Consultations pour cet article :
ARTivision est un site ésotérique strictement personnel de :
Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site:




L'Affaire du Paris Match n°1028.

         

I Introduction.

  L'affaire du Watergate qui, en 1974, entraîna la chute du président Richard Nixon et qui fut déclenchée par l'opiniâtreté et l'ardeur laborieuse de deux journalistes américains, sera sans doute considérée comme une anecdote banale, quand les tenants et les aboutissants de : "l'Affaire du Paris Match N° 1028 " éclateront au grand jour. Aucun journaliste de profession n'a jusqu'alors ni révélé , ni même, nous le pensons, rêvé un jour d'avoir à dévoiler une telle affaire. Mais comme le dit si bien un texte sacré bien connu :  " Il n 'y a rien de caché qui ne doive être un jour découvert, ni de secret qui ne doive être connu . " ( Voir aussi à ce sujet l'article sur "les Mystères de la Bible").

    Voici à titre indicatif, la couverture de ce PARIS MATCH 1028:

II Genèse de l'affaire.

  C'est en 1972 que nous fûmes contactés en Guadeloupe par Mr Michel GIRARD (A qui nous dédions cet article, car il a quitté ce monde le 30 janv 2003) par l'intermédiaire du Cercle Français de Recherche Ufologiques (CFRU) dont nous étions à l'époque membre actif. En fin 1973, Mr GIRARD, alors imprimeur de son état, nous montrait une étrange anomalie qu'il venait de découvrir en agrandissant une photographie de la face cachée de la Lune prise par l'équipage d'APOLLO 8 en fin de Décembre 1968 et publiée dans le n°1028 du Paris Match du 18 Jan. 1969. Voyez donc l'image 1 ci-dessous:


   Nous avons alors commandé immédiatement ce n°1028 à Paris Match que nous avons reçu sans problème environ 15 jours plus tard. Nous avons eu eu alors tout le loisir d'examiner à la loupe l'anomalie en question et de nous apercevoir qu'elle présentait l'aspect d'un demi porte-avions et en arrondissant, de prés de 30 kilomètres de long et dont la partie centrale serait constituée de sphères de près de 4 km de diamètre apparemment surmontées d'une sorte de" flèche gigantesque". Voyez donc les deux images ci-dessous:


Développement exceptionnel en date du 29/05/2010.

     Nous avons alors reçu le 27/05/2010, du Service de Création d'une entreprise spécialisée dans la 3D, et dès lors, la structuration imaginée en 3D, devient la suivante :


     Merci donc, mille fois, au Webmaster de cette entreprise, d'avoir accepté de nous structurer en 3D, cette surprenante image du Paris-Match 1028.

     A vous donc de juger, maintenant tout cela.

     Dans le courant du 2ème trimestre 1974, la revue OURANOS (alors organe du CFRU) publie grâce à notre initiative, la première photographie très nette de ce que nous appellerons désormais "la superstructure "du n°1028 :

     Voici la couverture de la revue et cette image d'Ouranos d'Avril 1974 :

  

     Et voici le texte de présentation :

  

     Puis c'est le quotidien FRANCE-ANTILLES qui publiera, le 14 Fév. 1975, un article plus détaillé sur la question que nous lui avions envoyé. En voici une copie qui remonte donc en chiffre rond, à près de 40 ans en 2015:


     Notez-bien que France-Antilles, n'a pas jugé bon de publier la photo de la superstructure en question, et c'est nous-mêmes qui l'avons ajoutée pour faire des photocopies pour nos amis, en re-structurant aussi les colonnes. Il en a été de même pour deux autres de nos lettres, que ce journal a publiées sans la photo, et en voici deux portions :

Puis deux nouvelles de nos lettres seront publiées par le même journal le 31 mai 1976 et le 22 août 1979 sur le même sujet. En voici deux portions :





     Nous n'avons jamais su pourquoi ce journal, a refusé de publier les photos envoyées de la superstructure en question, et lorsque cette affaire éclatera au grand jour l'Histoire, jugera sévèrement ce journal, pour cette négligence.

     Par contre, on pourra mettre dans un musée, le n° N°586 la revue NOSTRA en date du 1er Sept. 1983 qui a publié avec un grand courage, une de nos lettres, et surtout avec en plus, chose unique à l'epoque, la photographie de la "superstructure", du PM 1028 :


     Enfin le premier ouvrage qui fera état de cette affaire sera celui d'Alfred NAHON "Les Extra-Terrestres et les mutations mondiales de l'ère du verseau." édité par Buchet-Chastel.Jan 1983 p.160.

Nous lui rendons ici hommage en publiant aussi sa photo :

  

     Rappelons qu'Alfred Nahon fut le premier auteur à publier le catalogue des Anomalies lunaires d'après un rapport de la NASA, (près de 570 cas de taches lumineuses brillantes et de changements temporaires sur la Lune, allant de 1725 à 1967), dans un ouvraqe remarquable publié en 1973, aux Editions MONT BLANC en Suisse et intitulé : "La Lune et ses défis à la science".

     Quant à savoir si cette "superstructure" est naturelle ou artificielle, seule l'étude scientifique du négatif de la NASA utilisé par Paris Match pour publier cette partie de la face cachée de la Lune à la page 33 du n°1028 pourra trancher cette question capitale.

  Mais voilà où l'affaire prend une tournure insolite , ce négatif est introuvable.

    Notre ami Jean SIDER, auteur de plusieurs ouvrages très documentés sur les ovnis (et en particulier "ULTRA TOP-SECRET: ces ovnis qui font peur" préfacé par le Pr Rémy CHAUVIN aux Editions AXIS MUNDI 1990) a fait des pieds et des mains pour retrouver ce négatif à Paris et à la NASA et a, finalement dû abandonner ses recherches.

    En janvier 1987, le Chef des Archives Photos de Paris Match que Jean Sider a interrogé à ce sujet, n'a pas su donner des détails sur les références codées de ce négatif, ni même sur la destination précise qui lui a été octroyée après son utilisation par sa revue et Mr Sider a été aiguillé vers l'Agence Scoop (Service de diffusion d'articles) qui ignorait également ce qu'est devenu cet important négatif, qui aurait été la propriété de l'Agence World Book Science Service qui hélas n'existe plus. (Voir les missives en question dans notre article) :

http://www.artivision.fr/docs/lettreouverteTF1.html

    Précisons bien que tous les clichés d'Apollo 8 expédiés par la Nasa à Mr Jean Sider ne présentaient plus rien, au même emplacement où était supposée être cette " superstructure" sur le Paris Match 1028. (Voir le cercle rouge de la photo Nasa 1) :


(Voir aussi la photo Nasa 2):

    Mais il est à noter qu'à l'intérieur de ce cercle rouge, dessiné par nos soins, apparaît une auréole caractérisée qui pourrait être le résultat de l'application d'une "pastille de camouflage" .

    Il nous reste cependant la possibilité de recourir à un traitement informatique d'images en trois D qui seul pourrait nous restituer la finesse recherchée des traits de cette superstructure. Toute aide dans ce domaine, serait aussi la bienvenue.

    Pour terminer cet exposé, notons cependant que déjà, dès Mr Guy TARADE l'ésotériste français dont la réputation n'est plus à faire, se posait la question de savoir, si les astronautes de justement cette mission d'Apollo 8, Jim Lowell, Frank Borman et Bill Anders n'avaient pas découvert une base d'ovnis sur la face cachée de la Lune. (Voir son livre remarquable et pourtant très difficile à trouver : "Soucoupes Volantes et civilisations d'outre espace" aux Editions J'AI LU n°A 214.)

    En effet, le 25 Déc. 1968 , exactement 93 h 02 mn après le départ de Cap Kennedy, malgré les appels pressants et réitérés du Centre d'Houston,la cabine Apollo 8, qui venait pourtant de sortir du cône d'ombre électromagnétique de la Lune , resta désespérément muette pendant près de cinq interminables minutes. C'est alors que le commandant du vaisseau Lowell prononça la phrase inattendue et tout à fait insolite, alors que Houston lui réclamait encore une fois de prendre contact avec la Terre:

    "On vient de nous informer que le Père Noël existe bien"

    Il est plus que certain que ce mot de " Père Noël " représentait un code, car, d'une part, ce vocable avait déjà été utilisé par un autre astronaute Wally Shirra à bord de " Sigma 7 " en Oct. 62, alors qu'un objet non identifié s'approchait de son engin , et d'autre part, lorsque Lowell prononça l'incroyable phrase ci-dessus, les contrôles télémétriques prouvèrent, à ce moment précis qu'il venait de subir une violente émotion.

    Mais citons ce passage significatif du livre de Mr TARADE :

    " Son pouls atteignait 120 pulsations minutes alors que pendant les 93 heures précédentes , son rythme cardiaque avait toujours été normal. Il est presque certain que l'équipage d'Apollo 8, a vu sur notre satellite des choses fantastiques, mais il est trop tôt pour rendre publiques ces découvertes qui risqueraient de bouleverser totalement l'équilibre de notre société".

    Monsieur Tarade faisait sans doute là allusion aux conclusions d'un volumineux rapport publié en Déc. 1960 après une enquête qui a coûté près de 1 million de Francs par l'Institut Brookings aux USA disant que : "la découverte d'une race d'êtres supérieurs dans l'Univers pourrait causer l'écroulement de la civilisation terrestre... et cela pourrait se produire à tout moment.. Même sur notre planète des sociétés se sont désintégrées, quand elles ont été confrontées avec une société supérieure..."(Voir les Incas, les Aztèques...etc).

    Ceci fut vrai à une époque, mais peut-on aujourd'hui, qualifier de société moralement supérieure, une civilisation qui pour imposer son système de vie (comme l'ont fait les Christophe Colomb, Cortes et autres Pizarro etc.. ) va détruire physiquement avec ses armes les plus modernes une autre civilisation moins avancée. "La raison du plus fort est-elle une loi cosmique " qui s'applique partout sans exception et sans pitié ?

    Si à l'époque de La Guerre froide, où ce rapport Brookings a été constitué, on pouvait encore tenir ce langage, 30 ans après et vu les événements qui ont eu lieu depuis, comme par exemple la chute du mur de Berlin et la disparition de l'URSS et les efforts considérables faits par l'ONU et autres Organismes Non Gouvernementaux, pour préserver les minorités de cette planète,n'est-il pas désormais urgent d'en finir avec cette politique du Secret prônée par certaines Grandes Puissances, politique qui n'a pour but que de diviser les hommes pour mieux les asservir, et aussi pour prolonger une course effrénée aux armements apocalyptiques, course qui ne pourrait être un jour, que génératrice d'un holocauste planétaire ?

    Seule la prise de conscience " que nous ne sommes pas seuls dans l'Univers " et que le choix d'une vie meilleure existe ailleurs, "au delà de notre petite planète" , pourra donc briser cet orgueil démesuré qui caractérise les mandarins qui nous gouvernent et les obliger à faire sauter les frontières tant physiques que psychologiques qu'ils ont sournoisement mises en place pour séparer tous ces Terriens qui ne demandent qu'à vivre en paix pour un humanisme intégral dans une nature toujours plus généreuse, mais hélas de plus en plus polluée et qui cependant commence à donner bien des signes d'essoufflements .
<

      Nos enfants n'hésiteront pas à nous demander des comptes, le moment venu, si nous retardons chaque fois ce sursaut de dignité et de rémission pour sauver ce qui peut encore l'être de notre belle planète...

III Prolongement révélateur.

    Le 8 février 1999, nous avons reçu de notre ami Fabrice Bardeau auteur de nombreux ouvrages et en particulier chez R. Laffont de "Les clés secrètes de la chimie des Anciens", une photocopie de la page 33 d'un Paris Match n°1028 qu'il a eu la chance de découvrir dans un lot acheté en vrac de plusieurs Paris Match. Mais quelle ne fut pas notre surprise de découvrir qu'à la place exacte de la superstructure, il y avait une tache blanche caractéristique "d'un caviardage notoire" sans doute exécuté avec un scalpel soit sur le négatif avant tirage, soit sur la revue elle même bien que l'on distingue cependant la ligne inférieure de la structure .Voyez donc l'image 5 ci-dessous:

  Des analyses poussées seraient nécessaires pour tirer ceci au clair, mais elles n'ont pas pu être encore faites, bien qu'elles relanceraient le suspense de cette affaire à un niveau tout à fait surprenant.

     Le 2 Août 2000, nous avons reçu d'un ami ingénieur internaute et webmaster du site : http://sboisse.free.fr/fun/mars.php, la très riche information suivante dont nous avons mis mis en couleur les passages caractéristiques après avoir replacé les accents qui manquaient au texte internet. 

     Cher Fred

  Ayant parcouru ton site à l'adresse:"

http://www.artivision.fr/docs/match.html

    je suis tombé en arrêt sur l'article concernant la présence d'un ""artefact" de 28 Km de long sur la Lune, découvert sur une photo d'Apollo 8 publiée dans le Paris-Match (PM) n° 1028.
    J'ai alors décidé d'investiguer à fond ce "cas" extraordinaire , et voici ce que j'ai trouvé :

1°) - j'ai recherché sur le Web toutes les images d'Apollo 8 disponibles, en particulier sur le site du malin Space Center:

http://www.msss.com/msss_projects.html

et sur le site de la NASA :
http://science.ksc.nasa.gov/mirrors/images/html/as8.htm
en particulier, l'image:
http://science.ksc.nasa.gov/mirrors/images/images/pao/AS8/10074969.jpg

est hélas tronquée à droite là où ça pourrait être intéressant...

J'ai au moins déterminé que le cratére brillant en haut à gauche de ta photo est le cratère Joliot-Curie ; ça m'a permis de rechercher les images (récentes) de la sonde Clémentine , prises sur cette zone sur le "Clémentine image browser" :
http://www.nrl.navy.mil/clementine/clib/

  Le point intéressant se trouve à 27° de la latitude Nord et 235 ° de longitude Est .

Mais les images de Clémentine ne montrent rien à cet endroit (à la résolution max de 1km/pixel). Évidemment, elles pourraient avoir été manipulées. Mais j'ai trituré numériquement les images dans tous les sens et elles ont l'air parfaitement normales.

2°) - J'ai alors décidé de rechercher le numéro 1028 de Paris-Match, que j'ai trouvé hier dans une brocante à 500 m de chez moi dans un lot d'une centaine de vieux numéros de cette revue.
    Effectivement, il y a quelque chose a cet endroit sur la photo publiée. Il ne semble y avoir aucun "caviardage". Mais j'ai également remarqué que :

- La photo est une photo pleine page de presque toute la lune l'objet intéressant mesurant moins de 4mm sur cette page.

- La photo est d'une qualité très moyenne: on y trouve en particulier de nombreuses rayures et même un cheveu collé (en bas a droite).

- cette photo a été prise à travers un des hublot d'Apollo, ces hublots étaient malheureusement souvent couverts de buée, ce qui fait que la résolution n'est pas fantastique.

    Il ne faut pas oublier que, contrairement aux imagesnumériques prises par< les sondes spatiales, les "vraies" photos sont des objets physiques qui peuvent être pollués par les manipulations ultérieures, volontaires ou non. Ma conclusion provisoire est que l'artefact publie dans PM peut avoir quatre origines :

a) Une rayure ou une pollution (graisse, morceau de cheveu.. sur le négatif ou sur l'épreuve qui a servi à la photocomposition.
b) Un objet réel situé sur la Lune, dont les dimensions seraient gigantesques .
c) Un objet spatial, situé entre Apollo et la Lune au moment où la photo a été prise.
d) Une trace sur le hublot d'Apollo.

  L'attitude à adopter dans un pareil cas est le doute systématique :
l'hypothèse la plus probable est a), ou d) . Dans ce cas, il n'y a plus de mystère.

Conclusion : Si une AUTRE photo disponible montrait le même artefact, évidemment, il faudrait remettre en cause cette conclusion provisoire. En l'absence d'une telle seconde photo, il faut rester dubitatif...

  J'ai recherché dans ma bibliothèque perso tout ce que j'avais comme photos de la Lune datant de la période Apollo; il se trouve que j'en ai pas mal, en particulier dans des dossiers de presse de l'époque, (Times et associated press), et je n'ai rien vu d'anormal.

"Le doute est le moteur de la science. L'imagination est son carburant. La certitude est son frein".   Il faut dire clairement que l'hypothèse "artefact" n'est qu'une hypothèse...

Serge Boisse
SERVICE TECHNIQUE DE LA NAVIGATION AERIENNE (STNA)
ODS FRANCE project. Tel: (0)5 62 14 57 31
.

Fin de la missive de Serge Boisse.


    Merci donc à Serge Boisse pour son analyse si pointue, qu'enfin un véritable scientifique a osé faire. Il est évident que tout autre commentaire sur la question sera le bienvenu.

     Mais le 7 Août 2000, Nous avons reçu de Serge Boisse, le texte étonnant suivant:

FANTASTIQUE !
    J'ai étudié minutieusement les photos de la sonde clémentine prises à l'endroit où devrait se trouver "l'artefact" du Paris Match 1028, et quelle ne fut pas ma surprise d'y trouver, précisément là ou je cherchais et avec la bonne orientation, la trace au sol de "quelque chose" qui a disparu entre 1968 et 1994, mais dont la géométrie coïncide parfaitement..

Fin du texte du 7/08/00.


    Pour en savoir plus sur ce nouveau rebondissement, Nous vous invitons à consulter l'article du site de Serge Boisse à l'adresse suivante:

http://sboisse.free.fr/fun/artefact/index.php

IV Autre prolongement surprenant.

Le 18 Sep. 2000, nous avons reçu d'un aimable internaute dont nous ne pouvons donner ici le nom, sans son utorisation, mais nous pouurions dire cependant qu'il a été enquêteur dans la revue très sérieuse d'ufologie LDLN, la missive incroyable suivante:

Bonjour,

  Juste pour vous signaler qu'en 1991, j'ai eu en main les originaux des photos concernées, remises à un ami à moi par une personne de la NASA, ces photos étaient plus nombreuses ( environ une dizaine ) et partaient de la face globale de la lune pour arriver à un zoom de ce qu'on pourrait qualifier de réservoirs ou de citernes sur les cotés de l'objet.

    Depuis je cherche désespérément à retrouver des photos de la zone en question mais visiblement tout a disparu... on se demande pourquoi ...?? 
  En tout cas bravo pour votre investigation et votre site très intéressant. 
         à bientôt.....


  Et voici ma réponse  à ce monsieur envoyée le lundi 18 sept 2000

Bien cher Monsieur 

  Je tombe à la renverse, à la suite de votre message. Nous avons fait des pieds et des mains pour retrouver l'original de la page 33 du PM 1028 et vous me dites que vous que vous l'avez eu en main avec d' autres en plus ? C'est tout simplement incroyable.
    Si vous voulez que j'en parle dans mon article, ce serait formidable et vous seriez alors un émule du scientifique J.F.Gille, qui n'a pas hésité de mettre avec éclat, le pied dans le plat (voir mon article... le concernant). En attendant d'avoir, de votre part, plus de détails sur votre incroyable incident, je demeure confiant en votre prochaine missive où vous m'en direz sûrement un peu plus sur tout cela, au sujet duquel, je n'en reviens toujours pas
     Fidèlement Vôtre:
     Fred

Fin de la missive du 18 Sept. 00.


   A vous donc de juger, maintenant que vous avez en main, des éléments disons... "substantiels".

    Pour les personnes qui voudraient se procurer ce fameux n° 1028 du 18 janvier 1969, à un prix abordable, à l'adresse :

ROSELYNE BRY
Service lecteurs Paris Match/Photo
149, rue Anatole France
92534 Levallois-Perret
tél : 01.41.34.72.46
parismatchlecteurs@lagardere-active.com
ou à roselyne.bry@lagardere-active.com

    ou écrire à :

"La plus grande Librairie d'occasion de Paris"
31 rue Lecuyer
93400 Saint Ouen
Tel : 01 40 11 95 85
fax : 01 40 10 07 89

ou encore à:

" La boutique des archives de la Presse
 51 rue des archives 

75003  Paris . 
Tel : 01 42 72 63 93
Fax : 01 42 72 93 73

ou encore écrire à  l'e-mail: 

lagalcante@lagalcante.com  

ou aller à l'adresse:

"La Galcante"

52 rue de l'Arbre  Sec

75001 Paris

Tel 33(0) 144778747

 Fax 33(0) 142968013

Vous pouvez aussi trouver ce Paris Match 1028 à Chapitre.com tel que :

Sur la page : http://journaux-anciens.chapitre.com/PARIS-MATCH/1969.html

3 Couverture PARIS MATCH numéro 1028 paru le 18/01/1969

PARIS MATCH numéro 1028 paru le 18/01/1969

Contenu : UNE NOUVELLE SERIE DE PHOTO D'APPOLO 8. TOUT LE DIALOGUE AVEC LA TERRE. CARLO FILS DE SOPHIA LOREN RECOIT LE BAPTEME. Apollo 8 jour de gloire Baptême de Carlo fils de Sophia Loren et de carlo Ponti. Chez les révoltés bretons. Le Vietnam d'Ho chi Minh. Nouvelles photos de la lune. Tout sur le Concorde
Disponible - Prix public:
26.00 € -

    D'autre part, pour avoir l'assurance qu'un "sous-marin" non identifié est peut-être intervenu dans les couloirs de Paris Match pour caviarder le négatif ou la page 33 de certains exemplaires du n° 1028, une discrète enquête, s'avère nécessaire et elle pourrait permettre de plus de déterminer les points suivants :

 1°) Il serait très intéressant de savoir, si possible, combien d'exemplaires du n° 1028, il été tiré à l'époque pour la sortie du 18 jan. 1969 ? Ce nombre est sans doute voisin d'un million d'exemplaires, et surtout, combien il en reste en stock ?

 2°) Peut-on savoir ce qu'est devenue l'agence WORLD BOOK qui aurait, parait-il prêté le négatif introuvable à Paris Match ? La découverte de l'entrepôt des archives de cette agence serait un point capital de cette enquête.

3°)  Peut-on encore prendre contact ( s'ils sont toujours vivants) avec les protagonistes qui ont signé leur nom dans l'article sur la Lune du P.M. 1028 en l'occurence : Mme Monique Valls et Françoise Smith puis, Mrs Jacques le Bailly, Pierre Martory, Phillipe de Bausset et Paul Slade, et là on pourrait déjà d'une part peut-être, préciser les conditions exactes d'acquisition du négatif du cliché utilisé pour imprimer cette superbe photo du globe lunaire en pages 32 et 33 de ce P.M. 1028, photo qui fut unique en son genre, et jamais plus encore présentée dans la revue Paris Match et d'autre part l'une au moins de ces personnes pourrait peut-être connaître la dernière adresse de World Book?

4°) Il serait enfin aussi judicieux de vérifier si Paris Match possède encore dans ses archives les négatifs de ces autres photographies de la Lune parues dans les pages 35, 37, 39 du fameux n°1028.

VI Conclusion.


    Si ce dernier point, ainsi que le caviardage de certains Paris Match n° 1028 s'avéraient positifs cela montrerait sans l'ombre d'un doute que l'on nous cache en Haut Lieu des choses d'une importance capitale pour toute l'Humanité et qu'il appartient à toute personne soucieuse de découvrir le moindre détail , même infime, dans cette affaire, de nous en faire part, le plus rapidement possible, afin que jaillisse un jour proche, cette vérité qui semble pourtant encore incroyable et si inaccessible.

    Si vous voulez plonger dans d'autres mystères planétaires, cliquez s.v.p sur les articles d'ARTivision ci-dessous :

à   http://www.artivision.fr/docs/myslune.html
ou http://www.artivision.fr/docs/mars.html
ou http://www.artivision.fr/docs/mercure.html
ou http://www.artivision.fr/docs/Nasajury.html
ou http://www.artivision.fr/docs/Nasatangible.html
ou http://www.artivision.fr/docs/Nasatangiblesuite.html
ou http://www.artivision.fr/docs/remucos.html
ou http://www.artivision.fr/docs/lettreouverteSA.html
ou http://www.artivision.fr/docs/lettreouverteSVJ.html
ou http://www.artivision.fr/docs/lettreouverteCe.html
http://www.artivision.fr/docs/lettreouverteMHetFR3.html
ou http://www.artivision.fr/docs/Gille.html
ou http://www.artivision.fr/docs/RoseC.html
ou http://www.artivision.fr/docs/Terresym.html
ou  http://www.artivision.fr/docs/unplusdansespace.html
ou http://www.artivision.fr/docs/Ameriquechocretour.html


  Si vous voulez découvrir d'autres sites analogues, cliquez s.v.p sur les adresses Web ci-dessous:

http://lheureux.free.fr
http://membres.lycos.fr/sapiens/


VII Reprise d'un paragraphe très osé de notre article mondeillusion.html.


     En effet le 8/09/08, nous avons placé à notre article mondeillusion.html le paragraphe suivant :

Début de citation :

XI Quand Paris Match cherche à booster son tirage par un coup médiatique très controversé (en date du 08/09/08).


     Le 4/09/08, nous avons appris la sortie dans la revue Paris Match d'un reportage fait par des journalistes montrant les évolutions des insurgés talibans qui ont récemment décimé dans une embuscade des militaires français en opération en Afghanistan. La Chaine I Télé, nous permet d'en découvrir plus :

  

     Tollé général de la nomenklatura politique, sociale et militaire, (et surtout de certaines familles douloureusement touchées directement par ce drame), qui s'insurgent directement contre la publicité gratuite faite ainsi aux insurgés qui ont su en profiter largement. Les journalistes eux parlent de liberté de la presse et d'intégrité professionnelle, ayant pour but d'assurer une vision journalistique des deux camps. Puisque nous sommes dans un article parlant de l'illusion, nous allons voir ici que cette prétendue liberté de la presse, invoquée par ces journalistes n'est qu'un trompe l'oeil, et nous exhorterons plus bas, ces journalistes à nous prouver le contraire...

      Nous n'allons pas épiloguer ici sur le droit qu'avaient ces journalistes, de faire ou non ce reportage, ni sur l'opportunité qu'en a tirée la communauté talibane, de mettre en exergue sa légitimité.

      Le site ARTivision, cela va de soi, de toute façon ne peut que s'insurger contre toute communauté religieuse ou pas, qui méprise la dignité de l'être humain de sexe féminin en lui interdisant par exemple le droit à protection et surtout à l'instruction dans tous les domaines de la Connaissance, de quelque discipline que ce soit.

      D'autre part les occcidentaux si fiers de leur culture et qui veulent l'imposer aux autres, devraient balayer d'abord devant leur porte, et se souvenir des innombrables conflits et massacres de populations qui leur sont imputables, (Voir par exemple, comment ont été balayés les améridiens, qui avaient tout aussi le droit de vivre sur la terre de leurs ancêtres, avant la venue des pionniers et autres conquistadors armés jusqu'aux dents pour les supprimer), et exactions dont ils sont responsables depuis des siècles pour des raisons d'abord religieuses et ethniques et puis ensuite économiques, et cela continue ... (Voir ce qui se passe actuellement en Bosnie, et qui prouve que rien n'a changé).

      L'article sur l'illusion, que vous lisez en ce moment, est un article ésotérico-philosophique, lancé par le plus grand hasard, et nous voyons progressivement qu'il a bien sa raison d'être. En fait cet article n'est pour ARTivision qu'un tremplin pour faire un retour sur les magouilles des acteurs dirigeants  ( politiques, scientifiques, religieux etc..) de notre socièté qui sont bien, on le sait désormais,  des "marchands d'illusion", qui se remplissent les poches de dollars, en nous faisant "prendre des vessies pour des lanternes ".

      Pour ARTivision qui s'efforce de lire entre les lignes, il semblerait que cette action insolite, des journalistes de Paris Match, a pour objet, en ligne droite, de péréniser la devise bien connue de cette revue :

"Le poids des mots et le choc des photos",

et évidemment de faire monter en flèche le tirage de la revue en question.

       Nous avions dès le 11/10/01 , dans notre article, dilemmePM.html, ouvertement et sans concession, stigmatisé, cette attitude mercantile de la revue, lors de l'arrestation par les Talibans, d'un journaliste de Paris Match, nommé Michel Peyrard, et de deux de ses accompagnateurs pakistanais, aussi journalistes (mais dont bizarrement les noms n'ont pas été révélés à l'époque). Rappelons brièvement (cette affaire étant déjà presque enfouie dans les vases du passé), que ces journalistes, (pour, selon nous, mettre en exergue la fameuse devise de Paris Match citée plus haut, et évidemment pour aussi gonfler le tirage de la revue.), ont voulu pénétrer, déguisés dans une région en crise de l'Afghanistan, et ils avaient tout juste échappé à la lapidation totale par la foule en colère, car ils étaient considérés alors comme d'affreux pestiférés.(Apparemment cela ne semble plus être le cas pour les journalistes actuels).

      Mais revoyons ici, certains propos que nous avions avancés à ce sujet :

      Début de citation :

      " Seulement, voilà que nous sommes désormais confrontés actuellement à l'une des crises mondiales des plus graves et qu'il ne convient plus de faire le timoré, ou de mettre comme l'autruche la tête sous le sable, pour ne pas voir le danger. Comment en effet arrêter ce cycle infernal "attentats-représailles, re-attentats et re-représailles", qui n'en finit pas d'émailler la vie politique internationale et cela sans doute jusqu'à l'explosion apocalyptique finale, qui rasera tout sur cette planète qui s'endormira ainsi pour dix mille ans au moins, et comme nous l'avons déjà dit, (voir notre article : reveutopique.html), ainsi que cela s'est déjà passé dans les temps reculés et hélas oubliés de l'humanité.

     Nous déplorons donc ici une fois de plus que des êtres humains vont devoir subir les affres maléfiques d'un système fantasmagorique, qui ne vise que le profit immédiat, et qui pousse les individus comme les pions d'un échiquier, avec tous les risques que cela comporte de voir ces pions être mis hors circuit. Nous apportons ici aux familles de ces journalistes toute notre sympathie dans la terrible angoisse qui les étreint en ce moment, comme d'ailleurs, nous accordons aussi notre chaleureuse considération à tous ceux qui pleurent leurs blessés, morts ou disparus dans cette explosion de violence qui fuse de partout en ce moment.

     Paris Match avait donc mieux à faire pour éviter l'engrenage dans lequel se trouvent désormais son journaliste et ses confrères pakistanais... ".

      Fin de citation.

     Nous sommes presque certains que si cette revue Paris Match avait pris en considération, il y a déjà près de 7 ans , notre exhortation, les familles françaises actuelles en détresse n'auraient certainement pas à pleurer leurs récents disparus d'Afghanistan, car toute la face politique, économique et militaire du monde, en aurait été changée (après évidemment quelques réticences et atermoiements vite bayayés ), et les humains prendraient alors conscience qu'ils sont tous des frères de cœur sur cette planète, et que depuis belle lurette, ils sont surveillés et "suggestionnés" par les Dieux d'Outre-espace, qui nous considèrent comme des attardés mentaux, en raison des agissements aberrants de nos dirigeants, qui évidemment en profitent pour s'enrichir, par l'intermédiaire des marchands d'armes et des autres acteurs de la pollution planétaire, et qui nous cachent cette vérité connue (par eux) depuis des lustres. Ces dirigeants ne veulent absolument pas la dévoiler car ceci, évidemment, affaiblirait considérablement leur autorité et leur capacité à nous mener par le bout du nez.

     Il ne nous reste donc, cette fois de plus , qu'à mettre au défi, les journalistes qui ont voulu gonfler leur prestige, par ce dérisoire compte-rendu fait en Afghanistan, de vouloir, dans leur prochain reportage (où ils n'auront pas du tout à risquer leur vie inutilement pour assurer la célèbre devise vue plus haut de leur revue) d'aller simplement dans le centre de stockage des anciens numéros de Paris Match et d'y soustraire le n° 1028 du 18 Janvier 1969 et d'y photographier page 33, dans le quadrant supérieur droit cette incroyable superstructure que nous reproduisons ici, à dessein une fois de plus (le subconscient s'accomode parfaitement parait-il des répétitions pour en saisir l'essentiel), étant donnée son importance ( et il serait dès lors, très opportun de la mettre en 3D, dans ce reportage ) :


     De toute façon, nous sommes absolument certains, que, plus ces journalistes refuseront de montrer au monde entier cette superstructure fantastique, et ( chose ironique) venant de leur propre périodique, plus ils seront discrédités (et invités à se taire), quand ils voudront prendre le train en marche qui justement s'emballe de plus en plus (Et ARTivision s'efforce de le dire et de le montrer régulièrement). A bon entendeur Salut !!!.

     Le 17/09/08, nous avons pu nous procurer seulement le Paris Match n° 3095 du 11 au 17 Septembre 2008, qui a suivi celui présentant le reportage très contesté sur les Talibans.

     Voici donc un bandeau annonciateur de la couverture qui relance l'affaire :


     Pour ARTivision ce n° 3095 est sans doute encore plus intéressant que le précédent, car Paris Match y donne ses justifications pour avoir publié le reportage contesté, par le concours de divers intervenants. Voici d'ailleurs un extrait, en page 40, des raisons invoquées par le Directeur actuel de la Rédaction :


     Nous avons souligné en rouge certaines assertions de ce texte et l'on peut donc lire ceci :

" En publiant dans notre dernier numéro un reportage sur le commando taliban qui le 18 Août , a monté l'embuscade contre nos soldats dans la vallée d'Uzbin, Paris Match  a d'abord voulu répondre au devoir d'informer. Cette exigence de vérité nous lie aux français depuis soixante ans "

     Et plus loin, on le voit bien, il est aussi écrit, cette phrase sublime : " A Paris Match, dire la vérité , c'est la montrer" .

     Nous espérons donc vivement que cette belle devise s'appliquera dans le contexte du n° 1028 du 18 Janvier 1969 évoqué ci-dessus. Donc Qui vivra Verra.

     Cependant dans ce n° 3095, hélas, il nous a été impossible de trouver un e-mail d'un employé quelconque de Paris Match qui pourrait faire suivre ce courrier, soit à Monsieur Olivier Royant, soit au journaliste Eric de Lavarène et soit au photographe Véronique de Viguerie de Paris Match, ces deux derniers ayant été à l'origine du reportage contesté.

     Si donc un internaute a le grand le privilège de connaître l'e-mail d'un journaliste quelconque de Paris Match, nous espérons alors vivement, qu'il pourra inviter ce journaliste, à consulter le paragraphe XI ci-dessus, de l'article :

http://www.artivision.fr/docs/mondeillusion.html


     Souhaitons ensuite que ce journaliste aura le courage, d'envoyer cet url au rédacteur en chef ou aux hardis journalistes de l'article en question sur les talibans. Merci d'avance...

     Fin de citation.

VIII Quand la revue NEXUS parle de l'affaire du Paris Match 1028.


     Le 02 Mars 09 votre ami Fabien L, nous apprenait la sortie du n° 61 de la revue Nexus de Mars Avril 2009, où apparaissait un super dossier intitulé : "La face cachée de NASA" :


     On en apprend effectivement des vertes et des pas mûres sur les magouilles de la NASA pour camouffler les structures étranges découvertes sur le plateau de Cydonia de Mars. ARTivision, a souvent évoqué dans ses articles cette situation (voir aussi la page de garde) .

     Mais cette revue présente aussi en page 19 un entrefilet concernant l'affaire du Paris Match 1028 lancée, en exclusivité, sur le Net Français par ARTivision, dès le 28/08/98.

     Que cette revue oublie de mentionner l'url d'ARTivision, dans les liens internet, qu'elle presente à la fin de son article, n'est pas une chose qui nous chiffonne beaucoup, nous en avons l'habitude. Mais la revue a osé déclarer, entre autres choses, ceci :

" Vite épuisé, le même numéro a fait l'objet d'un tirage complémentaire sur lequel la photographie, objet de cet article, ne présentait plus "l'artefact" concerné. "

     Nous avons écrit à cette revue pour lui signaler que lorsqu'elle a écrit les mots "vite épuisé", c'était une erreur, car pendant des années, nous avons commandé, progressivement, à la rédaction de Paris Match environ une dizaine d'exemplaires du n° 1028, et que chaque fois l'artefact en question, s'y trouvait, bien en place. Nous avons reçu une réponse qui nous affirmait que l'on ne pouvait plus actuellement obtenir ce Paris Match 1028 à la Rédaction.

     Mais comme ARTivision aime remonter aux sources d'une affaire, en vérifiant sur le site Web de Paris Match, nous avons constaté que cette assertion de la revue est encore fausse, car tout un chacun, nous l'avons vu plus haut, peut encore se procurer de nos jours, le fameux n° 1028 à :

http://paiement.parismatch.com/commande_numero/journal_commander.php
 
     Nous avons souligné cela à la revue Nexus, mais , ce fut le silence de la tombe, ce qui nous étonne grandement, vu le caractère affable que nous avons toujours accordé aux journalistes de cette revue.

     A vous de juger, une fois de plus, tout cela...

IX Quand un aimable internaute confirme les propos d'ARTivision concernant l'acquisition du Paris Match 1028.


      le 12 Juin 2009, nous avons eu le privilège de recevoir d'un ami canadien, la missive suivante qui confirme d'une part ce que nous avions affirmé affirmé au paragraphe précedent, à savoir que la revue Nexus de Mars Avril 2009, avait donné une imformation erronée en sa page 19 : ( les couleurs et la forme sont d'ARTivision , bien sûr).

----- Original Message ----
- From: Mikael.............
To: fred.idylle@wanadoo.fr
Sent: Friday, June 12, 2009 2:59 AM

            Bonsoir Fred

      J'ai commandé le Paris Match 1028, directement sur le site de Match, qui vend les anciens numéros, à l'adresse suivante :

http://paiement.parismatch.com/commande_numero/journal_commander.php

     Le service est impeccable. Le prix, frais de port compris, est calculé automatiquement suivant l'adresse du demandeur.

      J'ai retrouvé effectivement la superstrucure en question à la page 33 de la revue.

     Je voudrais par aillieurs, aussi te faire part, sous toute réserve, les informations suivantes :

     Premièrement, , je me faisais soigner par un québécois qui m'avoua que dans la région où j'habitais autrefois, à une certaine époque, des villages entiers furent fermés par le gouvernement du Québec et les habitants furent relogés dans des villes de la région : informations confirmées et publiques. Mais le plus surprenant fut que ce thérapeute me raconta que les américains installèrent dans ces zones des bases souterraines avec un personnel de 30.000 personnes , (surtout américaines et avec un salaire défiant toute concurrence)... Le tout semblait parfaitement normal, car en Gaspésie, il est normal de voir nos voisins américains visiter la région avec leurs fameuses caravanes en aluminium avec l'air conditionné.

Deuxièmement,, un de mes patients, me raconta une histoire assez loufoque ou incroyable. Je ne l'ai vu qu'une fois et je ne sais pas d'où il était sorti. Il me dit à la fin de la séance qu'il voyait les auras parfaitement et qu'un soir en roulant le long de la 20, le long du Saint-Laurent, il vit un ovni qui, en effectuant un mouvement circulaire au-dessus du fleuve, sortait et rentrait dans le fleuve comme pour se charger d'énergie ou se purifier. Cet ovni effectuait me dit-il, un cercle répétitif de haut en bas au-dessus et dans le fleuve Saint-Laurent. Il rentrait et sortait en un cercle parfait du fleuve. Mais je pense qu'il était le seul à pouvoir voir cela car, étant sensitif, il devait voir un phénomène se déroulant dans la 5e dimension. C'est mon ressenti, mais je peux me tromper et franchement je ne sais pas ce qu'il en est réellement. Je te transmets simplement ces informations à titre indicatif et je ne sais pas quelles conclusions en tirer.


     ...........................reste coupé ( voir alors la suite à notre article: mondeillusion.html ).

X Quand une Dame connue , adepte résolue d' Alain Kardek, a aussi loupé lamentablement le coche, en fermant totalement son esprit, à toute approche concernant le sujet du Paris Match 1028 (Paragraphe ajouté en date du 10/12/2015) .


     Venons en maintenant à l'affaire de Madame Rose Gribel que nous avons rencontrée le 8/12/1993, lors de son passage en Guadeloupe, pour présenter les ouvrages que voici :

  

     Depuis lors, il y a dû en avoir d'autres, mais ARTivision, ne veut pas le savoir, ni les lire, même si cette Dame, nous les offrait gratuitement.

     Notre but en contactant cette Dame, était (vu ses contacts avec l'Au-delà qu'elle dit avoir eus dans ses ouvrages ) de l'inviter respectueusement à demander à son mentor, quelle est l'origine véritable du négatif, qui a permis à Paris Match, de publier en page 33 de son n° 1028, cet immense globe lunaire, jamais revu par la suite dans cette revue. Pour assurer l'efficacité de cette importante recherche, il nous fallait donc remettre à cette Dame un exemplaire entier de ce Paris Match 1028, et c'est ce que nous avons fait, ce 8/12/1993, lors de notre furtive rencontre. Mais à notre grande surprise, cette Dame nous déclara, tout de go, que "la Lune était un corps mort", et qu'il "n'y avait rien de particulier à y trouver", bien que nous lui avons bien sûr, montré d'abord, la superstructure, que l'on voyait clairement à la page indiquée plus haut.

     Hélas, Oh désespoir,, cette Dame Rose Gribel, en est restée, à son opinion bien affirmée sur la Lune, et n'a jamais répondu, à nos nombreuses missives...

     Nous avons profité, par exemple, du fait que cette Dame a envoyé globalement des vœux non nominatifs, à ses contacts, pour la relancer, et voici donc le corps de notre missive en date du 22 Janvier 1998 :

Bien chère Madame,


     J'ai bien reçu vos meilleurs vœux, pour 1998 et je vous en remercie vivement. En retour, je vous adresse les miens de Santé, de longue vie et prospérité pour l'Union Spirite A.Kardec, dont vous avez l'honneur d'être la Fondatrice et la Présidente. Je me souviens très bien encore de notre rencontre à la Librairie Encre Marine de Basse-Terre (Guadeloupe) le 8/12/93, où vous m'aviez dédicacé votre premier livre, et je pense bien, un jour, vous faire dédicacer aussi le second "Mon âme dans les espaces divins", lors de votre prochain passage dans notre petite île.

     Je vous avais dit dans une missive en date du 22/12/93 toute mon admiration pour les révélations sensationnelles que vous aviez dévoilées aux pages 268, 269 et 270 de votre premier livre et qui sont confirmées actuellement par les remarquables ouvrages sur Edgar Cayce, que vous connaissez sans doute :`"les Mystères de l'Atlantide revisitée"de E.E Cayce . . .aux Editions de Mortagne, ou "L'univers d'Edgar Cayce" de D.K. de BIZEMONT n° 2786, Ed. de poche "J'AI LU New Age" .

    Je me demande donc, si notre civilisation n'est pas entrain de recommencer les mêmes erreurs faites par les Atlantes, et c'est pour cela que je vous avais transmis un document extrêmement important (le Paris Match 1028 du 18 Janvier 1969) afin que vous puissiez, de visu, en analyser à la page 33, la photographie de la face cachée de la Lune où l'on découvre une "superstructure" gigantesque et qui n'apparaîtra plus jamais sur les autres photos identiques de la NASA. J'ai toujours pensé que vous alliez m'aider à découvrir l'incroyable origine de ce document (Ce que represente cet objet sur la Lune et surtout où se trouvait le négatif utilisé par la revue Paris-Match pour imprimer un tel document et qui a disparu dès lors : voir ma page WEB à ce sujet). Si vous n'avez pas égaré cette revue, et si vous ne pensez plus l'utiliser, je serais très très heureux que vous puissiez me l'expédier par la Poste, vos frais vous seront évidemment remboursés, car j'ai en ce moment le moyen de faire sur ce document un traitement informatique qui n'était pas possible à l'époque et qui devrait confirmer mes doutes sur le fait que les Atlantes ont bel et bien émigré sur la Lune et sur Mars. D'ailleurs j'attends avec impatience les photographies de la sonde "Mars Global Surveyor", qui est en ce moment même, entrain de stabiliser son orbitre autour de Mars et qui devrait nous montrer des images 50 fois plus précises que celles de Viking II en 1977 et dont je vous joins une photographie du site de Cydonia Mensaé, où apparaissent un énorme visage et aussi des pyramides dont une tronquée, dont on voit l'intérieur. Voir à ce sujet la page 326, que je vous joins également, de la remarquable étude de Guy Gruais et de Guy Mouny : "Guizeth au delà des Grands Secrets" Aux Éditions du ROCHER.

    En conclusion, si nous démontrons que la Lune ou Mars possèdent des vestiges archéologiques, toute notre Histoire sera à revoir intégralement. Alors les hommes, au lieu de s'entretuer, comme ils le font souvent (voir les effroyables tueries d'Algérie en ce moment, doux pays où vous avez cependant eu le privilège de vivre), auront au moins l'excuse de se dire "frères", vis à vis de ces Maîtres Cosmiquess, qui nous observent depuis des lustres. Alors peut-être pourront-ils se tourner vers des valeurs plus fondamentales , que le Christ était venu nous apprendre, et que votre Maître Bien Aimé ALLAN KARDEC, vous a chargé de transmettre à l'Humanité.

    Très Chaleureusement et Fidélement Vôtre :

    Fred IDYLLE

    Cette lettre très diplomatique, n'a pourtant reçu aucune réponse...

    Elle fut donc suivie de cette dernière missive du 22 Février 1998 :

Bien chère Madame Rose Gribel


    Je suis très étonné de n'avoir, jusqu'à présent reçu aucune réponse de ma lettre du 22 janv. 1998, où je vous implorais de me renvoyer le Paris-Match n°1028 du 18 Jan. 1969 (Tous vos frais vous seraient remboursés et en plus je vous aurai envoyé, par la même occasion, ma participation à votre magnifique œuvre USA). I1 y a deux jours, le Jeudi 26 Février, la Guadeloupe a vécu un évènement très exeptionnel pour une vie humaine: Une éclipse totale de soleil, exactement à 14 h 32 mn (heure locale) qui a duré près de 3mn dans certains lieux. Ceci n'a pas été, vous vous en doutez, sans provoquer des commentaires des très nombreux des astronomes, astrophysiciens, philosophes. psychiatres etc.. du monde entier, qui sont venus pour l'occasion ici. De mon côté, j'en ai profité, pour reposer sur Internet, mes interrogations sur les mystères de la Lune et de Mars, non encore résolus, ni même encore évoqués sur le Web français (voir à ce sujet, ma page Web nouvelle car j'ai dû changer de serveur). Et j'attends donc avec une acuité particulière, les réponses qui me seront faites à ce sujet, et je me retourne à nouveau vers vous pour savoir si vous pouvez vraiment me renvoyer ce Paris-Match, afin que je le fasse traiter par des spécialistes de l'informatique qui feront enfin éclater cette vérité incroyable que l'on nous cache au plus haut niveau, et qui est susceptible de modifier toutes les données géopolitiques de planète.

    Envoyez moi donc, un seul petit mot pour me rassurer, soit par courrier, soit par e-mail. je vous en remercie à l'avance.

    En attendant, recevez chère Madame Gribel, l'expression de mes meilleurs sentiments.

    Fred IDYLLE

    Nous attendons toujours un simple mot de cette Dame, nous disant, par exemple, qu'elle a égaré ou perdu, la revue en question.

    Comme vous le voyez, cette Dame qui avait sans doute les moyens de résoudre cette incroyable affaire, du Paris Match 1028, non seulement a loupé piteusement le coche, mais en plus, elle lui a mis un bâton dans les roues, quand ce coche (ou cette diligence), est passé (ou est passée), au plus près d'elle.

    A notre avis, à l'époque, cette Dame n'a sans doute, même pas jugé bon, de charger ses bagages, de la revue en question, et elle l'a mise directement à la poubelle de son hôtel, avant de quitter la Guadeloupe. Point Barre.

     Article mis en page le 28/08/1998 et revu le 21/10/2001 puis le 08/02/03 puis le 31/07/03 puis le 14/09/04 puis le 20/10/04 puis le 25/05/05, puis le 03/06/06, puis le 20/08/06 puis le 13/12/06, puis revu le 28/02/08, puis revu le 05/03/08, puis revu le 24/03/08, puis revu le 24/12/08, puis revu le 21/03/09, puis revu le 26/03/09 , puis revu le 31/03/09 , puis revu le 05/04/09 , puis revu le 14/06/09, puis revu le 20/07/09, puis revu le 29/05/2010, puis revu le 29/07/2010, puis revu le 04/10/2010, puis revu le 08/05/2011 , puis revu le 21/08/2011, puis revu le 05/05/2015, puis revu le 10/12/2015.

IDYLLE Fred

Pour tout contact avec ARTivision : fred.idylle@orange.fr


Retour à la page d'accueil