Quand-ARTivision.fr-adresse-une-lettre-ouverte-a-certains-auteurs-en-vogue-9.html
Consultations pour cet article :
ARTivision.fr, est une page WEB, strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision.fr :
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
(Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html






Quand ARTivision.fr, adresse une lettre-ouverte à certains auteurs en vogue. (Volet 9)...


I Introduction.


     Alors que la Vie Politique du pays, s'embrase, suite à la dissolution, de la chambre des députés, par le Président de la République, et que les dérisoires "chamailleries" des responsables officiels, battent le pavé, le site ARTivision.fr, va une fois de plus, monter, le niveau du débat, en présentant, des documents incontournables, prouvant que c'est, la planète entière, qui est en grande mutation, et qu'elle est entrain de se débarrasser des scories énergétiques séculaires, qui ont entravé sa positive évolution, liée, bien sûr, aux manifestations attachées à notre Lune.

     Donc ce jour du 17/06/2024, tel que --> 1+7 + 6+ 8 = 22 (nombre sacré, on le sait, pour notre site), pour ne pas surcharger le volet n°8 précédent, passons donc au n° 9, de notre série psychico-culturelle actuelle ..

    D'abord pour éviter que le pélerin occasionnel, de notre site, ne s'égare dans les arcanes très ésotériques de notre site, reprenons d'emblée, cette portion de notre article clef, simple synthèse, des précédentes années: :
https://www.artivision.fr/Flash-Back-From-The-Reliable-SOURCE.html

        Début de citation :

     Disons alors, par exemple, qu' il n'y a pas, bien longtemps, les physiciens, considéraient l'électron, comme une minuscule bille, qui tournait sans arrêt, autour de ce que l'on nomme le noyau de l'atome. Et on était bien satisfait de cette explication, jusqu'à ce que des chercheurs téméraires, découvrent un certain plus, dans l'affaire :

    En effet, en 1990, nous avons eu le grand privilège, d'assister à une conférence d'un certain Georges Osorio, (Ex-ingénieur en Physique chimie biologie au Commissariat à l'Énergie Atomique...). Pour illustrer son propos, il nous a remis deux petits fascicules remplis de schémas explicatifs, et dont la couverture du premier se présente ainsi :



     Mais que découvre-t-on dans ce fascicule ?

     Voici donc, quelques pensées, qui y sont exprimées, sans donner évidemment tous les détails :

" ... La pensée, serait de "l'énergie informée" de l'énergie "qui a conscience d'elle- même"...La pensée, semble être de même nature que leTemps...

    ... Les expériences réalisées dans les Centres d'Etudes Nucléaires, au moyen de gigantesques machines appelées, "accélérateurs de particules", ont montré que l l'électron ne se présentait pas comme une micro-bille solide et compacte, à la manière d'une bille d'acier de roulement à billes. C'est un micro-trou noir, comme il en existe dans l'infiniment grand... Il est difficile, à ce niveau de parler "d'extérieur" et "d'intérieur". Cependant pour nous faire une idée, disons qu'il serait une sorte de "micro-courbure de l'espace" , c'est à dire un point virtuel (mathématique) d'un point réel, telle une poussière ou le contact d'une pointe de stylo à bille, sur une feuille de papier.

    Insisible à nos yeux, mais déterminable par calculs mathématiques et statistiques, il forme une sorte de micro-sphère empreinte, dans l'espace. Il est en perpétuelle vibration. Ainsi il se contracte et se dlilate à la fréquence de 2 millions de milliards de milliards, de fois par secondes, soit le nombre 2 suivi de 24 zéros, fois par seconde.

    En cela, il rejoint, le Grand Principe Antique, découvert par le Taoïsme oriental, de la Contraction-Dilatation, permanente de l'Énergie Universelle, que ce soit au niveau de l'Univers, qu'à celui du cœur humain (72 fois par par minute) qu'au niveau de l'atome.

    L'électron se dilate jusqu'à 5 fois le diamètre maximum de sa contraction.. Il constitue donc dans l'Univers une sorte de "point vibrant permanent", et l'énergie lumineuse qui l'anime engendre un rayonnement électro-magnétique "mémorisant". Il contient en lui dans une sorte de "gaz ", deux types de particules des phontos et des neutrinos....

    ... Si la matière, à laquelle il est intégré, a tendance à se dégrader, en fonction du temps ( à vieillir, puis à se désintégrer ), donc à revenir à la phase initiale d'Énergie, l'électron , par contre , "travaille" en sens inverse du temps, en s'enrichissant de "connaissance" ...et il se constitue en "picule virtuelle réceptrice" et il va mémoriser des "signaux-information", qui vont le transformer en "particule-esprit".

    Au point de vue thermodydamique, on peut dire que pendant que la matière "s'use", en fonction de la loi implacable de L'entropie (qui va d'un certain ordre à un ordre différent, plus "désordonné>", que le premier), "l'esprit particulaire" acquière une connaissance en obéissant à la loi de la Négentropie (ou entropie négative, qui tend à réordonner un certain état en phase de désagrégation) .

    Cette situation aboutit à ce que l'électron devienne un micro-esprit-pensant-agissant, qui évolue à la fois dans le monde du réel (le monde sensible que nous voyons et que nous mesurons), et à la fois dans le monde de l'image-inaire (qui lui est celui qui se situe au delà du visible). On l'appelle ainsi parce que dans un miroir, nous y voyons l'image de l'objet vivant que nous sommes, de la même manière tous les êtres, toutes les choses et tous les événements ont leur projection du monde réel dans le monde imaginaire...

    Les expériences de Physique Nucléaire ont montré que le gaz de photons, qui se meut à l'intérieur de l'électron présentait des propriètés qui rappellent étrangement celles qui caractérisent les êtres vivants en général...."


    Pour ne pas trop allonger, notre exposé, nous arrêtons ici, les citations de Mr l'initié Osorio, (que nous n'avons certainement pas rencontrer par hasard, dans cette petite ile de la Guadeloupe , assurémement rescapée de l'Atlantide).

     Fin se citation, de quelques éléments des extraordinaires feuillets ésotériques de Mr l'initié Osorio, qui assurément transcendent les écrits d'un autre George très américain, (et écrit sans S) : George Adamski ... Point à la ligne ...

     Nous aurions pu évoquer, d'autres choses importantes comme le réflexe du libre arbitre, des échanges de l'électron, avec son voisinage, par la voie de rayonnement électromagnétique, des lois de l'action et de la réaction, donc de la loi de la réciprocité encore appelée le Karma, et de toutes ses conséquences, de la loi de la réincorporation-cycle, qui gère les cycles transformateurs de nos différentes morts mutations à travers l'Espace-Temps Universel... etc...

    A la fin de la conférence, Mr Osorio, nous soulignait, que même les objets, que nous côtoyons fréquemment, doivent être utilisés avec amour, et reconnaissance, car ils se chargent de toutes nos pensées, et nos émotions, comme par exemple notre voiture, que nous devons apprécier avec une attention toute particulière, et surtout pas, la mépriser.

    Autrement dit, si nous comprenons, ce langage, l'électron, enregistre toutes nos vibrations et par la même occasion, toutes nos pensées et toutes nos émotions. Voilà donc une preuve de plus, qui apporte de l'eau au moulin, du Maître de Findhorn, bien sûr, mais aussi, à celui de certains penseurs dits " des initiés", qui affirment depuis des lustres, que nos pensées négatives, s'agglutinent entre elles pour former une sorte d'égrégore néfaste, sorte de vortex intelligent qui crée les conditions de réalisation de nos sombres désirs, et qui se joue de nos actions, pour structurer toujours davantage son énergie de bas niveau, en fonction même de nos pensées négatives et énergie de vibrations inférieures, génératrice de ce fait, de toutes ces catastrophes qui nous tombent dessus actuellement. Point à la ligne

     Pour mieux comprendre cette étrange affaire d'égrégore, il faut savoir, que le 8/07/2011, nous avons reçu de l'internaute ami Jean-Philippe, l'extraordinaire et incroyable url, concernant les révélations de la cosmonaute Marina Popovitch, et placé à l'époque :


     Cet Url d'une importace capitale , a par enchantement, vite disparu du Web (Merci mille fois à l'internaute béni qui nous retrouvera le nouvel URL.).

     Sortons alors de nos précieux dossiers, le texte concernant les déclarations inouies, de la cosmonaute Marina Popovitch dont le très décrié président actuel de la Russie, gagnerait à appliquer vite fait, les concepts...

Pour mieux comprendre cette affaire d'égrégore, il faut savoir que le 8/07/2011, nous avons reçu de l'internaute ami Jean-Philippe, l'extraordinaire et incroyable url, concernant les révélations de la cosmonaute Marina Popovitch, et url, qui était placè à l'époque :


      Mais, nous venons, de nous apercevoir que cet URL n'est plus opérationnel. Un de nos amis canadiens Soleil Levant , vient justement de nous envoyer, d'autres liens plus modernes, placés tels que :


ou encore sur You tube à :


     Et même, il existe un document Word, qui dit que "Nos émotions affectent la Terre L’égrégore de nos émotions chaotiques affecte la grille éthérique de la Terre"
     Merci donc mille fois à l'ami Soleil Levant , pour sa très opportune intervention.

     Mais revenons, à Marina Popovitch, dont il convient de bien regarder la frimousse:


     On note donc, que cette scientifique déclare que "... les scientifiques estiment que le chaos émotionnel humain perturbe énormément la Terre, qui réagit de plus en plus violemment à cette saturation. Ce qui doit être porté à la connaissance des populations et doit absolument déclencher un changement radical de tous nos comportements."

     " Nous avons ainsi découvert que ce champ est un tissu éthérique chargé d’émotions. C’est pourquoi il est nécessaire de contrôler nos passions. Chacun de nous a le pouvoir d’affecter ce champ de manière positive ou négative. Toute la négativité exprimée, comme la haine et la peur, a une incidence directe sur l’état de la planète. La Terre réagit violemment à nos pensées et nos sen timents, et elle émet un type de rayonnement qui se répercute sur les modèles climatiques. Les éléments sont comme des anticorps planétaires.."


     Fin de citation

     Voilà un cheminement salutaire , que devrait suivre vite fait un certain dirigant actuel, plutôt très décrié de la Russie..

     Tout cela se trouvait aussi à l'époque, semble t-il, en PDF à :


     Une remarquable illustration cinématographique, d'un notoire égrègore, nous est venue, pourtant dès 1957, à la sortie de l'admirable film de Fred McWilcox, qui a si bien bercé notre adolescence, avec les acteurs Walter Pidgeon, Anne Francis, Leslie Nielsen,..etc.., et intitulé "Planète interdite", dont voici l'image d'un poster :



      Ce film pouvait être vu à l'époque à l'URL l'url :


      C'est exactement, n'est-ce pas, ce que le Webmaster d' ARTivision.fr, avait mis en relief concernant ce concept étrange d'égrégore, auquel il faisait allusion dès le 10/05/2003, dans son article clef placé à :


concept non enseigné dans nos universités, et qui a dû faire à l'époque, se tordre de rire, des quantités énormes de bien-pensants.
. A vous de juger...

   Il va de soi, que pour éviter l'égrégore en question, il nous faut chasser de nos esprits, tout contexte négatif de violence, de crime, de tuererie, de guerre etc.. Et hélas ce n'est pas du tout le chemin emprunté, par les médias qui nous inondent à souhait de telles néfastes informations. Vous pouvez aussi lire dans cet article rencontrerinso.html ceci :

         "Votre seule punition, est celle que vous avez vous même choisie. Mais rassurez-vous, vous avez encore le moyen d'agir sur cette situation (Et il faut faire cependant très vite car le temps presse) en refusant d'accepter de regarder des films noirs et d'épouvante, de lire des romans noirs où règnent violence, crimes et exactions de toute nature, d'écouter de la musique qui déprime déjà les plantes, etc...alors et alors seulement, il vous sera peut-être possible de retrouver assez tôt, Paix et Sérénité, au sein d'unÂge d'Or retrouvé, et qui est, rappelons le, celui qui régne au centre, de cette planète."

    
Disons aussi, cependant, pour compléter ce qui précède, qu' il serait sans doute utile de présenter encore ici, les paroles d'un autre très Grand Maître, exprimées dans l'ouvrage : "Nouvelles Révélations" de Neale Donald Walsch publié aux Editions Ariane au premier trimestre 2003 :

         " - Les pensées enracinées dans la Peur produisent une énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse.

     - Les pensées enracinées dans l'Amour produisent une énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit.. "

    
et aussi que :

     "Le secret de la Vie, n'est pas d'avoir tout ce que la société actuelle par sa nature, nous porte à désirer, mais plutôt de désirer tout ce que l'on a en Soi, et dont on ignore souvent, la nature."


    Par exemple, si vous arrivez à projeter votre corps astral (celui qui, inconnu par notre science actuelle, dans votre sommeil pendant que vous rêvez , voyage hors de votre corps physique), vous n'aurez plus besoin d'un poste de télévision pour aller visiter n'importe quel lieu sur cette Terre, mais aussi, et cela est plus merveilleux, n'importe quel lieu en dehors de la Terre.."


    Il est évident que certains, sans même étudier les éléments dérangeants de cette assertion étrange, vont la rejeter systématiquement, car elle remet en question leurs connaissances acquises après des années d'études, dans le contexte universitaire, et cela n'est pas acceptable.

    Cet avertissement n'est pas un vain mot, et par exemple pour réduire le nombre de décès et de blessés sur les routes de France et de Navarre (dont les médias nous rabâchent sans arret les chiffres), dus aux fous de la route (ceci s'adresse évidemment aussi à tous les autres fous qui sèment la mort et la désolation sur leur passage), à défaut d'agir sur les causes techniques, nous avons dans cet exposé essayé de montrer que l'on pourrait agir à un niveau plus subtil de l'esprit humain : son goût de la découverte et de l'enrichissement spirituel.

      Nous avions déjà, dans notre article Soriarevelations.html montré la merveilleuse entité que représentait ce corps humain, que nous soumettons pourtant à bien des agressions. Cette fois-ci c'est la beauté de la Nature (voir notre article :FlashbackNature.html), et ses relations avec nos élaborations purement mathématiques que nous assayons de mettre en exergue.

    Cette conclusion met donc en lumière l'interaction étroite qui existe entre nos pensées et les électrons immortels dont nous sommes tous constitués, ainsi que la matière qui nous environne et tout cela nous montre que le réel, est bien plus complexe, qu'on croit le voir.. .

    Finalement, ceux qui préfèrent "jouer avec le feu", ne doivent pas s'étonner qu'un jour, "ils se brûlent bien plus que les doigts" .

     Tout cela confirme entièrement, les tenants et les aboutissants, de notre article tout à fait, hors norme, placé à :


    Fin de citation.

     Mais passons maintenant, aux preuves élémentaires, qui prouvent que ceux qui nous gouvernent, nous cachent des choses incroyables, qui prouvent que la Réalité dépasse de très loin la Fiction, et donne bien raison à Pierre TEILHARD de CHARDIN (1881-1955), quand il a dit :

"A l'échelle du Cosmos, seul le fantastique, a des chances d'être vrai ."

     Bien sûr, cela devient un gouffre sans fond à remonter, en face de la conception étriquée sur le cosmos de nos intellectuels et "autruchards", en vogue, et qui ont lamentablement loupé le coche en ces Temps des révélations cosmiques actuels ...

     Mais, attendons SVP, la suite, car elle nous réserve assurément encore de bien chaudes surpriseset donc pour court-circuiter les oligarques va-t-en guerre dans leurs désastreux et criminels méfaits, il convient de prendre les devants, en dénonçant leurs dérisoires et vaines manœuvres bellicistes...

Nous attendons vainement en effet, que l'Intelligentsia, bien assise, dans cette bouillante socièté veuille nous envoyer, un simple petit mot, concernant l'incroyable fait suivant qui s'inscrit dans un cortège de choses très sérieuses, que chacun peut vérifier lui-même...

     Voici, en effet, quelques images d'une émission soulignée en rouge, dans un encadré, (nous avons volontairement inscrit la totalité de programme du Samedi 5 Août 2023, de la chaine Science & Vie TV, en question, pour le cas, où le visionneur aurait d'autres centres d'intérêt, à explorer), et donc, encadré réalisé par nos soins tel que :


       Disons alors qu'ici, nous n'avons pas ici le temps, de vous expliquer les faits, qui ont présidé, à l'enregistrement
de l'émission "Un monde Sans Satellite" , qui est passée ici 2h 15 du matin, mais c' est pour nous, une fois de plus la raison d'affirmer "que rien n'arrive par hasard sur ARTivision.fr ", et vous allez vite, savoir pourquoi !!

       Donc dans cette émission , on nous explique et l'on nous montre bien que des milliers de satellites se bousculent au dessus de nos têtes , et parfois ils s'entrechoquent entre eux en donnant des centaines d'autres.... en mouvement, et voici 4 images parmi tant d'autres :

La-ronde-des-satellites-Yves-Mallard-2013a.jpg

La-ronde-des-satellites-Yves-Mallard-2013b.jpg

     (Ces incroyables Images, sont tirées du documentaire de Mr Yves Mallard, de 2013 :


ScienceETVie-Debris-Juil-2022b.jpg


       On voit donc, bien ici que ces satelites ou débris de toute nature évitent ensembles soigneusement (nous le savions bien sûr, déjà depuis belle lurette), de traverser un disque ou un cylindre polaire notoire, malgré leur multiplicité ...

     Curieux n'est pas..!!! ce phénomène !!!, et nos médias et la chaine en question, se taisent horriblement, à ce sujet.. Point Barre...

     Remarquons aussi, que dans une autre émission de la même chaine, voilà ce que l'on nous montre de cette ronde satellitaire ... :
  

     Donc plus de vortex polaire, et rien de plus....

      Vous avez, , une preuve absolue, que l'on cache, en très Haut Lieu, une énorme Vérité au commun des mortels ...

     Vous n'arrivez pas à croire cela, en disant que c'est encrore une "fake news", alors lisez SVP, ce qui suit :

    En effet, c'est dès le 14 Nov. 2000, que nous avions enregistré sur la chaîne Tempo, (qui a cessé d'émettre depuis des années, dans la Caraïbe) , la rediffusion de l'émission bien connue, de Frédéric Courant, Jamy Gourmaud et Bernard Gonner,"C'est pas sorcier", consacrée justement aux satellites de la Terre. Mais écoutons textuellement ce que nous dit Jamy au sujet du satellite SPOT, qui orbite à 830 Km de la Terre:

  "Comment le satellite SPOT, peut-il observer toute la Terre, d'autant que lorsqu'il passe au dessus de nos têtes, il ne couvre qu'une bande d'une centaine de Km ? Eh bien d'abord, il faut savoir que SPOT a une orbite polaire, autrement dit, il fait le tour de la Terre en passant par les deux Pôles, et il boucle un tour complet en un peu plus d'une heure et 40 minutes. Seulement comme la Terre tourne, elle aussi autour d'un axe, hé bien d'un tour à l'autre, SPOT ne passe pas au même endroit et peut ainsi couvrir toute la Terre en un peu plus de 26 jours..."

    Nous avons évidemment souligné en rouge, les mots clés de cette déclaration, qui montrent comment on nous induit petit à petit en erreur en prétendant que les satellites connus passent par les pôles, et qu'ils balayent ainsi toute la Terre, bien que l'on sache que ce genre d'émissionest destiné à la jeunesse, et qu'il ne faut pas lui demander une grande précision. Reste à savoir, cependant, si les protagonistes, eux-mêmes, de cette émission, ont été"initiés" à"cette affaire polaire" , vue plus haut.

  Nous attendons vos éventuelles suggestions ... car d'autre part, dès 1992, nous avons eu le privilège de visiter "la Cité des Sciences et l'Industrie" à la Porte de la Villette à Paris, et nous avons été surpris de constater, à la section réservée aux moyens concernant l' étude de la Terre par satellites, que ces derniers ne passaient jamais par les Pôles, mais circulaient tous à la limite d'un disque précis entourant chaque Pôle.

    Le Samedi 7 Octobre 2000, en recherchant un ouvrage égaré dans nos dossiers, nous avons découvert une cassette vidéo, contenant une information remarquable à ce sujet, que nous vous transmettons ci-dessous:

    En effet en 1993, nous avions enregistré une émission de RFO, produite par Jean Yves Casgha, et intitulé "Science Frontière" et où Cathy Nivez a fait l'interview dans le cadre du magazine "C'est à dire" d'Ichtiaque RASOOL, alors Directeur de programmes concernant la géosphère et la biosphère à la NASA, professeur à l'époque à Paris, à l'Ecole Normale Supérieure et au Collège de France. Le programme "Global Change", qui revient par an, à environ un milliard de dollars aux USA, et dont s'occupe encore sans doute ce savant, a pour mission la surveillance de la planète Terre et même des autres planètes par des satellites géostationnaires, ou des satellites à défilement, comme par exemple SPOT et NOAA, qui sont capables de repérer des détails détails de 10 à 20 m,... Le film montré à cette occasion, nous présente les trajets de ces satellites à défilement, et nous précise que les trajectoires de ces derniers"ne sont pas tout à fait polaires",termes exacts utilisés, alors qu'on aimerait bien savoir si "ces trajectoires ne sont jamais polaires".

    Toujours est-il que le film nous présente la Terre, entrain de tourner et le faisceau des trajectoires qui reste "étrangement tangent" au bord d'un "disque polaire d'un diamètre remarquable":
  

     La question qui reste pour l'instant sans réponse, serait de savoir pourquoi, pas un seul de ces satellites, ne traverse diamétralement ce disque polaire, alors qu'il aurait tout intérêt à le faire et que,de plus, sa trajectoire n'est pas soumise, elle, comme pour un avion, aux évaluations d'un altimètre ?

  


  

    Pas mal, n'est-ce pas, cette étrange zone polaire, qui fait fuir les satellites.

      Mais voyons aussi maintenant ce que côté satellites, on pourrait découvrir concernant le Pôle Sud, sur le remarquable site :



    Pas mal, n'est-ce pas, cette étrange zone polaire, qui rebute invariablement les satellites.

      
Vous avez du mal à croire cela, alors voici la suite bien plus fantastique encore, car c'est, bien encore, dans la revue bien connue, Science&Vie n° 893 de Février 1992, que l'on trouve, un super article évoquant la trajectoire des multiples débris de satellites, orbitant autour de la Terre,, et dont voici le début en page 80 :



      C'est alors que la revue, nous présente aussi une simulation informatique de l'évolution,4 ans après en 1989, des orbites des fragments de l'explosion d'un étage supérieur de d'Ariane :


      Nous serions curieux de découvrir cette simulation pour 2024 !

      Mais ce qui frappe en priorité dans cette figure, c'est encore le fait, que toutes les trajectoires semblent passer tangentiellement à un disque ou à un cylindre, dont le centre serait sur l'axe des pôles de la Terre.

      Pas un débris ne traverse diamétralement ce disque. C'est très bizarre n'est-ce pas !!!.

      Bien sûr, les rationalistes endurcis, trouveront, une explication très vaseuse à cela.

    Nous avons attendu depuis le 17/11/2012, depuis la sortie de notre article : Larondedessatellites.html, que les fortiches en Math, (et c'est le silence de la tombe), nous expliquent comment la formule régissant l'orbite d'un satellite terrestre :


, pourra prendre en compte, le fait surprenant, que nous montrent clairement les images précédentes, à savoir que aucun de ces satellites ne passe au dessus du pôle sud ( Il en est de même du Pôle Nord) .

      Nous sommes maintenant presque certains, que la formule ci-dessus ignore totalement le phénomène polaire en question .

       Arrêtons donc ici, ce volet sur ces débris de satellites en vadrouille spécifique (bien sûr, nous pourrions en dire bien plus), mais alors demandons à ces plateformes très médiatiques, si vertueuses à dépister les "fake news" qui pullulent en ce moment, de nous dire comment, il se fait, qu'ils n'ont pas prouver, que depuis 1989 (il y a donc 35 ans déjà de cela en 2024), personne n'a levé le petit doigt, (les journalistes de Science&Vie, étant, bien sûr, aux premières loges), pour démontrer que l'image juste ci-dessus, "Science&VieFevrier92trajectoiresdebris.jpg", était elle-aussi, une superbe "fake news".

       Nous avons attendu longtemps, que les spécialistes du cosmos veuillent bien s'exprimer à ce sujet, mais seul le silence assourdissant du marbre des tombeaux, a daigné nous répondre ouvertement....

       A vous de juger, une fois de plus, l'impensable ...

      Disons une fois de plus, que dans les spécialistes du Cosmos, cités ci-dessus, nous inclurons bien sûr, les astronomes, astrophysiciens, et journalistes ou directeurs de revues spécialistes des choses de l'Espace, mais aussi les prêtres, évêques, pasteurs, mollahs, chefs bouddhistes...grands rabbins --mis à part le rabbin Ariel-Bar-Tzadok, que nous aimerions bien contacter -- : .


car ce dernier, tout de go, nous a affirmé que :

"Si le Paradis Terrestre, ne peut être trouvé sur l'enveloppe externe de notre planète, Il existe néanmoins, tout de même à l'intérieur de la Terre, qui est creuse " ...

     Il va de soi, que nous sommes pas arrivés à découvrir, tout ce qui précède, par pur hasard, cette fonction mathématique aléatoire, que l'on aime utliser dans nos écoles et nos universités.

     Un chercheur opiniâtre, découvrirait vite fait, que le Webmaster de ce site, devrait d'abord être considéré comme un fervent lecteur de l'ouvrage, intitulé "Le livre des damnés" (Comprendre : Le livre des faits damnés), de 1919 du maître de l'insolite, le nommé Charles Fort (1875-1932), et nous ne vous présentons ici seulement, l'édition du Terrain Vague de 1967 d'Eric Losfeld. (Il y en a d’autres)


  

      Mais, il nous semble aussi utile, de préciser ici, que nos recherches en Astroarchéologie, ont démaré, vraiment, quand nous sommes entrés en possession de l'extraordinaire ouvrage, de George LANGEVIN de 1967, tel que :



      Mais, pour bien montrer, que le Webmaster de ce site, ne se tournait pas, les pouces, en 1977, et était déja, à l'avant garde, des nombreux documentaires modernes, qui circulent, ces temps-ci, tels que par exemple :

  

  

       Voici alors, un article, (parmi plusieurs autres), que le journal France-Antilles, a eu la bonne idée de publier, il y a 47 ans en 2024.


      Toute prétention intellectuelle, mise à part, il semblerait que notre modeste écrit placé ci-dessus, préfigurait très pudiquement , 37 ans plus tôt, la sortie en Mars 2014, aux Editions Nouvelle Terre, ISBN 978-2-36277-015-9 de l'ouvrage cosmique incontournable de Mr Mauro BIGLINO, intitulé "La Bible comme vous ne l'avez jamais lue" :


,magnifique ouvrage qui fut vite suivi, en Mai2014 du super ouvrage ISBN 978-2-1918470-12-0 se présentant tel que :


      Nous avons écrit à l'Editeur des ouvrages ci-dessus, pour lui signaler, que ces deux ouvrages gagneraient, lors d'un prochain tirage, à s'intituler : ...- L'Ancien Testament comme vous ne l'avez jamais lu. ... et - Le Dieu de l'Ancien Testament vient des Etoiles., et nous espèrons que vous dévinez vite pourquoi !!. En effet , le Nouveau Testament,(selon nous bien sûr) serait axé sur, l'existence des dimensions ... 4 et plus... (Revoir SVP, notre courte parabole Chenilon-Papilia, telle que : https://www.artivision.fr/Quand-ARTvision.fr-lance-la-parabole-transcendante-du-Chenilon-Papilia.html ). Point à la ligne...

     Il est d'ailleurs aussi avantageux de dire ici, à l'éventuel pèlerin, de notre site, que notre modeste précédente lettre, sortie dans le France-Antilles du Samedi 8 janvier 1977, était entièrement basée, sur les écrits plus anciens, du très grand champion de l'ésotérisme humoristique français, Jean Sendy (Né en 1910 et décédé en 1978), et dont le célèbre et visionnaire ouvrage, de 1967, se présente tel que :

  

      Notons brièvement aussi que, ce vrai Albert Einstein, de l'ésotérisme français
, a aussi publié, en Juin 1969, cet ouvrage clef :

  

Bonne découverte, donc et hasta la vista, si vous le voulez bien...

       Mais, voilà que le 19 Juin 2024, nous avons appris, que sur le site du Monde, tel que : https://www.lemonde.fr/campus/live/2024/06/18/en-direct-bac-philo-2024..., Au Bac philo de cette année, les sujets furent :

« L’Etat nous doit-il quelque chose ? »,


« La science peut-elle satisfaire notre besoin de vérité ? »


« La nature est-elle hostile à l’homme ? »


      Cet article en cours actuellement, va justement répondre, aux deux derniers sujets, que vous avions, déjà traités, il y a, pas mal de temps, dans nos articles :



       Peut-ëtre, est-t-il dèjà utile , de présenter ici, ce paragraphe d'un Maitre de la conaissance ésotérique, lors de sa méditation , du Premier Juillet, et méditation, qui sort absolument du cadre de l'instruction délivrée, dans nos écoles et nos universités , tel que :


"....tu vis chaque moment pleinement et glorieusement,

oubliant le passé, sans inquiétude pour le futur,

acceptant simplement que la vie est éternelle

et n'a ni commencement ni fin..."

      
Comparez alors, SVP, avec ceci :


écrit en anglais 46 ans plus tôt...

      Comme c'est encore très curieux, que tout cela... n'est-ce pas !!

      N'empêche que, le site ARTivision.fr, dès le 8 Juin 1999, (il y donc exactement déjà, 25 ans de cela en 2024), dans son article :


, avait pressenti que le contexte du vivant, était bien plus extraordinaire, que ne sauraient l'imaginer nos meilleurs as, de la Science-fiction...

      A la fin de notre courte parabole Chenilon-Papilia (déjà présentée plus haut), telle que :


     nous avons prononcé la phrase suivante :

« Je suis en effet, ta Mère.....qui avait disparue, il y a au moins...6 mois..»


      On peut déjà constater que, la Nature, nous montre de visu, qu'un être, vivant dans la dimension 2, peut, (en changeant bien sûr, carrément de forme et de volume), passer dans la dimension 3, où les lois sont plus élargies. »

Vous pensez-bien donc le fait que si La Nature est si vertueuse à nous expliciter clairement le fait qu'un organisme vivant en deux dimensions peut, après quelques géniales modifications se métamorphoser, en un nouvel être, évoluant en 3 dimensions, il ne lui sera pas plus difficile de changer une entité évoluant en 3 dimensions (du type de l'humain par exemple) en un être évoluant en 4 dimensions ou plus, ( bien sûr d'une forme spéciale et d'un volume différent), et c'est justement cela que nos brillants scientifiques, refusent d'admettre actuellement...

      Nous allons donc démontrer ci-dessous, que la réalité dépasse, souvent, de très loin, la fiction, même la plus effrénée, et que pour ARTivision.fr, ce n'est pas du tout, un adage fantaisiste, comme certains étourdis, pourraient le croire

    Les mathématiciens chevronnés, ont inventé (il n'y a pas si longtemps)
, des concepts, tout à fait imaginaires, pour pénétrer dans des univers parallèles, qu' ARTivisionfr, aime bien à mettre en relief, (voir notre article tout à fait hors norme : Le Temps, c'est quoi ? ) .

    lls ont inventé, par exemple, le symbole totalement imaginaire, i , qui est, la racine carrée de -1 , et Ils ont aussi élaboré, le nombre réel e , qui est la base des logarithmes népériens, et le commun des mortels, se demandera assurément, à uoi tout cela peut bien servir ? Et on va voir , alors que c'est, l'Esprit, qui structure son environnement matériel, et non l'inverse, comme le pensent les matérialistes.

     Voici alors l'une des plus belles constructions mathématiques contemporaines , étudiées en Classe Terminale de nos études secondaires :



     Mais les choses merveilleuses, nous passent souvent sous le nez, sans qu'on s'en aperçoive, et l'on peut se demander, cependant s'il existe un seul ouvrage de Terminale qui présente, cette formule sous cet aspect merveilleux particulier, en précisant à nos lycéens surtout que c'est bien, l'une des plus belles, que l'on trouve, à leur niveau ?
Nous n'hésiterions pas alors à citer cet ouvrage ici même.

    Rappelons que cette expression, bien que comportant une donnée tout à fait imaginaire (i ), a été d'une très grande utilité, pour nous permettre par exemple, de maîtriser l'utilisation du courant alternatif , qui éclaire si bien nos habitations...Surprenant n'est-ce pas ?

    Tout cela n'est-il pas en mesure de forcer notre admiration, et nous ne nous invite-t-il pas à la modestie et à la reflexion, plutôt que de nous croire des champions et des virtuoses de la Connaissance Générale actuelle.

     Voyez maintenant, cet escargot, qui pullule, en ce moment, en Guadeloupe :


    Restons voulez-vous dans le même domaine, et regardons aussi, ces petits coquillages nacrés, que l'on aime à retrouver sur certaines de nos plages :

    
(Merci avec déférence aux Editions Exbrayat qui en page 42 de leur ouvrage "Coquillages", nous présentent ces magnifiques animaux.


     Si l'on peut assez facilement actuellement reconstituer informatiquement en 3D, la structure hélicoïdale et logathimique très particulière, que représentent les coquillages ci-dessus, on peut alors se demander incidemment, quelle pourrait être la géniale programmation, qui au sein des gênes chromosomiques de l'animal, a réussi à nous sortir naturellement, un tel chef d'œuvre ? C'est tout le mystère de la vie, qui, nous interpelle métaphysiquement ?

    En effet, si nous supposons l'existence d'une géniale programmation à un certain niveau du vivant, comment ne pas s'interroger sur la nature de la Pensée cosmique, qui en est l'origine ? C'est là qu'intervient, disons le en passant, la recherche du pragmatisme sur ARTivisionfr, qui est, on le sait, un site, mystico-rationaliste, (mot que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire), et cela, signifie que dans ses exposés, ce site intégre pleinement ces textes dits transcendants, qui nous viennent d'entités dites ascensionnées, comme par exemple : Sananda, Ramtha, Dratzo, SaLuSa, Dorian, Soria, le Maître de Findhorn, ...etc...

     Ces textes, pourtant, d'un très haut niveau de connaissance, ne sont jamais discutés, en public sur les plateaux des télés, qui ont pignon sur rue, et cependant, ces textes nous invitent à méditer sur le devenir de cette planète Terre, en très grande mutation.

     Ces MaÎtres dits ascensionnés, utilisent parfois le terme de La Source (mot aussi utilisé, par les Aliens , rencontrés par le spationaute non officiel, George ADAMSKI, encore très vilipendé par des ignares commentateurs égarés).

      Si vous avez la grande opportunité de pénétrer dans le site :


     Metttons alors, en relief certains passages clefs, de ce texte super transcendant ;

D’abord en a)      L’énergie passe à travers vos cœurs ouverts ou s’ouvrant de plus en plus et se répand sur la Terre. Il suffit de quelques points de Lumière, de quelques personnes ouvertes à ces Énergies Supérieures, pour que celles-ci soient distribuées sur votre monde.

Puis en b)
     Imaginez-vous, représentez-vous à l’origine des temps, chers Frères et Sœurs, alors que vous vous trouviez dans la béatitude de votre Être Divin, reliés directement à la Source du Père-Mère.

Puis en c)
     Nous vous avons dit, déjà expliqué, la descente de votre Esprit dans la matière et ce qui a fait que vous vous êtes séparés de plus en plus de la Source et ce qui fait qu’actuellement vous êtes à l’opposé de cet état d’esprit, de cette connexion Divine, celle que vous aviez à l’origine des temps et en ce moment, vous arrivez au bout de ce chemin, de cet éloignement qui va vous mener à un retournement, à une transformation totale.

Puis en d)
     Regardez comment votre monde fonctionne depuis quelques temps, quelques décennies, pour ne pas dire plus. Vous êtes dans un monde de matérialité excessive, où tout est basé sur le rendement, sur la rentabilité, tout est basé sur l’exploitation de l’homme par l’homme, sur les tricheries et les mensonges, sur les fortunes incroyables opposées à des pauvretés extrêmes.

Puis en e)
     Le rôle de ces jardiniers célestes est d’implanter la vie dans les nombreuses créations issues de la Source, de réimplanter de nouvelles semences sur des planètes en construction.

Puis en d)
     Pour en revenir à votre propre évolution, vous en êtes arrivé à la fin de ce monde actuel car il est bien entendu que la Source, a décidé, avec votre propre accord, puisque cela découle du libre-arbitre qui vous a été accordé, a décidé donc, de votre retour vers Elle. Vous l’avez demandé, espéré et c’est donc ce que vous vivez actuellement.

Puis en e)
     Prenez conscience de cela. Regardez parallèlement à ces actions destructives ce qu’ont réalisé des Êtres aux consciences éveillées en certaines régions de votre globe. Par exemple à Findhorn en Écosse dans ces jardins merveilleux créés par Hélène et Peter Caddy ayant compris que la merveilleuse force de l’Amour fait pousser abondamment des fleurs et des légumes. Cette communauté encore très active est un exemple vivant des possibilités créatrices de l’Esprit relié à cette merveilleuse force d’Amour.

Puis en f)

     Vous êtes tous reliés les uns aux autres. Les mondes sont reliés également entre eux. Parce que tout découle du Grand Pouvoir Créateur de la Source, du plus petit atome aux plus grands des Univers. Nous avons dit et nous répétons que l’Amour est une Force Puissante, qui rénove tous les mondes et les personnes qui l’acceptent et l’accueillent en eux-mêmes. C’est le Pouvoir que vous avez, c’est à dire par cette force, celle de cet Amour, vous allez transformer ce et ceux qui vous entourent et vous allez calmer l’angoisse des personnes qui se présentent autour de vous.

     Transmis par Dominique FIHEY.


     Mais, il convient aussi en passant, de découvrir les images assez récentes suivantes, qui présentent le dernier ouvrage de Mr Didier Van Cauwelaert: "Le pouvoir des animaux" :

  

     Rappelons pour le novice, qui découvre à peine notre site, que nous avons déjà présenté largement cet auteur qui a récemment aussi publié cet ouvrage, qui chiffone vraiment notre égo, souvent démesuré.


     Décidément, cette Nature nous surprendra toujours plus, quand, on veut bien en analyser le fonctionnement, dont les prémices apparaissent assurément sous-jacentes, dans l'entrefilet capitalsuivant :


       Ce super communiqué de presse, n'est-il pas déjà, s'il en était encore besoin de le dire, une marche, vers l'avant-garde de la découverte du fait, prouvant que la Nature, n'est pas du tout un concept soumis aux tribulations d'un hasard aléatoire, comme on veut nous l'enseigner, dans nos écoles et nos universités.

     Mais, il conviendrait aussi, dans le même ordre d'idée, de présenter, une fois de plus, le super passage qui suit, et qui est tiré de l'ouvrage extraordinaire de Joseph Whitfield, ISBN 9.782880.580674, publié aux Editions Vivez Soleil en 1991, mais aux USA dès 1983 sous le titre : "The Eternel Quest" :

  

        Il importe aussi de savoir, que c'est une très forte intuition, qui nous a invité à commander ce livre, que nous avons reçu le 25/07/2012 :

    Voici donc, en page 185, le sublime passage en question :


        Comme cela est...tout à fait surprenant...n'est-ce pas !!!, et la première conclusion, que l'on peut tirer de tout cela, est que la planète Terre est un organisme qui a tous les attributs d'un être vivant comme l'homme, et qu'elle en possède tous les flux vibratoires intrinsèques. ( Bien sûr, Il ne vous reste qu'à plonger, une fois de plus, dans notre article clef, déjà mentionné, ci-dessus).


      Cet article s'intitulait :

Intercommunications naturelles spécifiques
chez les êtres vivants, et retour
à la dimension cosmique de l'humain.

      Mais ce 22 Juin 2024 , terminons notre commentaire philosophique concernant les sujets suivants reliés aux sujets relatifs au Bac Philo de 2024 choisis tels que

:


« La science peut-elle satisfaire notre besoin de vérité ? »

« La nature est-elle hostile à l’homme ? »


       Disons déjà que c'est une grave erreur, de croire que lecontexte de la Science, est différent de celui d'un autre contexte conduissant, à ce que l'on pourrait qualifier de Vrai.. et nous allons démontrer ici que toute vérité est admise en fonction du Temps planétaire et évolue en fonction de nos connaissances acquises à un moment donné..

      Pour bien comprendre l'utisation ci-dessus du conditionnel , reprenons notre démonstration élémentaire suivante concernant cet entrefilet du France-Antilles, (venant probablement de l'AFP), du Samedi 12 Octobre 2019, et information qui, à un certain moment, a fait tilt, dans les couloirs des rédactions les plus côtées, et annonce, qui bien sûr, a vite été démentie, le lendemain :


         Nous voyons ici, que la déontologie journalistique médiatique, a prise là, un sacré coup, et que, pour le Webmaster du site ARTivision.fr, passionné, des choses de l'Espace, et qui est très attaché à la précision et à la vérification de l'information, cela a été tout a fait baclé ici.

      Voici comment, (Selon nous bien sûr), l'Agence, qui a diffusé cette information (reprise hélas illico, sans aucune réserve, par France-Antilles), aurait dû, diffuser son entrefilet pour éviter, tout discrédit ultérieur, ce qui n'a pas manqué, on le sait, de poindre par la suite, dans de nombreux médias :


      Donc un simple point d'interrogation et le verbe au conditionnel, auraient pu éviter, au journal , ce discrédit ultérieur.

      Inutile de révéler ici, que le site ARTivision.fr, a très souvent eu à entreprendre, une démarche analogue, vis à vis des textes utilisés, par nos des pontifes culturels qui souvent, se mettent, le doigt dans l'œil jusqu'au coude, dans leurs écrits, qu'ils croient étre, paroles d'évangile...

:       Mais voyons alors très succinctement, comment nos savants , ont analysé cette planète Terre, depuis seulement quelques siècles :

      Nous avions déjà, dans notre article Soriarevelations.html montré la merveilleuse entité que représentait ce corps humain, que nous soumettons pourtant à bien des agressions. Cette fois-ci c'est la beauté de la Nature (voir notre article :FlashbackNature.html ), et ses relations avec nos élaborations purement mathématiques, que nous avons mis en exergue.

    Cette conclusion met donc en lumière l'interaction étroite qui existe entre nos pensées et les électrons immortels dont nous sommes tous constitués, ainsi que la matière qui nous environne et nous montre que le réel, est bien plus complexe qu'on croit le voir.. .

    Finalement, ceux qui préfèrent "jouer avec le feu", ne doivent pas s'étonner qu'un jour, "ils se brûlent bien plus que les doigts" .

    Tout ce qui précède nous notre Cosmos planénaire, nous interpelle tout autant, sur cette notion du Réel , que nos phiilosophes croient pouvoir définir allègrement .

     Mais quittons un peu, l'infiniment petit avec ses phantomes d'élctrons pour aborder le macrocosme, et voir comment nos sens (hélas bien faillibles), ont perçu au cours des époques, cette planète qui nous abrite si providentiellement :

On a dit autrefois que la Terre était plate et fixe, et le centre de l'univers.

     Puis, chacun sait aussi, que l'on a affirmé ensuite :

qu'elle est ronde, et qu'elle tourne sur elle-même autour du Soleil.

(Le philosophe Giordano Bruno, en a fait horriblement les frais, à cause< /FONT> de la sinistre Inquisition, qui en l'an de grâce 1600, n'a pas hésité à le brûler vif, sur ordre du Saint-office voir les images dans notre article :FlyingSaucersDec59.html)

      Puis, on a dit aussi qu'elle est aplatie au pôle, et donc qu'elle est un ellipsoïde de révolution.

Puis on dit, ces derniers temps,
qu'elle est creuse, avec un petit soleil au centre. (Ceci reste à être démontré clairement
et ARTivision.fr s'y évertue régulièrement)
, et NT COLOR="#FF00FF" size=5> les déclarations inouies
de l'Amiral Evelyn Byrd des USA, dans de très nombreux articles, le confirme d'une manière incontournable.


     Puis, on dit désormais, qu'elle est vivante,
et qu'elle inspire par le Pôle Nord, et expire par le Pôle Sud (voir notre article incroyable en date du 15/06/2011, à :
http://www.artivision.fr/AtlantideGodard.html
)

.............et ce n'est sans doute, qu'un début ........

     Certains détracteurs de notre site vont vite nous traiter d'incensé et de super conspirationniste. Ces hurluberlus, devraient savoir que le site ARTivision.fr, a toujours dans ses dossiers de quoi mettre au pied du mur, de leur stérile bavardage ces incensés...

     En effet le 20 Juin 2024, à la chaine Science et Vie TV passait à 6h00 locales un super documentaire concernant l'astre Pluton, et intitulé «Le cosmos dans tous ses états» …Chacun connait le fait que l’atmosphère de Pluton est 12 fois plus importante que celle de notre Terre (1200 Km) , et sur les photos présentées, on ne voit aucune luminosité, concernant cette atmosphère... et nous aimerions par exemple, que l'on nous présente, au moins cette image significative :


     Mais, ce qui n'a pas fait l'objet, d'un seul petit commentaire, de ce documentaire, c'est le fait que Pluton possède un gros satellite nommé , Charon, qui forme avec lui, un couple très bizarre, car en effet nos astronomes auront bien du mal, à expliquer la particularité cosmique, qui s'attache au couple Pluton-Charon. En effet , le satellite Charon, tourne autour de Pluton en 6,39 jours, et la planète Pluton tourne sur elle-même, chose bien bizarre, exactement en 6,39 jours également, si bien que Pluton possède un hémisphèreCharon apparaît totalement immobile dans le ciel, alors que l'autre hémisphère ne le voit jamais, exactement comme le serait un satellite géostationnaire pour la Terre.

     Pas mal, non plus, n'est ce pas, pour un coup de Super Hasard ?

     En conclusion, nous dirons que la Nature , n'a pas besoin d'être hostile, à l'homme , car c'est lui-même par la force de ses pensées négatives, qui élabore, ce que les ésotéristes appellent, des égrégores de bas niveaux qui remettent les compteurs à zéro après un subtil remu-ménage mais contrairement à ce que les rationalistes admettent que c'est la Nature qui se venge c'est l'homme lui-meme qui se punit en élaborant de énergies déphasées et désastreuses soutendues par la Haine du vivant pour se camoufler dans son cocon factice et articiciel.

     Inversement, nous allons montrer ici, que la Dame Nature, trouve toujours un moyen de nous avertir qu'un danger, nous menace et les exemples sont légion, mais souvent par orgueil, on passe à côté, de l'avertissement...

     Voyez par exemple, cet entrefilet , qui illustre parfaitement notre propos :


      Autre cas relatf à l'emission de RMC STORY suivante passée le jeudi 13 Juin 2024 :


      Ce documentaire, très technique et à vertu industrielle, a hélas oublié d'évoquer, une chose incroyable que nous allons placer ci-dessous.

     On sait alors que toute l'affaire est partie à la suite du communiqué, tiré, du site suivant de l'organe de Presse l'Indépendant :



et aussi :


(Certains irréductibles contradicteurs vont sans doute ici, nous accuser de faire ici à la volée, un amagame, très osé, visant à récupérer la médiatisation, de l'affaire en question).

      Ce que ces déphasés zététiques ignorent, c'est que le site ARTivision.fr, n'agit que de manière intuitive, en présentant souvent des faits incontournables, illustrant, l'absurde, ou encore la méconnaissance, d'une situation peu connue, que mettent en relief, nos précieux dossiers, (hélas bien mal protégés, contre les voraces bestioles du coin).

      On découvre ainsi, alors, qu'il s'agit, dans l'image ci-dessus, de protagonistes plutôt audacieux, ayant organisé un voyage, très particulier, pour aller visiter l'épave du fameux Titanic, et cela dans un mini sous-marin, nommé chose surprenante, "le Titan", à près de 4000 m de profondeur.

      Nous n'osons pas imaginer que les oganisateurs de cette expédition n'aient eu pas l'idée, de décortiquer, avant de partir sous l'eau, soit en anglais, soit en français, l' ouvage de Morgan ROBERTSON, ci-après désigné et paru 14 ans avant le naufrage du Titanic en 1912 :

  

      (Le drame actuel, aurait pu sans doute être évité, et nous allons, bien sûr, voir plus bas, pourquoi!!).

      A 9 heures locales le sous-marin n'étant pas remonté à la surface, il est quasiment certain qu'il est des lors, perdu définitivement, avec ces 5 malheureux occupants. A leur famille dans la peine, nous transmettons ici, notre vive sympathie attristée.

       Cet événement, qui est encore lié à l'angoissante affaire du naufrage en 1912, du Titanic, nous donne aussi, l'occasion, de nous interroger sur certains faits étranges, (que l'on pourrait qualifier de signes prémonitoires), qui ont accompagné cet évènement avant son avènement dans notre monde à trois dimensions.

      En effet, si nous évoluons quotidiennement dans un monde où prédominent la longueur, la largeur, et la hauteur, il semblerait que pour passer dans la quatrième dimension, il faudrait y ajouter la dimension Temps, que nous maîtrisons, hélas, encore que très modestement, en ce qui concerne les événements du futur. (Voir notre article clef à ce sujet : http://www.artivision.fr/ARTivision-au-BacPhiloJuin2019.html ).

     Bien que nous sachions, que les agnostiques et consorts zététiques (ceux donc qui ne croient ni en Dieu , ni en Diable : voir SVP, notre récent article : The-Reliable-SOURCE.html), vont bien vite, nous accuser de plonger ici dans le domaine de la Superstition, nous allons tout de même, présenter ci-dessous, des faits renversants, (que chacun peut vérifier avec de la bonne volonté, et faits que, la Science dite officielle, n' explique, que par la mention de la sacro-sainte coïncidence), et que le site ARTivision.fr, attribut à la vertuosité de Dame Nature, encore appelée par certains Maîtres, la Source .

     Analysons donc d'abord, si vous le voulez bien, trois faits étranges au sujet de " l'affaire du Titanic".

      Empruntons les deux premiers faits à l'Encyclopédie Planète, (publiée en Août 1965), qui nous propose deux rêves prémonitoires, qui se rattachent à cet événement :

      " Parmi les rescapés entendus plus tard par une commission d'enquête, une dame américaine, qui, tous les ans, faisait la traversée avec son mari et ses deux enfants, raconte que, lorsque son mari eut obtenu ses billets pour la traversée, elle fut saisie d'une angoisse inexplicable, qui augmenta au fur et à mesure de l'approche du départ. Elle essaya en vain de persuader son mari de prendre un autre bateau. Mais tous les quatre s'embarquèrent cependant sur le Titanic.

      Au cours d'une nuit, sur le paquebot, Mrs. X... eut un rêve agité. Elle fut réveillée par un choc épouvantable qui ébranla le navire,et fut suivi d'un va-et-vient, de cris et d'appels à bord. Effrayée, elle réveilla son mari qui n'avait rien entendu. Ce dernier gagna le pont où tout était calme. Le navire poursuivait normalement sa route par beau temps. Il dit alors à sa femme: "Tu as fait un rêve, prends du somnifère pour te calmer." L'Américaine ne put se débarrasser de l'affreux pressentiment qui l'angoissait, et, la nuit suivante, elle et ses enfants ne se déshabillèrent pas. Ce fut la nuit de la catastrophe, qui se produisit exactement comme Mrs X... l'avait rêvée la veille: un choc violent contre l'iceberg, le désarroi à bord, le bateau sombrait. Elle se précipita sur le pont avec ses enfants et ils trouvèrent une place dans un bateau de sauvetage. Plus tard, ils furent recueillis par le Carpathia. Son mari, qui avait perdu du temps à s'habiller, périt dans la catastrophe.

  Dans le cas présent, des pressentiments précédèrent le rêve prémonitoire que Mrs. X... eut la veille du naufrage. On ne peut expliquer le fait que le rêve fut l'exacte image de la catastrophe qui se produisit vingt-quatre heures plus tard. Il est difficile de nier que ce rêve l'impressionna et lui dicta des mesures de prudence auxquelles elle dut d'être sauvée avec ses enfants. "

      Le deuxième rêve prémonitoire, rapporté par Mr. J. Cannon Middleton et qui se rattache au même événement, a été, lui aussi, minutieusement contrôlé:

      " Le Titanic devait appareiller le 10 Avril 1912 pour son premier voyage. Mr. Middleton retint sa place vers le 20 mars. Quelque temps après, il vit en rêve un vapeur gigantesque englouti par les flots. Tout autour, la mer était piquée de têtes de passagers qui luttaient contre les vagues. La nuit suivante, le même tableau angoissant se prèsenta en rêve: à son réveil, Mr. Middleton, inquiet, eut la certitude que ce rêve annonçait une catastrophe. Il n'en dit cependant, rien à sa famille de peur de l'inquiéter et de paraître ridicule en ajoutant foi à un songe. Mais le 4 avril, Mr. Middleton reçut un télégramme d'affaires lui demandant de remettre à plus tard son voyage, ce dont il fut enchanté. C'est alors qu'il raconta à sa femme et à plusieurs amis son fameux rêve. Trois d'entre eux l'enregistrèrent et l'envoyèrent plus tard à la Society for Psychical Research.

  Mr. Middleton avait donc raconté le songe avant la catastrophe. Sa femme, le certifia verbalement et ajouta que c'était la première fois que son mari avait fait un tel rêve. Les quatre certificats furent publiés par le journal de la S.P.R. Sous le pseudonyme de "Connor", Mr. Middleton raconta son aventure dans une lettre datée du 19 avril 1912. Il avait gardé par hasard le billet de retour non utilisé et prouva même la véracité du câblogramme reçu. La véracité de ses déclarations ne faisait donc aucun doute.

  On ne peut affirmer que la traversée du Titanic eût été fatale pour Mr. Middleton; toutefois, s'il s'était embarqué sur le steamer en question, il aurait couru de grands risques car peu d'hommes ont pu monter dans les quelques canaux mis à l'eau, lors du naufrage. Il est aussi à noter que la répétition de ce rêve prémonitoire en avait souligné l'importance."

      Le troisième fait sera tiré de la revue "Lumières dans la Nuit" n°188 d'octobre 1979, sous la plume de Mr Gilbert Cornu. Après avoir présenté certains détails connus du naufrage l'auteur nous explique :

      " Outre sa taille exceptionnelle (60.000 tonneaux) et son grand luxe, le Titanic se distinguait aussi par sa vitesse élevée pour l'époque (plus de 20 nœuds), vitesse due en partie à ses trois hélices, ce qui était une solution peu courante sans être exceptionnelle. Il devait offrir à ses passagers une sécurité exceptionnelle grâce à sa coque renforcée et à ses 16 compartiments étanches cela faisait de lui, au moins sur le papier, un bâtiment insubmersible. Cela semblait si évident que l'on avait négligé d'installer à son bord le nombre réglementaire de canots de sauvetage, ce qui se révéla une pure folie par la suite. On comprend donc l'incrédulité qui frappa le monde entier lorsque la terrible nouvelle de son naufrage fut connue et la consternation durable qui suivit. C'est à cela que l'on doit les conventions internationales sur la sécurité de la vie en mer qui furent élaborées après les conférences de 1929 et 1948.

      Ce que l'on ignore généralement, par contre, c'est que ce naufrage avait été décrit 14 années plus tôt par un écrivain peu connu du nom de Morgan Robertson et cela avec des précisions bien meilleures à celles que les auteurs de science-fiction ont atteintes pour décrire les ovnis... Voici donc le détail de cette étrange affaire.

  L'ouvrage de Morgan Robertson est intitulé :"FUTILITY". Ce mot n'a même pas besoin d'être traduit et il se comprend tout seul et ne peut que trop évoquer la joyeuse fête qui ne cessa de régner à bord durant toute la durée de la traversée, fête qui est directement responsable de l'accident. (C'est la première coïncidence entre le livre de fiction américain et l'événement réel).

      Dans le livre de Robertson, il est très précisément question d'un "transatlantique" alors que l'auteur aurait pu choisir toute autre catégorie de navire existant, or le Titanic était aussi un transatlantique : (c'est la 2ème coïncidence).

      L'auteur attribue à son navire une longueur énorme pour l'époque, soit 800 pieds (environ 243m). Le vrai Titanic était légèrement plus long avec 882 pieds, soit 271 mètres, mais l'idée d'énormité et l'ordre de grandeur sont respectés (cela nous donne la 3ème coïncidence).

      Robertson fait transporter à son paquebot 3000 passagers, alors que le Titanic n'en transportait que 2207, ce qui peut permettre aux personnes pointilleuses de ne pas accepter la coïncidence. En fait, le décalage entre les deux chiffres s'explique par le fait que le Titanic n'avait pas fait "le plein", car il s'agissait d'une traversée de grand luxe,, mais il pouvait en emporter près de 3000 pour ses traversées ordinaires (c'est pourquoi nous accepterons cette 4ème coïncidence).

      Mieux, l'auteur a baptisé son navire géant le "Titan", bien sûr, le nom s'imposait du moins dans notre esprit, car les choses sont toujours évidentes, après coup. (Mais le Titan et le Titanic, nous donnent une 5ème coïncidence presque parfaite).

      Enfin, sinistre plaisanterie, les armateurs du Titan comme plus tard ceux du Titanic considéraient leur navire comme insubmersible grâce aux cloisons étanches dont ils avaient pourvus leurs navires respectifs. (Cette solution inhabituelle sinon unique sur un paquebot à l'époque nous donne notre 6ème coïncidence).

      Bien entendu, cette première série de "correspondances techniques", n'emportera pas la décision de nombreux lecteurs, et avec raison, car il faut reconnaître que ces diverses dispositions pouvaient assez facilement être imaginées par un écrivain se tenant au courant "des progrès de la construction navale" de son temps, sans faire intervenir un mystérieux phénomène d'anticipation, intellectuel ou autre. Il lui suffisait de rechercher les solutions originales envisagées dans les bureaux d'études et qui ne pouvaient manquer de s'ébruiter, puis d'extrapoler les ordres de grandeur comme on est passé de nos jours des pétroliers de 50.000 tonneaux à 100.000 puis 250.000 pour arriver aux mastodontes actuels, véritables monstres des océans. (Par exemple, on peut citer que le Titan et le Titanic avaient tous les deux, 3 hélices, deux mats de transmission radiophonique, le premier avait 24 canots de sauvetage et second en avait seulement 20). Cela n'avait même rien d'original, c'est donc dans la suite des coïncidences, celles qui concernent directement les circonstances du naufrage qu'on peut se poser la question d'une "prémonition" de l'événement futur, car tant de précisions, comme on va le voir sont difficilement explicables du niveau exclusivement humain.

      Robertson imagine en effet que son Titan fait naufrage et s'engloutit dans les flots dès son premier voyage, ce qui fut exactement le cas du Titanic 14 ans plus tard. (Bien que l'on puisse encore invoquer le sens dramatique de l'auteur pour l'expliquer, cette 7ème coïncidence n'en est pas moins, aussi troublante).

      Ensuite, le Titan, coule , comme le Titanic après avoir heurté un iceberg. Sans être un accident impensable sur les lignes de l'Atlantique nord, le cas n'était pas courant au point de l'imaginer pour un premier voyage. (Cela nous mène à la 8ème coïncidence).

(Note du Vebmaster: il semblerait qu'il y ait eu un défaut de compréhension de Mr Gilbert Cornu, car il est dit dans le texte français du roman : "Lors du voyage inaugural, il (le Titan), avait battu tous les records existant, mais à la troisième traversée retour, il n'avait pas réussi à réduire la durée du voyage entre Sandy Hook et Daunt's Rock à moins de cinq jours ". (Donc il conviendrait à notre avis d'abandonner cette 8e coïncidence )

      Poursuivons... Le Titan est supposé couler en Avril. On peut difficilement être plus exact au rendez-vous du destin, puisque le naufrage du Titanic eut lieu dans la nuit du 14 au 15 avril, soit à 24 heures près, exactement, le milieu du mois (9ème coïncidence, donc, et de taille ).

      Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. En effet, selon son auteur, le Titan devait filer 25 nœuds au moment du naufrage, soit naviguer à sa vitesse maximum . C'est exactement ce que fit le Titanic qui filait 23 nœuds, soit aussi à sa vitesse maximum pour une première traversée, " ses machines n'étant pas encore rodées ". Faut-il chicaner pour deux petits nœuds ? Il semble que non, au point où nous en sommes! (C'est la 10ème coïncidence entre les deux cas, celui de la fiction et celui de la réalité).

     Nous n'en resterons cependant pas là, puisque le Titan de Robertson est supposé sombrer parce que ses cloisons étanches se sont révélées inutilisables, ce qui semble paradoxal pour du matériel neuf. C'est pourtant exactement ce qui se passa pour le Titanic, les cloisons étanches ne fonctionnèrent pas et l'on ne parvint pas à stopper l'irruption de l'eau. Imaginer des cloisons étanches pour amener le drame par leur non-fonctionnement est une idée ""vicieuse" en plus, que cela se réalise ainsi le jour du vrai naufrage est une très curieuse coïncidence en effet ! (C'est la 11ème coïncidence).

      Sur le Titan, le nombre élevé des victimes s'expliquait par le fait que les ingénieurs avaient commis la faute impardonnable de juger les canots de sauvetage inutiles sur un tel bâtiment en raison des conditions de sécurité tout à fait exceptionnelles qui avaient été prévues. C'est pour cette même raison, nous l'avons déjà dit plus haut, que le Titanic ne disposait que de 20 canots de sauvetage... une sécurité purement symbolique, ni bouées de sauvetage en grand nombre, ni radeaux d'aucune sorte... rien que le néant désespérant au moment du drame, (terrible 12ème coïncidence ). Faut-il pousser plus loin et voir une 13ème et dernière coïncidence dans le chiffre des victimes ? Le Titan était supposé engloutir avec lui dans les flots la quasi-totalité de ses 3000 passagers, ce qui était la logique même puisqu'il était dépourvu de tous moyens de sauvetage. Avec le Titanic, le destin eut l'élégance de ramener ce chiffre à environ 1500 (le chiffre exact ne put jamais être précisé !), ce qui est honorable, mais encore beaucoup trop, nous en sommes tous d'accord. La différence étant dans ce cas du simple au double, elle parait trop importante pour trancher nettement en faveur de la coïncidence, et d'autre part, le fait qu'elle serait la 13ème risque d'influencer la décision de certains lecteurs chacun restera donc libre de sa décision en l'acceptant ou non.

     Comprenne donc et explique qui pourra cette véritable cascade de coïncidences qui se trouvent réunies dans un seul texte, d'un même auteur, et qui concernent un seul et même événement. Plus encore que chacune des coïncidences, c'estl'ensemble, aussi homogène et sans faille qui est le plus troublant. C'est presque incroyable et plus d'un lecteur ne manquera pas de penser que c'est presque trop beau pour être vrai. C'est d'oublier que le vrai peut très bien ne pas être vraisemblable et que souvent la réalité dépasse la fiction...
"

(Fin de l'extrait du remarquable article de Mr Gilbert Cornu, et veuillez svp, pour savoir plus, voir la revue en question, dont l'adresse était à l'époque : LDLN - B.P. 3 - 86800 Saint-Julien-l'Ars.

       Alors bien chers amis de notre site, c'est le moment, de demander à vos supers robots, de l'Intelligence Artificielle Chatgpt ou Midjourney placés tels que :



de vous sortir un état statistique, stitulant les chances que les coincidences citées ci-dessus pouvaient à l'époque advenir dans le contexte historique précité, où n'existait pas le média Internet, si propice à rassembler actuellement, les humains...

   Le succès du film "Titanic" de Cameron, en 1997, a été sans doute l'occasion pour un éditeur de sortir à nouveau en français cette fois, le livre de Morgan Roberson  sous le titre "Le naufrage du TITAN" ouvrage de 120 pages paru en 1999 alors aux Editions Presses de Valmy, 165 rue de Paris, 94220 Charenton-le-Pont .Tel 0148930339 dont voici les images de la couverture avant et arrière :

  




Autre Éditeur :


Voir donc le site : http://www.corsaire-editions.com

      Il serait donc judicieux que chacun puisse se rendre compte par lui même de l'incroyable parallèle, que le destin a su ériger entre le naufrage fictif du Titan, et celui bien réel, hélas du Titanic . Sans doute aussi, un chercheur pointilleux pourra-t-il trouver encore d'autres petits détails concomitants qui n'auraient pas pu être découverts par l'étude superbe ci-dessus de Mr Gilbert Cornu.

     Quant aux phénomènes de prémonition, et le fait qu'ils prennent leurs racines, sans doute, dans cette quatrième dimension sus-mentionnée, il ne nous reste plus qu'à les collectionner, à défaut de les expliquer, et finalement aussi il ne nous reste, qu'à reprendre à notre compte, la célèbre phrase de Shakespeare, d'Hamlet à Horatio :

"Il y a plus de choses au Ciel et sur Terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie. "


      Mais voici aussi un hommage mérité, d'époque à Nostradamus.

     Précisons d'emblée, qu'il ne s'agit pas des célèbres prophéties du mage et astrologue Michell de Nostre-Dame, né en 1503 à Saint-Rémy-de-Provence, mais de la revue " Nostradamus", qui paru juqu'au n° 146 du 23 Janvier 1975, et dont le n° 147 devint "Nostra".

     C'est en recherchant dans nos vieilles revues heureusement conservées, un article sur un certain Davidovits qui prétendait, il y a plus de 20 ans, comme la revue "Science & Vie", de Déc. 2001, que les pierres de certaines pyramides auraient été coulées dans des moules, nous sommes tombés le 15 Déc. 2001, sur un article sur l'histoire du Titanic, du n° 96 du 7 Février 1974, de la revue en question Nostradamus.

     Aussi, pour illustrer au moins une fois, cet article sur le Titanic, et surtout pour rendre un hommage bien mérité à cette revue disparue, qui avait à l'époque l'audace de nous révéler ce que certaines revues qui ont pignon sur rue préféraient taire à l'époque ...

      Les pages de cet article, sur le Titanic dépassant de loin, les possibilités de notre petit scanner, nous ne pouvons vous présenter que l'image qui suit :



      Avouons pour terminer qu'il falllait vraiment avoir le gout du risque très démesuré et être un vrai casse-cou
, pour choisir à la barbe du hasard, de nommer le Titan un mini -submersible contemporain....


       Mais pour l'éventuel pèlegrin occasionnel, qui visite pour la première fois le site ARTivision.fr, il lui importe aussi de savoir que ce site agit depuis 27 ans (en 2024 bien sûr) cela tout à fait, bénévolement, et sans aucune publicité, et il s'efforce avec ses très faibles d'intervention, (pas de possibilité de faire des vidéos, des images en 3D, et de transmettre des messages audios. Merci mille fois à l'internaute béni, qui peut aider dans ce sens)... et de plus , son Webmaster, ne participe, à aucune manifestation, politique, sociale, économique ou religieuse, de quelque nature que ce soit..., -- pas d'inscripsion à aucun reseau social , pas d'inscription à Facebook, ni de Twitter..etc... chez lui--, et il n'est qu'un site qui s'efforce de présenter des documents tangibles et incontournables, prouvant qu'en Haut Lieu, on nous mêne en bâteau lamentablement, et les humains qui croient maitriser les Sciences de l'espace, et de la matière, se fourrent le doigt dans l'œil jusqu'au coude). Point Barre.

       Notre modeste rôle est de démontrer, très empiriquement , qu'en très Haut Lieu, on nous prend , (comme le dit si bien SORIA), pour des attardés mentaux, et que l'on nous cache, une Vérité inouie, qui lorsqu'elle sera révélée au grand public, pourrait déstabiliser totalement l'équilibre politique, économique et surtout militaire, déjà bien fragile
de cette planète...

       Et par souci de l'esthétique, très vivace ici  dans  les îles Caraïbes, et avant tout pour  les citoyens de l'Europe, et du Canada, il faut alors savoir que notre vieux site est aussi un site scripto-artistique (le premier du genre sur le Web français), et nous plaçons alors ici, ces petites vues de la Guadeloupe, aussi appelée  l'île d'Emeraude , que l'on peut dés lors, revisiter pleinement en ce moment, après de sévères restrictions, dites sanitaires en 2020 :


      Mais alors que la Médiasphère s'entre-déchire, concernant les prochaines élections parlementaires, ce 26/06/2024 --> 2 + 6 + 6+ 8 = 22, nous allons, présenter une fois de plus, pour terminer notre saga actuelle, quelques unes de nos images clefs ,jamais discutées, depuis des lustres, dans aucun média vigilant actuel, et images clefs qui prouvent de manière incontournable qu'en très Haut Lieu, on nous assimille à des minus, très négligeables et dérisoires....

      Pour bien montrer que le Webmaster d'ARTivision.fr, ne parle pas en l'air, mais que ses dires , sont uniquement basés sur des documents anciens irréprochables, voici un aperçu ancien, d'un journal dit sérieux, supplément central en 4 pages, portant le n° 44 d'octobre 1977, et vendu avec le quotidien de l'époque :


Ou encore :


       Dans ces 4 pages bien orchestrées, on ne trouvera pas une ligne faisant allusion, à un possible canular, et préfigurant ainsi le fameux film Capricorn One, que la chaine ARTE, a eu la superbe présence d'esprit, de programmer récemment :


     Bien sûr, il nous serait très agréable, d'apprendre que, les journalistes mentionnés Mrs : Maurice ARVONNY, et Nicolas VICHNEY, sont toujours de ce Monde, car nous pourrions leur confier (ou à leurs proches), certaines anecdotes, qui ne figurent pas sur notre site...

      Commençons, si vous le voulez-bien, par la cohorte des missions Apollos (qui pourraient partir du 21/12/1968, avec Apollo 8, avec les nommés F.Borman- J.Lovell- W.A. Anders, jusqu'à Décembre 72 avec Apollo 17 avec les nommés R. Evans- E. cernan, Harisson Schmitt, le civil qui est lui venu en Guadeloupe, après..), ....

      Notez bien, que nous n'affirmons pas ici, que les trois derniers spationautes sus-nommés, n'ont jamais mis les pieds sur la Lune, mais seulement, qu'ils ne pouvaient y aller avec les rudimentaires vaisseaux Apollos en question. Revoir, SVPalors notre super document qui le prouve:


tiré de notre article aussi dur que du silex :



      Pour relancer ici, les bévues notoires, que l'on trouve dans ces missions Apollos, partons une fois de plus, de l'image suivante : NASA AS16-107-17446, tirée de l'affaire d'Apollo16, telle que :


       Il faut alors savoir, que cette super image vient de l'admirable livre : "Lumières sur la Lune" ((le grand doute), de l'ami d'antan Philippe Lheureux, publié aux Editions Carnot en Novembre 2000 :

  
Voir la nouvelle édition sur le site : http://lheureux.free.fr/

       Agrandissons un peu l'image d'Apollo 16, en question :


et en suivant le bout de la flèche rouge, sur le rocher, on découvre à peine, une sorte d'inscription assez floue en forme de C, telle que :


      Comme rien ne se passe, par Hasard, sur ARTivision.fr, il se trouve, justement que, grâce à une notable et très salutaire circonstance , nous somme entrés, très opportunément, (Hum hum ), en possession, il y a des années d'un poster, de 47,5 cm sur 40,5cm, de l'image en question, et que l'on y voit parfaitement ce C tel que :


    Mais, en ce qui concerne notre poster, visualisons maintenant, ceci :


    Cette image est tirée de la page 41, d'un fascule intitulé "Textes et Documents pour la Classe", TDC 671, daté du 1er au 15 Mars 1994, et dont le sigle de couverture, se présente tel que :


    Et donc notre poster, avait été réalisé, près de 22 ans, après le prétendu, "exploit", de l'Apollo 16, en question.

     Pourquoi donc, cette lettre C, de notre l'alphabet, est-elle écrite, sur un rocher de la surface lunaire ?

     Bien sûr, les éternels détracteurs, vous diront vite fait, "qu'il ne s'agit de la simple marque d'une vulgaire anfractuosité naturelle, du rocher en question" ...Point final .


     Pour répondre, à cette très élémentaire affirmatiion, nous avons réussi à l'époque, a découvrir sur le WEB, cette image, bien plus nette :


     Tirée du site, qui hélas n'est plus fonctionnel : http://dayton.hq.nasa.gov/IMAGES/LARGE/GPN-2000-001123.jpg

Mais là... :


     On voit alors avec un grand étonnement, que, sur le rocher en question le C , a disparu comme par enchantement.

    Ne trouvez-vous pas cette disparition plutôt suspecte ?

    ;Même topo, sur le quasi et officiel site bien connu :


Où l'on découvre cette image nommée AS16-107-17446.jpg :


     La lettre C, a aussi , disparu comme par magie. Pourquoi ? Qui avait intérêt à la faire disparaître ?


    Comment donc ce C, qui apparait ci-dessus sur nptre poster au moins déjà en Mars 1994, et encore sur l'ouvrage"Lumières sur la Lune : Le grand doute", de fin 2000, et même dans le documentaire que nous avons pu visualiser le Dimanche 6 Février 2005 , tel que :


, un volet de 30 minutes de la chaîne de l'époque "Planète Choc", intitulé "l'espace intersidéral" de la série d'émission" théories du complot", dont le générique était :


et, où on voit nettement ce C tel que :

   


    Alors, comment expliquer, que ce C ait pu disparaître comme par magie, sur les sites modernes ?



A vous de répondre...

     Pour nous, il ne peut s'agir que d'une marque bien calibrée et utilisée
, par un Centre de simulation des USA, et cette lettre désigne un emplacement précis, qu'il fallait respecter, mais on a oublié de retourner le rocher, au moment de la prise de la photo
. Point Barre.

     Mais, il y a bien plus, que cette petite affaire littérale d'un certain C.

     Mais allons plus loin, dans notre analyse de la même photo NASA AS16-107-17446 d'Apollo 16 :


     Et voyons de plus près, où aboutissent les flèches (Ceci est une autre découverte exclusive d' ARTivision.fr) :


et sur notre poster plus coloré, nous avons aussi, extrait cette image avec nos commentaires incontournables:



    Les deux traces de roues sont totalement différentes, et comme il n'y avait pas pour la mission d'Apollo 16 deux sortes jeeps lunaires différentes, alors donc il y a bien un hic. Voyez d'ailleurs sur le site :


, les photos des quatre roues juxtaposées de la jeep (LRV) :

  

    La moitié de la trace de roue du haut, que montre la flèche verte, semble venir d'une jeep Willys, très connue à l'époque dans l'Armée américaine, et dont voici le modèle :

  

    Or cette jeep ne pouvait pas fonctionner sur la Lune, car son carburateur nécessite une entrée d'air, qui manque beaucoup sur notre satellite (Mais, il y en a cependant quelques voluptes).

    Et puis la NASA, ne nous a jamais avoué qu'elle avait emporté, en plus du LRV, une jeep Willys sur la Lune !!!

    Cela démontrerait déjà définitivement (selon nous, bien sûr), que cette photo était bidonnée, et ne pouvait, avoir été faite que sur Terre, ou pire, n'avoir été, que le résultat d'un montage de plusieurs plans photographiques.

       Mais sur cette même photo : NASA AS16-107-17446, Il existe d'ailleurs de nombreuses autres anomalies, dont celles qui concernent, la Jeep lunaire d'Apollo 16, et voyons ce 28/06/2024, cela de plus près :

    Vous l'avez remarqué sur la droite du rocher ci-dessus, on voit une partie du + pouvant servir, on le suppose, au cadrage des éléments du paysage, comme le quadrillage établi par les archéologues sur le site d'un terrain ou sous la mer. Ces + , devraient toujours se situer en avant des objets de l'image . Mais la photo NASA AS16-107-17446, possède à ce sujet une anomalie notoire, qui se situe à cet endroit de l'image :



    Comme vous le voyez, la branche horizontale gauche du + , passe bien derrière le bout de l'objet de forme rectangulaire et même aussi un tout petit bout de la branche verticale du bas de ce + disparait, lui aussi, derrière l'objet. Ceci est la preuve absolue que cette photo a été réalisée par la juxtataposition de plusieurs photos et l'opérateur de la NASA, ne s'est pas rendu compte de l'erreur lors du montage. Voir cependant le développement plus poussé de cette affaire de croix réticulaire, à article : http://www.artivision.fr/Lumieresoit.html, où nous neutralisons l'objection disant que c'est le blanc du dessous qui sature le noir de la croix. A vous de juger cela encore une fois .

    Mais voyons une autre anomalie, en revenant encore à l'image agrandie du site d'épôque :


      Analysons alors cette portion :


       On découvre alors un flou caractérisé derrière les roues du LRV ((Lunar Roving Vehicle). Il semblerait donc que là encore, ce flou inadmissible ici (vu la masse de la jeep LRV qui dépasse de loin celle de l'astronaute), c'est une tentative de voiler, la trace embarrassante de la jeep Willys par une manipulation photographique dérisoire.

       D'ailleurs, une cinquième anomalie saute aux yeux, quand on analyse de près le dessin des roues de cette photo AS16-107-17446 . En effet d'après le site présenté, plus haut :


, ,on peut lire : " Pour faire face aux restrictions de masse et permettre la mobilité nécessaire sur la Lune, on développa des roues hors du commun. Outre les jantes en titane et les enjoliveurs en aluminium, celles-ci ne sont pas équipées de pneus conventionnels. En effet, l'enveloppe extérieure de celui-ci est fabriquée en treillage métallique."

       Ce treillis métallique brillant s'est semble-t-il métamorphosé ici en vulgaire pneu conventionnel à enrobement élastique et très terne. Voyez donc le dessin des sculptures :



       Pourquoi la NASA a-t-elle substitué ici pour Apollo 16, les vraies roues par des fausses ? Ces deux roues conventionnelles ne pouvaient en aucune manière fonctionner sur la Lune, à moins être pleines uniquement de matière élastique.

      Mais ce jour , disons aussi, qu'il existe encore une autre anomalie, qui saute aux yeux, quand on analyse de près, la trace des roues de la Jeep lunaire de cette photo célèbre AS16-107-17446 .

     En effet, certains chercheurs ont supposé que l'astronaute qui a conduit la jeep, où elle s'est arrêtée, était vraiment un piètre chauffeur pour l'avoir fait grimper sur un énorme rocher , (au risque de casser un essieu ou quelque chose d'autre plutôt difficile à remplacer sur la Lune), et qu'il a aussitôt après, en plus, braqué brusquement à presque 90°.

         Mais analysons, voulez-vous, de plus près, cette photo :


   Nous y avons placé deux flèches rouges, extrêmement importantes. La flèche n°1, nous montre que les dessins de la roue de droite de la jeep arrivent tout à fait au bord, d'un petit monticule de gravas, comme si ces dessins passaient en dessous de ce monticule (Rappelons que cette trace de jeep Willys est déjà impossible sur la Lune). Pour la flèche n°2, regardez en effet bien la trace gauche, de la rainure de la roue en question, trace qui démarre d'une manière trés proche derrière le gros rocher, et trace, qui ne devrait pas exister, si la roue était montée vraiment sur ce rocher.

     Avec nos faibles moyens, soyons voulez-vous, encore plus pragmatique et scannérisons la roue arrière de droite de la jeep :



    Prenons alors, à peu près, le diamètre de cette roue, puis dessinons la sur du papier calque et plaçons le schéma, juste au dessus du caillou, et de telle sorte que le bord de la roue, arrive jusqu'à la trace visible sur le sol. Évidemment la perspective n'est pas très orthodoxe et nous vous prions d'excuser le manque de moyens dans ce domaine (qu'un spécialliste della 3 D pourra réaliser brillamment), et soulignons, alors par un trait rouge, la portion approximative de la trace, qui ne devrait pas exister, si la roue était montée sur le rocher. :



    Bien que ce montage, soit très approximatif, on voit parfaitement, la marge qu'il y aurait de trop, sur la rainure gauche de la trace de la roue, au cas où, celle-ci serait vraiment montée sur le rocher.

    Des spécialistes en infographie auront, nous l'espérons vite fait , de rectifier l'imperfection du montage.

    Si ces spécialistes, qui travailleraient sur les documents originaux, confirment avec une bonne perspective, ce montage, on ne pourra qu'en déduire, que la roue droite de la jeep n'est pas montée sur le rocher, mais qu'assurément , ce sont, le rocher et la terre avoisinante, qui ont été placés accidententellement, sur les traces déjà existantes de la roue, après le passage du véhicule.

    ll en résulterait alors, des implications énormes, car on ne voit pas du tout,Pourquoi un astronaute sur la Lune, considérablement gêné aux entournures dans son scaphandre plutôt rigide, va s'amuser à projeter de la terre, et de gros cailloux, sur les traces du passage d'une jeep. C'est donc une photo, faite sur Terre, dans le centre de simulation du Nevada ou ailleurs, où la terre d'à côté, a été remuée maladroitement pour une raison ignorée, et elle est venue couvrir le dessin de la roue de la jeep, avant que l'on ait pris la photo en question, et cela sans que le photographe de la NASA, s'aperçoive de ce détail scabreux.

     Aux spécialistes de répondre au sujet de cette étrange anomalie, et à ce nouveau gros point d'interrogation, que nous soulevons ici.

    Il ne reste aux détracteurs désormais, que de pouvoir expliquer pourquoi un astronaute sur la Lune, considérablement engoncé, dans son rigide scaphandre, va s'amuser à projeter, avec une pelle non visible ici , de la terre et de gros cailloux, sur les traces du passage d'une jeep, comme s'il cherchait un trésor.

       Bien qu'il y ait d'autres points à critiquer , dans cette image clef : NASA AS16-107-17446, nous arrêtons ici notre brève analyse, sur le sujet, car nous croyons que cela suffit , pour démontrer que cette affaire d'Apollo 16, était parfaitement bidonnée, et bien sûr toutes les autres avec elle ... Point à la Ligne....

     Les historiens, ont récemment démontré que les américains, nous avaient parfaitement entourloupés, dans la terrible affaire de Pearl Harbor (voir par exemple notre article https://artivision.fr/Flash-back-hallucinant-sur-le-coup-de-Pearl-Harbor-de-1941.html), et la récente affaire suivante :



nous montre que les nations, même dites amies, se trahissent parfois, pour des raisons , en douce, dites supérieures... et c'est souvent le commun des mortels qui "apparemment", en fait les frais<...

      Disons ce 1 Juillet 2024, que le mot en violet, "apparemment", cité ci-dessus est peut-être, l' un des plus importants, qu'il nous a été donné d'exprimer, en 27 ans de suivi des articles du site ARTivision.fr. Nous allons ici, tenter, de vous expliquer cela... tant soit peu. !...

Avant le XX esiècle, par exemple, on ignorait, l'importante loi de la photosynthèse bien admise de nos jours, et donc imaginons (en douce bien sûr sans rien affirmer péremptoirement) que Dame Nature (que l'homme croit malmener et triturer à sa guise) soit "intelligente" , bien plus que les robots "Chat GPT ou Mid Journey", car observe qu'elle a su intégrer, très subtilement bien avant , nos brillants mathématiciens la magnifique formule, vue plus haut :



et de plus admettons, qu'elle applique la loi cosmique souveraine et élémentaire (Non admise dans nos écoles et universités et qui n'est pas du tout ce que certains matérialistes appellent le fatalisme) :

" Comme tu donnes , tu recevras"...

       Sous entendu.... en réduction : " Tu dones la mort, tu recevras la mort"... "tu donnes l'amour tu recevras l'amour" peut-etre est-il aussi utile de préciser ici ce que l'on trouve dans Matthieu chap:26 vers: 52 : " alors le Maitre Jésus lui dit : " Remets ton épé à sa place, car tous ceux qui prendront l'épé périront par l'épé".

      Là nous allons faire courrir des frissons glacés le long de la colonne vertébrale des raisonneurs matérialistes : Et si les environ 2403 victimes de l'affaire de Pearl Harbor le 7 Décembre 1941 (voir l'url précédent ), et les environ 1517 victimes du naufrage du Titanic dans la nuit du 14 au 15 Avril 1912 auraient pu être dans une vie antérieure, certains conquistadors qui n'ont pas hésité à massacrer des amérindiens (selon toute apparence paisibles) pour s'emparer de leurs fertiles territoires... e=et ce qui précède aurait pu largement faire l'objet d'une partie de la dissertation de philosophie vue plus haut pour 2024 :

« La nature est-elle hostile à l’homme ? »


Les heureux internautes (qui ont pu voir le repay de certaines emmisions telle que celle de l'excellent documentaire de 1h13, concernant justement le sujet ci-dessus , et portant le nom "Enquêtes extraordinaires" de Natacha Calestrémé, qui est passé le 25 JAN 2023, sur la Chaine Chérie 25 :


, et vous avez aussi, ceci qui est tiré du n° 79 Juin-Juillet 2015 de la revue, Top Secret de l'ami Roch Saüquere :


Voilà, une enquête que pourrait mener un journaliste ou un écrivain passionné et curieux de la chose cosmique :


     Que dire de plus en face de toutes ces choses incroyables qui jaillissent en ce moment dans notre ce n'est pas parce que nos scientifiques, ne veulent pas encore admettre que l'être humain, puisse assurément évoluer dans plusieurs dimensions, qu'ils ne le démontreront pas un jour, et ce n'est pas parce que célèbre gangster El Capone, est mort paisiblement dans son lit)
, qu'il ne devra pas payer un jour, ses tueries caractérisées.

      Pour faire très court, nous invitons très humblement l'aimable pèlerin, qui voudrait en savoir vraiment plus, de se reporter à nos articles clefs :

et à notre dossier :

Rappelons que nous avons déjà dans d'autres articles ces bons mots de circonstance du collectif SORIA, formé, on le sait, de 4520 entités cosmiques, évoluant dans des dimensions supérieures ...

    
"N'oublions pas qu'un être , s'incarne dans un groupe, en fonction des lectures de la vie déjà effectuée..."

    Et dans le 4e ouvrage intitulé "l'Être Solaire " nous lisons aussi en page 253 :

    
" Vous avez donc une chance inouie : celle d'avoir reçu l'autorisation de vous incarner durant une période exceptionnelle et tout à fait rare dans l'histoire du système solaire. Aujourd'hui, quelle que soit l'apparence physique que vous avez accepté de prendre, vous avez reçu le plus beau et le plus grand des cadeaux dans tous les univers : l'autorisation de vivre à l'intérieur d'un corps physique."


     Mais le Maitre de Findhorn, a aussi ecrit :

Tu ne peux espérer créer la Paix et l'Harmonie dans le monde
tant que tu n'as pas trouvé la Paix et l'Harmonie en toi,
Tu dois commencer par toi-même.
Tu dois commencer de manière modeste et la laisser grandir et s'épannouir.

Un puissant chêne commence par un gland minuscule,
et pourtant ce gland minuscule contient tout.

Tu abrites la Paix du monde en toi,
alors pourquoi ne pas la laisser croitre et s'élargir au-dedans,
jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus être contenue et éclate au dehors,
apportant la Paix et l'Harmonie dans le monde ?

Cela commence par toi, alors reconnais consciemment le rôle d'importance vitale
que tu as à jouer pour aider à apporter la la Paix et l'Harmonie dans le monde.

Ne te mets jamais en retrait et ne blame personne d'autre que toi pour l'état du monde,
mais mets-toi à agir et fais toi-même quelque chose.

Maintenant, soit parfaitement en Paix
alors que tu fais la volonté de La Source
et marche dans ses chemins et la glorifiant.

La petite voix : Eileen Caddy Le Souffle d'or (1989).
Méditation pour le 7 Mars, après adaptation d'ARTivision.fr


       Voilà un texte qui semble bien anodin, ayant des expressions souvent répétitives, et texte, qui ferait se rouler par terre, beaucoup de matérialistes très endurcis ( à l'égo surdimensionné, et qui sont incapables de répondre, aux questions pourtant très élémentaires, et très terre à terre du Webmaster du site ARTivision.fr.).

       Un exemple, flagrant, (que nous avons exposé, sur le Web, dès le l4/12/2009, dans notre article incontournable https://artivision.fr/Lumieresoit.html ),

      Nous allons reprendre ici, une fois de plus, l'affaire des roues de la jeep lunaire, de certains Apollos, qui ne laisse pas de trace sur le sol, et qui est la question incontournable, de cette affaire, jamais évoquée, sur aucun plateau de télé .

       En effet, nous avons lancé, en exclusivité mondiale, il y a des années, une question, qui s'adressait en douce, à la revue qui a pourtant, pignon sur rue, et qui est donc le périodique bien connu, nommé Ciel&espace n° 391 Décembre 2002, (qu'il convient d'avoir absolument sous la main, afin que l'on ne dise pas, que nous avons tout inventé, et qu'il s'agit encore d' images manipulées et de "fake news")...


      Et en feuilletant donc cette revue, vous découvrirez un surper un dossier central, détachable de 8 pages, consacré à "l'exploit", d'Apollo 17...

      Mais, brûlons les étapes, et arrivons d'emblée, au point crucial de l'histoire... Voici donc déjà les pages 8 et 9 de la revue en question :


      On voit, , les nombreuses évolutions accomplies par les prétendus astronautes et leur Jeep, nommée officiellement le LRV (Lunar Rover Vehicule). ...

      Puis, nous arrivons, à cette dernière image clef, concernant la mission d'Apollo 17 en cause :


      Cette photo porte le n° AS17-137-20979, que l'on peut trouver facilement, sur le site quasi officiel :


      Puisque les excursionnistes lunaires, ont fait rouler la jeep, jusqu'à son emplacement actuel, alors nous attendons toujours depuis des lustres, que ces messieurs, astronomes, astrophysiciens et consorts béni-oui-oui de la NASA...s'expliquent clairement , au sujet du fait que la roue arrière droite, n'ait laissé aucune trace, sur le sol lunaire, qui est pourtant, bien meuble, puisque l'on y voit les traces des pas, des excursionnistes en question...


    Donc, on devine que les "spationautes", d'Apollo 17, ont effectué après leur premier périple mouvementé, sur des "km de sol lunaire", une réparation de fortune du garde-boue de la roue arrière droite du LRV ...

Comment donc, ont-ils pu amener la jeep ici, sans qu'elle laisse des traces sur le sol ?

   Notons d'ailleurs aussi ici, que le site ARTivision.fr, n'a jamais bien su, comment le garde-boue de la jeep lunaire a été cassé. Mais, on dit tout de même, que cela a eu lieu lors de la première sortie, des "astronautes".

    Donc là, tout est clair, comme de l'eau de roche, et disons alors que, ce LRV, n'a pu être placé ici, qu'avec un élévateur bien terrestre, mais cela, dans un centre de simulation du Névada ou de l'Arizona, où l'on avait reconstitué l'apparence du sol lunaire. Mais, on a oublié de faire rouler un peu la jeep, avant de faire la photo. A moins qu'il s'agit de la justaposition de deux éventuels négatifs photographiques.

    C'est le très petit détail qui, comme dans le célèbre film d'Alfred Hitchcock, sorti en 1954 : "Le crime était presque parfait" :

, qui a confondu, le coupable...Point barre...

      Disons aussi en passant, que la question cruciale, exprimée plus haut, ne s'adresse pas seulement aux cosmologistes officiels, bien calés derrière leurs puissants télescopes, mais elle s'adresse aussi, aux philosophes, psychologues, psychiatres et consorts assimilés, mais aussi aux ecclésiastiques de tout gabarit : prêtres, évêques, pasteurs, mollahs, grands rabbins, etc.. .. qui depuis, n'ont pas été capables de trouver, une seule petite réponse naturelle , -- que nous aurions en fait, joyeusement publiée ici -- à cette question pourtant très technique, en rapport direct avec l'image incroyable ci-dessus, et d'autant plus qu'il existe d'autres jeeps des missions "Apollo ", qui présentent, la même anomalie et même les nommés Chat GPT et Mid Journey, ont bafouillé royalement, pour expliquer cela ....

 Et puisque nous parlons souvent de vortex temporel, ces temps-ci , par dérision, , posons nous en douce, la question suivante :

"Cette jeep a-t-elle pu ici, faire un saut quantique, dans le Temps? "

      Ne souriez surtout pas trop, sous cape, à cette supposition, plutôt ironique, et jetez plutôt, un petit coup d'œil, à l'entrefilet qui suit, tiré de l'excellente revue suivante,d'Août-Sept 2019, de l'ami Roch Saüquere :


      Et à la page 5, on trouve ceci de très surprenant :


       Inutile d'imaginer, n'est-ce pas, ce que l'on pourra réaliser, dans 100 ans !!!

     Allez, un petit plus, pour la route, de la même revue :


     Mais, les intellectuels blasés, vont carrément tomber à la renverse...,

     Mais, voici aussi, ces quelques bribes de la méditation du 14 Juillet du grand Maître de Findhorn, où il précise très clairement qu'il n'y a pas de limite, au développement de la Connaissance Cosmique, qui, bien sûr, peut être utilisée positivement ou négativement, en fonction du degré d'évolution de l'utilisateur :

...............................................
Un enfant n'a pas à lutter pour le faire ;
cela vient tout à fait naturellement.

C'est la même chose avec le Nouvel Âge,

qui est bien là, maintenant avec toi.

Tu n'as pas besoin de te battre et de lutter pour y entrer:
tu n'as pas besoin d'avoir peur de l'inconnu;
tu n'as pas besoin de t'inquiéter de la rapidité des changements
et de l'expansion tout autour de toi.

Réjouis-toi d'avance dans

la joie et l'expectative réelles
de ce qui attend de se déployer!

Rien n'est trop grand,
rien n'est trop merveilleux
,
rien n'est impossible.
...................................................


     Mais, il se trouve, qu'il n'y a pas si longtemps, sur le site :


       , on pouvait lire, à peu près, ceci... (en recomposition, pour gagner de la place)


      Pas besoin donc... de sortir de Polytechnique , ni même être un... agrégé de phllosophie, ou encore ... un cador de la science-fiction.., pour imaginer, les progrès colossaux, qui seront faits, dans ce cursus cérébral, dans les 100 années à venir.... (Si les ignares gouvernants, de cette planète, ne l'ont pas fait , "sauter" entre-temps)

       Alors, comment se fait-il qu'aucun journaliste ou éditorialiste ou consort d'illustre écrivain, de la mégalomane Médiasphère contemporaine, ne se soit pas encore posé, l'élémentaire question, concernant la réalité du pouvoir psychique et télépathique, que pourraient avoir sur nous, (sans que l'on s'en aperçoive), les Dracos et les petits Gris, et qui sont basés sur la Lune, et dans les environs, ayant, des centaines d'années, d'avance technologique, sur notre prétendu progrès, et qui ne sont que des descendants ou des cousins, des êtres parfaitement exibés, dans nos textes anciens, tels que devant un Grand Palace bien connu, dit-on à Bangkok, on puisse contempler, cette entité bien chouchoutée, telle que :


      Rien que, cette sculpture pourrait faire l'objet d'un article entier, car comment expliquer que cet être, ait été si bien reproduit et structuré, si l'on n'avait pas décrit son étrange silhouette, dans un texte bien classifié..

       Mais, il est donc ici, concevable de penser, que ces entités fréquentaient rarement les humains, car leur apparence était plutôt choquante.

      Voyez aussi, ceci de très significatif :

  

     Les bien-pensants de l'histoire contemporaine, ne voudront pas, bien sûr, admettre que ces êtres n'étaient pas de la race humaine, et ils nous affirmeront, vite fait, qu'il s'agit d'êtres humains, portant des masques rituels, lors d'une cérémonie digne de notre carnaval habituel.

     Mais, allons encore plus avant, dans le précédent mystère, en analysant aussi scupuleusement les bas-reliefs, qui suivent :

( Tiré du livre de 1969 "Présence des ETs" d'Erik Von Däniken (Biblio. des Grandes Enignes p.6 )

      Voici aussi, en passant, une stylisation en noir et blanc, plus élargie :

Extrait de : "La 12ième planète " de Zecharia SITCHIN, paru au Canada en 2000
chez Louise Courteau Éditrice Inc : ISBN : 2-89239-224-1

    Mais, ces aliens, qui étaient des sortes de géants, dont on nous parle dans de très nombreuses légendes (mot qui à l'origine signifie "ce qui doit être lu" ), qui pour les tenants de la science actuelle, ne sont que des textes inventés, au sens banal du terme du terme "légende" .

      Mais le prestigieux Passé de notre Terre, fait aussi reférence, à une histoire reptilienne, qui surprend,, et qui se retrouve un peu partout, et l'une des plus impressionnantes représentations , est sans doute, celle-ci :


et dont la légende est : " Une sculpture reptilienne découverte dans les tombeaux du peuple Ubaid qui vivait là où se trouve maintenant l'Irak, vers l'an 4 000 av. J.-C. La mère et son bébé sont dépeints avec des caractéristiques semblables aux lézards. Ce peuple a précédé le cataclysme de la planète Vénus, lequel a probablement contraint les reptiliens à survivre sous terre ou dans une autre dimension."
      Extrait page 47, du livre vraiment étonnant : "Le plus grand secret", de David Icke, paru en 2001 chez Louise Courteau Éditrice Inc :ISBN : 2-89239-227-6.

     Le 31/12/2007, nous avons reçu de Maryse des photographies d'une sculpture africaine plutôt surprenante. En voici 3 d'entre elles :

    


      L'inspiration du sculpteur aurait-elle été guidée à un certain niveau ?

       Nous avons eu déjà l'occasion, sur notre site d'évoquer cette affaire de reptiles si présents dans nos anciennes traditions.

      C'est donc, bien à vous, désormais, qu'il appartient de juger tout cela, en connaissance de cause...

      Que celui, qui a pu, bien lire, tout ce qui précède, en tire le bienfait, plein d'éclaircissements, qui s'impose, et surtout, le désir latent, d'en savoir plus...


       Fred IDYLLE.

Article, mis en page le 10/02/2024, et revu le 11/02/2024, et revu le 12/02/2024, et revu le 13/02/2024, et revu le 14/02/2024, et revu le 15/02/2024, et revu le 15/02/2024, et revu le 16/02/2024, et revu le 17/02/2024, et revu le 18/02/2024, et revu le 19/02/2024, et revu le 29/02/2024, et revu le 01/03/2024, et revu le 02/03/2024, et revu le 03/03/2024, et revu le 05/03/2024, et revu le 09/03/2024, et revu le 10/03/2024, et revu le 14/03/2024, et revu le 15/03/2024, et revu le 18/03/2024, et revu le 19/03/2024, et revu le 20/03/2024, et revu le 24/03/2024, et revu le 25/03/2024, et revu le 27/03/2024, et revu le 31/03/2024, et revu le 03/04/2024, et revu le 04/04/2024, et revu le 05/04/2024, et revu le 14/04/2024, et revu le 15/04/2024, et revu le 17/04/2024, et revu le 18/04/2024, et revu le 22/04/2024, et revu le 23/04/2024, et revu le 24/04/2024, et revu le 25/04/2024, et revu le 26/04/2024, et revu le 28/04/2024, et revu le 30/04/2024, et revu le 01/05/2024, et revu le 02/05/2024, et revu le 04/05/2024, et revu le 09/05/2024, et revu le 10/05/2024, et revu le 13/05/2024, et revu le 17/05/2024, et revu le 18/05/2024, et revu le 24/05/2024, et revu le 25/05/2024, et revu le 31/05/2024, et revu le 02/06/2024, et revu le 03/06/2024, et revu le 05/06/2024, et revu le 10/06/2024, et revu le 11/06/2024, et revu le 13/06/2024, et revu le 17/06/2024, et revu le 19/06/2024, et revu le 20/06/2024, et revu le 22/06/2024, et revu le 23/06/2024, et revu le 25/06/2024, et revu le 26/06/2024, et revu le 29/06/2024, et revu le 01/07/2024, et revu le 04/07/2024, et revu le 08/07/2024...