très structuré de Rutherford, où hélas les yeux du télescope Hubble ne se sont pas beaucoup attardés Il y a une sorte d'obélisque surélévé sur une plateforme carrée. On y voit aussi cette sorte d'arche gigantesque en suspension sur du vide, puique son ombre apparaît en dessous de son extrémité comme l'indique notre flèche bleue. Notons toujours à droite de cette arche, de nombreux blocs à bords parallèles ou orthogonaux.

     Tout cela est bien sûr, sur la face visible de la Lune, et il n'est pas besoin qu'un Adamski nous le révèle.      Surprenant n'est-ce pas!!! L'auteur Arthur C. Clarke, a pourtant choisi, ce cratère Clavius parmi des milliers d'autres. Comme le Hasard, fait bien les choses, ne trouvez-vous pas ?

     Donc nous sommes presque certains que ce scientifique Paul Davies, avait dans sa bibliothèque l'ouvrage, très connu dans les milieux de l'Astronomie anglosaxone, intitulé "Red Giants and White Dwarfs", de Robert JASTROW publié dès 1967 chez Harper and Row Publishers incorporeted.

     S'il n'avait pas eu en main, à 22 ans, cet ouvrage anglais de 1967,, il a probablement pu obtenir cette troisième édition, que nous possèdons, et qui est de 1969, version de poche, publiée par The New American Library (Signet Y4741 Science book):

  


     Nous n'affirmons qu'il a découvert l'affaire de Rutherford, car selon nous, il aurait vite fait de se procurer le négatif de l'image en question, et il nous aurait agrandi tout cela avec délectation.

     Donc cher Monsieur Paul Davies, vous avez peut-être, sans le savoir, chez vous-même la preuve incontournable, de ce que que vous cherchez sur la Lune, depuis des lustres :



     La photo ci-dessus est de l'observatoire du Mont Wilson et remonte à plus de 40 ans, à l'époque où personne ne se préoccupait de traces d'extraterrestres sur la Lune, ce qui, cher Mr Davies semble vous polariser grandement plutôt tardivement... Si vous ne pouvez mettre la main sur le négatif en question, il ne vous reste trouver un logiciel performant, capable de nous mettre en 3D , ces fantastiques structures de Rutherford, et alors vous allez effleurer probablement, le Gros lot.

      Venons en maintenant aux scientifiques américains qui veulent enrôler des volontaires pour identifier une vie extraterrestres sur la Lune. Nous ne sommes pas du tout preneurs, car nous pensons que ces scientiques ont à peu près 40 ans de retard dans leur démarche. Il leur aurait suffi en effet, de lire, fut un temps, l'ouvrage remarquable de notre ami Alfred Nahon ( hélas décédé en 1990) intitulé: "La Lune et ses défis à la science", paru aux Editions Mont-Blanc 1973, en Suisse :

  

     Bien sûr, ce livre incontournable, ne se trouvait peut-être pas à l'époque, (surtout en anglais) dans la bibliothèque de l'austère faculté de ces scientifiques, et c'est sans doute pour cela qu'ils n'y ont pas découvert, en temps utile, la figure 29 suivante :


     On y voit clairement un engin excavateur qui triture le sol lunaire (voir la structure très insolite au centre du cercle) , sur un contrefort du cratète Copernic , déjà bien raboté, n'est-ce pas, sur sa droite .

     Mais, parmi les surprenantes images de cet ouvrage, extrayons aussi celle-ci :


      Mais, dans ce même livre, l'ami Alfred Nahon, nous avait aussi présenté une structure très bizarre, découverte par Monsieur Delcorps à l'époque Directeur du Laboratoire LAET de Liège. Cette structure apparaît sur une photographie prise par le Planétarium de la Haye :


     Il faudrait vraiment être de mauvaise foi, pour affirmer que cette structure est tout à fait naturelle, et qu'il ne s'agit encore que, d'une illusion d'optique.

     Allons plus loin, ces scientifiques recruteurs pourraient aussi se demander pourquoi, la NASA n' a-t-elle pas envoyé plutôt (dans les 6 missions qui ont exploré le sol lunaire), des astronautes sur les bords du cratère Vitello, où l'on voit sans discussion possible des traces de plus de 600 mètres de long, laissées par deux "véhicules" d'environ 5m et 25m de large pesant des centaines de tonnes et qui ont remonté les pentes de deux petits cratères ?

    En effet, en Août 1967, la sonde américaine "Lunar orbiter V" a photographié (Ref. NASA 67-H-1135), nous l'avons dit, à l'intérieur du cratère Vitello sur la Lune, situé à l'extrémité sud de la Mer des Humeurs et diamétralement opposé au célèbre cratère Gassendi (ce dernier lui même étant criblé de rainures ayant des formes géométriques très étonnantes) deux pistes d'inégales longueurs laissées par deux objets ayant respectivement environ 5m et 25m de large et brillamment illuminés par le soleil, ce qui empêche notablement d'en voir, en détail les contours. Dans l'image de droite, nous avons matérialisé en blanc les deux trajectoires :

  


    Mais, il est cependant aisé de constater que le petit mobile qui a tracé la piste la plus longue, est sorti d'un cratère en remontant son versant intérieur pour poursuivre sa trace sur l'autre versant sur près de 700 m . Comment une masse de près de 500 tonnes a-t-elle pu quitter l'intérieur d'un cratère pour aller ensuite, sur une pente ne dépassant pas les 25 degrés, se promener sur une si longue distance en laissant un tracé aussi large qu'un chemin de servitude (environ 5m) alors que la Lune n'a aucune activité volcanique reconnue susceptible de provoquer une telle expulsion ?

    D'ailleurs on constate que le fond à gauche de ce cratère est parfaitement jonché de structures blanchâtres ayant des formes géométriques remarquables surprenantes, qu'un meilleur grossissement fait par des spécialistes (ce que nous ne sommes pas) devrait mettre très bien en évidence.

    Et que dire alors de l'autre mobile bien plus colossal qui est d'une blancheur éblouissante, et en forme de tronc de cône et flanqué d'un appendice triangulaire parfaitement centré sur son côté gauche et qui lui confère ainsi un axe de symétrie remarquable et une notoire impossibilité de rouler naturellement ?

    Comment ce mobile, (dont la masse devrait s'approcher de celle de la célèbre pierre "Hadjar el Gouble" de Baalbeck très connue, mais qui pèse 6 fois moins sur la lune ), a-t-il pu donc se déplacer en laissant sur près de 500 m, une piste, de la largeur d'une route nationale ( environ 25 m) et qui présente des structures ressemblant parfaitement à des empreintes de chenilles?

    Notons l'explication pour ce cas de la revue Science et vie de Mars 1968 N° 606 page 71 : "Un gros bloc vient de débouler creusant un long sillon. Providentiellement un lunar Orbiter V a pu le photographier".

    Voilà une information très fantaisiste, qui a pour but , selon nous bien sûr, de "noyer le poisson", car comment peut-on prouver que ce bloc gigantesque "a glissé" juste au moment où la sonde passait (les mots "vient de débouler" sont bien écrits) ? A-t-on surpris un nuage de poussière ? Il n'y a pas d'atmosphère dit-on sur la Lune pour le tenir en suspension. Il y avait certainement des dizaines d'années ou plus que ce bloc avait bougé ? Et pourquoi la revue n'a-t-elle pas jugé bon de montrer l'autre mobile, juste à côté, sorti d'un autre petit cratère? Évidemment les deux mobiles ne pouvaient pas avoir "déboulé" en même temps de deux endroits différents...! et il était bien préférable alors de n'en montrer qu'un seul. Voir l'image 2 ci-dessous:


    Le 04/12/04, grâce à notre ami Christian Macé, le Maître es exploration du Web, nous avons pris connaissance d'un super site scientifique intitulé : "Qui est déjà sur la Lune ? " et dont voici l'adresse:


    Toutes nos félicitations aux concepteurs de ce site.

     Nous pourrions bien sûr, vous présenter de très nombreuses autres photos du sol lunaire, prouvant qu'il y règne une notoire activité, de nature, disons, "industrielle", mais cela risquerait de devenir trop assomant ou indigeste, pour le lecteur.

(Cependant le 08/05/09 , nous avons reçu de l'internaute, déjà mentionné plus haut, Gabriel les bons mots suivants:"... je suis à nouveau plongé dans votre dernier article sur la Lune et je viens d'avoir un tilt sur une image que j'ai pourtant déja vue maintes fois :


    En la regardant tout à l'heure, j'ai noté soudain que les irrégularites dans la trace laissée derriére ce mobile, suggèrent étrangement un deplacement correspondant à une marche pédestre. Veuillez noter la disposition en quinconce des trous apparaissant dans les empreintes. Il semblerait que cet engin dispose, soit de jambes, ce qui m'étonnerait un peu, soit par contre d'un système de chenilles à multipattes du genre de ceux qui sont développés dans des Centres, tel que la célèbre NASA and co.
     Bien amicalement depuis le continent : Gaby "
)


     Nous avons nous-mêmes explicité certains phénomènes lunaires très surprenants dans trois lettres, parues dans le journal France-Antilles, et dont vous pouvez découvrir la première parue dès le 14 Février 1975, dans notre article plutôt corsé :


o) Quand l'américain Howard Menger, met aussi le pied dans le plat, au sujet de la Lune, comme Adamski.

      Mais, voici maintenant un autre son de cloche bien plus significatif :

     Nous allons maintenant, nous tourner maintenant vers un autre ouvrage d'un auteur tout aussi critiqué qu'Adamski :

     En effet Howard Menger fut l'une des figures les plus marquantes du monde des Contactés, dans l'Amérique des années 50 et 60. Le livre qu'il écrivit à la fin des années 50 "From Outer Space to You", est sorti en France en 1965 aux Editions Dervy, sous le titre "Mes Amis les Hommes de l'Espace", alimenta de vives polémiques. Vous allez voir ici en partie, pourquoi.

    

    Version originale américaine (1959)         Version française des Editions Dervy (1965)


Bien que les photos de la soucoupe vénusienne soient plus floues , elles ressemblent parfaitement à celles d'Adamski.

  

     Voici donc, ce que l'on decouvre à la page 228 de l'ouvrage hors normes d'Howard Menger:


     Puis sautons à la page 229 :


     Et pour terminer, voici le bouquet final :


     Et l'image incroyable qui accompagne ce paragraphe :


Et avec quelques couleurs c'est mieux :


     Nous ne saurions bien sûr, affirmer que les zones sombres de cette image, sont des projections de nuages de la Lune en suspension. Aux spécialistes de répondre.

     Mais, et ce mais, est d'une importance capitale, comme on a démontré qu'il ne s'agit pas de la photo, d'une maquette, nous aimerions bien aussi que l'on nous explique, comment un citoyen américain, dans le courant du mois d'Août 1956, (On ne pouvait pas, alors utiliser les traitements d'images informatiques), a pu prendre cette photo vraiment étonnante de la Lune, où l'on aperçoit le bord d'un hublot dans le coin supérieur gauche. Certains, pas bien informés, diront vite pour noyez le poisson que Menger n' a pu publier cette photo qu'en 1959 lors de la publication de son livre et à l'epoque il y a avait déjà des sondes envoyée vers la Lune et donc qu'Howard a pu subtiliser en douce à la Nasa ou chez les soviétiques le cliché en question.

     Il faut alors noter ici que la première incursion dans l'espace remonte au 4 octobre 1957 avec le lancement du satellite soviétique Spoutnik I. Les américains voulant prendre leur revanche en touchant la Lune avant les soviétiques lancèrent vers cette dernière une série de sondes.   Nous disons aussi que dans le petit ouvrage de poche intitulé "la Saga de L'espace" publié chez Gallimard en Octobre 86, on découvre les précieux renseignements suivants :" Les deux premières tentatives, d'Août et de Septembre 1958 furent des échecs. La troisième, le 8 novembre 1958, voit Pioneer 1 s'élever à 113000 km d'altitude (loin encore des 384 000 Km de moyenne qui nous s'éparent de notre satellite); la suivante, le 6 Décembre 1958 conduit à une performance moins bonne : 102 000 km d'altitude pour Pioneer 3 enfin le succès est acquis le 3 mars 1959 avec Pioneer-4 qui passe à 60 000 km de la Lune. Mais les soviétiques ont fait beaucoup mieux entre temps: Le 2 janvier 1959, ils ont lancé leur sonde Luna-1 (alors surnommé Lunik) qui est passé dix fois plus près de la Lune (à 6500 km seulement), quoiqu'elle soit beaucoup plus lourde: 361 kg, contre 5,9 kg seulement pour Pioneer 4...
     En outre l'exploit de Luna-1 n'est qu'un prélude. Le 12 Septembre 1959, Luna-2 prend à son tour la route de la Lune sur laquelle elle s'écrase deux jours plus tard, dans la Mer de la Sérénité. Pour la première fois, un objet construit par l'homme a atteint un autre corps céleste. Mais nous avons appris que cette sonde n'avait pas d'appareils photographiques embarqués à bord et que par conséquent, elle ne pouvait pas photographier le sol lunaire en s'y écrasant.

    Puis il y a eu la performance de Luna-3 lancé le 4 octobre 1959 est encore plus remarquable: passant derrière la Lune, elle obtient les premières photographies de la mystérieuse face cachée. "


    Mais justement, en quel mois de 1959, fut publié le livre d' Howard Menger avec cette photo fabuleuse ?

    Nous avons longtemps cherché sur le Web, cette information et finalement, nous sommes tombés avec un grand bonheur, sur un seul site placé à :


, où l'on découvre alors ceci :


    Donc exit, toutes les sondes spatiales précédentes venues après Janvier 1959, et mieux vaut ne pas parler des Pioneer 1,2,3,4 , ni même de Lunik1, qui est passé le 2 janvier 1959 à 6500 km de la Lune où il lui serait impossible d'obtenir des détails aussi nets que ceux de la photo d'H. Menger.

     Si donc, Messieurs les astronomes zelés de Sylvie vous ne pouvez fournir aucun éclaircissement officiel et écrit noir sur blanc, à ce sujet, alors, cette seule photo constituerait, en elle-même, un élément pour le moins très sérieux, de la véracité des propos d'Howard Menger, et nous nous interrogeons évidemment grandement, sur le silence,(des médias et des journalistes soi-disant curieux de nature), au sujet de cette incroyable photo, et sur cette génante affaire d'atmosphère sur la lune, qui fait l'objet de ce paragraphe.

A vous de juger tout cela !! Vous avez la parole : Atmosphère ou pas sur la Lune ?...

Autre question déjà évoquée plus haut : Pourquoi, des individus comme Adamski et Menger, ont préféré à l' époque se mettre à dos toute la communauté scientifique ou même ufologique, alors qu'ils avaient assurément en main les documents officiels, qui affirmaient que la Lune était un corps mort, et sans atmosphère ?

    Nous attendons avec ferveur, les réponses, (qui ne courrent pas les rues), de Messieurs les philosophes, psychologues, psychiatres et consorts assimilés .

    On voit alors que là, le niveau est monté déjà bien haut , et concernant cette photo de la Lune d'Howard Menger, nous allons le voir bientôt, le meilleur est encore à venir, et c'est donc le moment de reprendre, la célèbre phrase d'Hamlet de Shakespeare :

"Il y a plus de choses au Ciel et sur Terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie."


    Fin de la deuxième digression

p) Quand, une affaire de lucioles , confirme les dires d'Adamski.

    Mais revenons à Adamski, car il existe un autre phénomène indiqué par lui dans son second livre "Inside the Space Ships", qui a eu une confirmation 7 ans plus tard. Voilà de quoi il s'agit, en page 39 de la traduction de Moutet :


     Nous signalons alors que les premiers astronautes américains comme John Glenn (en Février 1962), et Scott Carpenter, (en Mai 1962) ont bel et bien été confrontés à ce problème de particules lumineuses dansant devant leur hublot, et particules qu'Adamski avait lui même qualifié, bien avant eux, de "lucioles"(Voir ci-dessous le "France Soir" du 25/05/62 ou le Paris-Presse l'Intransigeant :,même date, et ces journaux, eux, ont oublié de parler d'Adamski, qui pourtant avait signalé le phènomène, (nous l'avons déjà dit) 7 ans plutôt )

   


    A vous de juger une fois de plus, documents à l'appui..

q) Quand, Demond Leslie et Adamski, cassent le moule, au sujet de la nature du soleil.

        Mais, nous voilà arrivé, au point le plus crucial, de cet exposé:

    En effet dans l'ouvrage déjà cité plus haut, publié au début de 1971, sous le titre " Les Soucoupes volantes ont atterri ":


, Desmond Leslie, nous déclare pages 144 à 145, alors ceci , qui est tout à fait hors-normes :

    " Mais pour le moment, notre propos est de découvrir l'origine des véritables soucoupes interplanétaires. Les planètes voisines semblent apporter la réponse la plus plausible: Mars et Vénus. Mais alors, pourquoi pas aussi Saturne, Jupiter, Uranus, Neptune, Pluton et toutes les planètes encore inconnues? On nous oppose que la chose est impossible car toutes les planètes au-delà de l'orbite de Mars sont trop glacées pour que la vie puisse y exister, et que Vénus et Mercure sont trop brûlantes, mais rien ne nous affirme que la chaleur en tant que telle émane du soleil. Les textes anciens nous apprennent que le Soleil produit une énergie irradiante mais pas de chaleur (telle que nous la connaissons) que cette chaleur n'est qu'un sous-produit de l'énergie soumise à la friction de notre atmosphère. Dans ce cas, cela expliquerait la ceinture d'air chaud récemment découverte à 60 kilomètres d'altitude où toute vie serait impossible dans ces températures avoisinant 170°. Selon les Anciens, une atmosphère planétaire agit à la fois comme convertisseur d'énergie et comme filtre réglant la quantité de chaleur ainsi formée. Ainsi, il est fort possible que toutes les planètes de notre système aient une atmosphère semblable à la nôtre. Imaginons un instant que nous puissions emporter nos instruments sur Mars et contempler la Terre, nous verrions cette ceinture brûlante et nous penserions qu'à la surface de ce globe la température est de 170°. Et si les Martiens n'ont pas de meilleurs instruments que nous, on leur pardonnera de penser que toute vie humaine est impossible sur la Terre. Donc, tant que nous ne serons pas allés examiner de près les autres mondes, il serait plus sage de ne pas pontifier dans un sens ou un autre. "


      Que dire de plus devant une telle affirmation de Desmond Leslie, qui rappelons-le, était le neveu de Wiston Churchill et n'avait pas l'habitude de raconter des balivernes. Il est bien dommage cependant que cet auteur ait oublié de citer au moins un des textes anciens auxquels il fait référence, de même que les travaux sur lesquels, il s'appuie pour affirmer l'existence d'une ceinture brûlante placé à 60 Km d'altitude dans notre atmosphère. Nous invitons les internautes spécialistes qui auraient quelques informations à ce sujet, à bien vouloir nous contacter pour tirer au clair cette affaire. Merci d'avance...

     De même, dans notre traduction privée de 1962, (extrêmement précieuse et sans doute introuvable actuellement) de G. Adamski " Flying saucers Farwell ", dont voici à nouveau, les images :

   


, nous lisons alors chapitre II (intitulé " l'activité de l'espace dans notre système solaire") page 32:

" La première chose à réaliser est que le Soleil n'émet pas de la lumière et de la chaleur sous la forme que nous observons sur Terre. La radiation du Soleil ne se manifeste comme lumière et chaleur que lorsqu'elle pénètre dans l'atmosphère des planètes elles-mêmes. L'espace extérieur est dépourvu de lumière, telle que nous la connaissons. Dans l'espace extérieur la lumière est une lumière froide, causé par la phosphorescence de vastes nuages de particules et de gaz, répondant à la radiation émise par le Soleil. Pour un observateur humain, l'espace extérieur parait être un vaste vide obscur, rempli de billions de billions de minuscules étincelles de lumière multicolore. Toutes ces minuscules lumières sont en état de mouvement continuel et d'activité. "

     Notons en passant que ce n'est du tout là, le genre de discours utilisé par un affabulateur psychopathe ou un gourou de secte. C'est en effet, à ce genre d'individu que certains auteurs, (émules de la désinformation officielle ou encore auteurs qui ont oublié de se recycler en données ésotériques modernes), ont voulu assimiller cet Adamski, qui n'a pas fini de nous étonner. Lire donc à ce sujet le n° 34 de la remarquable revue de notrte ami Roch Saüquere : Top Secret de Nov 2007, qui se présente ainsi :



      L'article en question, de 9 pages (de 17 à 25); et voici par exemple, une photo de la page 23 :


      Mais après cette petite parenthèse revenons, à notre affaire de Soleil, chose ahurrissante, qui ne serait pas du tout brulant

     Pour aller plus profondément dans le sujet, commençons voulez-vous, par cette missive très significative :

From: Phil ........
Sent: Wednesday, October 10, 2012 6:38 PM
To: Fred IDYLLE
Subject: Du Soleil froid...

    Bonjour Cher Fred,

    Votre article quant au Soleil froid est fascinant. Sauf erreur de ma part, il me semble que Fulcanelli n'a pas été mentionné...

    En effet, dans "Les demeures philosophales" Tome 1, l'auteur écrit des choses à propos du Soleil froid...

    Etes-vous au courant ?

    Si cela vous intéresse, je vous scanne la page concernée.

    A bientôt Fred.

    Phil


    Nous avons remercié vivement Phil , pour cette affaire de Soleil froid (que nous ne connaissions pas), du Grand alchimiste Fulcanelli.

     Voici donc quelques lignes des pages 50 et 51, de l'ouvrage en question :



Renversant n'est-ce pas !!! quand on sait que Fulcanelli, fut l'un des plus grands maîtres alchimistes de notre temps. Mais saisissons la balle en vol, et lisez aussi ce qui suit, qui est tiré de notre article :


    Voici en effet, une photo du satellite de Saturne, Titan, que nous a présentée, le "Figaro Magazine" du Samedi 13 Nov. 2004 :


      On voit alors que la partie droite de l'image de Titan du "Figaro magazine" en question, présente une luminosité remarquable, et, on nous dit que c'est alors "notre soleil qui illumine par derrière, l'épaisse atmosphère de Titan". Or d'après ce que dit Mr Emmanuel Monnier, dans le n° Spécial de Mars 2008 suivant :


, il se trouve que, le flux de lumière, qui arrive dans ces contrées reculées est 900 fois plus faible, qu'au voisinage de la Terre. Lisez cela vous-même :


    Alors, on se demande, comment ce flaiblard flux, pourra à 1,5 milliard de Km du Soleil, venir par une concentration quasi magique , exciter les épaisses couches atmosphériques de Titan de 1200 km d'épaisseur, contre environ 100 km pour la Terre. C'est donc stupéfiant , et les images suivantes de Titan :

  

ne présentent pas du tout, des paysages glaciaires correspondant à une température de -180°, comme les scientifiques de la NASA l'affirment, mais plutôt, des paysages d'une zone désertique très chaude, comme celle du Sahara. A vous de juger tout cela...

     Mais, le document que nous allons vous présenter ici, aura (nous en sommes persuadés), un retentissement aussi important que l'ouvrage Des révolutions des sphères célestes de Copernic, même si certains mesquins petits malins, vont tout faire un jour, pour mettre à leur crédit, la découverte du fait scientifique extraordinaire que nous allons présenrer ici :

    En effet c'est dans la revue suivante très précieuse bien sûr pour nous :


, que nous avons découvert à l'époque, une chose inouie, dont l'article de 5 pages débute ainsi :


    Poursuivons donc la digitalisation de cet incroyable document, et voyons plus avant la déclaration hors normes du Maître cosmique nommé Pomar :

     "Il y a aussi un autre fait qui contribue à démolir les théories scolastico-scientifiques grâce à la giration de la Terre autour du Soleil, vous avez l’été lorsque vous êtes au point le plus éloigné du Soleil, et l’hiver quand vous en êtes au plus près. Pour justifier anomalie votre science a émis l'hypothèse de l'obliquité des rayons et de la durée des jours. Cela est vrai, mais en fait, c'est dû à l'action des rayons obscurs qui viennent du soleil. S'il en était autrement, l'énorme accroissement de température que la Terre devrait subir au périhélie ne pourrait expliquer le retour cyclique de votre pâle et froid soleil des journées d'hiver. Je chercherai plus tard à vous confirmer le principe que je viens d'exposer : plus grande est la densité des stratifications atmosphériques traversées, plus grande est la chaleur des rayons. Comme toute autre planète, votre Terre, dans son mouvement de rotation autour de son axe, doit entraîner la rotation de l'atmosphère qui prend de ce fait un aspect parabolique. Elle se dispose donc sous une forme ellipsoïde avec le petit axe superposé à celui de la Terre. Il s'ensuit que le rayon solaire traversant l'équateur trouvera une plus grande épaisseur atmosphérique et par conséquent produira plus de chaleur qu'aux pôles. Voilà pourquoi la zone équatoriale est brûlante alors qu'en zone polaire règne la glace. En conclusion il faut se convaincre de l'erreur de vos savants qui font du Soleil ce distributeur d'énergie, une gigantesque pile infernale, qui devrait être aussi la cause des valeurs hyperboliques de la température des étoiles.

     Ceci est une autre théorie bâtie par vous, terriens, avec vos fausses convictions qui amènent des conclusions inexactes , à cause de l'insuffisance du préjugé initial. L'orgueil de nier l'Esprit Créateur et Ses lois dans le crépuscule où vous êtes, vous fait approcher toujours davantage de minuit
.

     Que celui qui a des oreilles entende; que celui qui a des yeux les ouvre à la lumière "


     Mais pour les irréductibles détracteurs ,qui ne chercheraient certainement pas, par simple dérision, à approffondir cela, disons que nous avons aussi sous la main, l' ouvrage extraordinaire (déjà présenté plus haut) d' Howard Menger, aussi célèbre que le fameux Adamski, et ouvrage intitulé : "Mes amis les hommes de l'espace", dont voici a nouveau la couverture :


paru aux Editions DERVY-LIVRES en Juillet 1965 , (voir à ce sujet, l'article de notre ami Joël Baran à :



     Nous lisons alors page 220, la phrase suivante qui témoigne bien de la grande modestie de l'auteur, et qui raconte là, un voyage qu'il aurait fait dans un vaisseau spatial de ses amis :

     " Ma première réaction, quand je me levai, fut d'aller jusqu'au hublot et de regarder à l'extérieur pour voir où nous étions. Des sortes de boules de couleurs étaient partout visibles, ainsi qu'une boule rouge de dimensions gigantesques, qui semblait être une énorme planète. Ils me dirent plus tard que c'était le Soleil; je ne sais pas pourquoi, il n'était pas brillant".

     Surprenant n'est-ce pas !!! surtout pour quelqu'un qui n'avait rien des qualités d'un astrophysicien. Rappelons que cet Howard Menger, a produit dans son livre, des photos de la Lune, dont celle déjà présentée plus haut, et qu'aucun spécialiste n'a pu expliquer jusqu'à présent :

   

     On y voit parfaitement dans le coin supérieur gauche, une portion du hublot de l'astronef, qui a transporté l'auteur jusqu'à la Lune...

     Alors, Messieurs les détracteurs zélés, appliquez donc vite à cette photo du nommé Howard Menger, présentée à ses amis dès 1956, mais publiée seulement en 1959, dans son livre intitulé "From outer space to you", vos puissants logiciels comme Tungstene, aux caractéristiques photographiques de cette photo, afin de savoir si elle est truquée, ou s'il s'agissait à l'époque d'une maquette, et dans le cas où elle serait authentique, vous auriez ainsi indirectement une avant-première démonstration , que notre Soleil n'est pas du tout brulant, et que le Maître Pomar, ne raconte pas des inepties...

     Notez bien en effet, que la Terre ne décrit pas exactement un cercle autour du Soleil, mais une ellipse. On découvre alors que la distance de la Terre au Soleil est environ de 147 millions de kilomètres au mois de Janvier, et est de 152 millions de kilomètres au mois de Juillet, et autrement dit (et cela qui est rarement approfondi, dans les manuels scolaire) le Soleil est, paradoxalement, plus près de la Terre en hiver, qu'en été, de 5 millions de Km . Le site :


, nous illustre schématiquement tout cela admirablement :


     Et on voit bien là, que la Terre est plus proche du soleil en hiver, qu'elle ne l'est en été et cela par rapport, aux à peu près 400 000 km de distance de la Terre à la Lune, cela fait 12,5 fois cette distance

     Dans les sphères officielles, on explique ce phénomène justement par l'inclinaison de 23 ° de l'axe de la Terre par rapport au plan de l'écliptique et qui fait que les rayons du soleil sont toujours obliques par rapport à l'axe de rotation de la Terre. Et, pour ARTivision, cela est très discutable...

     Si donc le soleil était une boule de feu, émettant chaleur et lumière en direction de la Terre, son action aurait certaimement augmenté grandement en avançant de 5 millions de Km de sa cible. Des maquettes à l'échelle, et des simulations informatiques, le démontreraient sans doute. Et cela pourrait signifier alors, que le rayonnement vibratoire primaire du soleil, agit comme "l'influx d'un four à micro ondes", qui reste pourtant à la température ambiante, après sa puissante action sur les molécules de la nourriture.

      Cette radiation primaire est différente des manifestations du vent solaire et phénomènes consorts, captés par nos appareils, et ces manifestations alors sont une conséquense du spectre de lumière et de chaleur, que crée cette radiation primaire, à la rencontre de l'éther (non admis dans nos univertsités) d'abord, et de l'atmosphère ensuite, de notre Planète. Nous avons expliqué déjà cela, dans de nombreux articles, et en particulier dans notre article : : LegendesVraies.html, où nous avons présenté, le schéma suivant montrant le fonctionnement d'une loupe convergente :


     Un primitif vivant au fin fond de l'Amazonie, qui serait déjà surpris, en voyant qu'en plein jour que l'on peut allumer un feu avec cette simple loupe, il serait encore plus étonné de découvrir qu'après l'arrivée de la flamme dans les brindilles de bois, que la loupe est parfaitement froide.

    Transposons alors, grossièrement, ce schéma de la loupe, pour mieux saisir ce qui se passe au niveau de notre environnement solaire :


    Précisons alors que cette coupe diamétrale, n'est pas du tout à l'échelle, et que le complexe moléculaire et vibratoire, en forme de loupe, est en réalité une sorte de sphère, qui existe tout autour de la Terre.

    Mais, après avoir lu dans ce même article, ce que pense l'alchimiste Fucanelli du soleil, dans son ouvrage "Les demeures philosophales" Tome 1, voici ce qu'en pensait en 1903, le Maître Philippe de Lyon d'après l'ouvrage "Vie et paroles de Maître Philippe", par A. Haehl aux Editions Paul Derain 1959 :

    " Notre soleil peut être comparé à une lentille dont le foyer principal serait notre terre près de l'équateur mais dans la mer, pas sur terre. Il n'est pas éclatant et comme nous nous le figurons. Au fur et à mesure que nous nous élevons dans l'atmosphère, nous nous aperçevons que son éclat et sa chaleur diminuent, sa couleur devient rouge et plus obscure. Il n'est, en effet, que le reflet d'une autre source lumineuse placée au-delà. Un voile seul, nous empêche de le voir tel qu'il est ..."

    Curieux n'est ce pas...cette étrange déclaration faite pourtant, il y a déjà 110 ans.

    En 1882, il paraît qu'une comète a frollé, la coronne solaire (à laquelle, nos scientifiques affectent d'une température d'environ, un millions de degrés), et elle traversa ce lieu sans aucun effet néfaste pour elle. Aucune variation dans sa direction ni sa vitesse, alors qu'elle aurait dû être pulvérisée en pénétrant dans cette ardente corona. Si cette information est vraie, et que des astronomes peuvent la certifier, alors nous devons en tirer la conséquence que le soleil n'est pas si brûlant que l'on nous le dit . Pour en savoir plus sur cela, prière d'aller sur Google trouver le site, qui ne s'ouvre pas toujours :



    Mais, nous allions oublier le bas de la cinquième page de l'article :


    Ce qu'il faut aussi savoir, c'est que nous avons été en correspondance avec le Directeur de la revue Ondes Vives J.C Salémi, et il nous a dit ses regrets de n'avoir pas pu obtenir plus d'information sur le Maître Pomar, présenté par le groupe de Bologne d'Italie. Nous demandons donc avec la plus grande déférence à toute personne connaissant l'italien, de rechercher plus avant, ce qu'est devenu ce groupe, qui opérait déjà en 1962.

    Certains détracteurs zélés nous diront : "Vous parlez de cette affaire d'éther, dont l'on a, au siècle dernier, démontré objectivement l'inexistence. C'est le comble de l'ignorance. Point final...".

r) Quand, le scientifique Isaac Plotain, démontre bien l'existence de l'éther .

    Disons d'abord que toute démonstration dépend du niveau culturel de l'utilisateur, et cette démontration n'est valable que pour une époque donnée, et elle doit s'adapter aux nouvelles découvertes du moment. Rappelez-vous comme le disaient par exemple, nos parents"C'est aussi vrai que deux et deux font quatre". C'est en effet vrai dans le système décimal, mais chacun sait maintenant que nos ordinateurs, eux, n'utilisent pas dans leur calcul, le système décimal où cette vérité s'applique, mais le système binaire, qui ne connaît ni le quatre, ni même le deux , et cette assertion "deux et deux font quatre", se traduit dans ces machines par "10 et 10 font 100". Donc, même à ce niveau élémentaire, les choses ne sont pas si évidentes.

    Tout cela, pour démontrer que ce que l'on croit être la vérité, connue dans un temps, n'est qu'une copie d'une autre vérité plus traditionnelle, qui nous vient des temps anciens. Donc croire que l'on peut accéder à une vérité quelconque absolue actuellement, n'est qu'une illusion.

    Autre fait significatif : ce n'est pas parce que, nos yeux habituels ne voient pas l'aura, des êtres vivants (bien sûr non connue de nos universités), que cela n'existe pas :

    Voici donc une image du fourreau aurique qui, à la forme d'un œuf, et que seules les personnes sensibles ou très entrainées, peuvent entrevoir :


Image tirée de notre article : RetourIsis.html.

    Mais, de plus, l'initié tibétain Le Lama Lobsang Rampa, (encore plus critiqué d'Adamski), nous affirme que cefoureau aurique, (que voient certains animaux), posséde aussi des couleurs très caractérisées, comme celles d'un arc-en ciel, et chaque couleur représente un état mental ou physique de l'individu, et par exemple, l'individu qui ment, cela apparaît par une couleur spéciale de son aura. Ah si notre Justice, pouvait bénéficier de ce procédé pour connaître la vérité !!!

    Mais voici un petit plus, qui en 1955, a dû faire rire largement sous cape, nos bien-pensants officiels :

    Le passage qui nous intéresse ici, est extrait du célèbre ouvrage, le "Troisième Oeil" du Lama Lobsang Rampa, considéré hélas encore, comme un usurpateur par ces bien-pensants non recyclés ésotériquement parlant, et par des journalistes ignares soumis aux dictats atardés de leur Direction. Cet ouvrage publié, nous l'avons dit, en 1955, garde, vous allez le voir, une résonnance toute particulière dans les milieux ésotériques actuels.

    "Depuis des milliers d'années , nous avons percé les secrets de la clairvoyance, de la télépathie et des autres branches de la métaphysique. Il est tout à fait exact que de nombreux lamas sont capables de s'asseoir nus dans la neige et de la faire fondre par la seule puissance de leur pensée, mais ce ne sera jamais pour distraire les amateurs de sensations fortes. Des lamas qui sont des maîtres de l'occultisme, peuvent vraiment se soulever par lévitation, mais ils ne se servent jamais de leurs pouvoirs pour amuser un public plus ou moins naïf. Un maître, au Tibet, s'assure toujours que son élève est moralement digne de connaître de tels secrets. Comme il doit être absolument certain de l'intégrité morale de son élève, les pouvoirs métaphysiques ne sont jamais galvaudés, car ils ne sont confiés qu'aux gens qui en sont dignes. Ces pouvoirs n'ont absolument rien de magique, ils résultent simplement de l'application de certaines lois naturelles....

....Son corps physique ne doit quitter la cellule sous aucun prétexte. Un mois avant la fin de sa réclusion, le toit est percé d'un trou minuscule qui laisse entrer un faible rayon de lumière. Ce trou est ensuite élargi progressivement pour que les yeux de l'ermite se réaccoutument à la lueur du jour. Sinon, i1 deviendrait aveugle dès sa sortie de la cellule. Il arrive très souvent qu'après quelques semaines à peine dans le monde, ces ermites regagnent leur retraite où ils restent jusqu'à leur mort. Une pareille vie n'est ni stérile ni inutile comme on pourrait le penser. L'homme est un esprit, une créature d'un autre monde; une fois libéré des liens de la chair, il peut parcourir l'univers et se rendre utile par l'intermédiaire de ses pensées. Les pensées, comme nous le savons très bien au Tibet, sont des ondes d'énergie. La matière est de l'énergie condensée (Note du webmaster: Einstein a bien démontré cela , n'est-ce pas !). Une pensée, soigneusement dirigée et partiellement condensée, peut déplacer un objet (Note du webmaster: C'est ce que l'on appelle la Psychométrie plutôt difficile à accepter par les rationnalistes endurcis, qui n'y voient évidemment que truquages). Dirigée différemment elle peut aboutir à la télépathie qui permet de faire faire à une personne éloignée une action déterminée...".


    Donc, la Terre étant un être vivant, elle possède aussi un fourreau aurique, comme celui d'un être humain, mais ce fourreau a bien sûr là, une forme de sphére .

      Maintenant pour expliquer cette affaire d'Ether, nous allons basculer dans un contexte tout à fait ésotérique ignoré totalement des scientifiques orthodoxes : Assurément ce mot éther, a semble t-il divisé longuement la communauté scientifique dès la fin du XIX e siècle. En effet en 1887, eu lieu la célèbre expérience de Michelson et Morley qui, a conduit les physiciens à mettre en doute l'existence de éther, qui était le pensait-on le support matériel des vibrations d'une onde électromagnétique comme la lumière, ou tout au moins de son mouvement. Cela montrait aussi que la vitesse de la lumière était la même dans toutes les directions. C'est dans l'histoire de la physique l'une des plus importantes et l'une des plus célèbres expériences, qui valut à Michelson le prix Nobel en 1907. Et jusqu'à nos jours tous les scientifiques officiels, en sont restés . Voilà un fait, clair et net, que l'on croit avoir démontré, une fois pour toute.

     Mais, ces temps-ci, un scienfique ayant aussi étudié l'alchimie, Isaac Plotain, remet en cause les conclusions de cette célèbre expérience, en disant qu'elle avait été mal orchestrée à l'époque, et que l'éther existe bien. Voici deux ouvrages qui présentent cette histoire plutôt "éthérique" :

  

     Cela est d'ailleurs, confirmé par le groupe transcendant Soria, souvent évoqué sur ARTivision.

     Voici par exemple quelques propos de Soria, à ce sujet dans divers ouvrages :

     " Nous leur lançons un avertissement sérieux et espérons ne pas voir la réalisation de cette réalité qui, malheureusement, est déjà en train d'être enregistrée dans l'éther de votre planête....."

     ...La chimie subtile de la rose circule dans les couches d'air, aussi bien celles de la Terre qu'autour ou dans l'éther lointain. Cette chimie véhicule des énergies fines pouvant réactiver l'ouverture d'un cœur (son chakra). Celles-ci s'infiltrent dans le réseau de la chaîne de ce chakra, glissent dans les molécules de l'air et parviennent au cœur de la plus petite parcelle de vos atomes. L'énergie de la rose demeure la nourriture la plus subtile nécessaire à l'apport de la chimie de l'Amour dont a besoin une bibliothèque intérieure.

     L'Éther est une matrice vivante animée par des atomes. ...etc....


    Fin de citation.

     Mais, lisez aussi cela, qui concerne cette affaire d'éther relatif à la Terre, et aussi plus étrangement à la planète Mercure, et information tirée du volet V de l'affaire Kraspedon de la revue, hélas disparue, ONDES VIVES n° 94 de Fév 1974 :


     Et en page 5, on trouve ceci, et chers novices, veuillez encore attacher solidement votre ceinture :



     Mais dans ce même ouvrage de Dino Kraspédon, publié à Londres en 1959, non traduit en français (mais dont nous possédons aussi, une traduction privée plutôt rare), et ouvrage intitulé "Mon contact avec les ET." , voici à la suite de la question suivante que l'auteur à l'extraterrestre:

     "Certains disent que la chaleur présente dans l'atmosphère terrestre vient du soleil. Y-a-t-il du vrai dans cette affirmation ? "

     Réponse de l'extraterrestre:

     " La chaleur vient du Soleil, mais sous forme d'ondes hautes fréquences qui sont converties en rayonnements calorifiques. Cette conversion se produit dans l'atmosphère des planètes. Ils ne viennent pas du soleil sous cette forme car la chaleur ne peut pas voyager dans le vide. Même la chaleur du soleil est supportable car il n'est qu'un champ générateur de force électriques. Un générateur est froid, mais les courants qu'il engendre peuvent produire de hautes températures. Il est absurde d'affirmer que des températures de plusieurs millions de degrés existent sur le Soleil. Sa luminosité n'a rien de commun avec sa chaleur. Sur Terre, on peut trouver des sources de lumière froide . La lumière d'un néon n'est pas chaude. Nombre d'insectes produisent de la lumière froide, de même que certains légumes sous une action bactériologique. Comme vous le constatez mon ami, votre science regorge d'erreurs. je n'en suis pas surpris, car les choses de la vie sont jugées par les vérités qu'elles peuvent avoir, pas par leurs erreurs."

     C'est encore très surprenant n'est-ce pas ?

       Si, tout cela a du vrai, c'est donc bien le moment de dire ceci : " La science orthodoxe se limite souvent à constater les faits ...et elle les interprète à sa convenance, à défaut de les connaître ".

     Mais, le grand acteur, que fut Louis Jouvet, pourrait encore nous dire ici, n'est-ce pas !!!

BIZARRE, VOUS AVEZ DIT BIZARRE ? COMME C'EST BIZARRE...


     Mais, (et nous aurions dû commencer par cela), "à tout seigneur tout honneur", il est temps de voir sommairement, comment la Science actuelle, voit les manifestations de notre soleil ?

     Pour cela, faisons appel, une fois de plus, à la revue, "Science&Vie" dans son n° n° Hors Série , déjà, vu plus haut, en date de Mars 2008 :


     En page 59, on découvre alors ceci :


     Bien sûr, nous ne sommes qualifiés, pour discuter des divers chiffres et informations, qui figurent dans ce passage concernant notre Soleil, cependant nous notons, qu'au mois de Décembre 2000, la revue "Ciel & espace", a sorti son n° 367, en spécifiant qu'il était "exceptionnel",

, car il représente, nous dit-on le "journal du siècle en Astronomie". Il convient donc de ne pas louper ce numéro, où nous avons cependant noté, certaines anomalies, que nous avons signalées déjà dans notre article intitulé ( remucos.html.).

     A la page 41 de cette revue, concernant notre Soleil, nous notons le texte suivant : "Retour vers le futur : Plus de 50 ans après, on ne connaît toujours pas le mécanisme précis du chauffage de la couronne. Il semble que Hans Alfvèn ( Prix Nobel de Physique en 1970) soit le plus proche de la réalité. Certaines ondes dites "magnétohydrodynamiques" se propageraient dans la couronne et la chaufferaient. Les satellites d'observation du Soleil, comme Yohkod, Soho, ou Trace, ont mesuré sa température : Elle dépasse les 2 millions de degrés!".

     Vous avez bien lu ceci qui est une chose rare empreinte d'une grande humilité : "On ne connaît pas encore le mécanisme du chauffage de la couronne".

     A vous de juger, cette déclaration, plutôt insolite.

      Mais, avançons si vous le voulez bien, un peu plus, dans notre affaire de Soleil non brulant :

     Le 23/02/04, nous avons eu en main l'ouvrage de Ramtha "Les sessions : Les jours à venir ", publié aux Éditions du Roseau au deuxième trimestre 1992 :

 

      Comme par hasard, ce livre s'est ouvert à la page 28, où nous avons à notre plus grande surprise découvert ce qui suit : (cela fait en effet quelques années que nous avons ce livre et nous avions totalement oublié d'y avoir lu ceci :)

" Le soleil a une influence profonde sur vous et sur votre terre. Votre équilibre est précaire en ce qui le concerne même si peu d'entre vous le réalisent. Les particules de lumière et les vents solaires contrôlent votre température. Si le soleil reste intact dans un équilibre harmonieux, votre température demeurera également harmonieusement équilibrée.

      Le soleil diffuse une radiation qui se reflète sur la surface de votre terre. La chaleur vient de la friction des particules dans l'atmosphère. C'est pourquoi vous avez chaud quand vous sortez un jour ensoleillé. Ce n'est pas la lumière du soleil qui vous réchauffe, c'est sa friction. Les nuages conservent l'équilibre entre les vents solaires et la friction des particules de lumière qui atteignent la Terre. Les nuages transportent de la vapeur depuis les océans, ils la purifient et ils vous approvisionnent en eau.

      Avez-vous déjà entendu parler de "taches solaires" ? Savez -vous ce que c'est ? C'est l'explosion de la Pensée. Voilà pourquoi elles sont si noires et ressemblent à des trous sans fond. Dans ces taches, la pensée explose et crée la fission des particums X,Y,et Z.

     Durant cette éruption de la "Pensée, se transformant en matière", les vents solaires sévissent comme des ouragans...
"

Fin de citation.

     Arrêtons voulez-vous, ces déclarations hors normes de Ramtha, qui se poursuivent sur deux pages et qui ne disent pas que le soleil a une basse température, mais qui précisent bien une fois encore, que la chaleur ne vient pas du soleil, mais " vient de la friction des particules dans l'atmosphère " et que "ce n'est pas la lumière du soleil qui vous réchauffe, c'est sa friction".

     En ce qui concerne la Pensée, comme par hasard, cela confirme nos dires dans notre article intitulé:



      Là..., le moule est cassé n'est-ce pas!!! A vous de juger....

     Mais, voyons un autre fait, concernant notre soleil. En 2004, nous avons vainement cherché chez les libraires et à la Médiathèque de Montpellier, (et aussi grâce à un ami à la Bibliothèque municipale de Toulouse), l'ouvrage de Michel ADAM, intitulé "La vie et les Ondes; L'Oeuvre de G. Lakhovsky", publié chez Chiron à Paris autour de 1936 (date non précisée dans l'ouvrage).

      C'est, alors que le 3/07/04, nous avons reçu du très aimable internaute herve.laurent@art-du-lieu.com, les scanns des pages 141 et 142 de ce fameux livre, où il est aussi question, de cette affaire de soleil froid.

     Mr Hervé Laurent, est biogéologiste et radiesthésiste, et poursuit des recherches sur les lieux telluriques de notre environnement et recherche justement les documents (anciennes cartes postales ou autres choses) montant des menhirs et des dolmens. Si vous possédez donc ceci dans vos tiroirs, pensez svp donc à lui, afin qu'il cherche à y détecter si possible, la présence d' ondes spéciales. Vous pouvez d'ailleurs consulter son site à :


      Voyons d'abord, voulez-vous la couverture de ce livre si rare :


      Et maintenant, voici ce que nous lisons aux pages déjà indiquées :

     " I1 y a ainsi dans le sol une quantité incommensurable d'énergie qui, non seulement est perdue, mais encore a des effets nuisibles. Lakhovsky a prophétisé que l'on pourrait, dans l'avenir, capter cette énergie a moyen d'électrodes enfoncées dans des masses de terrains diversement électrisées et ainsi obtenir une puissance telle qu'elle suffirait à faire marcher des trains, éclairer et chauffer des villes.

     Ce livre contient nombre d'idées nouvelles. C'est ainsi qu'il explique, grâce à l'ionisation spécifique de chaque terrain, les éruptions volcaniques, les séismes de toutes sortes, et même les marées.
     Il a donné aussi une nouvelle explication très hardie de la lumière. Selon Lakhovsky, la lumière n'a d'existence réelle que dans notre atmosphère. Au delà, c'est l'obscurité absolue, comme le froid absolu. Ainsi, le soleil est un astre froid et noir et l'on peut aussi bien imaginer que si le soleil avait la même atmosphère que la Terre, ce sont les rayonnements de notre planète qui illumineraient cette atmosphère. C'est bien ce qui se passe, en effet, pour les planètes que nous connaissons.
     Cette théorie si hardie, émise il y a quatre ans par Lakhovsky, vient d'être confirmée par les observations faites dans la stratosphère, le 11 novembre 1935, à Rapid City (Dakota) par les aéronautes américains Albert Stevens et Orville Anderson. Etant montés jusqu'à 22.600 m. d'altitude, ils ont constaté qu'au-dessus d'eux le ciel était complètement noir de jais (minerai noir luisant : Note du Webmaster) tandis qu'au-dessous de la nacelle, la terre apparaissait d'une blancheur immaculée. Bien plus, 1a nacelle et les objets qu'elle contenait étaient éclairés par la terre. Du côté du soleil, c'était l'ombre.
"

      Que dire de plus encore ici, sinon comme les anglos-saxons embarrassés : No Comment... et à vous de juger !.

     Mais il y a plus fort et jeune novice veuillez svp, dès maintenant attacher solidement votre ceinture.

     Le 11/07/04, nous avons reçu de l'ami Dujma Hery d'Afrique du Sud, (que nous remercions vivement ici, pour sa participation aux recherches d' ARTivision) une missive qui nous a sidérés et c'est le moins que l'on puisse dire :

     En voici quelques extraits hélas bien trop courts :

     Un disciple interroge le Maître Samaël (Nous pensons alors, qu'il s'agit ici de l'occultiste Samaël Aun Weor de son vrai nom Víctor Manuel Gómez Rodríguez, né le 6 mars 1917 à Bogota et décédé le 24 décembre 1977 à Mexico, grand ésotériste et ecrivain écrivain ) Voir donc le site :



      Et voici le dialoque tout à fait hors norme en question :

     " Maître, je voudrais profiter de ce que je suis près de vous pour apprendre beaucoup de choses que j’ignore. L’une d’elles concerne la formation et la constitution du Soleil, de quoi il est composé, quelle est sa température, etc., si cela ne vous dérange pas trop Vénérable Maître, j’aimerais que vous me donniez une explication à ce sujet ».

   Le Maître, me regardant dans les yeux, et comme devinant l’importance que j’attachais à cette question, acquiesça de la tête.

     « Je vais t’expliquer et t’enseigner tout cela avec le plus grand plaisir, pour que tu aies au moins une base et que tu puisses le communiquer à tous les frères de l’Association Gnostique

    Indéniablement, sur le Soleil tout le monde s’est trompé ; et même le Docteur Rudolf Steiner, l’Initié allemand, a fait fausse route concernant l’Astre-Roi qui nous éclaire. Ainsi, il croyait fermement que le Soleil physique n’existe pas ; il a avancé l’idée très saugrenue que ce qui nous éclaire c’est un groupe d’Etres Divins qui n’ont rien de matériel, c’est-à-dire que si, par exemple, nous pouvions nous rapprocher du Soleil, nous rendre jusqu’à lui, nous ne rencontrerions rien physiquement parce que, selon lui, ce qu’il y a là c’est un groupe d’Etres ineffables qui irradient leur lumière, cette lumière dont nous bénéficions tous.

     C’est la façon de penser de Steiner, il n’a pas voulu se rendre compte que l’Esprit et la Matière sont en parfait équilibre et que le Soleil physique existe, il n’a voulu voir que la partie spirituelle du Soleil, mais nous devons savoir qu’il existe aussi physiquement ".


     J’interrompis le Maître pour l’interroger concrètement sur une chose qui me tenait particulièrement à cœur :

     « Les hommes de science affirment que le Soleil est une grande boule de feu, un corps à l’état incandescent qui a une chaleur de plusieurs milliers de degrés, et dont la constitution ignée produit cette chaleur qui parvient jusqu’à nous ; mais ce ne sont que des théories, des hypothèses, et la vérité c’est que nous ne pouvons rien savoir de certain sur le Soleil, quelle est sa température, de quoi il est fait, etc., pourriez-vous me donner une explication concrète, Vénérable Maître ? ».

     « Avec la plus grande joie, mon estimable frère missionnaire. Les gens communs et ordinaires croient que le Soleil est une boule de feu incandescent, et cette conception est tout aussi erronée que celle de Steiner, elle est complètement fausse, c’est une manière de penser tout à fait médiévale. Au Moyen-Age on croyait que cet astre qui nous éclaire était une boule de feu, et cette vision erronée a persisté à travers les âges sans que personne ne veuille la remettre en question : c’est ainsi qu’est l’humanité.

     Un homme de science que je ne nommerai pas suppose que le Soleil est un nuage d’hélium également à l’état incandescent, et s’il en était ainsi, alors les planètes du système solaire sortiraient de leur orbite pour se projeter dans l’espace, elles ne graviteraient pas autour du Soleil ; le seul fait que les sphères célestes gravitent autour de ce centre lumineux nous indique en toute clarté qu’il s’agit d’un Soleil physique. Ce scientifique qui affirme que le Soleil est un nuage d’hélium et qu’il ne pèse rien, se basant sur des calculs erronés, est indubitablement un ignorant diplômé.

     Je le demande : si cet homme avait raison, comment les planètes pourraient-elles se maintenir dans leur orbite, quelle force centripète les attirerait, sur quel centre nucléaire ou gravitationnel pourrait se baser le système solaire ?. Le fait même que les mondes gravitent autour de cet astre nous indique que cette étoile appelée le Soleil pèse beaucoup plus que toutes les planètes du système solaire ; ainsi seulement pouvons-nous nous expliquer que les mondes gravitent autour du Soleil. Mais c’est une chose que les hommes de science ne veulent pas comprendre.

     Nous, les occultistes, nous disposons d’instruments merveilleux pour l’investigation de la vie dans les mondes supérieurs : le corps Astral, l’Eidolon, nous permet de voyager d’une planète à l’autre.

     Grâce à ce véhicule, je me suis transporté plusieurs fois sur l’Astre-Roi ; par conséquent, je le connais très bien, je sais réellement de quelle façon il fonctionne, de quoi il est fait, comment est sa surface et ce qu’il y a sur lui, etc...

      Je peux te dire que le Soleil est un monde gigantesque, des millions de fois plus gros que la Terre ou que Jupiter, et qu’il a une riche vie minérale, végétale, animale et humaine. Il a des chaînes de montagnes très élevées, des mers immenses et profondes, des forêts extraordinaires, et ses pôles nord et sud sont recouverts de glace.       Bien que cela paraisse incroyable, il y a des endroits sur le Soleil où l’on pourrait mourir de froid, des montagnes énormes couvertes de neiges éternelles et où il fait extrêmement froid, il y a aussi des climats tempérés, très agréables, et des climats chauds ; les côtes, par exemple, les bords de mer, à cause de la basse altitude, sont très chauds.

       Ainsi donc, tous les climats existent sur le Soleil Les habitants du Soleil ne vivent pas dans des villes, ils considèrent absurde le fait de se rassembler dans des villes et je suis entièrement d’accord avec eux, car la vie dans les villes est réellement dommageable et nocive au plus haut point.

     Dans les villes, nous les êtres humains vivons entassés les uns sur les autres dans des édifices à plusieurs étages, dans des maisons collées les unes contre les autres, parmi la fumée des usines et des automobiles, nous meurtrissant mutuellement, nous faisant du mal de façon volontaire ou involontaire.....

     ......Les différents élémentaux de la nature se retrouvent aussi sur le Soleil, comme sur toute planète, la vie flue et reflue comme partout ailleurs, avec sa perpétuelle beauté.

      Les scientifiques sont persuadés que le Soleil est une boule de feu ou un nuage d’hélium incandescent , ou autre chose du genre, les gens communs et ordinaires voient le Soleil comme un grand brasier dont on ne pourrait se rapprocher sans s’exposer à être brûlé, mais il n’en est rien. Faites l’escalade d’une montagne de cinq milles mètres et vous verrez qu’à cette altitude il est possible de mourir de froid, et si, dans un globe stratosphérique vous vous élevez jusqu’à la stratosphère, il vous faudra un équipement spécial pour ne pas périr de froid ; dans les espaces interplanétaires, la température atteint cent vingt degrés sous zéro. Il est absolument faux d’affirmer que le Soleil est une boule de feu ; c’est un monde extrêmement riche en mines d’uranium, de radium, de cobalt, etc.., et comme ce monde est gigantesque, il est clair que la radiation de ses mines est très forte, très puissante : la somme totale de toutes ces mines produit de formidables irradiations, et toutes ces irradiations, toute l’énergie atomique qui provient de ces mines, traverse l’espace interplanétaire, et lorsque ces radiations atteignent l’atmosphère terrestre, celle-ci les décompose en lumière, chaleur, couleur et son. C’est plus précisément la couche supérieure de l’atmosphère terrestre qui se charge d’analyser et décomposer les rayons solaires en lumière, chaleur, couleur et son, mais dans l’espace interplanétaire, il fait un froid intense qui, comme je l’ai dit, atteint facilement cent vingt degrés sous zéro.

     
; Ainsi donc, ce n’est pas que le Soleil soit une boule de feu, comme le croient les gens communs et ordinaires et comme le supposent à tort certains scientifiques, c’est plutôt qu’il est riche en mines de matières radioactives dont les irradiations se décomposent dans l’atmosphère de la Terre, et se transforment en lumière, chaleur, couleur et son. Ces irradiations du Soleil n’atteignent pas seulement la Terre mais aussi toutes les planètes du système solaire
, et sur chacun de ces mondes il se produit la même chose.

      Nous devons donc nous ôter une fois pour toutes de la tête ces idées fausses à savoir que le Soleil est une boule de feu, etc. Beaucoup d’astronomes s’amusent à étudier l’auréole, la couronne du Soleil, ils pensent que cette couronne est formée par des jets de flamme provenant d’explosions de la masse physique en fusion, de la masse dense incandescente du Soleil, mais il n’en est rien : la couronne du Soleil est une espèce d’aurore boréale formée par l’électricité et le magnétisme de cet astre, c’est tout ».


      J’entendais des choses qui n’avaient jamais été dites auparavant, des secrets m’étaient révélés que personne, sur Terre, n’avait jamais entendus, mes identifications d’humanoïde rationnel étaient fortement ébranlées et mes facultés court-circuitées par la stupéfaction. Une question cependant me traversa l’esprit :

      « Pardonnez-moi, Maître, de vous interrompre, mais je voudrais vous poser une question : si la Terre n’avait pas d’atmosphère, alors notre planète serait plongée dans l’obscurité ? ».

      A quoi le Maître Samaël répondit :

     « Oui !, s’il n’y avait aucune espèce d’atmosphère sur Terre, notre planète devrait être un monde obscur. Dans ce cas, on m’objecterait qu’il n’y a pas d’atmosphère sur la Lune mais qu’il y a pourtant des moments de lumière et des moments d’obscurité ou, disons, une moitié est éclairée tandis que l’autre est dans l’obscurité, c’est-à-dire, comme on le sait, que le mois lunaire est divisé en une période de lumière et une période d’obscurité, périodes bien connues et dont les astronautes se sont servis lors de leurs expéditions. En fait, il y a bel et bien une atmosphère sur la Lune, il existe une atmosphère, mais raréfiée, et c’est une chose qui a été acceptée officiellement ; il y a une atmosphère raréfiée, éclaircie, et cette atmosphère est parfaitement capable de décomposer les rayons solaires en lumière, chaleur, couleur et son.

   Donc, s’il n’y avait pas d’atmosphère sur notre planète Terre, s’il n’y avait pas de décomposition des rayons solaires, notre monde devrait être dans les ténèbres ; mais étant donné que la masse dense de la Terre opposerait une résistance aux radiations solaires, de la chaleur serait produite par cette résistance et il serait dès lors possible que cette masse dense, en opposant une résistance à la radiation, resplendisse, transforme la radiation non seulement en chaleur mais aussi en lumière, et alors de toute façon il y aurait de la lumière, mais avec une chaleur insupportable ».


     Fin de citation.


      Un fois de plus, chers amis internautes, que dire après tant d'affirmations hors normes, au sujet de notre Soleil ? A vous de juger, une fois de plus, tout cela...

      Pour nous, comme d'habitude, restons fidèle à notre conventionnelle attitude anglo-saxonne : No Comment...

s) Quand on apprend, comment les américains, sont arrivés, la Lune.

            Cependant, un point de détail, reste à préciser.

       Étant donné que nous avons démontré que les américains n'avaient pas utilisé de fusées Apollo, ni de LEM, ni de jeep LRV, pour évoluer sur la Lune, et , puisque le Maître Samaël Aun Weor, parle de l'événement, c'est que les américains sont bien montés sur la Lune, pour y ramasser des pierres lunaires et y déposer divers appareils, mais selon nous, ils l'ont fait avec les soucoupes volantes des Petits Gris, avec lesquels, ils avaient fait alliance, dès 1954 . Point Barre.

       Mais pour nos novices ingénus et autres profanes candides cités plus haut, qui découvrent ARTivision avec cet article, il est ici, selon nous, très important de reprendre le passage inouï que nous avons mis en évidence dans notre article : ( Visionglobale.html) :

       Début de citation :

      " Donc il est clairement ici, mis en évidence, le fait, que certains gouvernements de cette planète, ont fait alliance avec ces Petits Gris, pour profiter de leur technologie. On pourrait même, en déduire, que c'est avec les navettes spatiales de ces Petits Gris, que les américains et probablement les soviétiques de l'époque, sont montés sur la Lune pour y déposer des instruments de mesures et collecter les, environ 380 kg de roches lunaires, remis aux scientifiques terrestres pour les étudier. Mieux vaut ne pas évoquer ici, ce que ces gouvernements scélérats, ont offert en retour à ces Petits Gris (entre autres choses, le droit d'enlever des animaux et des humains pour leur expériences génétiques), et ce qui est le plus triste, c'est qu'il paraît même, que le Vatican , est parfaitement au courant de cette affaire. On trouvera sur le Web, les arcanes de l'affaire Barboto, mais le mieux pour nous, est de présenter ici, l'excellent article paru dans le Nexus n° 51 de Juillet-Août 2007:



, et surtout, une restructuration du début des deux premières pages de cet article :



     Pour en savoir plus, veuillez consulter le site :



     Pour être encore plus explicite, voici un passage clef, de cet article:

     " Du point de vue chronologique, l'événement qui a déclenché la création du SIV ( en italien, Service d'information du Vatican), s'est produit aux États-Unis en Février 1954. Ce fut la rencontre à Muroc Airfield (future Edwards Air Force Base), en Californie, d'une délégation d'aliénigènes avec le président Dwight D. Eisenhower, en présence de l'évêque de Los Angeles, James Francis Mclntyre. La rencontre fut filmée par des militaires, utilisant trois caméras 16 mm placées en des endroits différents et chargées de pellicules couleur ".

      Mais il y a mieux : Dans cet article, on apprend avec stupéfaction, que le nommé George Adamski, cité plus haut, avait bien rencontré en le 31 Mai 1963, le pape Jean XXIII, à la grande déconvenue des irréductibles détracteurs, dont les écrivains Jean S.... et Marc H....., avec qui, pour tous les deux, nous avons été en correspondance, il y a longtemps. Ces écrivains avaient fait d'Adamski , leur bête noire , et affirmaient sans retenue, que puisque le pape étant mourant, il ne pouvait donc recevoir de visites, et on en déduisait alors qu'Adamski, avait menti une fois de plus, comme il l'avait fait en disant qu'il était passé très près de la Lune en soucoupe volante.

     Mais voyons de plus près, ce que l'on trouve dans ce document au sujet d'Adamski :

" Adamski a rencontré le Pape. Il est allé à Saint-Pierre une fois, précisément après que le pape eut décidé qu'il ne fallait plus poursuivre les contacts avec les aliénigènes, même si ceux-ci étaient amicaux. En outre, jean XXIII refusait que cette relation soit révélée à la population chrétienne. Adamski se présentait comme chargé de mission par les aliénigènes pour tenter d'obtenir du Pape, qui était mourant, un accord définitif. Il apportait en outre un don pour le saint père : une substance liquide qui devait le délivrer de la gastro-entérite dont il souffrait et qui, évoluait en péritonite aiguë. Le pape ne prit pas cette potion et avant de mourir, tenant le crucifix, déclara : « Les bras ouverts de Christ furent l'objet de mon pontificat. Ainsi que vous le voyez, un pontificat simple et humble dont j'assume toute la responsabilité. Je suis satisfait de ce que j'ai fait et de la manière dont je l'ai fait.»

     En outre, ce geste de la part des aliénigènes convainquit le Pape mourant, dans le peu d'énergie et de lucidité qui lui restait, que même si les "frères de l'espace" se comportaient avec bienfaisance envers l'humanité, il convenait qu'ils agissent de façon autonome, séparément de l'Église et des activités humaines en général, par la prière et des actes conformes à la loi de Dieu et particulièrement sous la direction du Saint Esprit.

     La tentative d'Adamski mit fin au contact direct entre ces êtres et le pape ainsi que ses successeurs qui, faisant confiance en la clairvoyance de jean XXIII, comprirent qu'il ne fallait pas que l'Église entretienne ces contacts.

     Dans un manuscrit secret du Pape Jean XXIII à ses successeurs, qui comprend un dossier spécial sur le SIV, est cité un passage de l'évangile de Marc (Marc 9 : 38-41) qui expose clairement la position que doit adopter l'Église vis à vis des êtres bienfaisants venus d'autres mondes.


     Ainsi donc l'événement contemporain le plus important de toutes actions humaines actuelles, a été camoufflé par l'église Catholique , alors que cet événement possèdait en lui-même, la potentialité inestimable d'unir les humains entre eux, et d'en finir, une fois pour toute, avec toutes ces tensions, tiraillements et déchirements, qui l'animent sans cesse de nos jours" .

    Fin de citation.


    Pour en savoir bien plus sur l'affaire du Vatican, prière de rejoindre le site :


    C'est pour cela, que nous avons ri sous cape, quand nous avons découvert dans le quotidien France Antilles, cet entrefilet plutôt étonnant :



    Selon nous, cette querelle entre ces deux obédiences, qui se sont affrontées depuis des lustres, n'est pas différente du cas des confréries de deux bandes rivales de jeunes, nommées les Jets et Sharks, dans le quartier de Upper West Side à New York, dans le milieu des années 1950. On le sait, cela est devenu un drame musical en 1957, nommé West Side Story, dans le style de Roméo et Juliette, et dont une adaptation cinématographique fut réalisée par Robert Wise et Jérome Robbins en 1961.

    Autrement dit, on assiste, là une fois encore, à une querrelle de blancs bonnets contre des bonnets blancs. Même culte pour le mystère archaïque , même aptitude à promouvoir des secrets à cacher à l'humanité, même enseignement ésotérique à l'aide de symboles et de rituels etc...

    Mais, Le Temps des Révélations va bientot mettre les compteurs à zéro, et tous ces véléités se voulant antagonistes, mais ayant les mêmes objectifs, seront vite balayées, au grand désarroi de leurs protagonistes béats.

    A bon entendeur Salut..."


    Fin de citation du texte de la Vision globale.

    
Comme on le voit, ce texte inouï, confirme indirectement, la visite d'Adamski au Pape Jean XXIII, malgré les gesticulations intellectuelles inombrables, faites pour nier cela, par les adversaires irréductibles d'Adamski. A vous de juger...

     Mais le 28/08/2013, nous avons retrouvé dans nos papiers proches, l'entrefilet suivant :



    Dommage que ce prêtre, n'ait pas eu l'opportunité de connaître, avant sa vaine démarche médiatique, le site ARTivision, car il prendrait conscience, qu'il y bien mieux à découvrir dans ce monde, que les facéties séculaires d'obédiences anachroniques. Il ferait mieux d'écrire un ouvrage gratiné, pour expliquer (avec les lettres et documents à l'appui), comment il a été, embrigadé dans les institutions en question, et il rendrait ainsi un très grand service, à d'autres citoyens soucieux de retrouver, en ce moment, leurs racines véritables, dans ce Monde en grande évolution. A bon endenteur salut...

     Mais, il serait peut-être judicieux de placer ici, un texte tiré du troisième livre, très surprenant du collectif Soria formé de 4520 entités cosmiques transcendantes nommée Soria et channellisée par la française Régine Françoise Fauze, et texte qui nous entretient, justement de la température du Soleil au sujet de laquelle, on s'interroge :

   "...Aussi, vos scientifiques supposent une température élevée autour du noyau atomique du Soleil. Or celle-ci n'excède jamais plus que votre température normale, soit 37,6°. Votre corps reflète l'exacte réplique des données solaires. Votre Soleil communique aussi avec vous de cette manière. Oui le noyau solaire ne représente aucun danger; seul le rayonnement des frictions atomiques amène une zone de radiance supposément à haute température. Là aussi de grandes découvertes seront faites. Pourtant, malgré cela, les portes du Soleil ne souvriront pas avant longtemps pour votre corps physique. Il faudra attendre votre passage dans l'étude des trois chakras supérieurs pour l'emmener sur la surface de votre Soleil et découvrir les merveilles de ce monde. Vous ferez alors connaissance avec les lois fondamentales rattachées à chaque chakra et leurs mondes associés..."

   Extrait des pages 204 et 205 de Voyage tome III aux Editions Ariane, premier trimestre 2002.

    Voilà donc un texte très surprenant n'est-ce pas? Et ne dépasse-t-il pas de loin, tout ce que nos meilleurs spécialistes de la science-fiction ont imaginé..?

    Mais une question "brûlante" se pose cependant à nous: " Que représentent vraiment les fameuses éruptions solaires qui projètent à des milliers de kilomètres du disque solaire des sortes de matières incandescentes?"

    Soria nous donne cependant aussi une"explication" à ce sujet :

    "...Partons visiter ce système solaire. Toute vie vient du Cœur de votre Soleil, donc d'Hélios et de Vesta, ces deux Êtres exemplaires par leur tolérance et l'étendue de leur Amour. Ils ont la charge de maintenir la cohésion de toutes les particules atomiques selon un schéma prétabli pour ce Soleil et reçu afin de développer une expression du Grand Constructeur. Chaque Soleil déploie une énergie différente; celle-ci teintera les formes de vie qu'il engendrera...

   Les parents, Hélios et Vesta, coordonnent régulièrement l'idée maîtresse du système solaire, des planètes et des êtres vivant à l'intérieur de la zone d'influence de leur rayonnement. Les éruptions à la surface du Soleil indiquent des mouvements régulateurs pour tout le système solaire. L'effet de celles-ci induit des énergies agissant indépendamment les unes des autres afin de réactiver la géométrie sacrée déposée dans la cellule mère de chaque planète. Nous appelons cellule mère celle qui détient le schéma expansif de la Vie pour un corps défini. Les éruptions solaires sont donc provoquées en réaction à un développement négatif de la personnalité d'un groupe dans une zone cernée. Prenons l'exemple d'Urantia Gaïa (La terre : note du Webmaster). Sa zone d'influence (même en quarantaine) est contenue dans un cercle de 125 000 km au-dessus de la surface de son sol. Au-delà de ce périmètre, il y a des portes d'entrée où tous les tests sont effectués permettant à des visiteurs de pénétrer dans son secteur de vie. Des capteurs renvoient les signaux d'identification du taux d'élévation de cette humanité ou de son involution. Ces signaux sont reçus à la surface extérieure du Soleil et déclenchent des réactions, d'où ces éruptions parfois. Ce sont des réajustements temporaires qui s'effectuent quelquefois sur plusieurs planètes en même temps. De toute manière, un réajustement sur l'une ou l'autre d'entre elles a des répercussions sur l'ensemble du corps communautaire. La première planète (citée plus haut) agit uniquement sur une sphère lors de son passage, là où sa zone d'influence interpénètre la zone de l'autre planète.
"

  Extrait du même ouvrage pages 81 et 82.


    Oh là là... Ici nous devons avouer vraiment, qu'il faudrait que nous puissions augmenter notre niveau d'assimilation de la Mémoire Akashique Cosmique, pour avancer dans la compréhension de ce texte. Bravo à vous, si vous avez tout compris, mais notre rôle ici est simplement avant tout, de présenter cela en temps utile : mission accomplie donc !

t) Quand on découvre, l'affaire de l'enfer de Vénus, et celle de la Terre creuse.

    Venons en maintenant au passage le plus dur à encaisser du passage du texte de Warren Hall présenté plus haut, et passage que nous avons traduit ainsi :

    "Non seulement cela, mais on lui a octoyé, une vision panoramique en 3D de Vénus. "Il n'y avait pas d'écran. Lorsque les lumières se sont éteintes, à mon grand étonnement, les scènes étaient suspendues dans l'espace de la salle", et on lui a assuré que ces scènes étaient "captées et transmises directement" de Vénus à ce navire. Il vit des villes et de gros plans de gens "vaquant à leurs occupations de la même manière que ceux de la Terre", les animaux et les oiseaux et les fleurs, différent peu des nôtres sur Terre. La durée de vie de la population, lui a-t-on dit est d'environ 1000 ans, en raison du fait que l'épaisse atmosphère filtre les rayons destructeurs."

    Si donc Monsieur Warren Hall, avait eu en main, les rapports scientifiques que nous avons actuellement sur Vénus dont nous vous présentons plus bas quelques bribes, il aurait certainement bien plus de scrupules à vouloir publier son texte sur Adamski et probablement, il ne l'aurait pas proposé au journal "The American Weekly", ni évidemment pas au "Milwaukee Sentinel", et cet article d' ARTivision, n'aurait certainement pas vu le jour.

    En effet, si nous lisons d'abord le Science&Vie n° 773 de Février 1982 :



, en page 12, on apprend au sujet de Vénus que : " Dans quelques semaines, deux sondes soviètiques Venera 13 et Venera 14 lancées le 26 Octobre et le 6 Novembre derniers, se poseront sur Vénus. elles s'ajoutent aux 23 engins spatiaux qui ont déjà étudié l'étoile du berger. Aucune autre planète du systeme solaire n'a fait l'objet d'une telle sollicitude. Aucune autre non plus, n'a livré autant de secrets :

Vénus c'est l'enfer."

    On nous dit aussi que Vénus, est loin d'être un paradis et que sa température au sol est en moyenne de 464 °C. la pression atteint 92 atmosphères, qui est celle qui existe dans nos océans à près d'un kilomètre de profondeur.Vénus de plus tourne sur elle-même, dans le sens retrograde, en 243 jours, et elle tourne autour du Soleil en 224,7 jours. Autrement dit, le jour vénusien, est plus long que l'année. En bref tout y est exceptionnel. 26 ans plus tard, en Mars 2008, voilà ce que nous en dit le Science&Vie Hors-Série déjà présenté plus haut, concernant "50 ans de conquêtes spatiales" :



    Comme on le voit, cette configuration scientifique de Vénus, ne correspond pas du tout à celle décrite en partie, dans le texte suivant, tiré des pages 120 et 121 de l'ouvrage "A l'intérieur des Vaisseaux de l'espace" :

,

    En ce qui concerne, la projection en relief d'une scène quelconque, le film "la Guerre des étoiles" et le Lama lobsang Rampa ont su nous habituer à découvrir cela.

    Mais rappelez-vous ce que nous disait au début le channel, Monique Mathieu, en qui nous avons, (comme pour Soria et SaLuSa) toute confiance :

     "Concernant Adamski, il a réellement été en contact avec les Vénusiens, il y a eu maintes preuves de ses contacts, mais malheureusement, il y a toujours eu de la désinformation concernant ce sujet".

    Comme Monique Mathieu, parle effectivement de Vénusiens , c'est qu'ils existent certainement quelque part, comme nous l'a superbement affirmé Elizabeth Klarer dans notre article vraiment hors normes :



    Comme Monique Mathieu a confirmé sur le site :



qu'il y avait bien une humanité vivant à l'intérieur de la Terre, qui est creuse, le Webmaster d'ARTivision , qui a déjà publié près de 80 articles, sur cette affaire de planètes creuses, en déduit alors que les images de Vénus, captées par Adamski, dans le vaisseau spatial des Maîtres cosmiques, venaient de l'intérieur de la planète et nous allons devoir maintenant, expliciter plus avant, cette surprenante affirmation. Point barre.

     En effet rien ne nous ferait plus plaisir, si l'on découvrait un petit mot dans les archives laissées par Adamski, où il aurait écrit furtivement les mots "planètes creuses ou Terre creuse". Mais, "Faut pas rêver", comme le dit une célèbre émission de télé. Cependant, le novice doit savoir, que l'on saura tout et bien plus sur Adamski, car nous sommes arrivés au "Temps des Révélations", et dès lors, on le sait : "Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu".Mathieu. X-26.

     Nous pensons donc, que bientôt sans doute, un des fervents disciples scientifiques du moine bénédictin italien, le R.P. Ernetti Pellegrino reconstituera la machine à filmer le Passé, que le Vatican a vite fait, de démonter, pour éviter que l'on découvre ses terribles secrets. Les détracteurs vont encore ici rire sous cape, en oubliant ce que l'auteur très informé et superbement averti de la vision globale, a écrit :

" Et ce moment est presque arrivé, parce que bientôt l’Âge d’Or commencera. Ce sera une époque d’amour et d’harmonie, et de pleine conscience. Le contact avec d'autres civilisations galactiques et d’esprits, de parents décédés par exemple, seront monnaie courante, de même que des visites à l’Agartha ou à des planètes loin de notre système solaire".

     Fin de citation et voir notre article : ( Visionglobale.html)

     Si nous allons pouvoir communiquer avec nos parents décédés, la consultation des images du Passé sera pour nous une petite affaire n'est-ce pas ... A vous de juger

     Nous avons déjà expliqué, plus haut, en fonction de ceci :

"    "Ceci est tout aussi clair, qu'Adamski, ne devait pas révéler certaines vérités qui lui avaient été confiées à l'époque, et en particulier, 47 ans, avant que le site ARTivision ne le dévoile en Septembre 2000, il y avait, ce fait incroyable que la Terre et toutes les autres planètes sont creuses et abritent des civilisations intérieures très développées. En effet, si Adamski avait révélé cela, en plus de ce qu'il avait déjà dévoilé, autour de 1953, cela aurait ajouté à son récit une note d'incrédulité gigantesque, ...."

    Ce fait, dont nous n'avons pas encore la preuve tangible, nous permet de penser vraiment que, les Maîtres cosmiques, ont recommandé vivement à Adamski, de ne pas parler, de cette colossale affaire de Terre creuse, car à l'époque, cela serait, aussi, pour lui, la plus sure façon, de se faire rapidement discréditer, et de plus, il risquait de se faire enfermer à l'asile ( Il suffit le soir, de déposer chez lui de la drogue ou un objet volé quelque part, pour le faire ensuite emprisonner ), par les Sbires Négatifs des Forces de l'Ombre, les (SNFO), comme cela est arrivé, environ un siècle plus tôt à Olaf Jansen. Voir notre article ( SmokyGod.html)

    En effet, Adamki ne disposait pas à l'époque, comme nous, de photos satellites pour prouver ses dires, concernant la Terre creuse :

  

  

  
  

  

  


  

et ce n'est bien sûr qu'un petit échantillon. Certes Adamski, aurait pu aller fouiller dans la Bibliothèque du Congrés américain, et découvrir ainsi quelques déclarations furtives de Byrd, et celles de certains explorateurs polaires, qui avaient découverts, des anomalies climatiques aux pôles, dont la fameuse mer libre de glace , (chose toujours non admise scientifiquement de nos jours). Mais ces explorateurs eux-mêmes, ignoraient totalement cette affaire de Terre creuse, dont voici une représentation faite par satellite qui va sans doute faire sourire les détracteurs zélés et consorts zététiques qui vont encore bien sûr, qualifier cela de truquages informatiques.



     Mais, chers détracteurs, ARTivision se gaussera de vos rires, tant que vous n'apporterez pas une réponse officielle, claire et nette à ceci :

      En effet, le Dr Elisha Kent Kane, qui fut un officier médecin (28 Fevrier 1820 – 16 Février 1857) de la Marine des USA, fut un très grand explorateur polaire du 19 e siècle.

    On sait qu'il publia en 1857, cet ouvrage connu que l'on peut trouver sur le site :



     Et pour les puristes, voici en anglais, le paragraphe surprenant qui nous intéresse :


      Et voici une traduction de cet étrange paragraphe :

" Il est impossible, en rappelant les faits relatifs à cette découverte,- La neige fondue sur les rochers, les troupes d'oiseaux marins, la végétation augmentant de plus en plus, l'élévation du thermomètre dans l'eau, de ne pas être frappé de la probabilité d'un climat plus doux vers le pôle. Mais signaler les modifications de température au voisinage de la mer libre, ce n'est pas résoudre la question, qui reste sans réponse : Quelle est la cause de la Mer libre ? "

   
Que dire de plus, si ce n'est que l'on découvre, ici, encore une fois, l'incompréhension des observateurs de l'époque , devant ce phénomène hors normes de la mer libre du pôle.

     Alors chers détracteurs zélés, sauf de dire que Dr Elisha Kent Kane était plutôt timbré, nous attendons votre réponse...

     En 1955 Adamski avait donc très peu d'éléments à sa disposition pour appuyer cette thèse de la Terre creuse, et il était donc de loin, préférable de ne pas en parler, comme les Maîtres, nous le supposons, le lui avaient probablement suggéré.

    Cependant pour sa propre recherche, en sourdine, il pouvait tout de même, analyser ce montage mosaïque, réalisé dès fin Sept 1902, par l'Observatoire Astronomique de Yerkes, appartenant à l'Université de Chicago à Williams Bay dans le Wisconsin où l'on voyait déjà à l'époque, la calotte polaire de Mars briller d'une manière remarquable:



     Traduisons grosso modo, le texte de l'image : " Vues de Mars prise à l'observatoire de Yerkes le 28 Septembre 1902, montrant, la prétendue la calotte neigeuse, se projetant au-delà du globe de la planète, ce qui exclut toute possibilité qu'elle soit faite de neige ou de glace."

    Voici d'ailleurs deux photos agrandies de ce panorama :

  

    Adamski, aurait pu,bien sûr , découvrir ces extraordinaires photos de Mars prises au télescope, dès 1921 ( et il y en a eu, certainement eu d'autres, aussi surprenantes, de 1921 à 1955), dans des revues ou ouvrages d'astronomie que nous n'avons pas la chance de posséder. Merci l'internaute qui a ce bonheur, et qui pourrait, nous en toucher deux mots. Mais le site ARTivision, a lui, pu découvrir ces photos à la page 80 bis, de l'ouvrage incontournable de Marshall B. Gardner (1920), et voici donc, une photo de l'auteur, suivie de celle de la couverture de l'ouvrage en question :

  

     Nous saurons bientôt, si Adamski , avait comme nous, ce livre hors normes de 1920, dans sa bibliothèque ...

     Pour montrer l'importance de cette affaire, nous avons alors ici, le plaisir de vous transmettre un paragraphe remarquable, des pages 84 et 85 de l'ouvrage en question :

     "Earlier writers, however, had noticed that the spots were brighter than the other surfaces of Mars, an astronomer, writing in the Scientific American Supplement as early as 1879, in effect, having made that observation. But this writer was not aware of the real nature of the light. In 1892 the celebrated English astronomer, J. Norman Lockyer, repeated in a periodical a number of observations he had made thirty years before and had then communicated to the Royal Astronomical Society of England. Here is a significant quotation :

     "The snow-zone was at times so bright that, like the crescent of the young moon, it appeared to project beyond the planet's limb. This effect of irradiation was frequently visible; on one occasion the snow spot was observed to shine like a nebulous star when the planet itself was obscured by clouds, a phenomenon noticed by Messrs. Beer and Madler, recorded in their valuable work, 'Fragments sur les Corps Celestes.' The brightness, however, seemed to vary very considerably, and at times, especially when the snow zone was near its minimum, it was by no means the prominent object it generally is upon the planet's disc."
"

     Traduisons, à peu près, cela :

     " Cependant, plus tôt, des écrivains , avaient remarqué que les taches étaient plus brillantes que les autres surfaces de Mars, et en effet, dès 1879, un astronome, écrivit dans le Supplément de la revue Scientific American , le fait qu'il avait découvert cette particularité. Mais cet écrivain n'était pas au courant de la vraie nature de cette luminosité. En 1892, le célèbre astronome anglais, J. Norman Lockyer, a repris dans un périodique un certain nombre d'observations qu'il avait faites, trente ans auparavant, et observations qu'il a ensuite communiqué à la Royal Astronomical Society d'Angleterre. Voici une citation significative :

     "La zone neigeuse, était parfois si brillante, que, comme le croissant de la lune montante, elle se projetait au-delà du globe de la planète. Cet effet de la luminosité, a été fréquemment constatable. Une fois même,la zone neigeuse, s'est mise à briller comme une nébuleuse, alors que la planète elle-même était obscurcie par les nuages. Ce phénomène fut remarqué par MM bière et Madler, et enregistré dans leur précieux ouvrage "Fragments sur les Corps Celestes". La luminosité, cependant, semble varier considérablement, et parfois, surtout quand la zone de neige est près de son minimum, elle n'est alors nullement l'objet en relief qui se projette généralement Au dessus de la planète."."

    Pour mieux encore illustrer tout cela, voici quelques autres images de Mars , déjà présentées sur notre site :

  


    Pas mal, n'est-ce pas, ces "couvre-chefs lumineux", bien en relief, au dessus de la planète !!!

    Nous avons longtemps, attendu que les irréductibles zélés détracteurs et consorts zététiques, si fiers de leur cursus astronomiques, veuillent bien s'exprimer noir sur blanc , à ce sujet, et ce fut hélas, l'imposant silence de la tombe.

    Mais il y a mieux, nous saurons aussi bientôt, si Adamski pouvait de même, posséder dans sa bibliothèque le livre précurseur de 1906 du chercheur d'avant-garde William Reed tel que :

 

    Reed pensait que les pôles n'existaient pas, et que par exemple le Pôle Nord se trouvait au centre que l'ouverture polaire nord, telle que l'on la voit dans l'image suivante, que nous avons découverte, dès 2004 :


    Cette affirmation s'est révélée erronée, et grâce aux moyens modernes, sur le site :



, on découvre alors le schéma suivant, auquel nous avons ajouté de précieuses indications :



    L'inclinaison de la photo de 2004 ci-dessus, s'explique par le schéma suivant :



    On voit alors que, le disque représentant le vortex polaire en question, ne se juxtapose pas, juste au-dessus du Pôle Nord.

    Nous avons aussi longtemps attendu, que ces les irréductibles zélés détracteurs et consorts zététiques, s'expriment aussi au sujet de cette affaire de Cérès, qui nous est présentée, par les deux entrefilets suivants, et , surprenants, à plus d'un titre :

    

Premier texte :


Sur le site :

On découvre ceci :



où, chose très srprenante, on ne voit aucune photo de Cérès. pourtant en 2005 sur un autre site du Nouvel Obs , qui a disparu comme par magie, et que nous avions heureusement capté à l'epoque, on peut lire ceci, où figure alors une photo :

© Le Nouvel Observateur
 
La vraie nature de Cérès

Hubble a observé Cérès pendant une rotation complète (9 heures) afin de confirmer l’homogénéité de sa forme. (NASA/ESA/Parker, Thomas, McFadden)
 
 

L’astéroïde Cérès, le plus gros représentant connu de la ceinture principale d’astéroïdes située entre Mars et Jupiter, aurait pu être une planète. Si Jupiter ne s’était pas formée, si du même coup elle n’avait pas empêché nombre d’objets de la cette ceinture de continuer à grossir en acquérant de la matière, Cérès serait peut-être devenu une planète. La forme sphérique de l’astéroïde accrédite l’hypothèse d’un objet homogène, possédant un cœur et un manteau, selon une étude publiée cette semaine dans la revue Nature.

De nouvelles observations menées en décembre 2003 et janvier 2004 par le télescope spatial Hubble montrent que Cérès est un objet sphérique, pas aplati, suggèrant que sa forme est contrôlée par une force de gravité. De plus sa rotation correspond à une distribution homogène de la matière, expliquent Peter Thomas (Cornell University) et ses collègues.

Cérès pourraient donc être composé de deux couches : un cœur rocheux et un manteau riche en glace d’eau. Une structure comparable à certaines lunes glacées du système solaire. Pour se faire une idée plus précise et plus définitive, les chercheurs attendent avec impatience la mission Dawn, conçue pour rendre visite à Cérès et à Vesta, et qui se mettrait en orbite autour de Cérès en 2015.

Cécile Dumas
(09/09/05)

    Vous constatez effectivement, que dans l'entrefilet précédent, il n'est question nulle part de cette lumière éclatante, qui éclabousse Cérès. Est-ce un reflet de la lumière lointaine de notre Soleil sur de la glace de l'astéroide ? Aucune suggestion, ne nous est proposée. A vous de juger ce mutisme notoire.

    

Deuxième texte :


    Il y a aussi cet entrefilet qui est tiré du journal "20 minutes TOULOUSE", qui est offert gratuitement . Il est daté du 13 Septembre 2005 :



    Vous voyez que là, nous apprenons que le diamètre de Cérès mesure 930 km, et surtout que les astronomes disent qu'ils n'ont pour l'instant aucune explication à proposer, au sujet de cette tache blanche très lumineuse, qui apparaît sur les photos.

     Nous avons évidemment fait un petit calcul, qui tient compte du diamètre de 930 km de Cérès, et de celui de la Terre de 12760 km. Or d'après le livre "La Terre creuse" de Raymond Bernard, le diamètre du soleil intérieur de la Terre ferait 960 km. Donc toute proportion gardée, le diamètre du soleil intérieur de Cérès, serait donné par l'expression : ( 960 x 930) / 12760. Le résultat est donc voisin de 69,968 ...km, soit en arrondissant à 70 km, et bien sûr nous n'avons évidemment aucun moyen de savoir si cela est suffisant pour donner cette éclatante lumière que l'on aperçoit sur les images montrées.

    Donc il faudrait pour en être convaincu, pouvoir filmer l'autre hémisphère de Cérès, et voir ainsi si l'on y découvre aussi une lumière éclatante similaire. Nous avons interrogé le collectif Soria à ce sujet, et sans doute nous aurons la réponse, dans le prochain ouvrage de cette entité.

    Donc, même si cette affaire de Cérès, est très loin de celle d'Adamski, que nous traitons dans cet article, nous voyons que, dans ces entrefilets la question de la lumière étrange apparaissant à la surface de Cérès, embarrasse bigrement certains observateurs qui préfèrent même, comme dans le premier cas, de ne pas montrer l'image de Cérès, pour éviter d'expliquer la présence de ce disque lumineux qui nous éblouit carrément, dans l'image présentée juste au dessus...

     A vous de juger cette affaire, documents à l'appui..., et affaire qui prouve bien que cette histoire de planètes creuses, avec un soleil central , est très dure, même actuellement, à encaisser, et qu'Adamski, dans le cas où il aurait été averti, ne pouvait vraiment pas en parler à son époque...

     Nous pourrions aussi, bien sûr, évoquer ici longuement, une fois de plus, le cas de Titan, ce satellite de Saturne de 5150km qui est plus gros que Pluton (2280km), et même que Mercure (4960 km), et qui fut filmé en fin Juin 04, par la sonde américaine Cassini Huygens.

     Présentons alors une seule photo, pour ne pas trop surcharger cette étude :



      Pas besoin de dire que c'est cet œil surprenant de Titan, extrêmement brillant , de près de 300 km de diamètre, qui nous interpelle ci-dessus, et où l'on voit nettement juste en-dessous une sorte réverbération sur les couches de l'atmosphère de la planète, prouvant que cette luminosité vient de l'intérieur . (voir le bout de la flèche rouge).

      Il faut aussi remarquer surtout que c'est parce que la sonde Cassini Huygens, avait été mise au point par plusieurs nations, dont l'Allemagne, la France, l'Italie..., que ces pays et d'autres, ont eu un accès direct en temps réel aux informations de la sonde. Donc la NASA a été prise de court, et n'a pas eu le temps de nous cacher ce disque extrêmement lumineux qui est apparu au Pôle sud de Titan. Point Barre

      Mais pendant que nous y sommes, sur cette affaire fantastique de Titan, présentons alors ici, le fait notoire, que l'on nous cache en Haut Lieu des informations inouies concernant la mission Cassini-Huygens citée plus haut :

      En effet le 21/09/2012, nous avons eu l'opportunité de découvrir dans une Grande Surface voisine de chez nous, le N° 508, de la revue d'astronomie "Ciel&Espace" de Sept. 2012, donc voici la couverture pour les puristes :


     Il est alors écrit en page 55, cette déclaration concernant la sonde Cassini-Huygens:

      Dans la même page 55 du n° 508 du Ciel&Espace en question dans cet article, nous découvrons cette déclaration concernant la sonde Cassini-Huygens " Prévue pour durer quatre 4 ans, sa mission devrait durer jusqu'en Septembre 2017. elle aura alors effectué 127 survols de Titan scannant toute la surface en radar et en infrarouge" .

     Donc de mi-2004 à (nous supposons fin 2017) soit 13 ans de 12 mois de 30 jours (pour simplifier) + 180 j de 2004 donc, au total 4860 jours, il y aura 127 survols de Titan , Maintenant de mi-2004 à fin 2013, soit environ 3420 jours, il a eu : 3420 x 127 / 4860 = 89 environ en arrondissant, survols de Titan. On s'étonne donc franchement qu'aucune autre photo du superbe vortex sud de Titan, n'est apparue dans les sites de la NASA, et dans les colonnes de la Presse spécialisée, et il en est de même bien sûr pour la très insolite photo du Pôle Nord, de cet astre, justement vue plus haut...

     Que sont donc devenus, ces autres clichés fantastiques des pôles de Titan, qui, on l'a vu, nous interpellent au plus haut point ?

     A vous de juger, une fois de plus, ces anomalies notoires et saugrenues ... ..

     Et comme le grand acteur que fut Louis Jouvet nous le disait si bien, dans le film de 1937 "Drôle de Drame" de Marcel Carné, répétons volontier ici, cette tirade célèbre :

BIZARRE, VOUS AVEZ DIT BIZARRE ? COMME C'EST BIZARRE...

     Mais revenons à Adamski où en page 121 de son livre publié chez Moutet nous pouvons lire ceci :



     Cette phrase de Kalna retransmise par Adamski, nous interpelle grandement. Est-elle en effet relative au fait que les vénusiens vivent à l'extérieur de la planète où l'épaisseur des nuages cache le ciel (on fait alors ici, abstraction des autres spécificités infernales de la planète)? Ou elle est a contrario, relative au fait qu'Adamski, ne doit absolument pas révéler que les venusiens vivent à l'extérieur de la planète, dans un véritable paradis ? ) . A vous de juger cette alternative significative...

u) Quand on découvre, l'affaire de l' Âge Cosmique, et celle de Giordano Bruno.

     Mais voyons maintenant, ce que l'on peut lire à la page 123 du livre d'Adamki publié chez Moutet :


      D'abord disons que , cette affaire "d'Âge cosmique", nous remet en mémoire, l'ouvrage superbement remarquable de J.M.SCHIFF intitulé « L’Age cosmique aux USA. » préfacé par Jean E. Charron et publié par Albin Michel 1981 :


     Tout y est presque, depuis l'énergie magnétique gratuite de la N-Machine, ou celle du moteur fonctionnant avec un gaz, tiré d'eau de mer, et avec des bougies à lumière ultra violettevoir notre article : (moteur.html ), et bien d'autres infos peu ordinaires telles que :


      Eh bien cet ouvrage, est une sorte d'avant-goût moderne pour le novice ingénu qui n'aurait rien lu concernant Adamski.

     Vous avez bien noté qu'Adamski, s'est permis d'écrire que " ... Pour la première fois dans la mémoire de l'humanité, il y a une évidence écrasante que la vie n'est pas née par accident sur votre planète, comme quelque-uns de vos plus grands astronomes l'ont affirmé... "

    Les amis d'ARTivision, savent que ce site n'a cessé de proclamer, cela, car il n'y a pas bien longtemps des prétendus astronomes bien-pensants, disaient que la Terre était seule à abriter la Vie. Mais lisez plutôt ce qui suit :

     En effet, nous avons le privilège de possèder le n° 108 de la revue de Février 1956 de la revue Sciences et Avenir, dont pour les puristes, voici la couverture :



     Ce magazine, a justement publié à l'époque un article intitulé :


    Cette image, nous montre d'abord, la calotte polaire de Mars qui brille souverainement , alors que la zone tout autour, est dans un noir notoire. ARTivision, a expliqué cela dans de très nombreux articles. Plus bas, dans le texte, comme vous le voyez, on decouvre ceci :


,où, un astronome bien connu de l'époque, nommé Arthur Eddington , n'avait pas hésité à écrire, (hélas on ne dit pas où) "qu'il croyait assez volontier que notre humanité pouvait être la seule à contempler les beautés de l'Univers". A l'époque, il fallait tout de même, une sacrée dose d'orgueil, pour en arriver à cette conclusion, n'est-ce pas !!! Domage pour cet astronome, qu'il n'ait pas eu en main l'ouvrage d'Adamski en question, paru déjà en 1955.

     Pourtant, sans les moyens technologiques qu'avait à sa disposition cet astronome A. Eddington, l 'humaniste Giordano Bruno, qui avait déjà tout compris, fut brûlé en l'an de Grâce 1600, par la sinistre Inquisition.

    En effet , il n'est pas besoin donc, d'être sorti de Polytechnique, pour admettre, que s'il existe dans l'univers des soleils en plus grande quantité, que les grains de sable de la Terre,, il est fatal qu'il existe encore plus de planètes tournant autour de ces soleils, et donc qu'il existerait des sœurs jumelles à notre Terre par millions. Or, dès la fin du XVIe, ce Giordano Bruno,



, philosophe, théologien, poète, peintre auteur de théatre, imprimeur , astromome , alchimiste... , et qui a publié près d'une centaine d'ouvrages, affirmait que l'univers était infini, et contenait sans doute des galaxies peuplées comme la nôtre.

    L'Eglise Catholique, qui a perpétré cet infame crime, n'a jamais à notre connaissance , fait le moindre geste, , pour s'excuser d'avoir brûlé le philosophe, Giordano Bruno, en le canonisant au moins, par exemple, ce qui n'aurait pas coûté cher du tout, à cette église... A vous de juger cette triste affaire.

v) Quand on découvre, qu'Adamski, avait hautement stigmatisé la ségrégation aux USA.

    Mais, il y a aussi ce passage très avant-gardiste, puisque en 1955, s'appliquait rigoureusement la loi de la Ségrégation aux USA :

"    - Il y a aussi été prédit que lorsque le temps viendra les races noires se lèveront, et demanderont le droit au respect égal et le statut d'homme si longtemps nié par vous les hommes à la peau claire . "

      Et nous nous souvenons parfaitement, ( nous étions entrain d'effectuer notre servivce millitaire à Carcassonne), de l'épopée du courageux citoyen américain James Meredith, pour qui l'état fédéral a dû mobiliser l'armée, pour faire simplement admettre en Octobre 1962 cet étudiant noir à l'Université du Mississipi. Pour en savoir bien plus, prière de consulter le site :


      Rappelons à toute fins utiles, que l'on vient de fêter cinquantième aniversaire du mémorable discours du Pasteur Martin Luther King, qui fut prononcé au Lincoln Memorial pendant la Marche pour le travail et la liberté, à Washington, D.C. le 28 août 1963... Ce discours exprime clairement le désir de voir à l'avenir les Noirs et les Blancs coexister en harmonie, sous les mêmes lois civiques. Comme vous le voyez Adamski, avait déjà tout dit à ce sujet, 8 ans au moins, plus tôt ... A vous de juger, ce point sensible de l'histoire des USA.

      Et comme chacun le sait, cette affaire de droits civiques des citoyens noirs aux USA, n'est pas du tout close, car voyez vous même :




      Comme on le voit hélas, les ressentiments à ce sujet se manifestent encore. Mais voici autre chose :




       C'est donc un problème que chaque homme, chaque nation, doit résoudre en fonction de sa compréhension, du rôle de l'être humain sur cette planète...

w) Quand on découvre, qu'Adamski, parle des Fils de Dieu, et fait un rappel de la notion du Très Haut, véhiculée par ARTivision .

     Venons en maintenant au paragraphe clef et très dense suivant, qui a lui seul, pourrait faire l'objet un article très gratiné d'ARTivision.

     Disons déjà, pour clarifier le débat, que nous avons déjà précisé dans de nombreux articles, que le vocable Dieu, mis ici en exergue, pour éviter toute confusion avec des êtres mineurs historiques, doit être remplacé par l'expression "Le Très Haut", qui est une entité intelligente, et multidimensionnelle, qui gére l'Univers dans sa totalité, et dont on évite soigneusement de parler dans nos universités, mais auquel fait souvent justement allusion Adamski, et aussi bien d'autres entités cosmiques, comme par exemple, Dratzo, SaLuSa, Mikaël, Soria...etc..., et que le Maître Jésus Christ, appelait, en son temps, "Mon Père".

     Tout cela, pour mettre en relief, le fait que, dans les textes bibliques ( qui ont articulé, au cours des siècles, toute notre civilisation judéo-chrétienne), on parle aussi étrangement de ces fils de Dieu , mais ceux là diffèrent grandement, selon nous, de ceux, dont il est question, dans le paragraphe suivant, rapporté par Adamski :

    " - Les Fils de Dieu viendront du ciel sur la Terre pour délivrer les peuples. les conditions de votre monde aujourd' vous ont placé, comme ce fut votre volonté, sous l'ombre de la mort . Votre monde est troublé. Et puisque le mot que vous utilisez pour désigner l'espace est "Ciel" et puisque, nous-aussi, sommes fils et filles de Dieu, ne se pourrait-il pas que ce soit maintenant, précisément que l'ancien oracle s'accomplisse ? "

     Nous serions bien sûr, très heureux qu'un internaute avisé, nous retrouve l'origine de cet oracle très surprenant, exposé dans ce qui précède.

      Pour être plus clair, disons d'abord qu'effectivement, toutes les bibles courantes, nous parlent de ces fils de Dieu , ( sans rien dire de leur provenance ), au début du chapitre VI de la Genèse.. Prenons par exemple la Bible du Chanoine A. Crampon, publiée en 1939 par Desclée & Co, à Tournai en Belgique :



     Il faut ici préciser que c'est ce passage des textes bibliques qui a considérablement embarrassé tous les traducteurs et exégètes des textes en question, et on va découvrir ici, pourquoi !!

     Nous allons alors voir, que ces fils de Dieu, vont ici nous permettre de monter grandement le niveau de cet exposé :

     En effet, il faut aussi savoir que déjà, dans son Dictionnaire philosophique de 1765, au chapitre Genèse, Voltaire, le chef de file des "philosophes des lumières", a écrit ce passage très important :

" "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre". C’est ainsi qu’on a traduit; mais la traduction n’est pas exacte. Il n'y a pas d’homme un peu instruit qui ne sache que le texte porte : "Au commencement, les dieux firent ou les dieux fit le ciel et la terre". Cette leçon d’ailleurs est conforme à l’ancienne idée des Phéniciens, qui avaient imaginé que Dieu employa des dieux inférieurs pour débrouiller le chaos, le chautereb."

     Fin de citation .

     Pour en savoir plus, sur Voltaire voir le site :


     Seulement voilà, si Voltaire, voulait rester fidèle au texte hébreu, il aurait dû savoir que le mot traduit par Dieu, est en réalité Elohim (terme que chaque traducteur interprète à sa manière et que donc il est préférable de le garder tel quel, et il en est de même du vocable Eloah traduit aussi bizarrement par le même mot Dieu). Seules deux Bibles actuelles, d'abord de CHOURAQUI,(COL.Desclée de Brouwer 1974 puis 1985), celle-ci toujours, et parfois celle de DHORME (COL. La Pléiade, Gallimard 1956), nous transmettent le terme ELOHIM , à la place des autres appellations telles que ( Dieu, Seigneur, Eternel etc...), et sont les seules Bibles, qui permettent de suivre le texte original, si l'on ne connaît pas un mot d'hébreu.

     Mais pour avancer dans la compréhension de cette affaire, voyons justement, les premiers mots de ces deux ouvrages ( Chouraqui à gauche et Dhorme à droite) :



     Donc Voltaire , aurait donc dû écrire plutôt :

"Au commencement, Elohim créa le ciel et la terre"

     et aussi surtout :

"Au commencement, les Elohim firent ou les Elohim fit le ciel et la terre"


     Pour mieux appréhender tout cela, considérons alors maintenant la phrase simple suivante :

" Généralement, les français, aiment le bon vin"
.
     Nous pensons qu'il ne viendrait à personne l'idée de refuser que l'on écrive, cette phrase aussi sous la forme :

" Généralement, la communauté des français, aime le bon vin".

      On voit alors que le verbe qui était au pluriel (aiment) est désormais au singulier (aime), et cela n'est pas génant du tout.

     Il s'en suit qu'inversement, dans cette dernière phrase, le vocable "la communauté" peut être supprimé ici en français sans problème, à condition de changer le singulier en pluriel et le des en les (les hébreux, en faisant de même, il y a des siècles, pour gagner de la place, auraient pu vouloir supprimer, en plus, le les , et même, vouloir garder le singulier, ce qui nous donna cette phrase tordue :"Elohim fit le ciel et la terre") .

     Comme il n'est pas correct d'écrire en français "les Elohim fit le ciel et la terre", et pour garder le verbe au singulier, le Webmaster du site ARTivision, propose donc la traduction suivante :

"Au commencement, la communauté des Elohim fit (ou mieux élabora),
le ciel et la terre"

     Donc il suffira que l'on remplace partout le terme Elohim par l'expression "la communauté des Elohim", pour que le texte de l'Ancien Testament, devienne tout à fait clair et lumineux, racontant ainsi l'arrivée sur Terre d'êtres venus des cieux, pour re-structurer cette planète.

     Il est grand temps, en effet, qu'un Éditeur prenne son courage à deux mains, pour publier enfin cette "Bible Cosmique", qui s'harmoniserait avec les dernières découvertes faites sur la Lune, sur Mars.. etc..., et découvertes qui ont été évidemment cachées, en Haut Lieu au commun des mortels, et cela pour de vulgaires questions de stratégies militaires et d'hégémonie politique et économique .

     Tout ceci, donne entièrement raison à Jean Sendy ( auteur en 1968 de l'ouvrage extraordinaire intitulé La Lune clé de la Bible) :


.

et qui fut suivi, en 1969, du livre :"Ces Dieux qui firent le ciel et la Terre":


qui complète parfaitement son livre précédent.

     L'Editeur qui oserait lancer cette "Bible Cosmique", avant tout le monde, serait assuré de marquer un grand coup dans le monde des médias actuels, toujours à l'affut du scoop hors normes.

     Jean SENDY actuellement décédé, faisait partie de ces chercheurs renommés, comme Erich von Daniken, Andrew Tomas, Brinsley le Poer Trench, Robert Charroux, Guy Tarade ou encore comme Maurice Chatelain (Ancien spécialiste de la NASA), ou Pierre-Moatti (Ancien Préfet), et bien d'autres, non cités ici faute de place, qui se sont donnés pour mission une tâche totalement révolutionnaire, et diamétralement opposée, à ce que nous présentent depuis des siècles, les prêtres et les savants.

     Ces chercheurs donc, parcourent le monde entier à la recherche des vestiges se rapportant aux mythes les plus anciens de l'humanité, pour prouver que tous nos exploits cosmiques actuels, à l'intérieur du système solaire, se sont aussi produits dans les temps reculés, et que la Terre, elle aussi, a été visitée par des visiteurs célestes, et qui ont été alors assimilés à des Dieux.

     En effet, on retrouve la présence de ces Dieux dans les mythologies indiennes, tibétaines, chinoises , mayas , aztèques, égyptiennes, grecques, romaines, sumériennes, etc..., et on pourrait s'étonner que seul le texte sacré de l'Ancien Testament (A.T), n'y fait pas allusion. Mais, on l'a vu plus haut, de nouvelles traductions sont apparues, et d'après elles, la Genèse, semble aussi, avant tout, raconter l'histoire d'êtres nommés Elohim, venus des cieux pour nous apporter la connaissance et la sagesse.

     Faisons ici une deuxième digression : En effet, nous avons de nos jours, eu la chance d'assister à la naissance d'une nouvelle religion en Mélanésie : Le culte du cargo :

     Sur le site :

, nous lisons alors : " Les cultes du cargo ont été popularisés par les cultes liés au départ des Américains à la fin de la seconde guerre mondiale. En effet, des troupes américaines stationnèrent entre 1942 à 1946 dans des régions isolées de Papouasie ou des Salomon où eut lieu la bataille de Guadalcanal. Elles y arrivaient avec leurs paquetages, des caisses et des caisses de matériel ; tous les jours, elles recevaient des rations alimentaires comportant des aliments inconnus : bœuf en gelée, œuf en poudre, barres chocolatées, ananas en conserve ainsi que des cigarettes et de l'alcool. Par ailleurs, elles distribuaient généreusement dollars et produits alimentaires aux Mélanésiens qui travaillaient pour elles comme manœuvres, guides, voire auxiliaires. Lorsque les Américains quittèrent quasiment toutes leurs bases avancées dans le Pacifique sud en 1946, le silence retomba sur les nombreux camps disséminés dans l'intérieur des terres. Nombreux furent alors les cultes du cargo destinés à faire revenir les G. I's américains… et leurs richesses."

     Les autochtones se mirent alors à construire des avions en bois et feuillages, sur les anciennes pistes d'atterrissage des américains et à prier longuement, chaque jour, pour le retour des Dieux qui avaient apporté tant de merveilles.

     Tout cela nous apprend énormement de choses sur les civilisations anciennes développées, qui ont surgi brusquement comme l'Egypte, Sumer, etc... , sans qu'on comprenne vraiment, comment cela fut possible.

Fin de la deuxième digression.

     Mais jetons alors maintenant un furtif coup d'oeil, sur ce que pourait être pour ARTivision , le début du texte du chapitre 6, de cette "Bible cosmique", en combinant les expressions de Dhorme, et aussi de Chouraqui, dans sa version de 1985 :


     En effet, l'hébreu "bnei ha Elohim", signifie sans contestation possible : "les fils des Elohim",(voir à ce sujet : La Lune clé de la Bible de J. SENDY Editeur J'AI LU n° A 208, édité en 1974, sans doute plus facile à trouver et de plus cette version possède une postface importante, qui n'existait pas chez Julliard) :



     Ainsi toutes les bibles usuelles ont préféré supprimer ce "des", trop gênant, dans une expression qui prouve bien que les Elohim étaient venus nombreux sur cette Terre, avec leurs coéquipiers, et qu'ils avaient de plus, des fils, capables de venir engrosser les belles terriennes toujours très attirantes sur cette planète. Notons aussi la surprenante version de la bible (A.B.U en français courant), pour qualifier ces "fils de Dieu" : "Les habitants du ciel", ce qui amêne encore parfaitement "de l'eau à notre moulin".

     Ces " fils des Elohim", d'où viennent-ils ? On les découvre ici sans aucune description préalable, ce qui prouve bien que les textes ayant donné naissance à l'Ancien Testament. nous sont parvenus sous une forme fragmentaire, et que ces textes ont été transcrits progressivement après bien des transformations et des oublis. Ces "fils des Elohim", ont d'ailleurs été plus tard assimilés à des "anges", de nature immatérielle par excellence, alors que le texte hébreu précise parfaitement qu'ils ont fait des enfants avec les filles des hommes, qu'ils avaient judicieusement choisies.

     Pour en savoir bien plus, sur cette épopée des "fils des Elohim", priére de se reporter à notre article très épicé, sur la question :



     Mais abandonons le mystère déconcertant de ces "fils des Elohim" bibliques et revenons au petit paragraphe précédent d'Adamski, où il a écrit : " ...Votre monde est troublé...", et voyons ce que l'on peut dire de plus, à ce sujet, et lisant maintenant, ce qui suit :


     Pas mal, n'est-ce pas, comme imagination, pour ce barman, vendeur de Hot-dogs, comme les détracteurs nommaient Adamski.

    Notez cependant, la couleur fuchsia réservée, à ce qui appartient à la quatrième dimension ou plus.

     Mais, il y a mieux :


     Si ce texte avait été plutôt écrit dans un roman de science-fiction, il aurait certainement reçu un prix, et une grande approbation, des médias et autres philosophes, psychologues, psychiatres et consorts assimilés.. Hélàs Adamski, a loupé ici le coche de la célébrité littéraire fantastique, en refusant la voie de la Science-Fiction, et en prenant à rebrousse-poil, tous ces honorables quidams, qui ne pouvaient dès lors, que le vouer à l'anathème.

    Vous avez bien, lu nous l'espérons, cette assertion que nous affirme Adamski, et aussi de très nombreux Maîtres, souvent cités par ARTivision : " ..Car si les impressions sont de nature joyeuse, l'être appelé homme est joyeux . Mais s'il y a un état de colère, le corps l'exprime, ce qui prouve que les minéraux et les éléments qu'il remferme sont constamment au service de l'intellicence..."

    C'est exactement ce que nous affirmait, il y a bien longtemps le savant Georges OSORIO, ex. ingénieur en Physique, chimie, biologie au Commissariat à l'Énergie Atomique, et dont nous allons ici reprendre une partie, de ce que nous déjà présenté, à notre article clef :


Début de citation :

    " ...Pour ne pas trop allonger notre conclusion, nous arrêtons ici les citations de Mr Osorio, sans pouvoir hélas vous parler d'autres choses importantes comme le réflexe du libre arbitre, des échanges de l'électron avec son voisinage par la voie de rayonnement électromagnétique, des lois de l'action et de la réaction donc de la loi de la réciprocité encore appelée le Karma et de toutes ses conséquences , de la loi de la réincorporation-cycle qui gère les cycles transformateurs de nos différentes morts mutations à travers l' Espace Temps Universel... etc...

    A la fin de la conférence Mr Osorio nous soulignait que même les objets que côtoyons fréquemment doivent être utilisés avec amour et reconnaissance, car ils se chargent de toutes nos pensées et nos émotions comme par exemple notre voiture que nous devons apprécier avec une attention toute particulière et surtout pas, la mépriser.

    Autrement dit, si nous comprenons ce langage, l'électron enregistre toutes nos vibrations et par la même occasion, toutes nos pensées et toutes nos émotions. Voilà donc une preuve de plus, qui apporte de l'eau au moulin de certains "initiés", qui affirment depuis des lustres, que nos pensées négatives, s'agglutinent entre elles pour former une espèce d'égrégore néfaste, sorte de vortex intelligent qui crée les conditions de réalisation de nos sombres désirs, et qui se joue de nos actions, pour structurer toujours davantage son énergie de bas niveau en fonction même de nos pensées négatives et énergie de vibrations inférieures, génératrice de ce fait, de toutes ces catastrophes qui nous tombent dessus actuellement.

    Pour mieux comprendre cette affaire d'égrégore, il faut savoir que le 8/07/2011, nous avons reçu de l'internaute ami Jean-Philippe, l'extraordinaire et incroyable url, concernant les révélations de la cosmonaute Marina Popovitch et placé à :


     Nous vous invitons à sauvegarder cette page, car elle pourrait disparaître, par enchantement, comme celle du Griffith Observatory dont nous avons parlé dans divers articles.

     Mais revenons, à Marina Popovitch, dont il convient de bien regarder la frimousse:


      Vous avez bien noté, nous l'esperons, que cette scientifique déclare que "... les scientifiques estiment que le chaos émotionnel humain perturbe énormément la Terre, qui réagit de plus en plus violemment à cette saturation. Ce qui doit être porté à la connaissance des populations et doit absolument déclencher un changement radical de tous nos comportements."

      et aussi surtout :

"..Nous avons ainsi découvert que ce champ est un tissu éthérique chargé d’émotions. C’est pourquoi il est nécessaire de contrôler nos passions. Chacun de nous a le pouvoir d’affecter ce champ de manière positive ou négative. Toute la négativité exprimée, comme la haine et la peur, a une incidence directe sur l’état de la planète. La Terre réagit violemment à nos pensées et nos sentiments, et elle émet un type de rayonnement qui se répercute sur les modèles climatiques. Les éléments sont comme des anticorps planétaires.."

     Tout cela trouve aussi, semble t-il, en PDF à :


     Une remarquable illustration cinématographique d'un égrègore, nous est venue, pourtant dès 1957, à la sortie de l'admirable film, qui a si bien bercé notre adolescence, de Fred McWilcox, avec les acteurs Walter Pidgeon, Anne Francis, Leslie Nielsen,..etc.., et intitulé "Planète interdite", dont voici l'image d'un poster :



     Pour en savoir plus sur ce film prière de joindre l'url :


      C'est exactement, n'est-ce pas, ce que le site ARTivision, a laissé entendre avec cette affaire étrange d'égrégore auquel il fait allusion dans son article clef placé à :


, article qui a dû faire à l'époque se tordre de rire, des quantités énormes de bien-pensants. . A vous de juger...

   Il va de soi, que pour éviter l'égrégore en question, il nous faut chasser de nos esprits, tout contexte négatif de violence, de crime, de tuererie, de guerre etc.. Et hélas ce n'est pas du tout le chemin emprunté, par les médias (surtout la télévision), qui nous inondent à souhait de telles néfastes informations. Vous pouvez aussi lire dans cet article rencontreinso.html ceci :

      "Votre seule punition, est celle que vous avez vous même choisie. Mais rassurez-vous, vous avez encore le moyen d'agir sur cette situation ( Et il faut faire cependant très vite car le temps presse) en refusant d'accepter de regarder des films noirs et d'épouvante, de lire des romans noirs où règnent violence, crimes et exactions de toute nature, d'écouter de la musique qui déprime déjà les plantes, etc...alors et alors seulement, il vous sera peut-être possible de retrouver assez tôt, Paix et Sérénité, au sein d'un Âge d'Or retrouvé et qui est, rappelons le, celui qui régne au centre de cette planète" .

    Fin de citation.

    Mais, tout ceci pourrait être considéré comme, une pure fantaisie, si ARTivision, n'avait pas aussi récemment mis la main sur le texte suivant qui confirme intégralement ce qui précède.

    Mais lisez plutôt :



    Ce texte surprenant, est tiré des pages 142 et 143 de l'ouvrage de 1979, de notre ami Guy Tarade , où s'expriment, d'après Pierre Monnet, les extraterrestres du vaisseau spatial nommé SYLXTRA, qui stationne quelque part dans notre Système Solaire... Voici donc d'abord l'image des deux couvertures du livre de G.Tarade :

  


    Mais, nous n'aurions certainement pas parlé de tout cela, si nous n'avions pas, ces temps-ci, reçu, les informations surprenantes suivantes :



et cela est sur le site :


Surprenant n'est ce pas !!!

    Et sur Facebook on découvre aussi :
    Octobre 2013.

    Une nouvelle île sur Terre.

    Le séisme meurtrier de magnitude 7,7 qui a secoué mardi le Pakistan a donné naissance à une nouvelle île. Les habitants du port de Gwadar, situé à 400 km au sud-ouest de l'épicentre, ont vu émerger cette nouvelle terre dans la mer d'Arabie à environ 600 mètres du rivage. «C'est vraiment très étrange et aussi un peu effrayant de voir subitement une chose de la sorte sortir de l'eau», a confié un habitant. Les habitants de Gwadar ont baptisé l'étrange amoncellement «Zalzala Koh», «la montagne du séisme» en français.

    Pour Gary Gibson, sismologue à l'université de Melbourne, il s'agirait d'un «volcan de boue», un monticule de sédiments poussé vers la surface sous la pression de gaz dégagés lors du séisme. Des scientifiques de l'Institut pakistanais d'océanographie se sont rendus sur l'île, qui mesure environ 200 mètres de long, 100 de large et 20 de hauteur. «Notre équipe a découvert des bulles qui remontaient à la surface...



Et, il a eu aussi ceci :

Jeudi 3 octobre 2013.
    "La NASA a publié une photo de la nouvelle ile ( appelée Zalzala Jazeera, ou une île du tremblement de terre) qui est née le 24 Septembre lors du tremblement de terre qui a frappé le Pakistan."

    Voir alors le site :




     Quelle coincidence, n'est-ce pas, que cela se passe justement dans la région évoquée plus haut, dans le livre de Guy Tarade !!!

     A vous de juger...


    
Disons aussi, cependant, pour compléter ce qui précède, qu' il serait sans doute utile de présenter encore ici, les paroles d'un très Grand Maître, exprimées dans l'ouvrage : "Nouvelles Révélations" de Neale Donald Walsch publié aux Editions Ariane au premier trimestre 2003 :

         - Les pensées enracinées dans la Peur produisent une énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse.

     - Les pensées enracinées dans l'Amour produisent une énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit..

    
et aussi que :

     " Le secret de la Vie n'est pas d'avoir tout ce que la société actuelle par sa nature, nous porte à désirer, mais plutôt de désirer tout ce que l'on a en Soi et dont on ignore souvent la nature."

    Par exemple, si vous arrivez à projeter votre corps astral (celui qui, dans votre sommeil pendant que vous rêvez , voyage hors de votre corps physique), vous n'aurez plus besoin d'un poste de télévision pour aller visiter n'importe quel lieu sur cette Terre, mais aussi, et cela est plus merveilleux, n'importe quel lieu en dehors de la Terre.."

    Il est évident que certains, sans même étudier les éléments dérangeants de cette assertion étrange, vont la rejeter systématiquement, car elle remet en question leurs connaissances acquises après des années d'études dans le contexte universitaire, et cela n'est pas acceptable."

     Fin de citation.

      Mais ce discours va encore se corser. Voyons pour ne pas alourdir cette page en images, par exemple, la digitalisation des pages 70 et 71 :

     " - Si vous aviez deux fils, nés de votre propre chair et dé votre propre sang, comme vous dites, et si, pour une raison ou pour une autre, un de vos fils s'agenouillait devant vous et vous demandait votre bénédiction pour aller tuer son frère qui est aussi votre fils, accepteriez-vous de satisfaire sa requête parce qu'il prétend qu'il a raison et que son frère a tort ?

Ma réponse fut naturellement: bien sûr que non !

     - Cependant, continua-t-il, c'est exactement ce que vous, Terriens, avez fait durant des siècles. Vous reconnaissez tous un être, suprême en rapport avec votre compréhension et vous parlez de la fraternité humaine. Cependant, vous demandez au Père Éternel de faire ce que vous ne feriez pas vous-mêmes. En effet, lorsque vous êtes en guerre, les uns contre les autres, vous tombez à genoux pour une prière impie. Vous demandez à votre Père Divin de bénir vos efforts pour gagner une victoire sur votre propre frère, dut-il être détruit.

     - Nous, en tant que frères vivant sur d'autres mondes que le vôtre, nous voyons impartialement les groupes divisés de votre planète. Nous, qui avons appris davantage sur les lois de notre Père qui s'étendent à tout l'Univers, nous ne pouvons faire les distinctions qui vous mettent en état de trouble constant et nous sommes attristés de voir ce qui se passe sur Terre. Nous, en tant que frères de toute l'humanité, nous voulons aider tous ceux que nous pouvons atteindre et qui désirent notre aide; mais à aucun instant, nous n'imposerons de force notre manière de vivre aux gens de votre monde. ---- ( Note n°1 du Webmaster : La situation est devenue tellement funeste que le Très Haut , vient d'autoriser, " La Fédération Galactique de Lumière", dont font partie les amis extraterrestres d'Adamski, et aussi "les Maîtres de la Terre intérieure", (tous deux niés par nos gouvernements), de rompre cette loi de non-intervention et de remettre les compteurs à Zéro sur cette planète Terre.

Alors ouvrez l'oeil, car le Grand chambardement arrive à grands pas. Fin de la note n° 1, et suite du texte d'Adamski ).


      - En réalité, il n'y a pas de gens foncièrement mauvais sur Terre, ni en aucun endroit de l'Univers. Si, comme beaucoup parmi vous l'expriment, vos vies semblent consister en un "enfer sur terre", vous êtes à blâmer vous-mêmes. Votre planète, comme toutes les autres, fut créée par notre Unique Divin Créateur et est en elle-même un lieu saint comme le sont toutes Ses créations. Si toute l'humanité devait être soudainement balayée de sa surface de la Terre et avec elle, les luttes, les souffrances, les chagrins qu'elle entraîne par l'ignorance du moyen de vivre ensemble,, la Terre serait magnifique. Mais jamais aussi belle qu'un monde dans lequel des hommes vivent en frères avec tout ce qui existe dans l'Univers.

     - Parce qu'un homme est étranger à un autre, cela ne lui donne pas le droit d'ignorer, d'insulter ou de tuer un semblable.

     - Vous avez réservé un jour par an en l'honneur de la fraternité humaine et vous parlez de la Paternité du Créateur. Cependant, en oubli complet des actes que de telles déclarations devraient engendrer, vous gaspillez l'argent et les efforts pour pouvoir plus rapidement et sur une plus grande échelle, détruire vos compagnons terrestres. Ne semble-t-il pas curieux de prier le Père Divin de bénir vos efforts pour cette impitoyable destruction ?

     - Nous entendons ces prières, venant de vos temples, de vos chefs d'états, de vos foyers et de vos champs de batailles. Ne pouvez-vous voir à quel point vous vous êtes égarés ? Vous demandez réellement à votre Divin Père de faire ce que vous ne voudriez pas, vous-mêmes, faire à vos propres enfants. Ne pouvez-vous voir à quel point vous, êtes devenus hypocrites. Et ceci n'est qu'un exemple parmi beaucoup de choses que vous faites contre votre Divin Père.

     - Aussi longtemps que vous vivrez de cette manière, divisés les uns contre les autres, vos souffrances seront multipliées. Car lorsque vous-en voulez à la vie de votre frère, quelqu'un en veut à la vôtre. Telle est la signification des paroles prononcées jadis par Jésus de Nazareth. Souvenez-vous qu'il a dit : "Ranges cette épée dans son fourreau car quiconque se servira de l'épée périra par l'épée". La vérité de cette parole a été prouvée à travers l'histoire de l'homme sur la Terre.

( Note n°2 du Webmaster : Cette loi cosmique , non enseignée hélas dans nos écoles, alors que les 3/4 de l'humanité y croit, pourrait s'énoncer ainsi :

"On récolte toujours, ce que l'on a semé".

x) Quand on découvre, qu'Adamski, parle de la notion mystérieuse de la Réincarnation.

et, cette loi a aussi, comme corollaire :

" Ne fais pas aux autres, que ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse"


     Mais comme on connaît, le fait que certains criminels sont morts tranquilement dans leur lit, la seule façon de comprendre cette loi cosmique, est d'admettre le principe de la Réincarnation. D'ailleurs en page 104, Adamski, nous dit aussi ceci :



      Il ne nous reste ici, qu'à reprendre le passage très important, traitant de la Réincarnation, et présenté dans notre article clef :


      " Une âme traverse des centaines, voire des milliers d’existences pendant son évolution. Le but de chaque existence est de faire l’expérience de nouveaux aspects de la vie, et d’en tirer les leçons. Après chaque existence, l’âme retourne au ciel, où la vie est évaluée. Alors elle décide quelles leçons restent à apprendre dans une prochaine vie. Il peut s’agir de leçons très simples, mais néanmoins certaines âmes mettront plusieurs vies à les apprendre. Par exemple : partage ce que tu as autant que possible avec les autres.

     Les amis d'ARTivision ont justement redécouvert le 17/04/2013 dans notre article AffaireStevenGreer.html , cette loi dite de la Réincarnation, hélas non enseignée dans nos écoles. Au lieu de reprendre cette importante affaire, nous aurions pu, faire simplement ici un renvoi, à l'url de cet article, et cela pour éviter au novice, d'aller patrouiller sur le Web et de perdre le fil de sa reflexion, et surtout d'autre part, pour les habitués du site, de temps en temps, il n'est pas inutile de faire quelques petits récapitulatifs, car parait-il, notre subconscient, s'accommode parfaitement des répétitions, pour mieux assimiller l'essentiel concernant un sujet particulier très important.

     Voyons donc alors, de nouveau, ce qui avait été dit du côté du Dr Steven Greer :

    Début de citation :

    "Ces concepts ne s’excluent pas les uns les autres, ils sont de fait parfaitement intégrés. Comprendre la nuance entre l’absolu et le relatif est une chose véritablement importante car il s’agit là de la traversée que nos âmes sont en train d’accomplir. Sans l’expérience et la compréhension fondamentale de la conscience infinie et silencieuse ainsi que de la façon dont cet illimité absolu devient manifeste dans le relatif, il vous est impossible d’atteindre à l’accomplissement en tant qu’être....

    Cette phrase très ampoulée de Dr Steven Greer sous-entend, selon nous bien sûr, que l'âme dont l'auteur nous parle (nos Ames) , ne peut avoir "l’expérience et la compréhension fondamentale de la conscience infinie et silencieuse", qu'en exécutant l'exercice de nombreuses vies sur cette planète ou ailleurs. C'est la notion de réincarnation de l'âme en question, et on le voit, Steven Greer a préféré éviter en douce de prononcer ce mot de Réincarnation.

     Pour être plus clair, reprenons pour le novice (qui n'a vraiment rien lu de précis sur le sujet), ce qui suit et qui est tiré de notre important article :


    "Il y a tant de connaissances qui vous ont été délibérément cachées et vous aurez beaucoup à rattraper après l'Ascension. Vous ne serez plus maintenus dans l'ignorance et le mensonge, et comme vous le dites souvent : "la vérité vous affranchira". La distorsion temporelle dans laquelle vous avez été maintenus est en train de se rompre et nous allons vous aider à identifier ce qui est vrai de ce qui ne l'est pas. Si certaines personnes sont sceptiques, nous avons les moyens de prouver ce qui vous est transmis comme étant la vérité. Nous ne vous l'imposons pas et certains préféreront s'en tenir fermement à leurs fausses croyances. Cela n'a aucune importance, car le moment venu, seule la vérité sera à même de subsister. Vous avez votre propre Salle des Archives personnelles, qui englobe l'ensemble de vos vies, donc il ne peut pas y avoir de contestation en ce qui les concerne. Ces Archives sont utilisées lorsque vous faites la revue de votre vie après chaque incarnation, ce qui est sujet à réflexion pour certaines personnes."

    Nous l'avons déjà expliqué, ces propos précédents ont trait à la notion de réincarnation , non encore enseignée dans nos universités, et notion que nous avons si souvent évoquée sur ARTivision :


     Nous n'avons hélas pas le temps de développer ici longuement, les tenants et les aboutissants de cette notion de réincarnation. Mais pour les internautes qui veulent approfondir vraiment la question, disons que le Collectif Soria , (constitué de 4520 entités transcendantes) nous précise, la page 119 du tome V de Soria, intitulé "Fleurs d'Esprit">, publié aux Éditions Ariane, en Avril 2003, cette courte, mais très significative phrase :

    
"N'oublions pas qu'un être s'incarne dans un groupe en fonction des lectures de la vie déjà effectuée..."

    Et dans le 4e ouvrage intitulé "l'Être Solaire " nous lisons aussi en page 253 :

    " Vous avez donc une chance inouie : celle d'avoir reçu l'autorisation de vous incarner durant une période exceptionnelle et tout à fait rare dans l'histoire du système solaire. Aujourd'hui, quelle que soit l'apparence physique que vous avez accepté de prendre, vous avez reçu le plus beau et le plus grand des cadeaux dans tous les univers : l'autorisation de vivre à l'intérieur d'un corps physique."

    Quand on pense, par exemple, que certains se suicident volontairement pour quitter ce corps, si merveilleux, ou d'autres même, le font sauter en kamikaze, pour défendre des idées qui seront abandonnées totalement dans quelques dizaines d'années si bien que leur sacrifice n'aura pratiquement servi à rien. D'autres préfèrent encore inconsciemment foncer sur les routes dans une boîte mécanique à quatre roues, nommée automobile, en prenant le risque bien inutile de s'y faire détruire ce si précieux corps ou plus grave encore, d'ôter la vie à d'autres innocents (ou de les mutiler à jamais) alors qu'il ne demandaient apparemment qu'à vivre en paix. Mais que voulez vous, c'est encore le libre arbitre qui joue sur cette planète... et sans doute pas pour très longtemps encore...

    Nous avons aussi suggéré cette notion de réincarnation, dans le passage suivant de notre article: rencontreinso.html :

    " D'une part, même si votre corps disparaît physiquement, votre esprit est lui, éternel et il saura vous trouvez un autre corps en temps voulu, ne vous inquiétez pas. Nous ne pouvons aborder ici aujourd'hui cette notion de re-structuration moléculaire et psychique du corps physique."

    Il n'est pas à notre avis ici utile de citer les dizaines d'ouvrages français qui ont développé cette notion de réincarnation, qui intéresse grandement désormais certains scientifiques. L'existence des univers parallèles dont on nous dévoile régulièrement la présence, dans les revues de vulgarisation scientifique, nous conduira sans aucun doute à la découverte approfondie de cette loi cosmique, connue dès l'Antiquité.

    Cependant nous allons vous conter, très sommairement, cette histoire surprenante qui a fait la une, des journaux des années 50 :

    Cela a commencé un soir d'Automne en Novembre 1952 aux USA, dans un groupe d'amis participant à un club de danse. Dans ce groupe d'amis se trouvait un banquier de la ville de Pueblo dans le Colorado , qui aussi à ses moments perdus pratiquait l'hypnose, Morey Berstein, et qui évidemment pour faire plaisir à ses amis après la danse, se livrait parfois à des exerices d'hypnotisme sur des sujets sensibles, qu'il avait déjà repérés.

    Ce soir là donc, Morey Berstein décida de rammener son sujet ( Ruth SIMMONS, une jeune femme de 29 ans, très receptive aux injonctions hypnotiques) à l'âge de sa petite enfance jusqu'à un an même et le sujet arrivait cependant à décrire parfaitement des détails vécus à ce moment là. Mais Morey Berstein, voulu aller encore plus loin et découvrir qui était RUTH avant sa naisance ?

     Écoutons cependant d'abord ce que nous dit Morey Berstein de ce moment précis de la régression hypnotique effectuée :

"Et maintenant - enfin - je me trouvais en mesure de tenter une expérience que je n'avais encore jamais tentée auparavant. C'est à dire que je m'apprêtais à lui faire "sauter le pas" : j'allais essayer de voir si la mémoire humaine pouvait être ramenée à une période précédent la naissance.

    Jamais une pareille idée ne me serait venue quelques mois auparavant; j'avais forcé d'autres sujets par des expériences de régression d'âge, à revivre des épisodes oubliés de leur passé. J'avais même fait revenir certains sujets à la scène de leur naissance, mais qui eût supposé qu'il ne fallût pas s'arrêter là ? cela semblait logiquement être le bout du chemin.

   Mais plusieurs livres et quelques autorités en la matière m'avaient fait changer de point de vue. j'avais lu , par exemple, le rapport d'un fameux savant et psychiatre anglais qui, pendant de longues années, s'était livré, sur plus d'une centaine de sujets, à des expériences de retour à des souvenirs d'avant la naissance. J'avais également appris que plusieurs médecins, ingénieurs, pasteurs et autres, s'adonnaient activement à ce genre de recherches.

     Maintenant c'était mon tour... et j'ordonnais à Mme Simmons plongée dans sa transe et qui respirait très profondément, d'essayer de retourner encore plus loin en arrière dans ses souvenirs :

Puis d'un coup à la question: Comment vous appelez vous? la réponse fut:

- Bridey Murphy.

- Quand êtes vous née ?

- en 1798

- où cela ?

-A Cork, en Irlande
"

     Tout ce dialogue qui se poursuivit pendant des jours, fut bien sûr enregistré sur bandes magnétiques et il est à noter que le sujet Ruth SIMMON s'est justement mis à parler à ce moment là avec un fort accent irlandais qu'elle n'avait pas du tout l'habitude d'imiter et surtout, elle n'avait jamais mis les pieds, non plus, dans ce pays.

    Les déclarations surprenantes et très spécifiques de Bridey Murphy (alias Ruth), furent vérifiées dans les moindres détails ( le nom de son mari, son école, ses professeurs, les personnes qu'elle fréquentait régulièrement: fournisseurs, épiciers, curé etc..il y a 150 ans).

    L'imprégation hypnotique fut si bien assimilée qu'un beau jour en se réveillant de la séance Ruth se mit à ne parler qu'avec l'accent irlandais. Elle était redevenu carémment Bridey Murphy morte en 1884, et il a fallu déployer des trésors d'ingéniosité hynoptique pour l'en dissuadée.

    Toute cette histoire a été détaillée dans le livre que Morey Berstein a publié chez Robert Laffont en 1956, et après en collection de poche en 1969 chez J'ai Lu, sous le titre " A la recherche de BRIDEY MURPHY " et dont voici la couverture en J'ai Lu :


 


    Mais aussi avons sous la main le n° 377 de la revue bien connue, Paris Match du Samedi 30 juin 1956, qui raconte toute cette histoire fantastique et qui affirme que l'on a retrouvé, la maison très simple et le paysage très austère où vivait cette Bridey Murphy (d'une manière précaire), dans la campagne irlandaise, alors que Ruth Simmons, vivait elle, dans un milieu très huppé et cultivé.

    L'article de Paris Match est présenté comme suit : (les couleurs sont de nous, évidemment, car tout était en noir et blanc à l'époque)

" Voici l'histoire qui a bouleversé l'Amérique: Mrs Bridey Murphy réincarnée. Endormie par un hypnotiseur, une Américaine prétend revivre sa vie antérieure : celle du Irlandaise du XVIIIe siècle"

LA DAME DE L'AU-DELA


 

Maison au toit de chaume où vivait Bridey Murphy

     Nous ne pouvons hélas, vous transcrire ici les 5 pages en 9 colonnes sur format 52-34 cm, de ce Paris Match dont les dernières lignes, nous plaisent assez puisqu'elles confirment curieusement des dizaines d'années auparavant les mots vus ci-dessus de Soria : "vous avez reçu le plus beau et le plus grand des cadeaux dans tous les univers". En effet nous y découvrons du grand Alexandre Pope la superbe expression :" La plus belle étude que puisse entreprendre l'Humanité est celle de l'homme."

    Dans la même optique et d'une manière peut-être plus poétique et générale, pour ne pas froisser la gens féminine, sur ARTivision, nous pourrions aussi dire : "Celui qui part à la recherche du fantastique et du merveilleux, pour mieux apprécier la Nature, et s'y intégrer, trouvera l'être humain, à la croisée des chemins."

    Nous n'avons hélas pas, le temps développer ici, les tenants et les aboutissants de cette notion de réincarnation. Mais pour les internautes qui veulent approfondir vraiment la question, citons trois autres ouvrages clés qui en parlent longuement :

- " Le Troisième Oeil" de Lobsang Rampa publié en Avril 1970, chez Albin Michel dans la collection "Les chemins de L'impossible" ou en 1998 chez l'Editeur J'AI LU collection "l'Aventure secrète" n°1829.

- " Vingt cas suggérant le phénomène de réincarnation " du Dr Stevenson Ian publié par les Éditions SAND ISBN 2-7107-0303-3 à Paris 1985

- " Mourir pour renaître" ou l'alchimie de la mort et les promesses de l'après vie de Jean-louis Siémons publié chez Albin Michel en Février 1987.

    Voici trois photo des couvertures des ouvrages en question:

   


     Mais pour les cinéfiles, citons pour terminer ce volet, le film de Robert Wise de 1977 "Audrey Rose", film qui fit l'objet d'un débat sur la réincarnation aux dossiers de L'écran en début d'Octobre 1983. (Rappelons que Robert Wise est aussi le réalisateur des incomparables œuvres: West Side Story et le film culte de 1951 Le jour où la Terre s'arrêta...)

    Alors si nos mentors de l'Université, voulaient enfin enseigner cette affaire de Réincarnation, peut-être que nos étudiants et bien des quidams, comprendraient un peu mieux, cette phrase (souvent présentée par notre site), d'un très Grand Maître :

Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde....


    Ce Maître, avait donc lui aussi ses raisons de ne pas prononcer le mot "Réincarnation", qui pourrait heurter grandement la sensibilité de certains esprits mal préparés...

     ...Dès lors certains penseurs, en effet, dans leur petite sphère tridimensionnelle, ont cru devoir croire que cette loi cosmique, sous-entend, le fait que je subirai un karma, si j'agis à l'opposé, car on l'a déjà entendu : "Celui qui tue par le glaive, périra par le glaive..." et le Christ qui a prononcé cette phrase, n'était pas, à notre connaissance, un ignorant.

     En effet Le Maître Jésus Christ , (quoiqu'on pense sur sa véritable vie), connaissait parfaitement la loi de la Réincarnation , et il faut savoir que c'est en 553 au deuxième Concile de Constantinople, que l'empereur romain Justinien, (sous l'influence de son épouse Théodora aux mœurs très délurées), aurait fait retirer des textes de la Bible, tout ce qui parlait de réincarnation (Mais cependant, il en reste encore des bribes ayant trait à la réincarnation de façon sous-jacente ) .

     On peut alors penser aussi que cette loi du karma, n'est sans doute qu'une astuce inventée par les gouvernants (religieux ou pas), pour obliger les gens du peuple à marcher droit, exactement comme une mêre dit à son fils de trois ans : " Si tu n'es pas sage le Pére Noël ne passera pas t'apporter un jouet".

     Nous ignorons, en effet, totalement ce qui se passe dans les univers supérieurs à trois dimensions, et on ne peut qu'en imaginer les structures élémentaires comme nous avons tenté de le faire dans nos articles :

qui s'adressent en douce à des bien-pensants officiels, dont nous attendons, par exemple, une explication au moins du cas de la petite Julia. Mais hélas, jusqu'à présent, pas un, ne s'est encore manifesté .

     Ils nous diront assurément, que le cas de la petite Julia est trop isolé, pour en tirer des conclusions péremptoires. Qu'ils aillent alors voir plus loin, dans l'ouvrage du Dr Ian Stevenson , déjà cité plus haut et que nous agradissons ici étant donnée son impotance :

 


     Ils y trouveront des cas encore plus surprenants que celui de Julia.

    Pour clore ce sujet important de la réincarnation, présentons alors le paragraphe V en date du 22/07/07 de notre article déjà cité :

Début de citation du paragraphe V :

       " En fouillant dans nos dossiers, ce matin là, nous sommes tombés sur un document dactylographié dont nous ignorons hélas l'auteur (Merci à tout internaute qui pourrait le déterminer) . Voilà ce qui est écrit :

Quelques implications de la Théorie de la Réincarnation.


1°) Pas de Justice dans la naissance, qui devient alors un événement hasardeux ou fantaisiste.

2°) Pas de Justice dans la Vie, car nous cotoyons chaque jour le bonheur ou le malheur injustifiés et certains en profitent pour appliquer la loi du Talion "œil pour œil, dent pour dent".

3°) Pas de progrès moral véritable, car nous ne pourrions pas, en à peine ces 90 ans, qui nous sont réservés actuellement pour notre passage sur cette Terre, découvrir le fondement de l'existence, et bien en exploiter toutes les vertus et toutes les contingences.

4°) Pas d'explication des concepts de naissance et de mort, ni de la similitude qui existe entre ces deux concepts, car le sommeil implique une notion de retour, tandis que la mort serait définitive.

5°) Pas de continuité réelle dans l'action des hommes et de leur mission qui est de s'identifier en fin de course, au Très Haut . (Note du Webmaster: Nous serions très reconnaissant à l'internaute qui pourrait justement nous trouver les références exactes de la sublime expression du grand poète Lamartine : " L'homme est un Dieu tombé qui se souvient des cieux..et aussi il y a : Mon âme est un rayon de lumière et d'amour Qui, du foyer divin, détaché pour un jour, De désirs dévorants loin de toi consumée, Brûle de remonter à sa source enflammée. " ) .

6°) Pas de notion de vie continuelle qui est transfigurée en vie éternelle seulement après le "départ" définitif de cette Terre.

7°) Toute doctrine qui ne reconnaît pas la réincarnation et qui prétent comprendre le Bien, en condamnant le Mal admet implicitement l'injustice et la soumission au Destin , en pensant que cela fait partie des voies impénétrables de la Divinité. Ces doctrines maintiennent donc l'homme dans l'ignorance de son essence cosmique et de la nature fondamentale de sa responsabilité envers ses semblables.


Fin de citation.

     Nous avons eu aussi le plaisir de découvrir dans nos dossiers un article de la revue Newlook 65 de Janvier 1989 intitulé "Antimatière".

     L'introduction de cet article est déjà très explicite et audacieux pour l'époque, et il est écrit : " Chaque mois désormais avec les chercheurs du monde entier, "Antimatière" vous emmène dans des laboratoires de l'inconnu. En ouvrant une série de grands dossiers scientifiques jusqu'ici frappés du sceau de l'interdit, New-Look, le magazine de toutes les aventures, se penchera avec eux sur les grandes énigmes de notre temps et les phénomènes qui dépassent la science. Première exploration, ce mois-ci : Les frontières de la vie ". Dossiers dirigés par Jean-Yves Casgha.

      Cet article de 10 pages sur la question " Qu'y a-t-il après la vie ?", nous entretient, au début, de la sensation "du déjà vu" (souligné plus haut par Julia), et que l'on appelle scientifiquement la Paramnésie. Voici d'ailleurs un encadré de l'article à ce sujet, qui nous parle aussi des importantes recherches du Professeur Ian Stevenson, dont nous avons évoqué le nom plus haut :

      Nous notons que le cas du petit Imad El Awar est aussi, sinon plus troublant et inexplicable , que celui de la petite Julia.

Et que celui qui sait lire, ce qui se dessine clairement entre ces lignes...s'interroge encore plus, sur tout cela...

      Comme nous venons de le voir, tout dépend des bases fondamentales de notre culture, et de notre façon de penser. L'homme, qui se dit moderne et non religieux, s'est progressivement englué dans les basses vibrations de la matière, et a oublié le fait qu'il n'est pas sur Terre par hasard.

Fin de citation du paragraphe V .


     Cependant les bien-pensants n'hésiteront pas longtemps pour nous dire : "Ces affaires de transcendance, de vie dans l'au-dela, d'univers parallèles, de Passé lointain de la planète, ne nous préoccupent pas outre mesure, car on a déjà suffisamment de problèmes à résoudre avec la vie quotidienne, qui se complique de plus en plus".

     Nous leur dirons alors que Copernic avait sans doute des problèmes avec sa vie quotidienne, comme alors tout un chacun, et pourtant il n'a pas hésité à braver la vindicte des autorités de son époque, pour lancer son audacieuse et révolutionnaire théorie concernant le mouvement de la planète Terre ". Point Barre...

     Fin de citation du texte de Vision globale "




y) Quand on découvre, qu'Adamski, parle de la Super Intelligence , qui harmonise l'Univers.

     Ne trouvez-vous pas curieux, que ce soit, dèjà en 1955, qu'un certain quidam nommé Adamski (que ses détracteurs qualifiaient sans retenue, de barman, vendeur de Hot-dogs), ait tant insisté dans les propos surprenants, de son ouvrage tout à fait hors normes, "Inside the Space Ships", sur le fait que l'Univers est géré par Une Super Intelligence, tant dans l'infiniment petit au niveau des électrons et moins, que dans l'infiniment grand au niveau des galaxies et plus, et cela est confirmé des années plus tard, par des entités cosmiques comme par exemple, Dratzo, SaLuSa, Mikaël, Soria...etc... et qui nous envoient aussi des messages remplis de sagesse, d'amour , et d'une connaissance de très haut niveau souvent atypique?

      Pourtant, Adamski, n'avait pas eu la grande chance, d'avoir en mains (comme le Webmaster du site ARTivision) , la revue désormais incontournable "Science et vie", n° 682 de Février 1974 où l'on découvre un article tout à fait révélateur de 5 pages de Mr Alexandre DOROZYNSKIE sur la vie "affective" des Plantes :

    Voilà donc, des expériences capitales, liées à notre connaissance de l'Univers, qui auraient dû être reproduites dans toutes nos écoles et universités, et expériences qui furent vite oubliées, par ceux qui en Haut Lieu nous gouvernent secrètement, et que l'on peut nommer les (SFNO) (les Sbires des Forces Négatives l'Ombre), car ils sont les acteurs de la séparation culturelle et physique des humains, pour les manipuler à souhait.

    Pour mieux appréhender, ce concept inouï, il nous appartient de reprendre ici notre très important propos, sur le sujet, et qui fut présenté dejà dans notre article , AffaireStevenGreer.html :

    Début de citation :

" Oh là la, ce passage quasi mystique, s'oppose au matérialisme notoire des irréductibles mécréants qui adorent seulement les choses de la matière, et qui ne veulent pas entendre parler ni de Dieu, ni du Diable. Ils vont bondir de dépit et d'amertume en hurlant : " Trop c'est trop, tout cela n'est que du prosélitisme sous-jacent pour une religion non précisée. Encore une affaire de sectes. Vite avertissons la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires ( donc la MIVILUDES )".

    Voyons cela plus en profondeur, et débarrassons nous d'abord du Diable , qui, comme on le découvre dans nos articles :


n'est qu'un complexe faits d' entités négatives, qui se repaissent d'énergie de très bas niveau, (crée par les hommes eux-mêmes en manque d'amour), et entités qui évidemment, nous manipulent à nos dépends pour satisfaire leurs bas instincts. C'est exactement de ce que l'on appelle ésotériquement une forme-pensée négative, ou un égrégore néfaste , qui se gonfle de basse énergie, et qui réclame toujours plus de sang et provoque donc toutes ces catastrophes qui nous éclatent à la figure chaque jour. En résumé c'est l'homme lui même qui se punit, en vertu du libre arbitre , auquel il est soumis sur cette planète, et comme ARTivision l'a déjà écrit, libre arbitre qui est très rarement accordé à un monde planétaire...

    Venons en maintenant à cette affaire de conscience cosmique, la conscience divine, évoquée plus haut, par le DR Steven Greer . Ce DR est assurément au courant des expériences poussées, qui ont prouvé la communication des plantes entre elles, des plantes avec animaux et des plantes avec les humains, et expériences qui auraient dû être répétées dans toutes les universités, car elles montrent incontestablement, l'unité du vivant et l'intercommunication qui régnent entre ses éléments constitutifs. Mais au contraire, il est évident que ceux qui préfèrent "diviser pour régner", n'avaient aucun intérêt à diffuser ce genre d'expériences qui pourraient grandement remettre en cause leurs moyens de pression sur les humains, qu'ils ont su si bien séparer par toutes sortes de combines, . En effet dès le 23/12/09, le site ARTivision dans son article surprenant :

expliquait tout cela par le titre :

"Intercommunications naturelles spécifiques chez les êtres vivants
et retour à la dimension cosmique de l'humain
"


      Le siteARTivision (notez bien la couleur fuchsia, relative à la quatrième dimension ou plus), est donc depuis lors, sans trop le dire, est devenu un site "Mystico-rationaliste", mot que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire, et site qui se base parfois sur des informations transcendantes, venant assurément d'une quatrième dimension, et transmises par ce que nous appelons des Maîtres, et justement ce 30 Mars 2013 en heures locales , voici les paroles
d'un très Grand Maître :

Rien n'est le fruit du hasard.
Il y a un dessein et un plan parfaits
sous-jacents à toute vie,
et tu fais partie de cette globalité ;
tu fais donc partie de ce dessein et de ce plan parfaits.
Lorsque tu vois d'étranges choses se passer
et que tu te demandes pourquoi elles t'arrivent,
prends du temps pour voir comment tout cela s'articule,
et tu verras qu'il y a une raison à toute chose.
Les raisons peuvent te surprendre,
mais sois prêt néanmoins à les accepter et à apprendre au travers elles,
et ne lutte pas contre elles.
La vie devrait se dérouler sans effort.
Une fleur ne lutte pas pour s'épanouir au soleil,
alors pourquoi devrais-tu lutter pour t'épanouir
par la grâce de l' amour infini du Très Haut ?
Si c'est le cas, cela vient de toi, et cela ne fait pas partie
de Son dessein et de Son plan parfaits pour toi.
La simplicité est Son sceau, alors garde la vie simple.
Reste sans cesse en contact avec Lui,
et regarde-toi te déployer dans Son amour.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 30 Mars, après adaptation d'ARTivision.

     Comme on le voit, tout est lié dans ce monde et ailleurs, n'est-ce pas ?

     Rappelons qu'Eileen Caddy, était la cheville ouvrière, de ce que l'on a appelé, les jardins de Findhorn  :


     Le site ARTivision , est donc un subtil compromis entre la découverte des chemins conduisant à l'Accomplissement et la découverte de faits très tangibles, prouvant qu'en Haut Lieu , les Forces de l'Ombre et de la Séparation des humains, nous cachent des vérités incroyables  pour mieux nous maintenir sous leur implacable jouc.

     Mais voici alors, un autre échantillon du verbe du Grand Maître, et où il faut savoir en plus, lire entre les lignes:

N'attends que le meilleur,
et attends-toi à ce que chaque besoin soit comblé,
même le plus impossible en apparence.
Ne te limite jamais. à aucun moment,
ni ne ressens que tu ne devrais pas attendre trop.
Vois tes besoins très clairement, exprime-les,
et puis aie foi et confiance absolues : ils seront comblés.
La façon dont cela se fera devra être laissée entre les mains du Très Haut.
Il sait qu'il doit travailler à travers des canaux pour accomplir cela,
mais toute chose est possible avec LUI.
Relâche-toi et vois se produire Ses merveilles et Ses gloires,
rends grâce éternellement
et utilise chaque chose pour le bien du TOUT à tout moment.
Tu ne vis pas selon des lois humaines mais selon des lois divines;
donc tout peut arriver à tout moment.
Attends-toi à des miracles et vois-les se produire!
Maintiens toujours devant toi la pensée de prospérité et d'abondance.
et sache que faire cela, rend opérantes des forces qui les concrétiseront.
Plus tu es positif, plus tout cela se produira rapidement.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 20 Juillet, après adaptation d'ARTivision.

     Mais pour appliquer ici le dicton célèbre "Jamais deux sans trois" voici pour la route un petit plus qui ne va, sans doute, pas plaire aux fervents des actions pleines d'agitation et de bruit :

Lorsque tu seras en accord avec la Vie,
tu verras que tu fais
toute chose au bon moment.
Tout ce que tu as à faire pour t'harmoniser ,
est de prendre du temps pour entrer en silence
et trouver le contact direct avec Le Très Haut .
C'est pourquoi ces moments de paix et de silence
sont d'une telle importance vitale pour toi,
bien plus importants que tu ne le crois.

Un instrument de musique, lorsqu'il est désaccordé, crée la disharmonie;
il en est de même pour toi.
Un instrument de musique doit rester accordé:
toi aussi,
et tu ne peux l'être à moins de prendre du temps pour être en silence.
Cela ne peut se faire quand tu t'agites dans tous les sens,
pas plus qu'un instrument de musique ne peut être accordé pendant qu'on en joue.
C'est dans le silence que les notes peuvent être écoutées et réajustées.
C'est dans le silence que tu peux entendre la petite voix tranquille du Très Haut,
et qu'il peut te dire ce qu'il faut faire.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 31 Mars, après adaptation d'ARTivision.

     Notons en passant que toutes les paroles qui précèdent honorent le Dieu Cosmique ou l'Esprit Universel (dont l'existence est niée par certains esprits qui se disent forts et agnostiques), cette "Energie Subtile et Pensante", située probablement dans la quatrième dimension et aussi dans des dimensions encore plus supérieures, que Jésus-Christ honorait et vénérait sous la dénomination de "Mon Père". N'est-il pas écrit, en effet, en Matthieu VI-6 : "Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est lá dans le lieu secret...".

     D'autre part, et cela est tout à fait hors normes , Jésus n'a jamais écrit nulle part, que l'Elohim Iahvé ou Jéhovah, était son père spirituel, dont il rejette d'ailleurs a priori , la "loi du Talion", car il affirme clairement : " Vous avez appris qu'il a été dit : œil pour œil , et dent pour dent. Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant..." Matthieu V-38.      Ceci n'est-il pas bien l'application de la théorie de la "Non Violence", si chère au Mahatma Gandhi, et théorie qui a fait ses preuves ?

     Autrement dit , il n'est pas besoin, du tout, désormais, de connaître les sciences occultes, ou même ésotériques, pour comprendre que, la Bible , et bien d'autres textes dits sacrés, ne sont que le condensé, du compte-rendu, du résumé , d'événements extraordinaires, qui se sont passés dans les temps anciens, et qui ont été plus ou moins traduits de générations en générations, avec toutes les lacunes, les erreurs, et omissions, voulues ou pas, par les transmetteurs et vecteurs, des textes en question. Le site ARTivision a produit de nombreux documents qui prouvent que l'Ancien Testament , parle clairement d'êtres supérieurs nommés Elohim , qui ont trafiqué et manipulé le contexte planétaire terrestre, et que ces Elohim n'ont rien à voir, avec le Dieu de Jésus-Christ qu'il appelait (nous l'avons dejà dit) mon Père. Pas besoin de chercher longtemps, ceux à qui profitait cet amalgame entre l'Ancien Testament et le Nouveau, et cela pour mieux contraindre à l'obéissance l'innocent commun des mortels , et faire appliquer la devise scélérate connue :"Il faut diviser pour mieux régner" . Point Barre.

     Et que celui qui sait lire, ce qui se dessine clairement entre ces lignes... en tire éventuellement certains avantages , et surtout , le besoin d'en savoir plus.

     Tout cela peut être approffondi dans nos articles :


et aussi surtout, on l'a déjà dit, dans l'article :


    Cependant, il faut savoir que, c'est exactement le contexte, dans lequel se développe intégralement le substrat de l'incroyable ouvrage, cité dans bien autres articles, et intitulé "La Quête éternelle", d'un certain Joseph Whitfield, et publié on le sait aux Editions Vivez Soleil en 1991, mais aux USA dès 1983 :

  


    Mais lisez cela plutôt :


    Alors Messieurs les rieurs sous cape, continuez à vous tordre d'hilarité, il ne vous reste que très peu de temps pour cela.

    A bon entendeur salut..."

     Fin de citation du texte concernant l' Affaire Steven Greer ...

      Mais, ce 8/09/2013 (alors que nous cherchions tout autre chose) "Super Hasard", nous sommes tombés, dans notre bibliothèque, sur le document suivant ( Science&Vie n° 1003 d'Avril 2001), qui est parfaitement, en correspondance avec ce qui précéde :


      Et voici le début de ce très important article sans doute devenu dès lors, incontournable sur le sujet en question :


      Nous invitons tout internaute qui veut en savoir plus, de se procurer ce débat de 23 pages, sur l'existence ou non d'une Intelligence Supérieure, qui est à l'origine de l'Univers, comme le disent les extraterrestres d'Adamski, et bien d'autres Maîtres cosmiques.

     Evidemment les scientifiques modernes n'adhèrent pas du tout à cette idée, mais un certain Albert Einstein, lui y croyait, car il aurait dit :"Dieu ne joue pas au dés"; (Merci à l'aimable internaute qui pourrait nous retrouver les références exactes de cette citation) :


     Donc chacun est, bien sûr, libre de croire ou non, à l'existence de cette Intelligence Supérieure, jusqu'au jour du Grand Chambardement, où, tout sera révélé en Haut Lieu...

     Pour l'instant, lisez aussi ceci :


     Allez... un petit dernier pour la route :


     Il est clair cependant, que le site ARTivision avait choisi son camp, dès sa création en 1997.

     Mais 6 ans plus tard, dans un ouvrage intitulé "Fleurs d'esprit" paru au premier trimestre 2003 aux Editions Ariane du Canada le collectif Soria formé de 4520 entités cosmiques, écrivait ceci, de très significatif:

     N'est-ce pas , une déclaration qui confirme les propos d'Adamski, prononcés 48 années plus tôt. Curieux, n'est-ce pas !!! A vous de juger tout cela, une fois de plus...

     Mais il y a bien mieux en page 219 et 220 du premier livre de Soria : "Les grandes Voies du Soleil" d'Avril 2001, chez le même Editeur :

     " Redéfinir l'usage d'un mot peut être la naissance d'une grande libération. Les plus grands maux de votre planète se situent dans la source même de vos mots. Vous vous êtes éloignés les uns des autres avec la multitude de vos dialectes. La tour de Babel symbolise cet éloignement. La multitude a été explorée dans sa forme négative surtout : il serait bon désormais de visiter sa charge positive.

     Nous ne vous demandons pas de transformer la signification des mots, mais bien d'éclaircir les concepts derrière ces mots. En prenant conscience. par exemple, du concept relié au mot "Dieu", vous cesserez d'alimenter l'égrégore attaché à ce mot. Il y a autant d'égrégores que de mots. certains étant plus défigurés que d'autres. Il y a, par contre. des mots que vous ne devriez plus employer, tel le mot « Dieu ». Actuellement, c'est le plus défiguré dans sa conception même. Pour cette raison, nous employons les mots "Grand Constructeur", qui portent en eux la charge la plus réelle de sa fonction. Le mot "Créateur" est aussi à bien comprendre. Ici, de notre côté du voile, il existe plusieurs niveaux de créateurs. Ceux auxquels vous faites allusion sont de petits créateurs limités dans leurs fonctions; ils sont en fait responsables de votre maintien dans l'Ombre depuis très longtemps. Si je vous dis que le terme "créateur" se réfère davantage à des scientifiques, à des biologistes, arriverez-vous à accepter cette idée ? "

     Fin de citation..


     Pas mal cette subtilité lexicale n'est-ce pas ? Rappelons qu'ARTivision, a choisi depuis belle lurette, à la place de l'expression "Le Grand Constructeur", celle-ci : "Le Très Haut".
"

     Fin de la note n° 2, et suite du texte d'Adamski ).


     
Comme il cessait de parler, un tableau de la Terre et des problèmes des hommes qui y vivent passa devant mes yeux, et je m'attristais pour mes semblables et pour moi-même, en tant que Terrien. Car en même temps que cette image passait, je compris combien gigantesque était la tâche à réaliser pour corriger tout cela. Tant de gens à travers le monde ne sont pas encore éveillés aux causes des choses. Note n°3 du webmaster : pour mieux comprendre cela lisez plutôt ce qui suit :

Extrait des pages 186 et 187 de "L'Être Solaire" de Soria Edition Ariane Juillet 2002.


     Comme on le voit la situation est loin d'être cool sur cette planète. Allez, voici encore un petit plus dans le même gabarit, en page 69 de "Fleurs d'Esprit" ouvrage déjà présenté plus haut :

     "J'aimerais ouvrir doucement votre conscient à la réalité divine en vous livrant les mécanismes de la Création. Votre surveillance aimante reste délicate actuellement, car vous entrez de plus en plus dans un système d'intolérance envers la Vie divine. Votre humanité est régie par une société de profittout doit être contrôlé de manière à interdire le choix de l'expression.

     La présente technologie cache un système de haute surveillance qui va à l'encontre de la liberté. Les Atlantes, de retour, retrouvent leurs jouets dangereux. Nous sommes avertis de toutes leurs bases secrètes, des engins annihilant la volonté humaine et de votre maintien artificiel dans une basse fréquence rendant les actes difficiles. Ce constat fut établi par nos Surveillants. "

     Fin de la note n° 3, et suite du texte d'Adamski ).


z) Quand Adamski, stigmatise, l'esprit de compétition, qui règne entre les humains.

      ..quand un nombre d'hommes suffisant, réalisera ce qu'ils sont et qu'avec tout leur cœur ils désireront changer en abandonnant leurs activités personnelles et leur désir de briller l'un par rapport à l'autre, que le changement s'effectuera.

     - Aucune personne, aucune nation, aucune partie n'est seule à blâmer pour les conditions qui passèrent devant mes yeux, de même aucun fragment de civilisation ne fait quoi que ce soit pour les changer. La responsabilité gît dans chaque personne, et qui peut, par la force, en changer une autre ? Un esclavage qui est le résultat de siècles d'incompréhension, de divisions et de désirs personnels pour le pouvoir, est difficile à briser.

     Note n°4 du Webmaster : Tout cela pour exprimer le fait que les Nations, qui ne devraient plus exister, s'affrontent en douce, sous des prétextes économiques, culturels, religieux, sportifs etc... ce qui perpétue la division des humains, et leurs tiraillements mutuels incessants. Adamski, avait écrit cela dès 1955, et voici ce que le Grand Maître , a aussi dit 31 ans plus tard, en 1986 dans l'ouvrage "Opening Doors Within" d'Eileen Caddy :

Qu'il ait aucun sentiment de compétition entre vous.
Quand vous prendrez conscience que
chacun a un rôle spécifique à offrir au Tout
cet esprit de compétition disparaîtra,
et vous pourrez vous détendre et être vous-mêmes.

Comme la vie devient plus simple
quand tu cesses d'essayer d'être quelque chose que tu n'es pas !
Tu as ton rôle à jouer dans le Tout ,
alors joue-le au mieux de tes capacités.
Le Très Haut vous dit de vous aimer les uns les autres.
Le fais-tu ou, par simple tolérance,
te donnes-tu des excuses en disant
qu'il y a certaines âmes avec lesquelles tu ne peux pas te fondre,
vu que vous êtes à des lieues l'une de l'autre ?

Vous êtes tous les bien-aimés du Très Haut ,
et plus vite vous en prenez conscience,
mieux ce sera, car vous êtes tous sous Son regard,
et Son amour coule vers chacun de la même manière.

Lorsque vous pourrez aussi accepter le fait,
que vous faites Un avec Lui,
vous pourrez accepter que vous faites Un, les uns avec les autres.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 16 Mars , après adaptation d'ARTivision.



Alors, les Jeux olympiques ou autres quelconques compétitions, cela vous branche toujours ...

     Fin de la note n° 4, et suite du texte d'Adamski ).


     Mais, vous avez bien lu nous l'espérons la diatribe sévère du groupe Soria, que nous présentons, à nouveau ici, pour éviter toute confusion :


z1) Quand Adamski, dévoile l'existense du "Groupe du Silence", qui sévit dans ce monde.

     Cependant, il faut aussi savoir que 41 ans plus tôt, dans son dernier livre "Flying Saucers Farwell" de 1961, déjà présenté plus haut, Adamski , qui revenait d'une tournée mondiale de conférences et qui avait en Suisse à Zurich, subi une terrible cabale, pour l'empêcher absolument de s'exprimer en public, avait déjà écrit ceci en page 174 de son ouvrage :


et en traduction on a :


     Pas mal n'est-ce pas comme déclaration pour cet intellectuel atypique, self-made-man, et que l'on catalogue de barman, distributeur de hot-dogs, à Palomar Gardens en Californie.

     Mais Adamski avait-il dès 1960, été averti par ses amis extraterrestres, de ce que nous révèle, le Dr Steven Greer , dans le passage inouî suivant de notre article vraiment hors normes placé à :


     Mais d'abord, nous prions gentilement, au novice ingénu, qui n'est pas encore au courant, de bien s'acrocher aux murs, car cela va secouer durement :

" ... Le danger, c’est que depuis les années 60 jusqu’à nos jours, ce gouvernement de l’ombre est devenu si puissant qu’il est capable de s’autofinancer. Dick D’Amato, du Comité des Finances du Sénat, ne se trompait pas lorsqu’il prétendait que le budget noir illégal pouvait dépasser 100 milliards de dollars. Mais cela se passe dans le monde privé des entreprises et de la finance…

    Ce financement du gouvernement occulte est un cancer qui a métastasé en profits innombrables dans le monde des affaires et des industries privées et aujourd’hui, ce milieu possède des technologies qui peuvent damer le pion à la DIA, la CIA et toute la soupe aux sigles d’agences gouvernementales. Un autre témoin, aujourd’hui retraité, que j’ai interviewé m’a raconté que lorsqu’il était chez Bell Labs , il avait travaillé sur 28 ou 29 machines à énergie libre , qu’ils avaient mises au point, puis cachées au fond d’un tiroir. Generals Motors et d’autres grandes firmes dissimulent pareillement des technologies qui pourraient sauver la planète, mais ils empêchent leur diffusion publique. Ainsi, ce tissu d’intérêts industriels et financiers multinationaux entrelacés, forts de milliards de dollars, surpasse toute la puissance du Pentagone, du gouvernement des Etats-Unis ou de n’importe quel gouvernement sur Terre. C’est un monstre de pouvoir occulte, corrompu et inexpugnable qui n’est que partiellement gouvernemental. Par conséquent malheureusement, si un personnage puissant au sein de ce que le citoyen appelle "le gouvernement" se prend à vouloir clamer la vérité, il se sent aussitôt submergé par ces autres "intérêts" particuliers. Une des personnes avec qui j’ai travaillé pendant des années est un agent secret d’une société impliquée dans ce type d’opération. Lorsque je lui ai demandé de témoigner, il m’a dit : " Il n’y a pas sur Terre un organisme ou un gouvernement qui puisse me protéger contre la rétorsion de ce groupe, parce que c’est en dehors de tout gouvernement et beaucoup plus puissant." Dans un ensemble aussi vaste et complexe, il y a des gens qui ont des intérêts communs et d’autres qui divergent. Et les divergences engendrent des groupes dissidents. Les plus violents de ceux-ci sont davantage animés par les idéologies que par l’argent et trouvent leurs racines dans des visions eschatologiques du monde… Depuis le 11 Septembre, beaucoup de citoyens ordinaires commencent à se demander ce qui se trame vraiment dans les coulisses et prennent conscience d’une sinistre manipulation. Je sais que c’est vrai.

(Note annexe du Webmaster : En effet pas besoin de sortir de Polytechnique, pour découvrir assez rapidement, que les tours jumelles et surtout la tour W7 , ont élé purement et simplement descendues par un puissant moyen de démolition controlée, et tout le reste n'est que spéculations dérisoires. Le novice, peut découvrir des détails précis de cette thèse dans l'excellent documentaire intitulé "Loose change 2" de la Chaîne Planète sur la conspiration du 11 Septembre 2001. Voyez donc la vidéo :


ou , encore sur le site où l'on parle de l'ouvrage de Thierry Messian : L'effoyable imposture.


Mais il y a sur Google, 28 600 000 réponses, concernant le 11 Septembre 2001, et ce n'est pas, demain la veille, que l'on pourra tout découvrir.

    Fin de la note annexe , et suite du texte du du DR Steven Greer ).


    La question que je me pose sans cesse est "quand et comment rassembler tout cela et tenter de l’expliquer de manière à ce que cela paraisse cohérent au grand public, et ensuite avertir qu’il ne faut pas se laisser leurrer ?" Un nombre très restreint a compris que ceux qui tirent les ficelles derrière tout cela sont issus d’un groupe fasciste, transnational, analogue à la Société de Thulé qui porta Hitler au pouvoir. Ce que ces gens n’ont pu réaliser ouvertement dans le troisième Reich, ils le font secrètement aujourd’hui. Et c’est avec l’opération Paperclip que nous les avons introduits aux Etats-Unis et qu’ils ont noyauté l’industrie aérospatiale et la CIA. Ainsi donc l’idéologie nationale-socialiste qui n’est pas parvenue à s’établir ouvertement lors de la deuxième guerre mondiale a depuis poursuivi son œuvre dans l’ombre. Nous sommes à la veille de la voir se manifester de plus en plus largement. Les tentatives des structures occultes de renforcer leur pouvoir sur le monde à partir de cette philosophie gagnent sans cesse en ampleur. La démocratie dont ils font état n’est que de la pseudo démocratie d’une société concentrationnaire dirigée et contrôlée par un pouvoir non élu et non identifié. Le seul antidote que je puisse imaginer, c’est la connaissance de la vérité. Elle passe par une large information des peuples afin qu’ils ne se laissent pas leurrer, parce que ceux qui gèrent cet agenda comptent sur notre ignorance collective. Ils se fondent sur un schéma de déstructuration culturelle, de désinformation afin de pouvoir pousser le monde à la consommation servile du matérialisme et de faux systèmes de croyance. Ils empoisonnent les masses en favorisant de multiples dépendances matérielles.

     Dans un partage de cœur à cœur, nous pouvons dire la vérité et décrire une autre vision du bel avenir qui attend la Terre et ses enfants. Nous vivons le temps des extrêmes, le très sombre et le très lumineux, nous vivons le changement et la transformation…

    Peu avant le 11 septembre, je donnais une conférence en Oregon. A la fin, deux hommes voulurent s’entretenir en privé avec moi ; celui que j’appellerai R.J avait été plongé dans le milieu militaire depuis son très jeune âge, et dans les années 60, il s’était trouvé embarqué dans l’un de ces projets secrets. On avait notamment fait appel à ses compétences pour mettre au point une technologie d’espionnage tellement sensible qu’elle permettait d’écouter depuis l’espace la conversation des gens et d’observer ce qu’ils faisaient. Et cela en 1960 !

    "... Il est impossible de maintenir le secret vis-à-vis du groupe qui nous occupe. Ils disposent de systèmes électroniques qui font interface avec la conscience. Nous n’avons aucun moyen de garder nos actions secrètes vis-à-vis d’éléments de ce genre. Nous ne perdons par conséquent pas de temps, d’énergie ou d’imagination à le faire. Il est illusoire de penser que vous allez faire quoi que ce soit qui pourrait échapper à la vigilance de cette puissante machine occulte. Votre choix consiste à pratiquer une sorte d’Aïkido. Vous prenez cette énergie, vous la retournez là d’où elle vient et agissez en complète transparence et ouverture. Par conséquent plutôt que d’être dans l’ombre, le secret ou la furtivité,, vous le faites au grand jour et vous le diffusez parmi les masses en temps réel, aussi vite que vous le pouvez. Plus les gens savent de choses, moins il est probable que ces intérêts mafieux puissent agir, étant donné que nos efforts sont sous le feu d’un gros projecteur. Ce sont des vampires. Ils ne veulent pas apparaître au grand jour. Quand le soleil se lève, ils détalent comme des cafards. Vous ouvrez la lumière d’une chiquenaude et les cafards se retirent tous dans les crevasses. Nous disposons d’enregistrements qui sont toujours dupliqués et aux mains de personnes prêtes à les diffuser immédiatement, qui révèlent l’emplacement des principales installations ainsi qu’une grande quantité de noms liés à ce groupe occulte. Contrairement à ce que pensent les gens, il n’y a aucun danger à agir dans la rapidité et l’ouverture. Il n’y a aucun moyen pour vous de le faire secrètement. Vos pires ennemis sauront en temps réel ce que vous êtes en train de faire et les gens qui pourraient être là à vous soutenir, les masses qui se préoccupent de l’environnement et du pétrole n’auront pas connaissance de ce que vous être en train de faire. C’est l’erreur que tous ont commise depuis 100 ans. Nous ne pourrons pas accéder à un futur de bonté qui attend l’humanité sans des technologies qui nous permettront d’échapper aux carburants fossiles et à l’énergie nucléaire. Cela vaut la peine de faire le nécessaire pour mettre ces technologies en sûreté en vue d’applications pacifistes et d’éviter qu’on en fasse des armes. Il s’agit d’un objectif parfaitement réalisable. Le secret concernant ces technologies et leur implacable censure sont en lien avec le pouvoir… "

    Le président Kennedy a été assassiné pour toute une constellation de questions liées entre elles : les OVNIs et l’intelligence extra-terrestre, eux-mêmes inclus dans une vaste série de problèmes qui comprend le système bancaire mondial, les diverses directions des renseignements et cette faction de l’ombre qui contrôle notre société à travers un entremêlement d’entreprises, d’intérêts financiers autant qu’institutionnels auxquels s’ajoutent les intérêts corrompus de certaines entreprises dans les affaires gouvernementales et militaires. Kennedy connaissant abondamment le sujet et était sur le point de prendre des mesures décisives destinées à essayer de corriger cette situation. Il était sur le point de faire ramener le complexe militaro-industriel au pas. Il était sur le point de faire la paix avec les soviétiques et projetait de mettre fin à la guerre froide. Il était sur le point de mettre les bâtons dans les roues du fascisme… Kennedy était suffisamment intelligent pour comprendre que Marilyn Monroe avait été assassinée car elle était sur le point de parler de certaines des choses qu’il lui avait dites à propos des ETs et de ce qui s’y rapportait… Kennedy était à l’automne 1963 en train de préparer l’application d’un décret présidentiel à l’échelle fédérale, qui aurait modifié la dynamique de la plupart de ces programmes. Il était en faveur d’une quasi-dissolution de la CIA. Il voulait que la question des OVNIs soit révélée et que ces technologies soient utilisées au profit de l’humanité. Il voulait changer l’orientation que nous étions en train de prendre au Viêt-Nam. Ce groupe mafieux n’allait bien entendu pas permettre que tout ceci se fasse…

( autre note annexe du Webmaster : On sait en effet que cette célèbre actrice Marilyn Monroe est décédée en pleine gloire le 5 Août 1962 dans des conditions très suspectes et avec nos faibles moyens nous avons parlé aussi déjà de la liquidation physique du Président kennedy , et d'abord en page 30 du livre déjà cité plus haut de Milton William Cooper, on trouve ceci :


       Rappelons pour le novice, que Milton William Cooper, a lui aussi été assassiné (sans doute par les Forces de Répression américaines ou autres) le 5 novembre 2001 à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

     D'autre part, de l'ouvrage :

  

     On découvre alors ceci :


      Certains irréductibles contradicteurs, auront vite fait, de nous dire, que ci-dessus, il n'est nullement question de Kennedy.

     C'est vrai, mais en pages 170 et 171, plus aucune ambiguité n'apparaît:

      "...Les vaisseaux qui sont rapportés en Ufologie sont pour la majorité d'origine terrestres. L'US Air Force en détient tout une flotte. Elle était déjà connue sous la présidence de Kennedy. Ce président s'est fait assassiné en pleine rue, le jour où il souhaitait annoncer à l'humanité la réalité exopolitique, c'est à dire la présence d'extra-terrestres et d'intra-terrestres sur votre planète. Une élite a tout fait pour empêcher cet homme de parler, tout comme ceux qui se sont fait assassiner. L'apparition de vaisseaux extra-terrestres et intra-terrestres dans nos cieux est de plus en plus courante depuis l'ère de la bombe atomique. Dans très peu de Temps, le président des ETats Unis d'Amérique devrait faire l'annonce officielle de cette réalité exopolitique, car tout est déjà prévu à l'avance ... Il vous appartient de rester vigilants et de rechercher ce qui se trame derrière de telles informations qui vont faire l'effet d'une bombe...

     Mais, on trouve aussi en page 103, ce passage très significatif :



     Fin de l'autre note annexe du Webmaster ...

     C'est à vous alors, qu'il appartient désormais, de juger toute cette affaire .

     Fin du passage incroyable du texte du DR Steven Greer...


     
Décidément, il semblerait n'est-ce pas que cet Adamski, en 1960, et même plus tôt, en savait déjà un rayon, sur ce qu'il appelait : "Le groupe du Silence".

     A vous de juger, documents à l'appui...

z2) Quand Adamski, fait de la prospective en matière de photographie numérique .

      Mais quittons ces affaires scabreuses relatives aux Sbires Négatifs des Forces de l'Ombre, les (SNFO), et revenons au texte de Warren HALL, où il précise en fin de texte ceci :

    "For this book, Adamski was able to take some more pictures but the "magnetic power" in the space ships continued to blur them badly. Maybe his friends in the flying saucers will bring him a magnetic-proof camera soon, Some of that 3-D color TV would be nice, too."

Et notre moderste traduction, on le sait, donne alors : "Pour ce livre, Adamski a pu prendre encore plus d'images, mais le "champ magnétique" dans les vaisseaux spatiaux a continué à les brouiller. Peut-être que ses amis des soucoupes volantes vont lui offrir bientôt un appareil photo magnétique, ou peut-être un cliché couleur 3-D TV et ce serait serait bien, aussi."

     Ce monsieur Warren HALL, qui a l'air de croire à l'aventure d'Adamski ( Il ne savait en 1955 rien sur la planète Vénus qui aurait pu le faire douter), s'imagine inocemment, que les extraterrestres d'Adamski, pour faire taire la polémique le concernant auraient pu lui donner une preuve plus tangible que les photographies discutables qu'il a produites. Et par exemple, il aurait souhaité que les amis d'Adamski lui remettent un appareil photo magnétique, puisque cet Adamski en a parlé (en aglais bien sûr dans "Inside the Space Ships"), de ma manière suivante :


     Cette déclaration est à analyser bien évidemment, à plusieurs niveaux :

Premier niveau : Les extraterrestres n'utillisent plus depuis des siecles, le support papier pour visualiser une photo ( nous-mêmes, nous allons l'abandonner bientôt). Donc ils ne pouvaient lui remettre une photo sur ce support.

Deuxième niveau : C'est un corollaire du premier niveau, mais faisons ici un peu de Science-Fiction, et admettons que ces extraterrestres utilisent un écran, ou même l'espace pour visualiser leurs photos, et il faudrait dans ce cas un appareillage sophistiqué pour le réaliser.Cela se raménerait au cas d'un citoyen, qui aurait affirmévoyager dans temps, et qui apparaîtrait un jour, (à l'époque où il n'existait que des diques 78 tours), avec en main, un DVD RW, en disant qu'il s'y trouve de centaines d'images et des dizaines de morceaux de musique. Mais hélas, il ne possède pas l'appareil permettant de voir ces images et d'écouter ces morceaux de musique. Que se passerait-il alors ?

      Les journalistes sceptiques à la solde de l'Omerta, vont tout faire pour qualifier cela de canular, et étouffer l'affaire. Mais les scientifiques curieux, vont analyser en détail le DVD, et ils diront que cet artefact n'existe pas sur Terre. Le Gouvernement de L'Ombre, dont on vient de parler plus haut, se dira bien vite, qu'il s'agit d'une affaire camouflée d'extraterrestres, qui on le sait, affaire qui doit être alsolument niée par lui ( voir nos articles:





........etc......... )


très clairs à ce sujet...)

     Il va sans dire, que ce Gouvernement , fera tout pour faire disparaître l'étrange artefact qu'est ce DVD, preuve absolue de l'existence des ETs et aussi preuve flagrante du fait que les dirigeants nous mentent depuis des lustres. Quant au propriètaire du DVD, on fera passer ce dernier pour un fou, et on le fera enfermer vite fait, dans un asile, ou plus radicalement, disparaitre comme J.F. Kennedy , ou plus sournoisement comme Marilyn Monroe .

Troisième niveau : Les extraterrestres savaient parfaitement que c'est cela qui arriverait à Adamski, s'ils lui avaient remis un artefact de leur fabrication, qui n'existe pas sur cette planète. Point Barre. A vous de juger .

quatrième niveau : Nous l'avons imaginé déjà plus haut, que les amis d'Adamski en 1955, n'utilisaient pas le papier pour des tirages photographiques, ou peut-être même pour d'autres usages, pour économiser sans doute de la matière première à ne pas la gaspiller dans l'espace, où chaque chose doit être utilisée a minima..(Il n'est pas utile d'expliquer ici, que sur Terre, nous détruisons amplement nos forêts pour fabriquer des millions de tonnes de papier d'un usage spécifique très restreint) .

      Mais ce qui est remarquable, c'est que dans ce paragraphe Adamski , prévoit donc, 26 ans avant, la possibilité de fabriquer un appareil photographique magnétique à photos numériques, qui sortira, en fait, en 1981 sous la forme :

Appareil à photos numériques Sony le Mavica (Magnétic Vidéo Camera),
présenté sur le Marché le 24 Août 1981.

      Grâce à cet appareil, la photo n’a plus besoin d’être développée ; elle peut être projetée instantanément sur écran d’ordinateur et être utilisée comme n’importe quel fichier : retouchée, insérée dans un document, envoyée par e-mail…(voir le site :



      Notons cependant que c'est déjà en 1956, donc un an plus tard après la sortie du livre en question d'Adamski, que la Société Ampex lança le premier magnétoscope pratique à enregistrement "transversal" des signaux vidéos sur bande magnétique de 2 pouces.

      Décidémenent Adamski, ce vendeur d'hamburgers et de Coca-Cola, comme aiment à le qualifier ses nombreux détracteurs, avait même semble-t-il, des dons caractérisés de voyance, n'est-ce pas !!!

      Nous avons déterminé ci-dessus, quatre niveau dans cette affaire, mais il y a en certainement d'autres, qui nous échappent pour l'instant...

z3) Quand Jacques Bergier, fait du zèle, en mettant en exergue un croquis ressemblant à une photo d'Adamski .

      Mais passons à autre chose de bien différent, car en recherchant une information particulière, nous sommes tombés, il y a quelques temps, sur un croquis surprenant, placé en page 189, du livre de Jacques Bergier et de Georges H. Gallet publié en 1977 sous la forme :

  

     On apprend alors que, depuis les temps les plus anciens, la mosquée Sainte-Sophie à Istanbul en Turquie, a été appelée la "Porte de l'Asie". Sur le plafond de cette mosquée, on trouve dit-on, des motifs qui selon les auteurs du livre cité représentent un système de propulsion d'une fusée par réaction. (nous ne présentons pas ici ces motifs car beaucoup pensent que se sont simplement des motifs décoratifs) . Par contre les auteurs font état d'une légende, extraite de vieux textes, disant qu'un jour l'homme poussera si fort sous le dôme de Sainte-Sophie que celui-ci sera libéré et aidera l'homme à aller au "Ciel". Puis les auteurs écrivent cette chose surprenante : " Etrange divination à propos d'un dôme entouré par quatre modèles d'une fusée à trois étages" .

      Quand on sait que le savant atomiste Jacques Bergier , aux déclarations médiatiques très peu orthodoxes, n'accordait aucun crédit aux affaires d'ovnis (qui pourtant se multipliaient de son vivant), on demeure alors stupéfait , qu'il ait choisi dans son ouvrage, que soit présenté un modèle de la soucoupe d'Adamski, cet homme si décrié par les médias de l'époque.

      Bravo donc une fois de plus à Super Hasard, qui nous comble d'émerveillement.

      Mais lisez aussi ceci, qui se rapporte directement à ce qui précède :


    Cette superbe liste est tirée de la page 201 du livre incontournable de J.G. DOHMEN , sorti par les Editions TRAVOX au 2etrimestre 1972, plutôt rare à trouver ces temps-ci :


      Sur l'image de droite, on peut lire en haut à droite :

"il est important que nous prenions conscience de nos options instinctives et que nous regardions en face toutes les hypothèses qu'une sorte de censure intérieure nous empêche d'évoquer et de considérer." René Fouéré

      René Fouéré est l'auteur de l'ouvrage la révolution du réel- Krishnamurti. Il fut, ( son épouse Francine aussi en fait partie), l'un des fondateurs en 1962 du Groupe d'Etude des Phénomène Aériens le GEPA , association privée d'étude des ovnis, composé de scientifiques et militaires. Le GEPA est l'une des premières associations ufologiques françaises.

z4) Quand Adamski, fait de la haute philosophie, en matière du comportement humain, face aux merveilles de l'Univers .

      Mais, voyons maintenant, ce que nous dit Adamki en 1955, en fin de son incroyable ouvrage "Inside the Space Ships" traduit en francais par l'Éditeur Moutet, seulement en 1979 :

  

      A la lecture attentive, de ce passage où Adamski fait preuve d'une modestie notoire, et d'une compréhension très philosophique du comportement humain, on s'etonne franchement que des journalistes et consorts ignares, n'ayant certainement lu, qu'en diagonale cet important passage, aient osé qualifier, cet homme de culture autodidacte, de gourou affabulateur et mythomane d'une secte tibétaine à peine connue.

     Mais, ce que ces détracteurs zélés ou zététiques, évitent généralement et soigneusement d'avouer, c'est ce que nous dit plus bas Desmond Leslie qui , on l'a vu plus haut, fut un ancien pilote anglais de la Royal Air Force, et neveu de Churchill, et qui fut aussi un infatigable chercheur, des preuves de l'apparition des extra-terrestes dans l'histoire de nos civilisations. Il a quitté ce monde le 21 Février 2001, à Antibes en France, et nous pensons que désormais, il a pu découvrir Paix, Sérénité et Lumière, dans la haute dimension, où il évolue en ce moment, et nous souhaitons ici, que sa Joie, rejaillisse tant soit peu sur les terriens, qui sont épris de la découverte d'une connaissance transcendante pour mieux vivre sur cette planète.

     Voici donc, ce qu'il a écrit dans ce même ouvrage d'Adamski, en page 14 :

, et aussi Desmond Leslie, nous écrit en anglais, bien sûr en 1953, ceci qui suit dans l'ouvrage que l'on peut avoir encore la chance de trouver chez l'Éditeur "J'ai Lu"A 260, dans la prestigieuse collection hélas disparue " L'aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues", publié au début de 1971 sous le titre " Les Soucoupes volantes ont atterri ":


     En page 285, on peut lire alors :


     Et, c'est pourtant avec ce matériel d'amateur primitif, (que les détracteurs zélés, le croient ou pas), qu'Adamski, a produit ces incroyables images désormais célèbres :

   

     Une fois de plus, c'est à vous qu'il appartient de juger tout cela, documents à l'appui...

z5) Quand Adamski, nous explique, comment a commencé l'idée de son voyage autour du Monde, et l'affaire du livre de 1950 de Frank Scully.

     Mais nous ne terminerons cet étrange dossier sur Adamski, sans vous donner un petit aperçu des raisons qui ont présidé à son "tour du monde" qui débuta en Janvier 1959. Bien sûr nous ne pouvons ici exposer tout ce qui est dit dans le livre II du dernier ouvrage d' Adamski consacré à ce voyage autour du monde, et nous invitons aimablement nos amis, à le consulter sur le site :


quite à utiliser le traducteurde Google placé à : http://translate.google.fr/

     Voici donc, le début en images du livre II :

  

     Mais, faisons ici une troisième digression :

     Nous avons en effet, le grand privilège de possèder l'ouvrage épuisé en question, cité dans la deuxième page ci-dessus. Ce livre remarquable de Frank Scully " Le Mystère des soucoupes Volantes " paru chez DEL Duca Paris dans la collection Galaxie en Janvier 1951 :


     A notre connaissance, ce livre fut le premier livre paru en France sur les S.V. et il a fait couler beaucoup d'encre, et en effet, il doit difficile à trouver sur le marché, sinon dans un vide-grenier éventuel.

     Si nous vous parlons ici, de ce livre, c'est surtout parce qu'il affirme aussi que, de très nombreux crashs d'ovnis, ont eu lieu autour de 1950, et nous possédons même aussi des copies tous les articles de France-soir du 27 Oct 1950 au 6 Nov 1950 qui présentent les éléments surprenants de ce livre, paru d'abord aux USA plus tôt. En voici un daté du 30 Octobre 1950 :


Dans notre article clef raisonis.html, sur le sujet vous trouverez de plus, ce passage :

"      Tout cela pourrait passer pour des élucubrations, s'il y n'avait pas eu un mémorandum, désormais célèbre, qui en parle :

     En effet, c'est à la suite d'une action en justice, sous le couvert de la loi sur la liberté de l'information en date du 4 Juillet 1974 (F.O.I.P.A Freedom of Information and Privacy Act), qu'un chercheur canadien, Mr Arthur Bray d'Ottawa, a obtenu, ces derniers temps, dans un lot de documents sans grand intêret, la copie d'un mémorandum rédigé par l'ingénieur Wilbert.B.Smith qui était responsable des télécommunications du Ministère des Transports du Canada, daté du 21 Novembre 1950, et adressé au ministre concerné portant à l'origine la mention "Très Secret" et donnant les informations qu'il avait obtenues lors de conférences et de contacts à Washington avec ses collègues américains. Mais que raconte donc, ce mémorandum ? :

     " J'ai fait de discrètes approches par l'intermédiaire du personnel en poste à l'ambassade du Canada à Washington, lequel réussit à obtenir pour moi les renseignements suivants :

a) L'affaire (des disques volants ou soucoupes volantes comme on disait à l'époque) est le sujet le plus hautement classifié (c'est à dire tout à fait Top-secret) au sein du gouvernement américain des Etats-Unis, à un niveau plus élevé que la bombe H.
b) Les soucoupes volantes existent.
c) Leur modus operanti est inconnu mais un effort très intensif est fait actuellement là-dessus par un petit groupe dirigé par le Dr Vannevar Bush. ( Groupe appelé par la suite, Majestic 12)
d) L'affaire entière est considérée par les autorités des Etats-Unis comme étant d'une immense importance.
"


     Notons que par la suite, on a appris que c'était le Dr Robert I. Sarbacher, qui fut le Président du Washington Institute of Technologie jusqu'en 1983, qui avait donné les renseignements à l'ingénieur canadien B. Smith . De plus découvrit par la suite , dans le carnet de notes de ce canadien, qu'il avait interrogé ce Dr Sarbacher sur le livre de Franck Scully: "Behind the flying Saucers", premier livre américain sur les soucoupes volantes traduit en français sous le titre: "Le mystère de soucoupes volantes" et justement présenté plus haut. (Voir aussi notre article sur "L'Affaire Roswell": ovni.html)

"Voici quelques mots retrouvés dans ce carnet de notes:

" W.B. SMITH: j'ai lu le livre de Franck Scully sur les soucoupes volantes, et j'aimerais savoir qu'est-ce qu'il y a de vrai dans cette histoire ?
R.I.SARBACHER: Les faits cités dans ce livre sont corrects en substance.
W.B. SMITH: Alors les soucoupes existent ?
R.I.SARBACHER: Oui; elles existent.
W.B. SMITH: Se déplacent-elles comme le suggère Scully sur des principes basés sur le magnétisme ?
R.I.SARBACHER: Nous n'avons pas pu reproduire leurs performances.
W.B. SMITH: Viennent-elles d'une autre planète ?
R.I.SARBACHER: Tout ce que nous savons, c'est que nous n'avons pas pu les construire et il est à peu près certain qu'elles ne sont pas originaires de la Terre.
W.B. SMITH: Je comprends pourquoi toute cette affaire de soucoupes est classifiée.
R.I.SARBACHER: Oui. Elles est même classifiée à deux niveaux plus élevés que la bombe H. En Fait, c'est le sujet le plus haut classifié au sein du Gouvernement à l'heure actuelle
W.B. SMITH: Puis-je connaître la raison de cette classification ?
R.I.SARBACHER: Je regrette, mais je ne puis vous le dire...
"

     Que dire de plus, si ce n'est que l'on comprend désormais très bien, le pourquoi de la promulgation aux Etats-Unis de l'ordonnance AFR 200-2 (qui indiquait comment réduire banalement les cas d' objets volants non identifiés ) et surtout de l'ordonnance JANAP 146 (qui punissait de dix ans de prison et de 10000 dollars d'amende tout pilote militaire révélant au public l'observation d'un"incident aérien" sans autorisation des ses supérieurs.)

     Voir la copie de ce mémorandum pages 97 et 98 du livre déjà cité de notre ami Jean Sider:"ULTRA TOP-SECRET": Ces Ovnis qui font peur. Ed. AXIS MUNDI 8, Galerie Montmartre 75 002 Paris.

     Fin de la troisième digression ...

     Poursuivons maintenant, la suite concernant le départ d'Adamski , pour son tour du monde de conférences :

  

z6) Quand Adamski, nous décrit son voyage aux Indes, et la découverte des vimanas.

     Nous allons maintenant vous décrire, la partie du voyage concernanant l'INDE et le PAKISTAN où quelques surprises nous attendent :

Voyons d'abord le voyage en Inde


Puis voici la suite :


     Nous avons dans certains articles déjà abordé le sujet, de ces étranges véhicules de la mythologie indienne, nommés Vimanas , dont les performances laissaient loin derrière, nos aéronefs actuels :


     Voici d'ailleurs un passage important de notre article clef LegendesVraies.html :

      Début de citation :

     "Mais, ces savants du XIXe avaient certaiment entendu aussi parler de descriptions ancestrales d'engins fantastiques, appelés "vimanas", et qui circulaient à l'époque dans la région des Indes, comme nous le décrit ce passage :

"Le Matin des Magiciens" pages 257-258

     Ces Savants du XIXe, ont dû qualifier ces textes indiens de purs contes et de légendes imaginaires... Et vous, qu'en pensez-vous maintenant ?

    Voici d'ailleurs, une vue d'un artiste contemporain, repésentant deux vimanas en mouvement, tableau, hélas dont nous ignorons l'origine :


    Pour en savoir plus à ce sujet, prière de consulter notre article :

      N'est-ce pas alors le moment, de replacer ici, notre amusante réplique, vue plus haut :

"Légende, vous parlez de légende? Comme cela semble légendaire" "

      Fin de citation.

      Mais, ces jours-ci, comme par hasard, nous avons reçu récemment de Paris, de notre ancien élève Jean-François, cet admirable fascicule, qu'il est très préférable d'avoir en mains, et on verra vite pourquoi :


      Et justement en page 50, voilà ce que l'on peut y découvrir :


      Que dire de plus, sinon ce que disent les anglo-saxons dans une situation embarrassante : NO COMMENT.

z7) Quand Adamski, décrit son incroyable, voyage au Pakistan.

     Voyons maintenant la digitilisation du voyage au Pakistan :

     "Notre escale suivante fut Karachi , principal port de mer actif du Pakistan, connu autre fois sous le nom de "Kalachi", terres de dunes de sable . Un des officiers de l'aéroport de Karahi, qui retenait une place me raconta que son peuple, savait beaucoup de choses sur le gens de l'espace, et dit que la population de sa terre natale avait été aidée par eux, de plusieurs façons.

           "- Quelques jours grâce aux efforts de nos vosins de l'espace dit-il, l'Inde, et le Pakistan deviendront comme les frères d'une grande famille. En une ou deux occasions durant les douzes dernières années, quelques hommes d'Etat et des chef religieux ont diné avec les visiteurs" ajouta-t-il .

     Je fus surpris. "Comment sont-ils ?..."

           " Vous pourriez être l'un d'eux, car ils ne paraissent pas différents des terriens", répondit-il.

           "Etiez-vous parmi les privilégiés ? " demandai-je .

           "- Non dit-il . Je recevais mes informations d'un homme d'Etat qui était présent à cette époque.

       Il indiqua que plus d'un gouvernement de ce monde avait fait des expériences semblables.

           "Si ces gens venaient avec tout ce quii'il savent, ils aideraient probablement ce monde immensément troublé " remaquai-je .

           
il répondit que peut-être? ils ne nous aideraient pas et commenta :

           " - Vous voyez aujourd'hui , les hommes se battent pour des opinions, non pour la vérité car ils ne savent plus ce qui est la vérité",

     Notre conversation dura plusieurs minutes durant lesquelles il exprima la croyance que quelques hommes sacrifieraient la famille, ouautre choses, pour enteaîner leur profit personnel.

           " - Des hommes d'opinions personelles à la têtes des masses , sacrifieraient volontiers ceux qui'iles rep^résenrent afin de prouver leurs opinions, et de concerver leur situation. Le monde, à présent, est alimenté d'une nourriture indigeste , par des chefs politiques et religieux ; et il commence à etre malade . C'est pourquoi qui connaissent la Verité, ne peuvent - ou ne veulent pas parler. t*oute vérté exprimée maintenant serait discreditée par ces deux forces. Le public a été instruit à accepter les opinions officielles comme des faits. ",

        J'étais intéressé, en entendant cette analyse des conditions mondiales, exprimées par un personnage officiel dans l'aéroport d'une nation du lointain Orient. Cela répondait totalement à ce que j'avais appris dans mes voyages, aussi bien qu'à ce qui m'avait été dit par les frères. Combien j'aurais voulu continuer ma visite avec cette personne interessante... Mais l'heure de l'avion était arrivée et je dus monter à bord , et une fois de plus continuer ma route...

     Fin de citation
.

     Nous espérons que vous avez bien noté, les extraordinaires propos cosmiques et hautement philosophiques, de ce dignitaire officiel du Pakistan, et n'oublions pas surtout, que ces propos ont été rapportés par Adamski, il y a 54 ans (en 2013).

     Pas mal, n'est-ce pas, comme imagination, pour ce barman, vendeur de Hot-dogs, ou ce livreur d'hamburgers et de Coca-Cola, comme se plaisent à qualifier Adamski, ses nombreux détracteurs zélés ou zététiques.

    Une fois de plus, c'est à vous qu'il appartient de juger cela, mais avec d'autres documents à l'appui.


z8) Quand Adamski, soulève un fait inexplicable, concernant l'exploration lunaire, des soviétiques de l'époque.


     Il nous semble utile justement ici, de présenter le texte suivant de l'ouvrage publié chez Gallimard en Octobre 1986, tel que :


    "Les deux premières tentatives, d'Août et de Septembre 1958 furent des échecs. La troisième, le 8 novembre 1958, voit Pioneer 1 s'élever à 113000 km d'altitude (loin encore des 384 000 Km de moyenne qui nous s'éparent de notre satellite); la suivante, le 6 Décembre 1958 conduit à une performance moins bonne : 102 000 km d'altitude pour Pioneer 3 enfin le succès est acquis le 3 mars 1959 avec Pioneer-4 qui passe à 60 000 km de la Lune. Mais les soviétiques ont fait beaucoup mieux entre temps: Le 2 janvier 1959, ils ont lancé leur sonde Luna-1 (alors surnommé Lunik) qui est passé dix fois plus près de la Lune (à 6500 km seulement), quoiqu'elle soit beaucoup plus lourde: 361 kg, contre 5,9 kg seulement pour Pioneer 4...
     En outre l'exploit de Luna-1 n'est qu'un prélude. Le 12 Septembre 1959, Luna-2 prend à son tour la route de la Lune sur laquelle elle s'écrase deux jours plus tard, dans la Mer de la Sérénité. Pour la première fois, un objet construit par l'homme a atteint un autre corps céleste. La performance de Luna-3 lancé le 4 octobre 1959 est encore plus remarquable: passant derrière la Lune, elle obtient les premières photographies de la mystérieuse face cachée. "



    Voyons maintenant les pages suivantes de notre traduction privée du livre d'Adamski de 1961 "Flying Saucers Farwell":

  

    Notons ici que c'est le 15 Mai 1959, qu'Adamski, dit être arrivé à Amsterdam et qu'il fut reçu en audience privée par la Reine, le 18 Mai 1959.

    Et de plus il y a ceci en page 227:


    Mais d'après notre contrôle, cette brêve audition de la BBC, eu lieu le lendemain de la visite à la reine de Hollande, donc le 19 Mai 1959. Or l'ouvrage précité "La saga de l'espace", nous précise bien, que c'est seulement le 4 Octobre 1959, que les soviétiques ont lancé la sonde Luna-3, qui devait contourner la Lune, et photographier la face cachée invisible de la Terre, pour la première fois. Donc soit Adamski, s'est trompé de date de l'audition de la BBC, soit, si l'on retrouve cet entrefilet vocal de la BBC, à la date indiquée, alors depuis belle lurette, on nous prend pour des minus abrutis, à écarter absolument de la réalité cosmique.

    Aux spécialistes de répondre, aux questions que pose ici, cette incongruité manifeste.

    Pour les puristes, qui aiment partir des documents sources, voici d'abord la converture du Science et Vie 507 de Décembre 1959, qui parle de cet exploit soviétique de Luna III :


     Et voici la page 93, qui annonce l'exploit :


      Et enfin, voici les pages en question, montrant la photo de la face cachée de la Lune, prétendue photopgraphiée pour la première fois, par les soviétiques :


     Et que celui qui sait lire, ce qui se dessine clairement entre ces lignes... en tire la conclusion qui s'impose, et surtout , le besoin d'en savoir plus.

z9) Quand ARTivision, tente d'expliquer le silence, d'Adamski, concernant une information capitale.

     Mais, pour bien cibler le problème, reprenons vu son importance, ce passage d'Adamski de la page 227, déjà vue plus haut :

" J'étais curieux de savoir comment les Russes avaient gagné cette information. Mes amis et moi discutâmes les possdibilités, plus tard, le matin. Etait-il possible qu'un Russe eut fait une incursion comme-moi, ou qu'il eût reçu l'information de leur satellite, sur la Lune, qui suivit une orbite autour du soleil ?..( L'information reçue au moment où j'écris ceci semble confirmer qu'ils l'ont fait). "


     Alors avez-trouvé l'explication de l'incongruité ?

     Mais dans le texte qui précède, Adamski , ne dit pas clairement qu'il ne peut s'agir que du satellite Lunik 1, lancé le 2 Janvier 1959, qui, parait-il, serait passé seulement à 6500 km de la Lune. On était le 19 Mai 1959, et il est donc inutile d'évoquer Luna 2 du 12 Septembre 59, qui s'est dit-on écrasé sur la Lune, et encore moins on l'a vu Luna 3 lancé le 4 Octobre 1959.

     De plus Adamski ne dit pas non plus, quelle information il a reçue, et qui a confirmé ses soupçons. Comme vous le voyez donc Adamski ne pouvait pas tout dire de ce qu'il savait car cette information était, selon nous, d'une importance capitale, et relevait de notre impérieuse connaissance historique de l'Astronautique, et décidément cet Adamski , nous surprendra toujours davantage ...

     Nous allons donc tenter ici une explication de cette incongrutité, puisque personne jusqu'à présent, ne nous en a touché, deux mots.

     Nous demandons dès lors, aux novices et autres profanes ingénus qui débarquent sur ARTivision, dans cet article sur Adamski, d'avoir ici, la présence d'esprit, de bien attacher leur ceinture, car à l'altitude où l'on va circuler, il risque d'y avoir de très fortes turbulences.

     Voici donc un passage très significatif concernant cette affaire et passage que l'on peut trouver à notre article, plutôt corsé, vous le verrez :


Début de citation :

     " Donc ce n'est pas comme le pense le France-Antilles du 27 Août 2012, présenté ci-dessus, , une affaire d'Humilité, qui a présidé au comportement aberrant d'Armstrong, mais, pour nous, la seule façon de comprendre ce comportement, c'est de se dire qu' Armstrong , a eu un sursaut évident, de dignité et de moralité, et a refusé de participer à cette mascarade cosmique, montée par son gouvernement et la NASA, pour de vulgaires questions de prestige politique, économique et militaire de sa nation. Point-Barre...

      Mais, nous allons être obligés ici, de monter le niveau de cet article d'un cran, car si de simples observateurs (avec de très faibles moyens), comme le webmaster d'ARTivision ou comme Phillipe Lheureux et bien d'autres, ont pu des années après, s'apercevoir que les photos produites par les américains de leur escapade sur la Lune, étaient absolument truquées, alors les spécialistes soviétiques de l'Espace, s'en sont aperçus dès 1969, et pourtant, ils n'ont rien dit.... C'est donc qu'ils étaient parfaitement complices de cette macarade, et le concept de Guerre froide, qui battait son plein à l'époque, n'est qu'un autre bluff, mis au point par les soviétiques et les américains, pour noyer le poisson, et poursuivre en douce leur scélérate collaboration avec Les Petits Gris, dont nous allons parler ci-dessous. De plus les soviétiques n'auraient jamais abandonné, leur dur système politique, sans , une raison d'Etat supérieure, à tout ce qui est économiquement et socialement valable. S'ils ont laché prise, c'est parce qu'ils ont appris l'existence effective d'un troisième larron, plus puissant que les américains et les soviétiques, et donc que ces deux derniers pays, n'avaient plus aucune raison de se taper dessus.

       De plus, il n'y a désormais plus de raison, de ne pas croire les déclarations extraordinaires de Milton William Cooper, faites dans son ouvrage (paru en anglais en 1989, et en français en 1999) vraiment hors normes (Âmes sensibles s'abstenir) :

  


      Milton William Cooper, qui a été assassiné (sans doute par les forces de répression américaines ou autres) le 5 novembre 2001, à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

William Milton Cooper a servi dans la Marine américaine (la NAVY), dans un sous-marin d'abord, puis, il a été affecté sur un pétrolier, et peu après, au Vietnam lors de la guerre. Après quoi, il a été affecté à un travail de côte aux quartiers généraux du Commandeur en chef de la Flotte Pacifique.

      Voyons, ce qu'il nous dévoile sur cette affaire américano-soviétique et pages 31 et 32 de son livre :

      "C'est le président Kennedy qui a lancé le programme spatial "officiel" quand, dans son discours inaugural, (En fait il s'agit d'un dicours prononcé le 12 Septembre 1962 au stade de l’Université Rice près de Houston au Texas : note du webmaster ), il a confié aux Etats-Unis le mandat d'envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Malgré l'honnêteté de ses intentions, ce mandat permit néanmoins aux responsables de couler des sommes gigantesques vers les projets clandestins tout en détournant le peuple américain du véritable programme spatial. L'Union soviétique élabora un plan similaire qui visait le même objectif, car, en réalité, au moment même où Kennedy s'adressait à la nation, les deux superpuissances, de concert avec les aliénigènes, avaient déjà installé une base conjointe sur la Lune. Le 22 mai 1962, une sonde spatiale atterrit sur Mars et confirma que l'environnement y était propice à la vie. Il n'en fallait pas davantage pour qu'on s'y rendit aussitôt fonder une colonie. Il s'y trouve aujourd'hui des villes peuplées d'individus spécialement sélectionnés pour leurs compétences particulières , et provenant de toutes les cultures de la Terre. Si l'Union soviétique et les États-Unis ont, durant toutes ces années, affiché publiquement des politiques soi-disant antagonistes, c'était simplement pour avoir le loisir d'élaborer des projets de ce genre au nom de la Défense nationale, puisque, au fond ce sont les plus grands alliés du monde...

Curieux n'est-ce pas..!!!. Mais voici mieux, en pages 32 et 33 :

      " Depuis que nous avons commencé à pactiser avec les aliénigènes, nous avons acquis une technologie qui va bien au-delà de nos rêves les plus fous. Nous possédons et faisons voler actuellement au Nevada des engins de type anti-gravité alimentés à l’énergie nucléaire. Nos pilotes ont déjà fait des voyages interplanétaires dans ces engins et sont allés sur la Lune, Mars et d’autres planètes. On nous ment au sujet de la vraie nature de la Lune, des planètes Mars et Venus, et de l’état réel de la technologie que nous possédons aujourd’hui, à ce moment même.

      Il existe des régions sur la Lune où se développe une vie végétale (Note du Webmaster: Adamski ne disait pas autre chose. Voir nos articles :RetourauCosmos.html et RetourauCosmosplus.html ). Les plantes y changent de couleurs avec les saisons, car il y a aussi des saisons sur la Lune puisque la Lune ne nous présente pas toujours exactement la même face, comme on le pense généralement [NDT: c’est le mouvement de précession de la Lune, qui la fait légèrement osciller sur elle-même, nous découvrant un peu plus des bords de sa face visible]. Il y a aussi des lacs artificiels ainsi que des étangs sur sa surface, et des nuages ont été observés et filmés dans son atmosphère. La pression atmosphérique lunaire étant beaucoup plus faible que sur la Terre, les cosmonautes doivent s'y adapter selon une technique de dépressurisation analogue à celle des plongeurs de profondeur. Cette pression est néanmoins suffisante pour qu'il ne leur soit pas nécessaire de revêtir une combinaison spatiale. Grâce au champ gravitationnel de la Lune, ils peuvent se maintenir à sa surface, munis simplement d'une bouteille d'oxygène comme des hommes-grenouilles.

      J'ai personnellement des photographies officielles de la NASA à ce sujet. Quelque unes sont publiées dans le livre de Fred Steckling intitulé We discovered Alien Bases on the Moon, et dans Someone Else is on the Moon. (Note du Webmaster : Nous avons déjà présenté ces ouvrages que nous posédons, dans d'autres articles). En 1969, une confrontation eu lieu entre les soviétiques et les américains sur la base lunaire. Les soviétiques ont essayé de prendre le contrôle de la base et ont pris les scientifiques américains et le personnel en otage. Nous avons pu restaurer l’ordre après pas moins de 66 morts. Les soviétiques ont suspendu leur programme pendant une période de 2 ans. Il y eu finalement réconciliation et nous avons recommencé à agir ensemble... "


       Fin de citation.

      Pour mieux saisir, la portée extraordinaire de tout cela faisons ici une courte récapitulation : Milton William Cooper , nous précise alors que " en réalité, au moment même où Kennedy s'adressait à la nation ( le 12 Sept 1962), les deux superpuissances, de concert avec les aliénigènes, avaient déjà installé une base conjointe sur la Lune" . Donc dès le 12 Septembre 1962, il y avait déjà sur la Lune, une base Russo-américaine, et on peut donc admettre sans risque d'erreur, que le 19 Mai 1959 ( le jour où Adamski, a entendu le comuniqué hors normes de la BBC), les conjurés avaient déjà posé le pied sur la Lune, pour y étudier et entamer, les prémices de l'installation de cette base. Donc bien qu'Adamski, n'ait pas expliqué, comment il a obtenu cette incroyable information, nous devons ici, lui tirer notre chapeau, pour nous avoir permis au moins 28 ans, (en partant de Janvier 1961, sortie du dernier livre d'Adamski), avant la sortie en 1989 du livre en anglais de Cooper "The Secret Government: The Origin, Identity, and Purpose of MJ-12 ", de toucher du doigt, subrepticement, les ressorts, d'un complot planétaire à l'égard de la catégorie de l'humanité, où le commun des mortels est exclus impitoyablement.

       D'autre part, il nous semble utile, comme corrolaire direct de cette affaire, de présenter ici, cette missive reçue en 2012, d'un très aimable internaute :

From: Louis L..
Sent: Sunday, December 02, 2012 8:35 AM
To: fred.idylle@orange.fr
Subject: MARS

Cher Fred ,

      Je suis fatigué de voir et revoir à la télé le robot Martien se promener dans la rocaille, alors que nous savons tous qu'il y a des murs, pyramide, visage humain.. etc.. sur Mars. Pourquoi ne pas avoir envoyé le robot sur ces sites ? Quelqu'un a t-il une explication ? Merci de ta réponse et surtout merci de continuer à alimenter la Page de Garde.

    Je te souhaite la Paix, l' Amour, et la Lumière.


      Fin de missive.

       Voici donc en substance, notre réponse à Louis:

       " Moi aussi tout à fait blasé , par les mensonges de la NASA, je ne me préoccupe pas des photos récentes de cette agence, concernant les escapades de ses sondes actuelles.

      Donc en ce qui concerne l'exploration de l'espace, le site ARTivision, n'apporte aucune caution aux manigances actuelles de la NASA.

      Pour moi, le seul endroit, où il faut envoyer des sondes sur Mars, est sur le plateau Cydonia, où, les sondes Vikings 76H593 et 17384, ont filmé en 1976, cette structure surprenante :



                 Il n'est pas besoin en effet, de sortir 
              de l'école Polytechnique, pour relever le caractère artificiel de 
              cette structure gigantesque placée au centre de la photo et 
              appelée par certains chercheurs, la "forteresse", et dont l'épaisseur des 
              "murs", formant deux angles 
              droits, dépasse les 300m. Le voisinage 
              fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. 
              Bien évidemment, les revues spécialisées qui ont pignon sur rue, 
              évitent soigneusement de parler de tout cela.

    Et on sait maintenant, que la NASA et son complice un certain Michael Malin (et vous verrez que l'on devrait plutôt le nommer, plus diaboliquement parlant, Michael le Malin), ont trafiqué les photos pour en neutraliser les formes non naturelles. Voir pour cela absolument l'article incontournable de la revue Nexus n° 61 de Mars-Avril 2009 :


    Ces protagonistes pervers ont tout fait, pour maquiller sans scrupules cette admirable image, et donc tant que ces Messieurs les sceptiques, qu'ils soient haut placés ou pas dans l'Université, et tous ces médias et autres prétendus astronomes et scientifiques de tout bord, se tairont au sujet de cette "forteresse" sur Mars (ou au sujet de cette structure gigantesque vue plus haut placée sur la face cachée de la Lune, et visible sur le Paris Match du 18 Janvier 1969 ), le site ARTivision, continuera à les pousser dans leurs plus petits retranchements, et les forcer à un jour à parler.

    Voilà une mission très prosaïque, qui n'a rien de magique.

    Les deux sondes Spirit et Opportunity et (d'autres après comme celle nommée Curiosity lancée le 26/11/11 ) qui ont été envoyées sur Mars (soi-disant pour y détecter la vie ), ne sont que des leurres, et de la frime, pour faire travailler les chercheurs de la NASA, mais surtout pas pour prouver que la vie a existé sur Mars, car alors, la preuve est déjà là, en la matière de cette "forteresse" dont chaque mur fait, nous l'avons déjà dit plus haut, près de 300 m de large et qui doit faire à vue d'œil au moins 700 m de haut (alors la Tour Eiffel serait vraiment un petit bambin à côté)

    Le voisinage fait aussi apparaître une sorte de "pyramide" dont la hauteur dépasse le km. La Nasa et ses sbires agissent exactement comme si un extraterrestre qui voudrait ralentir la découverte de l'existence d'une civilisation développée sur Terre, commencerait pour noyer le poisson, en faisant atterrir son robot au beau milieu d'une zone aride et stérile du Sahara, oubliant volontairement, les villes comme Paris, New York etc...

     Pour en savoir plus, il y a d'abord, le remarquable fascicule américain publié dès 1988, et intitulé "Unsusual Mars Surface Features" de Vincent DiPietro, Gregory Molenaar, et Dr John Brandendurg, par Mars Resaearch P.O. Box 284 GLENN DALE , MAYLAND 20769 :


, et où l'on découvre la photo claire et nette n° 76H593/17384 de la région Cydonia sur Mars, faite par la sonde Viking, le 31 Juillet 1976 :


      Nous ne nous éterniserons pas sur cette affaire de visage qui a fait couler beaucoup d'encre, Puis il y a aussi le très remarquable ouvrage "Guizeh, au dela des grands secrets" de Guy Gruais et Guy Mouny publié aux Editions du Rocher dans la collection chez l'Age du Verseau en Avril 1997.

    Puis aussi, il y a le livre "Le mystère de Mars" de Graham Hancock, Robert Bauval et John Grigsby publié aux Editions du Rocher en Octobre 2000.

    Il y a aussi, le numéro spécial sur Mars d'Avril 2000 de la revue Science&Vie Junior page 57 et photo visible sur notre article placé directement à :


et le nom de la photo est imcydonia1b.jpg . La voici :


    Cependant (Et voilà ici comment une revue importante, fait comme l'autruche) cette revue à grand tirage (réservée à la jeunesse) en présentant cette"forteresse" , (placée ici sur la gauche de la photo), n'a à aucun moment, donné la moindre information et encore moins une explication utile à son sujet, même à titre de curiosité et seul le prétendu, le visage, a fait l'objet de commentaires de cette revue sous forme d'illusion d'optique bien sûr.

    C'est une honte et un défi inadmissible à l'esprit humain que nous montrent ces journalistes soi-disant curieux de nature ".

................................................................................................


      Fin de l' extrait de notre missive à Louis...

     Alors, Messieurs les bien-pensants, n'est-il pas correct ici, de dire encore une fois, que les scientifiques, savants orthodoxes et les journalistes assermentés "interprètent souvent à la va vite, un fait médiatique, à défaut d'en connaître, sa structure véritable sous-jacente" .

     Pour aller plus loin, dans la déduction de tout ce qui précède, ARTivision, vient donc, en exclusivité(si vous trouvez que l'on parle de cela ailleurs, dans les mêmes termes, prière de nous en faire part SVP), de démontrer dans ce passage souligné en rouge de son dernier livre :


que dès 1961, au moins, il existait une connivence ultra-secréte, entre les puissances américaine et soviétique, et ces états avaient à l'époque, déjà mis le pied sur la Lune, bien avant la mascarade des américains, du 21 Juillet 1969, et mascarade qu'ARTivision, a été l'un des premiers du Web Français, à mettre à jour dès le 30/04/2000, dans son article :


     Puis, cela s'est poursuivi dans les articles très significatifs, déjà présentés plus haut :


     Donc, selon nous , ce court propos : " ...seems to confirm that they did." (...semble confirmer qu'ils l'ont fait), est sans doute le propos le plus important qu'Adamski ait jamais écrit, et cela est passé aux yeux des médias soi-disant curieux de nature, comme une lettre à la Poste, sans tambour, ni trompette.

      Mais, s'il vous venait à l'idée de douter encore de tout cela, rappelez-vous ce passage de notre article, vraiment hors normes :


    " Supposons que vous ayez découvert l’existence d’un organisme transnational redevable envers aucun gouvernement, mais ayant infiltré les plus importants : qui, par des actions criminelles et un comportement impitoyable (y compris l’assassinat) se serait attribué le contrôle illégal des technologies les plus puissantes jamais découvertes, y compris le voyage dans l’espace, des technologies qui pourraient supprimer le besoin en combustibles fossiles, préserver l’environnement, mettre fin à la pauvreté dans le monde et que cet organisme n’ait pas le moindre souci des lois, de la démocratie, de la liberté et du bien-être des peuples ni de l’avenir de la planète : qu’auriez vous fait ?… Parce que si vous aviez su et que telle eût été votre réaction, vous auriez fini comme John Kennedy, ou Lord Mountbatten, qui a sauté sur une prétendue bombe de l’IRA, qui était en fait posée par cet organisme. Ou vous auriez subi le sort de Marilyn Monroe, de Mary Meyer, et de toutes ces personnes qui n’ont pas voulu rentrer dans la combine d’un certain secret. Et malheureusement aussi comme certains membres de mon propre groupe, comme l’ancien directeur de la CIA, Bill Colby… Au début des années 60, Ben Rich, ancien directeur de Lockheed Skunk Works, aujourd’hui décédé, déclarait que nous avions désormais les moyens de voyager dans les étoiles".

     Peut-être comprendrez-vous dès lors, un peu mieux, le dénouement surprenant, le 26 octobre 1962, de l'affaire des fusées de Cuba.

     Que celui qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre, cherche donc à en savoir bien plus , dans les documents tangibles (comme celui vu plus haut, concernant Adamski), qui ne demandent qu'à être sortis de leurs cocons...

     Mais pourquoi ne pas aussi, citer ici, ce passage tout à fait sidérant (et le mot est à peine convenable), de notre article incroyable sorti dès le 09/04/05 :


"....Une certaine information est difficilement acceptable, il en est ainsi du fait que notre Terre est creuse, et aussi du fait que les anciennes civilisations, y résident encore. (Note du Webmaster : Il n'est pas besoin ici de préciser qu' ARTivision, en a fait justement une spécialité, et que dans de très nombreux articles, on y parle des ouvertures polaires, de la Terre creuse et des intraterrestres).

      Il en est même du fait que plusieurs personnes ont voyagé en remontant le temps afin de modifier le futur de cette planète et de cet univers, il y a de cela des éons. Il en est ainsi de même du fait que nous avons découvert comment fabriquer les vaisseaux de guerre invisibles, et comment, depuis 1843, effectuer à nouveau le voyage dans le temps . (Note du Webmaster : Voir justement notre article qui en parle clairement : temporellementvotre.html) .

     Et comment le programme spatial Apollo fût une couverture pour dissimuler une technologie bien supérieure. (Note du Webmaster: Là, nous sommes totalement soufflés, par cette révélation et nous aimerions en savoir vraiment plus ). Des voyages secrets ont eu lieu pour établir des bases sur la Lune et Mars, et explorer d’autres parties de notre système solaire depuis le début des années 60
. ( Note du Webmaster : ARTivision, a bien parlé de l'utilisation de tunnels temporels, pour visiter certaines planètes et cette révélation sensationnelle, est confirmée par certains ouvrages....) "

     Fin de citation du passage inouï en question.


     Il est inutile de dire ici toutes démarches entreprises, par le Webmaster d'ARTivision pour retrouver le channel, qui a sorti un tel texte, afin qu'il nous en dise bien plus, sur cette affaire surprenante, concernant le fait que, le programme spatial Apollo , qui n'était qu'une couverture pour dissimiler un autre programme bien plus élaboré. Nous avons hélas, fait chou blanc et toute information nouvelle relative à cette affaire serait pour nous d'une très grande importance.

     Comme on le voit, dès 2005, le Webmaster d'ARTivivion, avait été, tant soit peu n'est-ce pas, "initié", à certains secrets du contexte cosmique, que l'on nous cache en très Haut Lieu, et qu'Adamski, a laissé sous-entendre, à la page 157 de son dernier livre.

z10) Quand Adamski, soulève discrètement, un gros point d'interrogation, en parlant de son vol "polaire" , de retour après sa tournée mondiale.

       Voici donc quelques extraits des pages 253 et 254 du dernier livre d'Adamski, où il expose, les modalités de son voyage de retour :.


       Le texte précédent, posséde (on le verra plus bas) une déclaration bien étrange d'Adamski, qui convient de lire avec la plus grande attention.

       Mais voici déjà, grosso modo, avec nos faibles moyens, l'itinéraire de ce retour d'Adamski aux USA.


      On voit bien alors que le trajet supposé de l'avion passe très loin du Pôle Nord et c'est pour cela que nous avons ecrit plus haut, entre guillemet l'expression : vol "polaire"

Mais pour les novices et autres profanes ingénus, il nous semble opportun de retranscrire ici, l'importante note n° 7 de notre article :


     ( ... Comme vous le voyez, le Contre-Amiral Lepotier n'a pas écrit "et passent au dessus du pôle", mais bien ,"près du pôle". Il n'ignore pas en effet, que les boussoles se dérèglent totalement au Pôle, et que les avions ne pourraient plus contrôler leur direction. Mais ce défaut de la boussole peut être contourné (Voir l'entrefilet qui suit)...Il sait aussi que les autorités gouvernementales interdisent aux pilotes des avions millitaires ou pas, le survol du Pôle Nord.

    Voyez donc cet entefillet d'un journal de 1958 :



    Merci à l'internaute graphologue, qui pourra traduire l'inscription manuscrite donnant semble-t-il le nom du journal en question .

    Ainsi en examinant le trajet des vols à travers les régions polaires, nous nous apercevons, que ce trajet contourne toujours le pôle ou passe à côté, mais ne le survole jamais (Voir une ancienne carte Air France ci-dessous).


    N'est-ce pas étrange ? Il ne fait aucun doute que si l'on annonçait un vol passant directement au dessus du Pôle, il attirerait un grand nombre de passagers désireux d'éprouver une sensation nouvelle. Or chose bizarre, aucune ligne aérienne n'a jamais offert un tel vol. Tous les itinéraires passent à côté de ce point stratégique, car il y a aussi le gros risque de pénétrer dans le vortex polaire, et cela le Contre-Amiral Lepotier, le savait certainement déjà en 1952.

    Mais faisons aussi ici, une petite digression...Bien que cela n'intéresse pas l'article du "Contre Amiral Lepotier" puisque les satellites n'existaient pas encore en 1952,
(le premier fut lancé par l'URSS le 4 Octobre 1957), disons pour le novice que, plus surprenant , à l'instar des avions, aucun satellite espion ou pas, ne passe exactement au dessus des pôles. Des gens qui se disent cultivés affirment pourtant encore que certains satellites, survolent allègrement les pôles :

    En effet le 14 Nov. 2000, nous avons enregistré sur la chaîne Tempo, la rediffusion de l'émission bien connue de Frédéric Courant, Jamy Gourmaud et Bernard Gonner, "C'est pas sorcier", consacrée justement aux satellites de la Terre. Mais écoutons textuellement ce que nous dit Jamy au sujet du satellite SPOT, qui orbite à 830 Km de la Terre:

  "Comment le satellite SPOT, peut-il observer toute la Terre, d'autant que lorsqu'il passe au dessus de nos têtes, il ne couvre qu'une bande d'une centaine de Km ? Eh bien d'abord, il faut savoir que SPOT a une orbite polaire, autrement dit, il fait le tour de la Terre en passant par les deux Pôles, et il boucle un tour complet en un peu plus d'une heure et quarante minutes. Seulement comme la Terre tourne, elle aussi autour d'un axe, hé bien d'un tour à l'autre, SPOT ne passe pas au même endroit et peut ainsi couvrir toute la Terre en un peu plus de 26 jours..."

  Nous avons évidemment souligné en rouge, les mots clés de cette déclaration, qui montrent comment on nous induit petit à petit en erreur en prétendant que les satellites connus passent par les pôles, et qu'ils balayent ainsi toute la Terre, bien que l'on sache que ce genre d'émission est destiné à la jeunesse, et qu'il ne faut pas lui demander une grande précision. Reste à savoir, cependant, si les protagonistes, eux-mêmes, de cette émission, ont été "initiés" à "cette affaire polaire" , vue plus haut.

  Nous attendons vos eventuelles suggestions ... car d'autre part, dès 1992 , nous avons eu le privilège de visiter "la Cité des Sciences et l'Industrie" à la Porte de la Villette à Paris, et nous avons été surpris de constater, à la section réservée aux moyens concernant l' étude de la Terre par satellites, que ces derniers ne passaient jamais par les Pôles , mais circulaient tous à la limite d'un cercle précis entourant chaque Pôle.

    Le Samedi 7 Octobre 2000 en recherchant un ouvrage égaré, nous avons découvert une cassette vidéo contenant une information remarquable à ce sujet, que nous vous transmettons ci-dessous:

    En effet en 1993, nous avions enregistré une émission de RFO, produite par Jean Yves Casgha et intitulé "Science Frontière" et où Cathy Nivez a fait l'interview dans le cadre du magazine "C'est à dire" d'Ichtiaque RASOOL, alors Directeur de programmes concernant la géosphère et la biosphère à la NASA, professeur à l'époque à Paris, à l'Ecole Normale Supérieure et au Collège de France. Le programme "Global Change", qui revient par an, à environ un milliard de dollars aux USA, et dont s'occupe encore sans doute ce savant, a pour mission la surveillance de la planète Terre et même des autres planètes par des satellites géostationnaires, ou des satellites à défilement, comme par exemple SPOT et NOAA, qui sont capables de repérer des détails détails de 10 à 20 m,... Le film montré à cette occasion, nous présente les trajets de ces satellites à défilement, et nous précise que les trajectoires de ces derniers "ne sont pas tout à fait polaires", termes exacts utilisés, alors qu'on aimerait bien savoir si "ces trajectoires ne sont jamais polaires ". Toujours est-il que le film nous présente la Terre entrain de tourner et le faisceau des trajectoires qui reste "étrangement tangent" au bord d'un "disque polaire d'un diamètre remarquable" .(Voir ci-dessous, deux images du film:)

  

   La question qui reste pour l'instant sans réponse, serait de savoir pourquoi, pas un seul de ces satellites, ne traverse diamétralement ce disque polaire, alors qu'il aurait tout intérêt à le faire et que, de plus, sa trajectoire n'est pas soumise, elle, comme pour un avion, aux évaluations d'un altimètre ?

    Mais le 04/01/2011, nous avons aussi trouvé, les images suivantes :

    D'abord sur le site :



    Et puis sur le site :




     Ou encore, sur le site :



    Pas mal, n'est-ce pas, cette étrange zone polaire, qui fait fuir les satellites.

     Fin de la digression...

    Fin de la note n° 7 de notre article de 1952 concernant le Contre-Amiral Lepotier
.

       Que dire de plus devant cette incroyable affaire de satellites en ballade, qui évitent absolument une certaine zone polaire.

      Mais pour les intrépides curieux, qui veulent en savoir davantage, voici un petit plus pour la route...

      Il se trouve justement, qu'il y déjà quelque temps, nous sommes tombés à la renverse, ( merci encore à Super Hasard ), et découvrant dans la revue Science&Vie n° 893 de Février 1992, un article évoquant le même sujet, et dont voici le début en page 80 :


       Mais voyons un paragraphe particulier de cet article à la page 49 :

" Quelle est donc l'origine de ces débris? Plus de la moitié proviennent de fusées ou de satellites qui ont explosé accidentellement ou que l'on a délibérément fait exploser à cause d'un mauvais fonctionnement. Le reste est constitué de 102 étages supérieurs de fusée, séparés du satellite après mise en orbite de celui-cl, et de 150 satellites abandonnés. Dans l'espace, on trouve ainsi des objets de tout volume, de- puis des capots entiers de fusée jusqu'à des particules de peinture. Selon des données de 1987, 9096 de ces débris évoluent entre 200 et 2 OOO km d'alti- tude, dans les zones de grande circulation, avec des pointes à 600. 1000 et 1500 km.

       La première explosion en orbite fut celle de la fusée américaine Ablestar, le 29 juin 1961, deux heures après son lancement On en a dénombré 1 716 fragments supérieurs au millimètre et 271 supérieurs à 10 cm. La fusée Titan 3C-4, détruite le 15 octobre 1965, semble détenir le record pour les débris de plus de 10 cm, avec le chiffre de 477. Pour les débris supérieurs au millimètre, le record reviendrait à Ariane V16, le 11 novembre 1986, avec 2 330, dont 2 104 seraient encore en orbite à l'heure actuelle.
"

      C'est alors que la revue nous présente une simulation informatique de l'évolution, 4 ans après en 1989 , des orbites des fragments de l'explosion d'un étage supérieur de d'Ariane :


      Nous serions curieux de découvrir cette simulation pour 2013 ! Mais ce qui frappe en priorité dans cette figure, c'est que toutes les trajectoires semblent passer tangentiellement à un disque ou à un cylindre dont le centre serait sur l'axe des pôles de la Terre. Pas un débris ne traverse diamétralement ce disque. C'est tout de même, très bizarre n'est-ce pas !. Les rationnalistes endurcis trouveront bien sûr une explication vaseuse à cela, mais nous la pulierons tout de même, quand elle nous parviendra...

      Mais après cet intermède significatif, revenons au vol "polaire" , d'Adamski.

     Vous avez bien noté alors, nous l'espèrons, que pour éviter l'éblouissement causé par l'éclat de la glace, les rideaux furent tirés dans le Salon , ( autrement dit aussi la cabine des pasagers). Il y a aussi cette affaire d'abat-jour ( à brancher quelque part, non précisé), distribué à chacun pour lire sans doute un livre ou journal, dans cette permanente pénombre. Ce qu'Adamski , ne dit pas c'est si cette opération était obligatoire et que l'un des passagers pouvait tout de même regarder dehors.

      En effet nous n'aurions même pas pensé à parler de cela, si nous n'avions pas reçu cette missive, venue d'un pays très lointain, d'un internaute qui lui, a voyagé dans la période de la nuit polaire nord :

      Extrait dela missive de Christian...

----- Original Message -----
From: Christian ...............
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Tuesday, June 21, 2011 10:13 AM
Subject: Re: Merci pour vos bons mots....

          Bien cher Fred,

     Un grand merci pour votre très intéressante missive, et pour l’honneur et la confiance que vous m’accordez en me faisant partager votre passion, votre savoir et vos sentiments.

     Lorsque je suis en période de travail (et oui j’alterne les années de travail et les congés sabbatiques pour m’orienter, me ressourcer, …) , une visite de votre site internet me débarrasse de tout le stress accumulé et conforte mon espoir de Grands Changements ; et ce non seulement par la nature des informations que j’y trouve mais aussi grâce à son ‘petit côté rétro’ , et à ses couleurs. Aussi cher Fred, ne changez rien à tout cela. Le ‘progrès’ (pop-up windows, hyperlinks, …) , n’aide pas à prendre le temps, le temps qui est nécessaire pour aborder de telles informations.

     J’ai la chance de pouvoir quelques fois partager de telles informations, de telles ‘connaissances cachées’, ces besoins de se ressourcer, ces besoins d’aller au delà de l’officiel , du convenable (mes recherches sur de nouveaux modes de propulsion, mes recherches en radiesthésie) avec ma femme .................... , qui me comprend ou plus exactement qui au moins ne me juge pas.

     Oui, la Terre est creuse très certainement, et nos gouvernements, le cachent bien, sinon pourquoi le personnel de cabine des avions nous obligerait, sans pouvoir donner d’explications claires, outre l’application des consignes officielles, à baisser les stores des hublots lors de voyages de nuit (et en particulier lors de vols passant par la route des pôles, même si cette route est en fait loin des pôles…). A-t-on peur que des passagers puissent voir des lueurs étranges ?

..............................................................................................

      Fin de l'extrait de la missive de Christian.

     Mais le 12/19/2013, nous avons eu aussi, le grand privilège, de recevoir cette admirable missive, qui parle du même sujet :

----- Original Message -----
De : Nicole
Envoyé : samedi 12 octobre 2013 19:17
À : fred idylle
Objet : Une affaire polaire

           Bonjour Fred,

     En lisant les récents commentaires à votre article sur Adamski, j'ai enfin pu éclaircir un mystère qui m'a beaucoup ennuyé : mes enfants habitant à S........., j'ai souvent pris le vol de S........... à Amsterdam pour rentrer en France. Ce vol monte très haut vers le Nord et traverse une partie du Groenland. A plusieurs reprises je me suis vivement disputée avec le personnel de bord, qui m'a toujours obligée à fermer les rideaux car que je prends toujours une place hublot pour voir le paysage. Chaque fois que je soulevais le rideau, on venait violemment le refermer en m'interdisant de l'ouvrir - sous prétexte de déranger le sommeil des autres passagers ! J'ai souvent argumenté que puisqu'il faisait nuit, et qu'il n'y avait pas de lumière extérieure, et donc je ne voyais pas l'utilité de fermer ces rideaux car j'essayais d'apercevoir les étoiles. Je me suis souvent demandé la raison de cette attitude.

     Maintenant, j'ai compris le pourquoi de la chose - dommage car j'aurais été tellement éblouie de voir ces rayonnements extraordinaires. A l'époque je n'avais pas entendu parler du trou polaire, mais maintenant j'ouvrirais l'oeil. Mais cela doit être une manie, car on me fait le même coup, quand je pars de San Francisco pour l'Europe, pourtant on vole plus bas. On ne sait jamais peut-être qu'ils redouteraient la rencontre avec un autre vaisseau ! Dans ce cas ils devraient carrément bander les yeux des passagers pendant tout le voyage ! Remarquez, la bétise humaine étant insondable, ils en seraient bien capables !!

     Bon week-end et merci pour l'information...

           Nicole.


Fin de la missive de Nicole.


     Ici aussi, nous allons jouer le rôle de l'anglo-saxon embarrassé , et repéter, le mot clef : NO COMMENT.

     Hélas, il ne doit pas être très aisé, d'obtenir des compagnies d'aviation effectuant des vols "polaires" , de transcrire par écrit les consignes officielles concernant la fermeture des stores des hublots à une heure précise, lors sur survol d'une zone déterminée dans la région polaire nord. Toute information à ce sujet serait précieuse. Merci mille fois d'avance.

      Bien sûr, ce qui s'applique pour le Pôle Nord est aussi valable pour le Pôle Sud, bien que nous doutions franchement, que des vols commerciaux aient régulièrement eu lieu dans cette région polaire sud.

      A toute fin utile, rappelons qu'il n'est pas besoin d'être en avion, pour mettre un rideau opaque , sur le Pole sud,, comme nous le montre, ce disque "bien noir", placé au dessus de l'Antarctique :


     Cette image provient, on le sait, de la revue bien connue Science&vie de Novembre 2004, numéro 1046. Aucune explication ne fut fournie par cette revue, sauf celle-ci :

    La légende qui présente cette photo est simplement: "L'Antarctique est surveillé de prés par Envisat"

    Il va s'en dire que cette gigantesque pastille noire, n'est pas là par hasard, et une fois encore, elle vise à masquer une chose incroyable qui s'impose à nous, et donc le satellite Envisat semble bien avoir, quelques trous dans ses mémoires électroniques, d'autant plus que l'on aperçoit des faisceaux très lumineux sous-jacents, s'échapper tout autour du disque noir.


    Ce qui est plus extraordinaire, c'est qu'une revue, qui a pignon sur rue, dans le monde des médias, se permet de présenter une photo de l'Antarctique avec un disque noir gigantesque, sans aucune explication concernant sa présence très insolite à l'endroit en question.

    Bien que l'on sache que cette photo est une photo mosaïque (il a fallu de très nombreux passages du satellite pour l'obtenir), on demeure confondu devant tant d'insouciance et de désinvolture, vis à vis des lecteurs de cette revue. ( A vous de juger...)

    Mais on le sait, sur ARTivision, rien ne se passe au hasard, car justement voici une missive, que nous venons de recevoir d'une manière très opportune :

-----Message d'origine-----
De : Pierre ....
Envoyé : Lundi 30 Septembre 2013 04:53
À : Fred Idylle
Objet : Pole Nord

        Bonjour,

     Vous trouverez certainement votre bonheur à :


 Bien cordialement

      Bien sûr, nous avons déjà remercié vivement Pierre, pour sa souvereine participation, aux recherches très pointues d'ARTivision .

      Mais, au cas où ce site venait à disparaître comme par enchantement,, voici le début de sa présentation :


puis on découvre plus bas cette surprenante vue du Pôle Nord

     Mais voyons cela de plus près :


     On voit alors encore ici, que le satellite ENVISAT, en question, a de même à nouveau, quelques regrettables trous de mémoire, et surtout qu'aucune explication ne nous est également donnée, sur la présence très insolite de ce disque noir, au Pôle Nord.

      D'autant plus, qu'en agrandissant l'image, on voit aussi cela :


     Comme on le voit finalement, il se passe pas mal de choses très mystérieuses, qui s'attachent aux zones polaires de notre planète.

A vous de juger, une fois de plus, tout cela...

     Mais, il y a aussi cette information, tout aussi significative :

     En effet, le 10/10/08, en recherchant une information dans nos dossiers, nous sommes tombés sur un entrefilet de la revue TOP SECRET n° 33 d'Oct-Nov 2007 :



      D'abord, félicitons vivement, notre ami Roch Saüquere, Directeur de la revue Top Secret, pour la belle formule littéraire :

" "Ils" décident de ce que nous devons croire et penser"

et formule qui s'applique parfaitement au contexte de notre article sur l'illusion : mondeillusion.html :

      Il nous reste maintenant à nous demander, (concernant, à la page 5 de la revue, l'entrefilet présenté ici sur la droite de la couverture), comment il se fait, que sur l'énorme étendue glacée et toute éclatante de blancheur de l'Arctique , on aperçoive encore cette insolite pastille noire et qui évidemment n'a jamais été expliquée .

      Mais, si nous agrandissons un peu, ce dique noir, cela nous donne grosso modo ceci :



      On découvre alors qu'au bout de la flèche rouge, mise par nos soins, il y a une incontestable luminosité, qui semble fuser à deux endroits, en-dessous du disque en question. N'y aurait-il pas alors au centre de ce disque quelque chose de bien plus lumineux que l'on cherche à cacher. A vous de juger !!

     Mais, les novices ingénus et autres profanes candides dont nous avons déjà parlé plus haut, nous diront avec raison : " On aimerait ici bien connaître l'explication scientifique de cette affaire de disque noir aux pôles, des astronomes et autres spécialistes de l'espace.....".

     Alors, vite, appelons à notre secours, l'intertnaute fabrice C...., dont nous avons parlé dans notre article :


, et qui nous affirmait sans sourciller: " Eeeet oui, il ne faut pas d'explications, quand il est ÉVIDENT qu'il s'agit de la limite de la couverture satellitaire..."

    Eh oui, bien sûr, comme c'est évident pour un connaisseur bien averti, du contexte évolutionnaire des satellites terrestres. Mais, en rapport directement avec cette affaire de satellites, nous sommes ici heureux de présenter, la missive suivante :

    Il y a bien mieux car, en effet, le 19 Octobre 2012, nous avons reçu, la très intéressante missive suivante :

From: Jean-Philippe.......
Sent: Friday, October 19, 2012 4:50 PM

To: 'Fred IDYLLE'
Subject: RE: Terre creuse et Lune

     Merci pour tes articles Fred, voici une image que tu dois connaître qui est tirée du site :



    Certains diront : « Rien d'étrange du tout dans ces trajectoires, c'est simplement de la mécanique spatiale » voir le site:


???

    Amitiés.
    JPh


     Nous avons déjà bien sûr, remercié vivement Jean-Philippe, pour sa si aimable contribution aux recherches pointues d'ARTivision.

    D'abord pour les fortiches en Math, nous ne résistons pas au plaisir d'extraire du site précédent, la formule régissant l'orbite d'un satellite terrestre :


     Mais nous serions heureux d'apprendre par un spécialiste mathématicien, (et nous avons déjà attendu pas mal de temps), que cette formule prend bien en compte le fait que nous montre l'image envoyée par Jean-Philippe, à savoir que les nombreux satellites passant au-dessus de l'Antarctique, restent encore cette fois-ci, tous tangents à un disque de diamètre bien déterminé.

    Voici aussi, une autre réponse qui s'aligne parfaitement avec celle tonitruante de l'internaute Fabrice C..., vue plus haut :


    Vous avez bien noté, que le nommé Guihem, donne sa prétendue explication, qui n'est qu'une réponse de normand, car il ne dit pas du tout, pourquoi les satellites en question n'arrivent pas à prendre la zone incriminée en photo.

    Cependant, il est à noter que l'internaute Patrick C...... et le Guihem en question, et bien d'autres inconnus qui ont jubillé, en nous lançant à la figure, cette histoire de la limite de la couverture satellitaire, si évidente pour eux, sont lamentablement restés muets, quand nous avons présenté dans nos articles cette photo assurément trafiquée du pôle nord de Jupiter, extraite du n° 266 de la revue Ciel&Espace de Février 1992 :


     Evidemment, ce qui saute aux yeux, encore une fois, c'est cette pastille noire, mais en plus quasiment rectangulaire, placée juste au pôle, et sous laquelle, on voit nettement là encore, fuser des rayonnements lumineux notoires. Que fait , cette obscure pastille très géométrique ? Elle n'a rien à voir, ici, bien sûr, avec une limite satellitaire quelconque, n'est-ce pas !!!. Hélas nous n'avons pas reçu, une seule réponse, même vaseuse, depuis des années, des prétendus rationnalistes endurcis et autres détracteurs zététiques, concernant cette très étrange photo de Jupiter de la NASA.

      A vous de juger.

     D'autre part pour aller plus avant, dans ce que nous déclaraient Adamski, et surtout l'internaute Christian, le 21 Juin 2011 au sujet des rideaux des hublots, qui doivaient être tirés de jour, et surtout de nuit, lors d'un vol "polaire", voici un paragraphe significatif intitulé : "Quand on redécouvre les somptueuses aurores polaires.", de notre article plutôt épicé :mystifications.html) .

      Début de citation :

       " Reprenons alors le passage important de la page 194 du livre d'Anne et Daniel Meurois-Givaudan :

            " ... La Terre vous suggère en certaines contrées la grande flamme de son cœur. Elle la fait s'élancer vers le cieux comme le lotus flamboyant et tel un baiser d'union avec ce qui est en haut. Cette flamme ou plutôt ces flammes sont les aurores boréales ou australes. C'est la radiation cristalline du soleil intérieur enclos dans le grand être qui nous porte tous et qui jaillit par les pôles. " .

      Autrement dit cette révélation s'oppose tout à fait aux déclarations des scientifiques actuels qui prétendent que ces aurores, sont simplement l'effet de la rencontre des particules du vent solaire avec le champ magnétique terrestre.

       Voici d'ailleurs ce que nous en dit la revue Science&vie1095 de Décembre 2008 :


       On voit alors que selon cet article qu'il n'y a que deux théories qui ont l'agrément des scientifiques et surtout que les mots manquent aux scientifiques pour "expliquer cette spectaculaire violence venue du ciel". Pas question que cette aurore spectaculaire, vienne de quelque partie que soit de la Terre. Point barre.

       Pourtant l'illustration présentée par cette revue, montre bien que l'intensité de la lumière se manifeste vers le bas donc tout près de la Terre et non du haut du ciel, comme cet article le précise :


       Autre exemple :



     Quelle suberbe luminosité n'est-ce pas ? Et cela stationne au pôle !!! C'est une aurore boréale que nous devons à la courtoisie du Dr Hallinan, et l' astronaute Overmeyer de la NASA .

      Soyons tout de même fair play, et présentons aussi le beau schéma d'explication des scientifiques concernant le vent solaire, qui vient chatouiller, la magnétosphère terrestre, pour produire les superbes aurores boréales et australes :


      Nous supposons alors que la mission Themis, lancée par la NASA en Février 2007, avait d'autres objectifs plus secrets qu'une ballade de satellites dans le flux solaire. Bref chacun est libre de croire ce qu'il veut en fonction de la nature des informations qu'il détient."

      Fin de citation ...

     Donc, même en plein jour comme ce fut le cas pour Adamski, la luminosité du ciel devrait être incroyable, lors de l'ouverture du vortex polaire nord, et c'est pour cela (selon nous), que les rideaux des hublots devaient être tirés nécessairement.

     A vous de juger désormais, tout cela, en connaissance de cause.

z11) Quand, ARTivision, découvre dans ses dossiers, un document de 1966, à la mémoire de George Adamski.

      Avant de terminer cet exposé, il serait sans doute utile, de présenter ici une revue belge très significative de l'époque d'Adamski .

     Voyez vous-même, l'Editorial de cette revue, paru un an environ, après le décès d'Adamski :

     Voici d'abord, pour les puristes, la couverture de la revue en question :


     Et voici, l'éditorial correspondant :


     Nous avons souligné en rouge, les passages, selon nous, qui sont importants.

Une fois de plus, c'est à vous, qu'il appartient de juger, ce nouveau son de cloche.

     Mais, pour ceux qui veulent aller encore plus loin, présentons aussi ce texte, issu de la revue Cosmos n° 27 de Juin 1980, dont hélas nous n'avons pas la photo de couverture. Merci à l'internaute béni, qui posséderait cette photo, ou a celui qui, de passage à la Bibilothèque Nationale de Paris, pourrait nous retrouver la retrouver :

     Et voici donc une première partie de ce texte, que nous allons digitaliser entièrement plus bas :


GEORGE ADAMSKI


Le Précurseur


      " Un précurseur n' est jamais aisément accepté. Trop souvent un gêneur ! Et G.ADAMSKI était bien le "gêneur-type". Celui qui se trouve obligé de révéler au grand public, ce que certains au sommet de la hiérarchie "savaient", mais avaient décidé "qu'il est des choses qu'il importait de tenir secrètes " et le plus longtemps possible !


    D'autant plus gêneur que l'homme était honnête, nullement mythomane; et surtout que ses révélations bouleversaient maints esprits. Il importait donc de l'amener au silence et de le dénigrer, tout au moins aux yeux des foules. On s'y employa, et si bien, qu' il n'est pas encore, à l'heure actuelle, de conférencier officiel ou "d'ufologue sërieux" qui ne le prennent pour un affabulateur ayant trompé tout son monde... C'est notamment le cas de Jean-Claude Bourret.

.     Et on ne peut que sourire de voir l'un de ses derniers traducteurs, Marc HALLET qui collabora longtemps avec le Groupe B.U.F.O.I. qui cru bon , de dire "qu'il avait traduit G.ADAl.ISKI" par besoin d' information, mais qu'il ne prétendait pas du tout le cautionner ... ce qui ne trompera personne. Traduction, bien entendu anonyme, il s'agit de "A BORD DES NAVIRES DE L'ESPACE" édité par les Editions MICHEL MOUTET à REGUSSE ( F-83630) ouvrage qui est à conseiller car les Messages que l'on y trouve, sont édifiants, mais nullement susceptibles de gêner les gens en place, sinon les rationalistes négateurs.

    Les efforts détracteurs n'ont guère eu de succès. Sauf de ralentir sans doute la diffusion des ouvrages de G.ADAMSKI, notamment en français.

    I1 est â noter que les esprits "cartésiens" (ou appellés tels) des pays de langue française, semblent plus imperméables à ce genre de récits que les mentalités anglo-saxonnes . Ce qui est confirmé par la récente décision du groupe B.U.F.O.I. de suspendre son édition francophone, faute de lecteurs peu assez nombreux, alors qu'il voit se multiplier ses lecteurs néér landophones.

    Si, bien entendu, vous questionnez les détracteurs d'ADAMSKI, ils ne peuvent, en toute sincérité, dire qu'ils "ont lu" tous ses ouvrages (pourquoi irait-on lire un homme que l'on sait être menteur? !!! ). Ce qui est fort dommage, car l'apport de G.ADAMSKI est bien moins le récit de ses contacts avec les Hommes de l'Espace, que l'enseignement qu'il en reçut. Toute la valeur en apparaît dans un ouvrage malheureusement non édité en français : "SCIENCE of LIFE", dans lequel nous est apportée dans un langage très simple, la technique permettant à chacun qui s'y attache, de développer sa conscience cosmique, laquelle est d'appartenance à l'Universel. Ceux que cet ouvrage intéresse peuvent cependant s'en procurer une traduction en s'adressant â : B.U.F.O.I. 13,Berkenlaan B-2610 WILRIJK BELGIE . Rassurons toutefois les esprits qui ont le "sens de la Justice" ; les groupes nés de l'action de George ADAMSKI, et fondés de son vivant, demeurent toujours actifs de par le monde, aux U.S.A., notamment et même au JAPON et en AUSTRALIE. I1 nous plait de constater que ceux qui, assez longtemps , furent avant tout des "adamskiens", reconnaissent enfin qu'en réalité ils sont imbriqués dans une action planétaire d'obédience Cosmique, laquelle exclut toute tendance sectaire ou particulariste. Il est impératif que tous ceux qui "savent", en matière O.V.N.I. ou Extra-Tertestres s'unissent dans un même concept d'Unité Planétaire.

    Nous ne pensons pas nous tromper en considérant la chose comme IMPERATIVE. Car la survie de la Planète est en cause !

    En évoquant la mémoire de GEORGE ADAMSKI, il importe de souligner que si, d''une part il était "officiellement" dénigré, de l'autre, il collaborait "officieusement" avec les services américains chargés de ces problëmes, (considérés comme ressortant de la Défense Nationale). G.ADAMSKI admettait parfaitement leur position comme leurs dispositions â son égard. Les preuves de son premier contact dans le désert californien, furent jalousement conservées par ces services.

    On est en droit de se demander si son inhumation au "cimetière des Héros", celui d'ARLINGTON, est une pure coincidence ?

            OCKTOAHL.

     Fin de citation.


      Voyons alors cette affaire de cimetière d'Arlington de plus près :

      Dans l'ouvrage de Juin 1976 ci-après :

  

, nous lisons les propos suivants concernant Adamski : "En 1959, fut organisée à Rome une conférence à son intention. Trois cents personnes y assistaient donc trente journalistes. Et pourtant pas un seul des organes de presse n'y fit jamais allusion. Au cours, de ce débat Adamsky avait rapporté tous les détails de ses voyages, et expliqué le fonctionnement précis des Soucoupes volantes, précisant que le seul but des extra-terrestres était celui de notre sauvegarde. Mais il semble que personne ne l'ait pris au sérieux ou plutôt - c'est ce qu'affirment les ufologues - il semblerait que les autorités aient interdit toute diffusion de ses récits.

      Alors, que doit-on penser de cet homme à la fois pacifique et révolutionnaire (je veux dire, qui révolutionne l'astronautique), bafoué et humilié, à qui le gouvernement américain a offert une des plus belles sépultures du cimetière d'Arlington ? C'est sur cette même colline d'Arlington, d'où l'on découvre toute la capitale des Etats-Unis, la Maison Blanche, la coupole du Capitole et le monument de Lincoln, que reposent les frères Kennedy.

      On l'appelle aussi la "colline des héros" ... Héros qui furent honorés de leur vivant, mais aussi humbles héros méconnus. Ce fait troublant ne manque pas de nous étonner. De quel fait, de quels services, de quelles révélations au regard de George Adamski, l'Etat américain était-il débiteur ? Est-il vrai que la CIA qui exerçait désormais son contrôle sur la Commission Condon, avait persuadé Adamsky de ne plus tenir de conférences, de ne plus accepter d'interviews, de ne plus "révéler" ses rencontres avec les extra-terrestres ?

      Est-il vrai que les savants de l'armée se liguèrent pour ridiculiser cet homme et en ébranler ainsi la personnalité ? Qui pourra jamais répondre à cette série de questions ? La seule vraie réponse est sans doute, dans cette tombe, sur la "Colline des héros".
"


Fin de citation

      On a en effet beaucoup palabré sur le fait qu'Adamski ait été enterré au cimetière d'Arlington à Washington et les nombreux détracteurs irréductibles nous disent qu'il n'y a , aucun mystère, car cela résulte du simple fait qu'Adamski était un vétéran de la deuxième guerre mondiale, et qu'il avait donc parfaitement le droit de reposer dans ce cimetière. Mais il suffirait pourtant pour faire vérifier cette assertion qu'un intrépide journaliste américain ou pas, découvre la liste des militaires qui appartenaient à la même cellule du Corps d'Armée d'Adamski (officiers compris) et de voir, par la suite, combien de ces derniers ont été enterrés à Arlington à côté de leur frère de combat : George Adamski. On pourrait aussi avec un peu de chance trouver un document donnant les critères d'admission à ce cimetière et voir sur le livret militaire d'Adamski, s'il répondait à au moins un de ces critères. Bon courage aux chercheurs passionnés...

      Mais le 27/11/07 en cherchant sur Google des informations sur Arlington, nous sommes alors tombés sur le site-forum :


, où il y avait l'information ciblée suivante en date du 13/06/07 d'un internaute nommé BIOFIDUS :

"Sauf qu'à Arlington, il n'y a QUE des personnages connus et que l'on ne peut y être enterré que si l'on a rendu des "services" à la Nation ; ici, les Etats-Unis d'Amérique. De plus, le petit père Adamski est inhumé dans le même carré que J-F. Kennedy, carré où ne se trouvent que des défunts importants. Voili-voilà."

      Nous sommes évidemment preneur pour toute information, comme celle-ci, concernant les critères d'admission à ce cimetière d'Arlington. Merci d'avance...

      Cependant concernant l'affaire du cimetière d'Arlington, le 26/11/07, nous avons eu l'idée de contacter La Fondation Adamski (Gafintl@aol.com) pour l'interroger au sujet de ce qui précède et le 28/11/07 nous avons reçu en substance la réponse suivante :

...." Adamski is buried in Arlington because Mrs. Wells petitioned the Military to do so due to his service in the U.S Calvary along the Mexican and U.S Border around the time of World War ONE ... We have his official discharge papers from the U.S Army as well. This has nothing to do with any of his UFO connections or materials presented to the Government." " qui pourrait signifier à peu près , "...Adamski est enterré à Arlington parce que Mme Wells organisa une pétition afin que l'Armée le fasse, en raison de sa participation au corps de la Cavalerie U.S, le long de la frontière américano-Mexicaine, lors de la première Guerre Mondiale et nous avons ainsi les papiers officiels qui le confirment. Cela n'a rien à voir avec aucune affaire et équippement d'UFOs, qu'il présenta au Gouvernement."

      A la question : - Do you have got a photograph of the Adamski's tomb ? la réponse fut : " Yes, it is also published in several books ..." - Oui, elle a été aussi publiée dans de nombreux livres.


      Nous avons aussi posé, à la Fondation, la question : "I got, a French document, where there is the assertion that "GEORGE ADAMSKI was not a money-grubber, because he left all his royalties to Desmond LESLIE ". Can you confirm this affirmation ? Have you a page of a document that proves it ?.

      Et la réponse du même jour fut : " This has been known and published for years ...George Adamski, our personal friend and coworker, NEVER grabbed any money ... He offered his books to many countries and translations with NO ROYALTIES ..... The copyrights for his books DID NOT pass to Desmond Leslie, but rather to Alice K. Wells, his one time student and coworker with him from the 1930s, and ourselves. Naturally, we all have all the legal documentation to affirm this ...", que l'on pourrait traduire modestement : "Ceci est bien connu et a été diffusé largement pendant des années. George Adamski notre ami et collègue n'a jamais couru après l'argent. Il ne réclamait jamais de droits d'auteurs pour la traduction de ses livres et les droits de son livre n'ont pas été dévolus à Desmond Leslie, mais plutôt à Alice K. Wells son étudiante et collaboratrice de la première heure dès 1930 et à nous même. Naturellement nous avons les documents officiels qui le prouvent..."

      Merci donc à la Fondation Adamski, pour tous ces éclaircissements ...

z12) Quand, George Adamski nous parle des fameux petits disques volants, observés de par le monde et dont les gouvernants préfèrent ignorer la présence.


      Bien avant 1955, date de la sortie de l'ouvrage vraiment hors normes, d'Adamski :"Inside the Space Ships", de nombreux quidams avaient observé de petits engins très lumineux de diverses formes, qui se posaient sur le sol, où circulaient dans son voisinage, et cela tout à fait sans bruit, si ce n'est, un petit sifflement.

     Nous ne pouvons évidement pas, certifier ici, que l'engin qui s'est posé devant Mr Renato Niccolaï, vers 17 heures, le jeudi 8 Janvier 1981 ( 26 ans après ce qui vient d'être présenté juste au-dessus), à Trans en Provence, dans le Var , venait d'une soucoupe décrite par Adamski. ( il y a en beaucoup d'autres de diverses formes) .

     N'empêche que l'affaire de l'engin vu, avec traces sur le sol, par Mr Renato Niccolaï, est l'une des affaires d'ovnis , qui a le plus été étudiée par des spécialistes ufologues et par des scientifiques très qualifiés. Les rapports très complets, des études en question sont parus en substance, dans la revue "Lumières dans la Nuit", d'abord dans le n° 207 d'Août-Septembre 1981, puis dans les n° 231-232 de Septembre 1983, dont, voici pour les puristes, les images des couvertures :

  

     Pour ceux qui veulent en savoir plus, voici un échantillon résumant l'affaire :

  

     Mais, pour les puristes , voici aussi une partie du journal disparu France-Soir du Mercredi 4 Janvier 1984, qui parle de l'affaire :


     Mais ceux qui nous gouvernent, en nous menant par le bout du nez, n'avaient aucune raison de certifier que Mr Renato Niccolai, a bel et bien observé, un appareil qui défit de loin, les canons scientifiques de notre civilisation, et donc, que cet appareil venait d'ailleurs, c'est à dire d'un contexte civilisationnel, très en avance sur le nôtre.

      Une fois de plus, on découvre qu'un événement extraordinaire, qui confirme selon nous, la déclaration d'Adamski, vue ci-dessus, et concernant cette affaire surprenante de petits disques volants analyseurs de notre environnement et même de nos pensées, a été, pour de vulgaires questions de prestige national, et de puissance technologique ou militaire, banalisé, et non mis en exergue devant les médias au service l'Humanité, alors que cet événement porte en lui même, la raison majeure d'unir cette Humanité, et d'en finir une fois pour toutes avec ces guerres dérisoires et calamiteuses, qui la déchirent depuis des siècles.

      De plus, puisque ces temps-ci, on ne parle que des moyens pouvant réduire les accidents des automobiles sur nos routes , nous croyons fermement, que si les gouvernements avouaient l'existence de la vie extraterrestre ou simplement intraterrestre, les citoyens penseraient assurément , qu'il serait donc plus convenable, de se tourner vers d'autres joies plus enrichissantes de l'esprit, que de vouloir absolument montrer ou apprécier sa vélocité, sur les routes de France et de Navarre, dans une boîte à quatre roues, appelée automobile, et qui est trop adulée dans notre civilisation, et en prenant le risque bien inutile de s'y faire détruire, cette merveille que représente notre précieux corps physique, ou plus grave encore, d'ôter la vie à d'autres innocents (ou de les mutiler à jamais), alors qu'il ne demandaient, apparemment, qu'à vivre en paix. Mais que voulez-vous, c'est encore le libre arbitre, qui joue sur cette planète... et sans doute pas pour très longtemps encore...

z13) Quand, ARTivision interprète la provenance du Peuple des esquimaux en fonction des dires d'Adamski, au sujet de l'histoire ancestrale des Humains .

     Commençons si vous le voulez bien, par cette phrase de Desmond Leslie en page 17 de la traduction de Moutet de 1979 :

     " Jusqu'à ce jour futur, Adamski se trouva dans la même position peu enviable que le natif de la jungle brésilienne, à qui on aura proposé de faire un tour en hélicoptère. Il aura fait ce voyage, mais l'hélicoptère ne sera plus là. Il essayera de raconter ce voyage aux membres de sa tribu, mais il n'aura pas de mots dans sa langue pour décrire correctement ce qui s'est passé."

     Nous avons déjà plus haut évoqué le cas du primitif vivant au fin fond de l'Amazonie, qui serait grandement surpris, en voyant qu'en plein jour que l'on peut allumer un feu avec cette simple loupe. Mais venons en plutôt aux peuples de l'extrême nord de la Terre : Les esquimaux.

     
En effet, inversement ce sont les explorateurs, ayant fréquenté la région polaire du Grand Nord, où vivent ces esquimaux, qui ont eux, été très stupéfaits d'apprendre que, dans leurs légendes, les esquimaux, ne se présentent pas comme les occupants originels de leurs aires de populations, et une de leurs legendes, déclare même, qu'ils auraient été transportés autrefois dans les régions du Grand Nord, par des "oiseaux de fer géants". Cela est exprimé clairement dans l'ouvrage important, intitulé en anglais "Not of this World" de Peter Kolosimo, et en français "Archéologie Spatiale", paru en 1971 chez Albin Michel, dans la prestigieuse collection, hélas disparue : "Les Chemins de l'impossible". Voici donc côte à côte, ces deux ouvrages remarquables :

  

    Peter Kolosimo, né en 1922, journaliste de vulgarisation scientifique et qui a côtoyé les savants Jacob Eugter, Hermann Oberth et Werner Von Braun, ainsi que des savants soviétiques, et il a reçu l'important prix littéraire italien "le Premio Bancaracella", qui le fit connaître dans le monde entier après la traduction de ses ouvrages en 8 langues européennes.

      Dans le livre de poche en anglais paru en 1970, on trouve en page 92, ce passage :


,et en français, un an plus tard, voici la traduction du passage précédent, concernant les esquimaux, et qui est en page 101 :


     Nous sommes alors partis à la recherche de l'origne, éventuelle, de cette si surprenante déclaration.

     En approfondissant la recherche, nous sommes tombés sur le célèbre ouvrage "Le Matin des Magicien" de Louis Pauwels, et de Jacques Bergier, dans notre exemplaire de poche, paru en France, en Décembre 1972 :

  

     Mais, ce livre célèbre, est sorti à l'origine en 1960, chez Gallimard, sous l'aspect :


     Pas besoin d'expliquer longuement, que c'est l'ouvrage "Le Matin des Magiciens", qui a été le déclencheur de notre intérêt, sans cesse croissant, pour le Passé prestigieux de notre Planète.

      Et voici maintenant, le passage important, que nous avons trouvé dans notre exemplaire de 1972, (après pas mal de péripéties), pages 253 et 254, re-strcturées par nos soins:

  
     On découvre alors que dans le New york Herald tribune du 11 Juin 1958 que nous n'avons pas hélas trouvé sur Google, que l'Institut vénérable Smithson, dans un remarquable article paru le 11 Juin 1958 dans le New york Herald Tribune, " s'estime en mesure de conclure qu'il y a mille ans les esquimaux habitaient l'Asie centrale, Ceylan, et la Mongolie. Ils auraient ensuite, émigré brusquement vers le Groenland... "

Cette thèse officielle a aussi été présenrtée dans l'ouvrage intitulé : "10 000 ans d'histoire Arctique" de J-L Gidding de 1973 .

      Jacques Bergier et Louis Pauwels, nous posent alors les questions importantes suivantes :

" - Mais Pourquoi ? cette émigration subite.

- Comment des primitifs ont-ils pu décider brusquement et en même temps de quitter ces terres pour le même point inhospitalier du globe?

- Pourquoi quitter une zone tropicale paradisiaque comme Ceylan ?

- Comment ont-ils pu le gagner ? Ils ignorent encore maintenant que la Terre est ronde et n'ont aucune idée de la Géographie ...
"

     
Jacques Bergier et Louis Pauwels, émettent alors l'hypothèse, déjà hardie pour l'époque, de l'existence d'une civilisation supérieure, il y a 10 000 ans qui aurait contrôler le Globe. Elle aurait ainsi réalisé dans le Grand Nord une sorte de zone de déportation.

      C'est alors que, Jacques Bergier et Louis Pauwels abordent le passage le plus inouï, selon nous bien sûr, de leur chapitre V et passage, qui est, on le devine déjà :

" Or que dit le folklore esquimau? Il parle de tribus transportées dans le Grand Nord, à l'origine des temps, par des oiseaux métalliques géants "

     On peut déjà, à ce niveau, se poser la question de savoir, où ces messieurs Jacques Bergier et Louis Pauwels, ont-ils pu puiser une si surprenante déclaration. Eux, qui sont si précis d'habitude, , ils ne nous en disent rien !!! Alors on peut supposer que c'est dans le texte très académique de l'Institut vénérable Smithson, paru le 11 Juin 1958 dans le New York Herald Tribune, que se trouve ce passage inouï (nous avons failli écrire ce passage inuit).

      La seule façon de le savoir, c'est de consulter, ce New York Herald Tribune du 11 Juin 1958. Nous n'avons pas réussi encore à trouver comment commander ce journal sur Internet, et nous implorons l'internaute qui connaît ce moyen, de nous en faire aimablement part.

     Pour clore l'affaire, nous voyons aussi dans l'image précédente que ces messieurs Jacques Bergier et Louis Pauwels ironisent sur l'attitude qu'avaient les archéologues de XIXe, au sujet de ces oiseaux métalliques évoqués par les esquimaux. Ces archéologues qualifiaient, ces oiseaux métalliques d'absurdité. Mais entre temps , nous qui avons découvert les avions et bien d'autres engins métalliques volants, nous devons réfléchir assurément sur ce passage surprenant où l'on parle d'oiseaux métalluiques Volants, car le siteARTivision , prétend démontrer que ces esquimaux ont été déportés de la Terre intérieure, vers les zones polaires, et l'on va vite découvrir pourquoi, dans d'autres documents.

    Mais, ces savants du XIXe avaient certaiment entendu aussi parler de descriptions ancestrales d'engins fantastiques, appelés "vimanas", (déjà évoqués plus haut), , et qui circulaient à l'époque dans la région des Indes. Reprenons donc le texte important quii en parle tiré, on le sait, du "Le Matin des Magiciens" :

     Si ces savants du XIXe, ont dû qualifier ces textes indiens de purs contes et de légendes imaginaires., nous, nous en savons maintenant bien plus, n'est-ce pas !!!

     A propos de légendes des esquimaux, il y en a, une autre tout, aussi extraordinaire :

    Jetons en effet, un furtif coup d'oeil, sur le passage admirable suivant du livre, devenu très rare, de 1971 de Raymond Bernard "La Terre creuse" paru chez ALbin Michel en 1971, ouvrage pratiquement introuvable, même en librairie spécialisée, et dont voici la couverture:


      Et, en page 150, on trouve alors ce passage :


      Le Webmaster du site ARTivision, qui aime retrouver la source d'un document, a cherché pendant prés de 40 ans, dans quel ouvrage R. Bernard avait trouvé cette incroyable légende, concernant les esquimaux qui pointent le doigt vers le Nord pour indiquer leur origine...

      C'est ainsi que nous avons même commandé en, Juillet 2010, dès que nous avons pris connaissance de son existence l' ouvrage sorti, aux Editionx Flies France en 2006 :

  

      N'ayant en effet, rien trouvé dans cet ouvrage concernant l'affaire des Inuit , qui prétendent venir du Nord, le plus haut, nous avons écrit à ce sujet à l'Editeur, et même à l'auteur Maurice Coyaud, dont un aimable internaute nous avait trouvé l'e-mail, et hélas depuis lors, nous n'avons reçu aucune réponse, ni de l'un, ni de l'autre. Un jour peut-être à titre documentaire, nous publierons ces lettres. Nous vous laissons alors, le soin de juger ce manque flagrant de courtoisie, et le fait que cela dénote aussi, selon nous, bien sûr, une prétention inégalée, de se croire être des as du savoir concernant les esquimaux...

      Récemment cependant, nous avons eu le privilège d'entrer en possession de l'ouvrage de 1907, suivant :

  

      Et en page 180, on découvre alors :


     Traduisons très modestement, ce passage concernant l'origne des esquimaux " Ce peuple étrange n'a aucune idée de sa provenance. Il n'a même pas, comme la plupart des peuples primitifs, une légende indiquant sa provenance. Quand on questionne l'esquimau sur le sujet, il indique invariablement la direction du nord, sans avoir la moindre idée de la signification de ce geste. Il est plus que probable que ce peuple est le résidu d'une puissante race formée des plus anciens habitants l'hémisphère occidental... "

     De plus donc, si l'on sait lire entre les lignes, on voit là que, l'esquimau au lieu de faire de longues phrases ambigües, prèfère utiliser le même geste de ses ancêtres en pointant le doigt vers le Nord. Quoique l'auteur en pense, c'est tout de même, une légende transmise de génération en génération. D'ailleurs l'auteur dit lui même, plus loin, que le dialecte de l'esquimau possède très peu de mots, 300 environ. Donc il n'a pas l'habitude de parler en l'air...

     Mais, (et ce mais , est on le verra plus bas, d'une très grande importance), c'est la phrase suivante du DR SENN qui nous intéresse grandement, et il faut la comprendre à deux niveaux : " sans avoir la moindre idée de la signification de ce geste "...

     Le premier niveau est que l'esquimau a oublié effectivement pourquoi il pointe le doigt en direction du nord , et le deuxième niveau, c'est le Dr Senn lui-même, qui nous donne l'occasion de l'exprimer, car, croyant que sa culture intellectuelle est plus achevée, que celle de l'esquimau, alors, il ne jugera pas utile d'approfondir la portée de ce geste insolite de l'esquimau, bien qu'il ait, entendu parler par de nombreux explorateurs de cette énigmatique Mer libre du Pôle. Il a donc, comme vous le voyez, loupé le coche, alors qu'il avait en main, les attributs d'une énorme découverte, concernant la structure essentielle de la planète Terre .

    Mais poursuivons, si vous le voulez bien, notre affaire d'esquimaux.

     Pas besoin de remonter jusqu'en 1907, pour s'apercevoir que bien plus près de nous, un autre explorateur bien connu, Paul-Emile Victor qui est décédé le 7 Mars 1995 à Bora Bora, a aussi loupé lamentablement le coche. En effet, dans l'ouvrage de 1976 du grand ésoteriste français, Serge Hutin,"Des mondes souterrains au Roi du monde":


, on trouve, en page 50, cette extraordinaire révélation :


     L'ouvrage de Paul Emile Victor "Banquise" serait sorti en 1939 chez Grasset, et a été réédité en 1946 sous la forme :


     Cependant il convient ici de citer quelques éléments d'une missive très importante que nous avons reçue d'un aimable internaute le 13 Janvier 2014 :

-----Message d'origine-----
De : D..................
Envoyé : lundi 13 janvier 2014 16:19
À : fred.idylle@orange.fr
Objet : Votre dossier BYRD Dilemne Lexical


           Bonjour M. Idylle,

     Avant tout et puisque nous sommes encore à la période des vœux, je vous adresse tous mes vœux de bonne et heureuse année 2014 et vous souhaite de réussir à poursuivre encore toute cette année vos enquêtes et vos recherches passionnantes.

     Vos articles et dossiers m'interpellent depuis plusieurs années, notamment ceux de la Terre Creuse, car j'ai lu beaucoup de livres et de récits d'aventures sur les régions polaires depuis 30 ans. Je suis par ailleurs de formation scientifique.

     Dans votre dossier "ByrdDilemme Lexical" (que j'ai consulté fin décembre 2013), vous demandez à vos lecteurs des infos sur le livre "BANQUISE" de Paul-Emile VICTOR (PEV). Il se trouve que je possède ce livre en édition originale de 1939:


     J'ai donc fait la recherche pour vous par rapport au livre de Serge Hutin qui cite PEV en disant "ils sont grands, ils sont terribles, ceux de l'intérieur". Je me demande si Serge HUTIN n'a pas cité ce texte de mémoire car on ne trouve pas exactement le même texte dans le livre BANQUISE, mais c'est tout de même très approchant. Ces phrases sont issues d'un chant de duel entre hommes du Groenland où PEV a vécu. Les pages 65 et 66 du livre sont tout à fait intéressantes à ce sujet. Toutefois, officiellement, les hommes de l'intérieur sont ceux de "l'intérieur du pays" (l’Inlandsis) et pas de "l'intérieur de la Terre".

     Regardez cependant la page 69 du livre BANQUISE, car elle me semble encore plus intéressante :


Elle concerne la « Légende des peuples ». On y parle des « Timertsit », mot inuit qui signifie « les gens qui voyage DANS l’intérieur ».

J’ai surligné en jaune les lignes qui me semblaient les plus importantes, mais je n’ai peut-être pas tout vu dans ce chapitre...

Quoiqu’il en soit, si cette modeste contribution peut vous aider dans vos recherches d’indices, j’en serais très heureux.

Je vous souhaite bon courage dans vos recherches.

Bien sincèrement

D......................


     Nous avons bien sûr remercié à cette époque, grandement l'internaute D.................., pour sa si aimable participation aux recherches pointues d'ARTivision.

     Une question se pose alors ici : Comment le très grand ésotériste français Serge Hutin a pu ecrire dans son livre ce qui précède concernant les esquimaux, sans avoir en main le livre de P.E.V. en question (bien sûr il aurait aussi pu le consulter à la Bibliothèque Nationale de Paris) ? C'est pratiquement impensable !! Y a-t-il eu deux tirages particuliers de cet ouvrage en 1939, ou bien pire encore, le manuscrit d'origine de P.E.V. qu'aurait consulté Serge Hutin, a-t-il été modifié à la première impression ? Voilà une autre énigme à laquelle nous aimerions bien, avoir la solution...

     N'empêche que là, Paul Emile Victor, a lui aussi agi, comme le dr SENN, "loupé le coche", malgré le fait qu'il ait noté cette incroyable expression des esquimaux, ( Les gens qui voyagent dans l'intérieur) à ne pas confondre avec " les hommes de l'intérieur qui sont ceux de "l'intérieur du pays" (l’Inlandsis)".

     En effet ARTivision, a découvert, qu'il a descendu impitoyablement en flèche Isaac Hayes, pour ses "épanchements lyriques", concernant la Mer libre du Pôle. voir à ce sujet notre article :


    Tout ce qu'ARTivision, a bénévolement réalisé, depuis la découverte en 1972, de l'ouvrage incontournable de Raymond Bernard "La Terre creuse" (dont nous avons pourtant critiqué certains défauts, dans notre article : RaymondBernardouvrageTC.html), c'est ce Monsieur Paul Emile Victor, qui aurait pu et dû l'entreprendre, et avec des moyens au moins dix fois supérieurs...


    Paul Emile Victor est décédé le 7 Mars 1995 à Bora Bora, et il aurait sans doute changé d'avis ( à moins qu'il ait été parfaitement au courant, mais qu'il ait eu, des Secrets d'État, à camoufler) s'il avait eu, le privilège comme nous, d'avoir sous la main, la missive extraordinaire en date du 18 Mai 2003 (mais hélas il n'était plus de ce monde) qui suit. Remarque : le lien présenté à l'époque ci-dessous, dans cette missive ne fonctionne plus, mais on peut retrouver le texte en question, aux urls :

Pour le 19 Mars 2003 à :

Pour le 9 Janvier 2006 : et aussi à d'autres dates).

     En effet, le 18 Mai 2003, nous avons eu le privilège de recevoir l'aimable missive suivante (les couleurs sont de nous, évidemment) :

----- Original Message -----
From : W.... T.....
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Tuesday, May 18, 2003 8:43 PM
Subject: plus de glace au Pôle Nord

Bonjour Fred

     J'ai trouvé sur le site :http://www.cybersciences.com/Cyber/3.0/N1999.asp cet article plutôt bizarre. Et vous qu'en pensez-vous ?...

v.........t

 
  Pas de glace au Pôle Nord  

Une expédition qui s'est rendue au Pôle Nord cet été n'y a pas vu de glace. Là où aurait dû se trouver la banquise, il n'y avait que l'océan Arctique. Une première en... 50 millions d'années. 

États-Unis 

21/08/2000 - James McCarthy, un océanographe américain qui faisait route vers le Pôle Nord dans un brise-glace russe en compagnie d'un groupe de touristes a eu la surprise de sa vie. À son arrivée, début août, pas de glace. Il n'y avait que de l'eau, sur au moins deux kilomètres de largeur. Selon l'expert, ce serait la première fois depuis 50 millions d'années que le pôle n'est pas couvert par la banquise. D'autres spécialistes contestent : le mouvement des glaces crée parfois des trouées temporaires, même à cette latitude extrême.



Le paléontologue Malcolm C. McKenna, qui était aussi de l'expédition, croit toutefois que c'était la première fois que l'on trouvait les eaux du pôle libres de glace. Il ajoute que le navire russe n'a traversé que de la glace très mince pendant tout son voyage. Dans cette région, l'été, elle fait normalement au moins trois mètres d'épaisseur. Cette fois-ci, les touristes ont dû s'éloigner à 10 kilomètres du Pôle Nord avant de trouver de la glace assez solide pour pouvoir y marcher.

Autre détail troublant : des goélands ont été vus en train de voler au-dessus du Pôle. Là encore, ce serait une première. Ces oiseaux, qui se nourrissent de créatures marines, ne vivent habituellement pas des ces régions en principe couvertes d'une épaisse banquise.

Les participants de l'expédition voient dans toutes ces premières une preuve de plus de la fonte rapide de la calotte polaire. Des observateurs extérieurs croient plutôt que la banquise s'est temporairement déchirée lorsque la glace a été emportée par le vent ou les courants marins. Quoi qu'il en soit, tous les spécialistes s'entendent pour dire que la banquise recule, au moins à sa limite sud, et que son épaisseur a diminué d'au moins 40% depuis 50 ans. À ce rythme, elle pourrait complètement disparaître d'ici 2100

Philippe Gauthier


     Fin de citation

     Voila donc un fantastique communiqué, qui parle souvent de première fois, et chose surprenante qui n'a eu aucun écho dans la Presse, ayant pignon sur rue... Devinez alors pourquoi une découverte d'une telle importance, est passée carrément à la trappe. Ce communiqué montre ainsi bien, l'ignorance totale de ses auteurs, en matière de connaissance des récits concernant les explorations polaires, et, ne dit pas autre chose, sur la mer libre du pôle, que ce que raconte justement l'ouvrage du même nom, de l'explorateur américain Isaac Israel Hayes (1832-1881), qui nous raconte son émerveillement à la découverte de cette mer libre du Pôle Nord. Voici quelques éléments de l'ouvrage suivant de 1877, que nous avons sous la main :

  

     Si donc les observateurs modernes mentionnés dans ce communiqué sont tombés à la renverse à la découverte de cette mer libre, celle-ci, était connue depuis des lustres par Jules Verne et par bien d'autres explorateurs américains, russes, français etc...

     A bon entendeur salut !!!.

     Mais revenons à nos chers esquimaux dont on parle aussi, à propos d'une disparition très mystérieuse, dans leur communauté.

     Plus près de nous, un autre célèbre écrivain ésotérique français, René Guénon, lui aussi, loupé le coche, dans son ouvrage intitulé "Le Roi du Monde", publié en 1958 chez Gallimard. En effet, il parle de ces affaires polaires de manière tout à fait symbolique, faisant partie de l'imaginaire collectif, ou pour ne pas le dire mieux, d'un fantasme séculaire. ( Il est vrai qu'en 1958, il ne pouvait disposer comme nous, de photos satellites, mais il avait beaucoup d'autres moyens de se rendre compte, qu'il y avait vraiment un mystère concernant le Pôle Nord, et cela lui est passé sous le nez très malencontreusement).

     " D'autre part, en se reportant à ce que nous avons expliqué sur le symbolisme du "Pôle", il est facile de voir aussi que la montagne du Paradis terrestre est identique à la "montagne polaire" dont il est question, sous des noms divers, dans presque toutes les traditions : nous avons déjà mentionné le Méru des Hindous et l'Alborj des Perses, ainsi que le Mont-salvat de la légende occidentale du Graal ; nous citerons aussi la montagne de Qâf des Arabes , et même l'Olympe des Grecs, qui, à bien des égards, a la même signification. Il s'agit toujours d'une région qui, comme le Paradis terrestre, est devenue inaccessible à l'humanité ordinaire, et qui est située hors de l'atteinte de tous les cataclysmes qui bouleversent le monde humain à la fin de certaines périodes cycliques. Cette région est véritablement la "contrée suprême" du reste, d'après certains textes védiques et avestiques, sa situation aurait été primitivement polaire, même au sens littéral de ce mot; et, quoi qu'il en puisse être de sa localisation à travers les différentes phases de l'histoire de l'humanité terrestre, elle demeure toujours polaire au sens symbolique, puisqu'elle représente essentiellement l'axe fixe autour duquel s'accomplit la révolution de toutes choses.".


      Confondre l'Olympe des grecs et l'Hyperborée, c'est vraiment faire un amalgame fallacieux et dérisoire, bien que ce René Guenon, reconnaisse qu'à l'origine, la localisation de la fameuse "contrée suprême", d'après certains textes, aurait été primitivement polaire.

     A propos de l'Hyperborée, revenons au fascicule déjà présenté plus haut :


      Et justement en page 31 et 32, voilà ce que l'on peut y découvrir d'admirable :

  

      Vous avez bien noté que dans la page 32, de droite, on parle "des fables esquimaudes". Or le site ARTivision, dans son article vraiment, hors normes :


démontre, que toutes les fables et légendes, sont basées sur des faits réels, qui font partie du Passé fabuleux, de notre Terre,, et faits, qui ont été rapportés de générations en générations, avec bien des entorses et des oublis volontaires ou pas, et pour être encore plus clair, voici une fois encore, une affaire, concernant le dieu grec Apollon :


    Vous avez bien noté, d'abord, qu'Apollon, utilisait pour ses déplacements, un "char volant tiré par des cygnes", propablement c'était l'engin, déjà présenté plus haut, nommé "Vimana, carrossé et décoré", à sa convenance.

    Après avoir bien lu, les mots soulignés en rouge, il ne nous reste, une fois de plus à nous poser la question cruciale :

" Pourquoi donc ces grecs situaient leur "Paradis" justement au Pôle Nord, qui est pour nos savants actuels, situé dans une zone extrêmement froide et désertique ?" .

    De plus, on apprend que le dieu Apollon, " rencontra les hyperboréens, peuple vénérable qui ne connaît ni la maladie, ni la vieillesse". Curieux n'est-ce pas !!!, d'autant que Billie Faye Woodard, ce Colonel, viré de l'Armée US, instruit dans la Zone 51, et qui aurait visité, sous l'instigation de l'Armée de son pays, l'intérieur de notre planète, nous révéle les mêmes choses inouïes : Voir alors nos articles :



    Notons aussi, que nous avions déjà parlé des hyperporéens dans un article intitulé "Quand on parle en Russie de l'Hyperborée" et placé à :


    Mais, il appartient ici à ARTvision d'avancer une explication concernant ce "Paradis", où les dieux grecs allaient se resourcer. Des spécialistes en mythologie mondiale, des historiens aguerris, des docteurs en littérature, des anthropologues affirmés, des psychologues et consorts, trouveront des dizaines d'explications,( sauf la bonne), au fait que pour atteindre ce paradis des grecs, il fallait prendre la direction du Pôle Nord. La bonne explication, bien que fantastique en elle-même, est qu'il existe assurément un vortex au Pôle Nord, qui permet d'accèder à l'intérieur de la Terre et le voilà en image :


    Notre ami de longue date, Frédéric, dont le super site est tel que :


, nous explique que cette photo, est extraite de la vidéo plutôt ancienne :


    La sagesse populaire antillaise prétend que "C'est dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleures soupes : Sé vyé Cana-nari ki ka fè bon soup" . Il semblerait donc que ce dicton, puisse aussi s'appliquer, ici à cette ancienne vidéo, n'est-ce pas !!!

     Mais dès 2004, nous avions pu extraitre du site: http://www.pousada.ch/erde/pol.html, qui hélas n'existe plus, cette image déjà présentée plus haut :



qui, comme on le voit, est la portion supérieure, un peu plus inclinée, de la superbe photo précédente.

    Cette inclinaison s'explique par le schéma suivant, également déjà vu :



    On voit alors que le disque représentant le vortex polaire en question, ne se juxtapose pas juste au-dessus du Pôle Nord.

      Quand à cette affaire de mer libre du Pôle Nord, si souvent évoquée par ARTIvision, pour mieux la visualiser, jetez donc un petit coup d'oeil sur ceci, où justement cette mer libre immense, apparaît comme un fond bleu sombre :



     Mais les détracteurs zélés et zététiques, nous diront, "vous parlez de choses qui n'ont aucun rapport, avec ce que racontait Adamski, c'est du zèle, tout à fait hors sujet..."

     Nous allons donc démontrer qu'au contraire tout est clair, pour celui qui sait lire entre les lignes...

     Pour mieux comprendre cela, examinons la fin de la page 22 et le début de la page 23 du livre de Moutet.

     On trouve alors ce passage, venant des amis extraterrestres d'Adamski::

     " - Vous n'êtes pas ni le premier, ni le seul homme de ce monde avec lequel nous avons parlé. Il y en a beaucoup, vivant dans différentes parties de la Terre, vers lesquel nous sommes venus. Quelques uns ont osé parler de leurs expériences, et ont été persécutés, certains même jusqu'à ce que vous appelez "mort"."

     On se demande maintenant, à la lumière de ce qui précède, si Giordano Bruno, n'était pas, un de ces contactés vénusiens persécutés jusqu'à la mort, et si les amis vénusiens d'Adamski, n'ont pas fait "un coup de magie", pour le sauver des flammes, c'est qu'ils avaient le moyen de réaliser en temps utile, sa nouvelle réincarnation, comme l'affirme Adamski , lui-même.

     Plus bas, on trouve, en page 26, ce passage important :

     " - Je ne ressentais pas seulement une profonde confiance envers ces nouveaux amis,mais aussi l'impression dominante que nous n'étions pas totalement étrangers les uns des autres. J'avais également la profonde conviction que ces hommes pouvaient répondre à toutes les questions et résoudre tous les problèmes concernant notre monde, même en accomplissant des choses impossibles aux terriens, s'ils le jugeaient nécéssaire, et ce en accord avec la mission qu'ils étaient venus remplir ."

     Et en page 92, on peut lire :

     " .... Bien que la race humaine dans son emsemble préfère vivre en paix et en harmonie avec toute la création, ici et là, quelques uns laissent croître leur égo personnel et leur agressivité et deviennent avides d'assumer le pouvoir; Ceci peut arriver même dans nos mondes, en dépit de l'enseignement qui conduit l'homme à vivre en accord avec les loi divines."

     On sait aussi, nous dit Adamski, que les récalcitrants à la loi de l'harmonie, sont déportés dans des lieux, où ils doivent durement lutter pour leur existence, jusqu'à ce qu'il comprennent la puissance de l'amour devant régner entre eux. et pour cela Adamski nous l'a dit, les vénusiens ont le temps pour eux, car ils vivent des milliers d'années, alors que nous, nous dépassons rarement 120 ans, comme le dit le chapitre 6 de la Genèse.

     Mais avant, d'en venir aux propos concernant les vénusiens, de d' Elizabeth KLARER, voyons en plus, ce que nous exprime Adamski , dans son dernier livre :

    Notre traduction privée, nous donne alors en pages 106, 107, 108, 109, 110 et 111, ceci de très significatif :

  

  

  

     Et dire que l'on a qualifié cet Adamski, de gourou de secte, et de barman distributeur de hot-dogs et et de coca-colas dans sa résidence à Palomar Gardens en Californie, alors que dès 1961, il avait assurément jeté les bases des conclusions actuelles de nos meilleurs écologistes.


     Mais alors, les détracteurs irréductibles, diront ici : "Si ces vénusiens sont si forts, pourquoi n'interviennent-ils pas, par exemple, pour éliminer la pollution qui s'amplifie sur cette planète ? "

      Mais, en réfléchissant un peu, on voit que, ceci serait comme un pansement sur une jambe de bois, car il faut changer d'abord la mentalité égoiste et agressive des induvidus de cette Terre, qui préfèrent écraser leurs frères humains, pour satisfaire leurs propres bien-êtres instables et illusoires. De plus, donneriez-vous une automobille à un enfant de 5 ans, qui ne sait pas conduire et ne connaît pas le code de la route...

     Tant que les humains ne sauront pas, qu'ils sont tous unis entre eux, par l'Énergie Cosmique Universelle, il ne serait pas du tout prudent, de leur confier des moyens supplémentaires de se détruire entre eux. Mais relisez plutôt, ( étant donnée, son énorme importance), cette parole souvereine du Grand Maître, vue déjà plus haut :

Qu'il ait aucun sentiment de compétition entre vous.
Quand vous prendrez conscience que
chacun a un rôle spécifique à offrir au Tout
cet esprit de compétition disparaîtra,
et vous pourrez vous détendre et être vous-mêmes.

Comme la vie devient plus simple
quand tu cesses d'essayer d'être quelque chose que tu n'es pas !
Tu as ton rôle à jouer dans le Tout,
alors joue-le au mieux de tes capacités.
Le Très Haut vous dit de vous aimer les uns les autres.
Le fais-tu ou, par simple tolérance,
te donnes-tu des excuses en disant
qu'il y a certaines âmes avec lesquelles tu ne peux pas te fondre,
vu que vous êtes à des lieues l'une de l'autre ?

Vous êtes tous les bien-aimés du Très Haut,
et plus vite vous en prenez conscience,
mieux ce sera, car vous êtes tous sous Son regard,
et Son amour coule vers chacun de la même manière.

Lorsque vous pourrez aussi accepter le fait,
que vous faites Un avec Lui,
vous pourrez accepter que vous faites Un, les uns avec les autres.


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 16 Mars , après adaptation d'ARTivision.



    Alors, les incessantes compétitions, qui opposent les humains tant du point de vue politique, économique, militaire, sportif, ..etc..., cela vous émerveille-t-il toujours ?... et A bon entendeur salut !!!

    Mais, il y a encore, bien plus à découvrir selon le Grand Maître :

Sors de ton petit trou
et élargis ta conscience,
et réalise qu'il n'existe pas de limite.
Il y a beaucoup de gens qui ne peuvent pas voir plus loin qu'eux-mêmes
ou le groupe ou la communauté où ils vivent.
Ils sont tellement liés par des petites choses mesquines
qu'ils ont de la difficulté à grandir de quelque manière que ce soit.
C'est là que d'immenses changements sont nécessaires, et au plus vite.
Ne sois pas satisfait uniquement par
ce que tu peux comprendre
,
mais sois prêt à aller plus loin, à oser aller là
où tu n'as plus pied
et à faire ce qui est apparemment impossible.
C'est ainsi que tu progresses.
Accepte d'être étiré jusqu'à être sur le point de craquer, et encore plus loin !
Vis aux confins de quelque chose
de complètement nouveau
.
Ne crains pas le nouveau et l'inconnu,
mais fais simplement un pas à la fois
dans la confiance et la foi absolues
,
en sachant que chaque pas te conduira vers
le merveilleux ciel nouveau

et la merveilleuse nouvelle Terre.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 24 Mai, après adaptation d'ARTivision.

     Et que celui qui sait lire entre les lignes des admirables paroles qui précèdent, en tire la conclusion qui s'impose, et surtout, le besoin d'en savoir plus .

z14) Quand, ARTivision explique plus avant, la raison du paragraphe précédent .

     Nous allons maintenant faire un grand bon dans le temps, au sujet des vénusiens, si chers on le sait, a Adamski .

     En effet reprenons ici ce passage incontournable de notre incroyable article :


     "...Voici donc, en image, le texte en question :


    (Et voici une traduction très significative) :

     C'est en raison de la nature instable de notre Soleil et des cataclysmes qui se produisaient régulièrement sur la Terre que les Vénusiens décidèrent de la quitter. Ils se mirent alors en quête d'un système qui soit assez proche de notre système planétaire tout en étant mieux adapté à leur mode de vie et de pensée. C'est ainsi qu'ils découvrirent Proxima Centauri, qui était d'une étoile semblable au Soleil, mais bien plus âgée et donc beaucoup plus stable. Ils s'installèrent finalement sur Méton qui est actuellement la planète qui compte le plus de Vénusiens, parce qu'elle ressemble beaucoup à Vénus, telle qu'elle était à l'époque où ils y vivaient encore. Les conditions atmosphériques et climatiques y sont à peu près identiques, et surtout, son taux vibratoire est bien mieux adapté que celui de la Terre à leur niveau de conscience actuel. Ils ont cependant encore des bases sur la Lune, Mars et sur Terre, qu'ils continuent de visiter régulièrement.
"

     Fin de citation .

    
Cet important paragraphe, fait partie d'une interview d'un certain Stuart BUSH et interview, dont hélas nous n'avons pas encore pu déterminer la date exacte. Merci mille fois à l'internaute qui pourra nous la trouver. En attendant, nous allons supposer que cette interview a eu lieu en 1980 juste après la publication de l'auvrage d'Elizabeth Klarer : Beyond the Light Barrier (Au-delà de la Barrière de Lumière) ISBN-10: 0-929385-22-5, qui n'a malheureusement jamais été traduit en français :


    Nous avons déjà très amplement dans l'article précisé ci-dessus, parlé des bases, qui existeraient sur la Lune et sur Mars .

     Venons en maintenant, au propos hors normes d'Elizabeth, où elle fait état de l'existence de bases vénusiennes placées, sur Terre, et bases encore régulièrement actives de nos jours.

     Êvidemment comme ces bases ne sont pas visibles dans notre monde planétaire connu, c'est donc qu'elles sont cachées soit dans l'écorse terrestre, soit mieux, dans le monde intérieur qui est creux, et qui possède un soleil central, qui y entretient vies et civilisations.

     Nous optons de préférence, pour la deuxième option, et pour découvrir et comprendre cela, l'interviewer Stuart Bush, aurait pu lire avant 1980, avec beaucoup d'heureuses opportunités, les ouvrages suivants :

- THE OPEN POLAR SEA : a Narrative of a voyage of Discovery Towards the North Pole in the Schooner United States ( 1867 ) par HAYES, DR. Isaac Israël, publié par Hurd & Houghton à New York.

- LA MER LIBRE DU PÔLE NORD ( 1873 ) par Jules Gay, Paris, C. Douniol, in-8°, 16 p. Un tiré à part du Correspondant. Références à la BNF : Tolbiac - Rez-de-jardin - Magasin G-31480 support imprimé

- The Word's Wonders as seen by the Great Tropical and Polar Explorers ( 1878 ) par BUEL, J.W. , St. Louis, Mo., and Philidelphia, Pa., Historical Yublishing Company..

- Paradise found, the cradle of the human race at the North Pole : a study of the prehistoric world (1885) par William Fairfield Warren 1833-1929published at Boston ; New York : Houghton, Mifflin.

- The inner world (1886) (A new theory setting forth that the earth is a hollow sphere containing an internal habitable and inhabited region). de Culmer, Frederick Salt Lake City, Utah, . 18 p. QB638.C96.

- The Secret of the Poles. The author was a certain Henry Campion and his treatise was published in Birmingham, England. Editeur inconnu. C'est une brochure de 48 pages qui fut publiée à Birmingham, Angleterre.

- The phantom of the poles
(1906) de Williams REED publié à New-York aux Editions Walter.s.Rockey Company .283 p. illus., plates, ports. MicRR 30237.

- THE SMOKY GOD, (1908), de Willis George Emerson,(Le Dieu qui fume), qui est le récit de l'extraordinaire voyage d'un Norvégien Olaf Jansen à l'intérieur de la terre, écrit par, et réédité en 1965 par Palmer Publications,Inc. dans la collection "Inspired novels" Mundelein, Illinois.

-
A journey to the Earth’s interior; have the poles really been discovered ?
(1920), de Marschall B.Gardner.
Imprimé par Eugène Smith Company, Aurora Illinois, 456 p. illus., plates , port. QB638.G3.

- Earth a hollow sphere
(1928) In The book of earths par Kenton, Edna,New York, W. Morrow, 1928. p. 238-256. illus., plates. QB631.K45 Hollow-earth theories

- IN THEIR LANDS BEYOND (1952) de De Camp, Lyon Sprague and Willy Ley publié à New York, Rinehart p. 296-310. G100.D4. A condensation of this section, entitled "Strangest Myth of Pseudo-Science," was published in Science Digest, v. 32, Sept. 1952, p. 80-83 (Q1.S383, v. 32).


- The Hollow Earth (MARS 1956) de Willy Ley chez Galaxy .

- THE HOLLOW EARTH "The greatest geographical discovery in history",(1964), par Dr Raymond Bernard :

  

     This book is, distributed by Fieldcrest Pub. Co. USA ; 116 p. illus.

     Ce livre possede à la fin, une bibliographie de 16 pages des autres livres de R. Bernard, plus ceux d'autres auteurs.

Ce livre fut aussi ré-édité en 1969 par A.B, MA, Ph.D, chez University Books mc, New York. 254 p. ISBN 0-8216-2507-1,

     Mais ce monsieur Stuart Bush, aurait été assurément guidé s'il avait découvert au moins : "THE HOLLOW EARTH", publié en collection de poche, en (1974), par Lyle Stuart, mc. (120 Enterprise Ave , Secaucus, N.J. 07094 col. Dell N0 3382):


.
- Rainbow City and inner Earth people X, MICHAEL , (1969 ), USA,  SAUCERIAN BOOKS ( ORIGINAL : FUTURA PRESS ).

     Mais, comme ce Monsieur Stuart Bush n'a posé à Elizabeth Klarer, aucune question concernant cette très importante affaire de bases terrestres des vénusiens, c'est, qu'il n'avait pas lu, un seul des ouvrages précédents n'est-ce pas !!!. Point Barre.

     Trois ans plus tard, ce Monsieur Stuart Bush, serait probablement, tombé à la renverse , en découvrant l'ouvrage "The Eternel Quest" de 1983 paru aux USA, qui est l'ouvrage cité plus haut "La Quête éternelle", de Joseph Whitfield, où il est mentionné, en anglais bien sûr, ceci d'incroyable :

    "...La planète Terre contient plus de secrets que l'homme n'ose en rêver. Ce que je vous dis maintenant est seulement l'un de ces grands secrets. Vous vous rappelez que Prime Nova racontait â Victor que le Soleil était creux, comme toutes les planètes. De grandes civilisations existent à l'intérieur de la Terre. Je ne vais pas vous parler d'elles maintenant, mais sachez qu'en plus de cet espace sous Terre, l'écorce terrestre abrite aussi de grandes cités civilisées..."


    
Le site ARTivision, a été l'un des premiers sites du Web Français, à mettre en exergue cette incroyable affaire de Terre creuse, dès le 17/09/2000.

    De tout ce qui précède, on en déduit qu'Adamski, avait donc été certainement averti que ces amis vénusiens, avaient aussi des bases dans la Terre creuse, et qu'il devait en garder le secret absolu, car nous l'avons clairement suggéré plus haut, en 1955 ni en 1961, ce n'était pas du tout encore le moment, de parler de cela ...

    Donc il se pourrait bien que les vénusiens vivant à l'intérieur de la Terre, soient reponsables, à une époque très lointaine, de la déportation de ces esquimaux et autres consorts acariâtres et rebelles, qui refusaient de se soumettre aux conditions de la vie harmonieuse interne de la planète . Ils ont alors été déposés, comme disent les légendes avec des "oiseaux de fer géants", sur le bord extérieur du vortex polaire Nord.

    A vous de juger, les possibilités d'une telle éventualité...

z15) Quand, Adamski dès 1955 prétend damer le pion, aux astronomes et astrophysiciens contemporains .

     Il faut aussi savoir que dans son livre déja présenté :


     Adamski, affirme à deux reprises, que notre système solaire comporte douze planètes, alors que les astronomes prétendaient à l'époque, qu'il n'y en avait seulement que 9. Rappelons aussi, que Pluton a perdu récemment son statut de planète.

     Mais voyez plutôt, ce qu'en dit Adamski, dans son ouvrage de 1955 :

  

  

     Le site ARTivision a longuement parlé dans de nombreux articles, du fait, qu'il y aurait une planète de plus, qui justement s'approche de nous. En effet si l'on en croit le chercheur et savant Zecharia Sitchin décédé le 9 octobre 2010, spécialiste des textes sumériens, il existe bel et bien, une planete nommée Mardouk par les sumériens, et cette planète a une périodicité de 3600 ans : Zecharia Sitchin explique tout cela dans son ouvrage La 12 ième Planète, publié en l'an 2000 au Canada:

  


      On y trouve alors, le schéma coloré par nos soins :



    et en page 257 et 258 :



et mieux sur le site :
     On découvre cet admirable schéma :



      Et on apprend aussi sur ce site de Monique Mathieu, que "cette planète sera visible par les astronomes amateurs d'ici quelques temps, mais pas très, très longtemps. Ce sera le signal des grands bouleversements. Cette planète faisant partie du système solaire, mais très éloignée de votre Terre"

Et le site ARTivision, pour animer cette affaire, et de plus pour détendre l'atmosphère, a conçu, le cadre suivant :

 
Attention Nibiru  arrive :

Méditons donc sur cela ...
Et que ,
La Force soit avec Vous .



     Mais poursuivons la suite du texte extraordinaire de Monique Mathieu concernant Nibiru.

     " Cependant, c'est sa dernière mission, parce que votre système solaire va beaucoup changer, c'est-à-dire que le positionnement des planètes va changer. Vous direz : "mais si le positionnement des planètes change, ce sera terrible pour la Terre et pour toutes les planètes du système solaire !". Nous répondrons ceci : il y a des protections qui seront mises par toutes les "légions d'anges", qui viendront aussi pour créer autour de la Terre comme une bulle de protection afin que les influences planétaires ou les changements de position ne détruisent pas totalement les sphères et la vie sur ces sphères. "

    C'est plutôt rassurant n'est ce pas !!! Notez bien qu'ARTivision a déjà publié, un article disant, que ce sont ces Maîtres du Cosmos, qui ont mis en place la Lune, il y a des milliers d'années pour mieux réguler la rotation de la Terre et sa révolution autour de notre Soleil : Voir nos articles :



    Mais pendant que nous y sommes, voyons à titre documentaire, ce dernièr passage, plutôt extraordinaire, de Monique Mathieu.

     " La vie existe sur toutes les sphères de votre système solaire, qu'elle soit en surface ou à l'intérieur ! Ceux que vous appelez "savants", ont fait des approximations en disant : telle planète est formée de gaz, telle autre est impropre à la vie... etc. Ce sont réellement des approximations.
    Nous aimerions vous dire que vous allez au-devant d'immenses surprises, et que vous comprendrez à quel point, pendant des millénaires, certaines vérités vous ont été cachées
"


    
Il est peut-être utile de redire ici (voir plus haut) que le site ARTivision, a été l'un des premiers sur le Web français, à parler des ouvertures polaires et de la Terre creuse, et cela dès Septembre 2000, puis ce site a depuis lors publié sur le sujet, près de 80 articles, et parmi ceux là :


 http://www.artivision.fr/docs/Byrd.html (article sorti le 17/09/2000)
 http://www.artivision.fr/docs/incroyjournalByrd.html (article sorti le 21/12/2000)
 http://www.artivision.fr/docs/SmokyGod.html (article sorti le 6 Avril 2001)
 http://www.artivision.fr/docs/Byrdsuite.html (article sorti le 18/04/2001)
 http://www.artivision.fr/docs/Byrdsuiteplus.html (article sorti le 28/05/2001)
 http://www.artivision.fr/docs/Byrdalice.html (article sorti le 31/10/01)
 http://www.artivision.fr/docs/Byrdalicesuite.html (article sorti le 09/03/02 )
 http://www.artivision.fr/docs/merlibre.html (article sorti le 03/03/03)
 http://www.artivision.fr/docs/merlibresuite.html (article sorti le 06/03/03)
 http://www.artivision.fr/docs/audelaGrandNord.html (article sorti le 24/09/04 )
 http://www.artivision.fr/docs/ByrdMercurio.html (article sorti le 06/05/05 )
 http://www.artivision.fr/docs/terreSannikov.html (article sorti le 02/06/05)
 http://www.artivision.fr/docs/ouverturespolaires.html (article sorti le 02/06/05)
 http://www.artivision.fr/docs/imagepolesud.html (article sorti le 26/05/05,)
 http://www.artivision.fr/docs/rencontrecertaintype.html (article sorti le 17/07/05 )
 http://www.artivision.fr/docs/JulesVerneouverturespolaires.html (article sorti le 26/08/05 )
 http://www.artivision.fr/docs/Thalasso.html (article sorti le 12/01/06)
 http://www.artivision.fr/docs/affaireWilkins.html (article sorti le 17/03/06)
 http://www.artivision.fr/docs/lettreouverteauPrinceAlbertII.html (article sorti le 01/05/2006)
 http://www.artivision.fr/docs/connaitrelevrai..html (article sorti le 23/06/06)
 http://www.artivision.fr/docs/Siragusaepopee.html (article sorti le 05/09/06)
 http://www.artivision.fr/docs/mammouth.html (article sorti le 10/09/06)
 http://www.artivision.fr/docs/Agartha.html (article sorti le 27/09/06)
 http://www.artivision.fr/docs/Hyperboree.html  (article sorti le 05/12/06)
 http://www.artivision.fr/docs/Rampa.html (article sorti le 27/01/07 )
 http://www.artivision.fr/docs/Recherchemerlibre.html (article sorti le 09/03/07)
 http://www.artivision.fr/docs/Observationsboreales.html (article sorti le 26/06/2007)
 http://www.artivision.fr/docs/Histoirereptilienne.html (article sorti le 23/12/2007)
 http://www.artivision.fr/docs/Buffon.html  (article sorti le 03/02/2008)
http://www.artivision.fr/docs/Nostramystere.html ( article sorti le24/02/08)
http://www.artivision.fr/docs/Greenarticle1926.html(article sorti le 24/10/08)
http://www.artivision.fr/docs/RaymondBernardouvrageTC.html( article sorti le10/04/09)
http://www.artivision.fr/docs/mystifications.html ( article sorti le 07/06/09 )
http://www.artivision.fr/docs/PravdaTC.html article sorti le 31/07/09 )
http://www.artivision.fr/docs/MormonsTC.html( article mis en ligne le 06/11/09)
http://www.artivision.fr/docs/RetourIsis.html ( article mis en ligne le 24/02/10)
http://www.artivision.fr/docs/CanNatNewspaper.html ( article mis en ligne le 06/04/10)
http://www.artivision.fr/docs/Mecanics.html( article mis en ligne le 26/05/10)
http://www.artivision.fr/docs/canards.html ( article mis en ligne le 20/06/10)
http://www.artivision.fr/docs/AntarcticaRDigest.html ( article mis en ligne le 19/07/10)
http://www.artivision.fr/docs/PenseurPole.html( article mis en ligne le 17/09/10)
http://www.artivision.fr/docs/VocableTerreinconnue.html( article mis en ligne,  le 10/10/10)
http://www.artivision.fr/docs/ByrdDeseret.html (mis en ligne le 16/10/10)
http://www.artivision.fr/docs/KarelCapek.html (mis en ligne le 07/06/2011)
http://www.artivision.fr/docs/Soria2012.html (mis en ligne le 22/02/2012)
http://www.artivision.fr/docs/Canadaenligne (mis en ligne le 26/07/2013)


    Il est aussi à noter, le site de synthèse :


             Mais, il y a aussi la page que nous avons mise en couleurs et qui fut traduite de l'anglais, placée dès le 26/04/04 à :


     Mais, revenons à Adamski , avec ses 12 planètes. Mais bien avant la prise en compte de Nibiru, aussi appelé Hercolubus, le site ARTivision avait déjà mis en évidence, en exclusivité, dès le 28/05/01, l'éventualité de l'existence d'une dixième planète, bien cachée à nos yeux.

     En effet, ce site a trouvé qu'il y a encore plus fort, que cette affaire de Terre creuse...

     On peut alors dire ici que, des circonstances surprenantes, ont amené progressivement, le Webmaster du site ARTivision, à entrer en possession de documents vraiment hors normes, qui doivent chagriner passablement les bien-pensants.

     C'est ainsi, que le 28/05/01, a démarré l' article, à l'époque unique en son genre, sur le Net français et, même sans doute, nous osons le penser, sur le Net Mondial, et article placé à :



qui fut suivi le 04/05/06 de l'article :


     Le premier document, qui nous a insufflé cette idée d'une Terre bis parallèle à la nôtre, est la petite revue de bandes dessinées (qui a enchanté notre adolescence) Météor des éditions Artima éditée à Tourcoing autour de l'année 1954, dans son n°18 intitulé ""Le Monde Parallèle". Nous y avons alors, il y a près de 60 ans , découvert cette "théorie extraordinaire de la Terre Bis". Nous pensons que l'auteur de cette bande dessinée, était assurément un "inspiré", car il fallait à notre avis, à l'époque, une sacrée dose d'imagination pour inventer une telle théorie. Cette revue est d'ailleurs, d'une très grande rareté et d'une valeur très cotée à la bourse de la "Bande Dessinée". Et voici un merveilleux site, qui en parle :


    Et voici donc maintenant, la photo de la couverture de ce numéro 18 de Météor de Juin 1954, que nous gardons précieusement dans nos dossiers :



    Ce n° 18 de Météor, il y a déjà un peu plus de 59 ans passés, nous raconte principalement l'arrivée des astronautes Spencer, Spade et Texas sur une planète qui est située dans un monde parallèle, où il existe par rapport à notre Terre, un déphasage de temps d'une journée en arrière, par exemple où la prise de la Bastille est arrivée le 15 juillet 1789. Et le professeur Spencer fait alors la constatation surprenante: " Nous sommes si vous le voulez: sur Terre mais pas sur "notre Terre". Nous sommes sur une planète identique à la notre en tout et pour tout... absolument pareille. Les personnages ont les mêmes visages.. les mêmes gestes, les mêmes pensées. Ils disent les mêmes choses... et à l'heure actuelle, il y a dans notre vrai New York, un autre Spencer qui dit ce que je dis et fait ce que je fais exactement comme si je me regardais dans une glace".

    Ce qui est encore plus extraordinaire, c'est que la fusée (à cause de sa vitesse immense bien audacieuse pour l'époque), et les astronautes qu'elle contient, arrivent d'abord sur ce monde en avance sur leur propre temps et y demeurent invisibles (et les astronautes peuvent aussi entre autres choses passer à travers les murs), jusqu'à ce que leurs propre corps physique viennent les rejoindre. Le professeur Spencer ne parle pas cependant de planète symétrique par rapport à notre soleil, mais l'idée de réflexion est très nettement exprimée:" Nous avons vécu dans le monde parallèle de la 4ème dimension et maintenant nous vivons, si on peut dire, dans un monde réfléchi de trois dimensions.."

    Mais laissons tomber cette œuvre inspiratrice qui relève de la super Science-Fiction, et penchons nous, plutot sur les 6 lignes extraordinaires et très réalistes, qui vont suivre plus bas, et qui sont tirées du petit livre de poche du grand ésotériste français, Serge Hutin,, intitulé "Hommes et civilisations fantastiques", paru chez l'Editeur J'ai Lu dans la remarquable collection hélas disparue " L'Aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues"A 238 :

  

    Cet ouvrage paru en début 1970, nous raconte pages 32 et 33, la chose surprenante suivante : " Selon une tradition orale, connue encore de certains alchimistes contemporains, il existerait une planète sœur de la nôtre, occupant par rapport au soleil une place exactement symétrique à la Terre; il est donc impossible de l'apercevoir, puisqu'il faudrait pouvoir regarder derrière la fournaise solaire elle-même".

     Donc Serge Hutin prétend ( et hélas , il ne donne pas ses sources et nous aurions dû le contacter, quand qu'il était encore vivant), que la Terre a une sœur jumelle bien réelle, symétrique par rapport au soleil, qui nous la cache sans arrêt, car elle évolue à la même vitesse orbitale que nous. Le grec Philolaos ayant vécu environ cinq siècles avant j.C., l'appelait , l'Anti-Terre. La question qui se pose est de savoir comment ce grec a pu découvrir cela ?

:      Les astronomes et astrophysiciens, bien sûr, ont réagi vivement, en disant que cette planète circulant sur la même orbite que la Terre en perturberait passablement les mouvements, et on s'en apercevrait vite fait et bien fait. Donc que cela était impossible.

     Mais ce qu'ils ignoraient, c'est que cette planète pourrait avoir l'orbite suivante, imaginée par l'ami Frendelvel :

,


     De cette manière les deux astres ont alors, leurs vitesses momentanées constamment équivalentes, et leur opposition reste parfaite. Et , du côté des astronomes et astrophysiciens, ce fut le silence d'une pierre tombale...

    Quant à dire qu'il est très improbable qu'une planète ait la même vitesse de révolution sidérale autour du Soleil, que la Terre, et que cela serait plutôt miraculeux, qu'il nous soit permis de donner d'abord l'exemple de la Lune, qui possède ce que l'on appelle, une rotation obligée , ce qui signifie qu 'elle tourne sur elle-même, dans le même temps qui lui faut pour effectuer sa révolution autour de la Terre, soit environ 27,3 jours. La conséquence de cette rotation, dite aussi synchrone, est que la Lune nous présente toujours la même face. Si la Terre avait une rotation obligée autour du soleil, elle présenterait toujours le même hémisphère grillé face au soleil et l'autre resterait dans la nuit glacée perpétuelle.

    Or d'après des spécialistes que nous avons contactés (Voir notre article à l'adresse :
,
il y a exactement cinquante corps célestes , qui ont la même sorte de synchronisation que la Lune, c'est à dire qu'ils effectuent une rotation sur eux mêmes précisément dans le même laps de temps, où ils bouclent une révolution autour de leur planète respective, ce qui a pour effet, lorsque leur excentricité orbitale est faible (ce qui est généralement le cas), qu'ils montrent toujours la même face à la planète.

    C'est ainsi que l'on apprend, que le satellite Titan de Saturne, a sa période de rotation sur lui même, égale à 15,95 jours, et que sa période orbitale autour de Saturne est exactement égale aussi à 15,95 jours. Autrement dit Titan n'a rien à envier à la Lune du côté de la synchronicité.

    De plus, il existe un autre couple exceptionnel du système solaire Pluton-Charon, encore plus extraordinaire dans son mouvement, car le satellite Charon tourne autour de Pluton en 6,39 jours, et la planète Pluton tourne sur elle-même, chose bien bizarre, exactement en 6,39 jours également, si bien que Pluton possède un hémisphère où Charon apparaît totalement immobile dans le ciel, (alors que l'autre hémisphère ne le voit jamais), exactement comme le serait un satellite géostationnaire pour la Terre.

    Pas mal comme performance n'est-ce pas ?

    La revue "Science&Vie" dans son n° 1003 d'avril 2001, déjà présenté plus haut, au paragraphe y), a publié on le sait, un remarquable article de 23 pages intitulé : "le Hasard est-il vraiment le Maître de L'Univers?", mais cette revue a, là, dans cet article, cependant "oublié", de nous exposer le cas de ce couple Pluton-Charon qui pourtant défie les lois du hasard, nous plonge dans la plus grande perplexité, et surtout, apporte de l'eau au moulin, de notre article sur l'incroyable aventure de RoseC, dont l'adresse est telle que :

     Mais, le plus surprenant dans cette affaire de Terre bis, est venu quand, à notre très grand étonnement, le 26/01/02, en cherchant tout autre chose, nous sommes tombés sur un article exceptionnel de la revue Nostra du savant atomiste très atypique, Jacques Bergier, concernant justement cet incroyable sujet, et article que nous avons placé à :


      Pour les puristes, qui aiment remonter aux sources d'un document, voici donc la couverture du journal, qui, si l'on démontre que Jacques Bergier avait raison, aura assurément plus de valeur, qu'un tableau de Van Gogh :


      Et voici, le texte de la page 5, la publicité ayant été effacée :


     Il est clair que les astronomes et astrophysiciens de l'époque, (nous avons une lettre de l'un d'eux) , en découvrant les arguments du Maître à penser contemporain et savant atomiste, Jacques Bergier, ont préféré rester bouche bée, et appliquer, le NO COMMENT des anglo-saxons lorsqu'ils sont embarrassés.

     Nous attendons alors avec ferveur qu'un ingénieur dissident de la NASA, ou d'ailleurs, parle enfin et affirme que la sonde européenne Ulysse, avait effectivement une petite caméra secrète, et que l'on a bel et bien, à l'époque, pu capter des images de cette très mytérieuse Anti-Terre

    Voici alors un super schéma :


, que nous avait envoyé le 3 décembre 2006, notre ami José Frendelvel, auteur de l'ouvrage , intitulé "l'Or des étoiles : Nouveau regard sur le système solaire", dont voici les pages de couvertures :

  


    Cet ouvrage par une approche très rigoureuse, subodore l'existence de l'Anti-Terre, qui est alors nommé Vulcain .

     Mais, il y a bien mieux... Le 2 Juillet 2010, nous avons découvert dans nos dossiers le n° 1063 du Science&Vie d'Avril 2006, qui nous présente un très intéressant article sur la découverte de la planète Vénus par la sonde Venus Express de l’ESA, qui quitta le 9 Novembre 2005, le désert du Kazakhstan à bord d’un lanceur Soyouz-Frégate. Au terme d’un voyage de près de 400 millions de kilomètres, effectué en seulement cinq mois, la sonde a atteint le 11 avril 2006 sa destination finale, la planète Vénus.

     Voici donc le début de l'article :


      Mais nous avons aussi été très intrigué par l'encadré suivant :


     , et en analysant le cadre des trajectoires :


   ,on voit alors hélas qu'il y manque la position de la Terre au 11 Avril 2006 à l'arrivée de la sonde Venus Express à destination.

     On peut alors se demander, si cette sonde Venus Express a pu photographier l'Anti-Terre, à un certain moment de sa trajectoire.

     Plaçons déjà alors, dans ce croquis, la position qu'occuperait l'Anti-Terre au départ de cette sonde, le 9 Novembre 2005.

     Comme nous ne sommes pas astronomes, il nous reste à repérer sur le Web, un autre graphique plus complet qui montre où se trouvait la Terre, à l'arrivée de la sonde sur Vénus.

      Une fois de plus, Super Hasard, ne nous a pas laissé tomber, car sur le super site :


,nous avons trouvé notre bonheur :


     Nous avons ajouté, bien sûr, les mentions qui correspondent à l'Anti-Terre.

     Donc pas besoin de sortir de Polytechnique pour se rendre compte qu'en ligne directe Venus Express pouvait parfaitement photographier l'Anti-Terre le 11 Avril 2006 au moins (il y a assurément d'autres positions favorables avant cette date) .

     Si la planète Mercure , n'est pas venue, juste à ce moment-là, jouer le trouble-fête, voici d'ailleurs, la mise en évidence, par des pointillés en rouge, de cette ligne directe, permettant à Venus Express d'apercevoir l'Anti-Terre:


     Et, en perspective, selon le schéma du Science&Vie n° 1063, vu plus haut, on aurait grosso modo :


     Cet accès visuel direct, d'une autre sonde, en exploration du cosmos, avec l'Anti-Terre s'est probablement répété plusieurs fois lors de divers lancements. Que les spécialistes qui veulent aller plus loin dans cette fantastique affaire, veuillent bien se donner la peine de vérfier, nous, nous n'en avons pas les moyens.

     Allez... pendant que l'on parle des missions spatiales, voyons donc, les exploits d'une une autre sonde, américaine cette fois, pour la route :

     Il s'agit cette fois de la sonde Mariner X, qui en 1974 est passée à côté de Vénus, puis de Mercure.

     En consultant Google, pour trouver un plan de vol, de Mariner X, nous avons découvert le site de la Nasa :


, où tout est dévoilé sur cette sonde :



    Il existe même sur le site indiqué plus haut, un curieux schéma de la NASA, montrant la sonde Mariner X placée, presque exactement derrière le Soleil, par rapport à la Terre.


    Si nous comprenons un peu ce schéma, Mariner X, a effectué une manœuvre de correction de sa trajectoire le 2 Juillet 1974, alors qu'il se trouvait derrière le Soleil, par rapport à la Terre.

    Mettons alors, quelques couleurs dans ce schéma, puis terminons en pointillés l'orbite de la Terre, pour y placer à côté, le globe de l'Anti-Terre.


    Comme on le voit, grâce aux pointillés en rouge, Mariner X se trouvait alors ce 2 Juillet 1974, à deux pas de l'Anti-Terre, pour en capter des détails très significatifs.

    Rappelons cependant à toutes fins utiles, que, dans tous les schémas présentés ci-dessus, ni les planètes, ni les distances, et encore moins le Soleil, ne sont à l'échelle.

    C'est à vous qu'il appartient alors, de tirer de tout cela, les conclusions qui s'imposent...

     Mais, le subconscient, agit parfois d'une manière si surprenante, que l'on se demande, s'il n'est pas programmé, en temps voulu, par une force cosmique invisible :

     En effet, certains auteurs vont évoquer cette affaire de Terre bis dans leur œuvre, sans même savoir si cette planète existe ou pas...

     C'est d'abord, on l'a vu plus haut, Jacques Bergier, qui nous apprend que l'écrivain anglais Edgar Wallace auteur de "King Kong", a publié en 1929, un ouvrage intitulé "Planétoid 127", (hélas non traduit en français), dont voici d'après le site :


, les couvertures de deux éditions différentes :

  

Planetoid 127 is a short novel of communication by radio
with another world on the other side of the sun in earth's orbit.

(Planetoid 127 est un court roman où il est question d'une communication radiophonique
avec un autre monde symétrique de la Terre sur son orbite par rapport au soleil)

     Mais le 17/07/2011, nous avons eu le privilège de trouver dans notre boîte aux lettres, cette nouvelle version de 56 pages, ISBN 9 781406 599930 (2008) :


      Nous attendons bien sûr, avec ferveur, qu'un Editeur éveillé, veuille bien traduire, cette brochure et nous nous posons la question de savoir, comment est venue à l'auteur, déjà autour de 1929, cettte idée si peu orthodoxe, que la Terre pouvait avoir une jumelle ?

      Alors pensez-vous encore, que c'est le hasard, qui nous a permis de découvrir cet article de Jacques Bergier, alors que nous avions déjà fouillé plusieurs fois, dans ces revues sans le voir ?

     Mais 25 ans plus tard est paru en 1954, cet ouvrage de Charles-Henry Badet, aux Editions Métal :

  

qui, reprend le même thème de l'existence d'une Terre bis, à notre planète, et une fois de plus, nous aurions été comblés, de savoir où l'auteur Charles-Henry Badet, a puisé dès 1954, cette idée de planète en symétrie centrale parfaite de notre Terre par rapport au Soleil ?

     Même question pour l' ouvrage suivant de René Guillot que nous possèdons aussi, et qui fut publié par Hachette en 1963 :

  

     Il en est de même, pour ce dernier ouvrage de Christian Grenier Aïo, Terre invisible (Hatier Paris 1973)

  

     Pour en savoir plus sur ces ouvrages, prière de consulter l'article :


     Pas mal n'est-ce pas donc, cette inspiration continuelle, relative à cette étrange Terre bis !!!

     Mais tout cela serait pour nous, de la pure imagination, si nous n'étions pas tombés, en Février 1996, sur l'œuvre empreinte d'un ésotérisme hautement puissant, car il s'agit d'un message arrivé par "channeling", procédé que refusent d'admettre évidemment, les biens-pensants et la plupart des rationalistes endurcis.

     Le texte qui suit est tiré du livre "Enseignements Choisis" de Ramtha, aux Editions du Roseau (2 e trim. 1991) ISBN :2-9200083-51-1 :

  

     Mais, voyons rapidement quelques passages des pages 84 et 85 :

     "Dans une explosion d'énergie spectaculaire les soleils donnèrent naissance aux planètes. Les planètes, grâce â la fission explosive, tournèrent dans une orbite qui s'éloignait des soleils et se refroidirent graduellement. Plus elles tournaient et se refroidissaient, plus elles se creusaient de l'intérieur par la force centrifuge qui poussait tout ce qui se trouvait en leur centre vers l'extérieur
  Les dieux créèrent la première planète habitable de votre système solaire. Elle fut appelée Mélina. Ce fut la première planète née de votre soleil. Elle vient du processus naturel de la Lumière donnant naissance à matière. Sur cette planète, les dieux s'amusèrent à créer des formes de lumière. (A ce stade, chacun de vous est encore un dieu unique, indivisé sans sexe). Lorsqu'à cause de leur esprit compétitif les dieux eurent détruit Mélina, (dont les vestiges gravitent autour de Saturne), plusieurs s'en allèrent aux confins de votre système solaire et y demeurèrent. D'autres se rendirent sur une planète située de l'autre côté de votre soleil, en ligne directe avec Terre, une planète que vos scientifiques découvriront avant la fin de ce siècle.(Il existe donc une autre planète dont vous ne connaissez pas encore l'existence).
   Après la destruction de Mélina et la création d'autres planètes, votre Terre sortit du flanc de votre mère, fut projetée en orbite et se refroidit peu à peu dans sa rotation. Ensuite (nous parlons de milliards et de milliards d'années, donc d'un laps de temps difficilement mesurable), elle fut fécondée et prête à accueillir la vie. Après qu'elle se fut creusée en son centre et refroidie à sa surface, les dieux commencèrent à y installer leur demeure et â créer, à l'état embryonnaire, toute sa masse cellulaire...
"

    Fin de citation.

    Que dire donc de plus, après un tel cours magistral ( et ce n'est qu'une petite partie), sur la Cosmogonie de notre système solaire. Avouons cependant que ce n'est le genre d'information que l'on va lire dans nos médias qui ont pignon sur rue et qui sont si souvent pourtant, bien pressés de nous inonder de leurs nouvelles en forme de scoops attrayants.

    Notons par ailleurs que Ramtha affirme, en plus de l'existence effective d' une "sœur jumelle" à notre planète, le fait déjà vu plus haut, que notre Terre a, bel et bien, été "creusée en son centre par la force centrifuge", lors de sa création. Voir alors ci-dessus, les urls, des au moins, 80 articles d'ARTivision, qui nous entretiennent de cette "théorie de la Terre creuse".

     A vous de juger maintenant, toute étrange affaire .

z16) Quand, les amis d'outre espace d' Adamski, dès 1955, cassent le moule, concernant les notions d'adolescence et de longévité de l'être humain.


     Toujours dans ouvrage de Moutet , nous notons aux pages 96 et 95, (et nous n'avons pas tout inscrit) , ces paragraphes qui feraient palir d'étonnement nos meilleurs auteurs de science fiction :

  

     Nous notons d'abord qu'une planète quelconque possède une fréquence vibrationnelle, qui dépend de ses habitants, et que la Terre, elle, hélas, fonctionne sur une basse fréquence, qui freine son évolution tant physique que psychique.

     On note aussi, avec une grande attention ceci : " Comme vous avez pu le voir, nous ne vieillissons ni en apparence ni en sentiment. C'est parce que nous portons avec nous, dans chaque jour nouveau , la somme des leçons bien apprises et que nous rejetons tout ce qui est démontré stérile. En laissant passer en nous les expressions toujours nouvelles et toujours fraîches nous conservons cette jeunesse."

     Et il y a aussi, vers la fin :

" L'homme est son propre sculpteur travaillant avec des matériaux fournis par son Créateur."

     Pour le novice qui ignore cette affaire de fréquence, disons d'une manière générale, qu' il est écrit dans l'un de nos textes sacrés : "Au Commencement était le Verbe". Mais que signifie "le Verbe"?

     Pour celui qui applique une certaine démarche mystique dans ses recherches ( attitude qui est refusée par de nombreux scientifiques) , Tout ce qui existe dans l'univers, est parti de la pensée du Très Haut, de son verbe qui est la vibration première à la base de toute chose. Les Grands Maîtres (dont ARTivision se réclame souvent), disent tous, que, si les savants ont bien montré par exemple, que le son est formé d'un ensemble de vibrations, que l'on peut décomposer aisément, ils disent aussi que ces savants, ne vont tarder à découvrir que la pensée est aussi formée d'un ensemble de systèmes vibratoires très subtils, qui agit directement sur son environnement matériel, et matière qui est, somme toute, une condensation énergétique, donc aussi vibratoire.( Albert Einstein l'a démontré on le sait, avec sa célèbre formule E=MC2 )

     Autrement dit, ces Grands Maîtres affirment que tout vibre à différents niveaux dans l'univers. Si donc, il arrive que l'on prononce les mots de mort, de décrépitude, de déliquescence, etc.. l'on va ainsi créer un vortex vibratoire, où ces concepts seront efficients, et l'on va aussi, participerer à la structuration et à l' évolution de ce concept.

     Pour mieux saisir cette notion de vibration à une petite échelle, imaginons que quelqu'un va partir habiter dans un pays étranger et vivre au cœur même de ses ressortissants (et non pour y vivre à l'écart avec des gens de sa communauté habituelle). Alors ce quelq'un ne s'apercevra même pas qui parle, avec l'accent des autochtones, et c'est quelqu'un d'autre, venant d'ailleurs, qui lui fera remarquer ce fait. Ce qui s'est passé c'est que les éléments de son corps tout entier et surtout ses cordes vocales, sont entrés en résonance parfaite, avec niveau vibratoire du système dans lequel il a été plongé.

    Il en résulte que tout individu subit inéluctablement, avec tout ce qui vit également autour de lui,(les plantes, les amimaux) , les contraintes vibratoires du milieu dans lequel il évolue, et si le concept de dégénérescence ou de mort , y a été construit et admis comme infaillible, son être entier va l'assimiler, et, en fonction de sa notion du temps, entraîner aussi simple que cela.

     Mais rien n'est plus difficile que d'éradiquer de notre langage et de notre civilisation des concepts et des images qui ont été érigés et galvaudés depuis des lustres, surtout maintenant que les moyens de diffusion de l'information sont très multiples. Ce n'est donc pas demain la veille, que vos radios, télés, journaux, etc.. supprimeront de leurs expressions verbales et iconographiques les notions de mort, de décrépitude, de violence, de crimes etc...

     Mais parait-il, il nous reste un moyen simple d'agir (et le temps presse) sur cette situation en refusant d'accepter de regarder des films noirs et d'épouvante, de lire des romans noirs où règnent violence, crimes et exactions de toute nature, d'écouter de la musique qui déprime déjà les plantes, etc...alors et alors seulement, il vous sera peut-être possible de retrouver assez tôt, Paix et Sérénité, au sein d'un Âge d'Or retrouvé et qui est, rappelons le, celui qui régne au centre de cette planète" .

     Pour illustrer empiriquement, tout ce qui précède, jetons unbref coup d'œil sur la revue "Science & Vie Junior" n°4 de Mai 1989 :


qui en en page 56, nous présente ceci :



    Mais découvrons mieux, le texte en question :

Les images qui font mal.


Tous aux abris le petit écran est devenu fou.


    "Aux États-Unis, lorsque vous allumez votre poste de télé, vous vous préparez à absorber en moyenne 6 crimes à l'heure. Bravo les cadences ! Même si nous n'avons pas encore atteint ces sommets en France, nous sommes sur la " bonne " voie. II y a quelques mois, l'hebdomadaire Le point faisait le bilan d'une semaine ordinaire sur notre télévision à nous. Résultat : 670 meurtres, 848 bagarres, 27 scènes de tortures, 15 viols, 11 hold-up, etc. Et sans même tenir compte des images gratinées du journal de 20 heures.

    Est-ce la faute de la concurrence que se livrent les chaînes privées pour accrocher coûte que coûte le public ? Pour cela tous les moyens sont bons et surtout la vitesse et la violence qui, toutes deux, fascinent un public jeune. II n'y a qu'à observer les séries japonaises de dessins -si peu- animés qui ont envahi nos émissions du mercredi : la descendance de Goldorak est plutôt du genre surhomme sans peur et sans faiblesse. Et tintin pour le respect des autres.

    La télé peut être violente de différentes façons: par les images d'abord, scènes agressives et détails horribles, par le langage ou le son, hurlements de souffrance et dialogues choquants, par la rapidité du montage, par l'angoisse du suspense. II a la violence brutale du style Rambo, mais aussi la cruauté, la peur, les scènes répugnantes des films d'horreur. Quel est l'effet de ces spectacles ? Un défoulement libérateur de notre agressivité? Un rejet de la violence ?

    Ou une accoutumance provoquée par la banalisation de ces scènes, voire le désir d'imiter Rambo et les autres héros vengeurs à la gachette facile ? Aujourd'hui, les psychologues penchent malheureusement plutôt pour la seconde hypothèse.

    Pour lutter contre ce phénomène envahissant, les chaînes de télévision ont fini par se réunir en janvier. II en est ressorti une charte commune et la promesse de se montrer vigilant lorsque la chaîne produit ses propres téléfilms. Lorsque le film est acheté, les sociétés de programme sont prêtes à supprimer les scènes les plus impressionnantes, ou au moins à en avertir clairement les téléspectateurs.

    L'initiative de ces mesures revient à Antenne 2. De son côté, TF1 a décliné l'invitation. La chaîne ne se sent pas concernée par le problème. Exceptionnellement, elle se résoudra à indiquer un film violent en griffant l'image d'un petit triangle bleu, version moderne du carré blanc.

    Olivier Nauze "


    Et dire que nous étions en 1989 !! (Il y a 24 ans en 2013), Il faudrait actuellement au moins multiplier par 50, les chiffres cités en fonction de la multiplication des chaînes, de l'existence actuelle du cable, du Satellite, de la TNT etc.. Un journaliste curieux, comme ce Mr Olivier Nauze, pourrait certainement, un jour prochain , nous en dire bien plus...

    Quant on sait que l'effet d'imitation et celui de vouloir s'affirmer individuellement, sont latents chez l'humain, et compte tenu du contexte négatif qui nous environne, il n'est pas étonnant de découvrir régulièrement dans les médias tous ces faits violents perpétrés par des individus chaque jour un peu plus désaxés :

  


"Aux innocents les mains pleines" dit-on, mais aussi on dit : "Un homme averti en vaut deux". Alors enfin disons pour terminer : A bon entendeur salut ...

    Si les occidentaux si fiers de leur science empirique, refusent de parler de l'action de l'esprit sur son environnement, nous l'avons vu plus haut, et nous le repétons à dessein, les scientifiques russes ont acquis dans ce domaine, une avance considérable :

    En effet, vous avez lu, déjà plus haut, les révélations extraordinaires et incroyables, de la cosmonaute Marina Popovitch, et révélations placées à :


      Il est certain que Marina Popovitch, dont il convient de bien regarder la frimousse:


, n'a pas du tout envie de plaisanter, quand elle affirme, to de go, que les scientifiques russes estiment que "...le chaos émotionnel humain perturbe énormément la Terre, qui réagit de plus en plus violemment à cette saturation. Ce qui doit être porté à la connaissance des populations et doit absolument déclencher un changement radical de tous nos comportements."

      Mais elle dit aussi surtout :

"..Nous avons ainsi découvert que ce champ est un tissu éthérique chargé d’émotions. C’est pourquoi il est nécessaire de contrôler nos passions. Chacun de nous a le pouvoir d’affecter ce champ de manière positive ou négative. Toute la négativité exprimée, comme la haine et la peur, a une incidence directe sur l’état de la planète. La Terre réagit violemment à nos pensées et nos sentiments, et elle émet un type de rayonnement qui se répercute sur les modèles climatiques. Les éléments sont comme des anticorps planétaires.."

    Finalement, ceux qui préfèrent "jouer avec le feu", ne doivent pas s'étonner qu'un jour, "ils se brûlent bien plus que les doigts" .

    Tout cela pourtant très clair, a été mis systématiquement sous le boisseau et les médias actuels qui ont pignon sur rue et qui ont occulté péremptoirement cette information qui met en cause tout le fonctionnement intellectuel et commercial de notre société.

    Mais que ceux qui, très confiants dans culture approximative, préfèrent encore rire souscape, nous disent comment ils vont integré le fait suivant que nous présente pourtant depuis 1979 l'ouvrage suivant de notre ami Guy Tarade :

  


Et tiré des pages 142 et 143 on découvre ceci :



    Ce texte surprenant, est , où s'expriment, d'après Pierre Monnet, les extraterrestres du vaisseau spatial nommé SYLXTRA, qui stationne quelque part dans notre Système Solaire...

    De nouvelles îles qui devraient sortir de la mer, cela est plutôt rare n'est-ce pas !!!

    Mais, nous n'aurions certainement pas parlé de tout cela, si nous n'avions pas, ces temps-ci, reçu, les informations surprenantes suivantes :

    Octobre 2013.

    Une nouvelle île sur Terre.

    Le séisme meurtrier de magnitude 7,7 qui a secoué mardi le Pakistan a donné naissance à une nouvelle île. Les habitants du port de Gwadar, situé à 400 km au sud-ouest de l'épicentre, ont vu émerger cette nouvelle terre dans la mer d'Arabie à environ 600 mètres du rivage. «C'est vraiment très étrange et aussi un peu effrayant de voir subitement une chose de la sorte sortir de l'eau», a confié un habitant. Les habitants de Gwadar ont baptisé l'étrange amoncellement «Zalzala Koh», «la montagne du séisme» en français.

    Pour Gary Gibson, sismologue à l'université de Melbourne, il s'agirait d'un «volcan de boue», un monticule de sédiments poussé vers la surface sous la pression de gaz dégagés lors du séisme. Des scientifiques de l'Institut pakistanais d'océanographie se sont rendus sur l'île, qui mesure environ 200 mètres de long, 100 de large et 20 de hauteur. «Notre équipe a découvert des bulles qui remontaient à la surface...



Et, il a eu aussi ceci :

Jeudi 3 octobre 2013.
    "La NASA a publié une photo de la nouvelle ile ( appelée Zalzala Jazeera, ou une île du tremblement de terre) qui est née le 24 Septembre lors du tremblement de terre qui a frappé le Pakistan."

    Voir alors le site :




     Quelle coincidence, n'est-ce pas !! que cela se passe justement dans la région évoquée plus haut, dans le livre de Guy Tarade.

     A vous de juger...

        Décidément, cet Adamski si vilipendé, a pourtant l'art, de nous plonger, dans des situations toujours bien fantastiques et de haut niveau cosmique , Qu'en pensez-vous ?

        Mais voyons justement, ce que pense notre Grand Maître, quand il nous parle, de la faiblesse de notre notion de la longévité.

Q ue représente l'âge pour toi ?

As-tu peur de vieillir ?

Ou es-tu quelqu'un qui prend choses comme elles viennent

et qui sait et comprend que la fontaine de jouvence

se trouve dans sa conscience?

Si tu gardes un mental jeune, frais et alerte,

le vieillissement n'existe pas.

Si tu as beaucoup de centres d'intérêts dans la vie

et si tu jouis de la vie pleinement,

comment pourrais-tu jamais devenir vieux'?

Les humains se limitent eux-mêmes quand ils pensent qu'à soixante-dix ans,

ils ont atteint la plénitude de la vie.

Pour beaucoup d'âmes, ce peut être seulement le commencement,

l'éveil à la merveille qu'est la vie,

et en s'éveillant, elles commencent à l'aimer.

Bannis toute pensée de vieillesse !

C'est juste une "forme-pensée" universelle

qui est devenue si forte

qu'elle est comme une noix très dure, difficile à casser.

Commence dès maintenant à réajuster ta conception de l'âge.


Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 19 Juin, après adaptation d'ARTivision.

              Allez finalement voici encore un petit plus, pour la route, de notre Grand Maître, concernant ce qu'est la Vie, et ce qu'est aussi, notre aptitude à l'appréhender.

Tu commences à comprendre
le mystère et le merveilleux qui demeurent
dans la Vie éternelle
et dans la réalisation de ton Unité
avec le Très Haut , le Créateur de la vie.

Pas à pas, tu avances et t'élèves,
empli de Paix , Tranquilité et de Sérénité
prenant conscience que puisque tout repose entre Ses mains,

il est inutile de t'inquiéter.
C'est lorsque tu essaies de regarder trop loin devant toi
que la vie devient un réel fardeau
,
et que tu apportes peur, incertitude et même manque de foi
et de croyance à beaucoup d'âmes.

Deviens comme un petit enfant, libre et joyeux,
et la vie sera pour toi une continuelle source de délices.
Crois en la vie et vis-la pleinement !

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 1er Juillet, après adaptation d'ARTivision.


IV Conclusion provisoire, et prolongement révélateur inattendu .


     Ne pensez pas, que l'on a tout dit sur Adamski, après l'exploration de 42 paragraphes le concernant. On aurait pu aussi par exemple développer le fait que les vénusiens étaient végétatiens et qu'ils préféraient de loin écouter ce qu'il appellent "la musique des Sphères cosmiques" qui élève les vibrations, et que très peu d'humains peuvent percevoir.

     Mais nous avons reçu le 25/10/2013, de notre ami Daniel H ......., le texte fantastique suivant, qui confirme parfaitement les dires d'Adamski, et qui est placé à l'url :


qui est le résumé d'une conférence faite à Kailua-kona en Hawaï en Mai 2008, et placé tel que :
     Mais, il y a aussi le texte suivant, d'un prétendu ami galactique, reçu le 30/10/2013 de notre ami Jean-Philippe, et placé à :


     Nous allons ici présenter quelques paragraphes clefs de ces textes accompagnés de nos commentaires très ciblés en la circonstance....

     Commençons, si vous le voulez bien, par ceci du premier url :

     " Luis Fernando Mostajo Maertens est né à Cochabamba, en Bolivie, le 20 janvier 1964. Il est à la fois archéologue, architecte, artiste et musicien ; mais il est surtout connu pour avoir eu des contacts aussi bien avec des extraterrestres, notamment des Vénusiens, que des intraterrestres habitant les cités de Lumière de la Terre Creuse. ( Note n° 1 du Webmaster : S'agit-il seulement de l'ensemble des gigantesques cavernes qui existent dans la croute terrestre, ou vraiment du vide central tel que le décrit le Norvégien Olaf Jansen dans " The Smoky God". Voir notre article SmokyGod.html. )

     Ces contacts ont débuté lorsqu’il avait treize ans et se sont poursuivis, depuis lors, de manière quasiment ininterrompue. Il a été préparé pour devenir un instructeur, transmettre les techniques de développement interne, mental et spirituel qui lui ont été enseignées. Il a donné de nombreuses conférences dans la plupart des pays d’Amérique du Sud, mais aussi au Mexique, au Canada, aux États-Unis, en Espagne et même en Égypte. Il a également écrit et publié plusieurs livres,( Note n° 2 du Webmaster : Pour ceux qui maîtrisent l'espagnol se reporter déjà à Un livre de Luis Maertens. ) dans lesquels il décrit la nature de ses expériences avec ses Guides vénusiens et rapporte les grands messages d’éveil qu’ils lui ont transmis. Ils lui ont en effet demandé de devenir l’un de leurs porte-paroles auprès de notre humanité.

     Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus importants contactés de notre époque, car il est l’un des rares à avoir produit des preuves matérielles irréfutables de ses échanges avec d’authentiques membres de la Confédération des Planètes. ( Note n° 3 du Webmaster : Bien sûr, on aimerait connaître ces preuves irréfutables Sont-elles scientifiques, archéologiques, ou simplement photographiques ? )

     Selon Mostajo, les Vénusiens ont une base terrestre située sous le lac Titicaca, en Bolivie, dans un emplacement qui se trouve à proximité de l’antique cité de Tiahuanaco, où se dressent d’ailleurs, au milieu des ruines, les vestiges d’un très ancien calendrier de pierre vénusien.

     Tiahuanaco se trouvait jadis en bordure du lac et non dans le désert. Les Vénusiens y avaient permis le développement d’une extraordinaire civilisation solaire. Ils avaient en effet fondé jadis plusieurs colonies sur la Terre, dont il ne subsiste aujourd’hui que cette base située sous le lac Titicaca, où vivent également des descendants de rescapés du cataclysme atlantéen. ( Note n° 4 du Webmaster : C'est exactement ce que dit Elizabeth Klarer. Voir notre article exeptionnel : l'AffaireElizabethKLARER.html )

     Quant à la planète Vénus elle-même, dont on sait qu’elle est considérée par les scientifiques comme physiquement inhabitable en raison de son absence d’eau et de sa température élevée, elle abrite, selon Mostajo, une civilisation souterraine évoluée. ( Note n° 5 du Webmaster : Hélas c'est justement cela qu'Adamski n'a jamais révélé , et que plus haut, nous avons supposé, qu'il n'avait pas eu l'autorisation de dire. Nous avons donc anticipé avec bonheur, comme vous le voyez, ce propos. )

     Les Vénusiens possèdent comme nous des corps physiques, mais d’une densité vibratoire moindre, ce qui leur permet de se matérialiser ou de se dématérialiser très facilement et de s’adapter sans difficulté aux vibrations terrestres. ( Note n° 6 du Webmaster : Là... , Adamski , est surclassé largement, car il n'a jamais non plus, à notre connaissance parlé, de vénusiens pouvant se matérialiser ou se dématérialiser à volonté , bien qu'il ait affirmé, qu'une planète quelconque possède une fréquence vibrationnelle, qui dépend de ses habitants, et que la Terre, elle, hélas, fonctionne sur une basse fréquence, qui freine son évolution tant physique que psychique , et aussi que, " L'homme est son propre sculpteur travaillant avec des matériaux fournis par son Créateur."

     Cette affaire d'entités qui peuvent se matérialiser ou l'inverse est parfaitement présentée dans l'admirable et modeste film intitulé "L' œil des étoiles", que nous avons eu le privilège de revoir en 2009 dans les Caraïbes sur le Cable :


     Fin de la note n° 6, et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


     À la demande des Maîtres de la Terre intérieure et des Guides vénusiens, Mostajo s’est rendu sur différents sites qui abritent des points de passage vers la Terre creuse, tels que le Mont Shasta en Californie, le volcan Moai à Hawaii, l’antique cité Maya de Copan au Honduras, le Macchupicchu au Pérou, Samaipata en Amazonie bolivienne, le mont Bugarach dans les Pyrénées françaises, Monserrat en Espagne, ainsi que certains sites de l’ancienne Égypte. Il a ensuite été autorisé à rejoindre le Temple des Sept Rayons, situé sous le lac Wiñaymarka qui est le nom donné à la partie sud du Titicaca. C’est dans ce lieu que résident actuellement les Guides de la Fraternité Blanche. Mostajo les y a rencontrés et y a reçu plusieurs initiations....

     Les Vénusiens font partie de la Confédération des Planètes. Selon eux, l'Univers entier est de l’Énergie Pure et cette Énergie agit de manière dynamique sur toutes les étoiles de la galaxie, qui se transfèrent continuellement de l’information.( Note n° 7 du Webmaster : C'est justement cette Energie pure et intelligente, non admise dans nos Universités et nos écoles, qu'ARTivision, nomme, faute de mieux, " Le Très Haut".

     Fin de la note n° 7 et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens
).


     Ils pensent que la Terre, telle que nous la connaissons, n’a pas terminé son évolution. Elle est toujours en transformation. Ils ont, depuis des milliers d’années, instauré un Grand Plan d'assistance et d'aide à notre humanité. Ils sont actuellement présents parmi nous pour établir un contact, parce que cela fait partie de leur programme d'assistance. Ils pensent que nous devons prendre part à la transformation de la Terre et jouer un rôle dans les changements qui vont se produire. L’Énergie qui parvient jusqu’à nous provient du Soleil. Pendant des milliers d'années, elle s’est concentrée dans les montagnes mythiques du Tibet, principalement dans la région du lac Manasarovar. Mais, après la seconde guerre mondiale, un transfert s’est produit vers les Amériques. Et c’est une région située au sud du lac Titicaca qui est devenue le principal réceptacle du magnétisme cosmique.

      Plusieurs explorateurs essaient en ce moment de localiser et de découvrir son emplacement exact. Mais d’autres civilisations que les civilisations Incas ont été inspirées par la culture solaire vénusienne. En Amérique du Nord, les Apaches sont des héritiers directs des Guides vénusiens. Malgré la réticence de certains gardiens de cette connaissance ancestrale, les informations qu'ils détiennent vont commencer à circuler, car elles peuvent et doivent désormais être comprises par le plus grand nombre possible de Terriens. " ( Note n° 8 du Webmaster : A propos des Indiens d'Amérique que les "pionniers", venus d'Europe, qualifiaient à l'époque de "sauvages", pour mieux justifier leur massacre, voici ce que ne nous avons transcrit dans notre article très révolutionnaire :


" Les gens du peuple intérieur.

      Le peuple de l'intérieur, était très cool avec moi en me montrant complètement ce qui m'environnait et ne voilaient absolument rien. Ils demandent toujours son autorisation à la Nature, quand il veulent la modifier. Ils demandent la permission aux plantes avant de les consommer ou de les abattre. ils demandent à la Terre-Mère son autorisation avant de construire là-dessus, et de faire la construction en fonction de la loi qui gère la configuration du terrain afin que cette construction s'adapte le mieux leur environnement. C'est une pratique similaire à celle des Indiens d'Amérique. Il cherche donc à tout moment à préserver un état d'harmonie et à vouloir ne faire qu'UN avec la Nature. Ils sont spirituellement plus avancés que les habitants de la surface, et ont beaucoup de respect pour la Terre-Mère. "

     Ce retour à la Nature pour chasser les agressivités, qui nous envahissent de plus en plus ces temps-ci, est-ce tout à fait, ce que préconise notre article lancé le 28/06/2012 , avec l'admirable concours des Beatles et article placé à :


     Comme quoi sur ARTivision , rien n'arrive par hasard, et les choses apparaîssent ou réapparaîsent juste au moment voulu.

     Mais, voici encore un texte, tiré des pages 205 et 206 du tome 4 du livre intitulé "Partenaire avec le Divin", de l'entité nommée Kryeon publié dès 1998 aux Editions Ariane du Canada.


      N'oublions pas que la devise des "visages pâles" , comme les nommaient autrefois, les autochtones amérindiens, était : "Un bon indien est un indien mort".

     Mais pendant que nous y sommes, donnons aussi quelques courtes informations sur les indiens Hopis de l'actuel Arizona, et infos tirées de l'ouvrage remarquable intitulé "Nos pensées créent le monde", de la journaliste scientifique Martine Castello et du polytechnicien Vahé Zartarian publié aux Editions R.Laffont dans la collection Nouvelles énigmes:

  

     Et nous lisons page 23 :

"Les Hopis, ont du temps une conception qui diffère radicalement de la nôtre.

    Ainsi ils n'ont aucune notion d'un temps s'écoulant de manière linéaire et continue, et entraînant dans sa course tous les objet de l'univers, du passé au futur à travers le présent. Leur langage même est dépourvu de tout mot, expression, tournure grammaticale, conjugaison, ou quoi que ce soit d'autre faisant référence explicitement ou implicitement à ce que nous appelons le temps, ni au passé, présent et futur, ni à la durée, ni encore au mouvement (qui serait conçu comme déplacement et pas comme un processus de transformation globale). Pourtant la langue hopi est extrêmement riche et permet de rendre compte de tous les phénomènes observables dans l'Univers. Cela signifie donc qu'ils font de la réalité un découpage complètement différent du notre dont découlent nos divergences sur le temps.... les Hopis eux, voient le monde non pas en termes d'objets comme nous le faisons, mais en termes d'événements... ces événements appartiennent à deux catégories, "les manisfestés" et les "non-manifestés"....
"

    Curieux ceci, n'est-ce pas ? Si vous voulez en savoir plus sur les Hopis, précipitez-vous sur l'ouvrage en question indiqué ci-dessus, et vous y découvrirez , bien d'autres choses intéressantes.

     Ces Hopis, ont-ils pu élaborer un tel système, sans recevoir une initiation, venue des dieux ancestraux (peut-être des vénusiens dont il est question, plus haut), et dont parlent la plupart des mythologies ?

     A vous de juger, documents à l'appui...

     Tout cela pour démontrer que ce que l'on croit être La Vérité, connue dans un temps, n'est qu'une copie d'une autre vérité plus traditionnelle, qui nous vient des temps anciens. La Théorie Unitaire de la Connaissance prônée actuellement par certains chercheurs et leurs calculs et démonstrations s'y rapportant, ne peuvent que nous mettre l'eau à la bouche et nous aiguiller sur des sentiers toujours plus énigmatiques...

     Fin de la note n° 8 et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


     ....Pendant ce temps, j’ai reçu télépathiquement une multitude d’informations. Les Guides m’ont annoncé qu’ils désiraient déclencher une nouvelle phase dans le processus de préparation de l’humanité à une rencontre physique avec eux – non pas parce qu'ils sont meilleurs que nous, mais parce que les champs d’énergies dans lesquels ils se déplacent sont différents des nôtres et qu’un ajustement est nécessaire. Ils ont expliqué qu’il nous fallait absolument élever nos vibrations spirituelles, que ce n’est qu’ainsi que nous pourrions nous préparer physiquement à vivre une nouvelle vie et à expérimenter une nouvelle civilisation. " ( Note n° 9 du Webmaster : C'est exactement ce que dit Adamski au paragraphe vu plus haut z) tel que :

      ..quand un nombre d'hommes suffisant, réalisera ce qu'ils sont et qu'avec tout leur cœur ils désireront changer en abandonnant leurs activités personnelles et leur désir de briller l'un par rapport à l'autre, que le changement s'effectuera.

     - Aucune personne, aucune nation, aucune partie n'est seule à blâmer pour les conditions qui passèrent devant mes yeux, de même aucun fragment de civilisation ne fait quoi que ce soit pour les changer. La responsabilité gît dans chaque personne, et qui peut, par la force, en changer une autre ? Un esclavage qui est le résultat de siècles d'incompréhension, de divisions et de désirs personnels pour le pouvoir, est difficile à briser
.

Surprenant n'est-ce pas !!! A vous de juger ....

     Fin de la note n° 9 , et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


     - Ils nous ont également suggéré d’arrêter de manger de la viande et de commencer sans attendre à pratiquer un régime entièrement végétarien. C’est, selon eux, une condition indispensable à l’élévation de notre niveau vibratoire. Et cette condition doit impérativement être remplie par un très grand nombre d’êtres humains avant qu’ils ne puissent descendre et établir un contact avec l’ensemble de l’humanité.( Note n° 10 du Webmaster : Voilà ce qui ne va pas plaire du tout aux bouchers et consorts qui commercialisent la chair des animaux. Mais lisez aussi ce que nous dit Adamski, à ce sujet à la page 119, du livre de Moutet , déjà présenté plus haut :


     Quelle sacrée imagination, qu'avait cet Adamski !! Et, nous l'avons déjà dit, il aurait mieux fait d'écrire des ouvrages de Science-Fiction n'est-ce pas !!!, et ouvrages qui lui rapporteraient assurément autant de célébrité et de fortune, que l'auteur des romans d'espionnage SAS , qui vient de quitter ce monde.

     Fin de la note n° 10 et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


     Les Guides affirment que le principal obstacle pour l'être humain est la peur de l'inconnu. Par conséquent, ils nous demandent d’apprendre à contrôler nos peurs, nos émotions, afin qu’un contact extraterrestre direct avec une partie importante de la population planétaire devienne possible.

     ( Note n° 11 du Webmaster : Peut-être est-il bon ici de rappeler, ces paroles, vues plus haut d'un Grand Maître :

         " Les pensées enracinées dans la Peur produisent une énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse".

     Par contre à l'inverse, on note à nouveau que : - Les pensées enracinées dans l'Amour produisent une énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit...

     Et pour les détracteurs irréductibles et autres mécréants zététiques , rappelons ici de même, ces quelques bribes d'un texte du collectif Soria qui semble traiter de ce sujet. Mais paradoxallement, nous invitons les lecteurs sensibles à bien atttacher leur ceinture, car il risque d'y avoir de fortes turbulences :

La Vie est douceur.


       L'Univers entier vit dans la douceur du coeur du  Père/Mère créateur originel.

       La douceur, état d'être, parle de l'amour de soi, de l'autre, de la différence, du mouvement. La Vie sait qui elle est. Elle ne cherche aucune démonstration de son état d'être.

       L'expérience dans la Vie vise avant tout à étendre la connaissance et à y mettre une forme. La Vie EST et sera toujours.

       L'expérience est mouvement. Celui-ci ouvre et ferme des mécanismes de pensée. Afin de passer de l'état de connaissance innée à celui de connaissance expérientielle, le Père/Mère originel a mis à votre disposition deux moteurs de mouvement :1'amour et la douceur.

       L'amour sera toujours le ferment et le garant du mouvement ascensionnel; la douceur, quant à elle, lui servira de cocon. Les sentiments contraires à ces deux moteurs ouvrent le chemin de la chute de l'intention. Le jour où un être s'installe dans la peur, les portes ascensionnelles se ferment et celles du non-être l'attirent forcément dans les basses fréquences.

       Je ne réfère pas ici au Mouvement descendant, mais bien à la trajectoire des basses fréquences dessinée par des sentiments peu élevés. Il y a une grande différence entre les deux. Car, n'en doutez pas, le Mouvement descendant offre également une voie ascensionnelle vers l'élévation de la conscience.

      Vous pouvez expérimenter l'éthérisation ou la densification de l'Esprit. Toutefois, ces deux états n'ont rien à voir avec l'installation au sein des basses fréquences induites par la peur, le doute, la colère, 1'incompréhension, la convoitise, le vol, etc.

       Actuellement, le gouvernement mondial cherche, par tous les moyens possibles et imaginables, à vous garder dans la cristallisation des basses fréquences. La présente technologie à votre disposition vise ce maintien hors de l'état ascensionnel. Le recours volontaire aux basses fréquences crée un vortex d'aspiration qui vous éloigne de l'état d'Etre. C'est là le moteur subtil d'une forme de criminologie. Cette action diflére des autres et, pourtant, elle en fait tout autant partie.

       À cela j'ajoute que nous, de ce côté du voile, y intégrons 1a vaccination, l'émission de basses fréquences, les engrais chimiques, le mensonge politique, la privation subtile du choix, la mainmise sur l'argent, la drogue, la sexualité à outrance par l'infusion d'images montrant des corps d'hommes et de femmes dénudés (allusion faite à la suite de l'usage provocant à but lucratit) et l'éducation trompeuse de la population humaine.

Rien de plus criminiel que d'éloigner
volontairement un être de sa source divine.


       Je poursuis en précisant ceci : Lorsqu'un groupe d'individus cherche à imposer sa volonté a un autre, 11 entre dans l'état de criminologie subtile. Quand il cache les visites de frères et sœurs des étoiles, l'amplitude des activités nucléaires, l'emploi d'armes chimiques, cela relève purement d'un acte de cruauté envers l'humanité urantienne (Note du webmaster: Urantia-Gaïa représente la Terre), et universelle.

      Aujourd'hui vous cherchez à reprendre vos droits. Nous en sommes heureux. Dans ce fragile équilibre tout neuf, nous nous devons de vous informer d'une réalité douloureuse afin de susciter une impulsion qui vous incitera à réutiliser le moteur de l'amour et le cocon de 1a douceur. En les pénétrant et en vous y installant de nouveau, vous vous autorisez a glisser sur le moteur ascensionnel.

La douceur n'est en aucun cas un état de mièvrerie,
d'endormissement de la conscience. Elle reste une voie d'éveil
et de guérison du corps communautaire comme de la structure corps /âme/esprit.

      Retrouver la douceur permet une expansion de vos corps et la remise en mouvement de la pensée. L'état actuel de votre vie physique n'est que crispation permanente, celle de la conscience et celle de votre fluidité et de votre chimie intérieure. D'où l'excès de maladies.

      Jamais cette humanité ne fut placée devant une telle profusion et une telle croissance rapide de maladies, et cela n'est pas fini! Tant que n'émergera pas la volonté de voir cesser l'émission de basses fréquences et le despotisme général, vous ne retrouverez pas 1'état normal d'évolution dans un monde densifié.

      Cette planète fait face à un grave état maladif. Cela laisse suggérer une attaque vitale du vaisseau urantien. En mentionnant l'arrivée des Médecins du Ciel, je soulignais bien sur l'état de votre vaisseau spatial. Un médecin du Ciel possède une vaste palette d'interventions applicables en vue de favoriser le rétablissement de la santé et de l'harmonie de cette planète.

      La première intervention fait appel à un rayon de couleur rose, qui assure de colmater les brèches ouvertes dans la sphère affective de l'humanité résidentielle....

      ....Vous n'êtes pas des esclaves; affranchissez-vous de ces liens grotesques de la dépendance affective. Néanmoins, nous ne souhaitons pas vous voir devenir des entités dépourvues de sentiments. Si tel était le but recherché, vous connaîtriez un état monstrueux de robotisation, vous seriez déshumanisés.

      L'humain établi navigue dans les sentiments, soit dans l'amour et la douceur. Les grands Maîtres instructeurs tels Bouddha, Jésus, Kutumi [ou Koot(-)Hunui], Mahomet et tous les autres ont émané, de tout temps, l'amour et la douceur d'être, la simplicité étant une autre émanation de douceur.

      La violence, le bruit sont des vexations pour l'esprit et l'âme. justement, si vous osez regarder autour de vous sans jugement, vous constaterez que votre esprit subit un véritable matraquage par toutes les sources d'information d'origine terrestre. Les médias se font les vecteurs de ces images de violence et de bruit inimaginable.

      Vous voici désormais au centre d'une dissonance, tant intérieure qu'extérieure, qui ferme vos portes ascensionnelles et garde en place votre gouvernement obscur. En réinvestissant le moteur de la douceur, les femmes et les hommes, les uns après les autres, vous vous écarterez naturellement de ces sources d'éloignement de votre état originel divin.

      Je ne veux pas vous priver d'une technologie, mais réfléchissez : Si vous refusez la violence et ses dérives, appuyez donc ce refus par des actes! Vous verrez alors apparaître la technologie de vos frères et sœurs des étoiles centrés, quant à eux, sur l'Amour divin. Je cherche ici à vous faire comprendre que votre technologie actuelle en est au stade de la préhistoire par rapport à ce qui survient pour le bien de cette humanité et de la Vie universelle....

     Fin de citation .

     Extrait de l'ouvrage Soria "Réalisation Solaire" Tome VI Ariane Sept 2005.

     Fin de la note n° 11 , et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


     Durant ce processus de préparation, les Guides ont mis à ma disposition différents outils. Aussi étrange que cela puisse vous sembler, le plus merveilleux des cadeaux qu’ils m’ont offert est mon propre Nom, mon Nom cosmique qui est mon unique véritable Nom. Ils m’ont expliqué que tous les êtres vivants dans l'univers disposent de cette clé unique que nul autre que vous ne peut s’approprier. C’est votre Nom cosmique qui est en même temps le sésame de l’immortalité de votre âme. Lorsque vous commencez à travailler avec cette clé, tout devient magique : vos mémoires cellulaires commencent à s’éveiller, vous vous souvenez de qui vous êtes, vous vous souvenez d’où vous venez, vous vous souvenez de ce qu’est votre mission présente, et vous savez où vous devez aller dans le futur… Tout s’éclaire, tout s’organise et tout se met en place de la meilleure des manières possibles pour vous-même et pour votre âme.

     Durant l’une de mes expériences avec les Guides, ils m'ont demandé d'étendre mes mains. Lorsque je l'ai fait, un vaisseau est apparu juste au-dessus de moi. Il m'a envoyé une sorte d’énergie condensée qui est descendue dans mes mains et qui s’est matérialisée sous la forme physique de deux pyramides.

     Une force inconnue a pénétré à l'intérieur de mon corps, à quelques centimètres au-dessus du thymus, là où se trouve le terminal de nos nerfs radiaux qui permet à l'organisme d’assimiler l'énergie. Ils m'ont expliqué que cet outil n’est pas uniquement destiné aux êtres spirituels qui œuvrent en faveur du changement, mais qu’il a également été transmis à la Terre pour l’aider à se transformer...

     Les Guides extraterrestres ont donné à certains d’entre nous ces outils pour nous permettre d'éveiller notre sixième sens et d’ouvrir nos yeux spirituels sur les dimensions supérieures. Ainsi, au bout de trois ans, je me suis familiarisé avec l'ensemble de leur flotte. Je connais maintenant chacun de leurs vaisseaux, et ce qu’il m’a été donné de voir, tous ceux qui m’accompagnaient en ont également été témoins.

     L’un de leurs vaisseaux avait pour mission de m’ouvrir une porte dimensionnelle qu’ils nomment "porte de transfert". Ces portes concentrent de l’énergie lumineuse sur les individus et provoquent une accélération de leurs vibrations, ce qui a pour effet de dématérialiser les molécules de leur corps afin qu’ils puissent se projeter à l'endroit où ils sont attendus. Ce n'est pas de la science-fiction. Des scientifiques russes ont d’ailleurs déjà découvert ce procédé et ils essayent en ce moment de développer une machine à téléporter. Aux États-Unis, l’expérience de Philadelphie a déjà permis de faire disparaître un bateau entier avec tout son équipage pour le faire réapparaître ailleurs un peu plus tard. Mais comme les Américains ne maîtrisent pas cette technologie, on a frôlé la catastrophe.

( Note n° 12 du Webmaster : Les épisodes de matérialisations des astronautes de Star Trek sur le sol d'une planète, n'étaient comme on le voit, des vues de l'esprit, mais sans doute des inductions intellectuelles venues des venusiens ou autres Maîtres du Cosmos. En ce qui concerne l'experience de Philadelphie votre notre article: :


     Fin de la note n° 12 , et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


L'expérience de Philadelphie (parfois désignée sous le nom de Project Rainbow) est une expérience militaire secrète de la marine américaine qui eut lieu dans les chantiers navals de Philadelphie en octobre 1943. Elle consista à rendre invisible pendant un bref moment le destroyer USS Eldridge. Selon un survivant de l'expérience, ce navire fut rendu invisible puis téléporté aller-retour entre Philadelphie et Norfolk (Virginie). Mais l'expérience ne se déroula pas comme prévu : certains membres d'équipage devinrent fous, d'autres disparurent ou fusionnèrent avec la coque du bateau lors de sa dématérialisation. Ces conséquences inattendues ont, semble-t-il, convaincu la Marine américaine d'abandonner le projet. Mais rien ne permet aujourd’hui d’affirmer que cet abandon ait été définitif.


     Les Guides de Vénus savent que l'être humain, depuis sa naissance, apprend par imitation. Ainsi, ceux qui entrent en contact avec une civilisation différente qui est beaucoup plus évoluée que la nôtre – qui est allée au-delà de la guerre, de la maladie, de la souffrance et de la pénurie – peuvent commencer à comprendre que cette civilisation avancée repose sur un concept plus élevé de la vie, et ils peuvent le partager avec d'autres personnes dans les endroits où ils vivent. Chacun peut aider des personnes qui ensuite en aideront d'autres, et c’est ainsi que les mentalités peu à peu évoluent. Certains croient encore qu'un immense vaisseau va descendre du ciel et comme par magie tout changer pour nous. Non. C'est l'être humain qui doit assumer la responsabilité du changement.. C’est maintenant que nous devons complètement prendre en charge notre destin...( Note n° 12 du Webmaster : cette déclaration est très surprenante et probablement obsolète car les Maîtres affirment désormais qu'en Très Haut Lieu, ils ont reçu l'autorisation d'intervenir pour sauver cette planète Terre en péril

    Voici par exemple, de SaLuSa, le debut d'un texte important paru le 16 Sept 2011 à :


nous explique cela:

    " Nous vous rappelons que contrairement à votre cycle précédent, dans celui-ci, il nous fut accordé l'autorité d'intervenir d'une certaine manière ; sinon les forces des ténèbres auraient maintenant détruit la Terre et toute vie sur elle. Cette fois vous vous trouvez à la conclusion de vos expériences dans la dualité, et c'est pourquoi vous allez bientôt rencontrer vos ancêtres de la Terre Intérieure.En ce qui concerne votre niveau de conscience, vous avez suffisamment progressé pour renouveler votre lien avec eux et ensemble vous apprendrez davantage sur vos antécédents. Ce ne sera pas entièrement nouveau pour vous tous, car des contacts avec eux ont été établis de temps en temps avec ceux qui se sont retrouvés pénétrer dans la Terre Intérieure. Les plus notables d'entre eux furent l'amiral Byrd et le colonel Faye Billie Woodard dont les expériences sont bien documentées."

Fin de citation.

     Fin de la note n° 12 , et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


    ....Très rapidement, la nuit étoilée des Andes a commencé à se transformer en une vallée magique. Le ciel avait des formes multicolores. Juste à ma droite, un grand et très bel être s’est présenté à moi. Il m’a dit : ''Ne vous inquiétez pas. Vous êtes ici parce que l'heure est venue de vous montrer tout ce dont je vous ai parlé avant. Mon nom est E'tel. ( Note n° 13 du Webmaster : Nous sommes étonné par ce nom, car nous avons découvert quelque chose de semblable en Genèse Chap.XXXV vers.7, dans la bible d'Edourd DHORME de 1956, en la matière de ce pluriel étonnant : " Il bâtit un autel et il appela l'endroit " Dieu de Bethel " , car là s'étaient révélés à lui les Elohim alors qu'il fuyait devant son frère."

     Même son de cloche dans la Bible de 1985, d'André Chouraqui, qui écrit au même verset en Genèse Chap.XXXV vers.7 :

     "Il bâtit là un autel et crie au lieu: « Él de Béit-Él » oui, là, les Elohîms s’étaient découverts à lui dans sa fuite en face de son frère."

     Curieux n'est-ce pas ? E'tel ou Bethel ou Béit-Él, cela est voisin n'est-ce pas..., et l'on sait qu'au cours des siècles, les noms évoluent assurément !!!.

     Fin de la note n° 13 , et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


     Pendant le temps que vous passerez ici avec nous, nous allons vous donner de nouvelles informations sur votre future mission . Puis il a commencé à me parler de l’aspect étrange qu’avait le ciel au-dessus de nos têtes. Il m’a expliqué que cela provenait de la réaction des nuages qui entouraient Vénus au phénomène connu sous le nom de "pluie solaire". C'est ce qui produisait ce ciel multicolore. Sur la planète Terre, il y a quelque chose de similaire qu’on nomme aurore boréale. ( Note n° 14 du Webmaster : Là, cette allusion à l'aurore boréale , nous interpelle fortement, car nous ne pouvons savoir ici, si Luis Fernando Mostajo Maertens utilse ce terme en pensant à son origine ou simplement à son éclat. En effet, il nous importe ici, de signaler que le channel nommé kryeon., dans un texte intitué : La physique et la science, en date du vendredi 19 octobre 2007 sur le site anglais :


, nous déclare ceci :

     " Que connaissez-vous du soleil, sauf le fait qu'il éclaire et réchauffe la Terre ? Le soleil émet constamment ce que vous appelez "des vents solaires" en direction de la Terre (flux de particules chargées émis en permanence par le Soleil). C'est un débit continu de particules chargées (particules magnétiques). C'est l'information de la modulation constante du soleil qui est livrée à la grille magnétique de cette Terre, par les vents solaires. C'est ce qui crée les aurores boréales, polaires ou astrales. Le vent solaire qui arrive sur la grille magnétique de la planète crée sa propre inductance et vous fournit l'information de la modulation du soleil."


   Ce langage est exactement celui que diffusent les savants actuels ( voir le site :http://www.cieletespace.fr/node/5672, et cela s'oppose diamétralement, à ce que racontent Soria,Ramtha, SaLuSa, Dratzo, et beaucoup d'autres Maîtres de la connaissance, et surtout il y a , cette déclaration inouïe, qui se trouve dans les pages 193 et 194 de cet ouvrage extraordinaire intitulé "LE VOYAGE A SHAMBHALLA" par Anne et Daniel Meurois-Givaudan, publié en 1986, par les Editions Arista. On y trouve alors, ce passage à la fois, très significatif , et poétique en plus :

     "Votre terre est creuse, vous le savez, creuse comme le sont toutes les planètes du système solaire, aussi creuse qu'une noix sans ses cerneaux .
     Là également, vous attendent les prémices d'un avenir fabuleux ou plutôt d'un présent déjà bouillonnant en vous. Lorsque les sages disent aux hommes de chercher à l'intérieur d'eux mêmes, ils sont dans la vérité à tous les stades de compréhension. La Terre vous suggère en certaines contrées la grande flamme de son cœur. Elle la fait s'élancer vers le cieux comme le lotus flamboyant et tel un baiser d'union avec ce qui est en haut. Cette flamme ou plutôt ces flammes sont les aurores boréales ou australes. C'est la radiation cristalline du soleil intérieur enclos dans le grand être qui nous porte tous et qui jaillit par les pôles. C'est aussi une source vitale éthérique dont vous ne pouvez avoir idée. L'heure ne se présente pas encore d'éluder pour l'homme la totalité des mystères de l'Agartha et du continent central. Nous refusons de précipiter ce temps pour la sauvegarde de la majorité des consciences immatures. Vos gouvernements s'y refusent aussi, bien que partiellement informés, pour la sauvegarde de leur pouvoir."


      Nous attendons donc avec ferveur, les explications des spécialistes et fervents de Kryeon à ce sujet...

     Fin de la note n° 14 , et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


     Il a dit que leur vie sur Vénus est souterraine. Lorsqu'une civilisation est plus évoluée, elle ne construit plus au-dessus du sol, mais principalement en souterrain. Et il y a une explication à cela. Les civilisations les plus évoluées de notre univers sont installées aussi près que possible du noyau des planètes qui les abritent, au contact direct de l'énergie tellurique.


( Note n° 15 du Webmaster : Cette affaire de noyau d'une planète , nous interpelle souvereinement, car , Luis Fernando Mostajo Maertens, semble aligner son propos, sur celui des scientifiques actuels, qui placent au centre de la Terre un noyau de fer et de nikel :


     Autrement dit, ce Monsieur Mostajo Maertens (comme nous l'avons, si justement, supposé à la note n°1), semble ignorer que la Terre est vide à l'intérieur, et qu'en son centre existe un Soleil bien plus utile, qu'un noyau, qui y entretient Vies et Civilisations. Cela nous remet en mèmoire l'affaire Lacerta, décrite en détail, dans notre article :



A vous de juger...

     Malgré cette énorme réserve concernant la Terre creuse, que nous faisons à l'egard de Monsieur Mostajo Maertens, cela, ne nous empêche pas cependant, d'inscrire ici quelques autres révélations, qu'il a aussi exprimées, à la fin de son texte...

     ( Fin de la note n° 15 , et suite du texte concernant Luis Fernando Mostajo Maertens ).


     Toute la population des cités de l’intérieur a bénéficié des connaissances des Vénusiens et des avancées de leur civilisation. D’après ce qu’ils disent, notre monde est actuellement divisé en quatre régions. Lorsque les quatre régions s'uniront, elles formeront ce qu'on appelle la Chakana. La Chakana est la croix carrée andine. Elle s’obtient également en projetant sur une surface plane les 4 faces de la pyramide avec le socle. La pyramide est le symbole de l’éternité, et Wiñaymarka, dans le langage Aymara, veux dire "Ville Éternelle".

     Un an après mon voyage interdimensionnel et ma rencontre avec les Guides de Vénus, ils m’ont recontacté, mais, cette fois, cela c'est produit dans ma propre maison. Lorsque j'étais sur le point d’aller dormir, l'un des Anciens s’est présenté devant moi par projection holographique (voir le film " l'Oeil des étoiles" cité plus haut). La première chose que j'ai remarquée était la lumière qui sortait de ses yeux. Il m'a expliqué comment les yeux sont le miroir de l'âme. Juste après cela, je me suis rendu compte qu’il faisait partie des Aînés, mais avec des caractéristiques nordiques. Il avait des cheveux longs, droits et blancs, et une barbe très fine.

     Il s’est présenté sous le nom de Soromis, et il m’a simplement dit : ''La clé qui peut ouvrir la porte de votre conscience, c’est d’aimer Dieu au-dessus de tout et d’aimer les autres comme vous vous aimez vous-même.'' Ces paroles, pourtant déjà bien connues de milliards d’individus sur cette Terre, et que, bien sûr, je connaissais déjà moi-même, ont produit en moi un sentiment semblable à un tremblement de terre. Jamais je n’ai été bouleversé de la sorte. L'Aîné a ajouté : ''La vraie réalisation n’est pas très éloignée de vous. Elle est même très proche pour chacun d’entre vous si vous acceptez de vous diriger vers votre propre Lumière.''

     À ce moment là, j’ai enfin réalisé qu’il est impossible de comprendre le sens de ces paroles avec son mental ; on ne peut en percevoir le contenu qu’à travers le cœur. Les Anciens s’adressent à notre cœur, pas à notre esprit. Leur énergie, leurs pensées et leurs mots expriment un certain niveau vibratoire auquel vous accédez au-delà de ce que vous entendez. Ils éclairent votre compréhension.

     J'ai compris à cet instant que si Dieu est Amour, alors la seule façon de se connecter avec cette Source d’Amour c’est d’ouvrir son cœur et de donner soi-même son amour aux autres. Il n'y a aucun avancement possible sans service. Mais vous ne pouvez pas donner aux autres ce que vous n'êtes pas en mesure de trouver à l'intérieur de vous-mêmes. C'est pourquoi la première tâche de l’Homme est d’apprendre à s’aimer lui-même. Cependant, s'aimer soi-même ne veut pas dire s’examiner dans le miroir et se dire : ''WOW, que je suis beau ! Maintenant je peux sortir et aller à la rencontre des autres.'' La pratique de l’amour de soi consiste à apporter une nourriture adaptée à chaque plan de son développement – le plan physique, le plan émotionnel, le plan mental et le plan spirituel – . C’est ainsi que l’on devient un être complet.

     J'ai enfin compris que le véritable Amour n'est pas ce qui nous a été appris. Il n'est pas aveugle. Le véritable Amour est conscient et intelligent car il nous permet de donner aux autres exactement ce dont ils ont besoin. L'Aîné n’était pas là uniquement pour me dire cela, mais aussi pour m’inviter à m'intégrer au cercle lumineux de la Fraternité Blanche. Il m’a convié à me rendre dans la Terre intérieure afin que je puisse y découvrir l’Initiation Solaire.


     C'est à vous qu'il appartient désormais de juger ce genre de discours...

     
Venons en maintenant à quelques paragraphes très mystiques du texte de l'ami galactique, placés à :



     "J’appartiens à une race ancienne et je viens d’une constellation que vous ne pouvez actuellement percevoir que telle qu’elle existait il y a des millions d’années. Je vous parle d’un temps équivalent à vos années terrestres, afin de faciliter votre compréhension. En termes d’évolution, ce que nous avons vécu il y a 15 millions de vos années correspond à votre présent. Votre présent n’est d’ailleurs lui-même que le passé de votre existence future, tandis que votre passé actuel représente le futur d’un passé plus ancien, celui de vos lointaines origines.

     Pour mieux comprendre la relativité de ces notions, essayez d’imaginer la Terre comme si vous pouviez la voir depuis votre Soleil à l’aide d’un puissant télescope. Tout ce que vous pourriez alors y observer se serait déjà produit huit minutes auparavant, c’est-à-dire au commencement du laps de temps nécessaire à la lumière pour franchir la distance la séparant du Soleil et y transmettre une image. Supposons maintenant que vous fassiez la même observation non pas depuis votre Soleil, mais depuis une étoile située à deux cents années-lumière de votre planète. Tout ce que vous verriez serait en train de se produire il y a deux cents ans, à l’époque de Napoléon 1er.

     Les événements qui se déroulent à la surface de la Terre ne sont observables depuis la surface du Soleil que 8 minutes plus tard.

     Il existe ainsi dans l’univers des points virtuels d’où l’on peut observer tout ce qui s’est passé sur votre planète il y a des dizaines, des centaines, voire des millions d’années. De la même manière, il existe des points d’où, d’ici quelques dizaines, quelques centaines ou quelques millions d’années, on pourra vous voir en train de lire ces lignes et de recevoir les informations que je suis en ce moment même en train de vous transmettre et de partager avec vous. Imaginez maintenant votre conscience libérée de sa prison 3D. Vous pourriez alors vous projeter librement et en un instant jusqu’à n’importe lequel de ces points de l’univers, et vous obtiendriez ainsi accès à la totalité de l’information disponible dans l’ensemble de ces points par-delà l’illusion du temps. Car en réalité, le temps, tel que vous le percevez actuellement, n’existe pas....

     Votre vision tridimensionnelle est par principe limitée et ne pourra jamais vous donner accès qu’à une petite partie de l’information disponible dans l’univers. Par exemple, la planète Jupiter, qui est très volumineuse, finira par devenir une étoile semblable à votre Soleil, mais pour le moment, elle se contente de tourner autour de lui et vous savez exactement où elle en est de sa révolution ; vous connaissez sa trajectoire et sa position précise à tel ou tel instant. À l’inverse, si vous prenez le cas d’un électron qui tourne autour du noyau de son atome, il vous est impossible de situer sa position avec précision et vous devez vous limiter à une estimation en fonction d’un calcul de probabilité. Le mouvement d’un électron autour de son noyau obéit pourtant exactement aux mêmes lois que celui d’une planète autour de son étoile, mais vous êtes incapables de le connaître. C’est bien la preuve que la perception 3D est limitée et ne peut permettre d’accéder à la totalité de l’information disponible sur un objet ou sur un être, quels qu’ils soient et où qu’ils se trouvent.

     Voilà pourquoi la prochaine étape de votre évolution, la plus importante depuis la naissance de votre race sera d’accéder à la multidimensionnalité, c’est-à-dire à l’éternité et à la liberté par-delà l’illusion du temps. Même si cela demeure un peu obscur et abstrait pour vous, il faut vous préparer à ce grand saut quantique vers l’infini. Vous allez bientôt vous affranchir les chaînes de votre karma, et vos âmes libérées se reconnecteront alors naturellement à leur Famille de Lumière qui vit au-delà du temps dans l’univers infini.

     L’âme n’est pas localisée, c’est une onde émise depuis l’origine du monde, depuis ce que vous appelez le "big bang". Elle s’enroule en permanence sur elle-même et entre ainsi continuellement en résonance avec des êtres vivants, puis d’autres, et encore d’autres, tout cela en même temps ; c’est ainsi que vous êtes déjà, en ce moment même, en train de vivre votre futur et vos vies futures à travers un autre corps, alors que d’autres sont en train de prendre possession de votre présent.

     L’Âme obéit aux mêmes lois que les systèmes solaires et les galaxies : elles tournent sur elles-mêmes et enroulent dans leur mouvement d’autres âmes, d’autres systèmes et d’autres galaxies.

     Ce que vous appelez "voyance" ou "clairvoyance" n’est qu’une projection de l’onde qui correspond à l’âme d’un médium en un autre point de l’univers qui représente son futur. L’onde se connecte alors à l’Âme universelle d’où le cerveau du médium extrait les informations qu’il souhaite obtenir. L’Être que vous nommez Dieu, est Celui qui se trouve à l’origine et à la fin des émissions de d’ensemble de ces ondes extra-temporelles à travers les structures matricielles, ( rappelons sur ARTivision, nous le nommons : Le Très Haut) que vos scientifiques nomment "les trous noirs". Je ne puis vous en dire davantage à Son sujet, si ce n’est qu’Il est le seul à pouvoir réaliser l’Unité entre tous ces points de l’univers, parce qu’Il EST Lui-même cette Unité.

     Je suis venu sur la Terre pour analyser le niveau vibratoire de l’onde qui représente actuellement votre âme-groupe, et la rendre compatible avec celle des membres de la Grande Communauté. Notre race est encore totalement inconnue de votre humanité. Je ne puis tout vous expliquer à notre sujet. Je vous dirai simplement que nous pouvons vivre physiquement aussi longtemps que nos cellules nerveuses sont capables de se régénérer, c’est-à-dire en principe quelques centaines d’années terrestres, mais en fait autant de temps que nécessaire, grâce à la technologie de réplication des cellules que nous avons développée.

     Notre âme est immortelle comme la vôtre, et nous pouvons nous reproduire physiquement sans avoir besoin de nous accoupler. Nous savons comment créer un nouvel être biologique en fusionnant par la pensée avec l’aura d’une autre âme. Bien sûr, nos fonctions mentales sont très développées par rapport aux vôtres. C’est d’ailleurs pour cette raison que je peux voir vos auras et observer les trains d’ondes émises par vos formes-pensées ou celles de vos défunts, puisque, comme vous le savez, après avoir perdu leur corps physique, vos morts poursuivent leur existence sur d’autres plans auxquels nous avons nous-mêmes également accès et dans lesquels il nous arrive de nous rencontrer.

     Nous ne sommes donc pas hostiles envers vous, et nous n’allons évidemment pas vous attaquer ni chercher à vous nuire en quoi que ce soit, mais toutes les races extraterrestres ne sont pas pacifiques. Plus une race est émergente, plus elle est potentiellement belliqueuse, car les êtres n’échappent définitivement à leur atavisme guerrier qu’à partir d’un certain stade d’avancement spirituel.

     Nous sommes au contraire animés d’une profonde bienveillance à votre égard, et d’ailleurs votre peuple est protégé par les plus hautes instances de votre univers local au sein desquelles nous sommes représentés. Vous êtes protégés non seulement contre d’éventuelles agressions externes mais aussi contre toute possibilité d’auto-anéantissement. En cas de déclenchement d’une guerre nucléaire, vos missiles seraient immédiatement désactivés. Vos gouvernements le savent...

     ..La création est tout aussi mystérieuse de notre point de vue qu’elle l’est pour vous. La seule différence est que nous savons que tout provient d’un acte d’Amour du Créateur, et que tout retourne un jour jusqu’à la Source de cet Amour à travers un trou noir...

     Il va bientôt se passer quelque chose d’extraordinaire à la surface de votre Terre, mes bons amis ; vous pouvez en être certains. Et aucune manipulation d’aucun gouvernement ne pourra rien y changer. Je ne suis pas autorisé à vous révéler le détail des événements qui précéderont la transition de votre humanité vers le merveilleux avenir qui lui est prédestiné et son émergence au sein de notre grande Communauté.

     Je peux simplement vous dire que la grande Loi qui préside à l’évolution de notre Communauté est la Loi de l’Amour Universel."

     Fin de citation des passages de l'Ami galactique.


     Que dire de plus, après ces bribes d'un discours, ( et nous vous invitons vivement à lire tout le reste), si hautement mystico-théologique, et même semble-t-il, prophétique...

      Et que la Lumière éclaire enfin, cette humanité émergente..., comme Adamski, nous le suggérait si bien.

     Mais peut-être n'avez-vous pas bien retenu, cette phrase incroyable de cet Ami galactique : "..La création est tout aussi mystérieuse de notre point de vue qu’elle l’est pour vous ". Voilà donc une modestie notoire qui honore grandement cet ami galactique, car, alors qu'il a des siècles d'avance sur nous, dans la maitrise de certaines lois de l'Univers, il avoue pourtant ne pas tout comprendre du processus de création de cet Univers, et donc de la manière d'agir du Principe Primordial qu' ARTivision (nous l'avons déjà dit ) nomme, le Très Haut, et qui est nous le rappelons ici volontairement nié cathégoriquement par certains scientifiques dits aguerris, et aussi par d'autres intellectuels qui se disent dans le vent.

     Mais voici justement ce 05/11/2013, la parole souvereine d'un autre Grand Maître, et parole souvent mentionnée sur ce site :

A ccepte de faire UN avec toute vie !
Accepte de faire UN avec Le Très Haut !

Ne t'y dérobe pas timidement,
parce que tu ressens que tu n'es pas digne d'accepter son Unité
.
Ce sentiment d'indignité est ce qui sépare
les individus du Le Très Haut, leur créateur.

Pendant trop longtemps on a dit aux gens qu'ils étaient des misérables pécheurs
et qu'ils n'étaient pas dignes de marcher et de parler avec LUI.
Pendant trop longtemps ils se sont séparés de LUI
jusqu'à ne plus Le connaître, ne plus s'apercevoir qu'IL EST en eux.

Bannis pour toujours tous ces faux concepts de LUI.
IL EST amour. IL EST en toi.



Accepte avec joie et émerveillement son Unité.
Accepte-la comme un tout petit enfant
et ne perds pas temps et énergie à la comprendre avec ta tête.


Si tu essaies d'approcher cette vie intellectuellement,
tu perdras beaucoup de temps et manqueras d'en voir la simplicité
.


Les chemins du Très Haut sont simples ;
cesse de te les rendre compliqués !



La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 5 Novembre , après adaptation d'ARTivision.



      Et que celui qui sait lire, ce qui se dessine clairement entre ces lignes...s'interroge encore plus, sur tout cela...et cherche aussi, à en savoir plus...


V Quand ARTivision reçoit une missive très significative concernant, Vénus, les vénusiens et Adamski.
.

      Au début du pararagraphe IV nous avions écrit : " Ne pensez pas, que l'on a tout dit sur Adamski, après l'exploration de 42 paragraphes le concernant..."

      Le 1er Décembre 2013 , nous avons alors reçu la missive hautement sidérante suivante, d'une très aimable internaute :

De : Olivia
Envoyé : dimanche 1 décembre 2013 10:33
À : fred.idylle@orange.fr
Objet :Vénus

            Bonjour,

      Tout d’abord un grand merci pour votre travail et ce site si riche d’informations passionnantes. Le grand plus, ce sont les couleurs (c’est génial) !

      Le hasard a voulu que je tombe sur les écrits d’un fameux Michael X qui dit avoir été contacté par les Vénusiens. J’ai acheté l’un de ses ouvrages, "Venusian Health Magic / Venusian Secret Science !", et je dois dire, même si cela peut sembler naïf qu’il me parle énormément. Les informations (entre autres) sur l’alimentation, leur insigne et sa signification, « the diamond star » cachée au cœur de notre être, les Lifetrons et les techniques pour "les attirer" afin qu’ils restaurent notre corps sont incroyables. L’auteur, en tous les cas, semble d’une parfaite sincérité. Evidemment, je ne peux m’empêcher de faire un lien avec les techniques de Chine et d’Inde (Qi, prana…). J’ai découvert Adamski dont vous parlez beaucoup, bien après et je peux donc comparer les informations. Je suis en train de lire vos articles.

      Connaissez-vous ce "Michael X "?

      J’imagine, que vous connaissez déjà cette courte vidéo sur Vénus :

Vénus anomalies Vénus habitée :


      Ainsi que cet article :



      Bon voilà, joyeux dimanche et un grand salut à mon île de naissance !

            Bien fraternellement,

            Olivia.


Fin de missive.

      
Nous avons bien sûr, déjà remercié vivement, Olivia, pour sa superbe participation aux recherches d'ARTivision, et nous demandons vivement au novice, de prendre "un petit remontant", avant d'entrer dans les urls, présentés ci-dessus, car le moule orthodoxe, (véhiculé largement par les médias manipulés en Haut Lieu), va voler carrément en éclats, et qu'il est préférable de s'accrocher d'abord solidement aux murs les plus proches.

      Et à bon entendeur salut...

           Fred IDYLLE

     Article mis en page le 12/08/2013 , et revu le 13/08/2013 , et revu le 14/08/2013 , et revu le 15/08/2013 , et revu le 16/08/2013 , et revu le 17/08/2013 , et revu le 18/08/2013 , et revu le 18/08/2013 , et revu le 19/08/2013 , et revu le 20/08/2013 , et revu le 21/08/2013 , et revu le 23/08/2013 , et revu le 24/08/2013 , et revu le 25/08/2013 , et revu le 25/08/2013 , et revu le 26/08/2013 , et revu le 27/08/2013 , et revu le 28/08/2013 , et revu le 29/08/2013 , et revu le 30/08/2013 , et revu le 31/08/2013 , et revu le 01/09/2013 , et revu le 02/09/2013 , et revu le 03/09/2013 , et revu le 04/09/2013 , et revu le 06/09/2013 , et revu le 07/09/2013 , et revu le 08/09/2013 , et revu le 09/09/2013 , et revu le 10/09/2013 , et revu le 11/09/2013 , et revu le 12/09/2013 , et revu le 14/09/2013 , et revu le 15/09/2013 , et revu le 16/09/2013 , et revu le 17/09/2013 , et revu le 19/09/2013 , et revu le 20/09/2013 , et revu le 22/09/2013 , et revu le 25/09/2013 , et revu le 26/09/2013 , et revu le 27/09/2013 , et revu le 28/09/2013 , et revu le 29/09/2013 , et revu le 30/09/2013 , et revu le 01/10/2013 , et revu le 02/10/2013 , et revu le 03/10/2013 , et revu le 04/10/2013 , et revu le 05/10/2013 , et revu le 06/10/2013 , et revu le 06/10/2013 , et revu le 08/10/2013 , et revu le 09/10/2013 , et revu le 10/10/2013 , et revu le 11/10/2013 , et revu le 13/10/2013 , et revu le 16/10/2013 , et revu le 17/10/2013 , et revu le 18/10/2013 , et revu le 19/10/2013 . et revu le 20/10/2013 , et revu le 21/10/2013 , et revu le 23/10/2013 , et revu le 28/10/2013 , et revu le 31/10/2013 , et revu le 01/11/2013 , et revu le 02/11/2013 , et revu le 05/11/2013 , et revu le 02/12/2013 , et revu le 16/01/2014, et revu le 15/04/2014 , et revu le 07/05/2014, et revu le 16/11//2014.


Pour tout contact : fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil