Retour aux sources cosmiques
Consultations pour cet article :
ARTivision est un site ésotérique strictement personnel de :
Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avecARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site:



Quelques éléments conduisant à une redécouverte pragmatique
de la Source Originelle Cosmique .


I Introduction

    La découverte de structures architecturales indéniables sur la Lune, sur Mars, et même sur certains astéroïdes... (même si les conjurés officiels préfèrent encore en rire), nous aménent à penser que des entités nettement plus évoluées que nous, en ont été les Maîtres d'œuvres.

    Mais pour les internautes qui entrent pour la première fois dans ce site, illustrons ici ces propos par quelques images :

     En effet, nous continuerons, par exemple, à croire que nous sommes dans la bonne voie, tant que, ces messieurs les bien-pensants (qui s'évertuent à faire comme l'autruche), n'auront pas donné une explication claire et nette (l'illusion d'optique étant exclue ) sur le contenu de cette photo qui nous vient de l'espace, il y a dejà trente ans passés , à une époque où l'on ne se préoccupait pas trop de la vie extraterrestre.


     Cette image faite en 1976 par la sonde Viking et réferencée 76H593 / 17384, fut prise sur Mars et est tirée du fascicule américain intitulé "Unsusual Mars Surface Features "  de Vincent DiPietro, Gregory Molenaar, et Dr John Brandendurg. publié 1988 par Mars Resaearch P.O.   Box 284 GLENN DALE , MAYLAND 20769.

     Certains diront évidemment que cette image de Vincent DiPietro a été fignolée par le procédé du SPIT (Starburst Pixel Interleaving Technique), et qu'en réalité elle n'est pas aussi nette sur le terrain.

     C'est vrai, mais comparons voulez-vous tout cela, avec ce que nous montre, la sonde MARS Global Surveyor en 1997:

  

     Bravo donc aux tempêtes de sable et autres intempéries martiennes, de nous avoir en si peu de temps transformé un ouvrage visiblement archéologique, en de vulgaires motifs d'un relief très accidenté.

     Cependant ces virtuoses des agencements de structures topologiques auront bien du mal à traiter de la même manière cette photo near_20000501 placée à :

http://nssdc.gsfc.nasa.gov/planetary/mission/near/near_eros_3.html et avec un agrandissement d'environ 6 fois :



 


     Ils ne vont tout de même pas nous dire que cet artefact est venu là, sur Eros, par l'opération du Saint-Esprit, et que ce sont encore des intempéries qui l'ont modelé ? Ou encore que c'est une illusion d'optique ou un trucage informatique, car c'est bien là, la NASA, elle même, qui on le sait, nous a photographié en Octobre 2000, avec sa sonde Near, cette structure bizarre sur l'astéroïde Eros, où d'ailleurs cette sonde s'est posée au grand étonnement de chacun, car cet exploit, n'a été révélé qu'au dernier moment. Pourquoi tant de cachotteries de la part de la NASA ?

     En scrutant nos articles remue-ménage cosmique et lettre ouverte à Ciel&espace , où nous présentons de nombreuses autres photos d'Eros, on découvrira bien mieux encore...Mais alors pourquoi cette photo, pourtant très insolite, n'a t-elle, jamais fait la une, des revues spécialisées...?

     Mais, terminons voulez vous, ce survol élémentaire de bizarreries spatiales par ce que nous pourrions appeler l'affaire Jastrow-Rutherford. Voyez donc ces deux images :

 


     L'image de gauche, qui vient de l'Observatoire du Mont Wilson et remonte à plus de 40 ans à l'époque où personne ne se préoccupait de traces d'extraterrestres sur la Lune, est tirée de l'ouvrage très connu dans les milieux de l'Astronomie anglosaxone, intitulé "Red Giants and White Drarfs", de Robert JASTROW publié dès 1967 chez Harper and Row Publishers incorporeted. On la trouve aussi dans l'Edition anglaise rénovée de 1990 et dans l'ouvrage traduit en français "Des Astres , de la Vie et des hommes" du même auteur et paru aux Éditions du Seuil du début de 1971. A l'intérieur du cercle rouge, on découvre en effet le complexe très structuré de Rutherford, sur le bord du cratère Clavius de la Lune. On y voit bien une profusion des formes géométriques spéciales avec de nombreux blocs à angles droits. Tout cela ne laisse (selon nous, bien sûr), aucun doute sur, le caractère artificiel des structures que l'on y voit, et seuls les inconditionnels détracteurs, vont encore fourrer la tête sous le sable, pour ne rien y voir de particulier.

      La photo de droite, elle, correspond à ce que la sonde Clémentine a photographié en 1994, pour ce même cratère Rutherford sur le bord, nous l'avons dit, du grand cratère Clavius.

      Donc l'eau a depuis coulé sur les ponts, et les idées aussi. Et voila que donc, 40 ans plus tard, la NASA nous sort, pour le même cratère Rutherford, cette photo prise par la sonde la sonde Clémentine, qui n'a plus rien à voir avec la photo du Mont Wilson. On peut penser alors donc :

- Que soit les instruments de l'Observatoire de Wilson aux USA , ne valaient rien, et que ceux de Clémentine (dont les clichés sont en général plutôt flous) sont supers et on n'en parle plus.

- Que soit la NASA cache au plus haut niveau, une énorme vérité, qui si elle était dévoilée ferait chuter le dollar vertigineusement et bouleversait totalement les équilibres politiques et économiques, déjà fragiles de cette planète. ...A vous donc de juger tout cela, objectivement !!!

      Mais revenons à nos constructeurs cosmiques, et allons plus loin ...Il se pourrait même que ces entités, aient pu découvrir les rouages de la technique que l'on pourrait appeler, faute d'un terme approprié scientifiquement, la "télépathie", et qu'ils en usent pour nous transmettre des messages par l'intermédiaire de channels ( bien que certains détracteurs pensent que c'est le médium qui invente tout. Mais, même si 50 % seulement de ce qui va être révélé ci-dessous pouvait être vrai, il nous appartient de l'avoir sous la main, pour en apprécier les tenants et les aboutissants, qui pourraient bien se manifester dans un avenir très proche).

    Il n'y a pas si longtemps en effet, que nous avons inventé, par exemple, la télévision, et un visiteur du XVIIIe siècle, trouverait déjà cela magique, et à plus forte raison, un visiteur du Moyen-Age. Nous allons donc vous présenter des textes qui par leur caractère hors normes, s'insèrent dans ce concept magique, par rapport à nos possibilités techniques actuelles, tout en restant abordables dans un furtur proche.

     Nous devons cependant avertir les internautes que certains propos qui vont suivre, risquent de mettre vraiment mal à l'aise, certaines confréries ecclésiastiques et même paradoxalement les incroyants et agnostiques de tous bords. Quant à nous, notre rôle est seulement de vous faire savoir, que des textes hors normes de cette nature existent, même si l'on n'en parle jamais dans les médias qui ont pignon sur rue et pour cause...

     Le texte qui va suivre aurait pu faire sans problème un prolongement à notre article : rencontreinso.html (qui est déjà hélas trop long), et qu'il conviendrait de lire en priorité, si ce n'est pas déjà fait.

II La genèse de l' affaire.

    Alors attachez solidement vos ceintures, car il risque d'y avoir quelques turbulences, à l'altitude où l'on va circuler. Nous rappelons en passant, que le Webmaster de ce site n'appartient à aucun parti politique, aucun groupement, ne rentre dans aucun forum, ni aucun réseau, ne pratique aucune religion, et même ne participe à aucune association.

Extrait de la revue Ondes Vives N° 188 de Décembre 1981: Rubique OVNI.

ASTHAR SHERAN PARLE AU MONDE (Suite II.)

par Ashtar Sheran
(Entité transcendante qui prétend vivre en dehors de la Terre et qui dit aussi être le Commandant la flotte des hommes de l'Espace, qui occupent actuellement des bases établies à portée de notre planète).


     Aucun homme d'aucun Etat n'a, naturellement, l'intention de considérer son proche voisin comme son ennemi. Les citoyens d'un pays ne sont pas enclins à mener la guerre contre d'autres nations. La nécessité d'une guerre est toujours imposée aux citoyens comme un devoir : cette façon de faire est démoniaque et sans excuse. Les différends et les diversités d'opinion peuvent être réglés sans verser le sang. Chaque homme a le droit de vivre et d'exister sur cette Terre. La vie n'est pas une substance ou une énergie que l'on a à sa disposition, comme l'électricité ou les forces naturelles, pour être employée comme moyen de destruction. L'hostilité des hommes est entretenue par une suggestion des masses.

     L'armement militaire entre les Etats repose sur une illusion de puissance qui doit représenter la force et la supériorité des gouvernants. La conduite de toute l'humanité terrestre doit être réduite au même dénominateur, de même que tous les hommes. Les chefs parlent apparemment au nom du peuple, parce qu'ils sont supportés par le peuple, étant donné que ce dernier manque de puissance. Cependant la langue du peuple n'est pas en accord avec les paroles du gouvernement. La propagande suggestive s'occupe de faire croire au peuple que le gouvernement est de loin supérieur à l'intelligence et au savoir du peuple. Si le gouvernement prêche la haine contre une nation, alors le peuple doit être convaincu que cette demande représente la plus haute connaissance et la sagesse irréfutable des gouvernants qui pensent pour tout le peuple. I1 n'y a pas un Etat qui, sur cette Terre, ait apporté dans l'esprit de ses sujets une véritable connaissance de l'existence.

     Les nombreux et divers gouvernements ne s'occupent en aucune façon des problèmes métaphysiques ou universels, mais uniquement du développement de la technique qui est mise au service de la puissance de l'Etat.

     C'est tout à fait différent chez nous et chez les hommes qui habitent, d'autres planètes. Quand je parle de planète, je veux dire les planètes d'autres soleils.

     D'autres humanités ont aussi leurs gouvernements. Cependant, ceux-ci ne connaissent entre eux aucune hostilité, mais un travail commun constructif. Nous sommes d'avis que chaque Etat est tenu d'élever chaque homme à la plus haute connaissance. Chaque gouvernement est tenu de dire â chaque citoyen LA VÉRITÉ. I1 n'y a dans tout l'Univers aucun principe qui justifie de tromper quelqu'un ou de l'abuser.

     Chaque mensonge ou inexactitude passe à côté du but et conduit au néant.

     Chez nous, il y a pour chaque salaire une frontière maximale. Mais celle-ci est placée si haut qu'elle permet tout bien-être. Cependant, l'Etat puise spontanément tout ce qui se trouve au-delà de cette limite. Cette abondance ne sert pas à une défense quelconque, mais au développement positif dans tous les domaines qui nous rapprochent du but final. Ainsi, nous sommes élevés de telle manière que nous voyons dans l'Etat une représentation de Dieu. Cela n'a rien à voir avec une papauté. Nous rendons hommage au gouvernement, non pas comme représentant un pseudo-Dieu, mais nous savons que le gouvernement vise exactement à notre élévation vers le Bien, comme c'est le seul but du GRAND ESPRIT UNIVERSEL que vous appelez Dieu (Sur ARTivision nous préférons utiliser le terme Très Haut, pour éviter toute confusion avec les dieux mythologiques).

     Le gouvernement est pour le peuple l'objet d'une sainte religion. Mais pas comme le souhaite le communisme rouge. Avec la plus haute connaissance de l'âme humaine immortelle, le gouvernement a aussi la responsabilité, devant l'ESPRIT UNIVERSEL, de mener les hommes au Bien.

     Vos gouvernements supportent en partie les églises, mais favorisent, malgré cela, l'athéisme. On défend la tradition des guerres et on continue d'un façon insensée tous préparatifs à la destruction. Votre armement sur toute la Terre est une preuve visible d'un retardement spirituel qui est unique dans l'Univers. Plus les armes sont terribles et plus leurs inventeurs sont inconscients et ignorants. Plus la force est grande et plus l'esprit humain, qui en a besoin, est petit. La force extraordinaire de destruction témoigne d'une ignorance totale dans le domaine de la vie universelle. Il n'y a pas une seule guerre qui peut conduire l'humanité dans les sphères les plus évoluées du monde spirituel. Chaque homme doit seulement mener le combat pour se vaincre lui-même : combat qui le mène à renoncer au négatif. Chaque nation n'a besoin d'armement que pour ce combat héroïque qui réalise l'honnêteté de la science et de la politique.

     Dans votre science, il y a, il est vrai, des professeurs méritants et d'autres qui luttent contre les connaissances naturelles. Ces derniers sont des hommes façonnés par l'éducation qui a été donnée jusqu'à présent sur la Terre. Ils sont entachés par l'ignorance officielle qui enseigne de fausses philosophies et ils ne sont pas moins trompés que les ouvriers. Leur savoir est limité au secteur de leur activité académique. Devant DIEU, ils sont les plus grands négateurs, et devant le monde, ils représentent tout ce qu'eux-mêmes ne comprennent pas. A l'humanité, ils enseignent ce qui leur assure le gain matériel. C'est le prèstige devant le nihilisme. Ils sont presque tous devenus grands dans la science de la mort absolue et ont accepté ce qui leur permet la liberté de penser et d'agir dans l'infini. Ils sont partisans d'une philosophie qui prône le manque de responsabilité envers soi-même. Ils ne sont pas en réalité les garants d'un avenir paisible, car leur science est unilatérale et pleine d'erreurs.

     Mais : Vecitas Vincit

     La première partie de notre grande mission consiste tout d'abord à vous prouver notre présence au firmament. Nous avons, non seulement éveillé l'attention des paisibles bourgeois, mais aussi rendu nerveux les gouverne ments du monde entier. Ce fut long avant que vous nous preniez au sérieux. Nous voulons pourtant que vous nous considériez avec un intérêt aussi grand que celui que nous portons à l'état de la planète Terre ; c'est notre ferme volonté.

     Votre monde est un lieu de mensonges, de méchanceté et de falsifications. Aucun homme ne peut avoir confiance en son voisin ou le croire. C'est pourquoi vous reportez aussi cette méfiance sur nous et nos médiateurs. Sans compter les gens qui, parmi vous, font bon marché des vérités transcendentales, se régalent de sensations, d'abus et de tromperies. Toutes ces particularités de l'humanité terrestre nous sont connues et ne peuvent plus nous décevoir. Rien n'a changé depuis des millénaires, au contraire cela s'est aggravé. Vous aimez l'effervescence, la terreur et les crimes, vous aimez les sensations, les faits impressionnants de la puissance. C'est pourquoi nous sommes bien trop doux pour vos conceptions. Vous aimeriez mieux lutter âprement avec nous, cela dût-il vous coûter la terre entière. Vous ne pouvez plus vivre sans excitation.

     Avant d'atterrir sur cette belle planète Terre que vous avez profanée par des flots de sang et de larmes, nous allons, une fois encore, vous apporter la vérité. La vérité vaincra aussi sûrement que nous avons attendu. Mais mainte nant il est temps que cette vérité soit acceptée. Ce sera très dur mais elle s'imposera malgré tout, selon notre principe : "L'UN LE DIT A L'AUTRE". C'est d'après cette méthode, ce procédé, que vous devez agir également puisque vous avez la possibilité de divulguer la vérité.

LE DOUTE DU MIRACLE

     Chers Frères et Soeurs de cette Terre ! Nous savons que vous avez de nom- breux livres saint qui, tous, parlent de miracles et vous occasionnent encore aujourd'hui de vrais cassements de tête. Lorsque vous ne pouvez y trouverd'explication raisonnable, vous refusez tout simplement ce miracle ou raillez inconsciemment tout le contenu du livre. Ainsi vous vous simplifiez grandement la tâche, mais vous cultivez une grande légèreté d'esprit en qualifiant tout de superstitions. Avant de vous parler de notre Sainte Mission, de la GRANDE LOI d&ns le Monde interplanétaire, je veux d'abord vous convaincre de la vérité car, sans cela, tous mes mots ne trouveront aucun crédit auprès de vous.

     Votre première erreur consiste à mettre le savoir de vos philosophes au-dessus du savoir de DIEU. Vous ne vivez pas en communication avec l'Intelligence de l'Univers Divin et cela vous, manque.

     Chers Frères et Soeurs de cette Étoile, il me faut insister sur le fait que vous avez négligé votre vie spirituelle, vous êtes trop unilatéraux dans vos considérations, dans votre critique et dans vos conceptions. Vous ne savez que très peu de choses en ce qui concerne les grandes et magnifiques fonctions de la Vie et de la conduite de l'existence. Je parle avec vos mots et essaie d'employer toutes vos manières de concevoir et de représenter les choses pour combler les lacunes de votre savoir. Ceci m'est très difficile car il me faut diminuer ma fréquence pour être compris de vous et malgré tout, il reste encore tant de choses que j'aimerais vous dire. Ce n'est pas la foi qui me manque, mais les mots.

     La science doute toujours de ce qui lui est encore inconnu. Vos ingénieurs disent souvent : "Cela est impossible", mais nous, Interplanétaires, nous savons depuis longtemps que l'impossible n'existe pas : il y a de l'ignorance, des pouvoirs temporairement limités, un manque de volonté, un travail mal orienté, où l'homme échoue dans son pouvoir, 1'intelligence cosmique est à sa disposition. Mais si vous niez cette Intelligence et que vous ne voulez pas vous occuper d'Elle,,si vous La reniez avec force en La raillant, comment peut-Elle encore vous aider ? Vous avez donné à l'Esprit universel un nom : vous l'appelez DIEU. Nous savons que tout participe à une évolution continuelle et qu'il n'y a jamais de stagnation ou de fin, que l'Esprit universel s'agrandit chaque seconde de maniére imconcevable et que même le grand pouvoir de l'Esprit originel transcende Sa propre limitation, Son propre impossible par de nouvelles expériences. Ainsi nous avons de DIEU une conception bien plus haute que ceux qui la mesurent à la création présente. Je veux dire par là qu'un miracle qui a été pensé, projeté et préparé il y a 1000 ans, mais n'était pas exécutable, devient 1000 ans plus tard un jeu d'enfant. Si l'Esprit universel que vous appelez DIEU veut accomplir aujourd'hui un miracle tel qu'on est convenu d'appeler ce fait, ce miracle doit dépasser de beaucoup tous les miracles qui ont eu lieu sur cette Terre et qui sont mentionnés dans vos saints livres, ou livres de la Vérité. Non seulement la technique fait partie des grands miracles, comme le progrès de TOUT L'UNIVERS, car ce qui se produit et évolue loin de vous dans l'Univers infini peut vous être apporté à tout moment. Il n'existe pas, pour vous non plus, d'isolement temporaire ou spatial comme vous le croyez faussement.

     On a soulevé de différentes façons la question de savoir si nous étions des anges. Ma réponse est : nous sommes des Serviteurs de l'ESPRIT UNIVERSEL, nous ne sommes pas des esprits mais des êtres de chair et de sang et malgré tout nous faisons partie des anges parce que nous sommes "à tu et à toi" avec eux. Ce qui passe par l'intermédiaire des anges nous est transmis. Nous sommes de ce fait les exécuteurs de la volonté divine et une grande puissance nous est donnée, une puissance que vous ne pouvez pas vous représenter, mais que j'aimerai expliquer à cette humanité pour la première fois depuis 3000 ans.

     Si, solennellement les anges de DIEU nous donnaient l'ordre de détruire la Terre, nous devrions obéir et le faire.

     Nous sommes parfaitement instruits de votre état d'esprit, de vos pensées, de vos haines, de votre conception de l'amour, de vos techniques et de vos secrets de guerre. 11 n'y a pas de mystère que vous puissiez garder pour vous, devant nous. Nous sommes l'œil technique et optique de DIEU qui veille sur tout ; nous savons ce qui se dit dans la rue ou dans vos maisons ; nous connaissons vos inimitiés entre vous. Nous sommes étonnés de vos limitations territoriales et de votre isolement sous toutes ses formes.

     Il vous manque un savoir considérable, car vous, c'est-à-dire vos ancêtres, que vous fûtes un jour ( Note du webmaster: Nous avons justement expliqué cela dans notre article sur la réincarnation, placé à : enversmiroirplus.html), avez agi avec légèreté et avez mal conservé les lois interptanéaires qui vous ont été transmises. Vous les avez imprégnées de mensonges et vous en avez fait un manuscrit impossible à croire pour la plus grande part. L'esprit d'aucun homme moyen n'est en mesure de suivre le contenu de la Sainte Ecriture, même vos prêtres ne le peuvent pas.

     La Sainte Ecriture est un livre plein de miracles incroyables qui dépassent de beaucoup les contes de l'Orient. Tout homme qui vit la dure lutte de l'existence et doit gagner durement son pain du matin au soir, se demande pourquoi DIEU est venu personnellement vers les hommes ? Pourquoi DIEU parla face à face avec eux ? Pourquoi se mouvaient ciel et mers ? Pourquoi les ennemis moururent-ils terrassés par des mains invisibles ? Pourquoi feu et soufre tombèrent du ciel ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Et la Sainte Écriture qui rapporte tous ces miracles se tait sur ces questions.

     Et le prêtre ne peut que répondre : "Tu ne dois pas questionner, tu dois croire inconditionnellement car c'est ainsi que DIEU le veut. "

     Mais je vous dis aujourd'hui avec insistance : DIEU, L'ESPRIT UNIVERSEL, ne demande à aucun homme de croire à quelque chose QUI N'EST PAS SOUS UNE FORME QUELCONQUE PERCEPTIBLE AUX SENS. Presque chaque homme terrestre, chaque homme moyen se pose cette question parfaitement justifiée : "Si tous les grands mystères de la Bible ont eu lieu autrefois, pourquoi ne se reproduisent-ils pas aujourd'hui ?" Aucun homme, actuellement, n'a la possibilité de prouver ces miracles. Ces pages imprimées réclament du lecteur une confiance surhumaine en des événements qui se sont déroulés, il y a des milliers d'années, et ne se renouvellent plus de nos jours. Là l'Intelligence échoue et le doute triomphe de la vérité.

     Nous autres, nous savons combien il est difficile de lutter sans arme contre les fanatiques. Notre seule arme est la VÉRITÉ, car il ne nous est pas permis de nous servir de nos autres armes sans l'ordre de DIEU. C'est pourquoi, il nous a fallu une préparation inimaginable pour conférer à cette arme que j'appelle encôre une fois : la VÉRITÉ VAINC, une force telle qu'elle puisse lutter contre l'erreur et l'obscurantisme.

     Il fallut nous appliquer avec ardeur à construire beaucoup de vaisseaux spa- tiaux de-différents modèles. Nous volons telles des abeilles vers ia Terre. Nous sommes des Étoiles incandescentes au firmament qui attirent sur elles toute votre attention. Ce n'est pas la curiosité qui nous guide, mais l'accomplissement d'un ordre plus élevé que nous avons reçu de la sphère des grands Anges.

     Je sais maintenant par expérience que vous ne voulez rien savoir des Anges de DIEU et des Esprits, parce que vous croyez que tout cela n'est que superstition pour le malheur des hommes.

     Avant que j'exécute mon ordre, il faut que je vous apporte encore quelque enseignement. Je veux justement vous convaincre, Bible en mains, que vous êtes dans l'erreur et que la Bible contient malgré tout beaucoup de vérités, même si elle a été déformée et falsifiée des centaines de fois. Il est sûr que DIEU parle avec les hommes, mais jamais face à face, 11 parle avec Ses anges et ceux-ci parlent avec nous et transmettent ses paroles aux exécuteurs de Sa volonté, tel qu'il fût de tout temps et qu'il en est encore de nos jours. Nous sommes les exécutants plénipotentiaires.

Extrait de la revue Ondes Vives N° 189 de Janvier 1981 (Partiel) : Rubique OVNI.

LA PUISSANCE DES VAISSEAUX SPATIAUX

     Pour comprendre mes explications futures, il faut que je vous parle un peu de notre puissance technique et de l'équipement de nos vaisseaux spatiaux rayonnants. I1 est vrai que cela ne fait pas partie de notre mission, mais vous avez le droit de connaître les soi-disant miracles que nous pouvons taire.

     Nous avons différents types de nefs spatiales qui vous sont déjà en partie connus grâce à vos propres observations. Nous avons un grand nombre de petites nefs, des types moyens et les plus puissants des vaisseaux spatiaux que nous possédons depuis des millénaires, n'évoluent qu'à très haute altitude au-dessus de vous. Maintenant, je veux vous parler brièvement de ce que peuvent exécuter nos grands vaisseaux-mères.

     Un tel engin spatial contient tout ce qu'il nous faut pour vivre et nous pouvons produire nous-mêmes tout ce dont nous avons besoin pour notre existence. Nous pouvons nous préparer un mets à partir des atomes libres et produire aussi de l'eau en grande quantité à partir de matières fermes.

     Pour ne pas tomber dans un tel excès et pour combler le manque de vitamines, nous avons en plus des serres et des installations climatologiques. Vous comprendrez qu'un tel vaisseau spatial qui existait déjà depuis des millénaires, est aujourd'hui encore amélioré et possède une puissance encore bien plus grande. Nous pouvons pratiquement, si nous le voulons, passer toute notre vie dans une telle nef spatiale et parcourir, sans frais, le Cosmos. Mais pas trop de témérité dans votre imagination, vous ne pourrez pas réaliser cela par le chemin qu'a pris votre technique, car vous sous-estimez les dangers qui s'opposent â une telle entreprise. Nous pouvons donc atterrir sur cette Terre avec une nef spatiale, du type A.S.. mais un tel atterrissage est pour vous très dangereux, voire même mortel. En effet, le contre-coup anti-magnétique qui a lieu instantanément après, se déplace dans n'importe quelle direction. En un mot, nous ne pouvons atterrir que dans les régions où nous ne rencontrons pas d'homme et il y a sur cette Terre fort peu de lieux propices à cette opération. Si nous atterrissons sur une montagne, nous préférons la roche primitive parce que celle-ci oppose à la force la meilleure résistance. Pour vous, un tel vaisseau apparaît à la lumière du jour, tel un nuage sombre. La nuit, lorsque l'anti-gravitation est en action, c'est comme un rouleau de feu.

     Nous pouvons repousser l'atmosphère et l'eau ou l'attirer en très grande quantité. Une atmosphère fortement chargée magnétiquement a une lueur rouge ; en plus il se forme, à l'intérieur de l'atmosphère, des condensations qui volent tels des fils blancs qui se dissolvent rapidement. Mais ceux-ci vous apparaissent comme de la fumée ou du feu et ce n'est que lorsqu'ils tombent qu'ils sont blancs comme neige.

     Vous avez votre Sainte Ecriture, le livre des Lois divines ; nous aussi nous avons nos écrits et transmissions historiques.

     C'est pourquoi, je veux vous parler des concordances que nous avons constatées avec vos écritures.

MOÏSE

     Dans la communication interplanétaire, nous donnons la préférence à la médiumnité, car celle-ci fait de chaque médium le propre trauucteur. Nous envoyons des images de ce que nous voulons exprimer ; elles sont reçues par les médiums et sont traduites par le cerveau dans le langage verbal correspondant. En dehors de cette possibilité, nous avons à notre disposition la radio et l'écriture médiumnique. Aujourd'hui, cependant, nuus avons appris vos langues, particulièrement l'Allemand et l'Anglais, de sorte que nous pouvons mieux que nos ancêtres nous faire comprendre maintenant. Les Anciens dépendaient surtout d'un médium télépathique. Un tel médium vous est bien connu par la Bible ;on nom est MOÏSE. Il était le maillon de jonction entre vous et nos ancêtres. Ceux-ci étaient en relation avec le royaume des Anges.

     Au temps où Moïse vivait sur cette Terre, l'inhumanité, l'athéisme et l'esclavage dominaient. L'appel de détresse des oppressés et des martyrisés du monde atteignit le royaume spirituel et fut entendu. Le monde des Anges donna ordre à nos ancêtres, les SANTINERS (cela veut dire : Amis du Cosmos), de s'occuper de l'humanité terrestre et ae leur faire connaître les lois de la fraternité interplanétaire que les SANTINERS ont reçu du monde des Anges.

     Le vaisseau spatial S. H .A. mit le cap sur cette planète Terre et croisa, invisible, au-dessus de l'Egypte. Nous, les SANTINERS, établîmes, avec le très bon médium Moïse, un contact télépathique. Comme l'humanité terrestre ne réagissait que sur miracle à sensation, ces miracles ne devaient être montrés que pour rendre dociles le peuple et les puissants. Les SANTINERS absorbèrent le rayonnement solaire et plongèrent toute l'Egypte dans une obscurité impénétrable. Nos connaissances, déjà très élevées en ce temps-là, rendirent possible un tel phénomène.

Question . - Un scientifique soutient que la Terre s'arrêta alors ?

ASHTAR SHERAN. - Non. La Terre ne s'est jamais arrêtée ; elle oscilla seulement à l'époque glaciaire. Dans la Bible : Le Seigneur dit à Moïse : "tends ta main vers le ciel afin que l'obscurité se fasse en Egypte de sorte qu'on puisse la saisir. Et Moîse tendit sa main vers !e ciel et ce fût une épaisse obscurité dans toute l'Egypte ; pendant trois jours l'un ne put voir l'autre".....

LA LOI UNIVERSELLE

     L'humanité terrestre menait une vie hors de la loi divine qu'elle méprisait comme aujourd'hui. Quelques-uns de vos philosophes ont prétendu que les dix commandements de DIEU avaient été pensés et créés, à cette époque, pour rendre possible la coexistence des hommes. Cette idée a donné lieu à nombre d'enseignements erronés qui ont amené, par la suite, l'état critique actuel. Sur cette planète Terre on ne croit pas que ces lois furent données par DIEU, on ne croit pas aux Tables de la Loi dictée à Moïse au Mont du Sinaï.

     Je voudrais vous convaincre, sur la base de nos propres rapports historiques de la véracité de l'origine des lois transmises à Moïse. En effet, nos ancêtres ont remis ces lois, ici-bas, sur l'ordre du Monde des Anges, par l'entremise du prophète Moïse. Les détails en sont exactement conservés et concordent, à peu de différence près, avec votre Bible. Jusqu'à présent vous ne pouviez comprendre ce grand événement, car vous doutez de toute vérité et cherchez constamment d'autres explications.

     Lorsque le médium israélite Moïse traversa avec son peuple le désert, après le passage de la Mer Rouge, il fut guidé par une nef spatiale qui les précédait et leur montrait la direction. Cette nef spatiale conduisit le peuple à la montagne du Sinaï. Là le peuple libre campa dans la plaine que vous désignez du nom de SEBAIJE. Le vaisseau spatial S.H.A. se mit à planer au-dessus de la montagne du DJEBEL MUSA (2 000 m d'altitude) et établit un contact médiumnique avec Moïse. Cet homme, aux sens très développés, aurait fort bien pu recevoir, de cette manière, la grande Loi universelle divine du Monde spirituel. Mais il était à craindre que le message soit troublé par les basses sphères comme cela se produisit plus tard. Les Israélites étaient en plus un peuple qui doutait de DIEU et ils n'auraient accordé que peu de foi à Moïse. Le vaisseau spatial fut observé par tous les Israélites et cet événement, si important pour l'humanité terrestre, se déroula de la façon suivante : on ordonna à Moïse d'éviter avec tout son peuple l'aire d'atterrissage, à cause de la ceinture de rayonnement de la nef spatiale. Le rayonnement magnétique était si fort qu'il aurait tué immédiatement tout homme se trouvant dans ces parages, ou n'importe quel autre être vivant. C'est pourquoi on lui dit de garder une dis- tance qu'il ne devait pas dépasser. Ce n'est qu'au premier signal des sirènes qu'il était permis de passer la limite. Un vaisseau spatial de cette importance dont le contact n'est pas coupé, charge même les roches de rayons magnétiques.

     La nef spatiale, ne pouvant atterrir sur Terre, dut maintenir le contact en planant au-dessus du sommet de la montagne. La force fut réduite au minimum, mais elle suffisait encore pour brûler partiellement Moïse. Il portait des traces de nature radioactive au visage et aux mains ; son visage brillait comme un feu de Saint-Elme. Moïse ayant senti des douleurs sous l'effet du soleil, on lui remit un masque de protection. Il le porta ensuite dans tous ses entretiens avec les SANTINERS.

     Moïse entra dans le vaisseau spatial qui, de jour, ressemblait à une colonne de fumée très dense au-dessus du DJEBEL MUSA et luisait dans la nuit, rouge comme une colonne de feu, plongeant toute la montagne dans une lumière incandescente. Moïse prit le vaisseau spatial pour une maison de DIEU, car il était magnifiquement agencé. C'est là que lui fut remise la Loi Universelle de la Fraternité qui est valable dans tout l'Univers divin et à laquelle se sont soumis tous les habitants des planètes, A L'EXCEPTION DE L'HUMANITE TERRESTRE, car aucune vie, aucun progrès ne sont possibles sans l'observance de cette loi.

     C'est la grande et la seule Loi valable de la Fraternité Interplanétaire, LA LOI DU CIEL. Moïse fut le premier homme sur cette Terre à recevoir cette Loi d'un Fils de DIEU.

     La transmission des Lois divines n'a rien à voir avec le hasard. Les Israélites étaient des martyrs sous la domination des cruels Egyptiens. Le fait qu'ils possédaient par ailleurs, un très grand médium (Moïse), permit cette aide impressionnante et la remise des Lois. Les Israélites pouvaient, en réalité, se considérer comme un peuple élu, mais ils ne se sont pas comportés comme tels. Bible - Exode, chapire XXI V (15, 16, 17 et 18).

     « Moïse étant monté, la nuée couvrit la montagne. La gloire du Seigneur reposa sur le Sinaï, l'enveloppant d'une nuée pendant six jours, et le septième jour le représentant de Dieu appela Moïse du milieu de cette obscurité. Ce qui paraissait de cette gloire du Seigneur était comme un feu ardent qui brûlait au plus haut de la montagne et qui se faisait voir à tous les enfants d'Israël. Et Moi'se, passant au travers de !a nuée, monta sur la montagne et y demeura quarante jours et quarante nuits. »

     Moïse était l'hôte du vaisseau spatial ; il fut en contact avec un élève du commandant qui joua plus tard un grand rôle sur la Terre. Ce Fils divin mit toute son ardeur pour expliquer à Moïse la grande Loi. Il lui ordonna de cons truire un temple digne du CREATEUR et ESPRIT UNIVERSEL JAHWE. Les Israélites étaient en majorité des adorateurs d'idoles tout comme l'humanité terrestre d'aujourd'hui.

          (A suivre)

Nous poursuivons ici deux autres textes de l'entité ASHTAR SHERAN

Extrait de la revue Ondes Vives N° 190 de Février 1982: Rubique OVNI.

ASTHAR SHERAN PARLE AU MONDE (Suite IV.)

L'ATHEISME EST FOLIE



ASHTAR SHERAN : On m'a appelé dans les journaux : Prince de Vénus. Je ne suis pas un prince, mais un serviteur de Dieu et je ne suis pas non plus né sur Vénus.

     Nous entretenons avec les habitants de Vénus une bonne amitié comme nous aimerions aussi le faire avec les habitants de la Terre. Cependant, ce qui vous sépare de cette fraternité interplanétaire, c'est votre athéisme. Je vous le dis, un tel comportement est folie, c'est pourquoi contrôlez toutes nos données, mot après mot, avec votre bible et vous serez obligés de reconnaître qu'il y a une puissance plus haute qui est, il est vrai, très tolérante mais aucu- nement inférieure.

     Je m'adresse à tous les puissants dirigeants de cette humanité terrestre avec amour fraternel et une grande insistance. Vos ministères de la guerre ont collectionné les documents concernant notre existence, nos vaisseaux spatiaux ont été photographiés, filmés et contrôlés par radar; ils furent observés par des pilotes et poursuivis ; des centaines de milliers de rapports se trouvent dans vos archives et sont les pièces à conviction de nos vols quotidiens autour de votre Terre. Ces vaisseaux spatiaux sont décrits de jour comme des taches de fumée ou des plaques luisantes, de nuit comme des boules de feu ou des cylindres incandescents.

     Nos grands vaisseaux spatiaux ont, d'après les mesures terrestres, une longueur de plus de 500 mètres et leur capacité de rayonnement est si grande que vos maisons s'écrouleraient, comme dans un tremblement de terre, s'ils donnaient toute leur force. Nous pouvons concentrer de l'eau en énorme quantité dans l'atmosphère et la laisser retomber sur la Terre. Nous pouvons influencer les changements de temps et rien qu'avec ces moyens nous pourrions mener une guerre décisive contre vous avant même que vous puissiezpréparer votre défense. Chaleur ou réfrigération vous paralyseraient à sou- hait. C'est pourquoi j'insiste encore et toujours à nouveau sur ce point : l'athéisme est une folie. Mais votre religion falsifiée comme elle l'est actuellement est d'une impudence sans exemple pour une pensée humaine normale. Ni un enfant, ni un adulte ne peuvent, leurs propres expériences en mains, considérer votre sainte Ecriture comme une vérité éprouvée. La plupart des faits embrouillent et conduisent tout au plus à la perte de la foi ; dès les premières pages de la Bible vous voyez déjà à quel point vos rapports sont faux lorsqu'ils parlent de colonne de fumée et de feu d'où parle le Seigneur DIEU. Nous n'avons jamais vu l'ESPRIT UNIVERSEL, nous n'avons jamais parlé avec Lui, mais malgré tout nous avons reçu Ses paroles et respecté Ses désirs. Nous maintenons un contact impressionnant et constant avec le Monde immatériel qui est cette unique base vibratoire sur laquelle travaille notre propre existence spirituelle, c'est-à-dire nos sentiments et nos pensées. Je parle d'une mission. Oui, nous avons reçu cet ordre d'un Monde à l'essence subtile. Nos mandants sont : l'Archange MICHEL et le CHRIST.

     Votre bible contient aussi de nombreuses prophéties dans le genre de : « Le Rédempteur viendra des nuages. » Nous aussi venons vers vous des nuages et dans des nuages. Est-ce que cela ne vous donne pas à penser ? Nous ne venons pas pour vous inquiéter ou pour occuper votre Terre sans raison, parce que nous n'avons pas d'autres étoiles sur lesquelles nous pourrions vivre en paix, comme le soutiennent quelques-uns d'entre vous. Nous venons parce que nous devons donner satisfaction à nos mandants et à ce grand Esprit qui trône audessus d'eux. Nous avons envoyé nos Frères et Soeurs parmi vous pour étudier toutes vos habitudes et vos plans. Nous sommes maintenant informés de tout et j'ai donné ordre de reprendre la masse de nos Frères et Soeurs à bord et de les renvoyer dans leur patrie. Est-ce que cela ne vous fait pas réfléchir ? Ce que nous avons appris est suffisamment horrible. Vous ne vivez pas d'après les lois transmises mais d'après les élucubrations de vos admirables philosophes qui n'ont pas la moindre idée de DIEU, de Ses veuvres et de Ses possibilités.

     On m'a imputé que j'étais prêt à employer la force pour déraciner l'athéisme et la tyrannie sur cette Terre. Je suis convaincu qu'il doit être possible d'éviter cette force. Au fond vous n'êtes pas si mauvais mais incroyablement mal informés, c'est pourquoi je mets tout en oeuvre pour vous éclairer et je repousse un atterrissage jusqu'à ce que je sois convaincu qu'un débarquement en masse ne produira pas un chaos dans ce monde. Ce sera le cas lorsque vous aurez appris à mieux nous connaître, mais, si comme cela s'est produit en Egypte, notre aide était attaquée, les poursuivants se précipiteraient eux-mêmes dans le malheur. Ce serait un Hiroshima bien plus grand que ce que votre imagination peut réaliser. Nous espérons et prions pour ne pas devoir tuer.

QUESTION : Vous avez parlé de faux rapports dans la sainte Ecriture. Qu'est-ce que cela veut dire ?

ASHTAR SHERAN : Extrayez de la Bible tout ce qui a trait d'une façon quelconque à la guerre. Presque tous ces passages sont exagérés ou démoniaquement falsifiés. Votre Bible doit être un saint Livre et non pas un rapport d'expériences guerrières. Réformez-la une bonne fois pour toutes !

QUESTION : Pouvez-vous nous donner un exemple ?

ASHTAR SHERAN : Oui, restons-en au thème commencé. 11 est dit dans toutes vos bibles : "Moïse vit alors que le peuple était devenu insubordonné et Vicieux. Il entra dans le camp et dit : « A moi celui qui appartient au Seigneur !" Alors les enfants de Lévy vinrent autour de lui et il dit : "Ainsi dit le Seigneur DIEU d'Israël : "Que chacun ceigne son glaive autour de ses reins, qu'il fasse aller et retour d'une porte-à l'autre du camp et que chacun étrangle son frère, ami et prochain. Les enfants de Lévy firent comme Moïse avait dit et tuèrent, dans cette journée, trois mille hommes."      Chers Amis, réfléchissez un peu à cela, est-ce vraiment logique ? Si dans une aveugle colère Moïse avait donné l'ordre de tuer trois mille hommes, et cela au nom de DIEU, après avoir peu avant reçu la grande Loi des mains de nos Ancêtres dans laquelle il est dit : DIEU désire que l'homme ne tue point son frère, alors Moïse aurait, par cette désobéissance sans exemple, perdu toute la sympathie de nos Ancêtres, ils n'auraient plus jamais échangé un mot avec lui. Vous voyez donc qu'il y a des faits horribles dans un soi-disant livre saint, qui sont dénués de logique et néfastes pour tout lecteur. Ce n'est pas là leur place et il est compréhensible que des hommes tels que SPINOZA ou MARX ou ENGELS se soient révoltés. Mais, faute de mieux savoir, ils ont tout renversé. Maintenez-vous encore que la transmission des Lois par un Fils de DIEU, dans une nef spatiale au DJEBEL MUSA, est un opium pour le pauvre peuple ? Je joins à ceci le bon conseil aux puissants responsables et aux grands chefs de partis de ce monde, de considérer de très près le matériel concernant les soucoupes volantes et nefs spatiales et de prendre ensuite la Bible en mains. S'ils sont encore convaincus que le secours divin est un opium, opium administré par les O.V.N.I., qu'ils se soumettent alors à un traitement médical car il semble, en toute logique, qu'un dérèglement s'est produit dans leur esprit ou dans leur système nerveux.      Les Israélites ont cru aussi, en leur temps, que les vaisseaux spatiaux, qu'ils dénommaient nuages de feu, pourraient les aider comme puissance de guerre imbattable, à voir leurs ennemis nager dans le sang. Le DIEU présumé était à leurs yeux un Dieu vengeur ! Mais DIEU est Amour et le commandant de ce vaisseau spatial l'était également. Ni DIEU, ni nous, ne sommes vengeurs. Nous sommes les amis de tous nos frères et sceurs de l' Univers et sommes, au prix de notre vie et de notre santé, continuellement à l'oeuvre pour aider à mettre tous les hommes ignorants sur le bon chemin. Vous faites cependant la grande faute de séparer DIEU de la PAIX. Il n'y a pas plus de DIEU sans PAIX qu'il n'y a de PAIX sans DIEU. Les deux vont de pair, inséparablement. Celui qui blasphème DIEU, blasphème aussi la PAIX. Et si nous vous apportons la PAIX AU-DELA DE TOUTES LES FRONTIERES, nous vous apportons aussi le véritable DIEU de tous les Univers, DIEU AU-DELA DE TOUTES LES FRONTIERES. Des athées ne peuvent pas faire de paix parce que, dans tout l'Univers, il ne peut y avoir de paix sans DIEU. Les vaisseaux spatiaux sont de divins messagers de paix.

(Le nom du commandant en chef de la flotte des O. V . N I . ASHTAR SHERAN fut calculé cabalistiquement. Ce nom contient les plus hautes valeurs qui peuvent être concrétisées de cette façon. I1 signifie : COMBATTANT POUR LA GRANDE LUMIERE ET POUR LA VERITE DIVINE.)

LES PHENONIENES DIVINS NE SONT PAS MAGIE



     Il est regrettable et déroutant que vous ayez, de tout temps, tendance au mensonge. Les journaux font assaut de sensations. Depuis que nous vous connaissons, nous avons toujours pu remarquer qu'il n'y avait pas de sincérité parmi vous. Ni l'Eglise, ni les gouvernements ne sont sincères. Ils brisent toutes convenances et tous traités. Tous les jours, on parjure et on fait de faux serments devant DIEU. Les livres religieux ne sont pas des livres de contes ou de magie mais, malgré cela, ils sont considérés comme tels. La malhonnêteté qui règne parmi vous, vous enlève tout courage de croire en un phénomène quelconque. Cet état vous a conduit finalement à manquer de respect pour tout ce qui est surnaturel. Surnaturelle est aussi la vie et c'est pourquoi vous ne la respectez pas non plus. Vous n'avez pas le respect de l'Esprit Divin qui habite en vous. Vous vous dites, dans votre ignorance, s'il y avait un DIEU Tout-Puissant, il se montrerait une bonne fois pour toutes, frapperait, punirait les pêcheurs ou sauverait les innocents de façon visible. Mais rien ne se fait dans ce sens et maintenant vous pensez tout bonnement que le trône de DIEU se trouve vacant. A ce sujet, je vous fais remarquer que les Israélites pensaient exactement ainsi lorsqu'ils étaient dans la plus grande misère. Or DIEU ne quitte pas son trône car s'I1 descendait vers vous, sur la Terre, son trône serait réellement vide et tout l'Univers tomberait dans le désordre. Mais pour vous rappeler à l'ordre, Il a bien d'autres possibilités de vous visiter : I1 a ses vais- seaux spatiaux qui sont incroyablement rapides et sûrs, qui peuvent visiter de nombreuses étoiles. Ces vaisseaux sont nés de l'Intelligence divine mais ne sont pas utilisés par DIEU. I1 a pour cela Ses ingénieurs, commandants et équipages, et un remplaçant, un fils, comme guide et r-nédiateur télépathique entre Lui et l'équipage. Un tel, phénomène n'est pas de la magie, mais il montre que l'on peut voyager dans le cosmos avec la FORCE DIVINE.

     Toute nef spatiale qui parcourt l'espace avec cette force, et non pas grâce à un principe de combustion, est un vaisseau spatial de DIEU. Pour cette raison, nous avons plein pouvoir pour agir en son Nom, comme il est aussi d'usage chez vous. Tout vaisseau qui visite un pays étranger, représente sa Patrie et le commandant a plein pouvoir et pleine responsabilité pour agir aunom de son Gouvernement. C'est ainsi que la Loi vous fut remise à la montagne du Sinaï au nom de la Très Haute Majesté de l'Univers par un de Ses princes. Vous avez donc le droit de dire que DIEU vous envoya, au DJEBEL MUSA, Son fier vaisseau sur lequel flottait le pavillon de la Foi Universelle et dont les salves de salut et les sirènes tonnèrent sur le Sinaï.

     Mais vous avez sali ce pavillon, vous l'avez piétiné. Votre pavillon est maintenant un chiffon ensanglanté. Vous ne pouvez, d'aucune manière, nier notre existence et bien que vous ayez toujours essayé de le faire, nous apparaîtrons à votre firmament jusqu'à ce que le dernier doute ait disparu. Cependant, la réalité de notre existence est liée aussi à la donation de la Loi sur le Sinaï, à la connaissance de la religion de paix et au message personnel du CREATFUR DE TOUS LES MONDES.      Du fait de votre manque de connaissances techniques, nous n'étions pas autrefois en mesure de vous expliquer les choses clairement, vous n'auriez pas compris davantage que Moïse et les autres Israélites. Mais aujourd'hui, vous êtes avec votre technique et votre science, à la porte de l'UNIVERS et croyez fermement à la possibilité de sa domination. Aussi le temps est-il venu où nous pouvons parler raisonnablement avec vous, de sorte que vous compreniez désormais toute la signification de nos visites présentes et anciennes. Il n'y a pas de magie et tout phénomène a sa cause, son but et son effet. Cette connais- sance doit vous conduire à reconnaître la Loi divine et SON COMMANDEMENT PRINCIPAL : « Tu ne tueras pas » ; DIEU ne désire pas la mort d'aucun homme. En considération de ce commandement et conformément à ce désir, vous trouverez, pour le moment, toutes les possibilités de paix et par la suite, les possibilités, encore inconnues sur cette Terre, d'une existence évoluée.

     Le vaisseau spatial S.H.A. était le vaisseau porte-enseigne d'une flotte spatiale au moyen de laquelle, déjà en ce temps-là, la pensée humaine de cette Terre aurait dû subir un revirement. Le pays du Jourdain avait été exploré et préparé comme pays tout désigné. Le passage difficile à travers le désert fut rendu possible grâce au ravitaillement de la flotte spatiale : on employa ce qu'on appelle l'Ectoplasme qui est comestible ( 11 s'agit sans doute de la « manne » dont se nourrirent les Hébreux dans le désert pendant 40 ans et qui tombait du ciel tous les matins sauf le samedi (N.D.L.R.).). Tout ceci n'est pas fables et miracles et n'a rien à voir avec la magie. Ce fut une aide divine à un peuple qui avait été élu pour observer et garder la Loi et introduire un revirement dans la pensée des peuples. Ce peuple d'Israël avait contracté une dette de reconnais- sance et avait une grande responsabilité pour tout l'avenir de l'humanité terrestre. Malheureusement, DIEU fut déçu, car vous préférez un DIEU de guerre au DIEU d'amour et de miséricorde, et la malédiction de ces mauvaises actions pèse encore sur ce peuple aujourd'hui.

     Moïse prit conscience de la puissance du vaisseau spatial et fut confiant en cette puissance et force avec laquelle il menaçait les ennemis de son peuple.C'est une faiblesse des hommes terrestres de toujours vouloir changer quelque chose, à la fin il ne reste plus qu'une minuscule parcelle de vérité, mais ce reste est, malgré tout, la vérité. DIEU n'ordonne pas, Il désire.

LA PAROLE DIVINE N'EST PAS UNE FABLE.

     Voilà ce à quoi vous a conduit cette fausse interprétation de la Bible, devenue très difficile à comprendre sous cette forme : nous avons aujourd'hui devant nous le visage cuirassé d'acier de millions d'hommes robots.


Extrait de la revue Ondes Vives N° 191 de Mars 1982: Rubique OVNI.

ASTHAR SHERAN PARLE AU MONDE (Suite V.)

HONNEUR A DIEU TRES HAUT DANS LES CIEUX


     ASHTAR SHERAN : Après que Moïse eut reçu de nos ancêtres toutes les données pour installer une grande tente (Temple portatif), celle-ci fut utilisée pour de nombreuses rencontres. Je veux prouver par là que nous ne sommes pas des êtres imaginaires et vous avez la possibilité de le contrôler. Notre vaisseau spatial S.H.A. descendit au-dessus de la tente des réunions et pouvait être vu de tout le monde.

     Lors de la manifestation sur le Sinaï, la voix que le peuple entendit venait du vaisseau spatial, amplifiée par une installation spéciale et put être entendue de loin. Réfléchissez que nos ancêtres possédaient déjà des vaisseaux spatiaux et étaient donc, de ce fait, bien en avance sur votre technique. Ils possédaient une technique radio, tout comme vous qui commencez à présent la construction de fusées mais avez déjà développé la radio.

BIBLE: « Alors un nuage recouvrit la Tente du Tabernacle et la Magnificence du Seigneur emplit l'habitacle et Moïse ne put entrer dans la tente du Tabernacle tant que le nuage resta au-dessus et que la Magnificence du Seigneur emplissait l'habitacle et lorsque le nuage se leva au-dessus de l'habitacle, les enfants d'Iraël s'en allèrent. Mais si le nuage ne se levait point, ils ne voyageaient pas et attendaient qu'il se lève à nouveau, car le nuage du Seigneur était de jour sur l'habitacle et de nuit, il était de feu devant les yeux de toute la Maison d'Israël aussi longtemps qu'ils voyagèrent. »

QUESTION : Pourquoi est-il toujours question d'un nuage ou d'une colonne de feu ? N'est-il pas arrivé une seule fois que la nef spatiale fut vue dans sa forme réelle ?

ASHTAR SHERAN : Oh ! certainement. Moïse la vit d'en dessous en même temps que des prêtres. Ils crurent que c'était un habitat de DIEU. Moïse ne put entrer dans la tente parce que le rayonnement magnétique était trop intense. Les tourbillons autour de la coque du vaisseau spatial font apparaître l'atmosphère comme une fumée sombre car toutes les impuretés, tels que sable et poussières sont aspirées et tourbillonnent autour du vaisseau. La nuit cette aura luit incandescente, telle un feu Saint-Elme de sorte que la nef ressemble à une colonne de feu.

     Le vaisseau spatial représentait en tout cas la présence de DIEU car il apportait Sa Loi comme cela avait été le cas pour d'autres humanités. La nef spatiale S.H.A. accompagna aussi le peuple migrateur à travers le désert. Si je vous avais parlé ainsi il y a 20 ans vous auriez ricané. Quant au reste de l'humanité, aux théologues et Israélites ils se seraient moqués de vous et vous auraient combattus. Mais aujourd'hui, vous savez qu'il y a toutes sortes de types de vaisseaux spatiaux et vous-mêmes mettez tout votre zèle à en construire et à en lancer. C'est pourquoi je pense que vous comprendrez maintenant mes données et que vous les observerez d'une façon convenable. Parce que nous voyant voyager dans l'espace, vous croyez que cela doit vous être également possible. Cependant nous sommes les Messagers de DIEU et vous n'êtes qu'un peuple terrestre guerrier et querelleur sans croyance en DIEU. Il devrait être clair pour vous que la flotte spatiale n'utilise pas de fusée.

     Nous voulons la paix et l'harmonie. La Terre est une des rares planètes qui ne fait pas partie de la Fraternité Interplanétaire ; cette Fraternité ne devient possible que lorsqu'il n'y a plus de guerre. Nos ancêtres avaient des millénaires d'avance sur votre science, car ils dominaient la technique du voyage spatial déjà depuis 5 000 ans. Du point de vue religieux aussi, nous sommes en avance sur vous depuis des millénaires. Notre savoir métaphysique atteint DIEU.


LA PREUVE DE DIEU

.
ASHTAR SHERAN : PAIX AU-DELA DE TOUTES LES FRONTIERES. Chers Frères et Soeurs de cette belle Terre, laissez-nous préparer la Paix afin que DIEU le Seigneur trouve satisfaction en tous Ses enfants. Posez s'il vous plaît vos questions. Je veux bien y répondre.

QUESTION : Nous apprenons maintenant que la Loi divine nous a été apportée par des hommes d'une autre Etoile . Est-ce qu'il y a une preuve pour que ce soit réellement DIEU Lui-même l'auteur ? ' ASHTAR SHERAN : En quelque sorte toutes les indications qui ont un rapport avec Moïse devraient suffire. Seulement le doute vous torture toujours. Ainsi, écoutez mes chers amis, à cela j'ai réponse et ce devrait alors suffire. Je me sers de notre propre histoire, elle complète votre Bible. Le peuple de la montagne du Sinaï était un peuple têtu et très difficile à dresser. Les Israélites avaient obtenu un secours généreux du ciel et avaient eu en plus, avec nous, un merveilleux contact. Ils furent libérés et conduit dans un pays béni. La nef spatiale planait devant eux, leur montrant le chemin, les ravitaillant et les protégeant de toutes les manières. Ils avaient la preuve que DIEU leur voulait du bien. Cependant, ils se firent, à côté des DIX COMMANDEMENTS, toute une autre série de prescriptions qu'ils rédigèrent au nom de DIEU en invoquant les merveilleux contacts de Moïse. Ils lui mirent, ainsi qu'à DIEU, toute l'injustice sur le dos. Alors, nous aussi, nous avons perdu patience et nous nous sommes détournés de vous. DIEU, le Seigneur, n'était pas d'accord avec le retour du vaisseau spatial S:H.A., car Il voulait donner à sa Loi la considération et la valeur qu'elle méritait. C'est pourquoi, I1 accomplit un miracle encore bien plus grand et plus impressionnant que celui qui s'était passé au Mont Sinaï et à la Mer Rouge : DIEU incarna dans ce même peuple, ce Commandant du vaisseau spatial, ce SANTINER qui devait justifier la Loi de Paix sur cette planète en qualité de Fils du Seigneur.

     Il l'incarna selon Son propre désir parce qu'Il savait que la grande Loi de la Fraternité n'avait pas été observée et avait été déformée. Il voulut protéger cette Loi divine et la rectifier. Cette grande incarnation remua alors Ciel et Enfer ; nos ancêtres aussi devaient y collaborer de nouveau. Le vaisseau spatial S.H.A. eut l'ordre de retourner sur la Terre et plana tel une boule de feu à haute altitude au-dessus du lieu de naissance du CHRIST. Cette nef ne pouvait malheureusement pas descendre plus bas car autrement les rayonnements auraient causé des dégâts et auraient nui à l'Ange de Paix incarné : CHRIST. Il avait maintenant la puissance de DIEU en mains et était en contact télépathique avec l'Esprit originel. C'est ainsi que fut incarnée dans le CHRIST la Grande Loi de DIEU.

     Les DIX COMMANDEMENTS sont la Parole de DIEU. Par là, la Parole de DIEU devint chair, la Parôle divine devint vivante et vécut parmi les hommes. LA LOI TRANSMISE ETAIT, ANCREE DANS LE CHRIST, donc DIEU ETAIT ANCRE DANS LE CHRIST et ainsi DIEU VECUT LUI- MEME SOUS CETTE FORME PARMI LES HOMMES. Comprenez-vous maintenant ?

     Les Lois divines trouvèrent ainsi leurs justes interprétcirtio>IS et rectifications. Jésus exerça une critique sur l'interprétation biblique insouciante dont avaient fait l'objet les DIX COMMANDEMENTS qui auraieot du, selon Ses instructions , être gardées soigneusement et de façon permanente dans l'Arche d'Alliance.

     I1 accomplissait des miracles que même nos ancêtres ne pouvaient accomplir avec la meilleure volonté. Il ressucitait les morts et le vaisseau spatial n'avait pas besoin de partager les eaux car Il marchait sur leur surface. Tout ceci est témoigné et gardé dans vos Ecritures, mais toute l'humanité terrestre est un peuple opiniâtre et têtu.

     Même cette révélation fut piétinée dans la boue. Vous êtes prêts, même aujourd'hui, à dire : ce CHRIST était un révolutionnaire politique qui, comme un meneur de foules, voulait former un parti et trouva la mort à cause de son fanatisme.

     Mais le Seigneur DIEU ne vous a pas, malgré tout, abandonnés.

     Nous, les SANTINERS, nous avons été appélés une fois de plus à circuler autour de la planète Terre et à la protéger. Vous dites : « Tout vient à point à qui sait attendre. » Cela est valable pour notre mission. Nous préparons la lumière du REDEMPTEUR qui viendra à vous d'une manière telle que vous serez obligés d'écrire « une nouvelle Bible ». Ceci est la Vérité du Monde interplanétaire, aussi vrai que je vis et que j'annonce ces événements.

     Le plus important n'est pas de connaître DIEU Lui-même ou de se faire des idées sur Lui. Il suffit de savoir qu'il y a un DOMAINE SPIRITUEL bien organisé et que DIEU a sa FLOTTE CELESTE. Un roi n'a pas besoin d'exé cuter lui-même la punition qui suit toute infraction à la Loi. Ainsi l'Esprit originel a ses vaisseaux dont les chefs ont pleine puissance administrative. Seulement, il est temps de reconnaître votre injustice et d'avouer votre ignorance. Une fausse religion règne sur tout le globe terrestre. Certains philosophes ont bien vu cet état de chose, mais ils commirent la faute de vouloir éteindre ce feu dangereux avec de l'huile. On ne peut remplacer une religion par une autre religion car :


LA RELIGION EST VERITE DIVINE


     Vos cinq preuves philosophiques divines ne sont qu'un palabre convulsif autour d'une vérité désagréable, vérité qu'on ne désiré pas. Ces soi-disant preuves sont si incomplètes que finalement elles sont exposées à la raillerie.

     Ne croyez pas que votre technique représente quelque chose de grandiose. Elle est, par rapport au développement d'autres humanités sur d'autres étoiles, très insalubre et dangereuse.

     Ne croyez pas que toutes vos sciences ont droit à une reliure dorée sur tranche. Beaucoup sont, depuis longtemps, mûres pour la destruction.

     Ne croyez pas que les programmes des partis et leurs slogans, basés sur des connaissances fausses de la Bible, apporteraient la solution de la crise de votre Humanité.

     Ne croyez pas que vos prêtres, théologiens ou sectaires quelconques, dont le savoir est basé sur des traductions et des interprétations erronées, sur des écrits faussés, connaissent ou dominent les Lois de l'Univers.

     Ne croyez pas que nous sommes seulement des hommes avides d'aventures, curieux de visiter votre étoile dont les conditions de vie touchent à leur fin.


NOUS SOMMES DES ARMEES UNIVERSELLES

.
     Ne croyez pas que DIEU va s'incliner devant votre athanor ou devant vos écoles écoles techniques.

     Ne croyez pas que le libre arbitre rend inipunissable. Nos ancêtres sont, selon le désir de DIEU, intervenus pour punir. Nous pouvons le faire égale- ment aujourd'hui.

BIBLE : « Vous êtes un peuple têtu. Si j'entrais seulement un instant parmi vous je vous exterminerais. »

ASHTAR SHERAN : Nos vaisseaux spatiaux ont toute la puissance voulue pour faire face à tous dangers car les dangers du voyage spatial sont plus grands que tous les dangers présentés sur cette Terre. Vos experts en Bible devraient d'abord se préoccuper de l'existence des SANTINERS ; ils devraient étudier l'apparition de nos nefs spatiales avant de s'occuper du « si » et du « mais » concernant les phénomènes divins et leur interprétation.

     Vous cherchez une preuve absolue de DIEU et vous l'avez en mains depuis déjà des millénaires, mais vous vous y prenez à tort et à travers. C'est vrai- ment navrant et très regrettable.

     En tant que chef de la flotte interplanétaire céleste, j'ai le droit et l'entier pouvoir de punir cette humanité.

     Cependant, nous ne voulons pas votre destruction, nous voulons vous incorporer à l'universelle union et à l'ordre de PAIX INTERPLANETAIRE. Mettez fin à vos haines et à votre manie d'avoir toujours raison, fin à votre rage de grandeur.

     Nous vous demandons de toute manière de prendre position en et qui concerne ce message. Nous vous demandons de faire la comparaison de ce message avec les documents rassemblés sur les UFOS. N'essayez pas de sous traire plus longtemps ces vérités à vos peuples, sinon nous tirerons entre les événements d'il y a 3 500 ans et ceux d'aujourd'hui un immense parallèle. Vos bombes atomiques ne déclencheront pas sur cette Terre un SODOME et GOMORRHE, mais nos vaisseaux spatiaux pourraient le faire encore une fois. Si DIEU le désire. Nous nous conformerons aux instructions reçues.

     Et maintenant voyons LA PREUVE DE DIEU.

     Par les voyages spatiaux de nos ancêtres qui vous ont apporté les Lois de DIEU, vous avez la preuve irréfutable que la Vie humaine se déroule aussi sur d'autres étoiles et dans d'autres régions.

     C'est une certitude prouvée et indéniable. Tous les phénomènes divins, y compris l'ascension du Christ et le phénomène de Fatima ainsi que les trans- missions médiumniques et télépathiques, les rencontres avec ADAMSKI (note du Webmaster: C'est tout à fait surprenant : Et nous allons donc bientôt, parlé de ce contacté si critiqué par les médias et les ufologues bien-pensants) et quelques autres amis, ont été mises en scène par nous, sur ordre du Monde Spirituel Intelligent. C'est-à-dire en entente avec le monde des Anges. LE DERNIER ACTE, DIEU SE LE RESERVE.

     C'est pourquoi DIEU, l'ESPRIT ORIGINEL, est non seulement une force universelle et un ordre cosmique, mais surtout une PERS0NNALITE SPIRITUELLE dotée de tous les Sens et d'un Cosmos de Pensées, tout comme celui que chaque homme a hérité de DIEU. Car, de qui l'homme aurait-il hérité de toutes ses capacités ? Est-ce que cet héritage proviendrait des parents des hommes ? D'où les parents ont-ils eu tous ces attributs ? Peut-être de la matière ?

     L'homme naît suivant les Lois divines, de la chair de ses parents. Cependant 1 'âme naît, avec toutes ses capacités spirituelles de l'Esprit de DIEU. Il n'est pas nécessaire que cet Esprit originel régnant vienne à vous et qu'il s'occupe personnellement de vous afin que vous puissiez croire en Lui. Il suffit que nous, ses Messagers et Envoyés, qui représentons depuis des millénaires son Royaume et ses Intérêts, nous venions. En cela LE MESSIE CHRIST fait partie de nous et de notre royaume. Il est le divin Exécuteur testamentaire de cette Terre et de ses habitants. Il est le Bras-droit de l'Esprit premier en personne. Ce remplaçant de DIEU vit et nous pouvons, en tout temps, l'amener sur cette Terre dans une nef spatiale si cela est Son désir, et Son désir est aussi le nôtre. Il viendra alors de jour dans un nuage, ou de nuit dans une colonne de feu, comme dans le temps où Il parla à Moïse. " IN NOMINE D.E.I."


     Nous pourrions vous transmettre des dizaines de pages de la même tonalité d' Ashtar Sheran, mais elles risqueraient de devenir plutôt assommantes ou indigestes . Si vous voulez en savoir plus, prière de se rendre sur le site de l'ami Frédéric :

http://ashtar.sheran.free.fr

     Nous pensons donc qu'il est préferable, une prochaine fois, de vous en dire un peu plus sur cet Adamski si critiqué par les novices et que pourtant Ashtar Sheran, n'a pas hésité à citer dans son propos.

     De plus, dans un autre texte présenté par le n° 193 de la revue Ondes Vives, en date de Mai 1982, Ashtar Sheran récidive encore mieux en ces termes : " Nous sommes fermement décidés à effacer, cette fois-ci, le dernier doute pour toujours. Nous avons des médiums surs dans différents pays qui , tous , jouent le rôle d'un Moïse. Je nomme seulement ADAMSKI, FRY, HILL, et les médiums présentement utilisés (Le groupe Speer de Berlin ). Nos ancêtres ont à plusieurs reprises, assombri le firmament. Ainsi quand le CHRIST mourut, les SANTINIER déclenchèrent le tremblement de terre de Jérusalem, mais malheureusement trop tard. Une nef spatiale prit alors à son bord le Fils de Dieu ressuscité - " Un nuage l'emmenna vers le ciel " " .

     Nous avons déja eu le plaisir de trouver quelques informations au sujet de ce DR Daniel W.FRY, et nous les avons placés dans l'article paru le 29/08/01 :

http://www.artivision.fr/docs/DRFRY.html

     Mais parlons donc plutôt maintenant de ce fameux Adamki, si décrié. Nous pourrions sans problème faire un article particulier sur le sujet, mais ARTivision n'est pas un site très organisé et il n'agit qu'en fonction des imprévus qui se présentent sur le moment. Aussi pendant que nous y sommes restons y.

Quelques éléments significatifs sur un personnage
hors normes : George Adamski.


     Concernant ce fameux contacté, nous avons lu en son temps, l'article signé Stephane B. dans la revue "Top Secret ", dans son n°8 de Septembre 2003, celui signé de Pierre Oul'Chen dans le n° 30 d'Avril-Mai 2007 et enfin celui du n° 32 de Août-Septembre 2007 de José Frendelvel, et nous prenons acte des diverses hypothèses qui furent élaborées pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire d'Adamski , dont la singularité n'a pas fini de nous surprendre.

    En premier lieu, disons que les photos d'ovnis réalisées par Adamski et aussi les textes écrits, sont sous copyright, et que pour les reproduire, il faut en demander l'autorisation de la Fondation Adamski : G.A.F Internationnal/Adamski Fondation. P.O.Box 1722-Vista, CA 920085 USA dont le site est à :

http://www.gafintl-adamski.com

et que l'on peut joindre à l'adresse : Gafintl@aol.com.

     En effet, nous avons parfois évoqués dans nos articles certaines déclarations de ce "contacté" qui en a déboussolé plus d'un. Mais depuis le 11 septembre 2001 et la Guerre d'Irak, les illusions que l'on se faisaient sur l'intégrité morale du Gouvernement US, se sont envolées comme une flopée de moineaux fuyant devant un intru et il convient désormais d'analyser les dessous de cette épopée avec un autre œil plus ouvert en considérant avant tout la non orthodoxie du récit de cet Adamski.

     Voici d'abord quelques images extraites d'un film en langue espagnol dont le sigle est :


     Voici maintenant (pour ceux qui ne savent pas de qui il s'agit) deux images de George Adamski :

  

    Dans la deuxième image de droite, George Adamski montre à l'assistance un croquis de l'intérieur de la soucoupe.

    Puis on a aussi :

  


    Sur l'image de gauche Adamski raconte comment il a tourné autour de la Lune et dans la deuxième image comment il a pu visualiser le sol lunaire de l'intérieur de la soucoupe à l'aide d'instruments télescopiques.

    Faisons ici une petite digression : Bien que cela ne soit pas admis juridiquement en France, (vu les progrès de la science depuis l'époque où ce film a été réalisé), ne pourrait-on pas maintenant réaliser un traitement scientifique spécifique sur la voix d'Adamski que l'on entend dans ce film afin d'y détecter une émotion caractérisque d'une personne qui ne ment pas ? Ceci sera certainement possible un jour et alors les détracteurs, n'auront plus qu'à aller se rhabiller. Fin de la digression.

    Nous pouvons aussi vous révéler le fait que nous avons soumis à l'entité transcendante Soria, deux photos de la soucoupe d'Adamski en demandant si ces photos étaient authentiques :


    La réponse fut Oui.

    Nous avons aussi poussé l'audace de demander à Soria si Adamski avait effectivement fait le tour de la Lune..., et la réponse fut aussi Oui.

    Donc c'est à vous qu'il appartient désormais de juger les inepties des journalistes novices et peu recyclés ésotériquement parlant sur ce "Moïse" des temps modernes.

    D'ailleurs pour en savoir plus à son sujet, voici un site qui rétabli la vérité, n'en déplaise à tous les railleurs invétérés :

http://ovni007.com/id83.html

    Sur ARTivision, nous allons d'abord parler de ce que pensait Adamski sur le langage cosmique universel, qui lui avait permis de recevoir des Maîtres d'en Haut, une instruction spécifique qui est justement en rapport avec le sujet de cet article.

    Nous avons pour cela à notre disposition une traduction privée de deux fascicules d'Adamski dont le copyright remonte à 1958 traitant de la télépathie , à une époque où les scientifiques n'auraient jamais osé prononcé ce mot en public.

  

      Nous n'avons pas évidemment l'intention de vous transcrire toutes les pages de ces deux fascicules. Mais, pour vous montrer quel est le niveau culturel qui s'attache à ce genre de document spécial, nous vous en, donnons seulement la préface et le premier chapitre :(les couleurs sont de nous, bien sûr)

Préface.

    La Télépathie est la faculté naturelle à toute forme de vie de communiquer ses sentiments à toutes les autres formes. La Nature répond, incontestablement, à cette loi, et chaque élément participe librement pour former un tout uni, fruit de la manifestation.

      L'homme est une pensée en action. Cependant, par suite de sa compréhension limitée, il a causé des altérations qui ont pour résultat le chaos au milieu duquel il se trouve aujourd'hui. L'homme a les outils pour travailler mais il a perdu la connaissance de leur aptitude à le servir, dans le domaine le plus grand: de l'oubli de soi, et de l'expression personnelle.

      Sa capacité de progression, et de répandre ses pensées, depuis la plus grossière jusqu'à la plus fine expression, peut être comparée à un kaléïdoscope contenant une sphère, un triangle et un carré. Chaque tour du kaléîdoscope produit un modèle nouveau... non deux semblables. Quand l'homme élève sa connaissance jusqu'à former une unité avec le Cosmos, la même loi de diversité, dans un changement perpétuel, lui donne la plénitude de la vie.

      Pour atteindre ce but, il doit comprendre que le toucher est un nerf à réaction, tandis que la sensibilité est un état d'alerte. L'état véritable, dans l'alerte, est une conscience consciente... qui se trouve dans la Connaissance cosmique, qui contient tout.

GEORGE ADAMSKI            


Chapitre 1: LA TÉLÉPATHIE: LANGAGE COSMIQUE...


      Sur les rayons de l'Esprit Scientifique proprement étiquetées et datées avec une exactitude méthodique, sont rangées d'innombrables énigmes de la vie, reconnues comme telles, mais restées sans réponse. De temps en temps, un esprit curieux prend un volume des archives poussiéreuses, et le propose à l'attention de ses collègues.

      Souvent, la puissance qui règle l'activité des mortels est bienveillante pour celui qui cherche avec ardeur, et lui octroie une suggestion supplémentaire pour le pousser à éclaircir le mystère. Parfois cette puissance, que est tellement au - dessus de la raison humaine, - imprime une vérité sur la conscience d'un individu pour le pousser à chercher plus loin. Ainsi, l'homme grandit en savoir, chaque pas le conduisant à quelque chose d'un peu plus élevé, mais aucun mystère ne peut jamais être entièrement résolu. Car, derrière tout phénomène apparent ou déduit, gît l'Intelligence Cosmique... dont l'entière compréhension n'est pas donnée à un esprit mortel.

      Un de ces ouvrages abandonnés à la poussière pendant des siècles, dans la Bibliothèque Mentale, est étiqueté... Télépathie.

      Notre civilisation actuelle a toujours été effrayée par la faculté de certains de ses membres de recevoir des visions d'évènements futurs, ou des impressions mentales d'incidents se produisant au loin. Jusqu'en 1885, cette énigme ne fut pas étiquetée et placée dans la liste scientifique pour investigation. Cette année - là, la Société de Recherche Physique, par l'intermédiaire de Mr, Myers, - une figure prédominante dans ce champ de la recherche, - déclara :

      "Nous nous hasardons à introduire le mot "Télépathie" pour couvrir tous les cas d'impressions reçues à distance, sans l'opération normale des organes des sens reconnus."

      L'intérêt fut grand pendant quelque temps, mais le sujet fut éventuellement relégué au rayon des problèmes non résolus. Ce ne fut que 10 ans après la fin de ia guerre mondiale, que la science considéra la Télépathie comme assez importante pour être incorporée dans les départements de la recherche de plusieurs de nos plus importantes Universités.

      Jadis, la télépathie était attribuée à la magie noire ou à la sorcellerie; mais par suite des expériences actuelles effectuées par les Universités, elle est arrivée elle - même à cette conclusion qu'elle est un fait défini, avec lequel on doit compter. Cependant, cette première déclaration, faite par la Société de Recherches Psychiques, a été un noeud dangereux sur lequel la science patauge maintenant, car, en partant de l'hypothèse que la télépathie est en dehors de l'opération "normale" des organes des sens reconnus, la science est arrivée à placer le sujet dans le domaine de la supposition mystique plutôt que dans celui de l'analyse pratique. Il en résulté une fondation bien médiocre et sans valeur, sur laquelle bâtir. Il est maintenant temps de tirer la télépathie de la confusion qui l'entoure, et de la placer, une fois de plus, sur sa véritable fondation, comme langage cosmique universel.

      Dans ces dernières années, il y a eu une plus grande tendance que jamais jusque là dans la civilisation présente, vers le développement des idées capables de produire une meilleure compréhension, et des relations plus patientes entre les hommes et les nations. L'avènement de la radio, de la télévision, de la télégraphie sans fil, etc.... ont fait beaucoup pour unifier le monde. Naturellement, cela a provoqué des discussions parmi les savants, quant à la possibilité de développer un langage universel, car ils savent que cela faciliterait plus tard les échanges entre les gens de différentes nations. Quoique plusieurs soi-disant langages universels aient été composés, - comme l'Esperanto et le Ro - aujourd'hui aucun système de mots n'a été développé, pouvant réunir l'approbation de toutes les nations.

      Généralement, nous pensons qu'un langage est un système d'image-mots, soit dans la forme du symbole écrit, soit dans le son vocal; aussi, en cherchant un moyen acceptable pour l'échange du savoir, nous nous sommes naturellement tournés vers les méthodes familières d'expression. Cependant, avec les mots parlés, comme avec les caractères écrits nous ne pouvons agir que dans les domaines décidément limités.

      Les hommes qui conçurent les premiers l'idée d'une langage universel, peuvent être étonnés d'apprendre qu'ils avaient reçu leur inspiration des pages du propre manuel de la Nature. Car, quoique peu de gens en soient conscients, il existe un langage universel, aussi éternel que le Cosmos lui-même. C'est le langage qui n'inclut pas seulement l'expression de l'homme, mais celle de toute chose vivante; cependant c'est un langage tellement simple qu'un nouveau-né lui-même pourrait le comprendre.

      Quel est ce moyen de communication qui est si aisément reçu et, une fois compris, si rapidement interprété ?

      Il n'y a qu'un véritable langage universel... l'impulsion sentimentale, créatrice, invisible qui est l'intelligence Cosmique, coulant comme Force Cosmique, à travers toute manifestation. Cette cause Cosmique, ou Force Universelle, est toujours en mouvement. Elle doit, par nécessité, agir sur tout objet, ou se transférer d'un objet à l'autre.

      Ainsi, l'impulsion sentimentale, que nous avons appelée la télépathie mentale, est le grand langage universel. Un jour, quand il sera compris par tout le monde, il brisera les barrières artificielles de race et de croyance. Devant lui, l'orgueil égoiste, la tromperie et la vanité tomberont; et par son universalité même, l'humanité sera unie - l'Homme avec l'Homme - , et l'Homme avec toute la Nature. Car c'est le seul langage que tout atome de l'univers est capable de parler et de comprendre.

      La pensée consciente est connue sur tous les plans de la conscience. Son caractère ne peut être caché ni par un doux murmure, ni par des inflexions dramatiques, pas plus que sa signification ne peut être cachée par les manipulations savantes des symboles chirographiques. La pensée Cosmique est le vérité absolue. Elle ne peut être détournée. C'est la loi de l'activité qui doit, - et agit -, sans discrimination pour produire l'action et la réaction dans toute forme qui arrive à son point de contact.

      La télépathie fut le moyen de communication que j'employai dans ma première rencontre avec un visiteur d'une autre Planète, quand je conversai avec l'occupant de la vedette de Vénus. C'était en partie expliqué dans mon deuxième livre : "A L'INTERIEUR DES VAISSEAUX DE L'ESPACE". comme une Loi de la Nature, ou une des Lois Universelles.

      Il n'y a rien de mystérieux ni d'incompréhensible dans cette transmission de la pensée, car l'homme vit à côté d'elle journalement. Une pensée ne peut donner une expression audible sans avoir d'abord été formulée dans l'esprit. Cela se fait automatiquement avec une personne moyenne, qui est ordinairement inconsciente du fait que son esprit :

1) - dirige tout mouvement extérieur de son corps;
2) - compose et arrange ses pensées avant de leur donner une expression audible;
3) - reçoit continuellement du dehors un flot d'impressions-pensées.

      De ce flot continuel d'impressions, l'esprit non développé rejette tout ce qui ne lui est pas familier, et retient seulement les pensées qui confirment l'opinion que son esprit a déjà formée. C'est pourquoi, jusqu'à ce que l'homme se comprenne lui-même, il est guidé seulement par le monde des effets.

      L'on a dit : "L'homme naturel connaît le chemin de l'esprit, tandis que l'homme non naturel ne connaît pas le chemin de l'esprit." Cela signifie que, lorsqu'un homme reconnaît son unité avec la Cause Cosmique, et commence à user de ses lois, il n'a plus besoin d'un instructeur, car la Loi lui a donné la vie... et la Loi sera son Maître. Le grand langage universel, que nous employons chaque jour et que nous ne connaissons pas, nous parle dans le profond retentissement du tonnerre, et communie avec nous, dans le silence du plus profond repos de la Création.

      On ne peut établir un modèle à suivre valable pour n'importe qui, car il n'y a pas deux humains semblables; on peut seulement présenter la Loi. Elle agira suivant la compréhension et l'application de chacun, qui différeront d'une personne à l'autre. Le principe que nous donnons ici s'applique également à tous.

      Si cette leçon doit être de quelque valeur pour vous, vous devez commencer par vous-même. Vous devez apprendre de quelles parties vous êtes composé; pourquoi chacune agit comme elle le fait; qu'est - ce qui contrôle votre pensée, et pourquoi il y a un conflit apparent entre votre moi intérieur et le monde extérieur. Vous devez comprendre vos réactions émotionnelles, avant que vous puissiez être l'expression de la plénitude de la vie.

      Il y a une importante vérité vitale que nous devons avoir toujours présente à l'esprit Le Cosmos n'a pas de commencement... et il n'a pas de fin. Il est tout ce qui fut... qui est, et sera toujours... une éternelle activité.

      L'homme fut créé pour être l'expression parfaite de toutes les expressions; et il fut doté de la faculté de raisonner, afin qu'il puisse comprendre tout effet dans le plan de la vie. Il est, par nature capable de comprendre tous les degrés de l'expression Cosmique, depuis le plus bas jusqu'au plus élevé. Mais, par ignorance, il a prostitué ce don Divin; et maintenant, il juge et condamne ce qu'il voit autour de lui. Soit qu'il le réalise ou non, par ses jugements, il s'exalte lui-même au-dessus du Créateur. C'est pourquoi il éprouve un sentiment de séparation entre lui-même et le Donneur de toute vie. Mais quand il rejette les chaînes forgées par son esprit charnel, il devient Celui qui sait; il communie alors avec la Cause Cosmique de toute création. Toute la Nature travaille en harmonie avec la Suprême Intelligence qui lui donna la vie. L'homme reste seul; le seul altérateur de la Loi...

      Nous essaierons d'expliquer la nécessité d'unir l'Homme Cosmique et l'Homme Terrestre. La réception télépathique viendra des deux; mais en reçevant les impressions, nous devons toujours avoir présente à l'esprit la différence entre l'homme de petite compréhension, et l'homme Cosmique. Les pensées venant de l'homme de peu de compréhension, expriment des discriminations, des divisions, des jugements et des sentiments personnels; tandis que les impressions de l'Homme Cosmique venant de la Cause Cosmique de tout effet, apporteront la compréhension et la compassion, sans jugement. Ainsi s'exprime la Vérité: et en présence de la Vérité, il y a absence de doute.

      L'étude de la télépathie ne veut d'aucune façon intervenir dans les croyances religieuses soit pour les approuver ou pour les contredire. Car, la télépathie n'est pas une religion, mais une Loi Universelle.

      La connaissance de cette Loi vous donnera une plus grande compréhension de vous-même et de votre relation avec le cosmos dans lequel vous vivez.

      Les gens de l'espace, les plus hautement développés, ont appris que, dans son état naturel, toute vie s'exprime comme une exécution libre, joyeuse, de chaque action. Ils ne considèrent pas l'accomplissement de l'ensemble des obligations quotidiennes comme un fardeau, mais plutôt comme un privilège par lequel ils peuvent mieux servir la Cause Cosmique, en lui permettant de s'exprimer librement par leur intermédiaire. Ils sont entraînés depuis l'enfance, dans le souci propre à leurs corps, et l'usage de leur esprit. Ils ne veulent pas exprimer une pensée discordante, car ils savent ce qui se fait par le canal chimique du corps. Leur esprit sensible est coordonné avec le Sentiment ou Esprit-Cause; aussi, chaque cellule individuelle de leur corps répond aux ordres donnés par l'esprit sensible. Par l'usage de cette Loi, leur corps reste solide et jeune, sans souci de l'âge. Ils savent que toute vie est constamment active, et que chaque particule de la création accomplit son devoir, dans une expression libre, indépendante de la Cause.

      Quand nous serons capables d'employer cet état d'esprit joyeux, reposé, dans notre vie quotidienne, notre conscience s'élèvera au niveau où les impressions de valeur universelle se connectent naturellement à nous. Cela ne signifie pas que l'Homme, alors, ignorera le monde qui l'entoure, car il naquit sur cette Terre pour vivre comme un participant uni à l'humanité entière, et il n'a pas le droit de s'en détourner . La véritable compréhension, ou évolution, vivifiera son intérêt pour ses compagnons humains, car il reconnaîtra alors sa parenté avec tout ce qu'il voit.

      Ne trouvez-vous pas que ce langage (pourtant de 1956) ressemble beaucoup à ce que nous disent actuellement certains channels et en particulier Soria ? La suite devrait être encore plus passionnante. Mais restons en là... pour l'instant.

      Allez voici quelques lignes de plus pour la route... " L'homme est une miniature de l'Univers, analysons-le à la lumière de ce fait. Nous savons que toutes les choses, dans le monde manifesté, reposent sur quatre éléments: la terre, l'eau, le feu et l'air (Note du Webmaster: Très curieuse n'est-ce pas cette assertion ?) . De la combinaison de ces quatre éléments sont sorties les innombrables variétés des formes. Mais, dans chaque atome comprenant ces éléments, réside une force indestructible et inexplicable. C'est une chose définie, ec cependant trompeuse, qui échappe aux plus grands efforts des chercheurs; et dont les plus sincères, même, ne peuvent définir ni le caractère, ni la source. C'est la force agissante qui donne l'impulsion à la création.

      Dans l'homme, nous trouvons les mêmes conditions... quatre phases d'action; ou manifestatïon, aidées et supportées par l'inexplicable force qui cause l'impulsion ou l'action en elles. C'est pourquoi il est visible que la sensibilité n'est pas plus un sens physique que la force active, dans la nature, un des quatre éléments.

      Une fois que j'eus compris cela, je suyque cette force, néé de l'Intelligence Cosmique, est la fondation de toute vie. Rien ne doit être ajouté, tout y est. Mais moi, en tant qu'homme physique, je dois reconnaître et commencer à employer ce pouvoir qui renferme tout. Arrivé là, je regardais, de plus près mon esprit. A ma grande surprise, je l' trouvé mal équipé, et se conduisant comme un tyran ! Je vis qu'il était seulement l'interprète du sens des réactions, non le Connaisseur de la Cause.

      Laissez-moi expliquer cela de cette façon : L'esprit de l'homme moyen que nous rencontrons aujourd'hui n'exprime que les opinions recueillies par les réactions de ses quatre sens. C'est pourquoi sa soi-disant intelligence est entravée par ses goûts, ses dégoûts, et un jugement autocratique de tout ce qu'il ne comprend pas. Il ne faut pas le condamner trop sévèrement pour cela. Telle été l'attitude acceptée pendant des âges. Nous avons permis à nos quatre sens d'être les guides prïncipaux se querellant et créant des dissenssions entre eux, ignorants de la Force créatrice qui leur donna l'être.

      Tandis que j'étudiais soigneusement les activités de ces quatre sens, je réalisai, que se tenait seul, contredisant les autres et luttant contre eux. Puisque chaque sens a une volonté propre. Il peut s'opposer et s'oppose aux trois autres; en agissant ainsi, il s'oppose à la volonté Cosmique. Cette condition continuera dans l'homme jusqu'à ce qu'il devienne un être unifié, se comprenant lui-même dans toutes ses parties composantes...
"

      Vous avez bien noté nous l'espérons lr fait qu'Adamski nous relance cette vieille assertion des alchimistes, que toute chose est basée sur l'agencement des quatre éléments: La terre, l'eau, le feu et l'air...

      Mais bizarrement Soria , ne dit pas autre chose ces temps-ci. Voyez plutôt :

      " La respiration est une forme supérieure de l'énergie de la balance cosmique. Vous êtes tous des guerriers de la Lumière, vous avez choisi de reprendre le chemin qui mène à l'intérieur de vous, mais au cours de ce cheminement vous devrez REconnaitre ce qui fait ce sentier et, de là, vous rencontrerez les quatre éléments: la Terre, l'Eau, l'Air, et le Feu. Vous retrouverez la respiration, l'inspir et l'expir, le partenariat, les mondes denses et subtils, le monde des anges, et celui des esprits.

      Durant ce cheminement, vous ne pourrez pas réintégrer ce Je Suis que vous avez toujours été, sans aimer chaque élément et reconnaître que vous êtes tous issus d'une forme géométrique, que la respiration même est une forme géométrique. Vous ne pourrez cheminer seuls sans donner la main à tous les éléments qui vous ont permis d'exister. Le partenariat, c'est aussi reconnaître cela.
"

       Extrait de "cercles de paoles" page 82 , Soria , Editions Ariane Octobre 2004.

      Ne trouvez-vous pas très renversant, le fait que cet Adamski, en 1956, reprenne à son propre compte cette assertion (qui avait depuis belle lurette, été abandonnée par les savants comtemporains) concernant, la Terre, l'Eau, l'Air, et le Feu, et assertion qui est actuellement remise en exergue par l'entité transcendante Soria ?

      Tout cela prouve clairement , (selon nous bien sûr), qu'Adamski était un vrai médium sans doute comme Moïse et qu'il recevait bien, des messages télépathiques d'En Haut. Les deux fascicules cités plus haut, en sont évidemment, le témoignage flagrant, n'en déplaise à tous les irréductibles railleurs d'Adamski.

      D'ailleurs il serait bon aussi de demander à Soria ce qu'elle pense de cette affaire de télépathie :

    Extraits de Soria Tome II - Maitrise du corps ou Unité retrouvé Editions Ariane Septembre 2001 Pages 129,130,131 :

" ... Vos Maîtres ne se sont pas détournés de vous en quittant votre sol. Ils sont restés dans l'aura de votre Terre de manière à continuer à vous éclairer et à vous amener devant les portes. Aujourd'hui, leur attention est grande devant l'importance du pas à franchir.

      Certains viendront dans l'intimité de votre Être. Le dépôt que vous recevrez sera la clé de la nouvelle ère qui se profile. Leurs enseignements comporteront plusieurs manifestations. Préparez-vous à l'impact de leur présence à vos côtés. Votre regard se porte vers un lieu lointain, or c'est chez vous que ceux-ci se promèneront désormais, vous parlant dans votre silence intérieur jusqu'à votre ouverture de conscience pour ensuite recourir à la télépathie. La télépathie est la première expression aisée à retrouver sur votre chemin du retour, puis suivront les voyages astraux et, enfin, l'usage conscient des énergies et de leurs manifestations. Si, pour l'instant, très peu d'entre vous peuvent se servir de ces dons naturels inhérents à leur état d'Êtres divins, cela changera grandement dans les prochaines années.

      Ce qui est à ce jour un rêve pour certains deviendra demain une réalité pour beaucoup. Un grand nombre de nos frères de ce côté du voile arrivent dans ce but, soit pour vous répondre dans votre intimité ; alors osez, puisque vous êtes entendus. Votre clarté d'intention est votre mode d'ouverture à cette dimension, à cet état d'être. La télépathie est un état d'être comparable à une antenne réceptrice et émettrice d'ondes. Les mots que vous prononcez dans votre intimité sortent de vous sous la forme d'ondes codées. Nous les recevons, car nos "paraboles" internes les décodent, et nous recevons aussi vos mots, et il en est de même pour vous. La différence réside dans le fait que votre ouverture actuelle limite la traduction de ces ondes à vos mots, alors que nous n'avons pas ce problème, bien au contraire. Cependant, vos mots, même balbutiés, représentent des espoirs et nous pouvons immédiatement comprendre les ouvertures que vous souhaitez. Aussi, nos réponses sont-elles très précises, même si nous devons les fractionner en plusieurs étapes. Votre ouverture de conscience permet cette succession chronologique dans nos réponses.

      Parlons maintenant de l'état d'être requis pour enfin recevoir consciemment les "mots". Imaginez que votre cerveau est un radar. Afin qu'il devienne efficace, il faut le régler de façon à éliminer tous les parasitages extérieurs. Ceux-ci sont dus à vos conditionnements sociaux, quelle qu'en soit la nature ou l'origine (politique, religieuse ou parentale). Le premier travail consiste à vous libérer des conditionnements reçus par ces éducateurs sociaux, à nettoyer votre canal de réception en mettant de l'ordre dans la succession de vos idées et en reconnaissant votre filiation divine avec votre place ici, sur cette planète, comme intermédiaire de la Vie. Vous pouvez constater que nous vous aidons à cela par le biais de nos nombreux messages. Il est certain que nous nous employons à la restauration de vos dons, la télépathie étant le premier de ceux-ci.

      Vous devez également intégrer la conscience que la télépathie est un mode de communication que vous possédez depuis toujours et que vous seuls en avez oublié l’accès. La communication a plusieurs visages. Votre langage est un mode parmi bien d’autres. Les mots articulés sur l’organe vocal ne sont qu’un mode et pas le plus important. Par ailleurs, celui-ci devra être épuré de certaines sonorités dissonantes.

      Savez-vous que vous créez quelques unes de vos maladies par les mots émis ? Le son est un mode de création très efficace. Vous pouvez créer votre santé par l’usage des mots. En privilégiant des mots plutôt que d’autres, vous recréez une spirale harmonieuse et de hautes vibrations. Les mots sont un code de réalisation. En privilégier un plutôt qu’un autre permet de rétablir la chronologie de l’expansion de la vie de vos cellules selon le schéma initial de votre création. La sonorité des termes prononcés active l’élévation de votre ADN ou, au contraire, l’amène à une réalisation lourde. Vos pensées sont des mots subtils qui jouent sur l’harmonie de vos corps subtils. Ce qui est prononcé joue sur votre corps physique. Les mots sont ainsi la clé de votre devenir et de vos épreuves. Prendre exemple sur un être quel qu’il soit vous éloigne de vous-mêmes car vous ne pouvez créer votre code d’harmonie avec les mots des autres. Vous devez donc vous affranchir des influences extérieures sur les mots. Même ceux que je vous transmets ou que d’autres frères des étoiles transmettent, ne doivent vous servir que le temps d’enclencher une nouvelle compréhension jusqu’au jour où vous pourrez vous-mêmes vous tenir en équilibre dans votre centre et transmettre une énergie de réalisation dans les mots en vue de permettre à des êtres encore dans l’ombre de retrouver leur chemin de réalisation interne.
"

      Arrêtons ici, voulez-vous, ces propos fantastiques et significatifs de Soria et pour en savoir beaucoup plus,, il convient de consulter le livre en question et nous demandons avec déférence encore à l'auteur et l'Éditeur du livre ci-dessus, leur grande indulgence pour ces emprunts littéraires, illustrant si souverainement les propos d'ARTivision parus il y a des années (voir par exemple notre article :
Fouvolant).

       Si nous comprenons bien, il est préférable de tourner 7 fois la langue dans la bouche avant de parler pour ne rien dire de bon.

       Et Adamski savait a peu près tout cela dès 1956, alors que certains bien-pensants ont voulu dérisoirement en faire une sorte de gourou de secte...

      Mais terminons voulez-vous ce survol des textes "télépathiques" d'Adamski par ceci :

      " Je sus alors que la Sensibilité était vraiment le Martre-Maçon qui avait formé ce corps qui était le mien ; et qu'il pouvait bâtir des empires en l'absence des autres quatre sens. De cette conclusion, je réalisai.~que mon esprit réagissait et réflètait proportionnellement à mon savoir limité de la vie et de son but.

      Tout cela a été vérifié par les Frères de l'espace, car ils ont observé et évalué ces phases de l'activité humaine, reiativemenz au Cosmos.

      Mais, avant mon contact avec les Frères, comme j'essayais sincèrement de progresser, je réalisai, qu'il y avait une nécessité impérieuse de coordonner mes sens pour m'harmoniser avec la Cause, et comprendre entièrement cette Cause ? Car cette Inteligence Cosmique est derrière toute manifestation et la pénètre. Mais cette soumission des perceptions dissidentes des sens est un facteur majeur dans le contrôle du processus mental.

      Réalisant pleinement que mon prochain pas devrait être la discipline de mes sens, et l'observation des impressions reçues par mon esprit, j'élaborai un plan définitif, une sorte de grand livre mental. D'un côté, je plaçai toutes les pensées reçues dans la journée, qui étaient de nature personnelle ; et de l'autre côté, je notai- des pensées universelles d'après lesquelles j'avais agi. A la fin de chaque journée, je nnarquai~ d'une entaille, mon compte, pour décider si les opinions personnelles, limitatives; ou les conaissances universelles, avaient gouverné ma journée.

      Cela demanda beaucoup de patience, mais je fus finalement capable d'entraîner mes sens à écouter, si bien qu'ils pouvaient recevoir des impressions sans être questionnés. Il faut admettre que c'était très difficile à faire, car les anciens modèles de pensées réapparaissaient avec insistance, et donnaient leurs interprétations à l'esprit. Mais comme je continuais à gagner le contrôle de mon esprit-sens, mes impressions devinrent plus nettes, contenant un nombre croissant de pensées de nature universelle, avec moins de dévoppements d'opinions personnelles....

      ......De la force universelle, nous savons peu de chose, excepté qu'elle a deux champs d'activité: l'attraction et la répulsion. Elles sont transformées en énergie qui pénètre toute substance ou forme. Nous reconnaissons la force seulement par l'effet de ses activités qui, dans le domaine mécanique, est connu sous le nom d'énergie; et dans le domaine psychologique, comme pensée, émotion, etc...

      C'est cette force qui apporte la vie, et active les atomes de la forme. Mais la forme dans ce sens, n'est pas confinée dans la seule manifestation visible car les mêmes atomes qui composent la substance solide, font aussi les éléments de l'espace. D'après notre savoir actuel, il y a quelques centaines d'éléments étranges, desquels d'innombrables composés et d'innombrables mélanges sont créees. Nous vivons dans ce que l'on pourrait appeler justement un univers chimique conçu par une Intelligence et perpétué par la Force.. Chaque manifestation que nous voyons se produire, autour de nous est l'ettet d'une action et d'une réaction chimique. La lumière, la chaleur, le son, la croissance et la désintégration, sont tous des actions chimiques. Et, que vous le croyez ou non ..... la pensée est aussi une action chimique.
      Nous ne pouvons expliquer la Création primitive par les effets que nous voyons autour de nous, pas plus que nous ne pouvons expliquer la création de la pensée, excepté comme une activité fondée sur la loi d'affinité.

      Nous ne pouvons savoir ce qui cause certains actes d'attraction ou de répulsion. Nous devons simplement accepter le fait qu'une telle loi existe, et qu'elle commande la combinaison d'éléments chimiques pour crééer une forme d'énergie. C'est une force offensive qui irradie dans toutes les directions, causant une pression sur l'espace, force environante, et créant ainsi les vagues dans cet élément.

      Toute pensée s'enregistre comme une vibration dans l'espace. Quand la pensée est donnée sous l'expression audible, elle crée un diapason ou fréquence relatif à elle-même. La même loi s'applique aux pensées silencieuses, car elles aussi, ont une vitesse de vibration définie qui s'enregistre sur la plaque sensible de l'espace.

      La pensée ne nous arrive pas en une ligne droite, unique, comme un boulet lancé par le canon d'un fusil. Elle va, par des billion de lignes droites, dans toutes les directions, Nous pouvons imaginer une pensée comme une étincelle de lumière, dont les radiations s'étendent avec une égale force, dans toutes les directions, donnant l'impression d'une sphère, à tous les points de son expansion."


       "Et que la Force soit avec vous !!!".... On se croirait n'est-ce pas dans la le film "la guerre des étoiles" de 1977, mais 21 ans plus tôt. Pas mal n'est ce pas, pour "ce vendeur de hot-dogs" , comme l'ont qualifié les journalistes ignares, qui certainement n'avaient jamais lu un mot de ce qui précède.

      Nous allons donc maintenant pouvoir vous en dire un peu plus sur ce Moïse des temps modernes et les détracteurs n'ont qu'à continuer à bavarder inutilement si cela leur chante.

      Montons d'abord, si vous le voulez bien, le niveau d'un échelon, et reprenons ici, nos deuxième et troisième déclarations placées à notre article :

http://www.artivision.fr/docs/Byrdalice.html


et où il est justement question d'Adamski dans une affaire particulièrement extraordinaire :

Deuxième déclaration :

Quand l'écrivain Desmond Leslie nous parle, dès 1953 de cette affaire de soleil froid.

      Voici un extrait d' un ouvrage publié, en 1953, par l'auteur anglais Desmond Leslie qui a quitté ce monde en 2001 à 79 ans.

     Cet ouvrage (écrit en collaboration avec G. Adamski), intitulé " Flying saucers have Landed":


Ouvrage publié chez Werner Laurie Hc et que l'on peut encore avoir la chance de trouver en français dans la collection de poche "J'ai Lu"A 260 dans la prestigieuse collection hélas disparue " L'aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues", publié au début de 1971 sous le titre " Les Soucoupes volantes ont atterri ":


, nous déclare alors ceci, pages 144 à 145 :

    " Mais pour le moment, notre propos est de découvrir l'origine des véritables soucoupes interplanétaires. Les planètes voisines semblent apporter la réponse la plus plausible: Mars et Vénus. Mais alors, pourquoi pas aussi Saturne, Jupiter, Uranus, Neptune, Pluton et toutes les planètes encore inconnues? On nous oppose que la chose est impossible car toutes les planètes au-delà de l'orbite de Mars sont trop glacées pour que la vie puisse y exister, et que Vénus et Mercure sont trop brûlantes, mais rien ne nous affirme que la chaleur en tant que telle émane du soleil. Les textes anciens nous apprennent que le Soleil produit une énergie irradiante mais pas de chaleur (telle que nous la connaissons) que cette chaleur n'est qu'un sous-produit de l'énergie soumise à la friction de notre atmosphère. Dans ce cas, cela expliquerait la ceinture d'air chaud récemment découverte à 60 kilomètres d'altitude où toute vie serait impossible dans ces températures avoisinant 170°. Selon les Anciens, une atmosphère planétaire agit à la fois comme convertisseur d'énergie et comme filtre réglant la quantité de chaleur ainsi formée. Ainsi, il est fort possible que toutes les planètes de notre système aient une atmosphère semblable à la nôtre. Imaginons un instant que nous puissions emporter nos instruments sur Mars et contempler la Terre, nous verrions cette ceinture brûlante et nous penserions qu'à la surface de ce globe la température est de 170°. Et si les Martiens n'ont pas de meilleurs instruments que nous, on leur pardonnera de penser que toute vie humaine est impossible sur la Terre. Donc, tant que nous ne serons pas allés examiner de près les autres mondes, il serait plus sage de ne pas pontifier dans un sens ou un autre. "

      Que dire de plus devant une telle affirmation de Desmond Leslie, qui rappelons-le, était le neveu de Wiston Churchill et n'avait pas l'habitude de raconter des balivernes. Il est bien dommage cependant que cet auteur ait oublié de citer au moins un des textes anciens auxquels il fait référence, de même que les travaux sur lesquels, il s'appuie pour affirmer l'existence d'une ceinture brûlante placé à 60 Km d'altitude dans notre atmosphère. Nous invitons les internautes spécialistes qui auraient quelques informations à ce sujet, à bien vouloir nous contacter pour tirer au clair cette affaire. Merci d'avance...

Troisième déclaration:

     De même, dans un autre ouvrage (non traduit en français officiellement, mais dont nous avons pu avoir une traduction privée de 1962, extrêmement précieuse et sans doute introuvable actuellement) de G. Adamski " Flying saucers Farwell ", nous lisons chapitre II (intitulé " l'activité de l'espace dans notre système solaire") page 32:

" La première chose à réaliser est que le Soleil n'émet pas de la lumière et de la chaleur sous la forme que nous observons sur Terre. La radiation du Soleil ne se manifeste comme lumière et chaleur que lorsqu'elle pénètre dans l'atmosphère des planètes elles-mêmes. L'espace extérieur est dépourvu de lumière, telle que nous la connaissons. Dans l'espace extérieur la lumière est une lumière froide, causé par la phosphorescence de vastes nuages de particules et de gaz, répondant à la radiation émise par le Soleil. Pour un observateur humain, l'espace extérieur parait être un vaste vide obscur, rempli de billions de billions de minuscules étincelles de lumière multicolore. Toutes ces minuscules lumières sont en état de mouvement continuel et d'activité. "

(Notons en passant que ce n'est pas du tout là, le genre de discours utilisé par un affabulateur psychopathe ou un gourou de secte. C'est en effet à ce genre d'individu que certains auteurs émules de la désinformation officielle ou encore auteurs qui ont oublié de se recycler en données ésotériques modernes, ont voulu assimillé cet Adamski qui n'a pas fini de nous étonner. Lire donc à ce sujet l'article pages 36 à 38 de la revue Top secret n° 8 de Sept 2003:
http://topsecret.magazine.free.fr . D'ailleurs en hommage à la traductrice courageuse de cet ouvrage, Mme H. Verdin Roussel, voici d'abord, de ce livre rare, l'image de la couverture que nous avons du refaire parce qu'elle était abimée et surtout, celle de la première page avec la typographie et les inscriptions de l'époque:)

   


     Tout le chapitre en question, est pratiquement consacré à la lumière et l'espace. Nous signalons cependant que les premiers astronautes comme Glenn et Carpenter ont bel et bien été confrontés à ce problème de particules lumineuses dansant devant leur hublot, et particules qu'Adamski avait lui même qualifié, bien avant eux, de "lucioles"(Voir ci-dessous le "France Soir" du 25/05/62 ou le Paris-Presse l'Intransigeant : même date:)

   


     On peut déjà, n'est-ce pas méditer, sur le caractère très surprenant de ce qui précède ? Et à vous de juger !!!

      Le vendeur de Hot-dogs des irréductibles détracteurs journalistes pouvait-il sortir de son cru en 1956, une telle théorie aboutissant à la notion de soleil froid, étudiée à notre article Byrdalice.html ? A vous de juger !!!

      Mais revenons aux photos d'Adamski que ces mêmes journalistes ont rapidement cataloguées de fausses.

      Pourtant, dans la revue suivante de 1978 :


      , on découvre ceci (les couleurs sont de nous évidemment) :

Photo 6 :


" Cet engin, du même type que le précédent, fut photographié le 13 décembre 1952 à l'aide d'un télescope de 15 cm d'ouverture par Georges Adamski à Palomar Garden,s Californie. Adamski qui prétendit avoir eu des contacts avec les occupants de tels engins, les nomme « Scouts vénusiens » (d'après les origines supposées de ces appareils). Des études photogramétriques très poussées, montrèrent que l'appareil rayonnait une certaine lumière propre et ne se contentait donc pas de réfléchir excluvivement la lumière ambiante. Ce fait, joint à bien d'autres, rend la supercherie presque impossible. Malgré, l'énorme tolé général que souleva l'aventure de G. Adamski et les innombrables études visant à découvrir un trucage quelconque, il faut reconnaître que, 25 ans après, l'histoire résiste comme un roc à toutes les attaques. Bien des explications de la "supercherie d'Adamski" , furent avancées, aucune n'a résisté à l'analyse!
      Dans cette histoire qui se situe depuis un quart de siècle, au coeur du problème OVNI, tout est étrange : Observez par exemple la petite tache blanche au bas du hublot de droite ; il semble bien que l'on aperçoive le ciel à travers une autre ouverture sur la face opposée : l'intérieur de l'engin serait alors complètement vide! Un mystère de plus à verser au dossier Adamski, sinon à celui des OVNI en général...
"

      A ce niveau, on pourrait écrire des dizaines de pages, mais c'est à vous qu'il appartient déjà de vous faire une opinion argumentée...

      Mais tout de même lorsqu'on découvre la perfection de ce cliché pris à l'aide d'un telé-objectif :


on demeure muet de stupéfaction pour les admirateurs d' Adamski, ou très remonté contre celui-ci si l'on en est un détracteur endurci.

      Cependant ces détracteurs endurcis évitent soigneusement de traiter d'affabulateur Monsieur Desmond Leslie, ancien pilote de la RAF et, nous l'avons dit, neveu de Churchill. Or voilà ce que nous déclare cet honnête gentleman dans " Les soucoupes volantes ont atterri" :

" ...Par conséquent, et pour conclure, Adamski a réellement photographié de grands objets, à une distance considérable. S'il avait voulu truquer, il aurait dû être un prestidigitateur extraordinaire. Il aurait fallu qu'il lance ces objets dans les airs, qu'il galope à plus de 800 mètres de là, braque son télescope sur eux, mette son appareil au point et prenne ses photos avant que les objets soient retombés. 11 n'aurait pu réussir que s'il avait pu les faire voler. Autrement dit, s'il avait pu construire lui-même des soucoupes volantes opérationnelles. Il en était bien incapable.

      Tout semblait clair et pourtant les irréductibles détracteurs se sont jetés à bras racourcis sur les photos d'Adamski trop belles pour être honnêtes selon eux...

      Mais il y a en plus l'affaire des deux petits englais, qui deux ans plus tard, ont réussi a faire une photo, hélas un peu floue, d'un engin ayant la forme de la soucoupe d'Adamski. Voila ce que nous dit, en plus Desmond Leslie sur cette affaire dans le même livre.

      " Et puis au mois de Février 1954 deux écoliers anglais Stephen Darbishire 13 ans et son cousin Adrien 8 ans prirent deux photos d' une soucoupe semblable planant à quelques mètres du sol sur les pentes d'une colline du Lancashire :


      J'allai les voir quelques jours plus tard. Le Dr Dartishire, père de Stephen, était absolument certain que son fils ne mentait pas. Les parents d'Adrian, des psychiatres, étaient profondément troublés, mais aucun interrogatoire, aucune "analyse" ne put venir à bout de leur petit garçon de 8 ans, qui s'en tenait à son témoignage. Les deux enfants observaient les oiseaux, au crépuscule, quand tout à coup cet énorme objet translucide était descendu sans bruit, effleurant presque la terre à cent mètres à peine du lieu où ils se trouvaient, et puis s'était rapidement élevé dans le ciel. Stephen avait vivement braqué son petit Kodak à soufflet et pris deux clichés plutôt flous de la soucoupe. J'empruntai l'appareil et pris plusieurs photos au même endroit et je rn'aperçus que si l'on ne faisait pas très attention on ne se rendait pas compte que le soufflet n'était pas complètement étiré. Je crois que l'enfant, dans sa précipitation, oublia cette précaution, ce qui expliquait le flou de ses photos.

      Stephen avait également fait un croquis de l'objet, montrant quatre hublots sur le côté. Tentant de le prendre en faute, je lui demandai s'il avait déjà vu des photos d'Adamski, sur lesquelles on ne voyait que trois hublots. Il reconnut volontiers qu'il avait vu ces photos, publiées dans les journaux et qu'il en avait conclu que "sa" soucoupe "devait en avoir quatre au lieu de trois ". Ce fut alors seulement que je montrai la quatrième prise par Adamski et qui n'avait pas encore été publiée à cause de sa mauvaise qualité. On distinguai t cepedant un quatrième hublot qui n'étaoit pas apparent sur les clichés publiés. Je dis à Stephan ne s'était pas trompé, qu'il y en avait bien quatre, mais il n'aurait pas pu le savoir s'il n'avait pas vu la soucoupe de ses yeux.

      Armé de plusieurs séries de ses photos, je rentrai à Londres et les remis à un ingénieur, Léonard Cramp qui s'intéressait aux soucoupes volantes. Il se mit au travail aussitôt, employant un procédé dont je n'avais jamais entendu parler, la projection orthographique permettant d'obtenir un plan d'architecte en élévation de la soucoupe d'Adamski, comme elle apparaîtrait sur la table à dessin. I1 fit alors une seconde projection avec la photo de Stephen, qui était un peu plus basculée et s'aperçut que les deux croquis coïncidaient parfaitement. Donc les deux objets, quels qu'ils fussent, avaient exactement les même proportions. Une analyse plus poussée révéla que la courbe de la bande, à la base de la coupole, présentait, vue en plan, un segment de parabole parfaite.

       D'autres mesures démontrèrent un fait inté- ressant; toutes les dimensions principales de la soucoupe obéissaient au nombre d'Or. Inutile de dire qu'aucun de nous, moins encore Stephen et Adrian, n'avaient jamais entendu parier de projection orthographique. Et jusqu'alors je ne savais même pas très bien ce qu'était le nombre d'or classique, utilisé par tous les grands architectes, depuis les Grecs de l'Antiquité jusqu'à Le Corbusier, pour parvenir à donner à n'importe quelle structure des proportions parfaites.

      Pour produire un modèle réduit répondant à toutes ces conditions, aurait dû connaître le nombre d'or , savoir ce qu'était la projection ôrthographique et enfin posséder un tour, et une habiletéconsidérable pour réussir la courbe parabolique apparaissant sur le plan.

      Il n'avait pas de tour.

      Il ignorait tout du nombre d'or et des projections orthographiques.

      Il ne pouvait absolument pas avoir truqué sa photo.

'       Si le jeune Stephen avait fabriqué un modèle réduit d'après, les photos d'Adamski, l'analyse érudite de Cramp l'aurait immédiatement décelé. Et je doute fort que son petit cousin Adrian ait pu résister longtemps à l'interrogatoire poussé de ses psychiatres de parents, aussi habiles que sceptiques... ...Nous nous occupons ici de faits précis et ces faits apportent la preuve que la photo du jeune Darbishire fur l'ultime justification de celles prise par Adamski deux ans plus tôt. Quel que soit l'objet qu'ils aient vu, l'un dans le désert de californie, l'autre sur une colline du Lancashire, ils étaient identiques.
"

      Pour compléter cette affaire, voyons, ce qu'on en dit, dans ce livre de J.G. DOHMEN sorti par les Editions TRAVOX au 2etrimestre 1972, plutôt rare à trouver ces temps-ci :

    

      Sur l'image de droite, on peut lire en haut à droite :

"il est important que nous prenions conscience de nos options instinctives et que nous regardions en face toutes les hypothèses qu'une sorte de censure intérieure nous empêche d'évoquer et de considérer." René Fouéré

      René Fouéré est l'auteur de l'ouvrage la révolution du réel- Krishnamurti. Il fut, ( son épouse Francine aussi en fait partie), l'un des fondateurs en 1962 du Groupe d'Etude des Phénomène Aériens le GEPA , association privée d'étude des ovnis, composé de scientifiques et militaires. Le GEPA est l'une des premières associations ufologiques françaises.

      Mais voici ce que nous montre feu J.G Dohmen sur cette affaire :

 

La mise en projection orthographique, selon l'ingénieur M.L.Cramp des deux clichés: Darbishire et Adamski


      On avance donc, petit à petit, n'est-ce pas, vers plus de clarté dans cette affaire ?

      Mais dans ce remarquable ouvrage, l'auteur nous parle aussi de ce surprenant film réalisé en présence d'Adamski par un membre de la famille RODEFERRE, (certains disent que c'est Adamski lui même, qui aurait fait ce fim ), le 26 Février 1965.

      Voici deux photos de ce film qui auraient été confiées aimablement à l'auteur par des amis d'Adamski, Mme May MORLET et Mr STEEKLING. Ces photos étaient normalement en couleur, mais elles ne purent être reproduites qu'en noir et blanc dans l'ouvrage en question :

 

Extrait du film Rodeferre pris à Silver Spring dans le Maryland en 1965. au fil des images , l'engin modifie l'apparence de son contour frangé d'un bleu éléctrique qui le nimbe totalement. Ceci résulterait, selon les uns du champ dégagé par le scout, selon d'autres, d'une séquelle chimique du développement ! Comment songer à un trucage ? la lentille inférieure, centrale, tend à conserver une position verticale ; il se pourrait que ce soit la corolle B...qui bascule entièrement,équilibrant et aidant la sortie et la rentrée des sphères. Ceci pourrait expliquer la déformation de l'aile gauche de la deuxième photo.

       Commentaires de feu J.G Dohmen:

Un "Scout" à géométrie variable...

a) Toutes les vues de l'engin "Scout" présentent des distorsions qui varient au fil des images, ce que l'on ne pourrait attribuer à une maquette réalisée pour faire un trucage. Ces déformations seraient dues au champ énergétique qui laisse voir une zone d'un bleu actinique ; elle semble faire corps avec les contours de l'engin par ailleurs fort sombres. Celui-ci se détache sur le ciel et le sommet des arbres ; il évolue avec des arrêts, des retours et des saccades, tandis que montent et redescendent les sphères de façon interdépendantes. En cas de film truqué, comment justifier, parmi les couleurs, ces bleus électriques et surtout ces déformations constantes. Curieuse constatation, l'engin ne sort jamais du champ de la caméra, comme s' il voulait se laisser photographier sans passer derrière le rideau forestier. Dixit Adamski ?

b) La déformation "évolue", elle est toujours plus importante du côté où se penche l'engin et c'est la sphère orientée vers l'avant dans le sens de la marche qui remonte et disparait en premier lieu! Un de nos amis, Mr. LORTHIOIR, a pleinement réussi en couleurs un film truqué mais sans obtenir ni cette géométrie variable ni ces bleus électriques qui devraient être des "accidents" photographiques. La remontée n'est pas strictement verticale, ce qui semble confirmer notre hypothèse de la figure 4. Lorsque l'engin penche, on voit le côtê opposé de la lentille inférieure décoller,comme si le miroir voulait se maintenir perpendiculairement au sol.
      Fin de citation

       Mais voyons ce que l'on pense de ce film dans la revue L'inconnu de 1978, citée plus haut :

    "Photo 5: ....Il est impossible de truquer un film à la manière d'une photo sans que cela ne s'aperçoive à l'analyse. On peut donc affirmer que cet engin existe réellement... ce qui ne garantit pas sa nature susceptible de s'étendre aux choix,-du véhicule extra-terrestre... à l'abat-jour bricolé-. On voit nettement une assymétrie dans la forme de "l'abat-jour". Sur le film, cette partie apparemment bien matérielle, se déforme, s'étire, bascule comme de la pâte de guimauve. Ces stupéfiants changements de forme, rendent la supercherie presque impossible, cela d'autant plus que les sphères encastrées dans la partie inférieure ne bougent pas, ce qui interdit toute idée d'illusion d'optique basée sur la rotation d'un engin assymétrique."

      On peut voir ce film au travers une fenêtre vidéo sur le site :

http://video.google.com/videoplay?docid=-5909667198700350372

      Mais il semblerait que , on ne présente qu'une partie du film en question, car les déformations citées ne sont pas ici très évidentes, à part les boules qui bougent. Aux spécialistes qui ont le privilège de possèder ce film dans leurs archives de répondre à la question de savoir s'il est tronqué ou pas. Evidemment certains détracteurs n'ont pas hésité à détecté dans ce film des anomalies qui prouveraient qu'il est truqué. Les progrès de la science ne tarderont pas à le démontrer clairement. Avouons cependant qu'il fallait être vraiment un fortiche en effets spéciaux digne des maîtres d'Hollywood, pour trafiquer à l'époque un tel film, surtout au niveau des déformations constatées. Il y aussi le fait (et cela n'a pas du tout été évoqué dans les comptes-rendus des experts), que certaines radiations émises par l'engin spatial peuvent entrer en jeu à des niveaux ignorés et modifier les données habituelles d'un film. Cette affaire pourrait alors s'apparenter au contexte si médiatisé du suaire de Turin.

      Le livre de feu J.G Dohmen, posséde encore une foule de détails que nous ne pouvons reproduire ici, pour ne pas subir les foudres des ayants-droit et de l'Editeur. Pour en savoir plus, il convient donc de consulter ce livre, plus avant.

      Mais pour avancer un peu plus, il serait peut être utile de présenter ici, une missive d'Adamski parue en page 7 , dans le n°2 , du 2 Avril 1955 de la revue intitulée "Le courrier interplanétaire":

 

dirigé par Alfred NAHON avec qui nous avons eu quelques correspondances dans les années 1979 et 1980. Alfred NAHON est, on le sait aussi l'auteur de l'ouvrage remarquable : " La Lune et ses defis à la Science", publié aux Editions Mont-Blanc de Suisse en 1973.

Début de citation et traducteur non mentionné et les couleurs sont de nous, évidemment :

Lettre de George Adamski à Alfred NAHON :

Mont Palomar 15 Nov 1954.

             Mon Cher Ami,

     Je vous salue comme un ami et un frère travaillant dans 1es grands plans qui se développent maintenant pour les peuples de la Terre. Ce sont les jours de réalisation des prophéties, car qui peut nier que (les fils de Dieu viennent du ciel), comme il fut prédit ?

      Ce sont les les habitants d'autres planètes qui se meuvent à travers notre atmosphère ou au-delà, dans leurs vaisseaux de l'espace.

      Ce ne sont pas des "esprits" opérant dans d'autres dimensions que les nôtres. Ils ne se matérialisent ni se dématérialisent, comme on le dit si souvent d'eux. Ce sont des êtres physiquement semblables à nous. Leurs navires aériens sont des appareils mécaniques comme le sont nos avions.

      La vie dans d'autres mondes ressemble fort à celle que nous vivons sur cette planete, mais ces êtres ont appris à vivre avec honneur et respect, les uns vis à vis des autres, au lieu d'entretenir comme nous des divisions et la dualité de l'amour et de la haine.(Note du Webmaster: Les gourous de sectes utilisent rarement ce language)

       - Oui j'ai vécu prés de 200 heures en compagnie d'hommes et de femmes d'autres mondes. Ils m'ont dit que toutes les humanités du système solaire, seule notre humanité faisait la guerre, les hommes se massacrant les uns les autres periodiquement. Ils affirment que la cause de ces guerres est dans les divisions que les hommes ont créées eux mêmes à travers les siècles . Cependant, ils ne nous condamnent pas poir autant. Ils comprennent nos insuffissances, nos erreurs, et savent qu'en temps voulu - le temps est infini - nous apprendrons nos leçons et nous vivrons enfin comme notre "père éternel", nous destine tous à vivre.

      Je suis monté dans leurs engins en plusieurs occasions et j'ai été emmené au-delà de la limite de notre atmosphère, d'où j'ai vu l'activité de l'espace, qui nous est inconnue sur terre. Quand nous aurons appris à traverser l'espace, comme eux beaucoup de nos vieilles théories sur l'univers acceptées par nous comme faits intangibles devront être entièrement revisées, parce qu'elles sont grossièrement incorrectes. Nous apprendrons nous mêmes que nos planètes sœurs sont habitées par des êtres humains tels que nous : qu'il existe ici et là des formes de vie similaires à celles qui nous sont famillières. La-bas l'atmosphère n'est pas très différente de celle que nous connaissons sur la terre, car l'atmosphère est engendrée par le mouvement dans l'espace de toute planète qui se meut à travers lui.

      Toutes les autres planètes sont constituées de substances similaires à celles existant sur notre planete, et toutes se meuvent autor du soleil. Par notre manque de compréhension, nous les avons rendues mystérieuses, mais elles ne le sont pas.

       Tout ceci - et bien d'autres choses encore - sera relaté dans notre prochain livre intitulé "Dans un navire de l'espace" (en collaboration avec mon ami Desmond LESLIE, ecrivain irlandais espilote de Spitfire) que nous espérons pouvoir publier ce printemps.

       Vous me faites un grand honneur en me demandant d'être le Président de la section américaine de l'AMI . (Note du Webmaster : l'Association Mondialiste Interplanétaire ). J'aimerais accepter, mais je suis obligé de décliner votre offre, car cette position exigerait de moi beaucoup de temps en raison des devoirs nécessaires qu'elle implique. Mais je tiens à cooperer d'une façon ou d'une autre autant que possible, car je réalise qu'il est très important , en effet ,que la verité soit dite aux populations sur les événements qui prennent place aujourd'hui.

       Il n'y a pas de raison de craindre ces visiteurs d'autres mondes. Ils viennent en amis. Mais l' et le manque de compréhension créent la crainte. C'est à cette fin que nous devons travailler.

       Je vous envoie mon cher ami, mes salutations fraternelles.

                            George Adamski.

       Palomar Gardens Star Road Valley center Mont Palomar (Californie : USA)


       Pour l'époque, voila un discours qui surprend (pour un vendeur de Hot-dogs comme le qualifaient ses détracteurs).

       Adamski dans un langage, digne d' Ashtar Sheran, y affirme ouvertement que les diverses planétes sont habitées, contrairement à ce qu'affirmaient les savants de 1955 et aussi encore ceux d'aujourd'hui. Ne trouvez-vous pas qu'il a eu , une audace inouie, pour l'époque d'affirmer et d'écrire surtout cela ? Pourquoi prendre un tel risque et se faire ridiculiser par les bien-pensants ? Les détracteurs ne semblent pas s'être posés cette simple question...

       Pour nous, sur ARTivision, cette prise de position osée d'Adamski ne peut s'expliquer, que par le fait qu'il a bien rencontré des visiteurs cosmiques qui seuls pouvaient, à l'époque, lui affirmer que "les planètes sœurs sont habitées par des êtres humains tels que nous".

       Il nous reste à savoir si Adamski connaissait la Théorie des ouvertures polaires des planètes, et théorie liée aussi à celle de leur vacuité interne. On tomberait alors, , vraiment des nues, comme nous l'avons été en découvrant en Juillet 2004, Titan et son fabuleux disque lumineux, émergeant admirablement de son Pôle Sud :


      Rappelons que Jules Verne connaissait cette théorie puisqu'il s'exprime, dans son ouvrage " Voyages et aventures du capitaine Hatteras" , publié en 1866, en ces termes :

" Enfin, de nos jours, on a prétendu qu’il existait aux pôles une immense ouverture, d’où se dégageait la lumière des aurores boréales, et par laquelle on pourrait pénétrer dans l’intérieur du globe; "

      En attendant que l'on découvre si Adamski était au courant ou pas, lui aussi, de cette incroyable affaire, voyons l'hommage qui lui fut rendu dans le bulletin n° 9 du "Belgian unidentified flying objects investigation" (BUFOI) (Investigation belge d'objets volants non identifiés) de Mars-Avril 1966 :


IN MEMORIAM GEORGES ADAMSKI : Avril 1965 - avril 1966

      Il y a un an, George Adamski mourrait à Washington (Note du webmaster: le 23 avril 1965), lors d'une de ses nombreuses tournées de conférences.

      Peut-on vrâiment dire qu'il soit disparu ? Sa mort n'est pas une fin. I1 est toujours présent parmi nous, par son message qu'il nous a laissé, et que nous continuerons à diffuser dans le même esprit.

      Qu'on le veuille ou non, Georges Adamski a laissé une empreints indélébile qui s'imprime de plus en plus au fur et à mesure que les déclarations qu'il a faites se vérifient inéxorablement par les expériences en cours.

      IL était évidemment facile de manier à son égard la moquerie, le ridicule, les sarcasmes, ces armes bon marché à la:portée de tous, et dont l'usage est si aisé. I1 était plus difficile d'essayer de comprendre, car il fallait faire un effort pour supprimer notre égocentrisme et notre égoïsme latent.

      Fort de la mission qu'il s'était tracée, grand serviteur de l'humanité, Georges Adamski a consacré sa vie entière à la cause qu'il s'était assignée.

      A plus d'une reprise, il fit ressortir que les observations de soucoupes volantes, tout en étant d'une grande importance et voulues par les Visiteurs, n'étaient qu'une partie d'un plan grandiose à l'échelle Cosmique. Ce n'est pas l'apparition de vaisseaux de l'espace qui devrait nous concerner, car une observatian n'est pas différente d'une autre, mais la connaissance qu'ils nous apportent pour une amélioration de notre vie, car sans celle-ci, nous ne pouvons espérer un monde meilleur, nous disait-il.

      C'est pour ce monde meilleur qu'il a inlassablement œuvré, jusqu'à son dernier jour sur cette Terre, sachant qu'avant toute chose il nous fallait prendre conscience de nous-même et de notre relation avec le Cosmos, dont nous sommes partie intégrante.
BUFOI-IGAP                  


      Mais voyons un peu plus loin, cet extrait d'un courrier dit Elite présenté par un certain Ronald Caswell, représentant de d'IGAP pour la Grande-Bretagne.

      Après avoir détaillé en long et en large, cette affaire de Lucioles vues par Adamski 7 ans avant les vols des astronautes américains Glenn et de Carpenter, le narrateur nous dit alors :

      " ....Les amis spatiaux d'Adamski lui dirent que les planètes de ce système solaire sont habitées par des êtres humains, qui sont tous arrivés à un stage plus avancé que n'importe quel homme terrestre, On lui fit part de quelques unes des raisons qui causèrent leur visite sur terre. Ils étaient à même de communiquer par télépathie par-delà des millions de milles dans l'espace. Leur enseignement leur interdisait d'attenter à, l'indépendance de l'individu, de la nation ou de la planète.

      Ils nous aideront si nous le leur demandions - la requête doit venir du gouvernement et du peuple.

Communiquer par télépathie

      Encore une raison pour mépriser l'histoire d'Adamski. Pourtant-dans un article de journal paru en janvier 1963, un chercheur scientifique américain affirme que l'Amérique comme la Russie font de dérieuses expériences sur la télépathie comme moyen de communication avec lés sous-marins et les astronautes. Un espoir russe est qu'ils puissent recevoir des messages télépathiques de la part d'hommes ayant comme base la Lune(voir PLANETE n° 26 - page 43 - CHRONIQUE DE N0TRE CIVILISATION : Article de Jacques Bergier- Page 45, " DES SAVANTS (russes) ONT FAIT DES EXPERIENCES DE TELEPATHIE ,SUR 40.000 KM.)

      A un quart de million de milles de distance dans l'espace!

L'OMBRE DE GEORGE ADAMSKI !

      Adamski est allé partout dans le monde, donnant des conférences, montrant ses photographies et ses films. Ses photos ont été controlées et re-controlées, cependant que d'authentiques rapports décrivaient complètement la classique "soucoupe d'Adainski".

      Des pilotes de ligne, des pilotes militaires et des pilotes de la Force Aérienne de toutes nationalités ont vu ces vaisseaux - parfois même certains passagers ont été blessés par les soudaines manœuvres que le pilote exécutait en vue d'éviter d'entrer en collision avec les grands disques qui passaient comme des éclairs à des vitesses fantastiques.

      Des vaisseaux spatiaux ont été aperçus par des stations militaires, atomiques ou autres stations expérimentales dans tous les coins du monde.

"LA PRÉROGATIVE DE LA REINE".

      En mai 1959, pendant le tour du monde d'Adamski, il reçut un message de Hollande disant que la reine Juliana avait exprimé le désir de le voir. Le I8 mai à 11 heures du matin, Adamski arrivait dans la voiture de la reine au palais de Soestdijk. Il fut introduit. Le secrétaire de la Reine le présenta à sa Majesté la Reine Juliana.

      Tour à tour, il fut présenté à son Altesse Royale le Prince Bernhard, au Lt. Général Schaper, chef d'Etat-Major des forces royales de l'Air, au Professeur Jongbloed de la Médecine Aérienne, au Dr. Fil. Rooy des Télécom munications et à fnr. Kolff Président de la Société Royale Néerlandaise de l'Aviation.

      L'audience prévue pour 45 minutes, dura deux heures et ne prit fin que lorsque la Reine fit remarquer avec bienveillance à Adamski qu'il avait une conférence à donner une heure plus tard.

      Adamski décrivit l'atmosphère amicale qui règna et la chaleureuse poignée de mains que lui donnèrent la Reine et le Prince 8ernhard en le quittant.

      Lorsque Adamski fut assailli par la Presse à l'extérieur du Palais, il répondit à leur demande d'infornations : "C'est la prérogative de la Reine". Cette réponse ne lui fit pas grand bien dans la presse mondiale. Plus tard pendant son voyage, à Rome, Adamski dit que 45 cardinaux lui serrèrent la main.

VATICAN.

      Pendant son voyage de retour aux Etats-Unis, Adamski continua à don ner des conférences. I1 parla à la radio et à la télévision dans plusieurs États. A Mexico, il donna une conférence devant les membres du Gouvernement Mexicain et fut ovationné. I1 eut des rendez-vous avec de hautes personnalités officielles UNO, avec des personnalités officielles du gouvernement des U.S., avec un membre du comité sénatorial américain des Sciences Aéronautiques et Spatiales, le sénateur Margaret Chase Smith.

      En 1963, il revint en Europe, apparaissant à la télévision danoise, il y fut l'hôte d'honneur du Congrès scandinave de l'organisation d'information UFO scandinave, forte de 3 000 membres, dirigée par un officier de la Force Aérienne danoise en service et le Major Hans Christian Petersen.

      Après le Danemark, il vint en Belgique, où il donna une conférence devant les groupes d'étude belges sur les soucoupes volantes. Puis vers la Suisse.

       Le vendredi 31 mai, à 11 heures du matin, Georges Adamski se présentait à une entrevue privée du Vatican, accompagné par une dirigeante de groupe UFO belge, Madame May Morlet, et une suissesse, Madame Lou Zinsstag. La porte fut ouverte par un personnage vêtu de pourpre qui introduisit immédiatement Adamski à l'intérieur. On lui donna une soutane et on le conduisit à une chambre à coucher.

      Sur le lit, un homme leva vivement les yeux lorsque Georges Adamski s'avança avec un paquet scellé. "Voilà ce que j'attendais" dit-il en souriant. Ils conversèrent ensemble pendant quelques minutes. Puis une main s'étendit au-dessus d'Adanski pour le bénir. Lorsqu'il ressortit par l'entrée privée, le visage de Georges Adamski était inondé de joie. A ceux qui l'accompagnaient il s'exclama: "Je l'ai vu! -- Je L'ai vu."

      Plus tard dans la journée, Adamski reçut un médaillon Pontifical d'or délicatement gravé.

 

Agrandissement de la médaille en or, en question , présentée par J.G DOHMEN
en page 177 de son livre : "A identifier..."
Une médaille semblable avait été remise à Frank Borman,
qui la portait lors du vol d'Apollo 8 autour de la Lune
en Décembre 68. Borman la restitua à Paul VI en 1969.



      Peu de temps après l'homme malade entra dans le coma. LE PAPE JEAN MOURUT TROIS JOURS PLUS TARD, ALORS QUE GLORGES ADAMSKI PARTAIT POUR LONDRES.

UN CHANGEMENT D'ATTITUDE.

      A Londres, Adamski fit une courte apparition au programme "Tonight" de la BBC TV. Puis il s'en fut donner encore des conforencos aux Etats-Unis. Une conférence aux officiers de la Réserve Activa de la Force Aérienne; des conversations avec un membre de la Commission Atomique, avec des membres de l'Administration Spatiale.
"

      Pas mal tout cela, n'est-ce pas, pour ce "vendeur de Hot-dogs" ?

      Il va s'en dire que l'on a beaucoup gloussé au sujet de cette visite au Pape Jean XXIII, alors que ce pape vivait ses derniers instants sur cette Terre. La preuve est certainement au Vatican, et on saura bientôt si Adamski a bien rencontré le Pape, trois jours avant sa mort, car les langues commencent à se délier, un peu de ce côté là.

      En effet ces temps-ci le cardinal Corrado Balducci, théologien du Vatican aurait déclaré :


.....Voici de quoi il s’agit : depuis plusieurs années, des preuves s’accumulent au sujet de la présence sur Terre et autour de la Terre d’êtres bienveillants communément appelés extraterrestres. 
....... Monseigneur Corrado Balducci, théologien du Vatican, a déclaré le 7 mai 2006 à la télévision italienne RAI2 dans l’émission Dossier Tg2 : « L’Eglise ne peut maintenant plus nier qu’il existe des ovnis ». Il a dit en résumé qu’il existe une multitude d’habitants dans l’Univers. "
 
    La prise de position de Monseigneur Corrado Balducci, et de bien d'autres personnalités  qui sentant le vent changer   montre insidieusement  que ces gens, commencent à "retourner leur veste" .


      Reste à savoir ce qu'est devenue cette médaille ? Peut-être qu'un aimable internaute, pourra un jour, nous éclairer à ce sujet ?

      Mais en plus, dans le bulletin BUFOI n°12 de Novembre- Décembre 1966, nous lisons en fin de la page 15, ceci de très révélateur :


      Comme vous le voyez il est en plus question d'un étui de cuir blanc, avec la date et le nom de G.ADAMSKI. Tout cela n'a pas pu être dispersé aux quatre vents, vu son importance médiatique, n'est-ce pas ?

      A ce sujet, ll serait peut-être utile, de transcrire la missive très détaillée d'une honorable et très bonne amie d'Adamski , Lou Zinstag , missive publiée dans le BUFOI n°7 de Nov-Déc. 1965.

LE PAPE JEAN XXXIII REÇOIT GEORGE ADAMSKI

Par LOU ZINSTAG.

Chers éditeurs du Flying Saucer Review,

      La mort de George Adamski et l'article "In memoriam" de Desnond Leslie m'a rappelé les quelques derniers jours que j'ai passés avec Mr Adamski à Rome en Mai-Juin 1963. Comme il est décédé maintenant, il me semble que je puis raconter ce qui s'est passé ces jours-là et que cela intéressera vos lecteurs.

      J'avais accompagné George Adamski à Rome déjà en 1959 et je me rappelle encore son ardent désir de voir le Pape Pie XII en audience privée. Ce but, cependant, ne fut pas atteint en 1959. Je craignais, pour cela, qu'en 1953 George Adamski serait également déçu. Il arriva à Bâle accompagné de Madame May Morlet d'Anvers. Comme il était fermement décidé d'aller à Rome, elle et moi fûment d'accord de partager les dépenses et de lui permettre de tenter sa chance à nouveau, cette fois avec le Pape Jean XXIII. George Adamski me dit qu'il était bien certain d'être reçu et qu'il devait remettre un message personnel au Pape, message qu'il avait reçu à Copenhague quelques semaines plus tôt. I1 me dit également qu'il devait être en faco du Dôme de St.Pierre le Vendredi 31 Mai à 11 heures.

      Nous l'y amenâmes à temps. Quand il arriva à l'escalier qui mène à la basilique St.Pierre, George Adamski regarda autour de lui et quelques secondes plus tard il dit :"Je serai reçu, attendez-moi au même endroit d'ici une heure". Et vite il s'éloigna de nous, à travers la foule vers le côté gauche de l'entrée du Dôme. J'avais regardé à ma droite car je m'attendais à le voir entrer par la porte où les Gardes Suisses se trouvent. Mais George Adamski alla vers la gauche où, pour la première fois, je remarquai une porte en bois, à queiques cent mètres de l'endroit où nous étions. Cette porte était un peu entr'ouverte et un homme se trouvait à côté d'elle ; il semblait attendre quelqu'un. I1 était habillé de noir, mais ne portait pas de soutane. Sur sa poitrine je remarquais quelque chose de colorié qui brillait soit une partie de veste de soie, ou bien une plaque métallique quelconque. Les couleurs étaient rouge et vert. I1 y avait une foule: de gens entre nous. Mais ceci est ce que je vis.

      Mon amie et moi entrèrent visiter le Dôme; nous prirent ensûite un café. Nous nous sentions agitées bien que nous savions que l'admition de George Adamski au Vatican ne signifiait pas qu'il verrait réellement le Pape. Les journaux du matin avaient donné de mauvaises nouvelles au sujet de l'état de sa santé. Cependant, je pensais, que le fait d'être reçu par une entrée autre que la porte d'entrée usuelle, signifierait qu'il ne serait pas inscrit sur la liste journalière des visiteurs. I1 me semblait que cela était intéressant.

      Quand une heure plus tard nous revîmes George Adamski, tous les doutes devaient disparaître. Son visage rayonnait de joie, et ses yeux bruns brillaient comme deux topazes précieux. Jamais je ne l'oublierai.

      " J'ai vu le Pape ", dit-il lentement mais triomphalement de sa voix basse, "il m'a parlé, je lui ai donné le message et il m'a donné sa bénédiction, Donc vous voyez qu'après tout j'ai accompli quelque chose. Notre voyage n'était pas en vain". Tout simplement il n'y avait pas de place pour un doute quelconque dans nos esprits.


      "L'entrevue n'a durée que quelques minutes", nous dit-il, "mais après j'ai passé un temps considérable en compagnie de l'homme qui m'avait introduit auprès du Pape". Je demandais à George Adamski si cet homme était un homme de l'espace. I1 répondit : "Oui, je le crois, au moins j'eus cette impression. I1 semblait être en contact étroit avec le Pape, une sorte d'éminence grise, et il connaissait pas mal de choses" dit-il.

      George Adamski déclara également que le Pape n'était pas logé dans les chambres renseignées au public dans la presse, donnant sur la Place St Pierre, mais que les fenêtres de sa chambre à coucher donnaient sur les jardins du Vatican. I1 ajouta d'un ton confidentiel : "Le Pape n'est pas un homme mourant si vous me le demandez. I1 est très faible pour sûr car il ne sait pas manger, mais sa peau a un grain fin comme celle d'un enfant, même un peu rosée. J'ai vu dES gens mourir de cancer de l'estomac. Leur peau était bien différente Les médecins n'ont même pas essayé d'opérer le Pâpe. Il n'est pas trop agé pour cela. Harry Truman subi cette opération quand il était agé de quatre-vingts ans".

      Le même soir les journaux romains raçontèrent que le Pape avait eu une bonne journée et ils mentionnèrent même que sa santé s'était améliorée. Les pr:mibrcs nouvclles du samedi, par contre, étaient pires que jamais.

      Après la première agitation passée, je dcmandais à George Adamski s'il était d'accord pour déjeuner. I1 était cordia1emcnt d'accord et nous allâmes a un bon restaurant. George Adamski commanda un beefsteak aux oignons mais aucun des serveurs ne connaissait l' anglais. Comme ni moi, ni May Morlet ne pouvions nous rappeler le mot italien de beefsteak cela nous prit du temps pour satisfaire à son désir.

       C'était au déjeuner du lendemain que George Adamski subitement prit dans sa poche intérieure une sorte de porte feuille en matière plastique très petit, sur lequel une très singulière inscription sous une insertion trasparente se trouvait. Elle était écrite à la plume en lettres que je n'avais jamais vues, et qui n'étaient certainement pas romaines, ni gothique, ni russes, chinoises, japonaises ou arabes.

      Sous cette inscription se trouvait la date de l'entrevue avec le Pape , décruit en lettre latines majuscules imitant les lettres d'imprimerie anglaises.

      Quand George Adamski ouvrit ce portefeuille, nous restâmes stupéfaites, Une Splendide méda;lle en or avec 1'effigie du Pâpe était posée dans ce modeste portGtzuille et me semblait être une pièce de monnaie oecuménique ou pouvait être plus ancienne. Je la pris dans la main et était surprise de sor poids. C'était certainement de l'or pur, au moins l8 carats, si pas 22. (Étant la fille d'un bijoutier je pouvais estiner assez exactement cette valeur). Cette médaille coûterait 200 à 300 francs suisses. George Adanski ne pouvait certainement pas, l'avcir achetée. I1 n'avait jamais d'argent sur lui et ne connaissait pas la différence entre les diverses nonnaies. Et il n'avait jamais été dans la rue sans nous.

      Quand je le quittais le lendemain à l'aéroport à Rome, il était encore de bonne humeur. Les photos que nous primes de lui le montrent clairement. Je savais que probablement je ne le reverrais jamais, mais le fait que j'avais pu lui être utile paur arranger cette entrevue me rendit également heureuse. Et pour la première fois il me vïnt à l'esprit qu'Adamski était une sorte de nissionraire bien qu'il ne n'avait jamais confiés ses plus intimes secrets.

      Ce n'est pas à moi de juger s'il a pu remplir cette mission complètement et s'il est resté au niveau de cette tâche spécifique jusqu'à la fin. Mais, je sais qu'il savait qu'il était attendu et qu'il fut reçu par Jean XXIII trois jours avant la mort de ce dernier, lé lundi de Pentecôte le 3 juin 1963. Pour cela je suis enclin de croire qu'il a eu d'autres réunions importantes, dans d'autrcs bâtiments importants comme il l'a dit .

Bien sincèrement                  
Lou Zinstag.                  
Gerbergasse 45, Bâle Suisse.

      Concernant aussi cette affaire du cosmonaute Bormann, nous avons retrouvé dans nos archives cette information qui nous avait été envoyée par notre amie de Paris Colette Lefèvre Cyril, décédée le 21 Juin 1988, et qui fut secrétaire du "Courrier interplanetaire" :



      En ce qui concerne l'affaire de la reine Juliana, il y a eu aussi pas mal de remous et par exemple un chroniqueur nommé Jacques Borg de la revue disparue NOSTRA a publié dans son n° 409 en Fevrier 1980, un article assez critique sur Adamski et ses contacts hollandais. Mais pour résumer tout cela, voici une missive publiée, comme un droit de réponse, par Nostra dans son n°414 du 13 au 19 Mars 1980. Cette lettre (d'après un document que nous possédons) a été envoyée d'Anvers le 20 Février 1980 par des amis d'Adamski, Keith et May Flitcroft .

Nostra 414 page 15

GEORGE ADAMSKI ET LA REINE JULIANA



      Nous avons lu avec attention dans Nostra n° 409 du 13 Février dernier, votre article ayant pour titre "- Sa passion pour l'occultisme a failli coûter son trône à la reine Juliana ".

      Les passages que vous écrivez au sujet de George Adamski, nous ont beau coup étonnés. Ces passages sont totalement faux et dénotent un manque absolu de renseignements sur ce sujet. Mon mari et moi connaissons George Adamski depuis 1957, ainsi que les faits qui se sont passés à la cour de Hollande.

      Vous écrivez: « ...successivement Greet Hofman, George Adamski et Gérard Croizet, ceux que l'on a surnommés "les Raspoutine de la reine, ont exercé sur elle une influence telle qu'ils faisaient la loi à la cour de La Haye".

      Nous ne savons pas si Greet Hofman ou Gérard Croizet ont séjourné long temps à la cour de Hollande, mais nous savons que George Adamski n'y est resté que le temps d'une audience, qui a duré deux heures.

      Adamski n'est PAS resté "quelques semaines" et n'a PAS été "chassé" par le prince Bemhard, comme vous l'affirmez. Adamski est arrivé en Hollande le 15 mai 1959, et a quitté ce pays le 23 mai 1959, pour n'y jamais revenir.

      Vous avez le droit de penser ce que vous voulez au sujet de George Adamski, mais vous n'avez pas le droit de dénaturer les faits. Vous devriez mieux vous renseigner.

      Vous écrivez plus loin: "Aujourd'hui, la presque totalité des spécialistes de l'espace et des OVNI estiment qu'il (Adamski) a menti".

      N'estimez-vous pas dangereux de traiter dans un article, un homme de menteur ? Il est vrai que cet homme étant décédé depuis quinze ans, vous pensez ne rien risquer !

      Le professeur E.L.Seeliger de Bergen, physicien et ancien professeur à Delft, a félicité Adamski après sa conférence en Hollande en déclarant :"Les choses que nous venons d'entendre peuvent sembler étranges à la plupart d'entre nous, mais pas à tous; mais des choses étranges arrivent tous les jours, si nos yeux restent ouverts".

      Pourquoi ne pas vous renseigner et laisser à vos lecteurs le soin de juger en suite? Un fait étrange et que les lecteurs de Nostra ont certainement dû remarquer, c'est votre animosité à l'égard de George Adamski.

      On pourrait même se demander le pourquoi de cette animosité dans certains cercles ufologiques; ne serait-ce pas, justement, parce que George Adamski a dit la vérité ?

Keith et May T. (Belgique)            


Réponse de NOSTRA :

      Il est vrai, et vous en êtes la preuve, que George Adamski a toujours d'ardents défenseurs. Mais il est non, moins exact, comme nous l'avons écrit, que " la presque totalité des spécialistes de l'espace et des OVNI estiment qu'll a menti ". C'est, entre autres, l'opinion de Jacques Vallée et Allan Hyneck dans leur dernier livre :" Aux limites de la réalité" (Albin Michel, Ed.)
      Nous n'éprouvons à Nostra, aucune animosité particulière contre M. Adamski et nous n'avons jamais fait autre chose que ce que vous suggérez : laisser à nos lecteurs le soin de juger. En ce qui concerne l'épisode de La Haye, nous n'avons pas prétendu qu'il avait séjourné à la cour de Hollande, mais que son influence était grande sur la reine Juliana. Le courrier ou le téléphone peuvent suffire pour exercer une telle influence. Le prince Bernhard n'a évidemment pas chassé Adamski manu militari mais, comme nous l'avons écrit, a éloigné sa famille pour la soustraire à son emprise.

      La publication de votre lettre, comme de toutes celles qui peuvent critiquer Nostra, prouve assez notre objectivité pour que vous ne la mettiez pas en doute. Si nous donnons la parole à nos lecteurs, c'est justement pour que tous puissent s'exprimer en toute liberté. A chacun de juger et de se faire une opinion en toute connaissance de cause.


      Vous avez bien lu qu'à l'époque , " la presque totalité des spécialistes de l'espace et des OVNI estiment qu'il a menti ". Il fut un temps également où les théories d'un certain Immanuel Velikovsky ont été impitoyablement combattues par les bien-pensants, haut gradés des universités, car ces théories avaient trait à des bouleversements planétaires, alors que partout on enseignait que la Terre s'était formé progressivement sans cassure brutale, donc sans catastrophisme. Et maintenant on admet parfaitement que les dinosaures auraient été exterminés à la suite de la chute sur Terre d'un météore géant. Donc implicitement on confirme "les boulversements planétaires" préconisés par ce Velikovsky et dernièrement la revue ésotérique "Le monde de l'inconnu", lui a rendu un hommage très mérité sur de nombreuses pages... dans son n° 305 :



     Bientôt lorsque l'on aura démontré l'existence de structures architecturales sur la Lune et dans les environs, (avec en plus cette incroyable affaire de Terre creuse), alors on admettra, aussi de la même manière les révélations osées d'Adamski, nous l'avons dit, ce Moïse des Temps modernes.

     Il ne faut pas cependant perdre de vue que les Nazis avaient réalisé (voir notre page :



dès 1944 des engins de forme discoïdale nommés "Haunebu", et qui ressemblaient à ce que nous montre ce croquis :



     Les allemands ont-ils voulu reproduire la forme d'un engin qu'ils avaient vu traverser hardiment leur espace aérien ? Ou, inversement Adamski a-t-il été trompé volontairement par des entités conduisant ces engins allemands basés peut-être en Antarctique ? Aux spécialistes de répondre...

     Mais on pourait alors se demander très judicieusement pourquoi depuis les années 54 et suivantes donc, on ne voit plus régulièrement cette soucoupe à boules d'atterrissage.

     N'ayant pas analysé un seul rapport d'enquête sur l'affaire qui suit, nous avons beaucoup hésité avant de vous en parler ici. Mais comme dans cette affaire d'Adamski, chaque petit détail peut prendre une importance considérable, nous décidons tout de même de vous révéler l'affaire, quitte à la supprimer par la suite, si elle s'avère être un canular monté de toute pièce, comme cette ridicule affaire de géant indien (http://www.slideshare.net/cristiandadypatria/impresionantehallazgo-86930/ )

     En effet, regardez svp, le coin supérieur gauche de la revue ésotérique MÁS ALLÁ en Août  2001 dans son n°spécial 150 :



     On y voit une soucoupe qui ressemble bien à celle d'Adamki n'est-ce pas ? À l'intérieur se trouve un article de 6 pages (hélas en espagnol), qui nous présente d'l'affaire un mécanicien d'aviation Joaquim Fernándes, qui avec un telescope Minolta X300, photographia en 1990, ceci :



     Pour ceux qui lisent bien l'espagnol et qui peuvent la traduire voici la deuxième page :



     Affaire donc à analyser, de très près, si elle est authentique, et bon courage pour la traduction...

     Il est vrai que cette soucoupe d'Adamski en a chiffonné plus d'un et certains détracteurs bien-pensants ont bondi de joie, quand ils ont découvert qu'il existait à Londres dans un restaurant un refroidisseur de bière de marque Wigan qui ressemblait trait pour trait à l'engin d'Adamski. Mais lisez donc plutôt les deux lettres publiées par la revue hélas disparue Nostra, dont on ne peut qu'apprécier le souci d'objectivité dont elle faisait preuve dans cette rubrique intitulée : "La parole est à nos lecteurs " :


     Mais il y a eu aussi la lettre de Keith et May Flitcroft envoyée à Nostra d'Anvers le 15 Avril 1980 et qui fut également publiée dans le bulletin BUFOI de l'époque.



     Comme on le voit la vérité, ne s'est pas fait attendre longtemps, au sujet de cette affaire de refroidisseur si propice aux détracteurs. D'autres points vont aussi bientôt étre confirmés... Alors ouvrons l'œil.

     Dans son ouvrage extraordinaire intitulé "A l'intérieur des vaisseaux de l'espace" publié chez Michel Moutet Editeur en 1979 :



On peut lire à la page 81, ce passage renversant :

"- Peut-être puis-je illustrer ceci un peu plus clairement", continua le Saturnien. "Vous avez sur Terre une petite île dans un océan. Aussi loin que la vue peut s'étendre, il n'y a pas d'autre terre. Cependant, des hommes peuvent vivre sur cette île aussi bien que sur les vastes masses que vous appelez continents. Dans l'espace, les corps sont comme des îles; certains sont grands, d'autres petits., tous sont entourés et supportés par la même force qui leur donne la vie.

- Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons nous-mêmes un grand laboratoire juste au-delà du bord de la Lune, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps."


     Je demandai si le vaisseau passerait assez près pour le permettre de voir la surface notre satellite de mes yeux.

     Il sourit et dit : " Ce ne sera pas nécessaire. Venez et regardez; avec cet instrument, nous pouvons rapprocher la Lune à une très petite distance de l'endroit où nous nous trouvons de sorte que vous serez capable de la voir aussi clairement que si vous vous y promeniez."

     Je lui demandai à quelle distance nous étions à présent de la Lune et il me répondit: "A environ cinquante mille miles".

     J'espérai beaucoup que nous pourrions tourner autour de la Lune afin que je puisse voir par moi-même ce qui se trouvait de l'autre côté, dans, la zone tempérée qu'il avait mentionnée. Au même moment, je réalisai qu'il pourrait y avoir là des choses qu'ils n'aimeraient pas que j'observe. Cette pensée reçut une prompte confirmation du pilote saturnien...

"- Nous devons vous éprouver d'abord à propos des renseignements déjà donnés, avant de vous révéler diverses choses. Nous réalisons peut-être mieux que vous la faiblesse des hommes, même celle de ceux qui ont un grand désir de bien agir. Nous devons faire attention de ne pas ajouter la destruction terrestre..."
"


     Notons bien alors cette affaire de "laboratoire installé juste au-delà du bord de la Lune", hors de la vue de la Terre,...

     Disons ici, au novice qui entre pour la premiére dans le site ARTivision, que cela serait de la pure science fiction, si nous n'avions pas déjà, justement parlé dés le 28/08/1998 d'une affaire de superstructure gigantesque découverte justement sur le bord de la face cachée de la Lune sur une photo du globe lunaire, publiée à la page 33 du Paris Match 1028 du 18 Janvier 1969.


     Et voici deux agrandissements de la structure en question :


Pour en savoir plus, voir notre page : http://www.artivision.fr/docs/match.html

      Tous nos efforts hélas ont étés vains pour retrouver le négatif du cliché, utilisé à l'époque par Paris Match, qui l'aurait emprunté parait-il à l'Agence World Book Science Service qui hélas n'existe plus. (Voir les missives en question dans notre article) :

      Le risque Zéro n'existe pas dit-on, mais on demeure, n'est-ce pas, interloqué par le fait que, les (SFNO) (les Sbires des Forces Négatives l'Ombre), spécialistes du caviardage des photos de l'Espace, aient pu laisser passer un tel document ...A moins que, déjà en 1969, ils préparaient la désinformation actuelle... À vous de juger...

Plus loin dans le même ouvrage, Adamski a osé encore écrire :


      Tout cela serait qualifié encore de fantaisie romanesque si dès 1973, Alfred Nahon dans son livre déjà cité " La Lune et ses defis à la Science", ne nous avait pas présenté une structure très bizarre, découverte par Monsieur Delcorps à l'époque directeur du laboratoire LAET de Liège. Cette strucrure apparaît sur une photographie prise le Planétarium de la Haye :


      Evidemment les inconditionnels détracteurs , nous diront que rien ne prouve qu'il s'agit d'une construction intelligente. C'est pourquoi nous pensons que seule l'analyse du négatif pourrait permettre une meilleure appréciation de l'apparence de cette structure lunaire.

       Mais, il y a certainement bien mieux. Nous avons en effet aussi démontré dans certains de nos articles, par exemple ( lettreouverteMHetFR3.html), que certaines structures sur Mars qui paraissaient être des cratères, étaient (vu les ombres portées) en réalité des dômes. Des internautes trouveront sans doute qu'il en est de même sur la Lune...Avis aux amateurs....

      Rappelons rapidement ici cette affaire de dômes sur Mars :

     Voici donc une photo de Mars parue en page 49 du numéro 14 Hors-série d'Avril 1974 de la Revue Science&Avenir et numéro réalisé par le célèbre et regretté Albert Ducrocq.


     Apparemment, rien de saillant ne semble retenir notre attention dans cette photo. Mais si l'on observe l'ombre de la montagne en bout de la flèche n°1 et que l'on détermine ainsi, la direction des rayons du soleil, on comprend alors qu'au bout de la flèche n° 2, nous n'avons pas affaire à un cratère, mais bien à un dôme parfaitement circulaire. Mais ce dôme semble lui même surmonté de structures insolites peu nettes, il est vrai, mais surtout, il possède juste au bout de la fléche 2, une sorte de plateforme carrée sombre. Evidemment nous dira t-on, c'est une illusion d'optique due au positionnement de la sonde spatiale, qui a pris cette photo. La légende de cette photo nous dit que :" La chaîne montagneuse, dont on voit ici les crêtes du bord de Copratès: Sur le versant sud, on discerne les stries dues à des avalanches de rochers vers le fond du canyon". Des rochers qui strient si admirablement des montagnes... Bravo...

     Mais voyons encore mieux...

  


     Sur la photo de gauche, nous voyons encore un dôme au bout de la flèche n° 1, mais cette fois apparaît nettement une sorte d'ouverture carrée donnant l'impression d'une porte d'entrée d'un souterrain, comme d'ailleurs, nous le montre le dessin voisin qui est tiré du Science&Vie n° 625 d'octobre 1969 d'un article intitulé "Comment on vivra sur la Lune.".
     Le bout de la flèche 2, présente encore un dôme avec des structures insolites tout autour, qu'aussi encore, seul le vrai négatif de la Nasa, nous permettrait sans doute de mieux visualiser. La question qui se pose est donc de savoir comment expliquer la présence de ces dômes en ces lieux, sur Mars ? Donc messieurs les spécialistes, si vous trouvez les originaux de la Nasa, ayez la gentilesse de penser à nous...

    Comme vous le voyez, il y a encore du pain sur la planche...pour démontrer ces affaires de dômes. Mais les choses avancent petit à petit.

      Analysons, de plus, maintenant, quelques autres déclarations surprenantes d'Adamski.

Quand Adamski, nous parle des visiteurs extraterrestres travaillant parmi nous.


      Dans le numéro de Février 1958 du bulletin "Science Cosmique" , on trouve la Question n° 23 suivante, très touristique, posée à Adamski :

Comment puis-je rencontrer un homme de l'Espace, et faire une excursion dans leurs Vaisseaux ?

Réponse d'Adamski :

      Je ne peux loyalement répondre à cette question. Pas plus, je pense, que ne peut, le faire toute personne ayant fait une expérience semblable à la mienne. Je ne puis le faire, même pour moi. Je suis contacté, où et quand une rencontre parait utile ou agréable aux Frères.

      A tout moment, il est loisible à ceux des autres mondes de s'identifier eux-mêmes. Cependant, on m'a dit que des contacts avaient eu lieu dans chaque nation, et avec les dirigeants de chaque nation. Leurs allées et venues ne sont un secret , pour aucun officiel. Ceci fut raconté dans le livre "DANS 1es VAISSEAUX DE l'ESPACE".

      Encore mieux , c'est un fait non divulgué que nombre de Terriens ont rencontré les visiteurs, et même travaillé avec eux sans être capables de les identifier, à moins que quelque bien puisse en découler, ils ne s'identifient pas eux-mêmes.

      Avec les obstacles que la routine place sur le voyage, une telle identification, pourrait être dangereuse. C'est pourquoi 11 est bon de se montrer sceptique à l'égard de ceux qui se vantent devant leurs amis et leurs compagnons de travail, d'appartenir à une autre planète. Une écrasante majorité de ces gens sont des imposteurs. Cet avertissement est donné dans la question n° I6 du carnet N° 1.

      Je puis vous assurer d'une chose. Les hommes de l'Espace ne viennent pan seulement pour satisfaire notre curiosité personnelle. A notre époque, m'a-t-on dit, le meilleur moyen de progresser est de commencer à vivre en nous respectant davantage les uns, les autres. Quand cela sera fait dans le monde entier, la crainte et l'hostilité entre les peuples diminueront, laissant un champ fertile où l'on pourra travailler à l'amélioration de tous. Mais le succès final, en cela dépend de chaque individu.

      Quelques savants - je le sais - reçoivent une aide des gens de l'Espace; et plusieurs admettent que ce qu'ils apprennent dépasse de beaucoup tout ce qui a été dit ou écrit dans nos manuels. Cependant, beaucoup d'informations doivent étre retenues.

Rapportez-vous à la question n° 20 du carnet N° 1

      Nous avons beaucoup à faire avant que l'on puisse, sans danger pour nous, nous donner la pleine compréhension des forces naturelles qu'ils ont vaincues pour propulser leurs vaisseaux car cette même énergie peut être pervertie en terrible moyen de destruction, aussi aisément qu'elle peut être utilisée pour le progrès de l'humanité. Nous devons apprendre à vivre humblement en respectant nos compagnons humains sans considérer la couleur de leur peau ou leur situation.(Note du Webmaster : Ceci était très osé à l'époque où régnait une ségrégation outrancière aux USA. Et même de nos jours :


      Comme on le voit hélas, les ressentiments à ce sujet se manifestent encore. Mais voici autre chose :


fin de la note du Webmaster)
.


       C'est un problème que chaque homme, chaque nation, doit résoudre individuellement.


Fin de citation

      Pendant que nous y sommes voyons ce que nous dit Adamski, dans son ouvrage, mentionné plus haut, intitulé "A l'intérieur des vaisseaux de l'espace", et publié en anglais dès 1955.

pages 54 et 55

      Pendant qu'Orthon parlait, Ilmuth était sortie sans bruit de la pièce. Maintenant, elle revenait avec un plateau sur lequel il y avait des gobelets contenant une boisson qui se trouva être le même liquide rafraîchissant que celui que j'ai déjà décrit. Après qu'elle eut distribué les verres, je dis :

" A propos des gens des autres planètes qui vivent parmi nous, y a-t-il longtemps que cela se fait ?"

      Ce fut Kalna qui répondit: " Depuis des temps immémoriaux... ou au moins corrigea-t-elle, depuis les 2000 derniéres années. Après 1a crucifixion de Jésus qui fut envoyé pour être incarné dans votre monde pour aider votre peuple, comme d'autres l'avaient fait avant lui, nous décidâmes de poursuivre notre mission de manière moins périlleuse que celle qui nécessite une naissance sur votre planète. Ce fut rendu possible par les progrès obtenus par nos vaisseaux voyageant dans l'espace. Nous fûmes capables d'amener des volontaires dans leurs corps physiques. Ces hommes sont soigneusement entrainés en vue de leur mission et reçoivent des instructions en ce qui concerne leur sauvegarde personnelle. Leur identité n'est jamais révélée, ou rarement à quelques individus dans un but bien défini, comme c'est le cas pour vous. Ils se mêlent à leurs Frères Terriens pour apprendre leurs langages et leurs coutumes. Puis ils retournent sur leurs planètes où ils nous font part des connaissances qu'ils ont amassées dans votre monde.

      Nous avons une histoire de la Terre et de ce qui y est arrivé depuis I8 millions d'années. Des histoires semblables, qui furent faites par des hommes de la Terre, ont été perdues avec les civilisations qui se sont détruites par la même sorte de destruction qui vous menace aujourd'hui. La chose que vous appelez guerre n'a existé nulle part dans notre système depuis des millions d'années. Naturellement, toutes les planètes et leurs peuples doivent passer par des phases successives d'évolution depuis les inférieures jusqu'aux supérieures. Mais la vôtre n'a pas connu un progrès naturel et régulier, mais plutôt une répétition sans fin de croissances et de destructions.

      - Il y a eu des Terriens qui ont quitté votre planète avec notre aide aîin d'être instruit s par nous et de revenir à leurs foyers terrestres pour vous passer leur savoir. Mais étant donné les conditions existant sur votre planète aujourd'hui, il n'est plus possible d'agir ainsi puisque aucun d'entre eux ne pourrait retourner vers vous après être partis. Ils ne pourraient expliquer où ils seraient allés sans être pris pour des fous et enfermés. De plus, dans votre monde actuel où existent de multiples papiers d'identification, le retour soudain d'une personne ayant mystérieusement disparu un certain temps serait rapidement remarqué par les autorités. Nous ne pouvons soumettre nos semblables à une pérsécution au-delà de leur endurance. Cela peut vous donner une compréhension plus claire de la façon dont nous nous trouvons bloqués de diverses manières par ceux là mêmes que nous désirons tant aider."


Fin de citation

      Certains bien-pensants s'empresseront de dire qu'Adamski fait preuve, , simplement d'une imagination fertile très romanesque, pour 1955, mais voyons maintenant un autre son de cloche. Il s'agit cette fois d'êtres pleins de sagesse venus aussi nous aider, mais en provenance...de l'intérieur de la Terre, ce que nos bien-pensants auront encore plus de mal à encaisser :

" L'intérieur de votre Terre est creux ; un Soleil y réside, permettant la vie comme sur la croûte extérieure de cette planète. Chaque humanité vit dans une des réalités physiques d'Urantia Gaïa. Suivant le cercle d'influence atomique, certaines peuvent avoir des relations directes et physiques avec le peuple extérieur, vous. Ainsi, parmi les survols d'ovnis, quelques-uns sont imputables aux intraterrestres. L'harmonie interne de votre sphère d'accueil subirait des interférences si ces êtres n'intervenaient pas dans votre évolution. Il n'est pas rare que les scientifiques internes surveillent les travaux des vôtres, les aidant même en laissant des formules dans la matrice des ordinateurs ou en envoyant l'un des leurs se fondre au sein de votre multitude. Certains occupent des postes importants dans votre société, contrôlant ainsi les progrès, en favorisant certains ou en écartant d'autres, mais en tenant toujours compte de votre degré d' ouverture d' esprit, de vos faiblesses, de vos points forts et du maintien de l'équilibre du centre de la Terre. Parfois, des documents disparaissent, étant jugés sortis trop tôt, pour réapparaître dans une séquence plus appropriée. Il est temps de trouver un point de rencontre conscient entre eux et vous. Seule votre volonté de développer un échange sain, fraternel et respectueux entre chaque ethnie concrétisera cette rencontre. Pourtant, les habitants de l'intérieur de la Terre n'ont jamais été aussi ouverts à une telle éventualité. Votre conscience sera touchée par des informations révélant autant la vie stellaire que la vie intraterrestre. Il est même possible que certaines portes d'accès du centre de la Terre s'ouvrent à quelques-uns d'entre vous afin qu'ils puissent témoigner de la réalité de leur existence. Votre grand visionnaire et prophète Jules Verne vous a préparés aux ouvertures de ces temps nouveaux. Rapidement et étrangement, vous pourriez éprouver comme une surdose d'informations, déstabilisant ainsi vos croyances établies et fragilisant vos tendances à vous accrocher aux lois actuelles "

Extrait des pages 172 et 175 de "Voyage" de Soria, Tome III, Editions Ariane Mars 2002

      Comme nous accordons, un grand crédit, aux affirmations de Soria et si donc, d'après elle, les gens de l'intérieur, arrivent à nous cotôyer sans qu'on le sache, alors comme le disait Adamski les extraterrestres pourraient, selon nous, parfaitement aussi bien le faire. Mais avouons tout de même qu'Adamski avait à l'époque une bonne longueur d'avance, sur pas mal de monde, dans la compréhension de certaines choses de notre cosmos. A vous de juger...

     D'ailleurs, pour en ce qui concerne la phrase citée plus haut "Nous avons beaucoup à faire avant que l'on puisse, sans danger pour nous, nous donner la pleine compréhension des forces naturelles qu'ils ont vaincues pour propulser leurs vaisseaux car cette même énergie peut être pervertie en terrible moyen de destruction,...", nous devons justement ici rappeler ce que pensent les ummites qui ont su parait-il, vivre parmi nous sans se faire remarquer, ce qui confirme encore les assertions d'Adamski.

     Dans un ouvrage intitulé "Ummo le Langage extraterrestre" d' Antonio Ribéra paru aux Editions du Rocher en 1984, les ummites (des entités qui se disent extraterrestres et qui furent étudiés en détail par le scientifique français Jean-Pierre Petit) nous disent pouvoir régler vite fait et bien fait, tous nos problèmes de pollution en transformant tous nos déchets en oxygène et hydrogène grâce à un appareil de leur invention. Ils disent aussi, comme Adamski, qu'il n'est pas question actuellement de mettre en nos mains cet appareil, vu notre perversité et notre agressivité.

      Que ces ummites soient vraiment des extraterrestres ou pas, nous pensons à ARTivision que, tant que l'état d'esprit agressif et dominateur de nos dirigeants sera ce qu'il est actuellement, ces paroles de modération et de grande sagesse doivent restées de rigueur. A vous de juger une fois de plus tout cela...

     D'ailleurs il n'est pas interdit de penser qu'Adamski a bien été à l'époque averti que certaines soucoupes volantes venaient de l'intérieur de notre planète, mais pour lui, il était préférable de taire cette information car elle bouleverserait totalement nos concepts géopolitiques et certains déséquilibrés n'hésiteraient pas à tout faire, par orgueil et vulgaire intérêt mercantile, pour tenter de pénétrer par les pôles à l'intérieur du globe et déranger ainsi les peuples qui y vivent paisiblement depuis des siècles. Mais seuls les proches d'Adamski pouraient dire un jour, si dans une conversation privée, il a parlé des trous aux pôles.

Quand Adamski, nous parle de la nature de nos contacts avec les visiteurs extraterrestres.


      Dans ce même numéro de Février 1958 du bulletin "Science Cosmique" , il y a la Question n° 33 suivante, posée à Adamski :

APPROUVEZ-VOUS CE QUI EST CONNU COMME PSYCHIQUE OU COURANTS MYSTIQUES ?

Réponse d'Adamski :

      Je ne désapprouve aucun champ d'eaploration, ni la tentative de développer toute forme de possibilité humaine. car même d'une fausse tentative , la vérité peut sortir . le Mauvais usage de la LOI est communément dû à l'ignorance.

     Il y a une grande différence entre la LOI véritable, qui n'est jamais possessive ne favorise personne, et les soi-disant lois qui glorifient l'égoïsme. DIEU, ou le Divin Créateur, ne fait de faveur pour personne, pas plus que la Nature, SA Création.      Creuser les questions psychiques est un dangereux passe-temps, si l'on n'a pas acquis tout d'abord l'entière connaissance de soi-même, des liens qui unissent au COSMOS et des facteurs avec lesquels on est en relation. Faute de cette préparation initiale l'homme dans sa recherche, suit de nombreuses avenues qui ne l'amènent qu'à la confusion. Il n'y a pas de raccourcis menant à la vérité. Cependant, avec de la patience, avec le temps, l'homme peut acquérir la connaissance du Cosmos. Le psychisme et le mysticisme, improprement compris et pratiqués ne peuvent conduire qu'à l' égarement et au danger.

QUESTION n° 34 : QUE PENSEZ-VOUS DES MESSAGES RECUS PAR LA PLATEFORME "OUIJA" ET DE L'ÉCRITURE AUTOMATIQUE ? ...

     De nouveau, ceci nous ramène â l'absence 1e compréhension de soi-m€ne, et de sa relation avec les autres. Sous une forme d'hypnotisme personel, on reçoit généralement le premier niveau d' impressons qui se rapportent à la TERRE elle-même. Puis il y a 2,5 billions d'esprits dans le monde , 1e premier niveau d' impression ainsi contacté produirait des messages representatifs des formes de pensée, d'avidité, de crainte, de haine, de division, da cupidité, de projet, et toujours des réflexions de bas ordre.

     Les messages Divins ne menacent personne, ne jugent personne, ne créent jamais de crainte. De tels messages ne donnent jamais de prédictions personnelles. En usant de cette règle comme d'une aune (ancienne mesure de longueur utilisée souvent pour les étoffes), il est raisonnablement facile de déterminer le message reçu est sorti d'un bas étage de ce monde, ou s'il est de nature cosmique que. De nouveau, nous ne nions pas la LOI; nous déplorons seulement le mauvais usage qui en est fait, par le manque de compréhension.

QUESTION n° 35 : EST-CE QUE LES GENS DE L'ESPACE, SE MATERIALISENT ET SE DÉMATÉRIALISENT ? ...

     Non ils ne le font pas. S'ils étaient capables de se matérialiser et de se dématérialiser, pourquoi se seraient-ils donné la peine de construire des vaisseaux métalliques? Cela aupposerait en effet, l'extraction, la fonte, l'ailliage des métaux , la formation d'un equipage. S'ils possédaient les pouvoirs mystiques de matérialisations que quelques personnes leur ont attribué sur la Terre , cela aurait causé une vaine perte de temps, et d' effort.

     Nous savons, par la détection de leurs vaisseaux par le radar, et en les examinant quand il se sont écrasés qu''il sont vraiment matériels . Je ne puis trop fortement insister sur ce point. Ce sont des hommes normaux , des êtres de chair et de sang ,comme nous les terrains...


     Autremendit après ce cours très pragamatique d'occultisme, Adamski (qui s'il était un affabulateur, avait tout intérêt à rester dans le flou et à nous parler d'entités impalpables venant de la quatrième dimension et se matérialisant devant nous) , refuse cette option pour nous parler d'êtres de chair et de sang, conduisant des engins techniques et il affirme même que ces engins se sont s'ecrasés sur notre sol et ont été analysés en sous-entendu, sans doute, par les hautes instances des Services Secrets Gouvernementaux ( Voir l'affaire Roswell).

     Pour compléter cela voici ce que nous dit Adamski dans le bulletin "Science Cosmique" de Juin 1958 .

QUESTION n° 68 : SI JE DÉVELOPPAIS MON POUVOIR MÉDIUMNIQUE CELA M'AIDERAIT-IL À RENCONTRER LES GENS DE L'ESPACE ? ...

      Définitivement - NON : Car les gens de l'espace sont des humains comme nous. Le vrai pouvoir médiumminique demande des années pour se développer, Il n'a rien, de commun avec l'excitation désordonnée réalisée en une nuit, depuis l'arrivée du peuple de l'espace.

      La télépathie, oui. Car la télépathie est innêe en chacun da nous. Elle tient de la vie même de tout être, et elle n'a pas besoin d'être développée...mais simplement découverte et et appliquée, grâce à la compréhension de soi même.

      Rappelez-vous, puisque les gens de l'espace avec qui j'ai pris contact sont des êtres physiques comme nous Terriens, i1s n'emploient pas un pouvoir de médium. Ils usent plutôt de la téléphatie, la loi naturelle inhérente, innée dans toute forme, ce qui fait-elle le langage cosmique .


Signé : George ADAMSKI            

      Pas mal pour un gourou imposteur, n'est pas , cherchant à abuser de la crédulité naïve des gens !!!

      Mais restons plus pragmatique dans un domaine qui reste vérifiable.

Quand Adamski, nous parle de la Lune et de son atmosphère .


      Dans l'ouvrage déjà cité, "A l'intérieur des vaisseaux de l'espace", on découvre aussi ce paragraphe surprenant et très audacieux pour l'époque:

      "...A une telle remarque, je devins très excité et me demandai si nous allions y atterrir.

      - Non, dit-il, pas cette fois. Mais nous voulons vous faire voir par vous-même ce que vous avez supposé à propos de votre Lune. Elle a une atmosphère ainsi que vous pourrez vous en rendre compte par nos instruments maintenant que nous sommes assez près pour l'enregistrer. L'air n'est pas naturellement un obstacle à la vue d'un autre corps, comme nous l'avons parfois entendu dire sur votre Terre. Et bien que de votre planète vous ne voyez pas des nuages denses qui se meuvent au-dessus de la Lune, vos savants ont occasionnellement observé ce qu'ils nomment "de faibles mouvements de l'air", spécialement dans les creux de ces vallées que vous appelez "cratères". En réalité, ce qu'ils voient ce sont les ombres des nuages mouvants. Le côté de la Lune que vous voyez de la Terre n'a pas beaucoup de chances de vous montrer ses nuages réels qui sont rarement lourds. Cependant, juste au-delà du bord de la Lune, sur cette partie qui pourrait être appelée une zone tempérée, votre remarquerez grâce à nos instruments qu'il y a des nuages plus lourds qui se forment, se meuvent et disparaissent très semblablement à ceux de votre Terre.

      - Le côté de la Lune que vous pouvez voir de votre planète est tout à fait comparable à vos déserts. Il y fait chaud comme vos savants le déclarent avec raison, mais la température n'y est pas aussi extrême qu'ils le pensent. Et bien que le côté que vous ne voyez pas soit plus froid, il n'est pas aussi froid non plus qu'ils le croient. I1 est surprenant de voir que les Terriens acceptent les déclarations de ceux qu'ils regardent comme les hommes de grand savoir sans jamais mettre en question les limites de leurs connaissances .

      - Il y a une magnifique que bande ou section autour du centre de la Lune où la végétation, les arbres et les animaux prospèrent et où les gens vivent confortablement. Vous-mêmes, Terriens , vous pourriez vivre sur cette partie de la lune car le corps humain est la machine la plus adaptable de l'Univers. De nombreuses fois, vous avez accompli ce que vous appelez "l'impossible". Rien de ce qu'imagine l'homme n'est réellement impossible à réaliser. (Note du webmaster: Le slogan "impossible n'est pas français" vient peut-être de là ! ) Mais pour en revenir à la Lune tout corps dans l'espace, qu'il soit chaud ou froid, doit avoir une sorte d'atmosphère, ainsi que vous la nommez, ou des gaz qui maintiendront la température. Cependant vos savants, tout en affirmant l'absence d'air autour de la Lune, admettent le fait qu'il y a de la chaleur et du froid autour de cette masse ! La Lune n'a pas autant d'atmosphère que votre planète ni autant que la nôtre parce c'est un corps infiniment plus petit que les autres. Néanmoins, une atmosphère est présente. "


      Fin de citation

      Pour en savoir plus nous invitons l'internaute à lire plus avant l'ouvrage en question , si ce n'est pas déjà fait et nous demandons encore évidemment aux ayants-droit et à l'éditeur leur très grande indulgence pour ces emprunts littéraires illustrant si souverainement notre propos...

      Il est tout de même "gonflé" cet Adamski pour oser en 1955, contredire ainsi, toute la communauté scientifique et sachant pertinemment qu'il devra en subir et en assumer les foudres.

      Pour être plus clair dans notre assertion, reprenons, si vous le voulez bien, notre mystère n° 1 présenté dès 17/09/2000, dans notre article :



a) Mystère n°1

    Commençons si vous le voulez bien, par cette très exceptionnelle photo de la Nasa où l'on aperçoit un corps lumineux, prétendu représenter le Soleil, en plein ciel d'un paysage lunaire, photo extraite d'un petit fascicule d'un certain Alain Dupas, intitulé la Saga de l'espace de l'Éditeur Gallimard dans la collection "Découvertes Gallimard  Techniques" publié en 87. Voici ce document :

Premier problème : L'ouvrage en question nous présente cette photo en page 77, comme étant le module lunaire Intrepid du vaisseau Apollo 12 qui s'est posé nous dit-on le 17 Novembre 1969, dans l'océan des Tempêtes avec à son bord les astronautes Charles Conrad et Alan Bean . Il est aussi dit que ce véhicule conçu spécifiquement pour accomplir un aller et retour depuis une orbite à quelques 100 Km d'altitude autour de la Lune, pèse 16 t au début de sa mission, mesure 7 m de haut et 9,5 m de large à sa base.
       Or dans son récent ouvrage intitulé "Lumières sur la Lune (Le grand doute!) "  l'ami Philippe Lheureux en page 58, nous dit que cette photo (en noir et blanc dans son livre ) de la Nasa n° AS14-66-9306 provient de la mission Apollo 14.    Entre Apollo 12 et Apollo 14, il faut donc choisir et comme en 87, on n'avait pas Internet pour mieux vérifier l'information, nous pouvons supposer que c'est l'auteur Alain Dupas du fascicule qui s'est trompé. A vérifier donc . Mais n'empêche qu'une telle erreur n'aurait jamais dû se produire si l'auteur avait contacté directement la Nasa pour avoir le droit d'imprimer ce document.

Deuxième problème : Ce soleil semble vraiment étrange par la forme du reflet qu'il crée sur le sommet du Lem (véhicule de descente sur la Lune) et surtout par l'aura circulaire qui s'en dégage: Comme la Nasa n'a jamais avoué la présence d'une atmosphère sur la Lune et que la communauté scientifique ne l'a pas fait officiellement, non plus, on peut donc admettre que ce que l'on pensait dans les années 50, à ce sujet, est encore valable.

      Voici donc un texte qui montre bien où se situe le hic:

Sciences et Avenir  n° 153 Nov. 1959
Futures visions Lunaires ?


     Maintenant la chose est certaine: Dans quelques mois nous aurons en main de bonnes photos de la face lunaire.
       Après la victoire de Lunik III,  l'Urss ne s'en tiendra pas là . Et les américains veulent envoyer un messager automatique faire de plus près encore le tour de la Lune. Ce que n'a pu nous révéler cette tentative-ci, telle autre nous le révélera. Car, maintenant que la compétition est engagée sur ce terrain des images lunaires, les choses vont aller très vite: pensons au nombre de satellites qui ont été lancés une fois que le départ eut été pris, voici seulement deux ans, dans cette voie.
       La face qui nous semble interdite n'est pas seule à poser encore des problèmes. Un survol de notre satellite permettant la prise de clichés tout proches sera un pas décisif pour leur solution. Tout au moins, cette étape sera-t-elle nécessaire pour préparer les voies à l'étape décisive de l'alunissage humain : on ne peut imaginer  en effet de faire  débarquer des explorateurs sans une préparation minutieuse, sans des reconnaissances préliminaires par machines interposées.
    D'ailleurs, on en viendra bientôt à l'étape encore plus importante - déjà préparée aux Etats-Unis; avec la fusée "Saturne"dont les essais doivent commencer au début de l'année - où des appareils seront précautionneusement  déposés sur le sol lui-même . Ce jour là, nous pouvons espérer avoir des  documents photographiques décisifs. A  tout le moins, des mesures physiques qui en diront autant pour les astronomes qu' un bon cliché pour les profanes.
       C'est le moment de nous préparer à la première grande révélation astronomique. Ce que des esprits scientifiques pouvaient refuser d'imaginer gratuitement  nous devons le regarder bien en face: Que seront les paysages lunaires?
      Jusqu'ici, c'est comme par jeu que certains astronomes se sont plus à les concevoir. Sur quels  éléments certains pouvaient-ils raisonner ?
      D'abord la nudité du sol est évidente, ni fleuves, ni mers, ni forêts. Pas de nuages. Un monde strictement minéral
.       D'autre part , la certitude de l'absence d'atmosphère. D'où découlaient de nouvelles certitudes  : toute érosion aussi  bien éolienne que  fluviales, est à exclure : la lumière du soleil ne pouvant se  diffracter sur les molécules atmosphériques comme elle le fait chez nous, en donnant au ciel son apparence azurée, le ciel est noir , même en plein jour, et les étoiles y scintillent sans cesse; le fait que toute diffraction est impossible mène à comprendre que tout objet est divisé en deux moitiés bien opposées, l'une franchement éclairée l'autre franchement dans l'ombre, sans que des molécules gazeuses donnent un certain moelleux aux ombres portées; enfin, élément décisif pour compléter notre tableau, la lumière est terriblement forte, terriblement crue car les feux du soleil ne sont filtrés par rien.

       Fin de citation.


        Mais analysons maintenant les propos très ciblés d'un autre ouvrage sur la question :

Texte tiré du "livre jaune n°6" des Editions Félix 65 Grand rue 06140 TOURETTES sur LOUP France

Fable N°2 : la Lune n'a pas d'atmosphère

     La science a toujours été d'accord sur le fait que la Lune est suspendue dans le vide interstellaire. Ce n'est pas étonnant. Une si faible force d'attraction, un sixième de celle de la Terre, ne peut pas retenir d'atmosphère. U.S. News & World Report a publié un article en 1969, qui décrit le monde dépourvu d'air qui règne sur la Lune:
- L'attraction est trop faible pour retenir l'oxygène, l'azote et d'autres gaz qui permettent la vie.
- Sans atmosphère, il ne peut pas y avoir d'eau à la surface.
- On peut voir les étoiles de jour comme de nuit, mais elles ne scintillent pas, puisqu'il n'y a pas d'air.
- Le soleil ressemble à une boule incroyablement lumineuse et le ciel autour est noir comme en pleine nuit.

       Des expériences scientifiques ont démontré que la poussière de Lune dans le vide est dure comme de la pierre ponce. Wernher von Braun défend ce point de vue dans son livre Space Frontier de 1971. Armstrong et Aldrin, les premiers hommes sur la Lune, ont dit que le sol était moelleux, poudreux. D'autres équipages d'Apollo le confirment également. Armstrong ajoute qu'il pouvait laisser passer la poussière entre ses doigts, comme dans un tamis, qu'elle collait comme de la poudre de charbon à ses semelles. Les astronautes ont laissé des traces de pas visibles. Un manteau de pierre ponce dans le vide n'imprimerait pas de traces. Dans le vide, il ne peut pas y avoir de phénomènes atmosphériques tels que les nuages, la pluie ou le vent. Un film de la mission Apollo 14 montre pourtant qu'il y avait du vent. On voit bien, dans le passage du film qui montre le cérémonial autour du drapeau, que celui-ci flotte au vent, alors que les astronautes en sont assez éloignés. À la fin de la cérémonie, on voit nettement le drapeau agité par le vent. Les astronautes s'en sont aperçus, ils se sont dépêchés de tourner la caméra. L'équipage d'Apollo 16 a eu pour mission de remplacer le drapeau par un autre drapeau, fixe.

       On voulait éviter que de tels incidents se reproduisent. Le magazine National Geographic de février 1972 a publié un reportage sur la mission Apollo 15. À la page 245, on peut lire que la Lune a un champ magnétique et une atmosphère (!), même si elle est très faible (faux). Certaines photos montrent qu'il doit y avoir de l'air sur la Lune. La lumière du soleil est très diffuse par moments, dans le vide on ne verrait qu'une boule de feu, tout le reste serait tou- jours dans le noir. Une photo de l'astronaute Bean, d'Apollo 12, qui a fait la couverture de Life le 12 décembre 1969, montre le soleil comme entouré d'un halo. Comme on ne voit cet effet sur aucune autre photo, il est possible que la NASA ait noirci le ciel sur toutes les photos, sauf sur celle-là, par mégarde sans doute.

       Dans le vide, une caméra ne perçoit que les photons qui se dirigent en ligne droite, de chaque point, vers l'image ; c'est pour cette raison que Bean aurait dû apparaître entouré d'un ciel noir très tranché à l'horizon. La quantité de lumière réfractée est si importante, qu'il n'y a qu'une atmosphère épaisse qui permette cet effet. Le meilleur exemple qui prouve le montage de la NASA est l'alunissage d'Apollo 14. Mitchell, l'astronaute, descend les quelques marches du module lunaire. Quand il est encore en haut, on voit que le ciel est presque blanc de lumière, teinté légèrement de bleu. En descendant, le blanc devient progressivement bleu, et quand il pose pied sur le sol lunaire, le ciel change subitement au noir.

Le plus étonnant dans cette conspiration du silence, c'est qu'au fil des alunissages, il y avait de moins en moins d'images diffusées. Pire encore, on nous annonçait aussi bêtement que cela, que : « les caméras étaient tombées en panne... », ou que, plus énorme encore, « les films avaient été oubliés sur la Lune » ! !

       Au cours de la mission Apollo 12, la caméra a rendu l'âme juste après que le module lunaire se soit posé sur la Lune. Alan Bean et Charles Conrad devaient installer la première base scientifique sur la Lune, et juste avant de commencer, la caméra est tombée en panne, comme par hasard. La centrale de Houston a encouragé Bean à poursuivre son travail et à ne pas s'occuper de la caméra, qui était moins importante. Même l'alunissage d'Apollo 16 n'a pas pu être filmé, une erreur dans le mécanisme directionnel d'une antenne empêchait la retransmission...

       Tout le monde se souvient des dernières missions, notamment avec la voiture lunaire et Apollo 17, où pratiquement aucune image, hormis des banalités, ont été retransmises par la NASA. Aucune retransmission non plus des conversations des astronautes avec la NASA, à Houston... Et pourtant, il y en a eu d'extraordinaires qui ont été captées, notamment celles où le LEM (Module d'Exploration Lunaire) a été suivi en permanence par des " objets lumineux ", très attentifs aux moindres déplacements et où les astronautes découvrent certains sites véritablement grandioses, anormaux, d'une architecture inconnue....

...fin de citation le 17/09/07


      Si vous voulez connaître la suite, encore plus surprenante, lisez donc l'ouvrage en question.

       A propos de ces " objets lumineux ", pendant que l'on en parle, il serait peut-être utile de retranscrire ici, pour les novices bien sûr , notre Mystère n° 2, présenté à notre article déjà cité: Nasatangible.html :

b) Mystère n°2

     En deuxième point, nous allons analyser cette photo tirée du Paris Match 1138  du 27 Fév. 1971 et dont la légende explicative de la revue est la suivante: "Les Ornières zigzagantes de la brouette: le chemin sinueux qui part du Lem est la trace de la "brouette" lunaire  en aluminium. Il témoigne de l'effort épuisant des astronautes . Ceux-ci en effet  devaient  au cours de  leurs deux sorties  modifier  à chaque instant leur itinéraire  afin d'éviter les rochers et les cratères. D'autre part, ils étaient terriblement gênés par les rebondissements de la brouette dont les pneus se trouvaient trop gonflés dans l'apesanteur, et pourtant le poids du véhicule qui aurait été de 40 Kg  sur terre, n'était sur la lune que de  6,75 Kg."

 



    Vous constatez donc en premier lieu qu'il n'est pas fait mention dans le commentaire ci-dessus (et non plus d'ailleurs, dans tout le reste du texte de l'article du Paris Match) du disque lumineux qui brille de toute sa splendeur dans le coin supérieur gauche de la photo et qui ne peut en aucune manière, être le soleil, car les rayons lumineux éclairant la scène, viennent sur le document, beaucoup plus grand de Paris Match, d'une source lumineuse située beaucoup plus à gauche de ce petit disque. Aucune explication satisfaisante n'a jusqu'à présent été donnée sur la présence insolite de ce disque dans ce paysage lunaire d'Apollo 14. Si vous croyez qu'il s'agit bien du soleil, et que nous sommes victimes  d'une illusion d'optique(souvent mise en avant pour noyer le poisson), alors, voyez à droite une autre photo, où il ne peut plus y avoir d'équivoque, car deux "soleils" sont alors présents. Cette photo célèbre de la Nasa peut être vue page 94 de l'ouvrage "Des Astres, de la vie et des hommes" de Robert Jastrow aux Editions du Seuil du début de 1971.On y voit l'astronaute Aldrin lors de la mission Apollo 11, qui déploie  un dispositif destiné à mesurer le vent solaire. De même, aucune explication n'est  apportée par l'auteur du livre sur la présence de ces "deux soleils" pourtant extrêmement brillants sur le fond noir du ciel. Avis aux amateurs...


      De plus, il est dit dans le commentaire de Paris-Match ci-dessus, "que les astronautes devaient modifier à chaque instant leur itinéraire afin d'éviter les rochers et les cratères". Or, il semblerait d'après la flèche rouge 1 en bas à droite, que, a contrario, ces astronautes aient braqué à angle droit leur brouette pour la faire passer justement dans une crevasse notoire. Bizarre n'est-ce pas ? A moins que " le chemin sineux" en question, ait été dessiné, après coup sur le sol lunaire et que sans qu'on s'en rende compte, il a traversé cette crevasse bien inopportune. A vous de juger!!

    Mais aussi comme on aimerait voir au bout de la fléche n°2 ces traces des roues de la brouette qui retournent au (où partent du) du LEM. Mais hélas elles brillent, par leur absence et certains sceptiques diront qu'elles sont probablement cachées par un contrefort du terrain ou que leurs orientations les privaient des rayons lumineux pouvant les faire ressortir comme c'est le cas ailleurs. A vous de juger !!.

    Quant aux rebondissements intempestifs de la brouette, dus aux pneus trop gonflés dans l'apesanteur lunaire, bravo aux ingénieurs de la Nasa qui n'ont pas su calculer ce petit détail, pour éviter les rebonds, surtout après les données recueillies des missions 11 et 12 sur la nature du sol lunaire.

Fin de citation le 18/09/07

    Un mot aussi sur cette affaire d'étoiles invisibles sur les photos de la Nasa.

    En effet, d'une part le Sciences et Avenir  n° 153 Nov. 1959, nous dit que même en plein jour lunaire, " les étoiles y scintillent sans cesse", et d'autre part également dans "Livre jaune n°6" des Editions Félix page 223", il est écrit: " - On peut voir les étoiles de jour comme de nuit, mais elles ne scintillent pas, puisqu'il n'y a pas d'air."

    Interrogé au sujet de ces étoiles résoluement absentes du ciel des photos de la Lume, la NASA aurait déclaré (et nous serions heureux d'avoir les références exactes de cette superbe déclaration)"que le rayonnement du soleil était tellement fort qu'il masquait les étoiles... " Et là, que pouvons nous dire, puisque nous ne connaissons rien du rayonnement du Soleil sur la Lune ?

    Mais ne serait-ce pas justement à cause de cette atmosphère même ténue, signalée si péremptoirement par Adamski (alors qu'il aurait pu parfaitement se taire ou dire simplment qu'il n'avait pas mis le pied sur le sol lunaire, mais qu'il avait seulement vu son sol sur un écran).

    Comme la NASA n'a jamais avoué franchement qu'il y avait une certaine atmosphère sur la Lune, sans doute pour en tirer profit secrètement, l' affaire du rayonnement solaire très fort, cachant les étoiles sur la Lune, est encore, selon nous, une dérobade de plus de cet organisme, émule attitré du Gouvernement américain. Il se pourrait aussi que la plupart des images aient été faites dans des centres de simulation du Nevada ou ailleurs en Arizona, et la NASA en noicissant totalement le ciel lunaire ne voulait peut-être pas alors que des astronomes calculent la position des étoiles fictives que l'on aurait pu y mettre et donc que ces astronomes démontrent ainsi la fausseté des vues prises sur la Lune. A vous de juger !!

     C'est bien dommage qu'un interlocuteur, n'ait pas eu l'idée de demander, à l'époque, à Adamski, si "sur la Lune, on pouvait voir les étoiles en plein jour ?".... La réponse aurait pu être riche d'enseignement, n'est-ce pas ?

       Mais revenons à cette affaire de contacts avec les extraterrestres soulignés par Adamski:

       Dans l'ouvrage précité "Flying saucers Farwell" , nous lisons chapitre X (intitulé "la Bible et les UFOs (version du Roi James) ")

      " ...Ces gens viennent sur notre chemin pour aider ceux qui désirent coanaStre la vérité . Ne les ignorons pas . Apprenons le plus possible, afin que nous puissions être sauvés? - si quelque salut peut exister -Cela signifie aussi que, en sauvant l'humanité cette vérité sauve la religion, et sauve aussi l'église.

      En encourageant un sentiment amical à l'égard de ces gens des cieux, nous les accueillerons dans nos cœurs et nos foyers pourront être honorés de leur présence. Comme cela est affirmé dans l'Épître aux Hebreux(13-2): "n'oubliez pas d'accueillir les étrangers car de cette façon certains ont accueilli des anges sans le savoir" (Note du Webmaster certaines bibles écrivent : "N'oubliez pas l'hospitalité, car par elle quelques uns à leur insu ont logé des anges")

      Beaucoup l'on sans nul doute déjà fait, - beaucoup peuvent les avoir accueillis en le sachant mais nous pouvons tous les accueillir quand nous développons la juste attitude à leur égard.

      Ne soyons pas honteux de l' enseignement du CHRIST. Prêchons-le, vivonsle, et mettons-en la connaissance plus près du cœur de tout homme. Non pas sous l'angle terrestre. ni sous l' angle d'une église, ou de quelque nationalisme, mais plutôt sous l'angle cosnique ou universel. JÉSUS n'a-t-il pas dit :"Et j'ai d'autres qui ne sont pas de ce troupeau; d'elles aussi je dois m'occuper et elles entedront ma voix; et il n'y aura qu'un seul troupeau et un seul berger" (Saint-Jean 10-16)

      La Bible donne une évidence positive que les mondes furent créés expressément vient pour être habités. La vie n'est pas un accident de la nature ISAÏE écrit (45-18) : " - car ainsi dit le Seigneur qui créa les cieux DIEU lui-même qui forma la Terre et la fit, il ne la créa pas en vain, il la forma pour etre habitée: Je suis le seigneur, et il n'y en a pas d'autre "

      Il est raisonnable d'affirmer que si le Seigneur créa ce monde pour être habité, il doit avoir créé les autres pour être habités aussi.

      La Bible revient à ma première affirmation que d'autres qui ne sont pas de ce monde, vivent parmi nous. On trouve dans SAINT-JEAN(17-14) ce qui suit: " - Je leur ai donné ta parole ; et le monde les a haïs, parce qu'ils ne sont pas de ce monde, de même que moi, je ne suis pas de ce monde."

      Le verset 16 répète l'affirmation. Certains croient que ces versets se réfèrent aux Apôtres eux mêmes et non aux hommes de l'espace vivant parmi nous. 11 est facile de voir que ce n'est pas le cas, comme JÉSUS, qui parle insiste pour dire : "Moi même je ne suis pas de ce monde", cela signifie que les apôtres eux-mêmes étaient de ce monde nés ici, d'un autre monde, dans le but précis de travaillez avec JÉSUS. I1 pouvait y en avoir qui étaient nés ici, avec une perte totale ou partielle de mémoire des experiences précédentes.

      Même au vaisseau lui-mémee la Bible fait allusion quand elle 1e compare à un " rouleau volant" . (ZACHARIE 5 - 1 et 2). La seule chose commune, dans les jours de cette époque, qui pouvait étre comparée à un vaisseau de l'espace en forme de "cigare" c'était un rouleau de parchemin.

      Dans ZACHARIE (6-1), nous trouvons une référence à quatre chars qui surgissent entre deux montagnes . Pourraient-ils être les mêmes que les chars de JÉRÉmie (4-l3) ?.. Ici nous les trouvons, venant comme des nuages avec des chars comme le tourbillon, et les chevaux plus rapides que des aigles. L'allusion aux aigles et aux nuages montre que les chars volaient.

      Il peut être bon, en ce moment, de dire quelques mots au sujet des chérubins de la Bible. Les étranges machines volantes que vit EZÉCHIEL comme décrites précédemment, étaient des chérubins. Certains érudits de la Bible ont pensé que ce pouvait être quelques types d'anges. Cependant, dans plusieurs exmples, on voit qu'ils sont employés comme un moyen de transport, montrant ainsi que ces chérubins étaient des sortes de vaisseaux spaciaux. Le chérubin d'EZÉCHIEL, a tout d'une soucoupe volante.

       Un autre exemple d'un chérubin se trouve dans 2 SAMUEL ( 22- 11). " Et il chevaucha sur un chérubin, et vola ; et on le vit sur les ailes du vent ".

      Un exemple semblable est raconté dans le PSAUME 18-11 . Ici DAVID appelle le Seignew pourqu'il l'aide , et le Seigneur arrive sur un chérubin " - il chevauchait un chérubin et il volait oui.. il planait sur les ailes du vent " . Le caractéristique nuage de feu l'accompagnait.

      Evidemment l'église primitive en vint à croire que le chérubin était un ange parce qu'il était décrit comme volant avec des ailes. Ils ne connaissaient pas la nature des voyageurs de l'espace, et supposaient que les vaisseaux étaient une sorte d'animal soufflant du feu. Ils ne pouvaient concevoir des constructions mécaniques faites pour naviguer dans les cieux. J'imagine qu'une automobïle aurait été décrite comme un autre type d'ange ou de chérubin ou peut-8tre comme un démon ou un diable.

      L'idée d'anges ayant des ailes sortant de leurs épaules et portant de longues robes blancties, fut infusée dans l'esprit des gens d'aujourd'hui par les grands artistes qui les peignirent ainsi. La Bible les a toujours décrits comme des hommes ordinaires, venant des autres mondes.

      On affirme que nous pouvons devenir semblables aux visiteurs de l'espace si nous le désirons . Le PSAUME (82 - 6), et SAINT-JEAN(10-34), disent tous les deux : " Nous sommes des dieux " . Ainsi, nous avons le pouvoir de remonter là d'oû nous sommes tombés.(Note du Webmaster : Nous l'avons vu à enversmiroirplus.html, Lamartine disait :"L'homme est un Dieu tombé qui se souvient des cieux..")

      Travaillons le plus possible à l'accomplissement de cette destinée.(Note du Webmaster: C'est le vœu le plus cher d'ARTIvision ) "

George Adamski             


      Pour compléter ce qui précède, nous ne saurions clore ce paragraphe sans inviter tout un chacun, à découvrir l'incroyable aventure du patriarche Loth en Genèse chapitre 19, où l'on voit arriver deux "anges" à Sodome. Quand Loth les voit, il les reconnaît d'emblée (sans doute parce qu'ils possédaient une marque très particulière), va au-devant d'eux pour se prosterner face contre terre.

      Après des péripéties dignes d'un polar très corsé, (avec même des coucheries incestueuses), qui a évidemment inspiré les maîtres d'Hollywood, ces étrangers doivent se défendre contre les sodomiens qui voulaient défoncer la porte de Loth, pour s'assurer de leurs personnes, et au verset 11, on trouve cette déclaration inouie : " Quant aux hommes qui étaient à l'entrée de la maison, ils frappèrent de cécité du plus petit au plus grand, de sorte qu'ils ne purent trouver l'entrée. (Bible de Dhorme dans la collection la Pléiade).

      Autrement dit "ces anges" , ont aveuglé les sodomiens et les ont cloué sur place, sans doute par un rayon paralysant quelconque, issu d'un appareil, qu'ils avaient à leur disposition, montrant ainsi qu'ils provenaient d'un monde trés en avance sur la civilisation de l'époque. D'ailleurs, ce sont eux-mêmes qui ont dit à Loth, qu'ils avaient été envoyés pour détruire Sodome.

       Que celui qui, en plus, sait lire entre les lignes, tire de tout cela, l'avantage ou les interrogations, qui s'imposent.

Quand Adamski, devance Rose C de 24 ans, concernant la nature du peuplement de la Terre...


       Pour Adamski et là encore il contredit sévèrement l' opinion de la communauté scientifique, l'homme n'est pas "une manifestation temporaire" du cosmos. Il en est "une manifestation éternelle". Et en plus, il ajoute (Page 105 de son livre de 1955 : A l'intérieur des vaisseaux spatiaux) que "ceux de nous qui ont appris cette vérité vivent dans un continuel présent, car c'est toujours le présent ". C'est justement ce que disait un certain Jesus-Christ, il y 2000 environ : " Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui même. A chaque jour suffit sa peine" (Matthieu 7-34). Curieux n'est-ce pas que tout cela ?... Mais il y a plus fort :

Aux pages 92 et 93 on peut lire :

      "A ce moment, Ramu fut interrompu par la serveuse qui vint remplir nos tasses de café chaud. Quand elle fut partie, Firkon dit: «L'homme est une étrange créature. Et cela est vrai où que vous le trouviez dans le vaste Univers. Bien que la race humaine dans son ensemble préfère vivre en paix et en harmonie avec toute la création, ici et là quelques-uns laissent croître leur égo personnel et leur agressivité et deviennent avides d'assumer le pouvoir. Ceci peut arriver même sur nos mondes. en dépit de l'enseignement qui conduit l'homme à vivre en accord avec les fois divines."

      - Oui, dit Ramu, et bien que nous sachions le mal vers lequel conduisent de telles attitudes, en conformité avec les lois universelles, nous ne sommes pas libres d'entraver ces Frères. Aussi, il y a des siècles de cela, au cours d'une réunion de maîtres de sagesse venus de nombreuses planètes, il fut décidé de conduire ces égoïstes dans une nouvelle planète capable de maintenir la vie humaine. La planète la plus lente en développement dans chaque système fut choisie comme lieu d'exil pour ces gens.

      - Pour les raisons que je viens de vous mentionner, la Terre fut choisie comme nouveau foyer pour ces êtres sans règles. Ces exilés étaient ce que vous appelez sur Terre des "fauteurs de troubles". Nous ne pouvions ni les détruire ni les enfermer puisque ceci est contraire aux lois universelles. Mais comme tous ces êtres étaient de la même nature arrogante, on pensa que puisque aucun ne voulait plier devant l'autre ils seraient dès lors forcés de rechercher leur propre harmonie. Voilà la véritable origine de vos douze tribus sur la Terre.

      - Ainsi, ils furent rassemblés dans des vaisseaux et transportes sur la Terre, sans équipement ou instrument d'aucune sorte tels qu'on en donne habituellement aux volontaires. Tous avaient été bien instruits dans leurs propres mondes de manière à connaitre les minéraux, le sol, l'atmosphère et les nombreuses choses nécessaires au maintient de la vie. Là, sur ce nouveau monde, ils allaient devoir se servir de leurs connaissances et commencer avec uniquement ce que la nature leur donnait. Tout cela dans le but de les obliger à travailler et à développer leurs propres talents dans 1'espoir de les ramener dans le troupeau de tous ceux qui font la volonté du cr&teur.

      - Ce sont les "anges déchus" de votre Bible. Les humains qui sont tombés d'un haut état de vie et semèrent les graines originelles des conditions qui existent à présent dans votre monde.

      - Très longtemps après avoir ramené ces gens sur la Terre, les gens de divers mondes leur rendirent souvent visite, les aidant, les guidant autant qu'ils le permettaient. Mais ils étaient hautains et défiants et n'appréciaient pas 1'aide que nous offrions, Néanmoins, après les premiers échecs, pendant longtemps ils s'arrangèrent pour vivre assez bien les uns avec les autres. A ce moment, la Terre fut vraiment un jardin d'Eden puisque tout y était en abondance et que la nature était prodigue dans ses dons de nourriture et de tout ce qui est nécessaire à la vie.

      - Dans la joie de leur nouveau monde, ces nouveaux venus commencèrent mencèrent à vivre en paix et bonheur les uns avec les autres. On se réjouissait sur les autres planètes. Alors, comme votre Bible le raconte, l'homme mangea le fruit de "la connaissance du bien et du mal" et les divisions apparurent là où il n'y en avait pas auparavant. l'avidité et le désir de possession apparurent à nouveau parmi les hommes et ils se dressèrent les uns contre les autres.

       - Comme le temps passait et que les populations s'augmentaient, des tribus originelles sortirent des exaltés qui commencèrent à faire des différences entre les races. Chacun demandait le droit de régner sur le peuple entier affirmant être originaire d'une planète plus avancée que toutes les autres et ayant par conséquent de droit l'autorité.

      - Nous continuâmes à visiter ces Frères qui erraient; toujours avec l'espoir de les aider à revenir à des relations fraternelles. Avec le temps, cependant, l'égoïsme devenant de plus en plus grand, finalement il en résulta ce que vous appelez aujourd'hui des nations...
"

      Nous arrêtons ici cette description passionnante pour éviter les foudres de l'Editeur et pour en savoir plus, il convient évidemment de lire plus avant, l'ouvrage en question.

      Il ne nous reste plus qu'à vous rappeler ce que disait aussi Rose C, à l'instituteur qui affirmait vivre sur une autre planète :

      " -Tout ce que vous avez sur Terre, nous l'avons aussi, car ce sont leurs lointains ancêtres qui ont tout amené. Seulement tout est plus grand. Ainsi les chats ressemblent à de petits tigres et les arbres sont immenses. Même les hommes descendent d'eux... dit l'instituteur...

      - Impossible! sur Terre, il n'y nulle part des hommes aussi grands que ceux là !, répond Rose.

      - Mais parce qu'au fil des générations, tout a rapetissé .


      - Mais dans ce cas pourquoi avoir forcé des hommes à vivre dans un lieu qui les diminuait ? Demande Rose en ironisant.

      - Cela n'a pas toujours été ainsi. Préparer cette planète à recevoir la vie n'a pas été aussi simple ! Il fallut ensemencer afin de créer, puis amener une atmosphère, puis amener des animaux et ce fut un travail de longue haleine. Ce n'est que plus tard qu'on déporta les hommes, car ces derniers n'étaient pas n'importe quels hommes ! Sur terre quand vous punissez les voleurs, les bandits, les assassins, vous les mettez soit dans des prisons, soit dans des bagnes, bref, en des endroits où sans liberté, les punis sont à la charge de la société laborieuse; Eux, ces géants qui nous ont envoyé, ils ont résolu le problème en aménageant une planète pour les punis. Ils les déportaient donc après qu'ils eussent été amputés d'une partie de leurs connaissances, ensuite ils les laissaient libres, n'étant à la charge que d'eux-mêmes. D'eux seuls dépendait alors leur survie. Vous descendez-de ceux là !

      Vexée d'apprendre qu'elle descendait de bagnards, Rose répliqua immédiatement "Vous aussi, il me semble": "Exact" fut la réponse."

      Fin de citation

      Rose C, a-t-elle inventé son histoire de bagnards, venus à l'origine sur la Terre, après avoir lu l'ouvrage d'Adamski ? Son livre est sorti en effet 24 ans après celui d'Adamski. ...Aux spécialistes de répondre!!
       Rappelons cependant que Rose, dans son récit, va bien plus loin par la suite, qu'Adamski, car elle afffirme que la Lune a été téléportée à son emplacement actuel par cette civilisation surper développée, qui justement, a placé les bagnards en question sur la Terre. A vous de juger...

Quand Adamski, nous parle de la nature du peuplement de la Terre...


      Poursuivons l'enseignemennt extraterrestre dicté à Adamski.

      "Alors, comme aujourd'hui, il y avait des voyages interplanétaires à l'intérieur des systèmes et entre ceux-ci. Le but principal de tels voyages était e méme ue le nôtre aujourd'hui : étudier l'activité de l'espace dans toutes ses phases. Aussi, lorsqu'une nouvelle planète à l'intérieur d'un systéme se révélait être dans une phase de formation, elle était observée par les voyageurs de nombreux mondes.

      Quand une nouvelle planète est arrivée au stade qui permet qu'elle soit habitable par l'homme, et toutes les planètes arrivent à ce stade tôt ou tard les voyageurs font connaître ce fait aux habitants des autres monde dans le système et hors de ce système. Des volontaires qui désirent développer le nouveau monde et progresser sont recherchés. Ensuite de grands vaisseaux les emmène avec à bords l'equipement essentiel. De fréquents voyages supplemenaires sont faits pour apporter à ces pionniers l'équipement et les vivres nécessaires. Des gens sont aussi ramenés sur leur planète d'origine pour des visites. De cette façon, de nouveaux canaux d'expression sont ouverts et simultanément un nouveau ponde est habité par l'humanité.

      - La Terre était la plus lente planète dans notre système à atteindre l'état qui lui permettrait de maintenir la vie humaine. Les premiers habitants de la Terre furent amenés des autres planètes. Mais il ne se passa pas longtemps avant qu'un fait inattendu se produise dans l'amosphére et les êtres transplantés réalisèrent que, quelques siècles plus tard, les conditions d'habitabilité ne seraient plus favorables. Par conséquent, à quelques exceptions près, ils entassèrent tout ce qu'ils possédaient dans des vaisseaux de l'espace et partirent vers d'autres mondes. Les rares qui restèrent se permirent de déterriorer ce milieu de luxuriante beauté et d'abondance et ne cherchèrent rien d'autre à faire. Graduellement, ils se contentèrent de contenterent de vivre dans des cavernes naturelles et se perdirent dans les annales du temps.(Note du Webmaster: En effet, nous nous sommes toujours demandés conmment des primitifs ignares pouvaient exécuter les si beaux dessins des grottes de Lascaux ou d'Altamira...)

      Sur votre Terre, il n'y a aucun souvenir de ces premiers habitants à part dans la mythologie d'une de vos races dans laquelle la mémoire de cette première civilisation est conservée dans ce qu'ils appellent le dieu Triton, nommé ainsi d'après la race originelle de Triteria.

      Peu après le départ de ces pionniers de l'espace, beaucoup de changements naturels se produisirent à la surface de la Terre. Quelques terres furent englouties dans les profondeurs des eaux tandis que d'autres émergèrent. Alors, une fois de plus, le monde fut prêt pour être habité. Mais cette fois, à cause des conditions qui prévalaient encore dans l'atmosphère, aucun volontaire ne fut recherché. Une autre condition que nous avions observée avec intérêt, en étudiant la formation et le développement de la Terre, était la formation d'une seule Lune comme compagnon. D'après la loi naturelle des conditions, cela engendrerait un état naturel de déséquilibre, à moins que, dans une ère future, une autre Lune ne soit formée pour s'ajouter au petit compagnon d'un monde en croissance....

      ...L'homme est une étrange créature. Et cela est vrai où que vous le trouviez dans le vaste Univers. Bien que la race humaine dans son ensemble préfère vivre en paix et en harmonie avec toute la création, ici et là quelques-uns laissent croître leur ego personnel et leur agressivité et deviennent avides d'assumer le pouvoir. Ceci peut arriver même sur nos mondés, en dépit, de l'enseignement qui conduit l'homme à vivre en accord avec les lois divines.

      Fin de citation.

      Que dire de plus devant ces propos qui contredisent carrément la théorie de l'évolution intégrale, enseignée dans nos universités. Ne pensez vous pas qu'Adamski aurait mieux fait d'écrire un roman de science-fiction qui vu le niveau osé du propos, aurait pu avoir un énorme succès et qui lui rapporterait une fortune plutôt que de prendre à rebrousse-poil, la communauté scientifique avec tout le risque que cela comportait à l'époque, de se faire traiter de charlatan ?

      Mais comme cet Adamski évoque aussi le Dieu mythologique Triton, voyons ce que pense l'entité Soria à ce sujet :

"...Ici, je vais profiter de l'occasion qui m'est offerte pour vous dire ceci : «Tous vos dieux et déesses mythologiques furent des visiteurs de l'espace en mission temporaire sur votre sol. » Leur histoire demeure encore vivante dans vos livres en ce qui a trait à leurs manifestations passées. Votre mémoire présente range ces existences anciennes dans une catégorie que vous appelez ironiquement mythe. Si votre mémoire ancestrale conserve le souvenir plus précis de ces dieux et déesses, elle n'a pas retenu tous les êtres vivant autour d'eux et en provenance des mêmes étoiles. Chaque grande épopée accompagnant les humanités a vu atterrir les vaisseaux voyageurs que vous désignez actuellement par le mot ovnis....

   À ce sujet, il y a fort longtemps que votre Terre n'accueille plus de visiteurs de l'espace consciemment et en instituant des échanges. Vous vous apprêtez toutefois â renouer avec une de ces époques. Les précédentes ont d'abord connu une phase d'essor entre les intéressés, puis une autre de dissension entraînant enfin un repli des visiteurs stellaires. Le dernier repli fut à l'origine de la décision de la pose des cercles d'isolement. Le départ de chaque vague de visiteurs a aussi entraîné une période de décadence de l'humanité résidente. Sur l'Atlantide, ce fut l'amorce de la disparition physique de cette portion de terre et de la décision d'une partie de ses habitants d'entrer dans les entrailles de cette planète. La dernière civilisation à adopter la même attitude fut, du temps de l'Égypte, au faîte de son histoire. Actuellement, vous n'en étudiez que la phase décadente ; les pharaons installés dans l'aisance des communications et des échanges entre le ciel et la Terre n'ont pas laissé de traces
.....etc...


Extrait des pages 185 et 186 de Voyage tome III aux Editions Ariane, premier trimestre 2002.


      Avouons donc que Soria confirme parfaitement ce que disait Adamski, 47 ans plus tôt. A vous de juger une fois encore tout cela...

Quand la revue Nexus casse carrément le moule, en parlant d'extraterrestres et d'Adamski au Vatican .


      Dans son n° 51 de Juillet Aout 2007, la revue Nexus, a en effet de publié un extrordinaire article , qu'il convient de lire, avec la plus grande attention.

      Les deux pages étant trop grandes pour notre scanner, après coupures et rapprochements, voici à peu près, le titre en question :


      Résumons très succinctement :

       Il s'agit l'entretien exceptionnel réalisé par un certain Cristoforo Barbato, jeune ufologue italien indépendant de 35 ans, avec un père Jésuite ayant un haut degré d'habilitation au Service de Renseignement du Vatican (nommé SIV : Servizio Informazioni del Vaticano)

      Ce service, d'après ce père jésuite, a été créé en Février 1954 à la suite de la rencontre à Muroc Airfied en Californie d'une délégation d'extraterrestres avec le président Dwight D. Eisenhower en présence d'un évèque de los Angeles nommé James Francis McIntyre. Cette réunion fut filmée pendant 20 minutes et à la fin, chaque membre de la délégation terrestre prêta serment de ne jamais révéler à quiconque ce qu'il avait vu et entendu. Mais, selon nous, il y a toujours des fuites à un moment donné, ne serait-ce que lorsqu'un des protanonistes, arrive à l'article de la mort, il sera tenté d'en parler à ses proches. On a des scrupules, en effet, à emporter un tel secret dans la tombe. Les détracteurs anti-ovnis ont évidemment nié farouchement ce contact entre les terriens et les extraterrestres.

      Malgré l'opposition des américains Monseigneur McIntyre averti le Pape Pie XII, qui décida alors de créer le SIV , qui avait pour mission de traiter toute information concernant les extraterrestres et d'en mesurer les aspects moraux, philosophiques et religieux.

      C'est ainsi que l'on apprend aussi que le Vatican possède un radiotélescope dissimulé dans un parc industriel en Alaska, et bien mieux , à savoir que des extraterrestres amicaux de type nordique, prétendant venir des Pléiades, sont venus dans les jardins du Vatican, dire qu'il fallait se méfier des entités rencontrés à Muroc Airfied en 1954.

      C'est alors que l'on évoque la fameuse entrevue d'Adamski et du pape mourrant Jean XXIII.

      Mais lisez plutôt ce passage surprenant :

Question de C. Barbato : Y a-t-il un rapport entre cette intervention, ou "médiation céleste", et la rencontre présumée de 1963 entre le contacté américain George Adamski et le Pape ?

Réponse du père jésuite : " J'allais en parler. Adamski a rencontré le Pape. Il est allé â Saint-Pierre une fois, précisément après que le pape eut décidé qu'il ne fallait plus poursuivre les contacts avec les aliénigènes, même si ceux- ci étaient amicaux. En outre, jean XXIII refusait que cette relation soit révélée à la population chrétienne.

      Adamski se présentait comme chargé de mission par les aliénigènes pour tenter d'obtenir du Pape, qui était mourant, un accord définitif. I1 apportait en outre un don pour le saint père : une substance liquide qui devait le délivrer de la gastro-entérite dont il souffrait et qui, évoluait en péritonite aiguë. Le pape ne prit pas cette potion et avant de mourir, tenant le crucifix, déclara :
      " Les bras ouverts de Christ furent l'objet de mon pontificat. Ainsi que vous le voyez, un pontificat simple et humble dont j'assume toute la responsabilité. je suis satisfait de ce que j'ai fait et de la manière dont je l'ai fait. »

      En outre, ce geste de la part des aliénigènes convainquit le Pape mourant, dans le peu d'énergie et de lucidité qui lui restait, que même si les "frères de l'espace" se comportaient avec bienfaisance envers l'humanité, il convenait qu'ils agissent de façon autonome, séparément de l'Église et des activités humaines en général, par la prière et des actes conformes à la loi de Dieu et particulièrement sous la direction du Saint Esprit. La tentative d'Adamski mit fin au contact direct entre ces êtres et le pape ainsi que ses successeurs qui, faisant confiance en la clairvoyance de Jean XXIII, comprirent qu'il ne fallait pas que l'Église entretienne ces contacts
" .

fin de citation

      Que dire de plus devant de telles révélations, si ce n'est ce que disent les anglo-saxons un peu embarrassés : No comment !!

      Mais comme ce père jésuite, nous parle en plus, d'une énorme planète, qui s'approche de notre système solaire (sans doute la fameuse Nibiru de Zecharia Sitchin) pour en savoir plus, il vous appartient de vite vous procurer, ce n° hors-norme de Nexus , si ce n'est pas déjà fait.

    Vous pouvez avoir plus de détails sur cette incroyable affaire à :
 
et aussi sur le forum :
 
   De plus il est important de lire notre paragraphe en date du 04/11/07 intitulé :

"Autre prolongement en date du 04/11/07 : Où il est question du Président Eisenhower. "

 et placé à notre article :

      Mais il nous vient aussi à l'esprit qu'en 1996, nous avions fait l'acquisition d'une cassette-audio où justement un autre contacté Pierre Monnet,( qui décédé à l'hôpital de Tarascon le 30 Janvier 2009), faisait allusion à cet entretien du président Dwight D. Eisenhower , avec des extraterrestres :



      Dans ses ouvrages "Les Extraterrestres m'ont dit ..." - Alain Lefeuvre 1978, puis "Contacts d'Outre-Espace" - Éd. Amrita. Mai 1994, il fait état d'informations très sensibles, qui montrent absolument que cela venait d'un contexte hors normes. Donc il n'y a aucune raison de suspecter les sources de Pierre Monnet, vis à vis du contact en question du président Dwight D. Eisenhower . A vous de juger une fois de plus tout cela...

      Mais, extrait de cet article extraordinaire de Nexus, voici en terminant, en plus, une information qui confirme ce que nous avions affirmé dès le 26/07/1998, dans notre article :

où nous avions transcrit ces remarquables propos d' Aurélia Louise Jones Telos II, ouvrage paru aux Editions Ariane (Août 2003).

" En raison de leur rapacité, vos dirigeants mondiaux, qui prétendent détenir les rênes du pouvoir, préfèrent entreprendre des guerres, se livrer au mensonge et à la duplicité, dans le but de remplir leurs poches des richesses pourtant destinées à tous. Les chefs d'État de ce monde connaissent parfaitement la technologie de l'énergie libre, mais se refusent à utiliser ces ressources naturelles et abondantes, une énergie pure déjà existante qui serait pratiquement gratuite pour tous, une ressource qui n'entraînerait aucune pollution."

      Voici ce passage inoui du père jésuite (Jean-Paul II était encore vivant), qui prouve aussi, comme le dit souvent ARTivision, que le Temps des Révélations est bien amorcé :

" Deux groupes s'opposent au sein du Vatican : l'un d'eux préconise la divulgation et est soutenu sans réserve par Wojtila jean-Paul II ; l'autre tente de bloquer par n'importe quels moyens toute information. Certains membres de cette faction font partie de groupes de pouvoir occultes qui, par exemple, contrôlent le marché du pétrole et influencent de nombreux secteurs de l'économie internationale dans le seul but d'étouffer l'information sur le développement des sources alternatives d'énergie, dites "énergie libre". Ceci a été confirmé par l'affaire "Gardian" [Canada, 1989-91], spectaculaire mais peu concluante, du groupe ufologique CUFORN [Canadian UFO Research Network], qui fit sensation mais dont les photos de présumés aliénigènes n'ont pas été montrées. De toute façon ces documents exposent une réalité : les opérations complexes de rnanipulation-désinformation dépassent souvent la fantaisie la plus folle. Le sommet de toutes ces organisations occultes appartient au Gouvernement de l'Ombre, et n'est connu que sous l'acronyme SVS. "

      Comme vous le voyez, ce jésuite n'y va pas avec le dos de la cuillière, et pour en savoir plus, il importe d'avoir sous la main, le fameux n° de Nexus en question.

Quand Adamski fait de la prospective technologique en matière de photographie.

      Aux pages 125 et 126 de son livre précité, Adamski écrit ceci :

"Après m'avoir souhaité la bienvenue, le pilote me demanda si j'avais apporté mon appareil photo. Je l'avais évidemment ! C'était un petit Polaroïd que j'avais récemment acheté. Il n'en avait jamais vu et me demanda de lui en expliquer le fonctionnement.

      - Cette rencontre a été spécialement arrangée afin de contenter votre désir à propos d'une photographie du genre dont vous aviez parlé lors de notre dernière rencontre, dit-il. Nous ne pouvons rien vous garantir pour des raisons qui vous paraîtront claires plus tard, mais nous essayerons de prendre une photo de notre vaisseau, avec vous à l'intérieur. Ce serait assez simple si nous pouvions nous servir de nos propres méthodes de photographie, mais cela ne vous servirait a rien : nos appareils photographiques et nos films sont exclusivement magnétiques et vous n'avez rien sur Terre qui puisse reproduire de tels documents. Aussi nous devrons utiliser votre appareil et voir ce que nous pourrons en obtenir."


      Si nous essayons de lire entre les lignes de ce paragraphe, nous pouvons imaginer que les amis de l'espace d'Adamski en 1955, n'utilisaient pas le papier pour des tirages photographiques ou peut-être même pour d'autres usages pour économiser sans doute de la matière première à ne pas la gaspiller dans l'espace où chaque chose doit être utilisée a minima. Donc, ils ne pouvaient donner à Adamski des tirages papiers des photos utiles pour lui.(Il n'est pas utile d'expliquer ici, que sur Terre, nous détruisons amplement nos forêts pour fabriquer des millions de tonnes de papier d'un usage spécifique très restreint) .

      Mais ce qui est remarquable, c'est que dans ce paragraphe Adamski prévoit 26 ans avant, la possibilité de fabriquer un appareil photographique magnétique à photos numériques, qui sortira, en fait, en 1981 sous la forme :

Appareil à photos numériques Sony le Mavica (Magnétic Vidéo Camera),
présenté sur le Marché le 24 Août 1981.

      Grâce à cet appareil la photo n’a plus besoin d’être développée ; elle peut être projetée instantanément sur écran d’ordinateur et être utilisée comme n’importe quel fichier : retouchée, insérée dans un document, envoyée par e-mail…(voir le site : http://eurekaweb.free.fr/ih3-photo_numerique.htm)

      Notons cependant que c'est en 1956 que la Société Ampex lança le premier magnétoscope pratique à enregistrement "transversal" des signaux vidéos sur bande magnétique de 2 pouces.

      Décidémenent Adamski, ce vendeur d'hamburgers et de Coca-Cola, comme aiment à le qualifier ses nombreux détracteurs, avait même semble-t-il, des dons caractérisés de voyance, n'est-ce pas !!!

Quand Jacques Bergier et Georges H. Gallet, nous ramènent, inconsciemment, à la soucoupe d'Adamski .

     Curieusement en recherchant une information particulière, nous sommes tombés ces temps-ci sur un croquis surprenant placé en page 189, du livre de Jacques Bergier et de Georges H. Gallet publié en 1977 sous la forme :

  

     On apprend alors que, depuis les temps les plus anciens, la mosquée Sainte-Sophie à Istanbul en Turquie, a été appelée la "Porte de l'Asie". Sur le plafond de cette mosquée, on trouve dit-on, des motifs qui selon les auteurs du livre cité représentent un système de propulsion d'une fusée par réaction. (nous ne présentons pas ici ces motifs car beaucoup pensent que se sont simplement des motifs décoratifs) . Par contre les auteurs font état d'une légende, extraite de vieux textes, disant qu'un jour l'homme poussera si fort sous le dôme de Sainte-Sophie que celui-ci sera libéré et aidera l'homme à aller au "Ciel". Puis les auteurs écrivent cette chose surprenante : " Etrange divination à propos d'un dôme entouré par quatre modèles d'une fusée à trois étages" .

      Quand on sait que le savant atomiste Jacques Bergier , aux déclarations médiatiques très peu orthodoxes, n'accordait aucun crédit aux affaires d'ovnis (qui pourtant se multipliaient de son vivant), on demeure alors stupéfait , qu'il ait choisi dans son ouvrage, que soit présenté un modèle de la soucoupe d'Adamski, cet homme si décrié par les médias de l'époque.

      Bravo donc une fois de plus à Super Hasard, qui nous comble d'émerveillement.

III Quand le Vatican prône un oecuménisme actif.


      Nous n'avons pas été trop surpris de découvrir ce week-end (le 25/11/07), cet entrefilet significatif d'un changement "sensible" au sein de l'institution vaticane dont il a déjà été question plus haut.

  

      Compte tenu de ce que nous a revelé un certain jésuite dans la revue Nexus, ne pensez-vous pas que "cette attitude d'ouverture" (bien à la mode ces temps-ci ), a sa source dans un contexte bien plus "cosmique", si cher à ARTivision ?
      Rappelons cependant qu'il n'y a pas si longtemps une brebis galleuse notoire, perpétuant la tradition, n'avait pas hésité à remuer le couteau dans la plaie :

  

       A vous donc de juger, et que celui qui, en plus, sait lire entre les lignes, tire de tout cela, l'avantage ou les interrogations, qui s'imposent.

A suivre...

     Cet article étant déjà un peu trop long, nous vous proposons une suite à :



      Article mis en page le 11/08/07, et modifié le 12/08/07 , puis le 15/08/07, puis le 18/08/07, puis le 20/08/07, puis le 21/08/07, puis le 28/08/07, puis le 29/08/07, puis le 31/08/07, puis le 04/09/07, puis le 06/09/07, puis le 7/09/07 puis le 10/09/07, puis le 12/09/07, puis le 14/09/07, puis le 15/09/07, puis le 16/09/07, puis le 18/09/07, puis le 21/09/07, puis le 22/09/07, puis le 24/09/07, puis le 21/09/07, puis le 22/09/07, puis le 26/09/07, puis le 27/09/07, puis le 29/09/07, puis le 01/10/07, puis le 09/10/07, puis le 11/10/07, puis le 17/11/07, puis le 25/11/07, puis le 29/11/07, puis le 10/11/07, puis le 19/04/08 , puis le 04/05/08, puis le 06/02/09, puis le 03/03/2011.

IDYLLE Fred

Pour tout contact avec ARTivision

fred.idylle@wanadoo.fr


Retour à la page index