Consultations pour cet article : ARTivision est un site ésotérique strictement personnel de :
Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :



L'affaire Roswell,
et sept raisons (il y en a certainement beaucoup d'autres)
de cacher l'existence et la récupération d'ovnis.

I Introduction.


            Chacun situe son appréhension  des choses et  ses priorités en fonction de ses préocupations immédiates.  Mais il arrive souvent que quelques temps plus tard, ces préoccupations se révèlent n'avoir été que  des futilités qui n'apportaient rien à la compréhension de notre environnement et à notre intégration dans la communauté humaine de cette planète en grande évolution .

     D'autre part, il convient aussi de savoir que cet article est comme bien d'autres, tributaire d'un style, qui s'apparente  à une conversation nocturne, à bâtons rompus, autour d'un feu de camp , comme cela se faisait autrefois dans les îles de la Caraibes, et que ce sont souvent les aimables internautes fidèles lecteurs d'ARTivision  qui en agrémentent les paragraphes, par leurs découvertes appropriées.

      Nous allons donc ici plonger dans un domaine très controversé par les bien-pensants, qui se contentent souvent, de la surface médiatique plutôt superficielle, des choses.

II Genèse de l'affaire.

1ére raison.

      Les ovnis ont violé sans vergogne notre espace aérien et ont ainsi mis en accusation l'efficacité de notre système de Défense Nationale. Les citoyens ne doivent pas savoir ce qui s'est passé avant que l'on ne trouve la parade. De plus, après l'expérimentation des premières bombes atomiques (américaine 16/07/45, soviétique 29/08/49 et Grande-Bretagne 03/10/52), le prestige du pays risquait d'être remis en cause, du moins dans les domaines techniques et scientifiques, si l'on découvrait que ces pays étaient incapables de protéger leurs espaces aériens contre des incursions d'une puissance supérieure inconnue et certains citoyens engagés dans la recherche d'une paix plus durable (les colombes qui aux USA ont réussi à arrêter la guerre du Vietnam), auraient réclamé l'abandon des dépenses militaires colossales du pays pour la mise en commun, dans l'ONU par exemple, des ressources industrielles et scientifiques. Il s'en suivrait que tout affrontement Est-Ouest devrait être impérativement écarté, ce qui n'aurait pas fait l'affaire des marchands de canons qui tirent les ficelles en douce. On sait d'ailleurs que pour des affaires bien plus banales, on a évoqué à grand cri, en France, en Avril 98, " le Secret Défense" pour que le public ne sache pas du tout ce qui se passe dans les Services Secrets. (voir à ce sujet l'ouvrage "Ultra Top-secret : ces ovnis qui font peur" de Jean SIDER aux Editions AXIS MUNDI), ou encore "Contacts supra-terrestres" tome 1 et 2 (94 et 95) du même auteur.

     De plus, ce secret est si important que celui qui voudrait en révéler les arcanes pourrait voir sa vie menacée.

     Nous avons par exemple démontré dans notre article mystifications.html , qu'il était impossible que ce soit une seule personne qui en 1969 (en l'occurence Lee Harvey Oswald ), ait pu assassiner le Président Kennedy, malgré toutes les magouilles orchestrées par Commission Warren. Il est evident dès lors que l'on ne supprime pas un Président des Etats Unis pour de vulgaires questions politiques ou sociales.

     Deux sources littéraires différentes, prétendent alors ces temps-ci, que ce président a été éliminé, car il voulait absolument révéler aux médias une affaire qui liait son pays aux extraterrestres. (on dit désormais en langage moderne, une affaire exopolitique).

     Mais lisez vous-même, la déclaration extraordinaire de Milton Cooper, dans son ouvrage vraiment hors norme (Âmes sensibles s'abstenir) :



     Voir au sujet de cette image, la super vidéo de 10 mn placée à :

http://www.dailymotion.com/video/x8fh4i_the-president-who-told-the-truth-vo_news

     En page 30, on trouve alors ceci :


       Rappelons pour les novices, que Milton William Cooper a été assassiné (sans doute par les forces de répression américaines ou autres) le 5 novembre 2001 à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

     D'autre part, de l'ouvrage :

  

     On découvre alors ceci :


      Certains irréductibles contradicteurs, auront vite fait, de nous dire, que ci-dessus, il n'est nullement question de Kennedy.

     C'est vrai, mais en pages 170 et 171, plus aucune ambiguité n'apparaît:

      "...Les vaisseaux qui sont rapportés en Ufologie sont pour la majorité d'origine terrestres. L'US Air Force en détient tout une flotte. Elle était déjà connue sous la présidence de Kennedy. Ce président s'est fait assassiné en pleine rue, le jour où il souhaitait annoncer à l'humanité la réalité exopolitique, c'est à dire la présence d'extra-terrestres et d'intra-terrestres sur votre planète. Une élite a tout fait pour empêcher cet homme de parler, tout comme ceux qui se sont fait assassiner. L'apparition de vaisseaux extra-terrestres et intra-terrestres dans nos cieux est de plus en plus courante depuis l'ère de la bombe atomique. Dans très peu de Temps, le président des ETats Unis d'Amérique devrait faire l'annonce officielle de cette réalité exopolitique, car tout est déjà prévu à l'avance ... Il vous appartient de rester vigilants et de rechercher ce qui se trame derrière de telles informations qui vont faire l'effet d'une bombe...

     Mais, on trouve aussi en page 103, ce passage très significatif :


     C'est à vous, qu'il appartient désormais, de juger toute cette affaire .

2ème raison.

      Les ovnis ont une avance technologique très supérieure à la nôtre , et si l'on arrivait à déterminer leur fonctionnement, cela permettrait au pays qui a récupéré des épaves d'ovnis, de faire un bond considérable dans la connaissance du cosmos, et porterait surtout la puissance de ce pays, à un niveau inimaginable par rapport aux autres nations de la Terre.

     L'affaire des ovnis est donc le sujet le plus haut classifié des Services Secrets en général, c'est à dire le sujet tout à fait Top Secret du pays.

     Mais découvrons d'abord justement, l'un des ouvrages incontournables, publiés sur cette affaire, par les Editions France-Empire en 1981. (les couleurs sont de nous, bien sûr) :

  

      En abordant l'introduction de cet ouvrage, on tombe déjà sur les propos très significatifs suivants :

      "...Il n'empêche que trop d'intérêt manifesté aux OVNI est toujours considéré comme une aberration. Cela tient peut-être au fait qu'aucune preuve concrète n'a été trouvée, ou reconnue telle. II manque le corpus delicti.

     Si une telle preuve avait été trouvée en territoire contrôlé par l'une des grandes puissances, ou même quelque puissance mineure, elle aurait été - on le comprend bien -, couverte par le secret jusqu'à ce que les autorités nationales aient décidé de faire en sorte que la chose puisse servir leurs desseins et leurs intérêts.

     Telle est peut-être l'explication du Cas Roswell. Cependant, loin d'être seulement un intéressant mystère, ayant connu son heure de succès dans la presse, puis ayant été emporté par le temps, le cas Roswell est toujours d'actualité. Selon les rapports, les restes du véhicule sont toujours étudiés, peut-être même dans un but de reproduction. La composition de parties d'un métal inconnu est toujours l'objet de recherches. Les signes hiéroglyphiques découverts sur les appareils de contrôle sont soumis au déchiffrement par ordinateur. Les cellules et la structure interne des membres de l'équipage - humanoïdes quoique d'une espèce étrangère- sont livrées à l'analyse médicale. Du point de vue de l'intérêt public, de nouveaux comptes rendus de témoins ou de familles de témoins, peu désireux antérieurement de laisser un témoignage écrit, et aussi les "réflexions après coup" de militaires impliqués dans le secret, apportent matière à conviction : il n'est pas possible que ce naufrage de vaisseau aérien n'ait été qu'une vaste illusion populaire ; ce fut un événement réel.

     Depuis notre entrée dans l'Âge de l'Espace, il a été souvent suggéré que nous, race humaine de cette terre, pourrions être à la veille d'entrer en contact avec certains de nos voisins du cosmos et d'avoir ainsi la démonstration définitive de ce que dans notre galaxie, nous ne représentons pas la seule forme de vie possible. Peut-être est-ce arrivé déjà en 1947, dans le Nouveau Mexique. Et peut-être est-ce seulement maintenant qu'en apparaissent les conséquences à travers la découverte d'une nouvelle information et grâce à l'Acte sur la Liberté de l'Information
".

     Après, cette sublime introduction, présentons ici, pour les puristes qui aiment remonter aux sources d'une information, le document clef d'origine (re-structuré ici, car ses mesures dépassent de loin notre petit scanner), qui prouve le début de toute cette incroyable affaire :


     Nous avons supprimé bien sûr, les colonnes du journal, qui n'intéressent pas notre affaire.

     Et voici, ce que l'on trouve comme texte, dans ce livre de Berlitz et Moore :


     Donc aucune ambiguïté ne demeure désormais, sur le fait que des journaux ont bien présenté cette affaire de récupération d'une soucoupe volante par l'Armée. A vous de juger.

     Mais allons plus loin, dans les révélations de cet ouvrage en racontant l'épisode extraordinaire de l'ingénieur Grady Barnett, si bien présenté dans l'émission "Mystère" de 1993, et dont nous venons ce 1er Juillet de 2010, de mettre la main sur l'url de la vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x5bdwi_mysteres-24-laffaire-roswell_tech

     Nous en reparlerons plus bas.

     En effet, suite à une conférence faite en fin octobre 1978 dans l'université du Minnesota par le Physicien nucléaire Stanton Friedman, ce dernier reçoit la visite de Mr et Mme Jean Maltais, qui lui disent avoir bien connu un certain Barnett, alors ingénieur civil, très respecté du gourvernemment pour la conservation des sols et qui prétentait avoir vu un jour, dans une zone inhabitée, un disque volant de huit à 10 m, tombé au sol avec des occupants non terrestres décédés. Friedman confie alors une enquête sur le sujet, à William Moore, un professeur de lycée, aussi passionné de l'étude des Ovnis, et qui raconte ceci dans l'ouvrage précédent écrit en collaboration avec Charles Berlitz:

     " Trois décennies ont passé depuis que Barnett a raconté cette étrange histoire aux Maltais et les Maltais s'en souviennent parfaitement, d'autant plus que l'importance en était soulignée par le nombre même des observations d'OVNI signalées dans le Nouveau Mexique à l'époque. Les Maltais parlaient avec admiration du caractère de Barnett. Il était plus âgé qu'eux, très conservateur, absolument sûr de lui, pas du tout le genre à lancer des canulars. Pourtant Barnett était catégorique : il avait vu la chose au sol. Selon ses amis, voici ce qu'il leur aurait dit :

      "J'étais de service et travaillais près de Magdalena dans le Nouveau Mexique, un matin, quand la lumière réfléchie d'une sorte de grand objet métallique me frappa les yeux. Pensant qu'un avion avait pu s'écraser pendant la nuit, je me dirigeai vers l'objet, peut-être à 1 500 mètres de là sur un terrain désertique. Le temps d'y aller, et je compris que ce n'était pas du tout un avion, mais un objet en forme de disque, en métal, de huit à dix mètres de diamètre. Tandis que je le regardais, essayant de déterminer ce que ce pouvait être, d'autres personnes arrivaient d'une autre direction et observaient à leur tour. Ils me dirent un peu après qu'ils faisaient partie d'une équipe de recherche archéologique d'une Université de l'Est (l'université de Pennsylvanie) et qu'ils avaient d'abord pensé qu'un avion s'était écrasé. Ils entouraient tous l'épave et l'observaient. Je notai qu'ils entouraient et observaient intensément quelques cadavres tombés au sol. Je pense qu'il y en avait d'autres à l'intérieur de la machine, une sorte de construction métallique en forme de disque, et pas très grande. Le métal ressemblait à de l'acier inoxydable terni. La machine avait éclaté du fait du choc ou d'une explosion.

     J'essayai de m'approcher pour voir à quoi ressemblaient les corps. Ils étaient tous morts, du moins pour autant que je pouvais le voir. Il y en avait à l'intérieur et à l'extérieur du véhicule. Ceux qui étaient dehors avaient été catapultés par l'impact. Ils ressemblaient beaucoup à des humains, mais ce n'était pas des humains. Les têtes étaient rondes, les yeux très petits, et ils n'avaient pas de cheveux. Les yeux étaient bizarrement espacés. Ils étaient, selon nos standards, très petits et les têtes étaient proportionnellement à leurs corps, plus larges que les nôtres. Leur vêtement semblait d'une pièce et de couleur grise. On ne pouvait voir ni poches, ni ceintures, ni boutons. Ils me semblaient tous mâles, et ils étaient nombreux. J'étais assez près pour les toucher, mais je ne l'ai pas fait. J'ai été éloigné avant d'avoir pu en voir davantage.

     Tandis que nous observions, un officier de l'armée était arrivé dans un camion avec un conducteur et avait pris le contrôle de l'affaire. Il nous dit à tous que l'Armée prenait la chose en charge et que nous devions passer notre chemin. D'autres militaires arrivaient et formaient un cordon autour des lieux. On nous dit de quitter le secteur et de ne parler à personne de ce que nous avions vu... II était de notre devoir de patriote de garder le silence..."


     Ici, Mrs Maltais, interrompit son mari pour ajouter :

     "Barnett dit qu'il était loin lorsqu'il a vu la chose, et qu'il y avait là avec lui d'autres personnes. Je pense qu'il a dit que les personnes avec qui il parlait étaient de l'université de Pennsylvanie. Ils procédaient à des fouilles dans le Nouveau Mexique et n'ont été mêlés à l'incident que parce qu'ils opéraient dans le secteur quand il est arrivé.

     L'objet était d'un quelconque métal. Les occupants étaient, selon nos standards, franchement petits, et leurs têtes proportionnellement à leurs corps plutôt grandes. Je me souviens très bien que Barnett s'était fait dire de ne rien raconter, absolument rien. C'est ce qu'il avait fait pendant plusieurs années jusqu'à ce jour de 1950 où il a partagé son secret avec nous. Nous étions très amis, peut-être ses amis les plus intimes.

      Barnett disait que ces créatures étaient des mâles. I1 ne mentionnait pas de femelles parmi elles. Le nombre en était important, mais je ne peux pas me souvenir du chiffre qu'il donnait. I1 a répété plusieurs fois que leurs yeux étaient petits et bizarrement écartés.

     L'objet avait été rapidement enlevé. "Ils" avaient apporté un grand camion. Les hommes chargés de l'opération demandaient aux spectateurs de dégager. Il n'y avait pas d'exception pour le groupe de l'université de Pennsylvanie. On disait indifféremment à tout le monde de quitter le secteur et de ne parler de cela à personne, parce que le faire serait un acte contre la patrie."


     Comme on lui demandait si elle se rappelait la partie du Nouveau Mexique que Barnett avait indiquée comme emplacement de l'accident, Mrs Maltais répondit : "Non, je ne m'en souviens pas exactement. II a dû le dire, mais je ne peux m'en souvenir. II a parlé de prairie, de terres plates. Sûrement pas un secteur montagneux. Barnett se déplaçait dans tout le Nouveau Mexique, mais son travail, il le faisait surtout dans le secteur immédiatement à l'ouest de Socorro."
".

     Fin de citation.

      Etonnant n'est-ce pas que tout cela !!! Notez bien la phrase "un acte contre la patrie": mais en effet, à l'époque, que ne ferait-on pas pour les beaux yeux de la Patrie ? Actuellement ce discours aurait évidemment bien du mal à passer. Pour en savoir plus, il convient bien sûr de plonger plus avant dans cet ouvrage remarquable cité plus haut.

     Mais, si cela ne vous ennuie pas trop, voici un dernier cas pour agrémenter un petit peu plus, votre route.

     Voilà donc le récit extraordinaire que nous pouvons lire aux pages 141 et 142 de l'ouvrage remarquable de Berlitz et de Moore :

      " Un autre compte rendu plus détaillé de la présence de l'épave à Wright-Patterson vient d'une employée civile de la base et a été recueilli par Charles Wilhelm, enquêteur sur les OVNI, et contact de Len Stringfield. Ancienne employée à la base, Mrs Norma Gardner s'était retirée pour raison de santé en 1959 et vivait seulement à Price Hill, quartier de Cincinnati. Charles Wilhelm, qui, à l'époque n'avait pas vingt ans avait effectué de petits travaux pour Mrs Gardner. Ayant parlé avec elle de son intérêt pour les OVNI, il s'était vite aperçu qu'elle partageait cet intérêt.

      L'état de santé de Mrs Gardner ayant empiré, Wilhelm continua à lui rendre visite. Au cours de ces visites, selon Wilhelm, elle lui confia de surprenantes informations sur des récupérations d'OVNI et 1a présence à la base de corps d'étrangers de l'espace. Elle dit qu'au temps où elle travaillait à Wright-Patterson, en 1955, elle avait été affectée à un poste où l'une de ses tâches était de cataloguer tout le matériel OVNI entrant. Elle avait reçu un certificat très élevé de sécurité, et, au cours de cette affectation, devait enregistrer plus de mille articles distincts, comprenant des pièces de l'intérieur d'un OVNI récupéré et amené à la base nettement plus tôt. Tous ces articles, disait-elle, avaient été soigneusement photographiés et étiquettés. En 1955, elle avait visité un hangar réservé, et vu deux engins semblables à des saucisses, l'un apparemment intact et l'autre endommagé.

      Elle avait aussi croisé un jour alors qu'elle était encore en fonctions, deux humanoïdes transportés par lit roulant d'une chambre à une autre. Non seulement elle avait vu personnellement les corps, mais elle avait eu entre les mains le rapport de leurs autopsies. Ces corps, conservés dans une solution chimique, devaient avoir entre 1,20 mètre et 1,50 mètre. Leurs caractéristiques physiques étaient humaines, mis à part le volume important des têtes par rapport aux torses et aux membres, et les yeux fortement bridés. Mrs Gardner ne savait pas si les corps provenaient d'un accident récent ou avaient été amenés à la base longtemps après un accident antérieur.

      Mrs Gardner raconta son histoire à Wilhelm quand elle se mourait du cancer. Elle était si convaincue de ne jamais se remettre qu'elle spéculait sur la possibilité de couper court aux règles de sécurité, déclarant sur un ton dramatique. "L'oncle Sam ne pourra rien me faire quand je serai dans ma tombe."
".

     Fin de citation.

     Conmme vous le voyez, à l'époque, il était préférable d'être à l'article de la mort, pour rompre cet effroyable secret.

     Il nous faut cependant, arrêter là, ces propos vraiment hors normes, car nous ne voulons pas subir les foudres de l'Éditeur de ce livre, qu'il vous appartient de vous procurer, si vous voulez en savoir bien plus...

     A vous de juger, une fois de plus tout cela.

      Ensuite, vient l' ouvrage sérieux Robert J. SHIRKEY "Roswell 1947. J'étais là", nous en dit plus .

     Robert J. Shirkey fut à l'époque, lieutenant-pilote de l'Armée de l'Air Force des USA, et officier assistant du Groupe d'Opérations, des bombardiers du 509è VH de l'Armée de l'Air de Roswell.


     Il y a aussi le livre très documenté du Commandant Jean-Gabriel GRESLÉ " EXTRATERRESTRES, SECRET D'ÉTAT L'AFFAIRE ROSWELL", chez l'Editeur "J'AI LU" (l'Aventure Secrète. Avril 99).

  

     et comme suite à ce qui précède, on lit à la page 78 ceci :


     Cet ouvrage ne laisse aucun doute, à notre avis, sur l'existence de cet incroyable secret gardé au plus haut niveau.

     Puis en 1997, en souvenir du 50ème anniversaire du crash de Roswell, est paru aux USA, le livre extraordinaire "The Day After Roswell" du colonel Philip. J. Corso, Ex-lieutenant Colonel dans l'armée des Etats-Unis et qui, ce n'est pas rien, était attaché au "Bureau de la Technologie Etrangère" dans le département " Recherche et Développement " de l'Armée au Pentagone, et en plus il a été conseiller du chef de l'époque de ces services : Le Général Trudeau.


     Ce livre nous l'avons dit, fut publié en 1997, et nous ne pouvons que vous inviter à en lire des passages importants à l'adresse :

http://www.ovni007.com/id87.html

     Les révélations qui apparaissent dans cet ouvrage sont si sérieuses, tout en étant fantastiques qu'elles ont été jugées crédibles par le fameux rapport COMETA.

     En effet le 16 Juillet 1999, le n° hors série de la revue VSD, publiait l'intégralité d'un rapport sur les Ovnis, destiné au Président Chirac ainsi qu'au Premier Ministre Jospin .

     En effet, il s'agissait d'un document semi officiel, si l'on considère qu'il a été élaboré par le COMETA association de soutient à l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (l'IHEDN), dont les membres sont des généraux retraités et des anciens ingénieurs polytechniciens ayant appartenu à ce prestigieux organisme dépendant du Ministère de la Défense Nationale. Ce rapport était intitulé:"Les O.V.N.I et la Défense. A quoi doit-on se préparer?".

     Donc dans un chapitre consacré aux recherches sur les ovnis à l'étranger, ce rapport fait état, avec constance, du livre extraordinaire de ce colonel Philip J CORSO, présenté déja plus haut.

     Enfin notons l'excellent livre de Gildas Bourdais paru aux Presses du Châtelet en 1995 :

  


     D'autre part, le 17/04/2010, nous avons reçu par la Poste, le magazine remarquable suivant :


     Pour savoir plus voir le site :

http://www.zepresse.fr/revue.php?id=131572

      Aux pages 39 et 40 le Dr Carol Rosin, une ancienne collaboratrice américaine de Werner von Braun (considéré comme le Père du programme spatial US), a déclaré ceci :

  

    Et en ce qui concerne l'encadré en question, il débute ainsi :


    Mais en voici un petit peu plus pour la route, quand la Rédaction du magazine en question, posa en 2008, au Dr Carol Rosin, l'étrange question qui suit, et voyez donc la réponse à côté :

  

     Mais le 18 Août 2009, nous avons reçu de notre grande amie du Canada Ischaia, l'information sensationnelle suivante, venant de l’astronaute Edgar Mitchell (6ème à marcher sur la Lune), qui affirme l'existence des Ovnis .
    Nous sommes visités et un contact permanent existe avec certains gouvernements.

     Interview de l’astronaute Edgar Mitchell sur Kerrang-Radio :

http://www.youtube.com/watch?v=8TgmODKX0I4

     Interview de l’astronaute Edgar Mitchell sur FoxNews :
http://www.youtube.com/watch?v=CwE0vDuTm48

     Roswell était donc d'après tout cela, un crash bien réel.

     Ainsi donc l'événement le plus extraordinaire de notre histoire, a été camouflé purement et simplement pour satisfaire les désirs de puissance d'une nation, alors que cet événement porte en lui même, la raison majeure d'unir l'Humanité, et d'en finir une fois pour toutes avec ces guerres dérisoires qui la déchirent depuis des siècles.

     Pour les internautes fervents de films racontant cette affaire Roswell, il faut savoir que l'émission "Mystère" a présenté un volet très bien fait, environ de 21 minutes, en 1993 de cette affaire extraordinaire. Voici à nouveau l'url de cette super vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x5bdwi_mysteres-24-laffaire-roswell_tech

     Mais nous, nous possédons aussi, un film entier (hélas en cassette vidéo), où tout y est dit. En voici la jaquette :


     Avec un peu de chance, vous pourriez, peut-être, trouver sur le Web, ce film en DVD. Bonne chance donc.

     Que ceux qui veulent encore nier cette affaire Roswell, continuent à faire comme l'autruche, jusqu'au jour où le train de la Vérité, qui avance à grande vitesse, les éjectera brutalement de leur piedestal branlant.

Révélation significative.

     Le 9 Avril 2011, nous avons reçu de notre bonne amie Cassiopée, l'importante missive suivante :

----- Original Message -----
From: Cassiopee
Sent: Saturday, April 09, 2011 6:43 PM
Subject: Le FBI confirme le crash de Roswell, et a trouvé des corps d'ETs

     Ah enfin ils le reconnaissent, c'est dingue quand même !!

http://www.niternat.com/group/ufonews/forum/topics/fbi-confirms-roswell-ufo


Date : March 22, 1950.

     The following information was furnished to SA XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX .

     An investigator for the Air Force stated that three so-called flying saucers had been recovered in New Mexico. They were described as being circular in shape with raised centers, approximately 50 feet in diameter. Each one was occupied by three bodies of human shape but only three feet tall, dressed in metallic cloth of a very fine texture. Each body was bandaged in a manner similar to the blackout suits used by speed flyers and test pilots.

According to Mr. XXXXXXXXXX informant, the saucers were found in New Mexico due to the fact that the Government has a very high-powered radar set-up in that area and it is believed the radar interferes with the controlling mechanism of the saucers. No further evaluation was attempted by SA XXXXXXXXX concerning the above.


     Fin de citation.

     Modestement, on pourrait traduire cela ainsi :

Le 22 Mars 1950.

      " L'information suivante a été fournie à SA XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX .

     Un enquêteur de la Force Aérienne a déclaré que trois prétendues soucoupes volantes avaient été récupérés au Nouveau-Mexique. Elles ont été décrites comme étant de forme discoïdale, d'environ 50 pieds de diamètre (autour de 15 m), et comportant un renflement au centre. Chacune d'elles était occupée par trois corps de forme humaine, mais ayant seulement trois pieds de haut (environ 90 cm), vêtus de toile métallique d'une texture très fine. Chaque corps était enveloppé d'une combinaison fernant hermétiquement ainsi que pourraient l'être celle des pilotes d'avions ultra-rapides et ou comme celle des pilotes d'essai.

     Selon l'informateur M XXXXXXXXXXXXXXXXX, les soucoupes ont été trouvées au Nouveau-Mexique en raison du fait que le gouvernement y dispose d'un radar à très haute fréquence mis en place dans cette zone, et on croit que le radar a interfèré avec le mécanisme de contrôle des soucoupes. SA XXXXXXXXXXXXXXXX n'a pas tenté d'obtenir d'autre renseignement, au sujet de ce qui précède. "


     Mais que pense ARTivision de ce document, qui paraît bien d'époque ?

     Bien que l'on sache, que nous sommes arrivés au Temps des Révélations, où il ne sera plus possible de cacher grand-chose à l'humanité, restons tout de même prudent car les irréductibles détracteurs, font tout pour se faire mousser vulgairement sur le Web, en trafiquant des documents avec leurs puissants ordinateurs.

      Il n'y a pas si longtemps, est sorti un document, en Mai 1987 de même nature, (que nous avait confié l'ufologue réputé Jean Sider) de 8 pages, dont voici les quatre premières:

  

  

     Et voici la traduction de ces pages qui provient de la revue "Lumières dans la Nuit" de Jan-Fev. 1988, n°s 223-224 :



     Ce document d'époque, dont notre intuition, nous invitait à croire à son authenticité, même si on lui trouvait quelques imperfections, en fait, aurait été reçu par un enquêteur anglais nommé Thimothy Good qui dit le tenir d'une de ses sources de la CIA et dont la publication a été faite dans l'ouvrage de cet enquêteur intitulé "Above the top secret", sorti chez Grafton Books à Londres en 1987.

     Comme on le voit, on nous parle ici, d'un groupement secret nommé Majestic 12, d'initiés gouvernementaux à l'affaire des soucoupes volantes, dont la première vague aurait eu lieu en Juin 1947. On nous parle alors de la récupération dès le 7 Juillet d'un disque volant au Nouveau Mexique, à quelques 75 miles (soit environ 120 km) de Roswell. Quatre corps fortement détériorés, de petites créatures de forme hulmaine auraient été trouvés à 2 miles (voisin de 3,2 km) de l'épave, près d'une semaine après le crash. Il semblerait que ces entités venaient d'un monde hors de notre galaxie.

     Ce document désormais appelé Majestic-12 a été étudié sous toutes les coutures, tant dans la forme (écriture d'époque, expressions orthographiques, fautes de frappe, sigature, etc..), que dans le fond ( document faux réalisé par une agence gouvernementale, pour ridiculiser la recherche privée trop poussée dans l'affaire des soucoupes volantes, besoin de tromper l'opinion publique trop crédule...etc...), et finalement, c'est la signature de Harry Trumam qui semble avoir été imitée ou décalquée, qui a produit le fait que l'on garde toujours une grande suspicion, vis à vis de ce dossier sur le Majestic-12, si bien que la Grande Presse (radio, télévision, journaux, revues, ayant pignon sur rue), a préféré faire l'impasse sur ce document inoui. Voir aux pages 133 à 142, les critiques élaborées sur ce document Majestic 12, dans l'excellent livre déjà présenté plus haut de Gildas Bourdais, paru aux Presses du Châtelet, en 1995 :

  


.      Il en sera certainement, de même pour ce nouveau document du 22 Mars 1950, à qui on va trouver des tas de failles, et malgré le pouvoir de l'Internet, le silence à son sujet, sera tout aussi, celui d'une tombe.

A vous de juger ...

3ème raison.

      Si l'on révélait au grand public, l'existence d'autres êtres venus de mondes extraterrestres, cela pourrait créer une panique généralisée conséquence d'une hystérie collective, car certaines personnes penseraient que ces êtres d'ailleurs sont venus nous envahir, et nous décîmer comme cela est arrivé le 30 octobre 1938 quand Orson Welles lança sur les ondes de la Chaine CBS, sa célèbre adaptation radio très réaliste, du fameux roman de H.G.WELLS " La Guerre des Mondes " . Des milliers de citoyens affolés, croyant entendre un reportage sur l'arrivée de martiens, se jetèrent sur les routes demandant à la police débordée, des masques à gaz et se précipitant, tous désemparés, en pleine nuit, dans les églises pour prier en pensant que leur dernière heure était arrivée. Un film en noir et blanc, retrace cette incroyable événément : c'est le film américain "La nuit qui terrifia l'Amérique" de Nicholas Meyer de 1975, et pour lequel l'auteur a reçu une nomination aux "Emmy Awards".

      Cette panique s'est d'ailleurs répétée, en moindre envergure il est vrai, le 29 décembre 1985 en Finlande, quand la radio diffusa une pièce de fiction sur la guerre nucléaire entre les superpuissances.

     Dans un ouvrage surprenant ( qui fut très contesté à une certaine époque), daté de 1951 et que nous possédons, il est fait état en pages 69 et 70, de cette affaire d'Orson Welles de la manière suivante :

     "..Il est généralement admis qu'une mystification dévoilée équivaut à une faillite. mais rien n'est plus contraire à la réalité. Le New-york Sun n'a pas été acculé à la ruine lorsque la mystification de Locke (Note du Webmaster ce Monsieur Richard Adams Locke avait en 1835 voulu démontrer que la vie existait sur la Lune), eut été dévoilée, pas plus que le Columbia Brodcasting System à la suite de la fameuse adaptation radiophonique de la " Guerre des Mondes" de Wells faites avec beaucoup de réalisme par Orson Welles."

     Ce livre remarquable qui a fait couler beaucoup d'encre est celui de Frank Scully " Le Mystère des soucoupes Volantes " paru chez DEL Duca Paris dans la collection Galaxie en Janvier 1951 , premier livre paru en France sur les S.V. , et sans doute difficile à trouver sur le marché.

  

     Si nous vous parlons ici, de ce livre, c'est surtout parce qu'il affirme aussi que, de très nombreux crashs d'ovnis, ont eu lieu autour de 1950, et nous possédons même aussi des copies tous les articles de France-soir du 27 Oct 1950 au 6 Nov 1950 qui présentent les éléments surprenants de ce livre, paru d'abord aux USA plus tôt. En voici un daté du 30 Octobre 1950 :


     Mais avançons voulez-vous davantage dans les faits incroyables que nous raconte ce live de F. Scully en résumant un peu tout cela :

     Le 8 MARS 1950 à Denver (COLORADO) 350 étudiants de l'Université ont laissé passer l'heure du déjeuner pour de préférence, assister à midi et demie à un exposé d'un scientifique d'age moyen et dont le nom n'avait pas été mentionné par celui qui l'a présenté à l'auditoire, lui bien connu puisqu'il s'agissait de Mr George T. KOEHLER rédacteur d'une station de radio indépendante dont l'indicatif était K.M.Y.R..

     Cette conférence qui a été enregistrée sur disque, a suscité à l'époque de vives controverses parmi les privilégiés qui l'avaient suivie. Donc durant près de cinquante minutes, le conférencier affirma qu'il existait effectivement des engins aériens nommés "soucoupes volantes" malgré les affirmations de l'Armée de l' Air, qui prétendait avoir abandonné ses investigations dans ce domaine mais qui les poursuivait en secret sous une autre appellation. Le conférencier révéla alors que 4 soucoupes volantes avaient réellement atterri sur notre Terre, en Amérique et que 3 d'entre elles furent retrouvées et examinées par des spécialistes de Géophysique (lui- même paraissait avoir fait partie du groupe ).

     Mais il déclara surtout cette sensationnelle information, que 34 êtres mesurant de 80 cm à 1 mètre furent trouvés morts dans les 3 soucoupes découvertes et étudiées par les savants. La 1ére soucoupe avait atterri près de 2 ans avant la conférence en un lieu situé à moins de huit cents kilomètres de Denvers et l'examen des matériaux de l'engin, révéla l'existence de 2 métaux jusqu'ici inconnus. Les soucoupes se composaient d'un anneau métallique tournant autour d'une cabine centrale. Un système d'engrenages unissait la cabine au disque qui lui tournait tandis que la cabine restait immobile. Il n'y avait aucun lubrifiant et le rapport de multiplication de ces engrenages était totalement nouveau pour les ingénieurs. Le conférencier pensait que les soucoupes se déplaçaient en utilisant les lignes de forces magnétiques qui on le sait, entourent les planètes de notre système solaire et qui sont disait-il au nombre de 1257 lignes par centimètre carrés. Il affirma aussi que 1700 savants au moins se livraient à des travaux ultra-secrets depuis 1942 pour le Gouvernement afin de découvrir les lois de ce magnétisme terrestre.

     De la première soucoupe, on retira 16 passagers morts et leurs cadavres étaient carbonisés et de couleur brun foncé. 16 autres êtres furent égale ment trouvés dans le second appareil, mais ceux-là ne portaient aucune trace de brûlures et avaient tous la peau claire. Ils étaient aussi de petite taille, tous sans barbe, mais certains avaient des poils très fins ressemblant à un duvet d'un fruit comme la pêche. Le 3ème engin découvert avait aussi un équipage de seulement deux hommes, vivants au moment de l'atterrissage, mais qui sont morts en essayant de sortir de leur cabine. En ce qui concerne la construction des appareils, ils étaient totalement différents de ce que nous faisons sur la Terre. On n'y trouva pas un rivet, pas un boulon, et pas une seule vis. Les tableaux de direction se composaient de plusieurs boutons et les parties extérieures étaient faîtes d'un métal léger ressemblant à de l'aluminium, mais d'une dureté à toute épreuve. Aucun chalumeau n'a pu l'attaquer : (Note du webmaster: c'est exactement ce qui nous est révélé dans le célèbre film culte " Le jour où la Terre s'arrêta " réalisé en 1951 par Robert Wise Voir ci-dessous la jaquette ):


, aucune arme dans les cabines, et dans l'une d'elles il y avait des lits-placarts qui pouvaient disparaître complètement dans la paroi et étaient automatiquement dissimulés par un système ingénieux de rideaux quand on les mettait en place. Vers la fin de sa conférence l'inconnu cita la découverte d'une quatrième soucoupe aperçue non loin d'un terrain d'essais officiel. Elle était vide quand on s'en approcha, mais les savants voulurent aller prendre du matériel et appareils photographiques restés dans leur voiture et lorsqu'ils retournèrent à la soucoupe, ils virent de petits êtres s'y précipiter, et l'appareil disparu en un clin d'oeil .

     A aucun moment le conférencier n'indiqua ce qu'étaient devenues les soucoupes et leurs occupants, (donc les 34 cadavres découverts), ni la suite que l'on avait réservée aux recherches faites après leurs différentes récupérations. Mr F.SCULLY rencontra plus tard personnellement le conférencier, et apprit qu'il s'appelait Mr E.B.DAVIS.

     Tout cela pourrait passer pour des élucubrations, s'il y n'avait pas eu un mémorandum, désormais célèbre, qui en parle :

     En effet, c'est à la suite d'une action en justice, sous le couvert de la loi sur la liberté de l'information en date du 4 Juillet 1974 (F.O.I.P.A Freedom of Information and Privacy Act), qu'un chercheur canadien, Mr Arthur Bray d'Ottawa, a obtenu, ces derniers temps, dans un lot de documents sans grand intêret, la copie d'un mémorandum rédigé par l'ingénieur Wilbert.B.Smith qui était responsable des télécommunications du Ministère des Transports du Canada, daté du 21 Novembre 1950, et adressé au ministre concerné portant à l'origine la mention "Très Secret" et donnant les informations qu'il avait obtenues lors de conférences et de contacts à Washington avec ses collègues américains. Mais que raconte donc, ce mémorandum ? :

     " J'ai fait de discrètes approches par l'intermédiaire du personnel en poste à l'ambassade du Canada à Washington, lequel réussit à obtenir pour moi les renseignements suivants :

a) L'affaire (des disques volants ou soucoupes volantes comme on disait à l'époque) est le sujet le plus hautement classifié (c'est à dire tout à fait Top-secret) au sein du gouvernement américain des Etats-Unis, à un niveau plus élevé que la bombe H.
b) Les soucoupes volantes existent.
c) Leur modus operanti est inconnu mais un effort très intensif est fait actuellement là-dessus par un petit groupe dirigé par le Dr Vannevar Bush. ( Groupe appelé par la suite, Majestic 12)
d) L'affaire entière est considérée par les autorités des Etats-Unis comme étant d'une immense importance.
"


     Voir la copie de ce mémorandum pages 97 et 98 du livre déjà cité de notre ami Jean Sider:"ULTRA TOP-SECRET": Ces Ovnis qui font peur. Ed. AXIS MUNDI 8, Galerie Montmartre 75 002 Paris.

     Notons que par la suite, on a appris que c'était le Dr Robert I. Sarbacher, qui fut le Président du Washington Institute of Technologie jusqu'en 1983, qui avait donné les renseignements à l'ingénieur canadien B. Smith . De plus, on découvrit par la suite , dans le carnet de notes de ce canadien, qu'il avait interrogé ce Dr Sarbacher sur le livre de Franck Scully: "Behind the flying Saucers", premier livre américain sur les soucoupes volantes , écrit par un écrivain spécialisé dans les ouvrages scientifiques, et qui par conséquent n'avait pas l'habitude de raconter des balivernes :


     Voici quelques mots retrouvés dans ce carnet de notes :

" W.B. SMITH: j'ai lu le livre de Franck Scully sur les soucoupes volantes, et j'aimerais savoir qu'est-ce qu'il y a de vrai dans cette histoire ?
R.I.SARBACHER: Les faits cités dans ce livre sont corrects en substance.
W.B. SMITH: Alors les soucoupes existent ?
R.I.SARBACHER: Oui; elles existent.
W.B. SMITH: Se déplacent-elles comme le suggère Scully sur des principes basés sur le magnétisme ?
R.I.SARBACHER: Nous n'avons pas pu reproduire leurs performances.
W.B. SMITH: Viennent-elles d'une autre planète ?
R.I.SARBACHER: Tout ce que nous savons, c'est que nous n'avons pas pu les construire et il est à peu près certain qu'elles ne sont pas originaires de la Terre.
W.B. SMITH: Je comprends pourquoi toute cette affaire de soucoupes est classifiée.
R.I.SARBACHER: Oui. Elles est même classifiée à deux niveaux plus élevés que la bombe H. En Fait, c'est le sujet le plus haut classifié au sein du Gouvernement à l'heure actuelle
W.B. SMITH: Puis-je connaître la raison de cette classification ?
R.I.SARBACHER: Je regrette, mais je ne puis vous le dire...
"

     Que dire de plus, si ce n'est que l'on comprend désormais très bien, le pourquoi de la promulgation aux Etats-Unis de l'ordonnance AFR 200-2 (qui indiquait comment réduire banalement les cas d' objets volants non identifiés ) et surtout de l'ordonnance JANAP 146 (qui punissait de dix ans de prison et de 10000 dollars d'amende tout pilote militaire révélant au public l'observation d'un"incident aérien" sans autorisation des ses supérieurs.)

     A l'abolition de cette dernière, les pilotes rendirent immédiatement publiques quelques 24000 observations et les 500 employés du Centre de recherches ufologiques (concernant les ovnis) de la "Northwestern University" appelé désormais la "Heineck Foundation" enregistèrent plus de 300 000 rapports sur les évolutions d'ovnis.

     Donc, cette affaire d'ovnis récupérés, comme le voyez désormais, est tout à fait claire.

      Plus tard, ce sera le n° de Septembre 1954 de Paris Match, qui allait aussi nous entretenir de cette affaire.

     Le n° 34 de la revue Top Secret nous présente admirablement ce n° 287 de Paris Match de Septembre 1954:


     Nous avons aussi bien d'autres ouvrages anciens et en particulier celui très important :

  

     Ce livre nous démontre noir sur blanc que tout est camouflé en Haut Lieu, et c'est la désinformation qui est partout de rigueur. Mais les choses changent en effet, et selon nous, les autorités semblent vouloir lâcher justement du lest dans ce domaine des ovnis, (Par exemple France 2, le 16 Mai 2008, a déclaré que les anglais viennent, à leur tour, après le CNES français, de lever le secret sur 8 000 dossiers d'enquêtes sur les ovnis), sans doute, parce qu'ils sentent l'orage qui approche.

4ème raison.

      Les conséquences économiques de la révélation de l'existence effective des extraterrestres seraient tout à fait désastreuses. Les monnaies chuteraient brutalement et l'équillibre boursier déjà très précaire ne tarderait pas à se transformer en un krack financier gigantesque qui atteindrait la planète entière.

      Le 19 octobre 1987, encore appelé " le Lundi Noir", (sans pourtant qu'aucun événement spécial ne se produise), en 24 heures, la crise la plus meurtrière de l'histoire boursière eu lieu et ce jour là, la capitalisation mondiale des actions c'est à dire la valeur globale attribuée à l'ensemble des entreprises cotées en Bourse a été amputée de 1000 milliards de dollars, soit l'équivallent du montant de l'endettement des pays du Tiers Monde. Une somme monumentale, partie en un clin d'oeil, en fumée (voir le n°de l'Express du 30 Octobre 1987).

     Nul n'ignore, de plus, la crise mondiale que nous vivons en ce moment, et qui est une sorte de vortex, qui entraîne tout dans son sillage.

      Ceci donc est encore une preuve évidente que cet état de choses ne peut sûrement pas être permis par les autorités actuelles, soucieuses de maîtriser efficacement, les flux économiques du pays.

5ème raison.

      Les autorités peuvent penser que les habitants des autres planètes véhiculent sur eux ou dans leurs appareils des virus inconnus sur Terre qui pourraient tuer toute l'Humanité si ces virus avaient le loisir de s'échapper des caissons réfrigérés où sont conservés les corps récupérés des extraterrestes. Ces corps et leurs vaisseaux porteurs doivent donc rester cachés dans des endroits stérilisés jusqu'à ce l'on soit certain de leur neutralité biologique absolue. Si c'est sans doute, l'une des raisons avancées en priorité, pour soustraire les corps récupérés à la vue des curieux, plusieurs décennies après, et vu les progrès faits en matière de prophylaxie médicale, cette raison ne tient évidemment plus actuellement.

     De même actuellement, il deviendra de plus en plus dificile, de pouvoir faire authentifier une photo d'ovni moderne, et voici pourquoi :

     En effet même si vous obtenez, le plus beau des clichés, réalisé avec des formes et des couleurs magnifiques, les éternels détracteurs ou autres debunkers anglosaxons , pourront toujours arguer du fait, que ce n'est que de la manipulation informatique, et qu'en fin de compte cela n'a aucune valeur. Nous avons bien vu des ovnis en Guadeloupe où cela est très courant. Cependant nous ferons remarquer ici que les médias qui ont pignon sur rue (télévision, grandes revues) ne s'intéresseront vraiment aux ovnis que lorsqu'un d'eux se posera sur une place publique connue (comme celle par exemple de la Concorde un 14 juillet plein de monde, comme dans le célèbre film " Le jour où la Terre s'arrêta ", film incontournable déjà présenté plus haut. Mais pour les puristes qui aiment remonter aux sources, disons qu'en 2005 est sorti un coffret de ce film remastérisé. Voyez vous même :

  

     Et voici plus de détails sur ce film :


     Seul regret de taille, ce film est toujours en noir et blanc.

     Mais les puristes savent déjà qu' en Décembre 2008 est sorti un remake de ce film (mis en DVD dès le 10 juin 2009), et dont les meilleures critiques disent qu'il ne vaut pas l'original :


et bien que spectaculaire, l'intensité dramatique et la finesse du premier film, nous manquent grandement ici)
, et donc, les sceptiques continueront à nier l'existence de l'objet de votre photo , en disant que toutes les photos actuelles sont truquées par des procédés modernes de l'informatique, et on aura toutes les peines du monde à prouver le contraire. Même avec un nouveau procédé (qu'un internaute nous a présenté) de réseau spectroscopique, des discussions sans fin prendront place et l'on tournera encore longtemps en rond, car ceux qui nous dirigent en douce n'ont aucun intèret à avouer leur incompétence à contrôler notre espace aérien, violé, sans être gênés le moins du monde, par ces ovnis.

    Nous n'en voulons pour preuve, par exemple , que la superbe photo avec trois feux triangulaires et de plus avec un feu central qui a été prise en Belgique dans les années 90, et photo étudiée en long et en large, par les militaires et ufologues de toute nature. Voyez d'ailleurs ci-contre un entrefilet qui en parle et tiré du VSD n° 1032 du 5 au 17 Juin 1997.

    Eh bien, cette photo tout à fait remarquable, et qualifiée d'authentique par les plus sérieux spécialistes, comme on le sait, n'a servi à rien, pour faire avancer la cause des ovnis et celle de la reconnaissance d'une intelligence supérieure qui nous rend visite.

    Or aux dernières nouvelles, révélées dans notre article :
http://www.artivision.fr/docs/Histoirereptilienne.html , il est écrit : " Les ovnis de forme triangulaire appartiennent généralement à vos propres militaires".

    Tout cela donne entièrement raison à Phil Schneider et que vous trouverez à la page :

http://www.artivision.fr/docs/affaireSchneider.html

    Il y a aussi ce cas, qui nous a été adressé par l'ami toujours bien éclairé : Joël Baran .

La photo de Bruno Ghibaudi.

Le 27 avril 1961, autour de midi,  Bruno Ghibaudi, journaliste scientifique, arrêta sa voiture suite à une crevaison alors qu'il se trouvait face à la plage de Montesilvano (ville italienne de la province de Pescara ). Il commença à changer la roue quand il remarqua la présence en l'air d'un disque peu commun métallique plongeant en direction de l'océan. La chose passa au-dessus, ralentit, prit un angle aigu vers le nord et s'envola.


 
Il eut le temps de prendre cette photo ci-dessus, qui montre cette chose étrange, munie de nombreuses ailes et presque organiques.

 

Illustration ci-dessus du journal Domenica La del Corriere le 15 Avril 1962. (Artiste inconnu), visible sur le site http://www.rense.com/general33/bruno.htm

    Comme le voyez, cette excellente et surprenante photo n'a jamais fait la une, des grands médias qui ont pignon sur rue en France bien qu'elle ait été réalisée à l'époque où les ordinateurs étaient vraiment balbutiants, et nous confirmons que cela ne servirait pratiquement à rien, de photographier un ovni ces temps-ci...sinon à orner son album personnel, ce qui est une occupation aussi appréciable de l'existence.

    Nous affirmons donc désormais qu'en ce qui concerne les ovnis modernes venus après l'invention des ordinateurs puissants, disons donc après 1965, que ce n'est pas demain la veille que l'on pourra arriver à prouver définitivement leur existence. A moins d'un débarquement en masse, (nous le souhaitons vivement), même si l'on arrivait actuellement, à avoir une photo en couleur d'un ovni, avec des formes scintillantes de partout, comme par exemple ce drone photographié, il y a quelques temps :



    Eh bien, on n'en serait pas plus avancé. (Voir les enquêtes très pointues et très longues (au moins deux ans) faites à ce sujet dans Top Secret dans son n° 38 d'Aout-Sept 2008 sur ce drone californien et pourtant dans les médias ce fut le silence complet ).

    Pour l'instant, il est donc clair que nous n'allons pas perdre notre temps à placer d'autres photos d'ovnis modernes sur notre site et il se trouve que le n° 11 de Top secret www.topsecret.fr de l'ami Roch Saüquere, nous donne entièrement raison par les articles de deux mentors sur la question : Jean Sider et Jean-Pierre Petit.

    C'est donc pour cela uniquement qu'en ce qui nous concerne nous ne nous intéressons plus aux ovnis modernes, et bien que nous possèdons des dizaines de photos très nettes sur la question, nous n'avons pas placé, une seule sur notre site.

     Le jour où l'on démontrera que des êtres intelligents sont bien installés sur la Lune et à côté, toutes nos conceptions sur le cosmos seront à revoir et le dollar et bien d'autres monnaies s'effondreront d'un seul coup. Alors ce n'est pas demain la veille que l'on nous avouera cela, (à moins ,que nous l'avons dit, des apparitions en masse d'ovnis surviennent de partout. Et alors nos gouvernements seront obligés de baisser les bras), et vous pourrez capturer avec votre caméra la plus belle photo d'un ovni, cela ne servira à rien, pour l'instant.

     Mais, comme on l'a vu, si l'excellente photo de Ghibaudi n'a servi a rien pour faire avancer la cause des Ovnis, il se trouve que notre ami Joël Baran a pris le risque de placer deux ou trois photos d'ovnis dans son article sur H. Menger (voir plus bas) .

    Cependant, ce ne sont pas les photos de ces ovnis, qui nous interpellent, mais bien une autre photo très suprenante pour l'époque, et dont on ne nous dit rien. En effet, nous aimerions aussi que l'on nous explique comment un citoyen américain, dans le courant du mois d'Août 1956, (on ne pouvait pas, alors utiliser les traitements d'images informatiques), a pu prendre cette photo vraiment étonnante de la Lune, où l'on aperçoit le bord d'un hublot dans le coin supérieur gauche :



    Cette photo serait, d'après l'auteur de 1956, mais, son livre est sorti en 1959.

     Il faut noter ici, que la première incursion dans l'espace remonte au 4 octobre 1957 avec le lancement du satellite soviétique Spoutnik I. Les américains voulant prendre leur revanche en touchant la Lune avant les soviétiques lancèrent vers cette dernière une série de sondes. Nous disons aussi que dans le petit ouvrage de poche intitulé "la Saga de L'espace" publié chez Gallimard en Octobre 86:



, on y découvre alors les précieux renseignements suivants : " Les deux premières tentatives, d'Août et de Septembre 1958 furent des échecs. La troisième, le 8 novembre 1958, voit Pioneer 1 s'élever à 113000 km d'altitude (loin encore des 384 000 Km de moyenne qui nous s'éparent de notre satellite); la suivante, le 6 Décembre 1958 conduit à une performance moins bonne : 102 000 km d'altitude pour Pioneer 3 enfin le succès est acquis le 3 mars 1959 avec Pioneer-4 qui passe à 60 000 km de la Lune. Mais les soviétiques ont fait beaucoup mieux entre temps: Le 2 janvier 1959 ,ils ont lancé leur sonde Luna-1 (alors surnommé Lunik) qui est passé dix fois plus près de la Lune (à 6500 km seulement), quoiqu'elle soit beaucoup plus lourde: 361 kg, contre 5,9 kg seulement pour Pioneer 4...

     En outre l'exploit de Luna-1 n'est qu'un prélude. Le 12 Septembre 1959, Luna-2 prend à son tour la route de la Lune sur laquelle elle s'écrase deux jours plus tard, dans la Mer de la Sérénité. Pour la première fois, un objet construit par l'homme a atteint un autre corps céleste. La performance de Luna-3 lancé le 4 octobre 1959 est encore plus remarquable: passant derrière la Lune, elle obtient les premières photographies de la mystérieuse face cachée. "
.


      Les détails chronologiques ci-dessus, sont suffisamment éloquents, pour que nous puissions imaginer que si cette photo est bien de 1956, comme le précise son auteur, elle surclasserait de loin celles qui auraient pu être obtenues par le seul Luna-2 (en sep 59).

     Certains détracteurs n’hésiteront pas à déclarer que l'étrange photo d'H. Menger ( car il s'agit de ce contacté très critiqué comme Adamski , et au sujet de cet Adamski, nous avons obtenu des informations ésotériques qui confirment sa visite autour de la Lune), aurait pu être captée juste au moment de la publication du livre en Anglais, c'est-à-dire 1959, après l’arrivée de Luna-2.

      Mais, et cela est d’une importance capitale, nous avons appris que cette sonde n'avait pas d'appareils photographiques embarqués à bord et que par conséquent, elle ne pouvait pas photographier le sol lunaire en s'y écrasant.

      D'autre part, il ne semble pas que les autres sondes spatiales citées plus haut aient eu un pouvoir de résolution suffisant pour capter les détails minimes de la Lune apparaissant sur la photo ci-dessus, et même si cela était possible, peut-on aussi penser que n'importe quel quidam, puisse à l'époque disposer d'une photo, représentant le sol lunaire, d'une telle qualité, jamais vue ailleurs, que lui aurait remise la NASA ou les Soviétiques ? Aux spécialistes de répondre.

      Si aucun éclaircissement ne pouvait nous être donné, à ce sujet, alors, cette seule photo constituerait, en elle-même, un élément pour le moins sérieux, de la véracité des propos d'Howard Menger, et nous nous interrogeons évidemment grandement sur le silence, au sujet de cette incroyable photo, (comme pour la forteresse carrée de Mars ), des médias et des journalistes soi-disant curieux de nature.

     Si vous voulez en savoir plus sur Howard Menger, il ne vous reste qu'à visiter la page de l'ami Joël Baran placée directement à :

http://www.artivision.fr/docs/Howardmenger.html

     Nous attendons donc toujours, une seule explication sur cette incroyable photo ( peut-il s'agir d'une maquette, digne des meilleurs réalisateurs d'Hollywood ?), des ufologues et astronomes de tous bords, ou de photographes spécialisés, et aussi évidemment des debunkers toujours sceptiques au sujet des photos d'ovnis extraordinaires de cet H. Menger. (La vie privée de ce dernier et ses déboires avec les médias ne nous intéressent pas du tout).

6ème raison.

      Les habitants des autres planètes seraient considérés comme des Dieux et du monde entier, on voudrait les voir et les admirer. Des pélérinages gigantesques auraient lieu vers l'endroit où, on les exposerait et les autorités ne sont pas prêtes, d' organiser de grands rassemblements de populations sur le terrain des bases militaires ultra-secrètes où sont actuellement conservés les restes de ces extraterrestres et il faudrait donc les trimballer ailleurs et avouer ainsi, que le peuple souverain a été bel et bien bafoué pendant des décénnies.

7ème raison.

      La révélation de l'existence d'êtres venus d'ailleurs va bouleverser totalement nos idées et l'assise de nos connaissances. Toute notre Histoire passée serait entièrement à revoir si ces êtres sont intervenus depuis des siècles dans déroulement de notre civilisation. (voir à ce sujet, par exemple les énigmes des Elohim, des Dogons, et des Ummites sur notre site et cette incroyable affaire SERPO placée à http://ovnis-usa.com/serpo-messages.htm ), et la plupart des pontifes qui détiennent les clés du savoir ne sont suffisament pas prèparés pour faire cette revision déchirante. Ils retardent donc en parfait accord avec les militaires, le plus longtemps possible cet instant dramatique en bloquant tous les circuits de diffusion de cette information.(Mais l'astucieux ange Web de l'Internet, saura bientôt en venir à bout). C'est ainsi qu'autrefois, ont dû procéder, la plupart les théoriciens de la Terre Plate, qui malgré tout se sont vus démentis formellement, à l'époque des grandes expéditions maritimes, et ils ont dû alors cependant jeter au feu tous leurs ouvrages démodés.

III Conclusion.


     Nous voilà arrivés au terme de cette petite étude d'un phénomêne qui nous tient en haleine la comunauté scientifique depuis au moins 60 ans et qui demeure toujours un sujet brûlant, pour ceux qui s'interrogent sur la nature de notre vie sur Terre, et surtout sur notre lien avec le cosmos. Il semblerait cependant que les choses commencent à bouger passablement ces temps-ci, (De nombreux organismes officiels, ouvrent désormais, leurs dossiers ovnis, qui étaient plutôt sous le boisseau. . Sont-ils avertis du prochain Grand Carrousel, devant subjuguer le monde entier ? A vous de juger...

    En terminant, rendons tout de même hommage, aux admirables dessinateurs Jacques Lob et Robert Gigi, dont l'ouvrage remarquable est paru chez Dargaud en 1972. En page 72, figurent, quelques types d'ovnis vus dans notre espace aérien. Voici d'abord la couverture de l'ouvrage :



     Puis, les types d'ovnis en question :



    Le 19 Avril 2010, notre ami Joseph, nous a envoyé cet url, et comme c'est trop beau, on se demande, si ce n'est pas encore un canular, dû à un montage photographique d'un hurluberlu qui veut se faire " mousser " sur le Web:

http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2010/04/16/01030-20100416ARTFIG00693-une-boule-de-feu-traverse-le-ciel-du-midwest-americain-.php

IV Quand, une incontournable preuve , apparaît dès 1926 dans l'Himalaya.(Prolongement révélateur en date du 16/07/2010).


    Pour bien introduire la preuve dont il est question, présentons d'abord quelques paragraphes de la revue suivante:

      En effet, le Vendredi 15 Juillet 2005, nous avons eu le privilège d'acheter dans une Grande Surface, un exemplaire de la revue "Le monde de L'inconnu" n° 314 de Juin-Juillet 2005, et dont la couverture ci-contre, elle même, est déjà tout un programme et nous invite franchement à vouloir avoir en main cette revue.
      Aussi nous allons y découvrir certains éléments que le site ARTivision, avec ses faibles moyens, s'est évertué à mettre en exergue, il y a quelques lustres, et éléments qui ont dû à l'époque déclencher chez les bien-pensants de larges sourires sous cape. Certains de ces Messieurs n'ont pas hésité à écrire à ARTivision, pour dire le fond de leur pensée très orthodoxe, sans se douter qu' ARTivision, avait bien d'autres informations très pointues en réserve, qui pouvaient les mettre au pied du mur. Alors n'ayant pas de réponse à formuler au sujet de ces réserves, ce fut par la suite, de leur part, le silence complet.

     Nous pourrions vous parler ici, de bien des sujets évoqués dans cette revue et en particulier, ceux qui ont trait au Grand Mystère des régions polaires, mystère souvent évoqué sur notre site.

     Mais présentons seulement plutôt, l'encadré passionnant toujours tiré de la revue précédente n° 314 :



     Pour corroborer ce qui est exprimé dans cet encadré, il nous semble opportun de préciser ici ce que disait dans les mêmes conditions Andrew Tomas dans un ouvrage de circonstance désormais incontournable : "Shambhala oasis de Lumière", publié aux Éditions Robert Laffont en 1976:

  

     Voyons alors le passage clef de ce livre:

" Dans un article écrit en Asie Centrale en 1935. Nicolas Roerich , (Note du Webmaster: Professeur , explorateur, peintre auteur de l'ouvrage "Heart of Asia" : coeur de l'Asie ), relate ses rencontres avec les indigènes qui lui ont parlé (les Gardiens : " Lorsqu'ils surgissent, en plein désert, lui dirent-ils, chacun se demande d'abord où fut le point de départ de ce long voyage dans cette immense région sans eau, et comment ils purent le réaliser, mais de longues, longues cavernes sans fin ont été découvertes ". Sans l'existence de ces tunnels, l'apparition des gardiens au cœur du Gobi poserait, en effet, une énigme.

     Parler de véhicules circulant à travers des galeries creusées sous les déserts et les montagnes fait penser à la science-fiction, de plus, cette tradition remonte à une époque où le monde occidental ne possédait aucune machine. Mentionner des vaisseaux aériens aperçus dans la zone de Shambhala paraît également fantaisiste mais comme l'expédition de Roerich avançait au voisinage des montagnes de Karakoram, en 1926, ses membres virent tout à coup dans le ciel clair du matin, un disque qui scintillait au-dessus de cette région désertique. Son vol fut observé à l'aide de trois puissantes jumelles. Inopinément, l'engin changea son cap, du sud au sud-ouest, pour disparaître derrière les cimes enneigées de la chaîne de Humboldt (Humboldt Range). Aucun avion, aucun ballon n'aurait pu, en 1926, survoler cette partie isolée de la Chine occidentale. Des machines volantes d'un type inconnu étaient seules capables de réussir les manoeuvres aériennes rapportées par Roerich. A la vue du disque dans le ciel, les lamas qui participaient à son expédition s'exclamèrent : " Voici le Signe de Shambhala "..

    L'alpiniste anglais, Frank Smythe eut une expérience identique au mont Everest, en 1933. A 9 000 mètres d'altitude, il vit deux sombres objets évoluer dans le ciel. L'un avait des ailes épaisses, l'autre une sorte de bec. Les deux vaisseaux aériens ou spatiaux, étaient nimbés d'un halo. Smythe fut profondément intrigué, cependant, après avoir identifié les pics et les glaciers qui 1'entouraient, il fut convaincu de n'être pas victime d'une hallucination. Les objets volants, vus par Roerich et Smythe étaient-ils des engins aériens ou spatiaux venus de Shambhala? C'est du moins l'explication que, déjà, je proposai à Shanghai en 1935, et elle est encore valable aujourd'hui, faute d'une conclusion plus satisfaisante."


      Fin de citation.

      Nous pourrions en dire bien plus sur cet ouvrage du grand explorateur que fut aussi Andrew Tomas, mais il convient évidemment de préférence de se procurer cet ouvrage remarquable pour pénétrer vraiment au cœur de ce grand mystère qu'est Shambhala.

V Quand, la Chine et l'Inde révèlent enfin la substance de ce qui précède.(Prolongement révélateur en date du 06/09/2011).


     Le 29 Août 2011, nous avons eu la satisfaction de recevoir de l'amie Maryse, le message surprenant suivant :

----- Original Message -----
From: Maryse ....
To: fred.idylle@orange.fr
Sent:Monday, August 29, 2011 6:23 PM
Subject: Dimanche 28 août 2011 7 28 /08 /Août /2011 18:03 Incroyable, la Chine et L’inde révèlent ensemble l’existence d’une base secrète d'OVNIS dans l’Himalaya .

          Cher Fred

     ...à découvrir vraiment :

http://wikistrike.over-blog.com/article-incroyable-la-chine-et-l-inde-revelent-ensemble-l-existence-d-une-base-secrete-ovnis-dans-l-himalay-82734284.html

Amicalement, Maryse.


     Nous avons attendu, quelque temps, avant de présenter cette surprenante information, pensant qu'elle devait être encore, un hoax, lancé par des malades mentaux et des infographistes décervelés du Web, qui gâchent leur temps à monter des canulars inutiles et vite découverts, pour se faire mousser sur le Web, alors qu'il y a tant de choses véritables à y mettre en relief.

     Au cas, où cette information disparaîtrait comme par enchantement (ce qui hélas arrive souvent ces temps-ci), voici, de quoi il s'agit :

Réunion de crise : le 22 septembre 2011

ufo_basex.jpg

BANGALORE, INDE - Les autorités indiennes et chinoises ont confirmé l'existence d'une base souterraine OVNI dans l'Himalaya.

La Kongka est une crête dans l'Himalaya à la frontière entre l’Inde et la Chine. Elle est contestée au Ladakh. La partie nord de la Chine est connue sous le nom de l'Aksai et la partie sud-ouest indienne comme le Ladakh.

C'est là que l'armée indienne et chinoise se sont battues dans une guerre majeure en 1962. La région est une des zones les moins accessibles dans le monde et par voie d'accord, les deux pays ne patrouillent pas sur cette partie de la frontière.

Une base OVNI

Selon les témoignages des habitants des côtés indien comme chinois, c’est d’ici, d’une base régulière, qu’ils ont vu sortir de terre des ovnis.

Selon plusieurs sources sur place, les bases souterraines d'OVNI sont légion dans la région, et les gouvernements indien et chinois le savent depuis très longtemps.

 
Incroyable ! La Chine et L’Inde ont publiquement confirmé leur existence

ufo_baseb.jpg

"L'Inde a trouvé une base active d'OVNIS dans l'Himalaya. Nous travaillons avec la Chine et l'ONU pour discuter de la façon de traiter cette incursion étrangère ", a déclaré le ministre indien de la Défense, AK Antony. "Nous ne voulons pas que nos populations soient alarmées. Nous sommes confiants que nous pouvons contenir cette menace d'une culture étrangère. "

ufo_baseg.jpg

L’expert en UFO, le Dr John Malley, du Groupe d'experts des Nations Unies sur les Extraterrestres, a pu visiter le site (avec Frank lac de WWN) et a confirmé que les vaisseaux spatiaux observés entrant et sortant de la base viennent de la Planète Gootan. "Les vaisseaux spatiaux avaient une lumière violette émanant du fond de leur navire, et des marques distinctes sur la face inférieure. Ceci est un navire Gootan classique. Il ne s'agit pas, cependant, d’un de leurs navires de guerre. "

Dr Malley a fait le tour du  monde, parlant aux différents gouvernements de l'invasion extraterrestre en cours (ce qui qu’il pense durer jusqu'en décembre 2015). Il leur a proposé leur aide sur la meilleure façon d'affronter les aliens. «Nous devons nous comporter d'une manière appropriée lorsqu'il s'agit des Gootans, sinon, nous sommes condamnés », a déclaré Malley.

Pourquoi l'Inde communique les informations maintenant ?

Ils n'avaient pas le choix.

Récemment, certains pèlerins hindous en route vers le Mont Kailash  ont vu d'étranges lumières dans le ciel. Les guides locaux disent alors que cela n’a rien de nouveau, que le phénomène est normal dans cette zone frontalière.

Les pèlerins ont d'abord contournés les postes de garde chinois, sans succès, sur ce, ils ont ensuite décidé de passer du côté indien, mais quand ils ont essayé d'approcher le site, la patrouille frontalière indienne a également interdit l'accès, malgré leur permis de voyager entre les deux pays.

Un des pèlerins (Sukhbir Siwach) est un écrivain pour le Times of India (le plus grand journal en langue anglaise en Inde) et il avait prévu un exposé sur le cover-up de la base alien par l'Inde. Le gouvernement a été incapable de l'arrêter (un écrivain courageux) - de sorte que le gouvernement indien rend aujourd’hui public l'information.

WWN a examiné le site avec le Dr Malley. Les habitants de Aeras commencent à rire quand ils sont interrogés sur ces observations d'OVNI. Selon eux la présence extra-terrestre est bien connue et est en profondeur dans le sol. Ils croient que les gouvernements indien et chinois dissimulent leur existence pour quelque raison. 

Mais aujourd’hui, les habitants de cette zone frontalière sont heureux de savoir que  l’Inde et la Chine ont révélé la base OVNI au monde entier.

Pourquoi ne l’ont-ils pas signalé à la presse internationale ? 

 La zone où la base d'OVNI est située, entre la plaque Eurasienne et la plaque indienne a créé des frontières de plaques convergentes, où l’une plaque plonge sous l’autre. C’est-à-dire qu’on est présence de l'un des rares endroits dans le monde où la profondeur de la croûte terrestre est deux fois plus épaisse ! L'inverse est constaté dans les points chauds comme sous le parc National de Yellowstone, aux Etats-Unis, là, la croûte y est en l’occurrence très mince.

Parfait pour les vaisseaux spatiaux extraterrestres.

Le Groupe d'experts des Nations Unies sur les Extraterrestres a convoqué une réunion d'urgence pour le 22 septembre 2011 afin de traiter du problème de la base d'ovnis.

Espérons qu'ils viennent avec une solution pacifique pour faire face aux Gootans.
Source:

Article du 25 août 2011e Weekly World News
 

Etrangement la NASA et le Vatican organisent conjointement une conférence de presse entre le 11 et  le 15 septembre 2011, une semaine simplement avant la réunion de crise sur la situation  dans l’Himalaya ! Il semblerait bien que cette fin d’année 2011 reste dans l’Histoire de l’Humanité comme étant la Grande révélation au monde de l’existence d’une intelligence extraterrestre. 

ufo_based.jpg
Voir aussi : 

La Marine Spatiale américaine dévoilée par le Hacker Gary McKinnon

http://aliensx.over-blog.com/article-la-chine-devoile-la-realite-des-ovnis-82758781.html

     Mais à 18 h locales, nous avons découvert cette missive venant de Suisse :

----- Original Message -----
From: Alain ....
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Tuesday, September 06, 2011 2:45 PM
Subject: Quand l'Inde et la Chine...

          Cher Fred,

     Sur le site:
http://wikistrike.over-blog.com/article-incroyable-la-chine-et-l-inde-revelent-ensemble-l-existence-d-une-base-secrete-ovnis-dans-l-himalay-82734284.html

     Il y a une modification d’importance en anglais (ici dès le paragraphe Update). Le texte anglais se trouve en-dessous du texte français…

     One of the pilgrims (Sukhbir Siwach) is a writer for The Times of India (the biggest English language newspaper in India) and he had planned an expose on the cover-up of the alien base by India. The government was unable to stop him (a brave writer) – so the Indian government went public with information, some say in order to “control” the information.

UPDATE: The Indian government (with help from the China, Russia and the US) has scrubbed ALL mentions of this online and is publicly denying what they have already said publicly. The outrageous cover-up continues!


(TRAD )Mise à jour : Le Gouvernement indien ( avec l’aide de la Chine, de la Russie et des USA) a effacé toutes les mentions de sa déclaration en ligne et dément publiquement ce qu’ils avaient déjà dit publiquement. La censure continue !

     A vérifier donc….

      Amitiés suisses
    Alain .....


      A vous donc, une fois de plus, de juger tout cela...

    Comme on vient de le voir, le "Temps des Révélations", semble bien arrivé. Et ceux qui croyaient devoir tromper indûment et éternellement leurs semblables, doivent savoir aussi qu'il existe une Loi Cosmique, à laquelle, on ne peut échapper, et que des entités de haut niveau semblent vouloir mettre en exergue, ces temps-ci. Les paroles qui suivent correspondent en effet, tout à fait à la situation mondiale actuelle, et paroles qui, de plus, s'articulent parfaitement avec les principes d'ARTivison, mis en avant sur le Web, depuis 13 ans au moins :

Donner est une joie immense.

Au fur et à mesure que tu apprends à donner

et à offrir de tout ton cœur, tes dons et tes talents

(tout le monde en a de multiples, et ils fonctionnent tous à des niveaux différents),

tu grandis en stature et en grâce.

Si tu as une nature heureuse, gaie, qui rayonne où que tu sois,

cela te sera retourné mille fois plus, car tout le monde répond à une nature gaie.

Souviens-toi toujours:

"tu récolteras selon ce que tu as semé".

Si tu sèmes la critique, l'intolérance, la déloyauté et la négativité,

tu les récolteras aussi, car tu les attires à toi.

Pourquoi ne pas commencer dès maintenant à semer

des graines de joie, de bonheur, d'amour, de tendresse et de compréhension,

et voir ce que cela te procurera ?

Ton regard sur la vie changera,

et tu verras que tu attires vers toi le meilleur de la vie.

La joie que tu donnes sera reflétée par toutes les âmes autour de toi,

car tout le monde aime quelqu'un qui donne joyeusement et y répond !



La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 30 Avril, après adaptation d'ARTivision


VI Quand, nous retrouvons dans nos dossiers, un article précurseur du n° 1 de la revue Nexus, qui dès Mars 1999 avait mis, ouvertement, le pied dans le plat...de cette incontournable affaire Roswell.(Prolongement révélateur en date du 28/04/2012).


      Nous avons plus haut, donné deux l'urls de vidéos, où l'astronaute Edgar Michell faisait des révélations surprenantes, sur les extraterrestres. Voici à nouveau l'url de ces 2 vidéos :

http://www.youtube.com/watch?v=8TgmODKX0I4

http://www.youtube.com/watch?v=CwE0vDuTm48

      Mais le 27/04/2012 , nous sommes tombés dans nos dossiers, sur un paquet de documents, contenant les premiers numéros, de la remarquable revue Nexus, qui parlait déjà de tout cela. Bien que nous sachions, que cet astronaute Edgar Michell, n'a pas tout révélé sur les "ressorts cachés" de son "épopée" lunaire, voici cependant, pour le novice quelques éléments déjà significatifs pour l'époque, de cet article :

     Voici, d'abord la photo de la couverture de cette revue Nexus n° 1 :


     Comme on le voit déjà, avec l'assertion du bas "Ces banquiers qui nous gouvernent", Nexus , avait bien pressenti n'est-ce pas, la superbe crise qui nous enveloppe désormais...

     Et voici le début de l'article de l'astronaute Edgar Michell en page 43:


     Digitalisons le début de ce texte :

"Je suis astronaute américain, je suis aussi un savant compétent, et étant donné ma situation les gens haut placés ont confiance en moi. C'est pour cela que je n'ai aucun doute sur le fait que des aliens ont visité cette planète.

     Le gouvernement américain - mais aussi les gouvernements à travers le mande - ont des milliers de dossiers où des gens déclarent avoir vu des ovni, et qu'on ne peut pas expliquer. 11 est logique pour moi, puisque je suis un scientifique, que certains de ces dossiers soient des témoignages sur les vaisseaux d'aliens.

     Comme je suis un ancien astronaute, les militaires qui ont accès à ces dossiers me parlent plus facilement qu'à quelqu'un qu'ils prendraient pour un dingue. Les histoires qu'ils m'ont racontées, alors qu'ils sont plus hautement qualifiés que moi pour parler des ovnis, ne me laissent aucun doute : les aliens sont déjà venus sur terre.

    J'ai commencé à m'intéresser au sujet il y a une quarantaine d'années, quand je suis entré à la NASA. Mon moment le plus fantastique a probablement été quand je me suis posé sur la lune avec Apollo 14. J'ai alors été submergé par la sensation que l'univers lui-même est, comment dire... un être conscient dans son plein droit. Cela signifie que toutes les formes de vie, sur Terre ou ailleurs, font toutes partie d'une gigantesque conscience.

    Et donc, quand j'ai appris que les aliens existent vraiment je n'ai pas été plus surpris que cela. Mais ce qui m'a choqué, quand j'ai commencé à enquêter sur les rapports d'extra-terrestres il y a une dizaine d'années, c'est de voir à quel point la preuve avait été étouffée. Le gouvernement américain n'est pas le seul à avoir gardé le silence sur les visites d'aliens - ce serait arrogant de la part d'un Américain comme moi de prendre pour acquis que les extra-terrestres choisiraient de visiter uniquement mon pays.

    J'ai effectivement entendu des histoires convaincantes qui montrent que tous, même le gouvernement britannique, sont au courant de ces visites d'aliens.

    Tous les gouvernements ne tiennent pas à garder le silence sur leurs découvertes. Les Belges ont admis que des aliens peuvent exister là-haut, et ils ont laissé filtrer des informations sur des témoignages qu'on ne peut pas expliquer comme étant des avions militaires, des phénomènes météorologiques, ou des trucs comme ça.

    II y a une raison très simple pour que les gouvernements soient restés si secrets, et c'est la peur.

    En fait, les témoignages modernes d'ovnis ont commencé en 1947. avec l'événement Roswell - un vaisseau spatial alien a été trouvé à Roswell, au Nouveau-Mexique ; il s'était écrasé et à bord il y avait les cadavres de plusieurs aliens. Ne vous y trompez pas, Roswell s'est réellement produit. J'ai vu des rapports secrets prouvant que le gouvernement le savait, mais, a choisi de ne rien dire au public.

    Il y avait de très bonnes raisons de sécurité, pour ne pas informer la population au sujet de l'événement Roswell. On n'aurait tout bonnement pas su comment faire face à la technologie d'êtres intelligents suffisamment évolués pour envoyer un vaisseau sur terre ! Le monde aurait paniqué, si on avait su que des aliens nous rendaient visite.

    Quant à dire si maintenant encore des aliens nous rendent visite, ça c'est plus complexe ! Notre technologie, bien réelle mais secrète, est telle que ce qui pourrait ressembler à un vaisseau extra-terrestre pourrait bien être un avion militaire top secret.

    Mais d'un autre côté ça pourrait aussi être un vaisseau d'aliens...

    Personnellement, cependant, je dirais que oui, c'est tout à fait possible que nous ayons actuellement la visite de ces êtres.

    C'est dans un contexte historique qu'il faudrait considérer toute cette question d'extra-terrestres. Il y a 500 ans l'astronome Copernic était condamné pour hérésie - il avait dit que la Terre n'était pas le centre de l'univers. qu'elle n'en était qu'une petite partie. Maintenant on se moque de ces idiots, morts depuis bien longtemps. qui n'écoutaient pas la vérité. Les gens qui croient aux aliens ne sont pas tous des cinglés. Par la suite quelques-uns d'entre eux seront peut-être considérés comme des visionnaires, comme pour Copernic. En attendant, la majorité d'entre nous pense toujours que l'humanité est le centre biologique de l'univers.

    Tant que nous ne heurterons pas un extra-terrestre en faisant notre marché, nous refuserons d'accepter qu'une vie intelligente existe ailleurs que sur terre. Est-ce que c'est une attitude réellement différente de celle des nigauds d'il y a 500 ans ?

    Mon entraînement à la NASA me permet uniquement de voir les choses d'un point de vue scientifique. Même si on ne m'avait pas montré la preuve que des aliens se sont posés sur Terre, on peut toujours présumer que, quelque part dans l'univers, une autre planète a les conditions de vie pour des aliens. Il n'est pas nécessaire que ces formes de vie soient des "petits hommes verts". La définition que les savants donnent de la vie intelligente est : est-ce qu'elle peut ou non utiliser et gérer l'information ? Même les microbes les plus primitifs de la terre répondent à cette définition, et sûrement qu'il y a, pour le moins, de semblables microbes en pleine forme sur d'autres planètes de l'univers.
    Si vous commencez à vous dire que marcher sur la lune m'a perturbé le cerveau et que je vais me mettre à croire les théories de n'importe quel vieil abruti, repensez-y donc ! P ersonnellement, je me décrirais comme quelqu'un de cynique. Ce n'est que quand j'ai commencé à parler avec les vieux militaires, ceux qui' étaient là à l'époque de Roswell, que j'ai été convaincu de l'existence des aliens. Et plus on me parlait des informations du gouvernement, plus j'étais convaincu...

    ...Grâce au ciel, les choses s'améliorent. C'est l'effet boule de neige : plus il y a de savants à admettre que l'existence des extra-terrestres est une idée qui se tient, plus on se penche de façon scientifique sur le sujet. Et plus ça se passera comme ça, plus nous aurons de chances de découvrir une preuve indiscutable d'extra-terrestres. C'est une bonne chose aussi que les gens qui ont de la documentation sur les visites d'aliens sur Terre commencent à se faire connaître. Les militaires auxquels j'ai parlé en ont assez du secret qui entoure Roswell et les cas du genre, surtout que l'information se diffuse.

    Je pense vraiment que cette documentation devra être rendue publique dans les trois ou quatre prochaines années. Et si la preuve d'extra-terrestres est finalement rendue publique, personne ne sera plus heureux que moi.

    Je ne crois cependant pas qu'un jour je verrai un extra-terrestre. J'aimerais beaucoup en voir un mais ce n'est cependant pas la priorité principale de ma vie. Mais, comme ils disent dans une émission de télévision à laquelle je suis associé, la Vérité est là-haut.
"

(Source : Jolm Earls, The People, Londres, 25 octobre 1998)

      Comme nous l'avons dit, cet astronaute ne dit pas tout. On peut d'ailleurs affirmer qu'il semble, ou fait semblant d'ignorer les accords secrets que son gouvernement et probablement aussi le soviéteiques ont signé avec les Petits Gris dès au moins dès 1954 ...et accords scélerats qui nous ont été révélés    sans aucune ambiguité possible à ce sujet, dans pages 51 à 53 du  second livre de Soria: " Maîtrise du corps ou  unité retrouvée " paru en Sept. 2001:
      " Dans des coffres-forts cachés sous terre et bien gardés sont rassemblés tous les documents attestant des visites d'extra-terrestres et des expériences tentées sur eux. Vous pourrez lire également les traités signés entre vos gouvernements et les extra-terrestres peu scrupuleux de votre bien-être à tous. Vous êtes les esclaves des régimes en place. Aucun pays n'ignore ces traités. Nous avons pu observer toutes les réactions de vos gouvernants dans le but de garder leur pouvoir, jouant les apprentis sorciers avec des énergies qui les ont dépassés et mettant en danger l'équilibre de votre planète.

      Enfin, pour clore ce paragraphe, nous avons aussi le plaisir d'y adjoindre ce texte placé juste à côté du texte d'Edgard Michell dans ce même n° 1 de Nexus de 1999 :



      C'est à vous qu'il appartient désormais, de juger tout cela, documents à l'appui.

     Article mis en page en Janvier 97, et revu le 15/07/2001 puis le 25/05/05, puis le 29/03/08, puis le 20/04/2010, puis le 21/04/2010, puis le 22/04/2010, puis le 23/04/2010, puis le 24/04/2010, puis le 27/04/2010, puis le 30/04/2010 , puis le 02/05/2010, puis le 06/05/2010, puis le 10/06/2010, puis le 26/06/2010, puis le 28/06/2010, puis le 29/06/2010, puis le 01/07/2010, puis le 02/07/2010, puis le 16/07/2010, puis le 23/04/2011, puis le 24/04/2011, puis le 30/04/2011, puis le 06/09/2011, puis le 28/04/2012, puis le 20/11/2012.

IDYLLE Fred

Pour tout contact avec ARTivision : fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil