Consultations pour cet article :


ARTivision est une page Web de l'association ARTivities
F.IDYLLE &COPY 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@wanadoo.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.

Recherches extraordinaires .
de David Ash

     

traduit de l'anglais par Alain Goomaghtigh

(pas de copyright. Vous êtes encouragés à faire circuler ce document)

 

 

Sommaire :

 

Turbines à énergie gratuite

Principes d'anti-gravité

Les expériences de Philadelphie

Le projet Montauk

La connexion extra-terrestre

L'Astar command

 

John R. Searl était ingénieur électricien, employé par la Midland Electricity Board lorsqu'il construisit un ensemble de disques rotatifs afin de générer et faire tourner une charge électrique. Son appareil consistait en un « disc rotor » segmenté, que l'on mettait en rotation à grande vitesse à travers des électro-aimants situés dans sa périphérie. Les électro-aimants, énergétisés par le rotor, étaient censés accélérer la force électro-motrice. C'est en 195Y, que Searl et un ami testèrent le générateur mesurant environ trois pieds de diamètre (un mètre), pour la première fois à l'extérieur. Au début du test, le générateur produisit la puissance électrique attendue, mais à un voltage anormalement élevé. Très vite, le million de volts fut dépassé, produisant un crépitement et une odeur d'ozone. Pour citer Searl : " Une fois que la machine a dépassé un certain seuil de potentiel, l'énergie à la sortie excédait l'énergie d'entrée. A partir de ce moment là production d'énergie semblait virtuellement sans limites. " Ensuite, quelque chose de vraiment spectaculaire se produisit. Au fur et à mesure que le générateur continuait d'augmenter en potentiel, il se souleva du sol et se détacha de ses montures d'arrimage et du moteur. Il se mit à flotter en l'air en tournant de plus en plus vite. Tout autour du générateur, l'air était devenu rose fluorescent tant l'ionisation qu'il produisait était importante. Dans les parages, des récepteurs radio se mirent à fonctionner spontanément à cause de l'induction électro-magnétique. Ensuite, l'appareil accéléra et disparut dans l'espace et ne fut jamais revu. Au cours de ses expériences suivantes, Searl monta ses turbines, qui mesuraient trente pieds de diamètre (dix mètres), plus fermement dans le sol.

Mais, celles-ci s'arrachaient encore à la terre, emportant avec leurs fondations. Elles semblaient produire une puissante force d'anti-gravité et d'après le cratère de forme hémisphérique laissé dans le sol, il fut déduit que cette force opérait sur une sphère dont le générateur était le centre. Searl venait de " trébucher " sur d'extraordinaires phénomènes associés avec le mouvement du vortex. Il fut l'un des nombreux inventeurs qui découvrirent un moyen de générer de l'énergie gratuite et sans limites ainsi qu'une force d'anti-gravité, simplement en montant des systèmes rotatifs.

Michael Faraday fit quelques découvertes remarquables mais peu connues en rapport avec les aimants rotatifs. Celles-ci furent développées par un certain nombre d'inventeurs du 20ème siècle, dont Bruce de Palma et Adam Trombly, qui construisirent des machines-N ou générateur uni-polaire. (Note du webmaster :Voir aussi pages 63à 66 : Le principe de la N-machine dans le remarquable ouvrage de  J.M.SCHIFF intitulé « L’Age cosmique aux USA. »  préfacé par Jean  E. Charron  et publié par Albin Michel 1981 et aussi notre article :

http://www.artivision.fr/docs/moteur.html )

 

La découverte de Faraday était remarquablement simple, mais totalement révolutionnaire. Si une bande aimantée est mise en rotation, le différentiel en vélocité sur le rayon de chaque élément magnétique tournant, génère un vortex magnétique. Cet effet est accentué avec une série de bancs aimantées dont le rayonnement part d'un axe central rotatif ou d'un disque magnétique rotatif. A partir d'un certain seuil de vélocité angulaire, le vortex magnétique actionne un portail d'énergie inter-dimensionnelle par le biais de la résonance d'un vortex. Ce simple ensemble constitue le principe d'opération de la plupart des machines fournissant de l'énergie gratuite. Si un second ensemble d'aimants rotatifs ou un disque magnétique rotatif, est couplé au premier, mais disposé de manière à tourner dans le sens contraire de ce dernier, les deux vortex magnétiques en opposition, génèreront une force d'anti-gravité.

 

Les propriétés du mouvement sous forme de vortex que sont l'énergie gratuite et l'anti-gravité, furent indépendamment découvertes par un inventeur autrichien nommé Victor Schauberger. Reconnu pour ses constructions de " canaux " permettant d'accélérer l'acheminement de troncs d'arbres par voie d'eau, Victor Schauberger était appelé par son entourage " le magicien de l'eau ", En effet, il fut le premier à construire une turbine produisant de l'énergie gratuite, ainsi qu'une force d'anti-gravité, en faisant tourbillonner de l'eau glacée pour obtenir une forme de mouvement en vortex.

Victor Schauberger était un jeune garde forestier dans la forêt sauvage de Bemerau, en Autriche, lorsqu'il fit ses premières observations de la puissance du vortex en mouvement. Voici son témoignage:

 

" Cela se passait au début du printemps par une nuit au clair de lune à la saison de la ponte. J'étais au bord d'une chute d'eau dans l'attente d'attraper un pêcheur braconnier en flagrant délit. Ce qui se produisit alors fut si rapide que j'eus du mal à comprendre ce qui se passait! La lumière de la Lune tombant à là verticale dans l'eau claire comme du cristal me permettait d'observer chaque mouvement des poissons qui se regroupaient en grand nombre. Tout d'un coup les truites se dispersèrent à l'apparition d'un poisson particulièrement grand qui remontait du fond pour se mesurer à la chute d'eau.

Cette truite de grande taille parut vouloir perturber les autres truites en dansant en d'amples mouvements de torsion, de va et vient d'une nage rapide. Ensuite, aussi soudainement qu'elle était apparue, la grande truite disparut dans la cataracte liquide qui brillait comme une chute de métal. Puis je la vis en un éclair dans un courant d'eau de forme conique dansant en un mouvement de rotation sauvage dont la raison ne m' apparut pas de manière claire du début, C'est alors qu'elle émergea de ce mouvement rotatif et flotta vers le haut sans bouger. Enfin, lorsqu'elle atteint la courbe inférieure de la chute elle se retourna et d'une poussée puissante parvint à la courbe supérieure de la chute.

Plongé dans mes pensées je remplis ma pipe et la fumais jusqu'au bout sur le chemin me ramenant chez moi. Parla suite j'eus d'autres occasions d'observer la même séquence de jeu d'une truite montant une chute imposante"

  Schauberger se rendit également compte que le mouvement de vortex de l'eau, un peu au-dessus de 0 degré Centigrade, générait la puissance nécessaire pour soulever des galets arrondis. Cependant, ce qui l'intriguait le plus, c'était les truites dans les ruisseaux de montagne. Comment se faisait-il qu'elles pouvaient rester sans bouger, comme si elles étaient suspendues, dans un rapide courant d'eau, et puis filler à la vitesse de l'éclair vers l'amont. Schauberger était convaincu que la turbulence et le mouvement de vortex de l'eau, à son point de densité maximale (4 degrés Celsius), générait une force dans la direction opposée à celle du courant. Il était également convaincu du fait que cette force était à l'origine du soulèvement des galets et que les truites pouvaient trouver le courant d'énergie de l'amont et l'utiliser pour rester suspendues sans bouger dans un rapide courant d'eau, ou se propulser vers l'amont ou par-dessus les chutes d'eau. Pour lui, la truite utilisait aussi une force générée par le mouvement en spirale de l'eau passant à travers ses ouïes et sur la surface de son corps.

 

Victor Schauberger était convaincu que le vortex conique ou spirale cycloïde était une source d'énergie. Afin de tester son idée, il entreprit de construire une turbine à vortex basée sur le même principe de torsion, d'enroulement et de rotation qu'il avait observé dans les rapides courant d'eau glacée des ruisseaux de montagne. Les formes de turbines qu'il conçut et qui connurent le plus de succès, étaient basées sur l'idée des spirales en forme de tire-bouchon éjectées par les ouïes des truites et de ce fait, il appela son appareil la turbine truite (trout turbine).

Au cours de toutes ses expérimentations, Schauberger se rendit compte que la température et la structure de l'eau étaient critiques de même que la forme de sa turbine, ainsi que les matériaux utilisés pour sa construction. Au début des années 30, il fabriqua, avec des matériaux spéciaux, des tuyaux coniques contenant une turbine en tire-bouchon, Ces turbines spiralées, actionnées par un moteur électrique, éjectaient un courant d'eau en vortex et dirigeaient cette eau vers une turbine conventionnelle couplée à un générateur. Schauberger prétendait que lorsque l'eau passait de plus en plus vite dans la turbine en tire-bouchon, cette première produisait d'énormes quantités d'énergie.

Un fois couplée à une dynamo, la turbine se mit à produire plus d'électricité que le moteur n'en consommait à l'entrée. Le système s'emballa rapidement et l'appareil s'arracha de ses points d'attaches pour aller se fracasser au plafond. De plus, lorsque Schauberger fit des expériences avec des turbines à air, le même phénomène se produisit. Donc, peu importe le moyen utilisé, le mouvement du vortex semblait générer de l'énergie, venant apparemment de nulle part et produisait également une force d'anti-gravité.

 

Juste avant le début de la Seconde guerre Mondiale, la firme viennoise Kertl construisait et testait les turbines à vortex de Schauberger dans l'optique de les utiliser dans des moteurs d'avions. Un ingénieur nommé Aloys Kokaly était employé dans la fabrication de certaines pièces et c'est lors de l'une de ses livraisons de pièces à l'usine Kertl qu'on lui dit: " Ceci doit être préparé pour Monsieur Schauberger selon les ordres donnés par une autorité supérieure, mais lorsque c'est fait il faut le mettre dehors car lors d'un test précédent de l'un de ces étranges assemblages, ce dernier passa carrément à travers le toit de l'usine " .  D'autre part, Joseph Newman, un inventeur américain, découvrit également que de l'énergie gratuite pouvait être obtenue grâce au mouvement du vortex. Son appareil faisait tourner des champs électromagnétiques. La machine de Newman était composée d'un certain nombre d'aimants tournants reliés entre eux par un fil de cuivre de manière à former une armature magnétique à courants réciproques. Selon Newman, lorsque l'armature se mettait à tourner, une force électromagnétique était induite et se développait en un mouvement en forme de spirale autour du fil de cuivre conducteur, Tout comme les autres générateurs de vortex, l'appareil de Newman paraissait produire de l'énergie venant de nulle part. Mentionnons également l'article paru dans "The Guardian" du 21 mars 1986, qui rapportait qu'en 1985, le Docteur Roger Hastings, physicien en chef de la Sperry-Univac Corporation, testa l'appareil de Newman. Il s'aperçut que le rendement de la production de la machine était de loin supérieur à 100%. Le 20 septembre 1985, Hastings fit paraître un article disant que..,  " Le 19 septembre 1985 le moteur avait été mis en route avec une arrivée de 1 000 et 2. 000 volts à la batterie produisant à la sortie une puissance de 50 et 100 watts respectivement. La puissance à l'entrée, lors de ces test était de 7 et 14 watts donnant de ce fait un rapport de rendement de 700% et 1.400% respectivement... "

Searl, Schauberger et Newman, travaillant indépendamment les uns des autres, découvrirent tous la même chose. Le mouvement généré par le vortex produit de l'énergie gratuite défiant apparemment les lois de la thermodynamique. Les machines à énergie gratuite qu'il construisirent sont appelées machines à sur-unité car elle fonctionnent à un rendement excédant 100 %, Pourtant, les expériences que firent Searl, de Palma, Trombly, Schauberger et Newman ne furent pas répétées dans les établissements universitaires et leurs hypothèses ne furent pas prises au sérieux par les scientifiques professionnels sur base qu'il est impossible de produire de l'énergie venant de nulle part. Donc les chercheurs dans le domaine de l'énergie gratuite furent opposés, ignorés ou considérés comme pseudo-scientifiques et leurs appareils furent rejetés comme étant des machines à mouvement perpétuel. En 1987, Newman fit fonctionner son générateur en le fixant au châssis d'une Porsche, remplaçant ainsi le moteur de la voiture. Cette voiture, démarrée grâce à une batterie, fonctionna sans essence. Cependant, l'American Patent Office (Office Américain des Brevets) refusa d' accorder une patente à son invention sous prétexte qu'il s'agissait d'une machine à mouvement PERPETUEL. Etant donné qu'il est communément considéré que le mouvement PERPETUEL est impossible, toute invention reconnue de machines à mouvement PERPETUEL se voit automatiquement refuser l'accès à un brevet et de ce fait, le développement commercial de son moteur fut effectivement bloqué. Lorsque Trombly tenta d'obtenir une patente pour son générateur uni-polaire, le US Patent Office , la lui refusa pour les mêmes raisons. De plus, les autorités de la US Défense (Défense militaire américaine) traduirent Trombly en justice, le menaçant d'une peine de 10 ans de prison pour avoir enfreint les recherches secrètes du gouvernement dans le domaine des générateurs uni-polaires, Schauberger pensait avoir découvert un moyen de produire de la " fusion nucléaire à froid ". En effet, il assimilait ses turbines à vortex à des engins à implosion. Cependant, les alliés le découragèrent de poursuivre ses recherches. Peu après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, un groupe de soldats américains arrivèrent chez Schauberger à Vienne, saisirent son appareil et le prirent en garde à vue. Ce qu'ils laissèrent derrière eux fut ensuite détruit par des agents soviétiques qui détruisirent son appartement à la bombe. Les autorités américaines lui interdirent de continuer ses recherches sous peine d'être à nouveau arrêté.

Les autorités britanniques traitèrent Searl de la même façon. En 198Y, alors qu'il était occupé à l'une de ses expériences, dans sa maison de Mortimer dans le Berkshire en Angleterre, un groupe d'officiers pénétrèrent chez lui, confisquèrent son appareil et arrachèrent le câblage électrique. Il fut jugé pour vol d'électricité et condamné à payer une amende. Son appareil ne lui fut jamais rendu, donc il refusa de payer l'amende. Son refus de se soumettre au verdict de la justice l'amena en prison. Et pendant que Searl était incarcéré, sa maison fut incendiée et la plupart de ses appareils et archives furent détruits. Cet épisode se conclut par la destruction de son mariage.

Le Docteur Wilhelm Reich, un scientifique autrichien, fut encore un ingénieur électricien, dans notre soi-disant " libre société " à subir un traitement similaire. Reich avait émigré en Amérique où il avait tenté de développer sa découverte d'un moyen de se servir d'une forme d'énergie subtile qu'il appelait l'énergie des Orgones. Il utilisait ses appareil à énergie d'orgones pour dissiper des tempêtes et traiter des maladies telles que le cancer. A cause de cette dernière découverte, il tomba en disgrâce avec l'American Medical Association et la Food and Drug Administration. Il fut envoyé en prison. Par suite, ses livres et archives furent brûlés et son matériel de recherche détruit par les autorités américaines. Et pourtant, bien qu'il fut dénoncé comme un farfelu et largement discrédité, les découvertes de Reich furent utilisées dans des programmes de recherches secrètes et Reich fut encouragé à continuer ses recherches sur l'anti-gravité pendant son séjour en prison.  Dans le numéro 7 de Deutsche Physik, un rapport informe le lecteur que le 19 mai 1992, à 8 heures du matin, six policiers armés firent irruption dans la maison de Jurgen Sievers, Directeur et Député général d'une société allemande du nom de Becocraft. La maison fut fouillée et tous les papiers concernant la société furent confisqués. Le 15 juin, Sievers était arrêté dans la rue et mis en détention préventive à Kôln-Ossendorf. Sievers et sa société furent accusés d'investissement frauduleux. En fait, la société Becocraft était sur le point de réaliser le développement commercial de la " machine à faire de l'énergie gratuite ", inventée par un autre inventeur autrichien, Stephen Marinov.

La science est sensée être impartiale et pourtant elle permet que l'on traite la recherche sur l'énergie gratuite de frauduleuse tout simplement parce que la science dépend actuellement de financements gouvernementaux et industriels. Les universités et les scientifiques professionnels doivent sauvegarder leur réputation et leurs revenus. Seuls les scientifiques amateurs tels que Tesla, Reich, Schauberger, Searl, Newman, de Palma, Trombly et Marinov - des hommes motivés par l'amour de la science plus que par un statut professionnel, une réputation, une carrière ou de l'argent- peuvent se permettre d'être impartiaux. Les puissances qui font danser les gouvernements et les universités comme des marionnettes, ont mis un crédit financier illimité à leur disposition pour soutenir une recherche futile dans le domaine du nucléaire et autres énergies coûteuses, afin de maintenir les physiciens des universités occupés et de les distraire de la vérité que ces puissance préfèrent garder secrète. Donc, au lieu de servir de véhicule de vérité, la science terrestre est devenue un moyen de discréditer tout ce qui menace la suprématie des puissance économiques et industrielles qui détruisent la terre.

L'apparition d'une énergie inconnue dans un système physique pourrait indiquer qu'il contient une faille, non pas en ce qui concerne les lois de la thermodynamique, mais bien dans le paradigme scientifique existant et démodé, qui n'accepte pas l'existence d'une réalité si celle-ci ne peut être physiquement observée. Donc, du fait qu'il y a un préjugé scientifique contre toutes les réalités non-physiques, l'évidence même de circonstances est ignorée, rejetée ou discréditée auprès de l'opinion publique par des moyens frauduleux.

L'apparition de cercles dans les champs de culture (Les crop-circles : Note du webmaster :Voir aussi notre article à ce sujet : http://www.artivision.fr/docs/myscrop.html )  constitue un cas de pointe. Ces cercles ne pouvaient pas être rejetés ou ignorés, alors ils furent discrédités par production de faux cercles.

Dans la vidéo de la présentation de Richard Hoagland aux Nations Unies, intitulée "The terrestrial Connection", Hoagland fait remarquer que la forme géométrique de tétraèdre de certains cercles est bien trop précise pour être le fait de mauvais plaisantins qui auraient écrasé le maïs avec des cordes ou des planches. Ces formes géométriques apparaissant dans les champs offrent une preuve soutenant l'existence de civilisations non-physiques existant dans des réalités invisibles parallèles à la nôtre. Hoagland fait également mention de l'apparition d'énergie inexplicable dans l'Univers. Il dit que la planète Neptune irradie plus d'énergie qu'elle n'en reçoit en provenance du Soleil et que le Soleil produit moins d'émissions de particules que ce à quoi l'on pourrait s'attendre si toute son énergie était d'origine thermonucléaire. (Note du webmaster :Voir aussi notre article à ce sujet : http://www.artivision.fr/docs/Byrdalice.html  )  Hoagland suggère que les planètes et les étoiles pourraient contenir " des portes inter dimensionnelles donnant accès à une énergie multidimensionnelle ." Il parle également des recherches du Docteur Bruce de Palma, Hoagland a montré aux représentants des Nations Unies des plans d'appareils que de Palma utilisait pour produire de l'énergie à partir de champs magnétiques rotatifs, allant apparemment en contradiction avec les lois connues de la physique.

Le pionnier le plus remarquable dans ce domaine de recherches extraordinaires fut un immigrant européen aux Etats Unis. Il se nommait Nikola Tesla. Il était difficile de discréditer Tesla car il fit quelques fines des plus grandes découvertes de notre temps dans le domaine de l'électricité. C'est grâce à Tesla que nous bénéficions du courant alternatif pour alimenter les besoins de notre civilisation. Tesla fut également le " père de la radio" . Ils faisait déjà des démonstrations de bobines, de condensateurs et de circuits à résonance électrique permettant d'émettre de l'énergie électrique, bien avant que Marconi  " n'invente " la radio. Tesla développa également un moyen de produire de l'énergie gratuite et de la transmettre à travers la terre de manière à ce que tout le monde puisse s'en servir. Peut-être est-ce la raison pour laquelle il fut rayé des livres d'histoire, que son nom n'apparaisse que rarement dans les annales de la science et que le crédit pour ses idées fut octroyé à d'autres personnes. Cependant, certains aspects approfondis des recherches extraordinaires de Tesla furent employés par le gouvernement américain, Le Docteur Alfred Bielek, un physicien et ancien membre de la marine américaine, prétend que Tesla rencontra F. D. Roosevelt en 1934. Suite à cette rencontre, un projet de recherches pour   "l'invisibilité" fut mis en place par l'lnstitut d'Etudes Approfondies (Institute for Advanced Studies) à Princetown. Dans son livre intitulé "the Montauk project"  , Preston B. Nichols prétend que des études sérieuses dans le domaine de l'invisibilité virent le jour au début des années 30 à l'Université de Chicago après que Tesla commença à travailler avec un physicien autrichien, le Docteur Kurtenhauer et le Recteur de l'Université, le Docteur J. Flutchinson Senior. En 1933, l'lnstitut d'Etudes Approfondies fut inauguré afin d'y recevoir Albert Einstein, et John von Neumann, le brillant mathématicien qui fut à l'origine de l'invention de l'ordinateur à  "tuyaux" (tube computer) et en 1934, le projet pour l'invisibilité déménagea à Princetown, En 1936, l'équipe s'agrandissait avec l'inclusion de R. Rownsend Brown (reconnu pour son invention permettant de détonner des mines à distancer et Tesla en devenait le directeur, Tesla avait découvert un circuit de résonance qui permettait à des objets de devenir transparents.

L'on pensait que son appareil créait une forme de diversion des radiations électromagnétiques autour des objets et le gouvernement américain était particulièrement intéressé dans l'utilisation de l'appareil de Tesla pour rendre des vaisseaux invisibles à la surveillance ennemie. En 1936, les tests initiaux connurent un succès partiel et en 1940, un test complet fut à réalisé sur un bateau vide dans les chantiers navals de Brooklyn. Au cours de ce test, les circuits furent activés à partir de générateurs se trouvant sur d'autres bateaux. Et c'est en 1941, que Tesla fut prêt à installer ses circuits à bord du bateau-test et un vaisseau fut à mis à sa disposition à cet effet. Il enveloppa entièrement le bateau de bobines et installa ses fameuses bobines tesla et ses circuits de résonance à bord. Cependant, au fur et à mesure que le projet dont le nom de code était Rainbow, se développait, Tesla réalisa qu'il y aurait des problèmes pour l'équipage et il hésita à continuer. Entre-temps, Einstein s'était complètement détaché du  "projet d'invisibilité" et Von Neumann prit la relève au poste de directeur.

En 1942, la quille d'un destroyer, l'USS Eldridge, fut érigée et à l'été 1943, le vaisseau était dans le port de Philadelphie. L'Eldridge fut choisi pour le test d'invisibilité avec un équipage complet à bord.

Des test préliminaires furent effectués le 20 juillet 1943 et le 12 août 1943, les commutateurs furent actionnés et les circuits de Tesla fonctionnèrent à plein potentiel, Pendant trois à six minutes, l'invisibilité au radar fut réalisée, mais la silhouette du bateau était encore visible dans le port. Le test semblait se dérouler correctement quand tout à coup, il y eut un éclair bleu et le vaisseau disparut.

Un peu plus tard, l'Eldridge réapparut dans le port, mais avec d'importantes mutilations à bord.

Des membres de l'équipage furent découverts partiellement encastrés dans la structure métallique du vaisseau et purent seulement être dégagés par amputation, D'autres membres de l'équipage étaient devenus fous et certains ne recouvrèrent jamais la raison. De plus, l'apparition du vaisseau à Norfolk, en Virginie, à plusieurs centaines de miles de Philadelphie, fit l'objet d'un rapport.

Tous ces indices suggèrent que le bateau ne se limita pas à devenir invisible sous les effets de champs électromagnétiques, mais plutôt qu'il passa à travers un changement dimensionnel qui le fit carrément disparaître hors de l'espace et du temps physiques. Il n'y a pas d'autre manière d'expliquer l'apparition soudaine du vaisseau à des centaines de miles de distance, ainsi que la re-localisation de l'équipage dans son courant d'espace-temps initial, qui fit que les marins se retrouvèrent partiellement encastrés dans la structure atomique du métal du bateau. Les deux frères Duncan et Edward Cameron, furent les seuls membres de l'équipage qui survécurent sans dommage au test. Ils étaient aux commandes des générateurs dans la salle de contrôle et furent protégés des effets lorsque le vaisseau sortit de l'espace-temps physique, Réalisant que le test se transformait en catastrophe et se trouvant dans l'incapacité d'arrêter les générateurs, Duncan et Edward décidèrent d'abandonner le vaisseau. Ils coururent et sautèrent par-dessus bord. Mais au lieu de se retrouver dans l'eau du port de Philadelphie, ils furent aspirés à travers un tunnel en forme de vortex qui les amena sur la terre ferme. Ils étaient dans l'enceinte d'une station de recherches top secrète, située dans une base de la force aérienne désaffectée à Montauk Point, Long Island à  New York. Ils furent amenés au bureau du directeur par les gardes de sécurité et se trouvèrent face à leur patron, le Docteur von Neumann. Il les attendait, mais celui que les deux frères avaient rencontré plus tôt dans la journée était un homme dans la force de l'âge et maintenant, ils se retrouvaient face à un très vieil homme. C'était le 12 août 1983. A la fin des années 40, le gouvernement américain lança le projet Phoenix afin de faire des recherches sur les effets de l'énergie des Orgones et des Orgones Morts sur les systèmes météorologiques et le psychisme humain. Après le drame de l'Eldridge, von Neumann fut transféré vers le Projet Manhattan, mais après la Seconde Guerre Mondiale, von Neumann fut invité à se joindre au projet Phoenix pour essayer de savoir ce qui avait mal fonctionné avec le personnel du projet Rainbow et ensuite, tenter de remettre ce projet sur pied sous la couverture de Phoenix.

Von Neumann et son équipe réalisèrent rapidement qu'ils devraient abandonner les concepts généralement acceptés par la science, s'ils voulaient progresser dans leur travail. Ils durent se tourner vers des concepts métaphysiques que la science orthodoxe se plaît à railler. Ils furent amenés à visualiser l'être humain en tant qu'énergie subtile ou être-âme s'exprimant à travers le corps physique. Après dix ans de recherches, ils découvrirent que nous sommes tous nés avec un point de référence dans le temps, qui est établi au moment de la conception. Un concept que Preston Nichols exprime ainsi:

" Toutes nos références en tant qu'être physique et métaphysique proviennent de celle référence qui s'ouvre inscrite dans le patrimoine de notre planète. Cette référence dans le temps est le point d'orientation de base que vous avez par rapport à l'univers et à la manière dont celui-ci fonctionne.

Vous pouvez donc imaginer ce que vous ressentiriez si tout d'un coup l'horloge et le temps se mettaient à fonctionner à rebours. C'est précisément ce point de référence dans le remis qui fut perturbé pour chacun des membres de l'équipage de l'USS/Eldridge et leur causa des traumatismes indescriptibles.

La technologie utilisée pour le projet Rainbow active et crée ce que l'on pourrait appeler une réalité alternative ou artificielle. Cela engendre un effet (stealth) de dérobade ou de " disparition " (ici, Nichols fait allusion aux découvertes utilisées dans le développement du " stealth fighter ") en isolant non seulement le vaisseau mais également chaque individu à bord dans un " effet de bouteille ". Donc en ce qui concerne les membres de l'équipage de l'Eldridge ceux-ci furent littéralement extraits de l'espace et de notre univers tel que nous le connaissons. Ceci explique l'invisibilité du bateau et des hommes qui se trouvaient à son bord. Donc la réalité alternative ainsi créée n à aucune référence dans le temps car elle ne fait pas partie du courant normal du temps. Cette réalité est entièrement hors du temps... " .

Nichols rapporte au cours du projet Montauk que les recherches commencèrent en 1948 et qu'en 1967, un rapport fut soumis au Congrès des Etats-Unis, disant que la conscience de l'homme pouvait être affectée par l'électromagnétisme et qu'il y avait moyen de construire des appareils permettant d'influer sur la manière de penser des gens. Jusqu'alors, les recherches avaient été conduites dans les locaux des Brookhaven National Laboratories (Laboratoires Nationaux de Brookhaven) et financées par le Congrès. Mais ce dernier s'inquiétant que cette technologie ne tombe en de mauvaises mains, décida que ce type de recherches devait être arrêté. Les crédits financiers furent retirés et en 1969, le Congrès donna l'ordre de démanteler le projet Phoenix. Suite à cela, le groupe de Brookhaven alla trouver les responsables de l'armée et annoncèrent qu'ils étaient en possession d'un dispositif permettant de faire capituler l'ennemi sans même qu'il faille livrer bataille et ce, simplement en actionnant un commutateur. (Nichols pense que cette technologie fut utilisée lors de l'Opération Tempête du Désert pendant la guerre du Golfe, afin de forcer les troupes iraquiennes de se rendre sans le moindre combat). L'armée mit la base aérienne de Montauk Point à la disposition du groupe afin que leurs recherches puissent se poursuivre en secret et ils obtinrent des appuis financiers provenant de sources privées. En 1971, le projet Montauk était en cours et Nichols en devint l'assistant directeur en 1973.

Entre 1971 et 1983, lorsque le projet à Montauk pris fin et que la base fut finalement fermée, un grand éventail de découvertes furent faites grâce aux recherches effectuées sur base des technologies initiées par Reich et Tesla. Le point culminant de ces recherches fut le 12 août 1983, avec le sas de téléportation dans l'espace-temps avec le test de l'Eldridge effectué en 1943. En effet, les chercheurs à Montauk travaillaient sur le principe de la téléportation lorsqu'ils réalisèrent l'importance que revêtaient les biorythmes naturels. Ils découvrirent que la Terre avait un cycle biorythmique naturel de 20 ans dont les années de passage étaient 1923, 1943, 1963, 1983, 2003 etc., années pendant lesquelles des tunnels de téléportation pouvait être le plus facilement établis, Donc, le tunnel en vortex établi entre Montauk et l'Eldridge aspira les deux frères Cameron quarante ans dans le futur. D'après Duncan Cameron, c'est aux environs des deux tiers du tunnel qu'il sentit un renversement d'énergie. Il dit qu'il ressentit comme un coup suivi par une impression d'élargissement de la vision à plus grande échelle. Il eût la sensation d'une intelligence supérieure et le ressenti d'une expérience hors du corps. D'après les prédictions concernant le vortex, ceci correspondrait au moment où le corps traverse la frontière de la lumière pour passer de la réalité physique à la réalité supra-physique. Les chercheurs de Montauk appelèrent ce moment le "full out" (extériorisation complète). L'un des aspects du tunnel vorticiel entre Montauk en 1983 et Philadelphie en 1943, fut que ce tunnel établit une " résonance vorticielle d'inter-réalité " qui insuffla dans les circuits placés autour de l'Eldridge, une énergie indépendante de celle fournie par les générateurs électriques se trouvant à bord. Voici pourquoi les frères Cameron furent incapables d'arrêter l'appareil avant d'abandonner le vaisseau. Et c'est sur les ordres de Von Neumann qu'ils durent repasser par le tunnel vorticiel du temps, pour aller détruire l'appareil à bord de l'Eldridge et de ce fait, mettre fin au test.

Avant la fin du projet Montauk, Nichols prétend que l'équipe de chercheurs utilisa leurs tunnels de téléportation pour projeter des gens en 6037 sur le site d'une ville en ruines qu'ils avait découverte.

Ils utilisèrent également leurs méthodes de téléportation pour matérialiser les pensées d'un opérateur.

Leur opérateur principal fut Duncan Cameron qui était revenu de l'Eldridge (en 1983) pour travailler avec l'équipe de Montauk. A ce sujet, Nichols nous dit : " Une fois que le transmetteur fut opérationnel, il nous fallut encore un an pour mettre les programmes informatiques au point afin que le système puisse recevoir et transmettre toutes les fonctions pycho-actives. Vers la fin 77, le transmetteur reproduisait des formes-pensées sans parasites ou déformations, avec un niveau de fidélité très élevé. A partir de là, les chercheurs ôtèrent toutes les  "barrières" et demandèrent à Duncan Cameron qui, entre-temps était devenu médium suite à ses expériences sur l'Eldridge, de se concentrer en visualisant un objet concret et devinez ce qui se produisit ? Cet objet se matérialisa apparaissant sortir de l'éther! Il suffisait que Duncan concentre sa pensée sur un objet solide pour que celui-ci apparaisse quelque part sur la base. Donc tout ce que Duncan visualisait, le transmetteur en transmettait la trame (ou matrice) et produisait assez d'énergie pour matérialiser tout ce à quoi Duncan pensait! De chaque point d'où Duncan pouvait observer un endroit précis de la base, un objet se matérialisait à cet endroit  Ils avaient découvert la création pure par la pensée grâce à l'usage du transmetteur. Tout ce à quoi Duncan pensait apparaissait! Souvent c'était seulement visible et non tangible comme un fantôme. Parfois c'était un objet solide et stable qui demeurait physiquement présent!

D'autres fois c'était un objet concret qui restait solide aussi longtemps que le transmetteur fonctionnait et qui disparaissait progressivement lorsque on arrêtait le transmetteur. D'autres fois l'ordinateur donnait une représentation correcte de ce à quoi Duncan pensait! Donc les chercheurs pouvaient également sélectionner les pensées qui seraient émises par le transmetteur. La plupart de ces formes-pensées furent émises aux alentour de la base aérienne de Montauk, mais d'autres endroits furent également utilisés. Ce à quoi Duncan pensait en tant que réalité subjective devenait réalité objective (sous forme solide ou transparente suivant les circonstances). Par exemple il pouvait penser à un bâtiment et ce bâtiment apparaissait sur la base. Ce genre d'expérimentation faisait partie de la routine. "

 

D'autres rapports provenant du projet Montauk soutiennent et confirment les prédictions concernant les phénomène de vortex. Duncan Cameron subit de graves lésions cérébrales et tissulaires causées par l'exposition continue aux radiations de micro-ondes, Son cerveau fut littéralement cuit par les ondes radar, comme s'il avait été mis dans un four à micro-ondes. En 1986, son cerveau était considéré comme cliniquement mort. Pourtant, il continua son travail d'opérateur, apportant son soutien à Preston Nichols lors de son exposé du projet Montauk, en faisant usage de la racine de son cerveau et de sa colonne vertébrale. Cet exemple montre bien que la pensée ne peut être considérée comme un simple produit de fonctions cérébrales, ainsi que les philosophes et scientifiques des universités nous le feraient croire. Le cas de Cameron confirme les prédictions sur les vortex, comme quoi les facultés psychiques sont un phénomène énergétique fonctionnant par l'intermédiaire du cerveau (dans le cas de Duncan Cameron, ce phénomène continuait de fonctionner à travers les tissus encore vivants de la racine de son cerveau et de sa colonne vertébrale).

Les prédictions sur les vortex soulèvent un certains nombres de paradoxes en rapport avec le temps.

Le projet Montauk montre que beaucoup de paradoxes temporels ont lieu dans la réalité des faits. Tesla a également indiqué que si les références temporelles d'un individu étaient altérées, le processus de vieillissement pouvait être inversé, suspendu ou accéléré. Lorsque Duncan Cameron quitta 1943 pour se joindre à l'équipe de Montauk, en 1983, ses références temporelles furent dissoutes et il commença à vieillir à la vitesse d'un an par heure, Le corps de Duncan était en train de mourir et parce qu'il avait perdu ses références temporelle, rien ne pouvait être fait pour inverser le processus de vieillissement.

Les chercheurs durent lui trouver un autre corps et ils le firent en utilisant une méthode communément connue comme un "passant " (walk-in) (sorte de donneur involontaire ou spontané).

En effet, en 1951, les parents de Duncan eurent un petit garçon. Avec le consentement du père de Duncan, l'équipe de Montauk transposa le champ d'énergie subtile de Duncan (champ qu'ils décrivirent comme étant la signature électro-magnétique de Duncan) dans le nouveau corps. Ce  "changement d'âme" eut lieu quand le jeune père de Duncan avait douze ans, parce que l'équipe devait opérer la téléportation en fonction des contraintes que leur imposait le cycle biorythmique de vingt ans. ils avaient contacté le père de Duncan en 1947, par le biais de leurs tunnels temporels pour lui expliquer le dilemme auquel ils étaient confrontés. Le père accepta de coopérer et sa femme et lui conçurent l'enfant à cet effet, Donc, le Duncan Cameron travaillant au projet Montauk, celui qui rendit possible le lien de téléportation avec l'Eldridge grâce aux facultés psychiques développées pendant la téléportation, était le jeune Duncan (2ème version). Cette extraordinaire boucle temporelle fonctionna aussi longtemps que le premier Duncan était en vie. Les corps physiques n'étaient pas importants, tout ce qui comptait, c'était que la signature ou âme du Duncan de l'Eldridge puisse être conservée pendant toute la durée de la procédure. Quant à Edward Cameron, l'approche choisie par les chercheurs de Montauk, fut encore plus bizarre.

Après 1943, Edward Cameron continua sa carrière dans la marine américaine, bénéficiant d'un statut de sécurité au niveau supérieur, mais en 1947, il disparut mystérieusement, Les chercheurs de Montauk, ayant besoin des deux frères pour leur projet, avaient utilisé un tunnel temporel pour enlever Edward Cameron de 1947. Ils évitèrent le problème qui se posa pour Duncan en changeant directement les références temporelle d'Edward afin que celui-à régresse jusqu'à l'âge d'un an, ensuite, il le renvoyèrent par le tunnel temporel et l'implantèrent dans une famille de New York, dont Bielek était le nom. Donc, Edward Cameron recommença sa vie sous le nom d'Alhed Bielek, il devint ingénieur, rejoignit la marine américaine et fut alors recruté par l'équipe de Montauk, alors qu'il était encore jeune.

Cet aspect des recherches extraordinaires qui eurent lieu à Montauk, suggèrent que le monde physique est bien plus une réalité mentale ou de rêve que ce que nous admettons généralement dans le monde occidental : (Note du webmaster :Voir aussi notre article à ce sujet : http://www.artivision.fr/docs/dimcos.html )

Cette suggestion s'aligne sur le postulat fondamental de la science des vortex qui veut que l'Univers soit plus une réalité dans la pensée que dans le concret. Il paraîtrait que les références temporelles pourraient être inversées aussi facilement que l'on fait passer un film en sens inverse.

Dans un Univers qui existe comme une vision ou un rêve qui se déroule, cela ne pose pas de problème.

N'importe quel aspect du rêve peut être isolé et inversé ou transposé dans un cadre de références différent tout en restant dans le cadre général du film du rêve. D'autre part, les résultats des tests effectués à Montauk, ne font que présenter un problème du point de vue du paradigme démodé de la science et de la philosophie matérialiste. Nous devons donc nous réveiller de l'apathie et de la complaisance dans le status quo. Nous devons penser pour nous-mêmes, Si nous faisons confiance aux experts pour penser à notre place, alors nous demandons à être traités comme des champignons. les champignons sont maintenus dans les ténèbres et nourris avec des excréments.

 

Al Bielek prétend qu'il se souvient de sa vie en tant qu'Edward Cameron et ses affirmations sont en rapport avec les prédictions sur les vortex. Dans son livre sur 1'Expérimentation de Philadelphie, Brad Steiger reproduit l'un des souvenirs d'Al Bielek de sa vie en tant qu'Edward Cameron,  " Je dois retourner dans ma mémoire aux vacances de Noël 1941. Pearl Harbour avait été récemment bombardé, les Etats- Unis étaient officiellement entrés en guerre et Duncan et moi étions en permission à San Francisco. Je me souviens avoir été convoqué dans un complexe souterrain secret par Von Neumann. Il y avait là une machine incroyable montée sur des rails d'acier c'était l'une de ces soi-disant machines à fabriquer de " l'énergie gratuite " qui était pleinement opérationnelle. celle petite machine pouvait PRODUIRE 3,15 méga watts de puissance. Cependant en 1942 le projet fût suspendu et le modèle remarquable détruit plus tard. Les " instances supérieures " avaient déclaré que l'énergie atomique serait la source d'énergie du futur. "

 

Nous avons été maintenus dans les ténèbres au sujet de formes révolutionnaires de production d'énergie qui auraient pu éviter le cauchemard nucléaire et le désastre écologique qui menacent actuellement notre planète et nous avons été nourris de mensonges scientifiques et philosophiques.

Au cours d'une causerie à l'Expo de la Vie Globale (Whole Life Expo) à Los Angeles, le 17 novembre 1989, Milton William Cooper parlait des "Jason Scholars" (Erudits de Jason), un groupe d'élite de scientifiques qui ont accès à ce qui se passe réellement aux Etats-Unis.

" Nous avons depuis peu pour ceux qui parmi vous ne croyaient pas que le groupe secret d'érudits de la Société de Jason existait une lettre émanant du Pentagone, contenant 51 noms d'Erudits de Jason, et dans laquelle le Pentagone admet qu’ils bénéficient de l'accès le plus ouvert aux secrets de la nation et qu'ils détiennent le rang protocolaire de vice-amiraux et qu’ ils sont traités selon leur rang lorsqu'ils sont présents sur des installations militaires ou dans les bureaux du gouvernement. Il y a sur cette liste des Prix Nobel. Ils sont l'élite du monde scientifique et sont les seuls qui connaissent vraiment la vérité du sujet de la technologie d'aujourd'hui et au sujet de la véritable science physique, car celle que l'on enseigne à vos enfants s'ils vont à l'Université ne fonctionne pas. Elle est faussée et vous gaspillez votre argent. La gravité n'est pas ce que vous pensez, il existe une théorie unifiée! " (Mr W. Cooper, un ex-membre de l'équipe d'informations secrètes du Commandant en Chef de la flotte U.S. du Pacifique, se dédie maintenant à exposer l'ampleur de l'engagement secret existant entre le gouvernement américain et d'autres populations intelligentes provenant d'autres parties de l'Univers physique. Il pense que selon leur Constitution, le peuple américain a le droit d'être informé des actions de son gouvernement. Cooper fait actuellement circuler cette information par le biais de réseaux). (Note du webmaster : Mais  le 5 Nov 2001 .Milton William Cooper a été éliminé par les forces de répressions américaines  qui lui reprochèrent d’être un activiste conspirationniste d’extrême droite et lire aussi notre article à ce sujet : http://www.artivision.fr/docs/reveutopique.html et le site qui lui rend hommage à :

http://www.chez.com/frenzy/cooper.htm )

 

D'autre part, Preston Nichols prétend qu'au cours du Projet Montauk les expériences en rapport avec la téléportation et le temps furent possibles grâce à des technologies provenant d'autres populations intelligentes dans l'Univers. Il prétend également que Tesla était à l'origine de communications avec des extra-terrestres, qui conduisirent à la mise en place du Projet Arc-en-ciel. Il dit que c'est dans une large mesure grâce à ces technologies extra-terrestres que ces programmes de recherches extraordinaires eurent du succès. Il va même plus loin en disant que la curiosité scientifique de l'homme fut exploitée par des entités extraterrestres, à travers ces projets, pour déchirer les boucliers énergétiques protégeant cette planète des interférences extraterrestres. Il suggère que ceci se produisit de deux manières. Pour commencer, le passage temporel entre Montauk en 1983 et l'Eldridge en 1943 créa une "ouverture" à travers laquelle les vaisseaux extra-terrestres eurent un accès pratiquement illimité à l'espace-temps terrestre. Alfred Bielek soutient cette thèse en disant que l'Eldridge se dématérialisa en 1943 et réapparut en 1983. Le vaisseau laissa un immense trou " d'une largeur de quarante ans " dans le voile hyper spatial. D'après Brad Steiger, Al Bielek a dit que " Cette immense déchirure dans le temps a permis à de vastes contingents d'extra-terrestres de pénétrer dans notre continuité spatio-temporelle. Au début, j ai cru qu' il ne s'agissait là que d'un effet secondaire résultant du test. Maintenant je comprends que tout cela avait été planifié. "

 

Ensuite, Preston Nichols dit que la deuxième perturbation de nos défenses planétaires fut due à la mise en place d'un faisceau de téléportation entre Montauk et la planète Mars. En 1970, ( faute frappe sans doute, car c'est en 1976 que furent réalisées ces photos : Note du Webmaster) lorsque la sonde Viking passa près de Mars, elle renvoya à la Terre des images de pyramides et de ce qui pourrait être la face d'un sphinx apparaissant dans le paysage martien, dans une région connue sous le nom de Cydonia. Ces images, provenant des archives de la NASA sont documentées par un journaliste scientifique du nom de Richard Hoagland, dans une cassette vidéo intitulée "Hoagland's Mars" qui fut filmée lors d'une présentation qu'il fit aux Nations Unies. Nichols dit que grâce au faisceau de téléportation, Duncan Cameron fut "transporté" au centre de la plus grande des pyramides se trouvant sur Mars, afin qu'il puisse entrer en contact avec une très vieille technologie laissée en place par une ancienne civilisation. Nichols donne la raison de cette action:

" Mon point de vue personnel est que la pyramide sur Mars sert d'antenne. Peut-être renferme-t-elle une forme de technologie. D'après les souvenirs de Duncan, il voyagea vers l'intérieur de la pyramide.

Il y vit une technologie en fonctionnement et l'appela "La Défense du système solaire". Suite à celle information, les chercheurs de Montauk voulurent désactiver ce système. Il fallait qu'il soit désactivé avant que quoi que se soit d'autre puisse être fait. Donc ce système de défense fut désactivé de manière rétroactive à partir de 1943, qui est l'année que les Ufologues reconnaissent généralement comme étant celle du début des manifestations en masse d'OVNI ". Dans son livre " Above Top secret : The World Wide UFO Coverup " (Au-dessus du Top Secret : Le Camouflage mondial contre les OVNIS), Timothy Good présente l'un des rapports les plus détaillés et crédibles concernant les activités d'OVNIS, dans notre cadre temporel. Une autre source d'information de valeur sur ce sujet tant controversé, réside en la personne de Milton William Cooper. D'après Cooper, entre janvier 1947 et décembre 1952, 13 vaisseaux extraterrestres se sont écrasés aux USA. De ces treize épaves, 65 corps d'extra-terrestres morts et un survivant furent récupérés. Le gouvernement américain décida de garder l'escalade du phénomène extra-terrestre aussi secrète que possible et fit tout en son pouvoir pour discréditer les rapports concernant les OVNIS et fit circuler une grande campagne de désinformation à l'adresse du grand public, Sous l'autorité du Président Truman, cette politique fut maintenue par la Force Aérienne et la CIA.

 

Eisenhower devint président. Au cours de la première année de son mandat, au moins 10 vaisseaux extra-terrestres s'écrasèrent aux USA et l'on retrouva dans leurs épaves 26 extra-terrestres morts et 4 survivants. D'autre part, des centaines de témoignages visuels d'OVNIs furent rapportés. Ensuite, en 1953, des astronomes rapportèrent avoir vu trois grands objets se déplacer en direction de la Terre et qui prirent une orbite très élevée autour de l'équateur. En réalité, ces trois objets étaient d'immenses vaisseaux spatiaux.

C'est à cette époque que des groupes d'humains extra-terrestres entrèrent en contact avec le gouvernement américain. Ces extra-terrestres s'identifièrent comme étant des représentants d'un groupe extra-terrestres " supra-physique " qui choisit de se faire connaître de nous par le nom d'Ashtar Command. Ils mirent les américains en garde en leur disant de ne pas établir de contacts avec les vaisseaux orbitant autour de l'équateur. Ils offrirent leur protection contre la menace que ces vaisseaux représentaient et leur aide dans notre développement spirituel. D'autre part, ils mirent le gouvernement en garde contre tout développement faisant usage de l'énergie atomique et n'offrirent aucune technologie, disant que l'humanité terrestre était spirituellement incapable de gérer correctement ce qu'elle avait déjà en sa possession. Ils étaient convaincus que nous utiliserions toute nouvelle technologie pour nous autodétruire. Et parce que nous étions engagés sur une voie d'autodestruction, nous avions plus besoin de spiritualité que de technologie. Ils étaient prêt à nous offrir cette aide si les Etats-Unis et ses alliés acceptaient de détruire tout leur arsenal nucléaire. Ils dirent que nous devions arrêter de nous entretuer et que nous devions plutôt apprendre à vivre en harmonie. Enfin, les représentants de l'Ashtar Command mirent les autorités en garde contre le fait de polluer la Terre et de la violer pour lui enlever ses ressources naturelles.

Le président américain décida de rejeter les mises en garde de l'Ashtar Command et permit à des représentants des vaisseaux en orbite d'atterrir sur la base d'Edwards; Les visiteurs étaient des reptiles à la peau grise, Depuis, on les appelle " les Gris ". Le président garda secrète toutes interactions avec ces être étranges, de manière à ce que le Congrès et le peuple américain n'en sachent rien et enfreint carrément son mandat constitutionnel en signant un traité secret avec eux. Ce traité permettait aux américains de bénéficier de technologies étrangères très évoluées et aux " Gris " de bénéficier d'ADN humain leur permettant d'améliorer leur espèce. Ce traité donnait la permission aux Gris de kidnapper des citoyens américains pour des opérations de vivisection limitée, pour autant qu'ils soient restitués sans subir de tord et sans souvenir de leur enlèvement. Enfin, le traité permettait également aux Gris d'avoir accès aux bases souterraines sur le territoire américain pour y mener leurs opérations et aux américains, d'utiliser les vaisseaux et la technologie des Gris pour construire des bases sur la Lune et sur Mars. La vérité concernant ces bases fut découverte par une équipe de la télévision documentaire anglaise qui enquêtait sur le " brain drain " (lavage de cerveau). Leurs étonnantes découvertes comprenaient une conspiration internationale entre les USA et l'Union Soviétique - couverte par la guerre froide - la disparition de scientifiques, des meurtres, des intrigues et l'établissement de colonies d'esclaves sur la Lune et sur Mars. Cette affaire passa à la télévision sous forme de documentaire en 1977 et publiée dans le livre Alternative 3.Et bien que l'information concernant ces opérations clandestines avec les Gris commençait à fuir, celles-ci restèrent l'un des secrets les mieux gardés dans l'histoire des Etats-Unis. Cooper prétend que lorsque le Président Kennedy déclara qu'il allait en parler au Congrès et à la nation. On l'en empêcha en l'assassinant.

 

D'autre part, Cooper nous raconte une autre histoire extraordinaire. Le fait que le Congrès n'ait pas été informé de la liaison secrète avec les Gris, son financement posait un problème majeur. Ce problème fut résolu pendant les années en siphonnant de l'argent des budgets consacrés au programme spatial. Puis, dans les années 70, ces finances furent réunies par l'entremise de la CIA en important des drogues provenant d'Amérique du Sud via des plate-formes d'extraction de pétrole, au large des côtes du Texas. Enfin, Cooper prétend que le haut responsable qui approuva cette opération de trafic de drogue, devint ensuite Président des Etats-Unis.

 

Après le rejet du gouvernement américain; l'Ashtar Command parla directement au peuple américain en superposant un message verbal sur des émissions de télévision et de radio. Ensuite, cette même procédure fut répétée dans d'autres pays. En Angleterre par exemple, l'Ashtar Command interrompit un programme d'appels téléphoniques à la radio (phone-in). Cet " appel téléphonique d'extra-terrestres à la Terre ", eut lieu à 21h10 en, le 8 janvier 1971 pendant l'émission de Rex Dutta. La conversation avec l'Ashtar Command fut enregistrée et sa transcription publiée en 1972, dans le livre de Rex Dutta intitulé "Message d'une soucoupe volante". L'Ashtar Command parla également pendant le journal télévisé du début de soirée, en Angleterre du Sud-Est (south East England). Cela se passa le 26 novembre 1977. Cinq émetteurs furent "réquisitionné" simultanément de manière à ce que la voix puisse être entendue par les téléspectateurs de Londres et du Sud-Est, de Southampton au Kent. Les ingénieurs de la télévision furent incapables de retracer la voix, de l'éliminer ou de l'arrêter et tous leurs instruments indiquaient que l'émission télévisée suivait normalement son cours. L'lBA fit de son mieux pour convaincre les téléspectateurs que cet incident n'était qu'une mauvaise blague et hésita à laisser filtrer plus de 30 secondes du message enregistré. Cependant, grâce à un article paru dans le magazine New Life, Rex Dutta obtint un enregistrement du message complet sur cassette, qui fut publié dans le numéro de janvier1978 de son journal d'information mensuel, Viewpoint Aquarius (Point de vue Verseau), Beaucoup de téléspectateurs se rappellent de cet incident.

Il était 17h12 et Ivor Mills présentait les nouvelles sur ITV Southern Television. Son visage était visible, mais sa voix remplacée pendant cinq minutes et demie, par la voix d'un représentant de l'Ashtar Command qui disait ceci :

 

" Nous vous parlons maintenant en paix et en sagesse ainsi que nous l'avons fait pour vos frères et sœur partout sur votre planète terre. Nous venons vous avertir de la destinée de votre race et de votre monde, afin que vous puissiez communiquer à vos compagnons humains, la voie que vous devez suivre pour éviter les catastrophes qui menacent votre monde ainsi que les êtres qui font partie des mondes qui vous entourent. Nous vous disons ceci afin que vous puissiez prendre part au grand réveil au moment où votre planète passera dans le Nouvel Age du Verseau. Le Nouvel Age peut être une époque de grande paix et d'évolution pour votre race mais cela ne sera possible que si vos dirigeants prennent conscience des forces néfastes qui peuvent assombrir leur jugements. Soyez calmes et écoutez car cette chance pourrait ne pas se présenter à nouveau. Depuis de nombreuses années vos scientifiques, vos gouvernements et vos généraux n'ont pas prêté attention à nos avertissements. Ils ont continué à expérimenter avec les forces néfastes que vous appelez l'énergie nucléaire. Les bombes atomiques peuvent détruire la Terre, ainsi que les êtres de vos mondes frères, en un moment. Les déchets des systèmes fonctionnant avec l'énergie atomique empoisonneront votre planète pendant de nombreux milliers de vos années à venir.

Nous qui avons suivi le chemin de l'évolution depuis bien plus longtemps que vous, nous avons réalisé à quel point l'énergie atomique est toujours dirigée contre la vie. Il n y a pas d'application pacifique pour cette énergie. Son usage et la recherche faite dans le but de l'utiliser, doit être abandonnée immédiatement, sinon vous risquez d'être tous détruits. Toutes les armes néfastes doivent être éliminées. L'heure des conflits est passée. La race dont vous faites partie peut à présent accéder aux plans les plus élevés de l'évolution, si vous vous montrez dignes de le faire. Le temps qui vous reste pour apprendre à vivre ensemble en paix et bonne volonté est très court. De petits groupes, répartis sur toute la planète, apprennent ceci et existent pour vous transmettre à tous la lumière du Nouvel Age naissant. Vous êtes libres d'accepter ou de rejeter leurs enseignements, mais seuls ceux qui apprendront à vivre en paix passeront dans les royaumes supérieurs de l'évolution spirituelle.

Soyez également conscients qu'il y a beaucoup de faux prophètes et guides agissant dans votre monde. Ils suceront votre énergie - l'énergie que vous appelez argent - ils l'utiliseront à des fins néfastes et ce qu'ils vous donneront en retour n'aura aucune valeur. Votre être divin intérieur peut vous protéger contre cela. Vous devez apprendre à être plus sensibles à la voix intérieure qui peut vous dire ce qui est vérité et ce qui est confusion, chaos et mensonge. Apprenez à écouter la voix de vérité qui est en vous et vous vous guiderez vous-mêmes sur le chemin de l'évolution.

Ceci est notre message à nos chers amis. Nous vous avons regardés grandir pendant de nombreuses années comme vous avez également pu observer nos lumières dans vos cieux. Vous savez maintenant que nous sommes là et qu il y a plus d'êtres sur et autour de votre Terre que ce que vos scientifiques veulent bien admettre. Nous nous préoccupons beaucoup à votre sujet et sommes concernés par votre cheminement vers la lumière et ferons tout ce que nous pouvons pour vous aider. N'ayez pas peur. Cherchez seulement à vous connaître et à vivre en harmonie avec les lois de votre planète terre. Nous en tant que membres de l'Ashtar Galactic Command vous remercions de votre attention. Nous allons quitter à présent les plans de votre existence. Soyez bénis par l'amour et la vérité suprêmes du Cosmos ".

 

L'Ashtar Command nous a également transmis des informations par l'intermédiaire de canaux humains (channeling). Et bien que toute information provenant de canaux humains se doit d'être traitée avec la plus grande discrétion, les messages ainsi canalisés, en provenance de l'Ashtar Command qui incluent des prédictions d'ascension physique, en rapport avec les prédictions formulées dans la Science du Vortex peuvent être pris en considération.

 

Il est fort probable que les messages canalisés les plus significatifs à ce sujet, furent transmis au printemps 1990, par l'intermédiaire d'un américain du nom d'Eric Klein, à Santa Cruz, en Californie. Eric avait commencé à canaliser consciemment pour l'Ashtar Command en 1986 et à partir de 1988, il commença à canaliser en public et à organiser des soirées de rencontre hebdomadaires chez lui. Puis, en janvier 1990, on lui demanda de canaliser un cours sur le thème de l'ascension, pendant une période de six semaines, commençant en février. Eric enregistra le cours et sa voix résonnante - sur un fond sonore de trafic, de portes grinçantes et de sonneries de téléphone - fut " gravée " sur cinq cassettes audio C90.

 

Ce ne fut qu'en novembre 1991 que j'entendis les cinq cassettes pour la première fois. J'étais au Queensland, au début d'une tournée de conférences en Australie. En partant de ma physique des vortex, j'étais arrivé, au début des années 70, à la déduction que l'ascension physique était possible, en tant qu'alternative au processus de la mort et j'eus l'occasion d'expliquer comment l'ascension physique était possible à partir du vortex, lorsque le 15 janvier 1975, je m'exprimai à ce sujet au podium Michael Faraday de la Royal Institution of Great Britain (lnstitut Royal de Grande Bretagne). Tout d'abord, je publiai le vortex en tant qu'alternative à la mort, dans mon allégorie, The Tower of Truth (La Tour de vérité), en 1977 et j'utilisai cette idée pour expliquer l'ascension du Christ, ainsi que celle d'autres personnages, dans Science of the Gods (La Science des Dieux), en 1990. Ensuite, les cassettes d'Eric Klein sur l'ascension me firent prendre conscience de la possibilité que l'ascension et l'immortalité physique pouvaient nous arriver à tous, à cette époque-ci et non pas rien qu'à quelques maîtres dans le passé…. 

 

Bibliographie

 

Ambrose David, Miles Christoper and Watkins Leslie, Alternative 3, (1979) Avon Books.

Alexandersson Olaf Living Water : Viktor Schauberger and the Secrets of Natural Energy (1 990), Gateway Books, Bath.

Ash David, The Tower of Truth, (1977), Camspress.

Ash David & Hewitt Peter; Science of the Gods (1990), Gateway Books.

Cooper, Milton William, Revelations of Awareness, Special Report 90-2 (1989) PO Box 115, Olympia, Washington DC, 98507, USA. & Lecture at the whole Life Expo, Los Angeles, 17th November 1989 

Dutta Rex, Flying Saucer Message, (1972) Pelham Books.

Good Timothy, Above Top Secret (1987) Sidgwick & Jackson. 

Hurtak James, The Keys of Enoch : The Book of Knowledge, (1973)

The Academy for Future Science, PO.Box F.E. Los Gatos, Ca 95031.

Klein Eric, The Cristal Stair : A Guide to the Ascension (1992) Oughten House Publications. 

Marinov Stefan, Deutsch Physik, (1992) East-West Publishers, Morellenfeldgasse 16, A-8010 Graz, Austria

Newman Joseph Westley, The Energy machine of Joseph Newman, (1986) Box 52, Lucedale, Mississippi 39452, USA 

Nichols B.Preston, The Montauk Project (1992) Sky Books, New York.

Steiger Brad and Bielek Alfred, The Philadelphia Experiment, Inner Light Books. 

Stubbs Tony, An Ascension Handbook, (1991) Oughten House (USA).

 

Note du Webmaster : Autres ouvrages en français :

  J.M.SCHIFF intitulé « L’Age cosmique aux USA. »  préfacé par Jean  E. Charron  et publié par Albin Michel  en 1981.

Charles Berlitz et  William L. Moore "Opération Philadelphie" aux Editions Maritines & d'Outre-Mer, 1980 ou en collection de poche J'ai Lu   sorti en Juin 1991 n°A 389.

Milton William Cooper "Le gouvernement secret" suivi de l’opération "Cheval de Troie"anonyme" paru chez Louise Courteau Editrice  en Juin 1999.

Quelques sites sur la question (cette recherche serait à approfondir)

http://www.world-famous.com/Montauk.html

http://www.ufomind.com/place/us/ny/montauk/

http://www.au.spiritweb.org/Spirit/philadelphia.html

http://www.trufax.org/menu/gentrans.html

http://www.wincom.net/softarts/philexp.html

http://ufos.miningco.com/science/ufos/library/weekly/aa123097.htm

 

Note du Webmaster: Autres sites :

http://www.lumieresdelaudela.com/dossier/recherches.htm

 http://www.artivision.fr/docs/dimcos.html 

http://www.artivision.fr/docs/moteur.html 

http://www.artivision.fr/docs/reveutopique.html 

 

http://www.artivision.fr/docs/temporellementvotre.html 


http://www.artivision.fr/docs/Fouvolant.html 

 

http://www.artivision.fr/docs/MontaukJB.html 

 

http://www.chez.com/frenzy/cooper.htm

 

     Article mis en page le 23/01/2004 et revu le 1/02/04 puis le 1/04/04 enfin le 20/05/04.

IDYLLE Fred

Pour tout contact avec ARTivision

fred.idylle@wanadoo.fr


Retour à la page index