Quand-ARTivision.fr-adresse-une-lettre-ouverte-à-certains-auteurs-et-en-dit-plus-sur-le-mystérieux-Adamski-8.html
Consultations pour cet article :
ARTivision.fr, est une page WEB, strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision.fr :
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresses du site :
http://artivision.eu
(Pour connaitre le code des couleurs, prière d'aller, SVP, à :
Avant-propos.html




Quand ARTivision.fr, adresse une lettre-ouverte à certains auteurs en vogue, et en dit plus sur le mysterieux Adamski. (Volet 8)...


I Introduction.


     Alors que des mouvements de foules se répercutent de partout, les massacres d'humains se poursuivent sur cette Terre, et que les "chamailleries" dérisoires des chancelleries gouvernementales des fières Nations de notre planéte, continuent à tout va, le site ARTivision.fr, va une fois de plus, monter le niveau permettant de tirer tant soit peu, son épingle du jeu, à l'authentique chercheur bénévole du contexte cosmique, de notre environnement immédiat, en grande mutation....

     Donc ce jour du 09/05/2024, tel que ---> 9 + 5+ 8 = 22 (nombre sacré, on le sait pour notre site), pour ne pas surcharger le volet précédent, passons donc au n° 8, symbole mathématique de l'infini, mis en position verticale ...

     Commençons donc par cette importante digression, très significative :

     Nous avons en effet, reçu récemment du Saint-Claudien, Patrick, ( Professeur spécialiste en Anglais et Espagnol, et dont l'épouse est italienne), la superbe missive suivante :


De : Cenadi Académie
Envoyé :Lundi 6 mai 2024 19:56
À : Fred IDYLLE
Objet :Re: Le replay de l'extraordinaire vidéo passée le Vendredi 26 Avril 2024 à RMC STORY Salut FRED
Bonsoir FRED depuis MORNE HOUEL

Comment vas-tu?

     Voici une petite vidéo simple et sans prétention d'un ex-professeur concernant que l'homme n'a jamais marché sur la Lune:
https://www.youtube.com/watch?v=uY2nZ6ABaj4
Bonne découverte donc...

Patrick jm


      Et voici, la réponse de Fred :


      Très cher Patrick

     Bonjour du Plateau

     Bravo pour la découverte de cette super vidéo, qui contrairement à ce que tu penses, n’est pas petite et simple du tout, car elle met en relief, mes modestes articles, sortis, il a des années et montrant la complexité du fameux retournement du Lem, ou du module de commande du vaisseau Apollo, et dont on évite souvent de parler dans les vidéos récentes, montrant l’arnaque des missions Apollos.

     Voir alors, entre autres choses, ces quelques articles :





     J’aimerais écrire, à l’auteur de cette vidéo qui est un scientifique qualifié. Bravo si tu arrives à me trouver quelque part, un email pour le joindre.

     Je parlerai de tout cela , dans mon prochain article en date du 09/05/2024.

      Bonne journée et donc je te dis, en terminant à la revoyure, si le Maître du Temps, veut bien y consentir…

     Le bonjour à toute la maisonnée…

           Fred .


      Fin de la digression en question ...

II Genèse de l'affaire.


      Présentons alors, à la volée, quelques rares infos, isssues de nos vieux et précieux dossiers, que les voraces petites bestioles tropicales, n'ont pas encore dévorés...

       Pour bien fixer les données importantes de cette affaire, partons d'un périodique bien connu, où en Décembre 1968, l'on découvre, ce texte important :

 


      Ce texte est tiré du n° 1025 du Paris Match du 28 Décembre 1968, dont la page de couverture montre la photo des trois astronautes des USA, Borman, Anders et Lowell, les passagers d'Apollo 8, qui allaient décoller pour faire soi-disant le tour de la Lune, le 21 Décembre 1968, avec le gros titre en question :


      Donc, vous l'avez bien lu, nous l'espérons, c'est bien l'Agence World Book Science Service, (qui a disparu comme par magie par la suite, et qui était relayée à Paris par l'Agence USIS, -United States Information Service-, sise à l'époque au cœur même de l'Ambassade Américaine, 2 rue Saint-Florentin Bureau 200 75042 Paris et Agence que nous avons alors, visitée), qui à l'époque, avait fourni, à Paris Match des photos de la prétendue mission Apollo 8.

      Vous l'avez lu : "Le sort en est jeté : Ils foncent vers la Lune". Sur 22 pages très détaillées, toute l'épopée du lancement est montrée en long et en large.

     Pour bien nous placer dans l'ambiance et dans l'action des protagonistes de l'époque de cette mission, Apollo 8, il convient de placer ici le texte qui suit, tiré du petit ouvrage de poche intitulé "La Saga de L'espace", publié chez Gallimard en Octobre 1986:



      "Au début de l'automne 1968, les États-Unis et l'Union Soviétique sont prêts à reprendre leurs vols habités. à la mi-octobre, le vaisseau Apollo 7 accomplit un vol parfait de onze jours autour de la Terre . Les soviétiques suivent quelques jours plus tard : Le 26 octobre Georgi Beregovoi s'élance a bord de Soyouz-3 pour rejoindre sur orbite un Soyouz 2 inhabité, satellisé auparavant. Sa mission ne sera qu'un demi-succès car les deux vaisseaux ne pourront s'amarrer, mais elle rassurera pleinement le pays sur la sécuritc du Sovouz .

Des objets terrestres reviennent de la banlieue lunaire.

      Les succès d 'Apollo 7 et de Soyouz-3 sont importants. Mais lorsque les équipages de ces vaisscaux reviennent de 1'espace fin octobre, la grande affaire n'est plus la realisation de vols spatiaux autour de la Terre. Le problème est de savoir qui del'URSS ou des Etats-Unis enverra le premier des hommes autour de la Lune, Les Soviétiques viennent en effet d'accomplir un pas décisif dans cette voie : le 14 septembre 1968, ils ont lancé un prototype de leur Soyouz lunaire, Zond-5, qui a effectué un suryol a 2000 km de la Lune, avant de revenir se poser avec succès dansl'océan Indien. pour la première fois un objet terrestre est revenu de la banlieu lunaire . Un autre succès suit avec Zond-6, le 17 Novembre. Le doute n'est plus permis : les Soviétiques sont prêts à envoyer un cosmonaute (sans doute Pavel Beliaiev) autour de la Lune. Et une opportunité s'offre à eux de procéder à cette expérience le 7 décembre 1968...

     Mais les Américains n'ont pas attendu le retour de Zond-6 pour prendre une décision d'une audace inouie : le 11 novembre 1968, un nouvel administrateur de la NASA, Thomas Paine, annonce que la mission Apollo-8, prevue pour Décembre, ne sera pas un vol expérimental autour de la Terre, mais une mission habitee autour de la Lune ! Le pari est fantastique.

     C'est vraiment que se situe le tournant dans la course a la Lune. Si l'Amérique ne.fait pas d'Apollo-8 une mission circumlunaire, elle est sure quel'Union Soviétique la devancera au cours des mois suivants, et recolteral'essentiel des lauriers de la conquête lunaire. A quoi cela servirait-il, dès lors, d'envoyer plus tard des hommes sur la Lune ? Mais si la mission Apollo-8 échoue, c'est tout le programme Apollo qui est compromis.

     En fait, l'Amérique joue là, son avenir spatial à quitte ou double. Et elle va gagner...

Trois hommes fêtent Noël à une centaine de kilomètres de la Lune

     Pour une raison quel'on ignore, les Soviétiques laissent passer leur dernière occasion de battre les Américains;

     Le 7 Décembre, aucun Soyouz lunaire ne s'élance de Baïkonour. La route est desormais libre pour les Etats-Unis. Le 21 Décembre à 16 h 51 (heure de Paris), les trois astronautes d'Apollo-8, Frank Borman, James Lovell et Williams Anders, quittent la Terre au sommet d'une monstrueuse Saturn-5. Deux jours et demi plus tard, leur vaisseau approche de la Lune et passe derriere elle.

     Apollo-8 ne se contente pas de survoler la Lune. Il est placé en orbite autour del'astre, et c'est à 112 km au-dessus de la surface lunaire que les trois homrnes passent la nuit de Noël 1968... Ils repartent vers la Terre le lendemain matin et se posent sans probléme dans le Pacifique le 27 Décernbre.

     Lorsqu'ils sont partis, Borman, Lovell et Anders, jouaient leur vie et celle du programme Apollo. Lorsqu'ils reviennent de la région lunaire, ils ont virtuellement fait gagner à l'Amérique le pari de John Kennedy. Le triomphe d'Apollo-8 marque la defaite del'Union sovietique dans la course à la Lune. Après une réalisation aussi brillante, il ne servirait à rien d'envoyer un seul cosmonaute dans un petit Soyouz effectuer un bref survol de la Lune. Le programme Zond habité est donc abandonné. Les preparatifs d'une mission plus ambitieuse rnais plus lointaine, l'alunissage de cosmonautes, sont en revanche poursuivis, au cas où la NASA ne parviendrait pas à atteindre cet objectif. "

     Fin de citation.


      Vous avez bien noté, nous l'espérons, l'expression ci-dessus, que nous avons mise en exergue telle que :

" Lorsqu'ils sont partis, Borman, Lovell et Anders, jouaient leur vie et celle du programme Apollo".

       Il va de soi, que la NASA et l'Amérique, ne pouvaient en aucun cas, prendre un tel risque et à aucun moment l'auteur de l'article ci-dessus, n'a pu imaginer la super arnaque, que tout cela cachait...

      Mais, comme on dit, "qu'il faut battre le fer pendant qu'il est chaud", anaysons alors, en pages 32 et 33, un admirable schéma (53cm -34cm), que le Paris-Match 1025, nous présentait alors, et schéma, que nous avons eu bien du mal à reconstituer à cause de notre petit scanner :


    Et pas besoin de sortir de Polytechnique, pour deviner, la grande complexité de l'entreprise, qui conduirait les protagonistes jusqu'à environ 400 000 km de la Terre, et entreprise menée à l'aide d'ordinateurs, qui à l'époque, avaient à peine la puissance d'une calculette actuelle de lycéen...

    Mais pour les puristes, présentons en plus clair, les étapes de l'expédition :


     Revoyons alors, de plus près l'étape n° 7 :

    Sur le site :


     Nous lisons : "Le dernier évènement important avant leur entrée en orbite lunaire consistait à ralentir, pour obtenir une vitesse de 0,6 m/s. À la 61e heure très exactement, alors qu'ils étaient à 39 000 km de la Lune, l'équipage alluma le RCS pendant 11 secondes.

     À la 64e heure de vol, ils préparèrent l'insertion en orbite lunaire (Lunar Orbit Insertion-1, LOI-1). Cette manœuvre ne permettait aucune erreur, et devait être effectuée de la face cachée de la Lune, sans contact possible avec la Terre. L'ordre positif fut donné à la 68e heure. Après 68 heures et 58 minutes de vol au total, le vaisseau passa derrière la Lune, et perdit tout contact radio avec la Terre.

     Dix minutes avant l'opération LOI-1, l'équipage vérifia les systèmes du vaisseau. Ils aperçurent enfin la Lune, du côté caché. Seulement deux minutes les séparaient du lancement et ils n'avaient que peu de temps pour apprécier la vue.

     L'allumage des propulseurs se fit 69 heures 8 minutes et 16 secondes après le lancement, le moteur brûla pendant 4 minutes et 13 secondes, plaçant Apollo 8 en orbite elliptique lunaire. L'équipage décrivit cet instant comme les "quatre plus longues minutes de leur vie". Si la propulsion n'avait pas duré exactement le temps prévu, le vaisseau aurait eu une trajectoire très excentrique voire aurait été éjecté dans l'espace. Si elle avait trop duré, ils se seraient écrasés à la surface de la Lune.

     Vous avez bien noté, nous espérons,(en souhaitant qu'un spécialiste de l'Espace, puisse nous le confirmer) que l'insertion en orbite lunaire, donc le freinage correspondant pour y arriver, devait se passer, lors du premier survol de la face cachée de la Lune, à un moment où aucune communication avec la Terre n'était possible. "

     De plus, on voit que c'est une affaire de seconde en plus ou en moins, autour des cruciales 4 minutes et 13 secondes, plaçant Apollo 8 en orbite elliptique lunaire, car c'était ou, l'échappée vertigineuse dans l'espace cosmique, ou pire, l'écrasement sur la Lune... Quel dilemme n'est-ce pas !, pour avoir à jongler avec un simple petit bouton.

     A vous de juger...

     Mais de plus, nous allons voir tout de suite, qu'il manque au super schéma en question, certaines étapes importantes, que l'on a, sans doute volontairement oubliées, pour le simplifier.

     En effet, et c'est ici, une exclusivité , d'ARTivision.fr , si nous rapprochons les étapes 6 et 7 du superbe schéma :


     On découvre alors que la capsule conique de commande, qui contient les 3 voyageurs, a un sens inversé de l'étape 6 à l'étape 7. En effet Apollo 8, à la 61e heure très exactement, devait se trouver à 39 000 km de la Lune, et l'équipage alluma le moteur central du module de service pendant quelques secondes bien précieuses, pour passer de la vitesse de 1 216 m/s à celle dit-on de 0,6 m/s. Un sacré freinage n'est-ce pas !!. Mais ce que ne montre pas le schéma, c'est qu'il faut quelque temps avant, inverser le vaisseau, dans son sens de circulation, pour que la tuyère principale du Module de Service, soit en avant de la marche. Cette cette inversion est donc d'une très grande délicatesse, nécessitant une prise de risque énorme. Or ceci n'est, on va le voir, mentionné nulle part, dans le récit du célèbre Raymond Cartier, très grand reporter à Paris Match, qui a certainement pris, les informations qui précèdent, directement à la NASA. Tout ceci est très curieux, et on se demande, si ce n'est pas la NASA elle-même, qui n'a pas jugé bon, de parler ouvertement , de cette affaire de retournement du vaisseau Apollo 8, qui en effet , hypothéquait la réussite de l'opération

     Cette affaire de retournement d'Apollo, , est mentionnée certes pour, Apollo 11, par exemple sur le site :


, tel que :

     H + 3h17mn05 s : le troisième étage est largué

     H + 3h24mn03 s : après une manœuvre de retournement, le véhicule Apollo vient s'amarrer au module lunaire. Les trois modules assemblés sont en route vers la Lune.


     Et il y a même mieux en forme de schéma dans un document PDF placé à :


, tel que :


     Tout cela pour bien montrer la complexité de cette affaire d'Apollo 8, comme bien sûr pour les autres missions Apollo.

     Mais il y a encore, une autre étape délicate, qui n'apparaît pas sur le super schéma, en question. Voyez vous-vous même ce coin :


     On voit très clairement que les vaisseaux en question sont inversés, ce qui signifie, qu'à un moment donné, il y a eu un autre retournement, non également mentionné sur ce beau dessin. Ce retournement pourrait avoir lieu en effet, immédiatement après le premier survol de la face cachée de la Lune, mais il aurait pu avoir lieu, à un autre moment des 10 révolutions, effectuées autour de la Lune, d'après le site :


     Mais , ce retournement pourrait devoir être amorcé à partir du survol de la face cachée, et ce sont alors les membres de l' équipage, qui en seraient responsables, avec tous les inconvénients en puissance, car ils ne pourraient communiquer avec la Terre, s'il y avait un pépin.

     Voyons maintenant, d'après Paris Match, quelques prouesses techniques utiles (les phases vraiment dangereuses sont en violet), pour réussir cet exploit :


     On voit alors bien, que dans ce texte réduit et ramassé, on parle bien de moteurs de Vie et de Mort, et jamais du processus de retournement du Module de Service.

    Mais revoyons, l'étape n° 7 :

      Or, on le sait, d'après ce que nous dit le site Wikipédia bien connu, tel que :


la manœuvre en question, ne devait être soumise à aucune erreur, et surtout qu'elle devait être effectuée de la face cachée de la Lune, sans contact possible avec la Terre ....

     De plus, on voit que c'est une affaire de seconde, en plus ou en moins, autour des cruciales 4 minutes et 13 secondes, plaçant Apollo 8, en orbite elliptique lunaire, car c'était ou, l'échappée vertigineuse dans l'espace cosmique, ou pire l'écrassement sur la Lune. Quel dilemme n'est-ce pas !, pour avoir à jongler vitalement, avec un simple petit bouton.

     Il va sans dire que avec les ordinateurs primitifs qui existaient à l'époque, cette opération était d'une complexité inouïe, et dont le risque était assurément à éviter, par tous les moyens.

     A vous de juger...

      Demandons encore, au site Wikipédia, de nous éclairer davantage sur cette affaire et de ce laius plutôt ambigu, retenons seulement les paragraphes :

Entrée en orbite lunaire .

       "Après environ 55 heures et 40 minutes de vol, l'équipage d'Apollo 8 devint les premiers êtres humains à entrer dans la sphère d'influence gravitationnelle d'un autre corps céleste : l'attraction gravitationnelle de la Lune devenait plus intense que celle de la Terre. Ils étaient alors à 62 377 km de la surface de la Lune, à une vitesse de 1 216 m/s par rapport à celle-ci. L'équipage calculait toujours sa trajectoire à partir du site de lancement, et continua ainsi jusqu'à la correction à mi-parcours qui devait leur permettre de changer de référentiel pour repartir sur Terre. Cette dernière n'était prévue que pour leur treizième heure de vol en orbite lunaire.

      Le dernier événement important avant leur entrée en orbite lunaire consistait à ralentir, pour obtenir une vitesse de 0,6 m/s. À la 61e heure très exactement, alors qu'ils étaient à 39 000 km de la Lune, l'équipage alluma le RCS pendant 11 secondes.

      À la 64e heure de vol, ils préparèrent l'insertion en orbite lunaire (Lunar Orbit Insertion-1, LOI-1). Cette man?uvre ne permettait aucune erreur et devait être effectuée de la face cachée de la Lune, sans contact possible avec la Terre. L'ordre positif fut donné à la 68e heure. Après 68 heures et 58 minutes de vol au total, le vaisseau passa derrière la Lune et perdit tout contact radio avec la Terre.


Apollo 8 passe derrière la Lune .

      Dernière transmission du vaisseau avant de passer derrière la Lune .

       "L'allumage des propulseurs se fit 69 heures 8 minutes et 16 secondes après le lancement, le moteur brûla pendant 4 minutes et 13 secondes, plaçant Apollo 8 en orbite elliptique lunaire. L'équipage décrivit cet instant comme les « quatre plus longues minutes de leur vie ». Si la propulsion n'avait pas duré exactement le temps prévu, le vaisseau aurait eu une trajectoire très excentrique voire aurait été éjecté dans l'espace. Si elle avait trop duré, ils se seraient écrasés à la surface de la Lune. Après s'être assurés que le vaisseau fonctionnait, ils eurent l'occasion de jeter un ?il à la Lune, autour de laquelle ils allaient être en orbite pendant 20 heures.

      Sur Terre, le centre de contrôle attendait. S'il y avait eu un problème, le vaisseau apparaîtrait trop vite et les corrections devraient être effectuées rapidement. Au moment prévu, un signal fut reçu en provenance du vaisseau, confirmant son orbite (311,1 km par 111,9 km) autour de la Lune.
"

      Fin de citation :

      Nous avons demandé à un vrai spécialiste, ingénieur aérospatial, dont le site est tel que :


, de nous dire, si les dispositifs RCS et consorts mentionnés ci-dessous, dans la page de Wikipedia, sont vraiment un moyen pouvant freiner le Module de Service de 1216 m /s, à 0,6 m/s,, sans qu'il y est eu, une inversion de ce module ?

       Et voici, sa réponse en date du 7 Mars 2016 :

----- Original Message -----
From: X..... P..........
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Monday, March 07, 2016 6:51 AM
Subject: Re : Apollo 8

      Pour répondre plus précisément à la question que vous m'avez posée dans votre mail:
      Dans Apollo 8, le module de commande aurait réussi à décroître sa vitesse de 1216m/s à 0,6m/s en allumant son RCS (i.e. les réacteurs latéraux, bien moins puissants que le réacteur principal) pendant 11 secondes; cela fait une décélération de plus de 100m/s²!!! C'est complètement délirant ; à titre de comparaison, dans la période de freinage du module lunaire dans la descente motorisée de l'alunissage, celle où il décélère le plus, la décélération était inférieure à 4m/s² (et elle était faite avec le puissant moteur principal, pas avec les réacteurs latéraux).
      Cela montre à quel point c'est aberrant.
      Ce qui est drôle est que ceux qui écrivent ces pages sur Wikipedia pensent écrire quelque chose de très scientifique, et ne se rendent meme pas compte qu'ils peuvent écrire les plus grandes aberrations, et personne ne s'en rend compte...à part des gens comme moi qui y regardent de plus près.
Fin de citation

      Reprenons étant donnée, son importance le texte en question du Paris Match 1025 tel que :

      Nous insistons une fois encore, sur le fait surprenant, que ce texte parle bien de moteurs de Vie et de Mort , et qu'il n'est jamais question du processus obligatoire de retournement du Module de Service.

     Mais, lisons alors, ce qui est écrit, au bas de cette photo de Williams Anders (bien sûr il y aussi celles des autres astronautes et aussi des textes concernant leur curriculum vitae) :


     C'est donc un quidam plutôt rigoureux et cultivé. Alors, pourquoi a-t-il déclaré (d'après Paris Match, bien sûr), cette phrase tout à fait insolite et inadaptée :

     " Nous avons moins à craindre que Lindbergh, lorsqu'il vainquit l'Atlantique . "

     Et malgré, l'explication fantaisiste et opportuniste, de Paris Match, qui nie les justes réserves, du grand astronome anglais Sir Bernard Lowell :


      Et donc, nous affirmons ici, volontairement, qu' étant donnée la complexité de cette mission Apollo 8, et des risques énormes évidents encourus, le site ARTivision.fr, persiste à dire que, ce propos très insolite d'Anders, est une sorte de bouteille à la mer, bien calibrée, pour les générations futures, et cela signifie en clair :

" Soyez logique voyons, tout cela n'est, qu'un grand bluff... "


      Et le site ARTivision.fr ajoute, qu'Apollo 8, fut en fait, le premier témoignage de cette affaire fumiste, et toutes les autres missions "Apollo", qui sont à mettre, dans le même sac.

     De très nombreux sites maintenant, démontrent clairement cette imposture comme par exemple :




     Mais de plus, où le bât blesse, c'est que l'on découvre que les spécialistes soviétiques de l'Espace, eux qui, ont dû découvrir ces truquages, dès Juillet 1969, n'ont pourtant, absolument rien dit...

     C'est donc, qu'ils étaient, parfaitement complices de cette mascarade, et le concept de Guerre Froide, qui battait son plein à l'époque, n'est qu'un autre bluff, mis au point par les soviétiques et les américains, pour noyer le poisson, et poursuivre en douce leur scélérate collaboration avec "Les Dracos et Les Petits Gris", et tout cela est parfaitement souligné dans l'ouvrage clef suivant du martyr américain : Milton William Cooper, (Ce lanceur d'alerte, qui fut, l'un des plus gonflés, qui soit : Âmes sensibles s'abstenir) :

  
Cet ouvrage est paru en anglais dès 1989, et en français en 1999.


      Milton William Cooper, a été assassiné, (Sans doute par les forces de répression américaines ou autres) le 5 novembre 2001, à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

     De plus, disons aussi que les soviétiques n'auraient jamais abandonné, leur dur système politique, sans une raison d'Etat supérieure, à tout ce qui est économiquement et socialement et surtout militairement valable. S'ils ont laché prise, c'est parce qu'ils ont appris l'existence effective d'un troisième larron, plus puissant que les américains et les soviétiques, et donc que ces deux derniers pays, n'avaient plus aucune raison de se taper dessus ...

     A bon entendeur Salut...

     Certains admirateurs zélés de la NASA, très horrifiés de s'être faits lamentablement bernés, pendant des dizaines d'années, vous diront ouvertement :

"Mais cette phrase d'Anders doit certainement une signification bien plus banale que vous lui acordez, et il n'y pas pas là de quoi fouetter un chat !! "


      Pour répondre à cette cinglante réplique, (et ces admirateurs zélés et consorts
intellectuels blasés
, doivent savoir que le site ARTivision.fr, a toujours en réserve, des données irrécusables, prouvant ses dires)
, disons ce jour, qu'il y a pourtant un autre occupant de la capsule d'Apollo 8, qui a lui-aussi, prononcé une phrase très bizarre :

       En effet le Paris Match n° 1025, du 28 Décembre 1968, nous donne aussi, la silhouette habituelle de pasteur d'une église épiscopale de Franck Borman :


       Voyons maintemant, ce qu'il a déclaré, lui aussi, de très bizarre :


      En effet, pourquoi donc ce pasteur, a-t-il eu besoin de justifier son excursion spatiale, en la qualifiant d'action moins dangereuse que d'aller au Vietnam ..., où les prémices d'une guerre , avec les USA, se faisaient déjà sentir à l'époque.. ?

     Mais si, comme nous venons de le suggérer, si le voyage lunaire des occupants de la cabine Apollo 8, n'a jamais eu lieu, d'où viennent alors, les magnifiques photos suivantes (Les occupants d'Apollo 8, n'avaient pas eux, au moins à rapporter des cailloux lunaires...

     

     

      Si vous savez, lire entre les lignes, cela signifie que la NASA et le Gouverment américain, possédaient (d'après Milton William Cooper) , déjà, avant Apollo 8 , des roches lunaires, en réserve, et il vous appartient désormais, de découvrir comment cette incongruité fut possible ...

       Bravo donc, si vous avez pu résoudre l' énigme photographique ci-dessus, mais les amis de notre site, savent, qu'il y a une énigme, bien plus extraordinaire, à résoudre, et là, les thuriféraires de la NASA et leurs sbires associés, restent aussi muets que le marbre des tombeaux. Il s'agit, bien sûr, de "l'artefact" , qui apparait à la page 33 du Paris Match 1028 du 18 Janvier 1969, que l'on peut encore trouver chez les bouquinistes avertis :

      Pour expliciter clairement, une fois de plus, le caractère surprenant de notre affirmation ci-dessus, voici de quoi il s'agit :


     Il convient donc absolument, de savoir que cette découverte extraordinaire, fut faite en 1973, (avec un coup de chance inouie, par notre ami Michel GIRARD (Hélas décédé le 30/01/2003 aux Sables d'Olonne, voir SVP, l'url, en date du 28/08/1998 :https://artivision.fr/match.html. Merci à l'internaute archi béni, qui pourrait nous envoyer une petite photo de sa tombe, car cet initié, deviendra aussi célèbre, que notre Johnny Hallyday national et précisons ici qu'à l'époque, de la sortie de cette photo, on ne parlait pas encore de "fake news")

      Monsieur Michel Girard, a découvert cette incroyable structure, sur la revue suivante, qui avait à l'époque, ses entrées à la NASA, comme nous le faisons pour notre cuisine :



     Et, comme par hasard, c'est sur cette petite partie de la face cachée que l' on découvre une superstructure phénoménale, placée semble-t-il à, 27° de latitude Nord et 235° de longitude Est.

     Et en page 33, on découvre donc ceci :


     Et voici alors, deux agrandissements élémentaires de la super-structure en question :


     Disons de plus, que avons alors reçu, le 27/05/2010, du Service de Création d'une entreprise spécialisée dans la 3D, la structuration imaginée de l'artefact du Paris Match 1028, qui se présente alors tel que :


et que récemment l'Intelligence artificielle, nous a sorti cette superbe image :


      Tout cela serait, encore peu significatif, si nous n'avions pas, en effet, reçu en Janvier 2023, du Saint-Claudien, Patrick, ( Professeur spécialiste en Anglais et en l'Espagnol), la superbe missive suivante :


De : Cenadi Académie
Envoyé : Dimanche 29 Janvier 2023 12:02
À : Fred IDYLLE
Objet : Re: Voici dès, lors le 2e volet le deuxième volet tout à fait hors normes, (Âmes sensibles s'abstenir)

Salut FRED
     Le bonjour depuis les hauteurs de MORNE HOUEL;
Voici un lien sur des structures observées et détectées sur la surface de la lune:
:https://issuu.com/navyufo.org/docs/ulos_ebook_01092009-01a

Patrick jm


      Après avoir survolé quelques images du super site, en question, (qui montre bien, qu'ARTivision.fr, avait vu juste pendant au moins 25 ans, de présence sur le WEB... et tout cela avec pourtant de très faibles moyens), nous avons alors capté (les amis ARTivision.fr, vont vite savoir pourquoi), cette extraordinaire image du site :


      Le cadre de à gauche, en effet ressemble comme deux gouttes d'eau à l'image, (déjà présentée plus haut) , d'Apollo 8, que nous montrait en 1968, le PARIS MATCH du 18 Janvier 1968, où l'on voit ci-dessus, écrit "La Mer des Crises", et tel qu'en réduction, on ait :


     Rapprochons ces deux images, tel que l'on ait :

  

      Pas besoin de sortir, de Polytechnique, pour s'apercevoir que l'image de droite à une résolution très supérieure, à celle du Paris Match 1028 de 1968, et on y voit des détails très impressionnants, qui étaient très flous, sur Le Paris Match 1028, mais hélas comme par un terrible hasard, il manque à la photo de droite justement la portion qui nous permettrait de voir très nettement la gigantesque super-structure en question visible sur la photo de gauche et publiée à l'époque par Paris Match
à près d'un millon d'exemplaires... .

(Il serait donc très utile de savoir, quelle est la mission de la NASA qui a capté ce cliché... )

      Tout ce qui précède remet en relief cet adage plutôt plaisant :

"Qui vole un jour un œuf, peut aussi voler un autre jour un bœuf."

     A vous donc de juger, maintenant tout cela et aussi il importe à ce novice, de savoir que, c'est dans le courant du 2ème trimestre 1974, que la revue OURANOS, a publié grâce à notre initiative, la première photographie mondiale , très nette de que nous appellerons désormais "la superstructure du PM n°1028,     Voici alors la couverture de la revue d'Ouranos d'Avril 1974 :

  

     Et voici le texte de présentation :

  

     Bien sûr, certains bien-pensants, vous diront, vite fait, que c'est une simple poussière, qui, à l'époque, se trouvait sur le négatif, car il existe d'autres photos, rien n'apparaît à l'endroit indiqué ... Point à la ligne.

     Analyons, si vous le voulez-bien, en effet maintenant, avec soin, la photo suivante expédiée par la NASA, en 1987, au grand ufologue et ami, Mr Jean Sider :


     Sur cette photo, nous avons inscrit, un petit cercle rouge, correspondant à l'emplacement de la superstructure, découverte sur le Paris Match 1028 du 18 Janvier 1969, cité plus haut :

     Pas besoin de sortir de Polytechnique, pour noter, qu'à l'intérieur de ce cercle rouge, dessiné par nos soins, apparaît une sorte d'auréole caractérisée, qui pourrait être le résultat de l'application d'une "pastille de camouflage bien calibrée", sur la photo que nous nommons :nasa1Sider.jpg, et placée juste à l'endroit indiqué :

   

     Et c'est à vous, qu'il appartient une fois encore, de juger tout cela , documents à l'appui...


          Fin de la digression concernant l'affaire bidonnée des Apollos...

     C'est alors aussi ici,, le moment de dénoncer, les combines de la NASA avec son complice , un certain Michael Malin (et vous verrez que l'on devrait plutôt le nommer, plus diaboliquement parlant, Michael le Malin), ont trafiqué les photos venues de Mars pour en neutraliser les formes non naturelles... Voir pour cela, absolument l'article incontournable de la revue Nexus n° 61 de Mars-Avril 2009 :


    Ces pervers protagonistes, ont tout fait, pour maquiller sans scrupules, cette admirable forteresse du Plateau de Cydonia de Mars :


(Rappelons que l'épaisseur des murs en angle droit, ci-dessus,
est de 300 m environ, et que cela fait que cette "forterese", est pour nous gigantesque).

       Voici, oh désastre, ce qu'à donné la "Forteresse" en question, aux murs si nets de 300 m de large, et cela d'après le n° 18 de la revue Top Secret page 37, dans un dossier de Nicolas Montigiani :


    Le texte en blanc, hélas peu lisible, ci-dessus dit exactement ceci : " Détail cliché n° 20020413a, sonde Mars Odyssey (13 avril 2002) : contrairement à toute logique, l'insolite structure de forme rectangulaire visible sur l'image Viking 1 n° 35A72 n'est plus visible ici. Comment une image d'une résolution de 19 mètres par pixel peut-elle faire disparaître des éléments visibles sur une autre, plus vieille et de, résolution moindre (47 mètres par pixel) ? C'est le paradoxe de la conquête martienne. À croire que plus les instruments embarqués sont précis, plus la lecture des images devient difficile, le résultat opaque."

     Pour garantir, l'authenticité de la " forteresse" ci-dessus placée sur Mars, nous nous baserons sur les travaux des grands spécialistes, Mrs Vincent DiPietro, Gregory Molenaar, et Dr John Brandendurg, (ayant côtoyé les couloirs de la NASA).. et qui ont publié un super fascicule intitulé "Unsusual Mars Surface Features", par l'Editeur Mars Resaearch P.O. Box 284 GLENN DALE , MAYLAND 20769, copyright 1982, et dont la couverture, est telle que :


    ,Et par exemple en page 12, on trouve la superbe vue, telle que :


      Cette photo claire et nette, où l'on voit nettement à gauche la fameuse "Forteresse" , porte le n° 76H593/17384, et qui vient de la région de Cydonia sur Mars, et elle fut captée, par la sonde américaineViking, le 31 Juillet 1976 ...

       Les railleurs habituels, vont encore hurler de dépit, mais ce que ces détracteurs zététiques, oblient, c'est que le site ARTivision.fr, a toujours dans ses précieux dossiers, d'autres éléments incontournables, prouvant ses dires, et par exemple, dans le même et rare fascicule précédent, nous avons aussi noté en page 63, cette région de Mars, placée à environ - 16 ° de Latitude et 80° de Longitude, où figurent à profusion des structures géométriques très significatives, où pullulent les angles droits :


(Merci déjà, mille fois, à l'internaute béni, qui pourra nous mettre quelques unes, de ces stuctures en 3D).

La photo d'origine donc placée à : OriginalMars-Figure38-Page63.jpg.


       Mais, c'est aussi, pour cela, que nous pouvons maintenant mettre ici, en exergue, le numéro spécial de Mars-Avril 2000, de la revue Science&Vie Junior, page 57, et qui à cette époque, a publié cette photo très étrange telle que :

imcydonia1b.jpg

     Voici donc, on le voit bien ici, une revue importante, (réservée on le sait, à la jeunesse), qui a pourtant présenté, à l'époque, cette "Forteresse" , (placée au bout de la flèche rouge sur la gauche de la photo), et qui n'a, à aucun moment, donné la moindre information et encore moins une explication utile, à son sujet, même à titre de curiosité, et seul le prétendu, visage, a fait l'objet de commentaires de cette revue; sous forme d'illusion d'optique, bien sûr.

    C'est une grande humiliation, et un défi inadmissible, à l'esprit humain, et au Passé culturel, de notre planète, qui est, on le voit bien ici, parfaitement lié à celui de la Planète Mars...

      Soyons sérieux, et arrêtons d'agir comme l'autruche, en fourrant la tête sous le sable et en faisant confiance à ces Messieurs de l'Ombre. Chacun sait, qu'à notre époque, il est superbement facile de trafiquer une image, avec les procédés informatiques dont on dispose.

    Tout cela, est évidemment lié, aux magouilles des organismes souterrains, qui nous manipulent ouvertement. A bon entendeur salut.

      Mais, dans cette affaire scabreuse, le livre que tout chercheur en Astroarchéologie, devrait avoir en sa possession, est aussi le remarquable ouvrage de GUY GRUAIS et de GUY MOUNY paru en Avril 1997, et intitulé : "Guiseh, au-delà des grands secrets " :

  

, oú ces auteurs nous font part des recherches qu'ils ont effectuées sur près de 500 clichés de la NASA obtenus par le Service d'Imagerie Planétaire de la Faculté d' Orsay-Sud . Des agrandissements de diverses parties du site de Cydonia Mensaé autour des "pyramides" et du "fameux visage" montrent très nettement des alignements, des formes rectangulaires géantes ressemblant à des ruines anciennes de villes. Nous empruntons avec déférence , à ces auteurs , le montage suivant très explicite à ce sujet :



       Et de plus, on y voit même une colline circulaire de 2200 m de diamètre à étages possédant un replat tout rond, à mi-hauteur mettant bien en relief une coupole supérieure et supportant un gigantesque rectangle de près d'un km de long et le tout connecté à une sorte de rampe d'accès à bords parfaitement rectilignes de plus de 900 m. Voyez donc l'image ci-dessous:


      Et tout cela est intégré dans un cadre géométrique où règnent le nombre d'or et les coudées égyptiennes .

      Ce qui est triste, c'est qu'à cause de ces manigances de la NASA, aucun infographiste qualifié, n'a eu le courage de tenter une reconstitution en 3 D, de cet artefact martien pourtant si bien structuré :


    Puis aussi, dans ce domaine, il y a aussi le livre "Le mystère de Mars" de Graham Hancock, Robert Bauval et John Grigsby publié aux Editions du Rocher en Octobre 2000 :


       Disons pour le nouveau pèlerin, qui aborde pour la première fois notre site, cette nouvelle conversation à bâtons rompus, est la suite logique des articles hors normes, qui suivent tels que : https://www.artivision.fr/Quand-ARTivision.fr-adresse-une-lettre-ouverte-a-certains-auteurs-en-vogue.html







Disons d'abord que l'affaire, (qui sort à tout va, ces temps-ci), des ovnis, tels que :

  

, avait déjà été évoquée, un peu plus tôt, par notre site, dans l' encadré extraordinaire, qui suit :


      Inutile d'abord de préciser que le film de 1977 du grand réalisateur Steven Spielberg, présenté à gauche de l'image est le film clef, qui a chamboulé profondement le monde médiatique des bien-pensants. et l'a forcé, dès lors à parler de cette affaire d'ovni, qui ne date pas d'hier, on le sait, et film d'ovnis, qui montrent bien, que nos Gouvernants, sont parfaitement au courant de cela, et qu'ils préfèrent occulter, ce fait très embarassant..(Voir notre vieil article, montrant 7 raisons de cacher cela, et mis en page, dès Janvier 97 :Raisonis.html).

      Ces ovnis sont en effet, la preuve absolue , stipulant la présence dans nos cieux, d'une intelligence, très supérieure à la nôtre...
     Quant à la super émission, de la chaine Planète Aventure, placée à droite de notre encadré précédent, nous invitons aimablement, tout quidam passionné par cette affaire d'ovnis, de tout faire, pour retrouver dès que possible, son replay et même son URL, s'il existe, car ceci remet en cause, tout bavardage stérile, des psycho-sociaux très pontifiants, comme cet astrophysicien E..S.., qui s'est exprimé avec une promptitude et une certitude regrettables, et très maladroitement dans la revue Ciel&Espace n°268 d'Avril 1992, telle que :


et voici le début de cet inutile laïus (où nous avons supprimé le nom véritable de ce Mr par politesse : )


     On en déduit que ce Mr E..S.., a encore du chemin à faire, pour réduire tant soit peu son égo sur-dimensionné...

     En effet, il aurait pu, par exemple, obtenir d'abord (avant de sortir son article dérisoire et pourtant cela venait d'une époque, où les ordinateurs n'existaient pas encore) les rapports d'analyse du négatif de l'extraordinaire et quasi magique, photo suivante de 1929 . (En admettant bien sûr, qu'elle soit authentique) :

  

     Alors, c'est bien , que le site ARTivision.fr, met au pied du mur, ce Monsieur E..S..et tous ces contortionnistes du verbe, en leur demandant pourquoi depuis 1929, personne, (à notre connaissance bien sùr), n'a eu l'idée de mettre en 3D, ce super Ovni de 1929. (Avis aux amateurs hélas, bien tardivement).

       Mais, on le dit si bien : "Nul n'est parfait, et les erreurs sont utiles pour avancer dans la vie. "

     Si donc l'astrophysicien E..S.. déclare que l'ovni de 1929 en question, ci-dessus, n'a pas été assez documenté pour lui et qu'il ne tient pas à perdre, son précieux temps, à l'étudier, Il est alors bon, ici, de lui décliner, la vraie et très détaillée, affaire de Valensole, que cet astronome a obligatoirement connue, et où des traces extraordinaires, ont été découverrtes sur le sol, et, pour faire plaisir, une fois encore, aux nombreux amateurs, de BD classiques, rendons ici un vibrant hommage, à Jacques Lob, et à Robert Gigi, pour ce troisième volet, paru aussi chez Dargaud en 1975, (et un vif bravo, à l'internaute qui possède cette BD et les autres) :


     Puis voici quelques vignettes, qui expliquent bien, l'affaire surprenante, arrivée le 1er Juillet 1965, vers 5 heures du matin, à l'agriculteur Mr Maurice Masse (de 41 ans et décédé le 14 Mai 2004) :



     Il est à noter, qu'il y a eu deux enquêtes de gendarmerie, et que la seconde, a produit un procès-verbal qui conclut que les autorités en question affirment que le champ de lavande de Mr. Maurice Masse, a été l'objet d'une visite insolite, non déterminée, car aucune cause connue ne peut expliquer les traces et les contraintes physiques, retrouvées sur le champ de lavande de Mr. Masse., et qui sont restées visibles des semaines après...

      Cet astrophysicien E S, avant de se prononcer sans doute, très aussi dérisoirement, sur l'affaire Masse, aurait dû, s'inspirer grandement de l'affaire, encore plus extraordinaire, arrivée à l'île de la Réunion, telle que :



     Là, en Juillet 1968, on le sait, c'est le compteur Geiger, qui a parlé, , et cet astrophysicien E S , fait manifestement hélas, semblant de l'ignorer...


      Et à bon entendeur salut !!..

     De plus, il ne nous semble pas avoir lu, après 2004, dans la chère revue Ciel&Espace de cet astrophysicien E..S.., le moindre article stipulant, sa découverte d'un brillant vortex, aux 2 pôles de Titan, le très gros sattellite de Saturne, tel que le montrent les 3 photos suivantes :

    

Disons alors, que cet extraordinaire événement, fut mis en relief en exclusivité mondiale, par notre site, dès Janvier 2005, par opposition aux dires de la la NASA, et ses collaborateurs, qui ont presque tous, vu là, un petit nuage blanc de méthane.

      Mais un élève de sixième, assez attentif et vigilant, pourrait voir facilement, qu'il y a bien , une sorte de réverbération lumineuse, sur les couches de l'atmosphère de Titan, prouvant ainsi que la lumière du disque blanc, vient de, l'intérieur de l'astre ...

      Mais, il y a bien mieux encore , car sur le super site : https://www.gemini.edu/node/157, tout devient ( Et c'est bien le cas de le dire ici) beaucoup plus lumineux :


      Remercions alors une fois de plus, notre grande amie très inspirée, et vigilante Aurélia (http://www.unepetitelumierepourchacun.com) , d'avoir su, où capter cette incroyable image... du site Gemini, et voyons également aussi, en passant
, ces quelques images venant d'Aurélia , et concernant, la planète Saturne, elle-même... (et images qui ne courent pas les rues, dans les colonnes de certaines revues dites de vulgarisation scientifique, prétendues, être dans le vent ) :



vortex très lumineux occultés ouvertement par nos gouvernements.... d'ou sortent probablement certains de ces fameux Ovnis, et ovnis qui existent depuis des siècles ...

III Quand l'affaire du sieur George Adamski, entre dans la danse


      En effet, les Ovnis, ne sont pas du tout des concepts modernes, et ils sont décrits depuis des lustres par exemple, dans les textes traditionnels du pays Indien (Ramayana et du Mahabharata ...etc...), où l'on parle de Vimanas, comme cela est indiqué dans le passage des pages 257 à 258 de notre livre de poche, intitulé: "Le Matin des Magiciens" de Louis Pauwels, et de Jacques Bergier, paru en France, en Décembre 1972 :

  
     Cet cet astrophysicien E..S.. et nos savants du XIXe, ont dû qualifier ces textes indiens, de purs contes et de légendes imaginaires... Et vous, qu'en pensez-vous maintenant ?

    Voici d'ailleurs, une vue d'un artiste contemporain, repésentant deux vimanas en mouvement, tableau, hélas, dont nous ignorons l'origine :


    Pour en savoir plus à ce sujet, prière de consulter notre article :

    Mais, il est utile aussi , de savoir que l'Ancient .Testament., qui a conduit pendant des millénaires toute notre tradition judéo-chrétienne désigne ces vaisseaux par les mots qui étaient disponibles à cette époque , où certains croient que nulle technologie n'existait pas encore. Ces mots sont: nuées, chars flamboyants, tourbillons, puissance et gloire, gerbes de feu, etc... En voici quelques exemples :

    " Iahvé allait devant eux le jour en une colonne de nuée pour leur montrer la route et la nuit en une colonne de feu, pour les éclairer afin qu'il leur fût possible de marcher la nuit comme le jour. La colonne de nuée et la colonne de feu ne cessèrent jamais de précéder le peuple" .(Ex.13: 21 et 22). Et on sait que Moise resta 40 jours et 40 nuits dans cette nuée.

    "Quand Iahvé fit monter Elie aux cieux dans un tourbillon, Elie et Elisée s'en allaient du Guilgal". (II Rois ch.2 ver.1)

    "Ils marchaient tout en parlant et voici qu'un char de feu et des chevaux de feu s'interposèrent entre eux deux, et Elie monta aux cieux dans le tourbillon. Ce voyant, Elisée criait: "Mon père, mon père, char d'Israël et ses cavaliers (! ver.11 et 12 ).

    "Les chars de Iahvé se comptent par vingt mille, par milliers... le seigneur est au milieu d'eux...".
.( (Psaumes 68;18).

     Pour en savoir vraiment plus long sur cette affaire d'ovnis dans la Bible, nous vous invitons, dès lors, à consulter l'excellente revue : "TOP*SECRET" (http://www.topsecret.fr ) n° 17 de Janvier 2005 qui en parle d'une manière très détaillée, pages 34 à 41:



     Concernant la provenance, de certains de ces ovnis, voyons alors cet extraordinaire, (et unique à l'époque en son genre), document, que le sieur E..S.., cité plus haut , , n'a certainement pas eu en main, car il n'aurait jamais, en ce temps là acheté la revue en question, puisque pratiquement tous les grands intellectuels modernes de l'époque, la considérait assurément , comme une vraie et inutile feuille de chou de la pire espèce.... et nous pouvons affirmer ici, que ce surprenant entrefilet qui suit , n'avait par exemple vraiment, en 1975 , aucune chance, de sortir, (il y donc il y a 49 ans en 2024 bien sûr) , dans des revues qui ont, dit-on, pignon sur rue, comme " La Recherche", "Sciences et Avenir", ou "Science et Vie ", ..etc. , alors qu'à l'époque, ces revues, en étaient seulement, à se poser la question de l'existence réelle des Ovnis...


      Cet entrefilet fut publié, le 6 Février 1975, par Jacques Bergier (Qui était le collègue des sieurs Aimé Michel et Louis Pauwels : Voir l'ouvrage célèbre : "Le Matin des Magiciens" 1960), dans le Nostra n° 148 .

       Mais, ce que Bergier ne dit pas ici, c'est que l'écrivain en question Brinsley Le Poer Trench, était un très grand ésotériste anglais, et surtout aussi un Lord Britannique, de haut rang (huitième comte de Clancarty), tel que :


     il va donc de soi, que l'esotériste en question, Brinsley Le Poer Trench, ne se serait pas permis d'avancer des déclarations tonitruantes s'il n'en avait pas sérieusement vérifié les sources, et donc, il va de soi, que par ricochet, les Services Secrets Britanniques et Scotland Yard, en connaissaient assurément la teneur, et donc aussi, la défunte Reine d'Angleterre, et nous allons voir plus bas pourquoi !!!.

     Vous avez d'ailleurs remarqué que, Jacques Bergier, (qui fut lui-même parait-il, un membre des Services Secrets français) , n'a pas révélé le titre anglais, de l' ouvrage, en question de Brinsley Le Poer Trench.

       Après, la lecture minutieuse de l'entrefilet ci-dessus de Jacques Bergier, nous avons bien sûr, effectué, quelques bonnes recherches, et nous avons eu la grande joie, de découvrir , que c'est dans l'ouvrage de 1974 suivant, (non traduit en français jusqu'à présent et devinez donc pourquoi ), que le Lord anglais en question , a parlé de cette affaire, tout à fait hors-norme : de soucoupe volante qui viennent de l'intérieur de la Terre

  

     Nous allons un autre jour en dire bien plus sur cet ouvrage remarquable, mais, de plus, on apprend aussi, que ce lord anglais , avait pris contact, avec le pilote de la Royal Air Force, un certain Desmond Leslie, qui a écrit, on doit le savoir, un livre surprenant, avec le nommé George Adamski et ouvrage tel qu'en anglais et en français, on ait les images


    Mais parlons maintenant de l'ouvrage clef, publié en 1955 et 27 ans plus tard en français :


      La traduction en français de Michel Mouet Editeur a été achevé, le 13 Mai 1979.... comme c'est curieux ..(voir pourquoi à l'url: Attestation pour le covid en 2020.html>

:      Mais poursuivonzs notre amalyse de cet ouvrage clef :

      où l'on touve en effet, page 105, ce texte plutôt cosmique :

     
" ... l'homme n'est pas une manifestation temporaire. Il est une manifestation éternelle. Et ceux de nous qui ont appris cette vérité vivent dans un continuel présent, car c'est toujours le présent... "

     Dur... dur, n'est-ce pas !!
cette phrase surprenante pour nos bien-pensants et consorts intellectuels blasés du système, et surtout venant d'après eux, d'un gourou de secte, et d'un barman distributeur de hot-dogs et de bouteilles de coca-cola, dans sa résidence à Palomar Gardens en Californie... Il est vrai que chacun sait que : "quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage".

      Mais c'est surtout, en page 94, que l'on trouve , ce passage inouï à mettre assurément bien au chaud :


     Mais reprenons ce passage clef, avec quelqiues couleurs, qui en souligneront davantage la portée extraordinaire. ( En effet cette phrase supporte et condense en effet les 27 années d'existence de recherches, du site néo-évhémériste ARTivision.fr) :


      ".. l'homme de la Terre a plusieurs fois, atteint certains sommets, pour retomber aussitôt dans une phase de destruction qui, par le mauvais usage des éléments, a détruit tout ce qu'il avait accompli. "

      Rappelons que, c'est seulement quelques semaines avant la sortie du journal suivant , du 20 Novembre 1955 :


(Voir aussi la digitalisation et la traduction de ce texte à notre article clef
en date du 12/08/2013 : https://www.artivision.fr/FlashbackAdamskien1955.html)

que fut publié l'ouvrage intitulé : "Inside The Space Ships" d'Adamski, qui contient le passage clef en question.

     Les protagonistes de l'excellente émission suivante, en date du Vendredi 29 Mars 2024 :


, qui démontre dans le volet S11E3, intitulé Les protocoles extra terrestres, démontrent royalement sans le citer, que cet Adamski, avait vu, ce qui était, tout à fait juste, il y a donc près de 70 ans, (en 2024 bien sûr), et donc ces protagonistes devraient, honorer la mémoire de cet Adamski, le citant au moins une fois,(Ce qu'ils n'ont hélas, jamais fait), dans leurs très nombreux documentaires souvent présentés, par notre site...

     C'est exactement, ce que démontre, le site ARTivision.fr (avec, on le sait, ses très faibles moyens ), depuis 1997, et ce site va ici, vous en dire beaucoup plus, plus bas (âmes sensibles s'abstenir), sur l'éminent spationaute non officiel nommé George Adamski, qualifié d'outrageant affabulateur et de vendeur de hot-dogs du Mont Palomar des USA, par des bien-pensants et consorts intellectuels blasés, bien coincés dans leurs cocons feutrés, dans cette société, à la dérive

     Cet article est donc, surtout réservé , aux internautes qui découvrent à peine, le site ARTivision.fr, car (pour découvrir d'autres informations importantes du site), ils n'auront pas besoin d'aller se perdre dans ses arcanes multiples, et auront alors ainsi, tout sous la main.

     Pour ceux qui n'ont jamais entendu parler d' Adamski, voici déjà deux de ses photos :

  

     Commençons, si vous le voulez bien, par le texte clef,situé en page 81 de l' ouvrage, publié en France seulement le 13 Mai 1979,:cité ci-dessus

" - Beaucoup de vos savants ont exprimé l'idée que la Lune est un corps mort. Si cela était vrai et que la Lune était morte, suivant le sens que vous donnez à ce mot, il y a longtemps qu'elle aurait disparu de l'espace par désintégration. Non ! Elle est bien vivante et supporte une vie qui comprend des humains. Nous avons nous-mêmes un grand laboratoire, juste au-delà du bord de la Lune, hors de la vue de la Terre, dans la section tempérée et fraîche de ce corps... ".

     Mais c'est à la page 80, de l'ouvrage en question de George Adamski, que l'on découvre ceci :

" ..A une telle remarque, je devins très excité et me demandai si nous allions y atterrir.

      - Non, dit-il, pas cette fois. Mais nous voulons vous faire voir par vous-même ce que vous avez supposé à propos de votre Lune. Elle a une atmosphère ainsi que vous pourrez vous en rendre compte par nos instruments maintenant que nous sommes assez près pour l'enregistrer...."

     Mais les amis d'ARTivision.fr ont souvent découvert le texte suivant, tiré de la revue présentée en NOV 95 :


      A vous donc de juger tout cela, avec les documents qui s'imposent ...

      Mais ce jour, avant de plonger plus avant dans l'épopée de ce celèbre voyageur cosmique Adamski ( il n'est pas le seul dans son cas et une autre fois, nous aborderons le cas d'Howard Menger ),

     Mais voyons tout de suite, le fait que toute vérité n'est pas bonne à être révélée à n'importe quel moment. En effet en page 52, on trouve :


    Ceci est tout aussi clair, qu'Adamski ne devait pas révéler certaines vérités, qui lui avaient été confiées à l'époque.

       Et puisqu'on fait état dans ce texte ci-dessus des fameuses photos d'Adamski, ( dont personne n'a pu démentir jusqu'à nos jours l'authenticité, et ce n'est pas les moyens qui manquent de nos jours, aux supers infographistes pour le faire) , en voici pour le novice ingénu quelques unes des photos, les plus connues :

   

      Mais, il faut savoir, que c'est dans l' ouvrage déjà présenté :


que, l'écrivain Desmond Leslie, le neveu de Churchill, se permet d'écrire :


, et c'est encore ce Desmond Leslie, qui nous écrit en anglais, bien sûr en 1953, ce qui suit dans l'ouvrage que l'on peut avoir encore la chance de trouver chez l'Éditeur "J'ai Lu" n° A 260, dans la prestigieuse collection hélas disparue "L'aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues", publié au début de 1971 sous le titre "Les Soucoupes volantes ont atterri"

" Vous êtes tous reliés les uns aux autres. Les mondes , sont reliés également entre eux parce tout découle du Grand Pouvoir Créateur de la la Source , du plus petit atome aux plus grand des univers "
        Il est aussi bon ici de préciser que concernant le Maitre de Findhorn , en question, notre rôle, ne se résume qu'à présenter ses textes souvent, très atypiques et où il n'y va pas parfois en effet, de main morte, avec les humains, et voyez donc aussi, ce qui suit :
Sors de ton petit trou et élargis ta conscience,
et réalise qu'il n'existe pas de limite.

Il y a beaucoup de gens qui ne peuvent pas voir plus loin qu'eux-mêmes
ou le groupe ou la communauté où ils vivent.

Ils sont tellement liés par des petites choses mesquines
qu'ils ont de la difficulté à grandir de quelque manière que ce soit.

C'est là que d'immenses changements sont nécessaires,
et au plus vite.


Ne sois pas satisfait uniquement par ce que tu peux comprendre,
mais sois prêt à aller plus loin,
à oser aller là, où tu n'as plus pied
et à faire ce qui est apparemment impossible.
C'est ainsi que tu progresses.

Accepte d'être étiré jusqu'à être sur le point de craquer,
et encore plus loin !

Vis aux confins de quelque chose de complètement nouveau.

Ne crains pas le nouveau et l'inconnu,
mais fais simplement un pas à la fois
dans la confiance et la foi absolues,
en sachant que chaque pas te conduira
vers le merveilleux ciel nouveau
et la merveilleuse nouvelle terre.

La petite voix :Eileen Caddy.Le Souffle d'or(1994).
Méditation pour le 24 Mai, après adaptation d'ARTivision.fr.

      Alors sommes-nous bien prêts pour découvrir ce nouveau ciel, et surtout cette nouvelle Terre, hors des tiraillements compétitfs entre humains et en particulier ceux promis au travers de ces jeux olympiques qui nous pendent au nez, ces temps-ci ?

     Comme on le voit la situation est loin d'être cool sur cette planète. Allez, pour ceux, qui continuent à rire sous cape en pensant que tout cela, ne sont que des foutaises de déséquilibrés, pour mieux comprendre cette affaire, lisez aussi, ce qui suit, tiré de la page 69 de "Fleurs d'Esprit" publié auxÉditions Ariane,en Avril 2003 :


     "J'aimerais ouvrir doucement votre conscient à la réalité divine en vous livrant les mécanismes de la Création. Votre surveillance aimante reste délicate actuellement, car vous entrez de plus en plus dans un système d'intolérance envers la Vie divine. Votre humanité est régie par une société de profittout doit être contrôlé de manière à interdire le choix de l'expression.

     La présente technologie cache un système de haute surveillance qui va à l'encontre de la liberté. Les Atlantes, de retour, retrouvent leurs jouets dangereux. Nous sommes avertis de toutes leurs bases secrètes, des engins annihilant la volonté humaine et de votre maintien artificiel dans une basse fréquence rendant les actes difficiles. Ce constat fut établi par nos Surveillants."

      Fin de citation
..

       Oh là..., voila les Atlantes, qui entrent à nouveau, dans la danse. (Voir alors Cousteau + Bimini et l'Atlantide)

     En page 285, on peut lire alors :


      Donc, on vient de le voir, Adamski, a dû certainement obtenir des informations sur les phénomènes polaires de la Terre et de Mars, bien qu'il n'ait pas eu la chance, que nous avons, de possèder des sondes spatiales, qui parcourent le Système Solaire. Par exemple, il n'a pas pu connaître cette extraordinaire photo de Mars , prise le 31 Août 2003, par le "Griffith Satellite Observatory", lors de la fameuse opposition de 2003, où Mars, était alors au plus près de la Terre, à environ 56 millions de km :


    Nous insistons ici, sur le fait que, cette photo ne vient pas de la NASA (qui vérouille et camoufle toutes images venant des sondes spatiales), mais du Griffith Observatory, à los Angeles, en Californie,(et qui existe depuis 1935), et photo que vous pouvez découvrir actuellement à l'url :


      Ah un petit détali important, que nous allions oublier de dire, concernant, le nommé George Adamski :


      Mais c'est dans l'ouvrage de Juin 1976 ci-après:

  

     , que nous lisons les propos suivants concernant Adamski:

     ," En 1959, fut organisée à Rome une conférence à son intention. Trois cents personnes y assistaient donc trente journalistes. Et pourtant pas un seul des organes de presse n'y fit jamais allusion. Au cours, de ce débat Adamski avait rapporté tous les détails de ses voyages, et expliqué le fonctionnement précis des Soucoupes volantes, précisant que le seul but des extra-terrestres était celui de notre sauvegarde. Mais il semble que personne ne l'ait pris au sérieux ou plutôt - c'est ce qu'affirment les ufologues - il semblerait que les autorités aient interdit toute diffusion de ses récits.

      Alors, que doit-on penser de cet homme à la fois pacifique et révolutionnaire (je veux dire, qui révolutionne l'astronautique), bafoué et humilié, à qui le gouvernement américain a offert une des plus belles sépultures du cimetière d'Arlington ? C'est sur cette même colline d'Arlington d'où l'on découvre toute la capitale des Etats-Unis, la Maison Blanche, la coupole du Capitole et le monument de Lincoln, que reposent les frères Kennedy.

      On l'appelle aussi la "colline des héros" ... Héros qui furent honorés de leur vivant, mais aussi humbles héros méconnus. Ce fait troublant ne manque pas de nous étonner. De quel fait, de quels services, de quelles révélations au regard de George Adamski, l'Etat américain était-il débiteur? Est-il vrai que la CIA qui exerçait désormais son contrôle sur la Commission Condon, avait persuadé Adamsky de ne plus tenir de conférence, de ne plus accepter d'interviews, de ne plus "révéler" ses rencontres avec les extra-terrestres ?

      Est-il vrai que les savants de l'armée se liguèrent pour ridiculiser cet homme et en ébranler ainsi la personnalité ? Qui pourra jamais répondre à cette série de questions ? La seule vraie réponse est sans doute, dans cette tombe, sur la "Colline des héros".
"


Fin de citation

      On a en effet beaucoup palabré sur le fait qu' Adamski, ait été enterré au cimetière d'Arlington à Washington et les nombreux détracteurs irréductibles , nous disent qu'il n'y a , aucun mystère, car cela résulte du simple fait qu'Adamski était un vétéran de la deuxième guerre mondiale, et qu'il avait donc parfaitement le droit de reposer dans ce cimetière. Mais il suffirait pourtant pour faire vérifier cette assertion qu'un intrépide journaliste américain ou pas, découvre la liste des militaires qui appartenaient à la même cellule du Corps d'Armée Adamski (officiers compris) , et de voir, par la suite, combien de ces derniers ont été enterrés à Arlington à côté de leur frère de combat : George Adamski. On pourrait aussi avec un peu de chance trouver un document donnant les critères d'admision à ce cimetière et voir sur le livret militaire d'Adamski, s'il répondait à au moins un de ces critères. Bon courage aux chercheurs passionnés...

      
Mais le 27/11/07, en cherchant sur Google, des informations sur Arlington, nous sommes alors tombés sur le site-forum :


, où il y avait l'information ciblée suivante en date du 13/06/07 d'un internaute nommé BIOFIDUS :

"Sauf qu'à Arlington, il n'y a QUE des personnages connus et que l'on ne peut y être enterré que si l'on a rendu des "services" à la Nation ; ici, les Etats-Unis d'Amérique. De plus, le petit père Adamski est inhumé dans le même carré que J-F. Kennedy, carré où ne se trouvent que des défunts importants. Voili-voilà."

      Nous sommes évidemment preneur pour toute information, comme celle-ci, concernant les critères d'admission à ce cimetière d'Arlington. Merci d'avance...

      Cependant concernant l'affaire du cimetière d'Arlington, le 26/11/07, nous avons eu l'idée de contacter La Fondation Adamski(Gafintl@aol.com), pour l'interroger au sujet de ce qui précède et le 28/11/07, nous avons reçu en substance la réponse suivante: ...." Adamski is buried in Arlington because Mrs. Wells petitioned the Military to do so due to his service in the U.S Calvary along the Mexican and U.S Border around the time of World War ONE ... We have his official discharge papers from the U.S Army as well. This has nothing to do with any of his UFO connections or materials presented to the Government."

ce qui pourrait signifier à peu près , "... Adamski est enterré à Arlington parce que Mme Wells organisa une pétition afin que l'Armée le fasse, en raison de sa participation au corps de la Cavalerie U.S, le long de la frontière américano-Mexicaine, lors de la première Guerre Mondiale et nous avons ainsi les papiers officiels qui le confirment. Cela n'a rien à voir avec aucune affaire et équippement d'UFOs, qu'il présenta au Gouvernement."

      A la question : - Do you have got a photograph of the Adamski's tomb ? la réponse fut : " Yes, it is also published in several books ..." - Oui, elle a été aussi publiée dans de nombreux livres.


      Ce fut en effet, un spationaute américain non officiel, très décrié par des ignares de journalistes et autres consorts éditorialistes, mais qu'il a été pourtant enterré, près de J.F Kennedy, dans le cimetière d'Arlingtonréservé aux héros de la Nation .


    Comme tout cela est curieux n'est-ce pas !!!

    Si vous avez du mal, à croire cela , et bien lisez SVP, ce qui suit tiré de la célèbre revue Planéte n° 39 de Mars-Avril 1968 tel que :




      A vous de tirer, les conclusions, qui s'imposent...

     Mais, pour les puristes, il conviendrait aussi, d'expliquer ici, que la revue "Planète", très avant-gardiste pour l'époque, démarra en Novembre 1961, et stoppa hélas, en fin 1970. Elle se présentait comme un ouvrage d'environ 200 pages et de 17,5 cm de largeur, pour 20 cm de hauteur et 1 cm d'épaisseur et pouvait ainsi être directement placée, debout dans une bibliothèque.

Alors que nous venons de vivre , une fois de plus, des tiraillements scabreux de la désunions humaine lors du concours Eurovision 2024, ce jour solennel du 13 Mai (voir pourquoi à l'url: Attestation clef en 2020.html>), nous allons alors ce jour, surélever bien plus haut, la marche de notre cursus psychique conduisant à la compréhension du déréglement planèraire actuel...et nous sommes quasi certain que cete fois-ci encore, il va y avoir au sein de l'Inteligentia mercantile et très médiatisée , des grincements stridents de molaires et les cris d'ahurissements...., mais, il leur faut savoir alors que le plus étonnant, est encore à venir ...

     Mais arrivés ici à ce niveau de compréhension déjà très subtil, allons alors encore plus haut :

      Dans notre article intitulé : http://www.artivision.fr/preuvesflagrantesII.html, nous avons écrit ceci de très important venant de la plateforme ARCTURIUS, et message transcendant, reçu dès le 2818/2005:

      " Aussi incroyable que cela puisse paraître à beaucoup de monde, l’humanité terrestre traverse un processus de changement évolutionnaire dans sa manière d’expérimenter la vie. Nous devrions devenir une civilisation galactique qui inter-agirait positivement avec plusieurs civilisations de notre galaxie et univers, et aussi avec d’autres univers. C’est notre véritable destinée de passerd’une société basée sur la peur et la compétition à une société basée sur l’amour, la paix et l’harmonie. L’actuel chaos est simplement une partie de l’accélération du changement."

      Comme "il faut battre le fer pendant qu'il est chaud ", et pour amplifier mieux enccore, les propos d'Arcturius qui ont retenu notre attention ci-dessus, voyons aux pages 71 et 72, du fameux ouvrage de 1955, le texte ahurissant suvant :


      Et amplifions mieux encore avec quelques couleurs, la portée de tout cela :

     " C'est seulement, quand un nombre d'hommes suffisant, réalisera ce qu'ils sont et qu'avec tout leur cœur, ils désireront changer en abandonnant leurs activités personnelles et leur désir de briller l'un par rapport à l'autre, que le changement s'effectuera.

     - Aucune personne, aucune nation, aucune partie n'est seule à blâmer, pour les conditions qui passèrent devant mes yeux, de même aucun fragment de civilisation ne fait quoi que ce soit pour les changer. La responsabilité gît dans chaque personne, et qui peut, par la force, en changer une autre ? Un esclavage , qui est le résultat de siècles d'incompréhension, de divisions et de désirs personnels pour le pouvoir, est difficile à briser"
.

      Tout cela, exprime bien le fait que les Nations, qui ne devraient plus exister, s'affrontent en douce, sous des prétextes économiques, culturels, religieux, sportifs etc... ce qui perpétuela division des humains, et leurstiraillements mutuels incessants.

     Mais ce qui est encore plus extraordinaire, c'est le fait qu'un très Grand Maître souvent cité par ARTivision.fr... a aussi dit quelque chose de tout a fait semblable, au moins 31 ans plus tard, en 1986; dans l'ouvrage"Opening Doors Within" d'Eileen Caddy
:

Qu 'il n'y ait aucun sentiment de compétition entre vous.
Quand vous prendrez conscience que
chacun a un rôle spécifique à offrir au Tout
cet esprit de compétition disparaîtra,
et vous pourrez vous détendre et être vous-mêmes.

Comme la vie devient plus simple
quand tu cesses d'essayer d'être quelque chose que tu n'es pas !
Tu as ton rôle à jouer dans le Tout ,
alors joue-le au mieux de tes capacités.
La Source vous dit de vous aimer les uns les autres.
Le fais-tu ou, par simple tolérance,
te donnes-tu des excuses en disant
qu'il y a certaines âmes avec lesquelles tu ne peux pas te fondre,
vu que vous êtes à des lieues l'une de l'autre ?

Vous êtes tous les bien-aimés de La Source ,
et plus vite vous en prenez conscience,
mieux ce sera, car vous êtes tous sous Son regard,
et Son amour coule vers chacun de la même manière.

Lorsque vous pourrez aussi accepter le fait,
que vous faites Un avec ELLE,
vous pourrez accepter que vous faites Un, les uns avec les autres.

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pourle 16 Mars , après adaptation d' ARTivision.fr,



       Mais le noveau pélerin qui vient d'entréer dans le site ARTivision.fr par cet article en cours demandera à juste titre :
....Mais c'est quoi donc La Source ," ?....

       Rappelons cependant, que ce Maître de Findhorn, est une entité cosmique, qui s'est exprimée en anglais dés 1986, par l'intermédiaire du channel Eileen Caddy, aux jardins de Findhorn.
(voir le site : FINDHORN.html, sublime texte où apparait 5 fois le vocable La Source en question ... et en particulier ceci ) :


     Mais, ce jour du 17 Mai 2024, disons que si le texte précédent fait appel à la super entité, SORIA, qui est dans la quatrième dimension ou plus , l'exacte réplique, de Papilia (voir notre paralole clef : à l'url: La Paralole clef Chenilon-Papilia.html), alors, pour ceux qui continuent à rire insidieusement sous cape, de tout cela, reprenons ici, ce que l'on nous dit, au sujet de la disparition de l'Atlantide, dans l'ouvrage de Mr Guillaume DELAAGE, qui suit, et qui fut publié, en 2013 (et qui affirme aussi une chose inouie concernant les Olmèques précolombiens, et qui seraient en partie, des aviateurs, à traits négroïdes très appuyés, dont voici les 5 spécimens importants, déjà présentés, dans de très nombreux articles) :


      Mr Guillaume DELAAGE, prétend alors , que nous sommes en effet entrain de perpétuer, avec notre farouche esprit, ancré dans la notion de mutelle compétition, le même système d'exploitation des masses innocentes, qu'à l'époque de cette Atlantide, avant sa disparition totale, il y a près de 12 000 ans. Nous prenons donc exactement le même chemin, et le même sort, nous sera réservé, si nous n'agissons pas très rapidement... et voici donc, la première couverture, de cet ouvrage incomparable :


     Et donc nous vous invitons aimablement et très humblement, à découvrir les phrases extraordinaires, situées en pages 179 et 180, de l'ouvrage en question :


     Il va sans dire, que pour faciliter notre contact, avec Dame Nature, et peut-être bien plus, nous devons fuir absolument toute information négative, qui génère la Peur, et la Haine, en refusant d'accepter de regarder des films de gansters, d'épouvante, et autres thrillers à frissons, de lire des romans affreux, où règnent violence, crimes et exactions de toute nature, et aussi d'écouter de la musique et des sons qui dépriment déjà les plantes, (Utilisez pour cela, un vérographe moderne, ultra-sensible, et voir aussi notre article en date du 08/06/1999 : dimcos.html )... etc.

      Finalement, si vous savez lire entre les lignes, ce qui précède, signifie que par exemple, concernant le monde des insectes, ( moyennant quelques aménagements structurels), il n'est nullement utile que les termites et les fourmis, s'entretuent, car il y a sur Terre, et dans son environnement planétaire assez de sol et d'espace pour chacun, (il en est de même pour les humains), qui ne sont en définitive, que de minuscules entités, du Cosmos infini ... et à bon entendeur Salut..!

      Que celui, qui a pu, bien lire, tout ce qui précède, en tire le bienfait, plein d'éclaircissements, qui s'impose, et surtout, le désir latent, d'en savoir plus...

       Fred IDYLLE. Article, mis en page le 10/02/2024, et revu le 11/02/2024, et revu le 12/02/2024, et revu le 13/02/2024, et revu le 14/02/2024, et revu le 15/02/2024, et revu le 15/02/2024, et revu le 16/02/2024, et revu le 17/02/2024, et revu le 18/02/2024, et revu le 19/02/2024, et revu le 29/02/2024, et revu le 01/03/2024, et revu le 02/03/2024, et revu le 03/03/2024, et revu le 05/03/2024, et revu le 09/03/2024, et revu le 10/03/2024, et revu le 14/03/2024, et revu le 15/03/2024, et revu le 18/03/2024, et revu le 19/03/2024, et revu le 20/03/2024, et revu le 24/03/2024, et revu le 25/03/2024, et revu le 27/03/2024, et revu le 31/03/2024, et revu le 03/04/2024, et revu le 04/04/2024, et revu le 05/04/2024, et revu le 14/04/2024, et revu le 15/04/2024, et revu le 17/04/2024, et revu le 18/04/2024, et revu le 22/04/2024, et revu le 23/04/2024, et revu le 24/04/2024, et revu le 25/04/2024, et revu le 26/04/2024, et revu le 28/04/2024, et revu le 30/04/2024, et revu le 01/05/2024, et revu le 02/05/2024, et revu le 04/05/2024, et revu le 09/05/2024, et revu le 10/05/2024, et revu le 13/05/2024, et revu le 17/05/2024, et revu le 18/05/2024, et revu le 24/05/2024, et revu le 25/05/2024...