Consultations pour cet article :
ARTivision est une page Web strictement personnelle de :

Fred.IDYLLE - COPY RIGHT 1997

Pour tout contact avec ARTivision
fred.idylle@orange.fr

Bonne lecture !
Communiquez nous vos commentaires.
Merci d'avance.
Adresse du site :
http://artivision.eu


Quand ARTivision découvre dans la même semaine, des preuves flagrantes, qui montrent que certaines informations concernant l'outre-espace sont volontairement tronquées..


    

I Introduction.


     Cet article est la suite directe de notre article :

http://www.artivision.fr/docs/PreuvesFlagrantes.html

II Genèse de l'affaire.


      Pour le novice qui découvre le site ARTivision, actuellement, nous allons devoir expliquer ici plus en détail cette affaire inouïe d'inaccessibilité, découverte dans le super entrefilet du "The Leader Post", du 31 Janvier 1947:


et aussi, dans le non moins super entrefilet, du "The Portsmouth Times" , du même 31 Janvier 1947 :


    Disons alors que cette notion d'inaccessiblité (qui nous le pensons, vient directement de Byrd), va nous conduire dans des développements tout à fait fantastiques, qui laissent loin derriere, les imaginations des meilleurs auteurs de la Science-Fiction.

    Cette expression très insolite, apparaît même, dans un article du " The New York Times" ( grand journal n'est-ce pas, qui a pignon sur rue) du 18 Février 1947 tel que :


     Cet article placé à l'url :

http://query.nytimes.com/search/sitesearch/#/admiral+byrd/

, nous avait été envoyé, dès le 17 Féfrier 2011, par l'aimable internaute Christophe G.... N'étant pas du tout fortiche, pour le surf sur le Web, nous n'avons pas réussi à découvrir à cette adresse, l'article du " The New York Times", daté du 31 Janvier 1947, ou du lendemain. qui présenterait, avec pour nous, une grande stupéfaction, la phrase clef suivante :


     Et, dont nous avons proposé, la traduction suivante : ""J'aimerais que quelqu'un pénètre dans cette vaste zone inconnue, située de l'autre côté du Pôle".

     Cette phrase clef, se trouve, on le sait déjà, soulignée en rouge, dans les supers entrefilets du "The Leader Post" ou du "The Portsmouth Times", en date, tous les deux, du 31 Janvier 1947 (voir notre article PreuvesFlagrantes.html )

     Merci donc, à l'internaute béni qui nous découvrira la premiere page du " The New York Times" en question, même si ce journal, ne parle pas de Byrd.

     Disons alors, qu'il n'est donc pas interdit de croire, que Byrd, ait parlé dans les médias d'une zone d'inaccessiblité, (nous allons justement le voir plus bas), et que les chercheurs orhodoxes, ont vite tenté de placer sur une carte, avec une explication très banale, au sujet d'un Pôle d'inaccessibilité.

     Voyons, en effet, ce que l'on nous présente à ce sujet, dans le Science&Vie n° 586 de Juin 1966:


     Et voyons maintenant, la signification officielle, de ces divers pôles ;


    Mais voici un autre document important, où c'est Byrd lui-même, (et non un journaliste de passage), qui parle étrangement de cette affaire d'inaccessibilté dans la revue ayant pignon sur rue : Le National Géographic, d'Octobre 1947, dont voici la couverture, et un ajustement des colonnes des pages 463 et 466.

  

    Si l'on, sait lire entre les lignes, et connaissant d'autres déclarations de l'amiral Byrd, son incroyable découverte, apparaît cependant, parfaitement, sous-jacente dans son propos.

    Pour les puristes qui aiment remonter aux sources d'une information, voyons alors les les sous-entendus, de cette revue d'Octobre 1947.

     Voici le début de digitalisation du texte placé à côté de la couverture du magazine en question :

Into Mystery Land Beyond the Pole.

     It had been one of the major objectives of the Navy to penetrate beyond the Pole into this "area of inaccessibility", the vastest unknown which remains in the world.

     When one speaks of "beyond the South Pole" the language is not entirely figurative. The Pole is, of course, by definition the farthest south possible to reach, but it hardly is a midway point towards what now must be the goal of Antarctic exploration-the interior of those millions of square miles which no eye has seen.....


     Et voici notre très approximative traduction des paragraphes sus-mentionnés :

Á l'intérieur de la Terre Mystérieuse, au-delà du Pôle.


     L'un des objectifs majeurs de la Marine, avait été de pénétrer au-delà du Pôle dans cette "zone d'inaccessibilité", la plus vaste inconnue qui reste dans le monde.

     Quand on parle de "au-delà du pôle Sud" le propos n'est pas entièrement figuratif. Le pôle est, bien entendu, par définition, le sud le plus loin possible à atteindre, mais il n'est guère qu'un point à mi-chemin vers ce qui désormais doit être l'objectif de l'exploration antarctique, à l'intérieur de ces millions de miles carrés, que l'œil n'a jamais vus
.

     Fin de la portion traduite.

     Donc, il y a bien, au Pôle Sud d'après Byrd, dans cette revue de haut rang, une terre mystérieuse, et dans une zone d'inaccessibilité, à explorer.

     Mais pour les irréductibles sceptiques, il y a mieux et encore en plus clair, sur cette terre mystérieuse:

     Dans un autre texte, plus récent, Byrd s'est aussi exprimé d'une manière tout à fait analogue :

    En effet, c'est en Janvier 1956 dans le n° du Selection du Reader's Digest, que Byrd, va encore s'exprimer, dans un article intitulé "Retour à l'Antarctique", que nous avons le privilège de possèder :

  

      Et voici aussi, une image de la première page de l'article en question :


      Dans cet article, il nous parle de l'expédition de 1947-1948, nommée "Opération High Jump", qui fut l'expédition polaire de loin la plus importante qui ait jamais été réalisée, et Byrd nous fait alors en page 10, la déclaration inouïe suivante :


     " Pour la première fois, nous possédions une image assez nette de la configuration du continent austral, mais il subsistait au-delà du pôle , une région aussi vaste que les États-Unis, entièrement inconnue, et dont il n'existait aucune carte".

      Évidemment, Byrd ne parle pas de la découverte d'une quelconque végétation, mais vous avez bien noté le terme "au-delà" et non "autour" du pôle. Mais alors, on ne peut que se demander, comment peut-il exister au-delà du pôle , une Terre immense inconnue, dans une région toujours glacée et neigeuse à perte de vue, et où la température descend souvent en-dessous de 50 degrés C ?

      A vous de juger, ce petit préambule concernant l'affaire d'inaccessibilité, documents à l'appui.

      Mais ce 24 Juillet 2004, nous allons poursuivre notre explication sur cette l'affaire d'inaccessibilité, mise en exergue en douce ci-dessus , par Byrd, et vous allez alors voir, que notre explication frise le fantastique, au plus haut niveau, que l'on puisse imaginer.

     Commençons, si vous le voulez bien, par présenter celui qui en 1979 , nous avait déjà mis la puce à l'oreille, sans que lui-même, n'ait jamais à l'époque (à notre modeste connaissance), évoqué une quelconque notion d'inaccessibilité.

      Donc pour remonter aux sources du problème, rendons donc d'abord à "César, ce qui lui appartient".

       En effet, c'est déjà en 1979 que Mr Eugenio Siragusa (si critiqué par les journalistes ignares ), a présenté page 193, dans le livre de Victorino Del Pozo :


,publié par COSMICA BP 31 13190 Allauch 1979, l'image surprenante suivante :


    Comme vous le découvrez dans la légende des photos ci-dessus, Siragusa (qui n'avait pas la langue dans sa poche) affirme que : " ces photos démontrent que le Pôle Nord, sous l'effet d'une dilatation de la matière qui est élastique s'ouvre périodiquement et personne ne s'en rend compte ".

    Étonnant n'est ce pas !!!


    Il dit aussi dans le livre en question "qu'au centre de la Terre vivent des êtres de deux à cinq mètres de hauteur, au teint parfaitement blanc et que leur proportion sont déterminées par l'effet de la force centrifuge contraire à la notre".

    Avouons donc ici que ce ne sont pas des déclarations de ce genre qui font la une des journaux, même ceux qui recherchent les scoops à sensation.

     Rappelons aussi que la photo ci-dessus, montrant un trou noir inexplicable :


, fut présentée dès le 20 Mai 1972, (d'après la revue Ondes Vives n° 75 en Juillet 1972) lors d'une conférence qui eu lieu à Paris, salle Marchesseau 26 Rue d'Enghien. Voir alors notre article :

http://www.artivision.fr/docs/Siragusaepopee.html

     Comment Siragusa avait-il pu obtenir ces photos jamais vues dans la presse à l'époque ? En sortant la photo en question, lors de la conférence du 20 Mai 1972 à Paris, il a déclaré : " Voici une photo prise par un satellite américain. Vous voyez l'ouverture du Pôle Nord, qui permet d'accéder au centre de la Terre. Cette photo fait partie d'une série de 29 000 clichés pris, par le satellite. Je l'aie eue par la NASA. Ces photos ne sont pas diffusées dans le Grand Public ".

    Curieux que tout cela, n'est-ce pas !! A vous de juger, documents à l'appui....

     Il va de soi, que nous aurions pu assister à l'époque, à cette conférence, et savoir ainsi, si Siragusa , y avait aussi évoqué cette incroyable affaire de dilatation du vortex polaire nord, dès 1972, donc 7 ans plus tôt. ( un grand Merci à l'internaute qui pourrait nous renseigner sur cela).

     A propos de la revue Ondes Vives, hélas disparue, voici la couverture du n° 83 de Mars 1973 :


, et revue qui, à l'époque, a eu l'impensable audace, de sortir la théorie du Soleil froid, déjà évoquée plus haut, et présentée en exclusivité, dès le 21/12/2000, dans notre article :Byrdalice.html, ( et théorie confirmée justement par Siragusa dans ce même numéro OndesVives).,

     Nous sommes alors certains, que ce document, aura dans peu de temps, un retentissement aussi important, que l'ouvrage Des révolutions des sphères célestes de Copernic, même si certains petits malins très mesquins, vont tout faire un jour, pour mettre à leur crédit, la découverte du fait scientifique extraordinaire, que nous expose si bien, dans ce numéro le Maître cosmique Pomar.      Alors cher internaute, si vous le voyez, exposé dans un vide grenier quelconque,, ne le loupez pas...

     Mais poursuivons notre explication, concernant notre affaire d'inaccessibilité par ce qui suit, et qui concerne l'expédition de Byrd au Pôle Nord en 1926:

     Ce qui suit est tiré d' un article de Jean Brun de l'hebdomadaire Nostra du n° 425 de la semaine du 29 Juin au 4 Juillet 1980 , qui nous apprend que, Byrd aurait vécu une aventure tout à fait exceptionnelle dans les glaces du Pôle Nord.

    Voici donc quelques lignes de cet article:

    "Byrd, accompagné d'un capitaine de vaisseau et de deux quartiers-maîtres, marchaient depuis des heures sur la banquise, escaladant les moutonnements chaotiques des glaces éternelles, dévalant de dangereux à-pics plus périlleux qu'un rocher vertical. Et soudain, du haut de la falaise blanche où l'expédition était parvenue au prix de mille dangers, ils découvrirent un spectacle inoubliable. Sous leurs yeux médusés s'étendait une longue vallée étroite et profonde couverte d'une végétation luxuriante et apparemment baignée d'un chaud soleil permanent. une véritable oasis de vie au milieu du grand désert de glace.
    D'un geste machinal, Richard Byrd consulta son thermomètre: - 58° ! Son adjoint, le capitaine Fitin, nota sur le journal de marche:" Le 14 Juin 1926 à 74 m d'altitude à 12h 08 ". Les Quatre hommes se mirent à dérouler les échelles de corde pour rejoindre la merveilleuse prairie qui s'étendait à une centaine de mètres en contrebas au pied de la muraille de glace au sommet de laquelle ils se trouvaient.
    Après une longue heure de descente, ils avaient changé de monde : une plaine où régnait une végétation prolifique et presque paradisiaque s'étalait devant eux. La chaleur douce et pénétrante (le thermomètre indiquait 19°8) les obligea à quitter leurs équipement d'explorateurs polaires. Sous leurs pieds, ils foulaient une herbe drue et grasse. A perte de vue, en croyant à peine leurs yeux , Byrd et ses compagnons apercevaient des petits ruisseaux coupant les herbages naturels, des lacs, des collines boisées. A 1500 m environ, ils virent une tache brune qui se déplaçait lentement. Jumelles braquées, Richard Byrd observa un animal massif au pelage brun qui entra dans un fourré. Un animal qui ressemblait étrangement à un mammouth.
    Hélas! il fallait borner là, l'exploration de ce jour. La fatigue de chacun, le manques de vivres, l'épuisement des accumulateurs de radios faisaient un devoir au chef du détachement d'ordonner sans perdre un instant le retour au campement de base.
    Après avoir repris quelques forces et renouvelé leurs équipements, Byrd et ses compagnons prirent (à nouveau) la route pour tenter de retrouver ce qu'ils appelaient entre eux le "paradis perdu". Malheureusement, il leur fut impossible de retrouver la vallée. Située pratiquement à quelques kilomètres du pôle géographique, il avait été impossible au capitaine Fitin d'en effectuer le relevé des coordonnées topographiques. Sous leurs yeux médusés s'étendait une longue vallée étroite et profonde couverte d'une végétation luxuriante et apparemment baignée d'un chaud soleil permanent, une véritable oasis de vie au milieu du grand désert de glace.
    Fin de citation


     Notons, qu'avec regret, nous n'avons pas trouvé les sources importantes relatives à cet extraordinaire récit de Mr Jean Brun, et nous ne pensons pas qu'il puisse s'agir du philosophe Jean Brun (1919-1994), qui fut professeur à l'Université de Dijon de 1961 à 1986. Nous implorons donc, avec la plus grande déférence, tout internaute qui connaîtrait ce Monsieur (s'il est encore vivant), de lui demander la nature des documents, où il a puisé les éléments étranges de ce qui précède. Il y va de notre plus grande compréhension de la géographie de notre Terre, et, vous allez vous en rendre compte plus bas, il y va même aussi, de notre meilleure appréciation du contexte de notre système solaire. Merci d'avance...

      Ce Monsieur Jean Brun, aurait-il eu la chance inouïe, d'entrer en possession de la brochure publiée à l'époque par Byrd, comme nous le précise dans le premier volet de cet article, l'écrivain Charles Berlitz : " ...mais aussi sur ce qu'il est advenu de son rapport initial ainsi que de la brochurc écrite par lui, comprenant moins de cent pages. dans laquelle il narrait son aventure et qui disparut des bibliothèques et des collections, en dépit du fait que, comme dans le cas de l'émission, nombre de personnes prétendent avoir eu connaissance de cet opuscule ".

       A vous de juger, une fois de plus, cette affaire de disparition de terrain d'une part, et de brochure d'autre part ....


      Tout ce qui précède, concernant cette inaccessible Terre au Pôle Nord, qu'aurait aperçue Byrd, serait vite classée, par les éternels détracteurs, comme un mirage polaire, (comme ceux que l'on observe dans les régions chaudes désertiques comme le Sahara), si ARTivision, n'avait pas mis la main sur cette ahurissante photo composite :


     Des nuages tourbillonnent autour de l'ouverture. Il est à noter que les clichés ci-dessus ont été pris en période de nuit polaire, et on y voit sans contestation aucune, que le diamètre de l'ouverture, n'est pas le même pour chaque photo.

     Mais, concernant cet incroyable cliché, reprenons ici, le petit historique que nous fait le Livre Jaune n°6 publié par les Editions Félix :(leseditionsfelix.com) (début 2000), et ouvrage qui a mis mal à l'aise, de très nombreux bien-pensants :



     Début de citation :

     "Quand la NASA a remplacé en 1977, au bout de dix ans de service, le satellite géostationnaire ATS III par un satellite plus moderne, le GEOS 8, elle a ordonné la destruction des 4 500 clichés faits par ATS III. Les images n’auraient aucune valeur météorologique “prétendait la NASA”. Enfreignant l'ordre de ses supérieurs, le responsable scientifique du département, le Dr. Locke-Stuart, a ramené chez lui plus de mille clichés et il les a soigneusement archivés. Pour quelle raison, donc ? Jan Lamprecht, spécialiste en informatique et originaire d'Afrique du Sud, pense en connaître la raison. Depuis des années il est à la recherche de tous les indices qui pourraient prouver que les planètes sont creuses et qu'elles ont des ouvertures à leurs pôles. Il a mis par hasard la main sur une photo prise par l'ATS III, qui montre clairement une dépression en forme de tourbillon dans la région du pôle . (Note du Webmaster ; revoyons ci-dessous, au bout de la flèche rouge, l' image trou polaire nord que nous avons présentée dans le volet : Byrd.html )


  Grâce à ses contacts avec le Goddard Space Flight Center, la station de contrôle des satellites ATS, il a pu se procurer un autre cliché. Cette image, prise de côté, montre qu à l'endroit où se trouve le pôle, il y a en fait un trou dans le globe terrestre. Après des semaines de longues recherches, un initié de la NASA a découvert pour Lamprecht d'autres clichés qui montrent une ouverture au pôle , il a pu démontrer qu'ils ont également été pris par l'ATS III et qu'ils sont soigneusement gardés par Locke-Stuart. Stuart se montre très réservé sur ces clichés “sans valeur”, et il ne les montre pas volontiers. Les images prises par le satellite GEOS 8 ne montrent plus de dépression tourbillonnante aux pôles, ce qui est étrange. Même la courbure de la Terre est complètement arrondie. Sur les anciens clichés d'ATS III, on voyait une nette courbure, qui n'existe pas officiellement. Cette courbure "inexplicable" a un sens, quand on sait que les pôles terrestres sont aplatis, car la Terre se courbe vers l'intérieur, en direction de l'ouverture. Les photos d'ATS III montrent également des dépressions atmosphériques, comme si des masses d'air et des nuages étaient aspirées par l'ouverture des pôles. On ne voit rien de tout cela sur les images récentes de GEOS 8. Richard Hoagland, auteur du best-seller "The Mars Connection", pense en connaître la raison. Dans une interview de 1977, diffusée dans le Art Bell Show, il disait que les photos étaient censurées avant d'être montrées à l'opinion publique. Toutes les images envoyées par les satellites météorologiques passent dans un grand ordinateur qui corrige les phénomènes qui ne correspondent pas à la doctrine officielle. Après quoi les clichés sont renvoyés dans l'espace vers un autre satellite qui les retransmet à la Terre. C'est seulement à ce stade que les clichés (falsifiés) sont disponibles pour le public. Il n'y a que la NASA qui a accès aux données envoyées par le premier satellite. Il y a des voix qui s'élèvent pour dire qu'en Europe, les photos des satellites sont également truquées, pour cacher l'ouverture des pôles à l'opinion publique.... "

     Fin de citation ...

     Mais alors le candide ingénu pourrait à juste titre, nous dire : "Admettons qu'au Pôle Nord, il y ait un élément liquide, propice à la création d'un tourbillon en forme de vortex qui s'ouvre et se ferme périodiquement, mais, comment admettre qu'au Pôle Sud, où ne réside qu'une structure solide, le phénomême soit aussi observable, et avez vous également des photos qui le prouvent ?"

     Hélas, les gouvernements ont si bien caché les photos, concernant le Pole Sud, qu'il n'existe pratiquement rien de bon à voir à ce sujet. Cependant, nous pouvons déjà montrer, ceci de très curieux :


    Cette photo aurait été prise par ESSA 3 le 6 Janvier 1967 et elle représenterait l'Antarctique, à la période du jour polaire austral , où l' on ne voit jamais se coucher le soleil, pendant environ 6 mois..

    Cette photo semble être la même, que celle montée plus haut par Siragusa, en troisième position, mais ici, elle provient du fascicule anglais de 102 pages d'un certain Sadek ADAM, publié par l'auteur lui-même en 1999, et dont les couvertures se présentent ainsi :

  

    Mais, il existe une explication à la blancheur inouie de cette zone polaire sud . Cette photo aurait éte reconstuée en partie au moment précis, où s'ouvrait le vortex polaire sud, et moment précis qu'avait voulu dissimuler la NASA, sur une photo de l'Antarctique, que nous présente le Science&vie, de Novembre 2004, numéro 1046.


      Hélas, aucune explication, ne nous fut fournie, par cette revue, sur la présence ici, de ce dique noir très insolite, sauf cette courte légende qui présente cette photo et qui est simplement: "L'Antarctique est surveillé de prés par Envisat"

    Il va sans dire, que cette gigantesque pastille noire, n'est pas là par hasard, et une fois encore, elle vise à masquer une chose incroyable qui s'impose à nous, et donc le satellite Envisat, semble bien avoir, quelques trous dans ses mémoires électroniques, d'autant plus que l'on aperçoit des faisceaux très lumineux sous-jacents, s'échapper tout autour du disque noir.


    Ce qui est plus extraordinaire, c'est qu'une revue, qui a pignon sur rue, dans le monde des médias, se permet de présenter une photo de l'Antarctique avec un disque noir gigantesque, sans aucune explication concernant sa présence très insolite à l'endroit en question.

    Bien que l'on sache que cette photo est une photo mosaïque (il a fallu de très nombreux passages du satellite pour l'obtenir), on demeure confondu devant tant d'insouciance et de désinvolture, vis à vis des lecteurs de cette revue. ( A vous de juger...)

    Aller voici, un petit plus de disque noir pour la route :

En effet sur le site :

www.worldwidetelescope.org,
,
l'on peut télégarger un logiciel d'astronomie de Microsoft donnant des images extraordinaires, dont celles-ci qui concernent les régions polaires de la Terre :

    

     Comme on le voit, l'existence d'une pastille plutôt énorme, à l'emplacement de la région polaire, ne saurait aucunement représenter le pôle géographique en question. Alors que fait donc cette pastille ? A vous de juger!

    Mais ces photos où nous éclabousse un disque noir jamais expliqué, n'est pas les seules que nous possédons. Voyez donc aussi, ces diques gris, tout aussi inexpliqués :

  

    Mais en ce qui concerne l'affaire de l'ouverture ou la fermeture du vortex polaire sud , si bien caché par les insolites disques précedents, elle est intimement liée à cette affaire d'inaccessibilité évoquée plus haut, et souvent mise en exergue par l'amiral Byrd..

    Nous avons aussi à notre disposition, les propos très éclairés, de l'esotériste français Pascal Cazottes, et propos qui furent présentés dans son remarquable article dont nous donnons seulement le début :



et article publié dans le n° 21 de la revue Nexus de Juillet-Aout 2002, dont voici la couverture :



     Et voici, le sommaire, où nous avons souligné en rouge l'article en question :



      Extrayons alors, de ce super article, le passage suivant :

     " ...Mais cette découverte n'est rien comparée à celle que fit Byrd, le 14 juin 1947...

     Naturellement, Byrd et ses hommes n'hésitèrent pas un seul instant lorsqu'il s'est agi de prendre la décision d'atterrir. Une fois posés au sol, ils virent une masse sombre se déplacer à quelques 1500 mètres d'eux. Après avoir saisi ses jumelles, Richard Byrd put distinguer nettement un animal s'enfonçant dans un fourré, et identifia la bête en question comme étant semblable à un... mammouth ! Cependant, les compagnons durent renoncer à aller plus avant, car s'enfoncer dans ce lieu inconnu, sans aucune préparation préalable, aurait relevé de la plus folle témérité. Aussi, est-ce la mort dans l'âme que Byrd et ses hommes remontèrent dans l'avion afin de rejoindre le camp de base. Dés leur retour, ils ne manquèrent pas, bien entendu, d'informer leurs camarades restés sur place de leur fabuleuse découverte, et il fut décidé qu'une expédition plus conséquente s'en irait, dès le lendemain, explorer cette vallée des merveilles. Malheureusement, l'équipée ne réussit pas à retrouver ce lieu unique dont l'emplacement avait pourtant été localisé dans le secteur du pôle géographique. Dans l'hypothèse où cette histoire est vraie, il peut être envisagé que Byrd et ses hommes aient pénétré à l'intérieur de notre Terre, sans même s'en apercevoir, en passant par une espèce de sas dont la porte aurait été ouverte au moment propice. Ce qui expliquerait, d'autre part, pourquoi le chemin ne put être retrouvé la fois suivante. Mais tout ceci n'est encore que spéculation gratuite."


     Fin de citation

     En fin de compte, cette vallée des merveilles, était devenue introuvable, et inaccessible, parce que la Terre bouge éffectivement dans ces régions.

     Cependant en parlant de "sas dont la porte aurait été ouverte au moment propice", l'auteur a certainement eu vent de la phrase inouïe, parue dès Mars 2002 du collectif Soria, et phrase que nous reprenons ici, étant donnée son importance :

     "...Plusieurs portes d'accès sont disséminées à la surface de cette Terre. Dernièrement, vos satellites et vos astronomes ont pu constater la dilatation des pôles, qui sont parmi les entrées des mondes internes ".

     Et on trouve aussi cette phrase surprenante :
     " ...Voilà pourquoi vous prenez peu à peu conscience que cette sphère est un être vivant ayant ses lois interactives. Tout désordre entraîne des conséquences sur l'ensemble planétaire interne et externe. Nous insisterons encore sur l'interpénétration de ces trois modes de vie par la zone intermédiaire, en l'occurrence vous. Votre responsabilité est grande. Seule cette prise de conscience évolue, car, pour le reste, rien n'a changé dans l'immédiat."

      Monsieur Pascal Cazottes, pouvait aussi avoir eu en main l'ouvrage de Siragusa de 1979 (déjà présenté plus haut), où ce dernier parle en vrai précurseur de la dilatation du Pôle Nord.

      Cette information tout à fait cosmique, ne se retrouve pas, bien sûr, à tous les carrefours, et même l'ouvrage de Raymond Bernard, "La Terre creuse", publié en 1971, n'en parle pas. Mais lui, Mr Pascal Cazottes, en avait eu la remarquable révélation . En effet, dans le même article du Nexus n°21, de 2002, il a écrit aussi cela :

     " D'ailleurs, l'on peut constater que les mystérieuses ouvertures n'apparaissent plus sur des photos prises précédemment ou ultérieurement. C'est alors que vient à point nommé la théorie des «pro» qui vous expliqueront que les ouvertures aux pôles s'agrandissent et se rétractent à la manière de l'obturateur d'un appareil photo, trouvant ainsi et du même coup une explication au fait qu'aucun explorateur n'ait jamais trouvé ces fameuses ouvertures ".

     Donc, tout est clair, désormais on sait que Mr Pascal Cazottes était parfaitement au courant déjà, au moins dès Juin 2002, de cette affaire inconcevable de dilatation des pôles et de territoire polaire inaccessible, et nous serions très particulièrement enchanté , qu'il veuillent bien expliciter plus avant, dans un autre article, l'origine de cette la théorie des «pro», à laquelle il a fait, si bien allusion.

     Nous ne terminerons pas la transcription de ce super texte de Mr Pascal Cazottes, sans ce petit clin d'oeil, à un film montrant des actualités de 1926 :



      Aux dernières nouvelles, cette lectrice du magazine "Amazing Stories" s'appelait Miss Dorothy E. Graffin, et vivait à New York. Alors, Messieurs les journalistes et consorts blasés, si vous retrouvez cette missive dans un petit coin, non seulement, vous aurez gagné le super gros lot, mais en plus votre nom sera désormais, sous peu de temps, cité, dans les manuels d'histoire de cette planète.

     Cependant, dès le 29 Février 2004, nous avions contacté Mme Régine-Françoise Fauze qui est le channel du Collectif Soria, formé on le sait, de 4520 entités cosmiques, afin de soumettre à son analyse les deux photos suivantes :

   


      Le premier schéma de gauche, est tiré de l'ouvrage " La Terre creuse " presque introuvable en France de l'américain Raymond Bernard publié en 1971 par l'Editeur Albin Michel dans la prestigieuse collection, hélas disparue les Chemins de l'impossible. Bien que ce soit peu lisible à cause de la réduction de l'image (voir la taille normale à Byrd.html) , l'ouverture polaire nord et sud est évaluée sur ce schéma à près de 2300Km, ce qui nous paraissait plutôt excessif.

     C'est pourquoi nous avons cru à une évaluation plus modérée comme celle présentée sur le deuxième schéma à droite, tiré du site : http://www.ourhollowearth.com/PolarOpn.htm.

     Nous constatons là, ( les côtes étant en miles), que l'ouverture polaire nord (comme celle du sud d'ailleurs) ne fait plus que 90 miles (145 Km environ) à son niveau le plus centré, ce qui fait une sérieuse différence avec la côte présentée sur le schéma de gauche de R. Bernard.

      Voulez-vous connaître la réponse de Soria au sujet de cette différence de largeur dans les ouvertures polaires présentées?

     Voici alors la réponse de Soria :

     " Ami de la Terre"

     L'ouverture des Pôles utilise la respiration de votre Terre. De ce fait son diamètre évolue au rythme des mouvements.
     L'ouverture se dilate et se rétracte constamment. Aussi les deux mesures ne sont pas fausses. La Terre dans son ensemble use du mouvement dilatation, rétractation, mais en réalité cette planète est en expansion. Dans quelques décénies, son diamètre ne sera plus celui de cet instant.

     Au plaisir de l'échange

       Scientifique Soria.


     Que dire de plus devant tant de révélations fantastiques ? Sinon ce que disent souvent les anglosaxons embarrassés: No Comment.

     Notons cependant avec un grand étonnement dans notre article :

http://www.artivision.fr/docs/AtlantideGodard.html

, ce passage stupéfiant de ce mystérieux chercheur que fut M. Godard :

" On se sent saisi d'épouvante, conclut M. Godard, en songeant à la fragilité de notre "support", mince et flexible, vaste poitrine qui respire le rythme planétaire et balance ses océans, qui s'écoulent par dénivellation alternative... "

     Certes, en s'exprimant de la sorte, M. Godard , pensait assurément à des événements se déroulant à des temps géologiques lointains et imperceptibles à l'échelle humaine, mais le site ARTivision, pense que rien ne se fait par hasard dans cet univers, et que ces mots étranges, viennent sans doute, d'une autre dimension, et que ce sont peut-être, ceux qu'on appelle les Maîtres, qui les lui ont fait prononcer à l'époque, pour préparer déjà, le Temps des Révélations qui se déroule en ce moment même. En effet, nous avons exposé dans de nombreux articles, le fait que cette planète, est bien creuse , et en plus qu'elle est un organisme vivant, qui inspire à sa mesure, par le pôle Nord, et expire, par le Pôle Sud, et donc qu'elle a bien comme le dit M. Godard : "une vaste poitrine qui respire le rythme planétaire...".

     Mais voici le summum de cette affaire qui nous est venu d' une super missive d'un très aimable internaute, et missive qui confirme les mouvements de sol, se manifestant autour du Pôle Sud, et phénomène bizarrement passé sous silence, par la plupart des médias ayant pignon sur rue.

     En effet, c'est le 11/06/08 , que nous avons reçu de notre ami Rodolphe D...., la missive suivante :

----- Original Message -----
From: Rodolphe D....
To: fred.idylle@orange.fr
Sent: Wednesday, June 11, 2008 10:04 AM

          Bonjour Cher Fred,

     Je t'ai envoyé un mail le Lun. 09/06/2008 à 10:34. Mais tu n'as pas du le recevoir, alors je réitère mon envoi.

     Voici un article qui risque de t'intéresser au plus haut point :
Tiré du site Futura Science ce jour.
     Voici donc de quoi il retourne :
:

http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/geologie-1/d/des-violents-seismes-en-antarctique-deux-fois-par-jour_15782/

     Voici deux photos, montrant des scientifiques en action dans la région:

  

Des violents séismes en Antarctique... deux fois par jour

Énorme surprise des glaciologues :

     Avec une régularité de métronome, la glace de la partie ouest du continent antarctique est secouée par des mouvements équivalant à un tremblement de terre de magnitude 7.
     A chaque craquement, le glacier avance de quelques dizaines de centimètres.
En plantant depuis plusieurs années des sismographes et des récepteurs GPS, une équipe américaine a mis en évidence un gigantesque glacier de cent kilomètres de large sur un kilomètre d'épaisseur.
     Cette énorme masse glisse vers l'océan au sein de ce que l'on appelle la Calotte Occidentale de l'Antarctique, ou, en anglais, WAIS (pour West Antarctic Ice Sheet). On désigne ainsi la partie du continent du côté des longitudes ouest, et qui contient la péninsule antarctique, cette langue de terre s'avançant en direction de l'Amérique du sud.
     Entre 2001 et 2003, Douglas Wiens, un sismologue (Washington University in St Louis), avait installé 43 détecteurs en Antarctide (comme on appelle parfois le continent antarctique) pour analyser les inévitables vibrations parcourant la glace en perpétuel mouvement. Il avait alors mis en évidence des tremblements de glace, semblables à ceux que d'autres équipes avaient repérés au Groenland.
     Mais dans la Calotte occidentale, ce sont de formidables ébranlements que les instruments ont détectés, étonnamment régulièrs et violents.
     Deux fois par jour, les sismographes enregistrent une secousse dont l'énergie correspond à un tremblement de terre de magnitude 7, c'est-à-dire une puissance suffisante pour détruire une ville entière.
     Le terrible séisme qui a fait tant de dégâts en Chine le 12 mai dernier a été classé à 7,9.
     Comment de telles secousses ont-elles pu passer inaperçues jusqu'ici ?
     Parce que ces tremblements de glace s'étalent sur une dizaine à une vingtaine de minutes, expliquent Wiens et ses collègues, alors qu'un séisme libère son énergie en quelques secondes seulement.

Saccades géantes…

     Pour mieux comprendre les mouvements de la glace, Wiens a travaillé avec Sridhar Anandakrishnan, un glaciologue de la Pennsylvania State University, qui, en 2004, avait planté une batterie de GPS. En comparant leurs séries de mesures, ces chercheurs ont découvert que cet énorme glacier avance brutalement à chaque secousse, de 46 centimètres en dix minutes, puis reste immobile durant douze d'heures.
     Quel est le déclencheur de ces fracassants à-coups ?
     Peut-être la rupture d'un énorme bloc de banquise, à l'extrémité du glacier, là où il flotte sur l'océan et se disloque en icebergs. La brutale libération de contraintes mécaniques engendrerait alors une onde remontant le long du glacier.
     Rien ne vient pour l'instant étayer cette hypothèse. Mais quelle qu'en soit la cause, le phénomène attire toute l'attention des glaciologues, qui ont désormais du travail devant eux pour expliquer ces tremblements de glace.
     Jusque-là, la progression d'un glacier était vue comme un mouvement à peu près continu. Mais ces observations en Antarctique évoquent au contraire un type de mouvement par saccades, souvent appelé stick-slip, signifiant à peu près collé-glissé. Ce phénomène physique très commun explique pourquoi un objet posé sur une surface légèrement inclinée ne bouge pas mais démarre brusquement pour ne plus s'arrêter quand l'inclinaison du support dépasse un certain seuil.
     C'est justement de cette manière que se déclenche un tremblement de terre. Visiblement, les glaciers peuvent aussi s'offrir du stick-slip.
     Ces recherches présentent encore un autre intérêt. On sait que la fonte des glaces s'est accélérée en Antarctique et la manière dont ces énormes glaciers craquent et se disloquent influe directement sur l'élévation du niveau de l'océan.
     La vitesse à laquelle la glace coule vers la mer apparaît désormais comme un paramètre important de la régression des calottes polaires, ainsi que l'ont montré plusieurs scientifiques, dont Anny Cazenave et Eric Rignot. Mieux comprendre les mouvements de ces glaciers est donc indispensable pour prédire les effets du réchauffement climatique.


Fin de citation .

     Que voilà, une nouvelle qui me ravit, en effet dès la lecture de cet article, mon cœur s’est un peu emballé !

     Pourquoi ?

     Parce que, ces tremblements géants, tous les 12 heures, avec une régularité de métronome, qui s’étalent sur 10 ou 20 minutes, qui ont lieu aussi bien en Arctique qu’en Antarctique et qui n’ont jamais été détectés, me font immédiatement penser, à la Terre creuse bien sur !

     En effet comme il est dit dans cette théorie de la Terre creuse, les ouvertures varient en taille, un peu comme si la Terre respirait ! (Note du Webmaster voir ci dessus la famause image clef avec les 12 clichés du pôle, qui montrent bien que le trou polaire a un diamètre qui varie avec le temps).

     Et là, on nous confirme scientifiquement un tel phénomène : Très régulier, qui a lieu toutes les 12 heures très précisémment, tel un métronome, ces tremblements violents s'étalent sur une dizaine à une vingtaine de minutes, alors qu'un séisme libère son énergie en quelques secondes seulement, de plus ceci se déroule aux deux poles !

     Tout cela confirme donc très bien, cette histoire de Terre creuse qui fait tant rire les sceptiques.

     Peut-être commençeront-ils à changer de couleur à la lecture ce cet article ! ........

nbsp;    Hors les tremblements aux pôles, ne sont jamais détectés dirait on, alors que ceux-ci ont lieu depuis l’origine de la Terre soit 4.5 miliards d’années !

     Ces tremblements violents de 7 sur 9 de l’échelle de Richter, sur nos 2 pôles, toutes les 12 heures, ne sont jamais detectés par nos sismographes éparpillées de par le monde, cela n’est il pas étrange !

     On le voit bien une nouvelle fois, les scientifiques nous disent toujours : cela est impossible dès qu’une théorie ne colle pas aux connaissances du jour.

     Mais le fait est, que cela est tout à fait possible bien au contraire, la preuve en est une nouvelle fois !

     Donc les railleurs de tout bord, doivent revoir leur copie, et cela est comme je le dis sans cesse, une découverte d’aujourd’hui, remet toujours en cause une belle théorie d’hier.

     Très amicalement

     Rodolphe.


     Fin de citation.

     Merci donc mille fois à l'ami Rodolphe pour sa si aimable participation aux recherches d'ARTivision, et que dire de plus, sinon que l'on s'étonne une fois encore, que ces violents séismes en Antarctique, n'aient pas eu un écho plus retentissant, dans les médias qui ont pignon sur rue. Il est désormais aisé de savoir pourquoi !!!

     Que celui qui a des yeux pour voir et des oreilles pour entendre, cherche donc à en savoir bien plus , dans les documents tangibles, qui ne demandent qu'à être sortis de leurs cocons...

     Et finalement, on voit alors ici que là, cet exposé est bien monté au niveau du fantastique, requis plus haut, et c'est donc le moment de reprendre désormais, la célèbre phrase d'Hamlet de Shakespeare :

"Il y a plus de choses au Ciel et sur Terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie."


      Mais ce 27/07/2014, pour illustrer davantage, notre hardi propos, concernant la revue Ondes Vives, dont nous avons plus haut présenté, la superbe couverture du n° 83 de Mars 1973, et surtout pour en dire plus sur l'affaire du Maître Pomar en question, voyez alors l' image qui suit de Titan le satellite de Saturne, dont nous avons parlé largement, dans le précédent volet :

http://www.artivision.fr/docs/PreuvesFlagrantes.html

      Voici donc en effet, cette photo extrordinaire de Titan, que nous avait présentée, le "Figaro Magazine", du Samedi 13 Nov. 2004 :


      On voit alors que la partie droite de cette image, présente une luminosité remarquable, et, on nous dit (dans ce Figaro Magazine), que c'est alors "notre soleil, qui illumine par derrière, l'épaisse atmosphère de Titan".

      Voici encore, une autre photo de Titan, tirée cette fois-ci, du n° 415 du "Ciel&Espace" de Décembre 2004 :


     Et on apprend alors dans cette revue que, cette belle image de Titan ci-dessus, aurait été captée par Cassini Huygens, le 26 Octobre 2004, en passant à 1176 km de la planète. Cette photo ne semble pas très différente de la prédédente ci-dessus, du "Figaro magazine", où la partie droite du globe de Titan, brille d'une manière étonnante, pour un astre placé, si loin de notre soleil

     On ose alors egalement nous dire, dans ce "Ciel&Espace" , que cette luminosité remarquable, vient aussi de notre soleil, qui fait ainsi briller admirablement, l'atmosphère de Titan.

     Or d'après ce que dit Mr Emmanuel Monnier, dans le n° Spécial de la revue bien connue,"Science&Vie" Mars 2008 suivant :


     Mais mlisez alors ceci :


      Il se trouve donc (d'après ce qui précède) , que, le flux de lumière, qui arrive dans ces contrées reculées jusqu'à Titan,, est 900 fois plus faible, qu'au voisinage de la Terre. Et alors, on se demande, comment ce flaiblard flux, pourra à 1,5 milliard de Km du Soleil, venir par une concentration quasi magique , exciter les épaisses couches atmosphériques de Titan de 1200 km d'épaisseur, contre environ 100 km pour la Terre. C'est donc stupéfiant , et les images suivantes de Titan :

  

ne présentent pas du tout selon nous,, des paysages glaciaires, correspondant à une température de -180°, comme les scientifiques de la NASA l'affirment, mais plutôt, des paysages d'une zone désertique très chaude, comme celle du Sahara. A vous de juger tout cela...

     Cette affaire folle et incroyable du Soleil, a déjà été évoquée plusieurs fois par ARTivision, qui en a déduit alors, que la surface du soleil ne serait pas du tout brûlante comme on nous le dit dans nos écoles et universités..

     Voici une photo magnifique de la comète ISON le 15 Nov 2013, un peu avant qu'elle aille frôler notre Soleil. (Voir l'url du site L'Express plus bas ):



ou encore juste avant le contour du Soleil :



     Comme cette comète, allait tourner le Jeudi 28 Nov 2013, tout près du soleil ( à environ 1,6 millions de km de son centre):


image tirée du site http://fr.sott.net/article/18171-Pourquoi-la-comete-ISON-n-at-elle-pas-fondu-au-soleil-Comment-la-NASA-et-la-science-officielle-ont-encore-tout-faux

, une très grande proportion de scientifiques a pronostiqué sa disparition totale, car dit-on la température de la couronne solaire, ferait des millions de degrés, et cette cométe devrait être volatilisée.

     Hélas pour ces bien-pensants, la comète a poursuivi son petit bonhomme de chemin, peut-être un peu déplumée. Nous n'avons pas trouvé encore de photos nettes de cela . Nous ne pouvons cependant présenter ces images où la cométe est hélas tronquée (Url site vu juste au-dessus) :


     Merci à l'internaute qui trouvera mieux pour ISON après son contour du Soleil. Mais plaçons cependant ici, le magnifque schéma suivant trouvé sur le site :

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/video-mais-qu-est-devenue-la-comete-ison_1303916.html


     Et avec nos indications en plus, on a :



     Ce schéma confirmerait parfaitement ce que dit le site du Monde.fr/ Science :

http://www.lemonde.fr/sciences/video/2013/12/02/la-comete-ison-aurait-survecu-a-sa-rencontre-avec-le-soleil_3523733_1650684.html


où, l'on découvre ceci ; " La comète ISON aurait survécu à sa rencontre avec le Soleil.
     On la supposait morte à la suite de sa rencontre avec le Soleil, jeudi. Pourtant, une nouvelle vidéo mise en ligne par la NASA semble prouver que la comète ISON a repris sa route. Après un quart de tour en orbite autour du centre de notre système, elle apparaît certes rétrécie mais toujours bien présente.
"

    Cette affaire serait considérée par ARTivision comme anecdotique, s'il n'y avait pas eu d'autres cas semblables : En effet on apprend aussi qu'en 2011, qu'une comète nommée Lovejoy, a également plongé dans le bord solaire et en est ressortie intacte sans changer de vitesse et de direction. Même topo pour la grande cométe de Septembre 1882, et qui restera visible, à l'œil nu jusqu'au mois de Mars 1883. Plus près de nous, il y a eu aussi la comète nommée C/1965 S1 (Ikeya-Seki), plus communément appelée comète Ikeya-Seki, qui a aussi rasée à 450 000 km, le Soleil le 21 Octobre 1965, et on dit seulement que son noyau s'est brisé en deux, et qu'elle devient visible en plein jour et présentait une queue s'étendant sur 45° de la surface du ciel.

Donc disons ici, que la comète ISON et bien d'autres, ont bien remis en cause, nos fiers acquis scientifiques, concernant ce qui suit :

- soit les comètes ne sont pas des " boules de glace et de neige sales", comme on le repète souvent ...

- soit que l'on doit tout revoir, concernant le fonctionnement du Soleil, dont la température ne serait pas du tout infernale.

     Tous les sites ayant évoqué cette affaire de la comète ISON, tentent d'expliquer le fait que la comète ISON n'a pas fondu ou explosé, uniquement en mettant en cause la structure et la composition, mal connues de cette comète, qui en fin de compte, ne serait peut-être pas, une simple "boule de glace et de neige sales ".

     Aucun de ces sites, n'a osé mettre en cause, la nature et la constitution de notre Soleil, et c'est justement ce que va ici, faire, le site ARTivision, qui n'est pas, on le sait, un site scientifique, mais bien un site ésotérique, qui possède des documents hors normes et incontournables, pour prouver ses dires.

     Pour expliquer plus avant cette affaire incroyable, prenons l'exemple simple suivant :

      Voici le schéma de fonctionnement d'une loupe convergente :


     Un primitif vivant au fin fond de l'Amazonie, qui serait déjà surpris, en voyant qu'en plein jour que l'on peut allumer un feu avec cette simple loupe, il serait encore plus étonné de découvrir qu'après l'arrivée de la flamme dans les brindilles de bois, que la loupe est parfaitement froide.

     Cette analogie avec la loupe, va nous permettre à un niveau bien supérieur, de comprendre ce qui se passe du côté du Soleil.

     On sait en effet, que l'axe de l'équateur et celui de l'écliptique sont inclinés l'un sur l'autre de 23° environ et, il en résulte que le pôle n'est plus le point où la lempérature est minima. Pour mieux visualiser tout cela, empruntons à l'ouvrage "Astronomie et l'exploration spatiale", publié à Hachette Jeunesse en juillet 1985, le schéma suivant, que nous avons un peu modifié:



     Mais, ce qui est rarement expliqué dans les manuels scolaires, c'est qu'étant donné que la Terre ne décrit pas exactement un cercle autour du Soleil, mais une ellipse, on découvre alors que la distance de la Terre au Soleil est environ de 147 millions de kilomètres au mois de Janvier, et est de 152 millions de kilomètres au mois de Juillet, et autrement dit le Soleil est, paradoxalement plus près de la Terre en hiver, qu'en été, de 5 millions de Km . Le site :

http://fr.vikidia.org/wiki/R%C3%A9volution_de_la_Terre_autour_du_Soleil


, nous illustre schématiquement tout cela admirablement :


Et on voit bien là, que la Terre, est plus proche du Soleil en hiver, qu'elle ne l'est en été.

     Dans les sphères officielles, on explique ce phénomène justement par l'inclinaison de 23 ° de l'axe de la Terre par rapport au plan de l'écliptique et qui fait que les rayons du soleil sont toujours obliques par rapport à l'axe de rotation de la Terre. Et, pour ARTivision, cela est très discutable...

     Si donc, le soleil était une boule de feu émettant chaleur et lumière en direction de la Terre, son action aurait certaimement augmenté grandement en avançant de 5 millions de Km de sa cible. Des maquettes à l'échelle, et des simulations informatiques, le démontreraient sans doute.

     Mais , si vous tenez à avoir une explication non officielle de ce surprenant phénomène, alors cher novice svp, accrochez-vous solidement aux murs car cela peut-être, va vous déstabiliser fortement :

     Nous avons en effet, sous la main, l' ouvrage extraordinaire d'un certain "contacté ", nommé Howard Menger, aussi célèbre que le fameux Adamski, et ouvrage intitulé : "Mes amis les hommes de l'espace", dont voici la couverture :


paru aux Editions DERVY-LIVRES en Juillet 1965 , (voir à ce sujet, l'article de notre ami Joël Baran à : http://www.artivision.fr/docs/Howardmenger.html) nous lisons page 220, la phrase suivante qui témoigne bien de la grande modestie de l'auteur et qui raconte là, un voyage qu'il aurait fait dans un vaisseau spatial de ses amis :

     " Ma première réaction, quand je me levai, fut d'aller jusqu'au hublot et de regarder à l'extérieur pour voir où nous étions. Des sortes de boules de couleurs étaient partout visibles, ainsi qu'une boule rouge de dimensions gigantesques, qui semblait être une énorme planète. Ils me dirent plus tard que c'était le Soleil; je ne sais pas pourquoi, il n'était pas brillant."

     Surprenant n'est-ce pas !!!, surtout pour quelqu'un qui n'avait rien des qualités d'un astrophysicien. Rappelons que cet Howard Menger, a produit dans son livre, des photos de la Lune, dont voici une, qu'aucun spécialiste n'a pu expliquer jusqu'à présent :


on y voit parfaitement dans le coin supérieur gauche, une portion du hublot de l'astronef, qui a transporté l'auteur jusqu'à la Lune...

     Mais voyons maintenant l' explication qui est présentée par le Maître cosmique nommé Pomar ( déjà évoqué plus haut), montrons à nouveau, étant donnée son extrême importance, la couverture de la revue en question :


     C'est dans cette revue que nous avons découvert à l'époque en Mars 1973, cette chose inouie, dans un l'article de 5 pages qui débute ainsi :


     Et voici le texte inouï intégral en question :

VOYAGE EN OVNI : le système solaire

Extrait de la revue Ondes Vives n°83 de Mars 1973

     " Nous avons pris contact avec un groupe de Bologne (Italie) qui reçoit des messages télépathiques d'Extra-Terrestres. Ce groupe présente l'immense intérêt d'avoir des relations directes avec eux. De ce fait le témoignage des sens exclut toute fantaisie imaginative. Voici un résumé d'une de ces entrevues qui eut lieu le 15/10/62. C’était la 7e rencontre. Ondes Vives : (Itacar et Saki sont deux extraterrestres)

     Le 15 Aout 1962, à 23 heures, appelé télépathiquement comme d'habitude, je me rendis au lieu de rencontre. Itacar et Saki m'y attendaient et m’embrassèrent. Nous entrâmes dans la soucoupe volante. Itakar, passant la main sur le triangle, démarra. Quelques minutes plus tard nous étions arrivés. Nous sortîmes et je vis que nous étions dans un grand cratère volcanique dont le fond poli servait de base d'atterrissage. Itacar me dit que nous étions sur le satellite de la Terre, c'est-à-dire la Lune. J'eus tout loisir d'examiner l'installation avec ses grandes portes en arche, éclairées comme en plein jour. Nous entrâmes par l'une d'elle et suivîmes un corridor de 4 m de large et 400 m de long, éclairé par le plafond, mais on ne voyait pas de lampes. De part et d'autre il y avait des portes surmontées de signes géométriques. Nous entrâmes dans l'une qui portait comme sigle un cercle avec un point rouge au centre. Je vis une chambre circulaire de 20 m de diamètre avec, au centre, une table ronde aussi, de 3 mètres de diamètre, entourée de sièges. Itacar et moi nous nous assîmes tandis que Saki sortait.

     Bientôt entra un homme que je connaissais déjà. Je me levai et lui serrai la main. Il me dit:

     "Je suis POMAR, de la planète ATOUN. Me trouvant sur la Terre où je devais passer plusieurs jours, je pensais te revoir et te parler de choses que tu ne sais pas et que tu ne comprendras peut-être pas maintenant. Néanmoins, imprime-les bien dans ta pensée afin de t'en souvenir et de les répéter à tes frères. Donc écoute:

     Nous appelons votre Terre SARAS, d'un mot chaldéen ancien : SHAN-RAN (SHAN la Croix, RA cercle) Saras fait partie du Système solaire en vertu du mouvement qui l'anime. Si ce mouvement venait à cesser, il en résulterait une rupture d'équilibre qui affecterait l'harmonie de la Création et bouleverserait les lois précises qui la gouvernent. La Terre ne pourrait plus exister comme telle. Il lui faut donc, pour subsister, continuer son mouvement qui lui permet non seulement de parcourir son orbite définie, mais de se mouvoir selon les calculs extrêmement exacts de la nature, en synchronisme avec tout le reste du Cosmos.

     Dans l'espace compris entre tes mondes "matériels", il existe un immense filet éthérique, un océan éthérique où ces mondes naviguent avec leurs satellites. Le Cosmos où nos mondes orbitent est TRINO parce qu'il représente la totalité des formes "intérieures". La nature est conforme à la loi binaire parce qu'elle est la manifestation des formes "extérieures". L'un est le point de départ, l'autre le point d'arrivée. Les deux sont reliés au cercle éternel des phases dualistes naturelles, d'évolution ou d'arrêt. Ce dualisme trouve sa réplique dans divers symboles. En fait, sur ta Terre, l'axe vertical symbolise l'ascension, la vie, la flamme montant vers le haut, le principe, la levée. Au contraire l'axe horizontal représente l'assise, la fin, l'eau, l'immobilité, le sommeil, la mort.

     L'union et l'équilibre de ces deux lignes, verticale et horizontale, forme la CROIX, symbole métaphysique des événements de la nature dans son dualisme , accouplement des deux forces fondamentales qui générèrent l'équilibre des quatre éléments représentés par les quatre bras de la croix.

     Vos savants se sont-ils demandé la véritable signification du symbole de la croix ? Jamais, parce qu'ils sont athées ou semi-athées. Cela veut dire que, n'ayant pas foi en Dieu et ne connaissant pas à fond la métaphysique, ils ne réussiront jamais à comprendre les lois cosmiques multiples qui règlent les mondes et leurs évolution. Vos hommes de science n'ont jamais pensé à ce que deviendrait l'existence humaine si ces lois venaient à faillir ne serait-ce qu'un instant. Eh bien, cela pourrait se produire, pour absurde que cette hypothèse puisse sembler à la suite de multiples explosions atomiques. L'astre solaire, étincelle de la création est par rapport à l'Univers comme l'Esprit est au corps. De même que l'Esprit vivifie la matière, le Soleil anime tout le système solaire. S'il vous était donné de le regarder hors de votre atmosphère, vous seriez stupéfaits de le voir comme une balle violette aux reflets verts opaques, parfois iridescents d'une multitude de couleurs où domine le bleu profond. Vous auriez aussi pour la première fois l'impression que le Soleil est "obscur" et que l'énergie de chaleur et de lumière qui semble émaner de lui, n'est qu'un aspect de la radiation effective de l'astre.

     Combien de conceptions erronées ont été émises par vos savants, et combien de doutes les assaillent ! Tout cela parce qu'ils marchent sans foi dans une voie fausse. En fait, le Soleil ne représente pas autre chose qu'un centre d'émanation une source d'ultra-micro-ondes radioactives à une fréquence extrêmement haute concentrant un potentiel de haute valeur.

     Tel quel, il ne peut donc être qu’absolument froid, ce qui est contraire aux conclusions de vos savants qui attribuent au soleil une chaleur de millions de degrés, tentant d'établir la valeur thermique de l'astre. - Se peut-il que la loi de Wien soit fausse ? La sensibilité des bolomètres serait-elle en défaut ? Rien de tout cela et cependant le Soleil est froid en réalité. L'erreur est dans le principe, sans lequel il est inutile de formuler une théorie. Il faut rechercher la cause de la lumière et de la chaleur, dans les phénomènes qui se manifestent dans le non parcours ou encore mieux dans la "réaction" de résistance que son énergie suscite loin du centre d'émanation. Les vibrations radiantes projetées par le soleil dans l'espace, sont reçues par l'éther qui n'est pas le vide absolu, mais bien un ensemble d'espaces qui s'étendent de planéte à planète et qui les unissent comme le ferait une mer dont les substances éthériques agissent comme des conducteurs d'énergie.

     La résultante de ces oscillations n'est pas la lumière mais un "rayon" inconnu de vous, qui part du Soleil et se propage dans le Cosmos en vertu du vide éthérique et par conséquent porteur d'une charge électrique à corpuscules radioactives, grâce auxquelles il acquiert la puissance radiante.

     Vous connaissez déjà quelques-unes des propriétés du radium par les simples applications que vous en faites et vous savez combien est mystérieuse cette substance qui émet une incalculable énergie soit sous forme radioactive, soit en pouvoir dissociant et consumant (dûs tous deux à des propriétés positives et négatives complexes et inconnues de vous).

     Vous avez fait des expériences avec le radium et vous avez constaté que tout objet soumis à son action ne peut que bruler ou devenir lumineux. Le même phénomène se produit dans le Cosmos et les radiations du Soleil bien que froides et obscures, peuvent donner, en des points déterminés "d'arrivée", lumière et chaleur. En fait, le rayon obscur qui traverse l'espace, acquiert cette propriété ignorée de vous, selon la planète sur laquelle il est projeté. Son effet étant en rapport avec l'atmosphère déterminée qu'il traverse.

     L'émanation radioactive obscure à l’origine, et transportée à travers le Cosmos, se transforme donc en rayons lumineux au contact de l'atmosphère qui peut être plus ou mois dense et volumineuse. Il se produit en ce cas une réaction entre l' énergie "d'arrivée" et les composants gazeux de l'air. Il en résulte une production de micro-ondes lumière dont l'intensité augmente à mesure qu’elle approche de la croûte de la planète lorsqu'il y a des substances gazeuses toujours plus raréfiées. Un rapport analogue entre puissance irradiante et radiation se trouve dans votre lumière électrique que vous ne connaissez pas encore à fond. L'énergie est produite dans une lointaine centrale hydroélectrique alors que l'effet lumineux à travers le filament conducteur se manifeste à distance, dans un ballon de verre où existe une ambiance idoine pour porter le filament à l’incandescence.

     La Terre est comme une énorme lampe lorsqu’on la voit dans la nuit éthérique. Elle illumine une partie infinitésimale de l'infini et ce faisant, elle brille. Le cercle d'illumination en montre le diamètre alors que la ligne équatoriale en symbolise la résistance. C'est maintenant compréhensible parce que règne la plus profonde obscurité dans les espaces sidéraux infinis. Ce phénomène est vérifiable, bien qu'il soit en contradiction avec les conclusions de toutes vos recherches scientifiques. Il est donc tout simplement absurde de formuler un principe selon lequel la chaleur est inversement proportionnelle à la distance. Il s'ensuivrait pour vous, terriens, comme résultat logique, que Mercure devrait être une fonderie de bismuth et de plomb, alors qu'au contraire Mercure possède les mêmes éléments que la Terre et il est le centre radio de notre système habité par des hommes physiologiquement et spirituellement plus élevés que vous. Donc votre science erronée est en contradiction avec la leur en tant qu’ils obéissent aux lois universelles de l'Esprit Créateur : Dieu.

     "Il y a aussi un autre fait qui contribue à démolir les théories scolastico-scientifiques grâce à la giration de la Terre autour du Soleil, vous avez l’été lorsque vous êtes au point le plus éloigné du Soleil, et l’hiver quand vous en êtes au plus près. Pour justifier anomalie votre science a émis l'hypothèse de l'obliquité des rayons et de la durée des jours. Cela est vrai, mais en fait, c'est dû à l'action des rayons obscurs qui viennent du soleil. S'il en était autrement, l'énorme accroissement de température que la Terre devrait subir au périhélie ne pourrait expliquer le retour cyclique de votre pâle et froid soleil des journées d'hiver. Je chercherai plus tard à vous confirmer le principe que je viens d'exposer : plus grande est la densité des stratifications atmosphériques traversées, plus grande est la chaleur des rayons. Comme toute autre planète, votre Terre, dans son mouvement de rotation autour de son axe, doit entraîner la rotation de l'atmosphère qui prend de ce fait un aspect parabolique. Elle se dispose donc sous une forme ellipsoïde avec le petit axe superposé à celui de la Terre. Il s'ensuit que le rayon solaire traversant l'équateur trouvera une plus grande épaisseur atmosphérique et par conséquent produira plus de chaleur qu'aux pôles. Voilà pourquoi la zone équatoriale est brûlante alors qu'en zone polaire règne la glace. En conclusion il faut se convaincre de l'erreur de vos savants qui font du Soleil ce distributeur d'énergie, une gigantesque pile infernale, qui devrait être aussi la cause des valeurs hyperboliques de la température des étoiles.

     Ceci est une autre théorie bâtie par vous, terriens, avec vos fausses convictions qui amènent des conclusions inexactes , à cause de l'insuffisance du préjugé initial. L'orgueil de nier l'Esprit Créateur et Ses lois dans le crépuscule où vous êtes, vous fait approcher toujours davantage de minuit. Que celui qui a des oreilles entende; que celui qui a des yeux les ouvre à la lumière
"

     Pomar se tut. Je me sentais étrangement léger de corps et d'âme. Je comprenais parfaitement tout cela comme je l'avais toujours su. Je fus coupé de mes réflexions par Pomar qui me dit:

      "D'ici peu tu connaîtras d'autres frères de SARAS qui croient et qui travaillent selon leurs possibilités, mais avec foi. Ils t'aideront en tout ce dont tu auras besoin pour continuer ta vie. Beaucoup d'obligations te sont réservées et tu seras instruit en conséquence. Maintenant je dois partir "

     Il se leva, me tendit la main et dit "j' ai vite appris ta langue . Donc nous nous reverrons bientôt."

     Il partit. Nous sortîmes de la salle et nous rejoignîmes la soucoupe où Saki nous attendait. Nous décollâmes à la verticale et, en peu de minutes je fus déposé à l'endroit habituel. Nous nous saluâmes..

     De retour à la maison, je m'aperçus qu'il était 3 heures du matin. J'étais resté avec eux pendant 4 heures. Par bonheur tout le monde dormait à la maison. Personne, même ma femme, ne s'aperçut de mon absence.

     NOTA : Lors de son voyage à Catane, en Octobre 1972, Mr J.C.Salémi (le rédacteur en chef et directeur de la revue Ondes Vives) a présenté ce récit à Mr Eugénio SIRAGUSA pour lui demander s'il était authentique, puisqu'Eugenio a des rapports avec les E.T. depuis 22 ans et qu'il a lui-même voyagé en Soucoupe Volante. Eugénio a répondu que c'est bien ainsi que les choses se passent. "

     Ondes Vives

     Fin du texte de la revue Ondes Vives

     
En somme, si nous comprenons bien tout cela, le système fonctionnerait comme le four à micro-ondes, qui chauffe rapidement l'aliment que l'on y place, mais le four lui-même, demeure parfaitement froid à l'extérieur.

     Avouons donc que, si tout ceci est sorti du cerveau d'un auteur plein d'imagination, il est vraiment fortiche, et il pourrait facilement écrire un roman de Science-Fiction qui surclasserait de loin les meilleurs du genre. A vous de juger.

     N'empêche que le webmaster du site, ARTivision, serait aux anges, si un internaute connaissant parfaitement l'italien, pouvait trouver dans la région en question, d'autres textes aussi fantastiques, de ce prodigieux Pomar.

     Certains détracteurs, diront vite, que nous n'avons jamais lu cela, dans un texte faisant autorité... Alors ARTivision dira : Lisez plutôt ceci:

From: Phil ........
Sent: Wednesday, October 10, 2012 6:38 PM
To: Fred IDYLLE
Subject: Du Soleil froid...

    Bonjour Cher Fred,

    Votre article quant au Soleil froid est fascinant. Sauf erreur de ma part, il me semble que Fulcanelli n'a pas été mentionné...

    En effet, dans "Les demeures philosophales" Tome 1, l'auteur écrit des choses à propos du Soleil froid...

    Etes-vous au courant ?

    Si cela vous intéresse, je vous scanne la page concernée.

    A bientôt Fred.

    Phil


    Nous avons remercié vivement Phil , pour cette affaire de Soleil froid (que nous ne connaissions pas), du Grand alchimiste Fulcanelli.

     Voici donc quelques lignes des pages 50 et 51, de l'ouvrage en question :



Renversant n'est-ce pas !!!. Mais si vous étes un infographiste confirmé, vous pouvez alors démontrer, que la photo d'Howard Menger , de la Lune, que nous reprenons volontairement ici, avec quelques couleurs et indications en plus :


est authentique ou pas. Et donc, si elle est authentique, alors l' histoire incroyable d'Howard Menger, du Soleil qui n'était pas brillant a aussi de grandes chances d'être vraie.

     Vous avez bien noté, que le texte extraordinaire, de Pomar, remonterait à plus de 50 ans , se présentait déjà à l'époque, comme le texte le plus anti-système, que l'on puisse imaginer( il déclasse de loin toujours, tous les mouvenents actuels individuels ou pas, qui osent revendiquer une conception anti-système de notre socièté). Le site ARTivision (qui possède ce texte depuis 40 au moins), a eu tout le temps, pour en analyser les tenants et les aboutissants fantastiques, à commencer par cette affirmation ( que refusent de commenter et d'intégrer la plupart des scientifiques actuels ) : "votre science erronée est en contradiction avec la leur en tant qu’ils obéissent aux lois universelles de l'Esprit Créateur : Dieu".

     On sait désormais, que le site ARTivision, n'utilise plus dans ses textes, le vocable trop banalisé : Dieu, mais le remplace partout, par l'expression particulière :"Le Très Haut" .

     Pour compléter cette affaire, reprenons ici ( il y a de nombreux autres textes de même nature), ce passage mystico-technique du texte hors normes de l'ami galactique, placé à :

http://www.arcturius.org/chroniques/?p=21215

     " L’Être que vous nommez Dieu, est Celui qui se trouve à l’origine et à la fin des émissions de l’ensemble de ces ondes extra-temporelles à travers les structures matricielles " .

     
Peut-être que tout cela, permettra en partie, aux internautes curieux, de comprendre pourquoi le site ARTivision, revendique le statut de site Mystico-Rationaliste, mot que vous ne trouverez, on le sait, dans aucun dictionnaire.

     Mais revenons, à cette très délicate et incroyable affaire de l'éther, évoquée par Pomar, en ces termes :

     " Les vibrations radiantes projetées par le soleil dans l'espace, sont reçues par l'éther qui n'est pas le vide absolu, mais bien un ensemble d'espaces qui s'étendent de planéte à planète et qui les unissent comme le ferait une mer dont les substances éthériques agissent comme des conducteurs d'énergie."

         Ce mot éther, a semble-t-il ici une connotation toute particulière, et il faut aussi savoir que ce mot, a divisé la communauté scientique dès la fin du XIX e siècle. En effet en 1887, eu lieu la célèbre expérience de Michelson et Morley qui, a conduit les physiciens à mettre en doute l'existence de l'Éther, qui était le pensait-on le support matériel des vibrations d'une onde électromagnétique comme la lumière, ou tout au moins de son mouvement. Cela montrait aussi que la vitesse de la lumière était la même dans toutes les directions. C'est dans l'histoire de la physique l'une des plus importantes et l'une des plus célèbres expériences, qui valut à Michelson le prix Nobel en 1907. Et jusqu'à nos jours tous les scientifiques officiels, en sont restés . Voilà un fait, clair et net, que l'on croit avoir démontré, une fois pour toute.

     Mais, ces temps-ci, un scientifique ayant aussi étudié l'alchimie, Isaac Plotain, remet en cause les conclusions de cette célèbre expérience, en disant qu'elle avait été mal orchestrée à l'époque, et que l'éther existe bien. Voici deux ouvrages qui présentent cette histoire plutôt "éthérique" :

  

     Cela est d'ailleurs, confirmé par le groupe transcendant Soria, souvent évoqué sur ARTivision, et voici par exemple quelques propos de Soria, à ce sujet dans divers ouvrages :

     "Nous leur lançons un avertissement sérieux et espérons ne pas voir la réalisation de cette réalité qui, malheureusement, est déjà en train d'être enregistrée dans l'éther de votre planête.....

     ...La chimie subtile de la rose circule dans les couches d'air, aussi bien celles de la Terre qu'autour ou dans l'éther lointain. Cette chimie véhicule des énergies fines pouvant réactiver l'ouverture d'un cœur (son chakra). Celles-ci s'infiltrent dans le réseau de la chaîne de ce chakra, glissent dans les molécules de l'air et parviennent au cœur de la plus petite parcelle de vos atomes. L'énergie de la rose demeure la nourriture la plus subtile nécessaire à l'apport de la chimie de l'Amour dont a besoin une bibliothèque intérieure.

     L'Éther est une matrice vivante , animée par des atomes.
...etc....


Oh là..., une "matrice vivante" , les meilleurs ouvrages de Science-Fiction sont alors là, tout à fait surclassés n'est-ce pas !!

     Que celui, qui a lu tout cela, avec attention, en tire les éclaircissements qui s'imposent, et surtout le désir latent, d'en savoir plus.

     Mais, ce 28/07/2014, pour clarifier encore mieux tout cela, puisque Pomar nous parle asssi de Mercure , voici un peit plus, à ce sujet et relatif encore à, cette affaire d'éther ignorée ,on le sait,, de nos scientifiques contemporains . Cette information est tirée du volet V de l'affaire Kraspedon de la revueONDES VIVES n° 94 de Fév 1974 :


     Et en page 5, on trouve ceci, et chers novices, veuillez bien attacher solidement votre ceinture :



     Vous avez bien lu, nous l'espérons, que la couche éthérique est de 624 000 km pour Mercure , alors qu'elle n'est que de 400 000 pour la Terre , (elle arrive donc jusqu'à la Lune), et que la largeur de la couche d'éther d'une planète, est inversement proportionnelle à son éloignement du Soleil.

     Décidément cette Nature ( Le Très Haut), nous surprendra toujours plus, quand on veut bien analyser son fonctionement .

     Mais il se trouve que nous possédons de nombreux autres textes, qui mentionnent également, la notion extraordinaire, que le soleil ne serait pas brulant.

Première déclaration :

     Au mois de Décembre 2000, la revue "Ciel & espace", a sorti son n° 367, en spécifiant qu'il était "exceptionnel", car il représente, nous dit-on le "journal du siècle en Astronomie" et voici pour les puristes, la couverture du numéro en question :



     Il convient donc de garder précieusement ce numéro, où nous avons noté, à l'époque, certaines anomalies .

     Concernant notre Soleil, à la page 41 de cette revue, nous notons le texte suivant: "Retour vers le futur: Plus de 50 ans après, on ne connaît toujours pas le mécanisme précis du chauffage de la couronne. Il semble que Hans Alfvèn ( Prix Nobel de Physique en 1970) soit le plus proche de la réalité. Certaines ondes dites "magnétohydrodynamiques" se propageraient dans la couronne et la chaufferaient. Les satellites d'observation du Soleil, comme Yohkod, Soho, ou Trace, ont mesuré sa température : Elle dépasse les 2 millions de degrés !"

     Vous avez bien lu : "On ne connaît pas encore le mécanisme du chauffage de la couronne", et nous souhaitons que les appareils de mesure de cette couronne ne soient pas du même gabarit que ceux qui ont mesuré la température de Titan (-180 °)

Deuxième déclaration :

     Bien que cela soit assez ancien, et ambigu, il convient d'en dire deux mots :

     A la page 289 d'un livre remarquable intitulé " La barrière du temps " de l'écrivain explorateur Andrew Tomas, nous lisons la phrase attribuée vers 1882 , aux "Mahatmas" : " Le Soleil n'est ni un corps solide, ni un liquide. Ce n'est pas cependant un gaz incandescent, mais une boule gigantesque de force électromagnétique, le réservoir de la vie et du mouvement universel ".

      Etonnant n'est-ce pas !!!

     Donc, laissons aux spécialistes, le soin de discuter de tout ceci, et surtout de ce que nous allons vous révéler ci-dessous, car nous n'avons pas la compétence requise pour savoir si cela est vrai ou non. Notre rôle se résume, nous l'avons déjà exprimé ailleurs, à montrer des documents qui n'ont pas connu, en leur temps, la publicité qu'ils auraient due normalement avoir.

Troisième déclaration :

       Nous voilà arrivés, à un point crucial, de cet exposé:

    En effet, il convient de présenter d'abord ici, l'ouvrage publié en 1953 chez Werner Laurie Hc, est intitulé "Flying saucers have Landed". Il fut écrit en collaboration avec un auteur anglais Desmond Leslie ancien pilote de la RAF et était le neveu de Wiston Churchill . Ce Desmond Leslie a quitté ce monde en 2001 à 79 ans :


     On peut encore peut-être avoir la chance de trouver cet ouvrage en français chez "J'ai Lu"A 260, dans la prestigieuse collection hélas disparue "L'aventure mystérieuse du cosmos et des civilisations disparues", publié au début de 1971 sous le titre "Les Soucoupes volantes ont atterri":


     C'est alors que, Desmond Leslie, nous déclare pages 144 à 145, du livre en français, ceci , qui est tout à fait hors-normes :

    " Mais pour le moment, notre propos est de découvrir l'origine des véritables soucoupes interplanétaires. Les planètes voisines semblent apporter la réponse la plus plausible: Mars et Vénus. Mais alors, pourquoi pas aussi Saturne, Jupiter, Uranus, Neptune, Pluton et toutes les planètes encore inconnues? On nous oppose que la chose est impossible car toutes les planètes au-delà de l'orbite de Mars sont trop glacées pour que la vie puisse y exister, et que Vénus et Mercure sont trop brûlantes, mais rien ne nous affirme que la chaleur en tant que telle émane du soleil. Les textes anciens nous apprennent que le Soleil produit une énergie irradiante mais pas de chaleur (telle que nous la connaissons) que cette chaleur n'est qu'un sous-produit de l'énergie soumise à la friction de notre atmosphère. Dans ce cas, cela expliquerait la ceinture d'air chaud récemment découverte à 60 kilomètres d'altitude où toute vie serait impossible dans ces températures avoisinant 170°. Selon les Anciens, une atmosphère planétaire agit à la fois comme convertisseur d'énergie et comme filtre réglant la quantité de chaleur ainsi formée. Ainsi, il est fort possible que toutes les planètes de notre système aient une atmosphère semblable à la nôtre. Imaginons un instant que nous puissions emporter nos instruments sur Mars et contempler la Terre, nous verrions cette ceinture brûlante et nous penserions qu'à la surface de ce globe la température est de 170°. Et si les Martiens n'ont pas de meilleurs instruments que nous, on leur pardonnera de penser que toute vie humaine est impossible sur la Terre. Donc, tant que nous ne serons pas allés examiner de près les autres mondes, il serait plus sage de ne pas pontifier dans un sens ou un autre."

      Que dire de plus devant une telle affirmation de Desmond Leslie, qui rappelons-le, était le neveu de Wiston Churchill , et n'avait donc pas l'habitude de raconter des balivernes. Il est bien dommage cependant que cet auteur ait oublié de citer au moins un des textes anciens auxquels il fait référence, de même que les travaux sur lesquels, il s'appuie pour affirmer l'existence d'une ceinture brûlante placé à 60 Km d'altitude dans notre atmosphère. Nous invitons les internautes spécialistes qui auraient quelques informations à ce sujet, à bien vouloir nous contacter pour tirer au clair cette affaire. Merci d'avance...

      De même, Adamski reprend cette curieuse affaire concernant le soleil dans son troisième ouvrage de 1961, publié aussi par Abelard-Schuman, hélas non traduit en français pour le grand public :



     On peut découvrir ce livre en PDF, sur le site :

http://fr.scribd.com/doc/19217712/George-Adamski-Flying-Saucers-Farewell-1961

     Mais ARTivision posséde, une traduction privée de 1962 , exécutée par la courageuse, Mme H. Verdin Roussel. Voici d'abord, de ce livre, (extrêmement précieux et sans doute introuvable actuellement) , l'image de la couverture que nous avons du refaire parce qu'elle était abimée et surtout, celle de la première page avec la typographie et les inscriptions de l'époque:

   


     Nous lisons alors chapitre II (intitulé "l'activité de l'espace dans notre système solaire") page 32:

     " La première chose à réaliser est que le Soleil n'émet pas de la lumière et de la chaleur sous la forme que nous observons sur Terre. La radiation du Soleil ne se manifeste comme lumière et chaleur que lorsqu'elle pénètre dans l'atmosphère des planètes elles-mêmes. L'espace extérieur est dépourvu de lumière, telle que nous la connaissons. Dans l'espace extérieur la lumière est une lumière froide, causé par la phosphorescence de vastes nuages de particules et de gaz, répondant à la radiation émise par le Soleil. Pour un observateur humain, l'espace extérieur parait être un vaste vide obscur, rempli de billions de billions de minuscules étincelles de lumière multicolore. Toutes ces minuscules lumières sont en état de mouvement continuel et d'activité. "

     Notons en passant que ce n'est du tout là, le genre de discours utilisé par un affabulateur psychopathe, ou un gourou de secte. C'est en effet, à ce genre d'individu que certains auteurs, (émules de la désinformation officielle ou encore auteurs qui ont oublié de se recycler en données ésotériques modernes), ont voulu assimiler cet Adamski, qui n'a pas fini de nous étonner.

     Tout le chapitre en question, est pratiquement consacré à la lumière et l'espace. Nous signalons cependant que les premiers astronautes comme Glenn et Carpenter ont bel et bien été confrontés à ce problème de particules lumineuses dansant devant leur hublot, et particules qu'Adamski avait lui-même qualifiées, bien avant eux, de "lucioles" (Voir ci-dessous le "France Soir" du 25/05/62, ou le Paris-Presse l'Intransigeant : même date:)

   


       A vous de juger tout cela.

Quatrième déclaration :

     Voici ce que déclare Dino Kraspédon, (déjà présenté plus haut dans le Ondes Vives de FéV. 1974), dans un ouvrage publié à Londres en 1959, non traduit en français (mais dont nous possédons aussi, une traduction privée plutôt rare ) , et ouvrage intitulé "Mon contact avec les ET. " à la suite de la question suivante qu'il fait à l'extraterrestre:

     " Certains disent que la chaleur présente dans l'atmosphère terrestre vient du soleil. Y-a-t-il du vrai dans cette affirmation ? "

     Réponse de l'extraterrestre:

     " La chaleur vient du Soleil, mais sous forme d'ondes hautes fréquences qui sont converties en rayonnements calorifiques. Cette conversion se produit dans l'atmosphère des planètes. Ils ne viennent pas du soleil sous cette forme car la chaleur ne peut pas voyager dans le vide. Même la chaleur du soleil est supportable car il n'est qu'un champ générateur de force électriques. Un générateur est froid, mais les courants qu'il engendre peuvent produire de hautes températures. Il est absurde d'affirmer que des températures de plusieurs millions de degrés existent sur le Soleil. Sa luminosité n'a rien de commun avec sa chaleur. Sur Terre, on peut trouver des sources de lumière froide . La lumière d'un néon n'est pas chaude. Nombre d'insectes produisent de la lumière froide, de même que certains légumes sous une action bactériologique. Comme vous le constatez mon ami, votre science regorge d'erreurs. je n'en suis pas surpris, car les choses de la vie sont jugées par les vérités qu'elles peuvent avoir, pas par leurs erreurs."

     C'est encore très surprenant, n'est-ce pas ?

     Mais, arrêtons ici maintenant, ces déclarations insolites, pour ne pas trop indisposer nos amis internautes...

      Mais il convient encore ici, de mettre en exergue le fait que les théories scientifiques ne sont valables que pour une époque, et souvent elles sont remises en question d'une génération à une autre. En effet, l'Histoire des sciences, nous permet de savoir que les scientifiques n'agissent qu'en fonction des informations admises par leurs mentors universitaires, et si par exemple, on leur apprend que l'énergie du Soleil est due à des réactions atomiques basées sur le noyau de l'hélium, ils s'en tiendront là, et feront leurs thèses et leurs calculs sur l'équation fondamentale tirant l'énergie de l'hélium. Et ils en resteront là, jusqu'à l'apparition d'une nouvelle théorie plus générale.

     Il n'y avait pas si longtemps avant la découverte de la célèbre formule E=MC² d'Einstein, on admirait la théorie de la contraction proposée par Helmholtz, qui dès 1854, supposait qu'il y avait transformation de l'énergie de gravitation en énergie thermique, et que le Soleil devait se contracter, par simple effet de l'attraction gravitationnelle vers son centre, et produire ainsi de la chaleur par compression des masses gazeuses. Eh bien, on le sait maintenant, cette superbe théorie, n' a vécu que, ( comme le dit si bien le poète François de Malherbe), l'espace d'un "matin".

      Donc tout est relatif dans ce monde, et le domaine de la Science, est lui aussi, fonction du niveau d'évolution de ses chercheurs dans le Temps et l'Espace. Le Vrai, (à un certain degré de connaissance de nos universités), est donc aussi impalpable que le Faux. Les lois que l'on applique à un moment donné doivent s'adapter aux découvertes nouvelles pour s'y intégrer tant soit peu. Les révolutions culturelles sont difficilement acceptées par les mandarins, et des "martyrs", en font souvent les frais. L'histoire de la Science est criblée de cas de cette nature, comme par exemple l'histoire déjà vue, dans nombre de nos articles, du philosophe Giordano Bruno auteur de près d'une centaine d'ouvrages qui affirmait que la Terre n'était pas du tout le centre du Monde, et qu'en plus l' univers était infini, comme l'infinie puissance divine, et possédait des mondes innombrables, et qu'il n'y avait pas un monde unique et limité, comme l'admettait Saint-Thomas d'Aquin, après Aristote. Pour ces paroles totalement admises actuellement, et d'autres broutilles, il a horriblement été pourchassé, par la Sinistre Inquisition, qui en l'an de grâce 1600, n'a pas hésité à le brûler vif, sur ordre du Saint-office.:

Dessin tiré du n°13 de la revue Maths&malices Sept-Oct 1993

     Et ce Giordano Bruno, n'a jamais, à notre connaissance, été réhabilité, ou même canonisé, ce qui n'aurait pratiquement rien coûté, actuellement à l'Église qui l'a brulé.

      A vous de juger, une fois encore cette triste affaire.

     Mais me direz vous, ce 30/07/2014 : " Nos savants ont bigrement évolué, et ne raisonnent plus comme à la fin du 16 e siècle. ". Point barre...

     En fait, le raisonnement n'a pas beaucoup changé, car on a simplement tranferré, le problème sur l'existence probable de la Vie, qui serait unique sur la Terre, dans le Système Solaire, et certains même osaient penser, il n'y a pas si longtemps, que seule notre Terre, abriterait vies et civilisations dans l'Univers.

     En effet, nous avons le privilège de possèder (Il doit être plutôt rare à trouver sur le marché), le n° 108 de Février 1956; de la revue Sciences et Avenir, dont pour les puristes, voici la couverture :



     Ce magazine, a justement publié à l'époque un article intitulé :


    Cette image, nous montre en plusieurs exemplaires, la calotte polaire de Mars, (que l'on croit être faite de glace et de neige carbonique), qui brille souverainement , alors que la zone tout autour, est dans un noir notoire. Le site ARTivision, a expliqué cela, dans de très nombreux articles et nous n'avons jamais reçu la moindre dénégation au sujet de notre hypothèse. présentée pourtant dans nos articles :


      Dans ces articles, nous avons souvent présenté en priorité, cette image (jamais expliquée clairement par les astronomes en vogue), du satellite de Saturne : Titan :



      Pas besoin en effet de montrer ici, que c'est cet œil surprenant de Titan , et extrêmement brillant , qui nous interpelle assurément, et où l'on voit nettement juste en-dessous une sorte réverbération sur les couches de l'atmosphère de la planète prouvant que cette luminosité vient de l'intérieur . (voir le bout de la flèche rouge).

.      Mais poursuivons donc l'exposé du Science et Avenir en question de 1956 :

     Plus bas, dans le texte, comme vous le voyez, on découvre ceci qui suit, avec encore une superbe calotte polaire presque en relief, à cause de sa brillance :


, où, un astronome bien connu de l'époque, (pourtant pas si lointaine), nommé Arthur Eddington, n'avait pas hésité à écrire, (hélas on ne dit pas où), "qu'il croyait assez volontier que notre humanité, pouvait être la seule à contempler les beautés de l'Univers".

     A l'époque, il fallait tout de même, une sacrée dose d'orgueil, pour en arriver à cette conclusion, n'est-ce pas !!! Dommage pour cet astronome, qu'il n'ait pas eu en main l'ouvrage d'Adamski (déjà mentionné plus haut) paru déjà en 1955, chez l'Editeur Abelard-Schuman , et pour le novice ingénu, plaçons aussi une photo de l'auteur :

  

     Le texte de ce livre peut être désormais trouvé alors sur le site :

http://www.thenewearth.org/InsideTheSpaceShips.html

     Cet ouvrage fut traduit en français, bien plus tard, en 1979, chez Michel Moutet Editeur sous le titre "A l'intérieur des vaisseaux de l'espace" :


     Voyez alors ce que l'on peut y trouver en page 123Adamski, interroge un ami extraterrestre sur ce que represente dans notre temps, "l'Âge Cosmique" :


    Vous avez bien noté qu'Adamski, s'est permis d'écrire que " ... Pour la première fois dans la mémoire de l'humanité, il y a une évidence écrasante que la vie n'est pas née par accident sur votre planète, comme quelque-uns de vos plus grands astronomes l'ont affirmé. (voir plus haut l'affaire d' Arthur Eddington) . "

    Les amis d'ARTivision, savent que ce site n'a cessé de proclamer, cela et heureusement qu'Adamski , ne vivait pas la fin du 16 e siècle, car, il aurait sans doute subi, le même sort que le pauvre humaniste Giordano Bruno. ( déjà présenté plus haut)

     De plus, l'astronome qui fut le premier à avoir trouvé une planète qui ressemble à la Terre, a dû être très fier de rentrer dans l'histoire de l'Astronomie n'est-ce pas !! Donc l'on devrait maintenant admettre, une fois pour toute, que la Terre, n'est plus la seule planète de notre univers, et surtout, qu'il y a bien mieux à faire, que de s'acharner à trouver d'autres planètes identiques à la nôtre dans le cosmos, et que de s'enorgueillir à les exiber...

     On a, paraît-il déjà dépassé le nombre de deux cents planètes, qui s'apparentent à la nôtre, et la quête se poursuit. Mais, pour ARTivision, ces recherches de planètes identiques à la Terre, sont devenues dérisoires, et il y a bien d'autres interrogations cosmiques, qui nous interpellent grandement ces temps-ci...

     En effet, la rédaction du journal France-Antilles du Samedi 12 Février 2011, a dû se frotter les mains de satisfaction, en nous présentant, très en évidence, cet entrefilet :



     Mais, il n'est pas besoin d'être un docteur en Philosophie pour savoir, que chacun situe son appréhension des choses et ses priorités, en fonction de ses préocupations immédiates. Cependant, il arrive souvent que quelques temps plus tard, ( pour les textes bibliques, par exemple, il faudra attendre des siècles) , ces préoccupations se révèlent n'avoir été que des futilités qui n'apportaient rien la compréhension de notre environnement , et à notre intégration dans la communauté humaine de cette planète en grande évolution .

     Donc, pour ARTivision, ces chercheurs au lieu de bondir de satisfaction, à la découverte de nouvelles planètes dans le cosmos, devraient laisser tomber ces bricoles, pour par exemple, mieux analyser, avec autant d'intérêt, ce fait cosmique mentionné plus haut, concernant Titan, fait très cher à ARTivision, et dont on attend toujours, des éclaircissements notables...

     Nous présentons alors, à nouveau, étant donnée son extrême importance, l'image incroyable, qui suit :



     Comment expliquer en effet, cette une sorte réverbération sur les épaisses couches de l'atmosphère de l'astre prouvant que cette luminosité vient de l'intérieur. (voir, on l'a déjà dit plus haut, le bout de la flèche rouge).

      Il faut aussi remarquer surtout que c'est parce que la sonde Cassini Huygens avait été mise au point par plusieurs nations, dont l'Allemagne, la France, l'Italie..., que ces pays et d'autres, ont eu un accès direct en temps réel aux informations de la sonde. Donc la NASA, a été prise de court, et n'a pas eu le temps de nous cacher ce disque extrêmement lumineux (de près de 300 km de diamètre), qui est apparu au Pôle Sud de Titan.....

      Nous avons longtemps cherché, dans de nombreuses revues et de multiples journaux, les tenants et les aboutissants de cette affaire de disque brillant au Pôle sud de Titan, et hélas aucune revue, ne nous expose le fait que la lumière vient d'intérieur.

     Mais, Il y a mieux encore, car le 14 Janvier 2010, Super Hasard, nous a conduit à découvrir pour le Pôle Nord, le site :

http://saturn.jpl.nasa.gov/photos/?subCategory=10

, et à la rubrique concernant Titan ( faire bouger l'ascenseur à côté de GO jusqu'à Titan) , alors on y découvre dans le tableau n°1 de 12 clichés, cette extraordinaire image :


, avec comme explication en dessous : Reflection of Sunlight off Titan Lake.

On peut retrouver aussi bien sûr cette photo de Titan, sur le site officiel de la NASA :

http://saturn.jpl.nasa.gov/search/?searchbox=Titan&category=Images

, sous la forme de ce montage :


     Vous avez bien lu, nous l'espérons la mention "The cassini spacecraft will look for a glint of sun light reflecting off a methane lake", que nous traduirons grosso modo "la sonde Cassini regardera un reflet d'un rayon du soleil qui s'est réfléchi sur la surface d'un lac de méthane".

      Comme vous le voyez, c'est de la NASA elle-même, qu'est sortie cette fumiste explication d'une lumière réfléchie sur la surface brillante d'un lac de Titan, et explication que bien d'autres revues ont reproduite, sans même voir qu'elle était nulle et non avenue...

     Et que celui qui a de bons yeux pour bien voir, en tire la conclusion qui s'impose, et surtout, l'envie, d'en savoir plus.

      D'ailleurs les extraordinaines images précédentes de Titan ont été très rarement visibles dans les revues specialisées réservées au contexte planétaire de notre système solaire. Mieux il semblerait que la NASA a fait main basse sur les autres photos semblable et donc, selons nous, l'affaire des disques brillants polaires de Titan , , est un secret dont le niveau est au-dessus de tous les autres que l'on pourrait imaginer, et donc tout est fait, pour nous cacher au plus haut niveau, la Vérité sur cette affaire qui concerne, cela va de soi, l'Humanité entière.

     En voulez-vous une preuve flagrante :

      Le 21/09/2012, nous avons eu l'opportunité de découvrir dans une Grande Surface voisine de chez nous, le N° 508, de la revue d'astronomie "Ciel&Espace" de Sept. 2012, dont voici la couverture :


et en feuilletant ce fascicule, nous sommes tombés en arrêt, devant cette image en page 55 :



     Mais, nous avons déjà parlé de cela plus haut.

     Cependant à la même page 55 de cette revue, on trouve ceci :



     Nous découvrons alors dans cette déclaration concernant la sonde Cassini-Huygens qu'elle est prévue " pour durer quatre 4 ans, sa mission devrait durer jusqu'en Septembre 2017. Elle aura alors effectué 127 survols de Titan, scannant toute la surface en radar et en infrarouge" .

      Donc on en déduit, que grosso modo, si de Juillet 2004 à Sept 2017, en 159 mois, il y aura 127 survols, et de Juillet 2004 à aujoud'hui (fin Juillet 2014), il y a eu 121 mois, donc un rapide calcul, nous apprend, qu'à ce jour, il y a eu environ, 96,6 survols de cet astre, que nous arrondissons par défaut à 96 survols. Il va soi que dans ces 96 survols de Titan, de très nombreux photos de ses pôles ont été réalisées.

     Que sont donc devenus ces autres clichés fantastiques des pôles de Titan, qui, on l'a vu, nous interpellent au plus haut point ?

     A vous de juger, une fois de plus, ces anomalies notoires et saugrenues ...

     Mais, ce 31 Juillet 2014, comme "il faut battre le fer pendant qu'il est chaud", présentons alors la suite extraordinaire du texte (vu plus haut) d'Adamski concernant "l'Âge Cosmique" :

     On retient alors particulièrement ce texte:



     Avouons que ce n'est pas un langage banal ( et Adamski, serait bien un Maître de la science fiction, s'il avait inventé tout cela), d'autant qu'il fait allusion à l'expression"fils de dieu", très mal définie dans l'Ancien Testament.

     Mais revoyons de plus près, cela :

    " - Les Fils de Dieu viendront du ciel sur la Terre pour délivrer les peuples. les conditions de votre monde aujourd'ui vous ont placé, comme ce fut votre volonté, sous l'ombre de la mort . Votre monde est troublé. Et puisque le mot que vous utilisez pour désigner l'espace est "Ciel", et puisque, nous-aussi, sommes fils et filles de Dieu, ne se pourrait-il pas que ce soit maintenant, précisément que l'ancien oracle s'accomplisse ? "

     Nous serions bien sûr, très heureux qu'un internaute avisé, nous retrouve l'origine de cet oracle très surprenant, exposé dans ce qui précède.

      Mais, vu l'importance de l'affaire, il est indispensable de préciser ici, que le très atypique Adamski, avait au moins 1 an, avant la sortie en 1955 , de son livre déjà présenté ci-dessus "Inside The Space Ships" fait état de ces fils de Dieu, dans un document plutôt rare, que nous possédons, et qui est la traduction d'une missive d'Adamski parue en page 7, dans le n°2 , du 2 Avril 1955 de la revue intitulée "Le courrier interplanétaire":

 

dirigé a l'époque par notre ami (hélas décédé en 1990), Alfred NAHON , avec qui nous avons eu quelques correspondances dans les années 1979 et 1980. Alfred NAHON est, on le sait aussi l'auteur de l'ouvrage remarquable : "La Lune et ses défis à la Science", publié aux Editions Mont-Blanc, de Suisse en 1973.

Début de citation : Traducteur non mentionné, et les couleurs et les mots en italiques et en gras, sont de nous, évidemment : :

Lettre de George Adamski à Alfred NAHON :

Mont Palomar 15 Nov 1954.

             Mon Cher Ami,

     Je vous salue comme un ami et un frère travaillant dans 1es grands plans qui se développent maintenant pour les peuples de la Terre. Ce sont les jours de réalisation des prophéties, car qui peut nier que (les fils de Dieu viennent du ciel), comme il fut prédit ?

      Ce sont les habitants d'autres planètes qui se meuvent à travers notre atmosphère ou au-delà, dans leurs vaisseaux de l'espace.

      Ce ne sont pas des "esprits" opérant dans d'autres dimensions que les nôtres. Ils ne se matérialisent ni se dématérialisent, comme on le dit si souvent d'eux. Ce sont des êtres physiquement semblables à nous. Leurs navires aériens sont des appareils mécaniques comme le sont nos avions.

      La vie dans d'autres mondes ressemble fort à celle que nous vivons sur cette planete, mais ces êtres ont appris à vivre avec honneur et respect, les uns vis à vis des autres, au lieu d'entretenir comme nous des divisions et la dualité de l'amour et de la haine.(Note du Webmaster: Les gourous de sectes utilisent rarement ce language)

       Oui j'ai vécu prés de 200 heures en compagnie d'hommes et de femmes d'autres mondes. Ils m'ont dit que toutes les humanités du système solaire, seule notre humanité faisait la guerre, les hommes se massacrant les uns les autres periodiquement. Ils affirment que la cause de ces guerres est dansles divisions que les hommes ont créées eux mêmes à travers les siècles . Cependant, ils ne nous condamnent pas pour autant. Ils comprennent nos insuffissances, nos erreurs, et savent qu'en temps voulu - le temps est infini - , nous apprendrons nos leçons et nous vivrons enfin comme notre ""Père éternel", (Note du Webmaster : sur ARTivison, il est appelé le Très Haut), nous destine tous à vivre.

      Je suis monté dans leurs engins en plusieurs occasions et j'ai été emmené au-delà de la limite de notre atmosphère, d'où j'ai vu l'activité de l'espace, qui nous est inconnue sur terre. Quand nous aurons appris à traverser l'espace comme eux, beaucoup de nos vieilles théories sur l'univers acceptées par nous comme faits intangibles devront être entièrement revisées, parce qu'elles sont grossièrement incorrectes. Nous apprendrons nous-mêmes que nos planètes sœurs sont habitées par des êtres humains tels que nous, et qu'il existe ici et là des formes de vie similaires à celles qui nous sont famillières. La-bas l'atmosphère n'est pas très différente de celle que nous connaissons sur la Terre, car l'atmosphère est engendrée par le mouvement dans l'espace de toute planète qui se meut à travers lui.

      Toutes les autres planètes sont constituées de substances similaires à celles existant sur notre planete, et toutes se meuvent autour du soleil. Par notre manque de compréhension, nous les avons rendues mystérieuses, mais elles ne le sont pas.

       Tout ceci - et bien d'autres choses encore - sera relaté dans notre prochain livre intitulé "Dans un navire de l'espace" (en collaboration avec mon ami Desmond LESLIE, écrivain irlandais expilote de Spitfire) que nous espérons pouvoir publier ce printemps.

       Vous me faites un grand honneur en me demandant d'être le Président de la section américaine de l'AMI . (Note du Webmaster : l'Association Mondialiste Interplanétaire ). J'aimerais accepter, mais je suis obligé de décliner votre offre, car cette position exigerait de moi beaucoup de temps en raison des devoirs nécessaires qu'elle implique. Mais je tiens à cooperer d'une façon ou d'une autre autant que possible, car je réalise qu'il est très important, en effet, que la vérité soit dite aux populations sur les événements qui prennent place aujourd'hui.

       Il n'y a pas de raison de craindre ces visiteurs d'autres mondes. Ils viennent en amis. Mais l'ignorance et le manque de compréhension créent la crainte. C'est à cette fin que nous devons travailler.

       Je vous envoie mon cher ami, mes salutations fraternelles.

                            George Adamski.

       Palomar Gardens Star Road Valley center Mont Palomar (Californie : USA)


       Pour l'époque, voilà un discours qui surprend (surtout venant d'un vendeur de Hot-dogs comme le qualifaient ses détracteurs).

       A vous de juger et d'en tirer la conclusion qui s'impose, documents à l'appui...

     Tout cela, pour bien mettre en relief, le fait que, dans les textes bibliques ( qui ont articulé, au cours des siècles, toute notre civilisation judéo-chrétienne), on parle aussi étrangement de ces fils de Dieu, mais ceux là, diffèrent grandement, selon nous, de ceux, dont il est question, dans le texte précédent d'Adamski:

      Pour être plus clair, disons d'abord qu'effectivement, toutes les bibles courantes, (Sauf deux voir plus bas) nous parlent de ces fils de Dieu , ( sans rien dire de leur provenance ), au début du chapitre VI de la Genèse.. Prenons par exemple la Bible du Chanoine A. Crampon, publiée en 1939 par Desclée & Co, à Tournai en Belgique :



     Il faut ici préciser que c'est ce passage des textes bibliques qui a considérablement embarrassé tous les traducteurs et exégètes, des textes en question, et on va découvrir ici, pourquoi !!

     Nous allons alors voir, que ces fils de Dieu, vont ici nous permettre de monter grandement le niveau de cet exposé :

     Mais parlons des deux bibles spéciales en question ci-dessus :

    En effet, des savants modernes ont remarqué, que les mots mots ELOHIM et ADONAÏ, du texte hébreu de l'Ancien Testament , et traduits par Dieu et Monseigneur ou Éternel etc .. sont les pluriels des mots hébreux Eloah, et de Adon, et donc devraient être traduits parDieux, et Messeigneurs. Seules les bibles plutôt récentes, d'abord de CHOURAQUI, (COL.Desclée de Brouwer 1974), celle-ci toujours, et parfois celle de DHORME, (COL. La Pléiade, Gallimard 1956), nous transmettent le terme ELOHIM, à la place des autres appellations de Dieu ( Dieu, Seigneur, Eternel etc...) et sont les seules Bibles, qui permettent de suivre le texte d'origine, si l'on ne connaît pas un mot d'hébreu.

     Mais pour être plus clair, voyons justement, les premiers mots de ces deux ouvrages ( Chouraqui à gauche et Dhorme à droite) :

  


     On voit déjà des différences sérieuses : Pour Chouraqui, on pourrait imaginer que le mot "EN TÊTE" peut signifier simplement "au départ de l'histoire" racontée (il y eu peut-être avant autre chose), tandis que pour Dhorme le mot Genèse pourrait signifier le point de départ absolu de l'affaire. (Mais ce ne sont que des suppositions. Faudrait demander cela aux spécialistes de l'hébreu ).

     D'ailleurs, en bas du texte, Chouraqui ne parle pas de premier jour, comme toutes les autres Bibles, mais de jour unique, ce qui n'est déjà pas du tout la même chose.

Mais dans la bible de Dhorme à droite , il est écrit :

"Au commencement, Elohim créa le ciel et la terre"

     On a déjà pu découvrir, que le terme Elohim est un pluriel, et il faut savoir aussi que le verbe créer, qui le suit en hebreu, est au singulier. Donc on ne peut pas écrire, bien sûr "Au commencement, les Elohim créa le ciel et la terre" et c'est sans doute pour cela que l'on a supprimé le les devant Elohim .

     Pour mieux appréhender tout cela, considérons alors maintenant la phrase simple suivante :

" Généralement, les français, aiment le bon vin".

     Nous pensons qu'il ne viendrait à personne l'idée de refuser que l'on écrive, cette phrase aussi sous la forme :

" Généralement, la communauté des français, aime le bon vin".

      On voit alors que le verbe qui était au pluriel (aiment) est désormais au singulier (aime), et cela n'est pas génant du tout.

     Il s'en suit qu'inversement, dans cette dernière phrase, le vocable "la communauté" peut être supprimé ici en français sans problème, à condition de changer le singulier en pluriel et le des en les (les hébreux, en faisant de même, il y a des siècles, pour gagner de la place, auraient pu vouloir supprimer, en plus, le les , et même, vouloir garder le singulier, ce qui nous donna cette phrase tordue :"Elohim fit le ciel et la terre") .

     Comme il n'est pas correct d'écrire en français "les Elohim fit ou créa le ciel et la terre", et pour garder le verbe au singulier, le Webmaster du site ARTivision, propose donc la traduction suivante :

"Au commencement, la communauté des Elohim fit (ou mieux élabora),
le ciel et la terre"

     Donc il suffira que l'on remplace partout le terme Elohim par l'expression "la communauté des Elohim", pour que le texte de l'Ancien Testament, devienne tout à fait clair et lumineux, racontant ainsi l'arrivée sur Terre d'êtres venus des cieux, pour re-structurer cette planète.

     Il est grand temps, en effet, qu'un Éditeur prenne son courage à deux mains, pour publier enfin cette "Bible Cosmique", qui s'harmoniserait avec les dernières découvertes faites sur la Lune, sur Mars.. etc..., et découvertes qui ont été évidemment cachées, en Haut Lieu au commun des mortels, et cela pour de vulgaires questions de stratégies militaires et d'hégémonie politique et économique .

     L'Editeur qui oserait lancer cette "Bible Cosmique", avant tout le monde, serait assuré de marquer un grand coup dans le monde des médias actuels, toujours à l'affut du scoop hors normes.

     Jean SENDY actuellement décédé, faisait partie de ces chercheurs renommés, comme Erich von Daniken, Andrew Tomas, Brinsley le Poer Trench, Robert Charroux, Guy Tarade ou encore comme Maurice Chatelain (Ancien spécialiste de la NASA), ou Pierre-Moatti (Ancien Préfet), et bien d'autres, non cités ici faute de place, qui se sont donnés pour mission une tâche totalement révolutionnaire, et diamétralement opposée, à ce que nous présentent depuis des siècles, les prêtres et les savants.

     Ces chercheurs donc, parcourent le monde entier à la recherche des vestiges se rapportant aux mythes les plus anciens de l'humanité, pour prouver que tous nos exploits cosmiques actuels, à l'intérieur du système solaire, se sont aussi produits dans les temps reculés, et que la Terre, elle aussi, a été visitée par des visiteurs célestes, et qui ont été alors assimilés à des Dieux.

     En effet, on retrouve la présence de ces Dieux dans les mythologies indiennes, tibétaines, chinoises , mayas , aztèques, égyptiennes, grecques, romaines, sumériennes, etc..., et on pourrait s'étonner que seul le texte sacré de l'Ancien Testament (A.T), n'y fait pas allusion. Mais, on l'a vu plus haut, de nouvelles traductions sont apparues, et d'après elles, la Genèse, semble aussi, avant tout, raconter l'histoire d'êtres nommés Elohim, venus des cieux pour nous apporter la connaissance et la sagesse.

     Faisons ici une petite digression : En effet, nous avons de nos jours, eu la chance d'assister à la naissance d'une nouvelle religion en Mélanésie : Le culte du cargo :

     Sur le site :
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_cultes_du_cargo.asp

, nous lisons alors : " Les cultes du cargo ont été popularisés par les cultes liés au départ des Américains à la fin de la seconde guerre mondiale. En effet, des troupes américaines stationnèrent entre 1942 à 1946 dans des régions isolées de Papouasie ou des Salomon où eut lieu la bataille de Guadalcanal. Elles y arrivaient avec leurs paquetages, des caisses et des caisses de matériel ; tous les jours, elles recevaient des rations alimentaires comportant des aliments inconnus : bœuf en gelée, œuf en poudre, barres chocolatées, ananas en conserve ainsi que des cigarettes et de l'alcool. Par ailleurs, elles distribuaient généreusement dollars et produits alimentaires aux Mélanésiens qui travaillaient pour elles comme manœuvres, guides, voire auxiliaires. Lorsque les Américains quittèrent quasiment toutes leurs bases avancées dans le Pacifique sud en 1946, le silence retomba sur les nombreux camps disséminés dans l'intérieur des terres. Nombreux furent alors les cultes du cargo destinés à faire revenir les G. I's américains… et leurs richesses."

     Les autochtones se mirent alors à construire des avions en bois et feuillages, sur les anciennes pistes d'atterrissage des américains et à prier longuement, chaque jour, pour le retour des Dieux qui avaient apporté tant de merveilles.

     Tout cela nous apprend énormement de choses sur les civilisations anciennes développées, qui ont surgi brusquement comme l'Egypte, Sumer, etc... , sans qu'on comprenne vraiment, comment cela fut possible.

Fin de la digression.

     Mais jetons alors maintenant un furtif coup d'oeil, sur ce que pourrait être pour ARTivision, le début du texte du chapitre 6, de cette "Bible cosmique", en combinant les expressions de Dhorme, et aussi de Chouraqui, dans sa version de 1985 :


     En effet, l'hébreu "bnei ha Elohim", signifie sans contestation possible : "les fils des Elohim",(voir à ce sujet : La Lune clé de la Bible de J. SENDY Editeur J'AI LU n° A 208, édité en 1974, sans doute plus facile à trouver et de plus cette version possède une postface importante, qui n'existait pas chez Julliard) :

  


     Ainsi toutes les bibles usuelles ont préféré supprimer ce "des", trop gênant, dans une expression qui prouve bien que les Elohim étaient venus nombreux sur cette Terre, avec leurs coéquipiers, et qu'ils avaient de plus, des fils, capables de venir engrosser les belles terriennes toujours très attirantes sur cette planète. Notons aussi la surprenante version de la bible (A.B.U en français courant), pour qualifier ces "fils de Dieu" : "Les habitants du ciel", ce qui amêne encore parfaitement "de l'eau à notre moulin".

     Ces " fils des Elohim", d'où viennent-ils ? On les découvre ici sans aucune description préalable, ce qui prouve bien que les textes ayant donné naissance à l'Ancien Testament, nous sont parvenus sous une forme fragmentaire, et que ces textes ont été transcrits progressivement après bien des transformations et des oublis. Ces "fils des Elohim", ont d'ailleurs été plus tard assimilés, par certains traducteurs, à des "anges", de nature immatérielle par excellence, alors que le texte hébreu précise parfaitement qu'ils ont fait des enfants avec les filles des hommes, qu'ils avaient judicieusement choisies.

     Si vous tenez à en savoir plus, sur la concision des textes hébreux de l'époque, prière de consulter l'ouvrage remarquable de l'écrivain Brinsley le Poer Trench (Grand ufologiste et en réalité 8e comte de Clancarty ), paru à Londres chez Neville Spearman en 1960, et aussi en France dans la collection de poche J'ai Lu, dès 1968 sous le n° A 252 :

  

     On découvre alors par exemple, ce passage très important, en page 19 :



     Nous avons souligné en rouge les mots clefs de ce texte, qui montrent que le support d'écriture de l'époque, papier ou parchemin, était très difficile à préparer et que donc chaque mot écrit avait son importance, et même par exemple le vocable Iahvé, peut représenter diverses entités, à des moments différents.

     Vous pensez bien que les scribes si méticuleux de l'époque, ne se seraient pas permis de transformer le je masculin"ani", en un je féminin anochi par simple plaisir.

    Pour en savoir plus, il y alors notre article :

http://www.artivision.fr/docs/Elohimfeminin.html

    Mais, concernant ces fils des Elohim, si décriés, on peut encore trouver bien mieux :

     Voyons d'ailleurs, ce qu'en dit A.D.GRAD dans son livre "les Clés secrètes d'Israël" publié en 1973 dans la collection - Les portes de l'étrange : écrits ésotériques chez Robert LAFFONT, ouvrage réédité désormais par les Editions du Rocher. (Mr A. D. GRAD qui parle près de dix langues, a publié 23 livres sur la Kabbale Hébraïque, et est considéré comme un spécialiste mondial de cette science mystique et ésotérique. Nous avons eu le grand privilège de le rencontrer en 1990 à la Martinique où il réside actuellement) :

Page 29 : " Car ailleurs, "en Haut", dit le Livre des mystères kabbalistiques, les "anges " parlent hébreu. Les "anges d'En Haut " ne comprennent que les prières formulées en hébreu. C'est pourquoi le langage des "rebelles" de Babel a été confondu, afin de leur faire perdre la source de leur puissance, afin qu'ils ne soient pas entendus d'En Haut.

     En Haut.

     Mais où?

     Faut-il croire à un En Haut non mythique ?

     Faut-il croire à l'existence d'une ou de plusieurs planètes habitées, habitées par des "anges", et qui parleraient la langue d'Elohîm et du premier homme, la langue commune d'avant Babel, la langue des Hébreux?

     Et les Hébreux qui savaient avant tout le monde des savants que la Terre tournait, ainsi que nous le verrons dans le chapitre consacré au ZOHAR, et semblaient connaître la position non centrale de notre planète dans le cosmos, ont-ils jamais évoqué une planète autre planète que cette Terre sur laquelle ils affirment qu'ils sont étrangers?

     Bien sûr il y a les troublantes affirmations bibliques sur "les fils des Elohîm" (beney-HâElohîm), qui virent que les "filles de l'Adam" (Benôth-HâAdâm) étaient belles, et qu'ils choisirent pour femmes.

     Bien sûr , il y a la mention biblique de Nefîlîm -les "Tombés " (du ciel) qui parurent sur la Terre à cette époque et aussi depuis (et même après cela dit l'écriture), lorsque "les fils des Elohîm" se mêlaient aux filles de l'Adam et qu'elles leur donnèrent des enfants...."


     Que peut-on ajouter de plus, à un si remarquable passage de ce livre ? Vous avez bien lu nous l'espérons, que dans le texte hébreu, il s'agit assurément de l'expression les fils des Elohîm, et non pas les fils d'Elohim ou les fils de Dieu, comme l'ont écrit les auteurs précités pour accorder le texte hébreu à leur propre vision religieuse. Que ceux qui veulent en savoir plus, se précipitent donc évidemment sur l'ouvrage de A.D. GRAD , que l'on peut encore trouver, peut-être, dans les bonnes librairies.

( Notons en passant, d'après A.D.GRAD dans ce même ouvrage, "Les Clés secrètes d'Israël", que ces Elohim pourraient bien provenir de "Arqâ", lieu ou planète restant encore à identifier : Voir le verset de Jérémie (27) traduit d'après A.D. GRAD, d'une manière totalement incongrue et inappropriée ).

     Il faut savoir aussi que ces fils des Elohim ou fils d'Elohim ou ces fils de Dieu selon la Bible choisie, sont décrits, chose très surprenante dans le Livre de Job, comme des êtres ayant eu le privilège d'observer, avec admiration, le processus utilisé par Iavhé l'Elohim, pour la mise en élaboration fonctionnelle de la Terre.

     Mais, voyons à ce sujet, ce que nous en dit, Monsieur Roger Vigneron, spécialiste de l'hébreu et de l'étude de la racine des mots (Philologie), dans son ouvrage intitulé " Elohim : Une autre lecture de la Bible" :

  

     Vous pouvez encore trouver ce texte en PDF à :

http://www.sciencedelaconscience.com/medias/ELOHIM_une_autre_lecture_de_la_Bible.pdf

     Pages 44 à 46.

" Des témoins enthousiastes.

      Eh ! oui, il s'était passé des choses auparavant. Là peut-être, et ailleurs, sûrement. On le sait, parce que la création, vaste entreprise, très localisée, d'aménagement d'une planète prise en charge dans un état chaotique, a eu des témoins. De près ou de loin, mais sans y participer, des témoins ont assisté au travail. Ils existaient donc bien déjà quand le chantier-Terre a été ouvert. Ils existaient AVANT. Ces témoins sont, d'une part, "les étoiles du matin ", et, d'autre part, "tous les fils d'Elohim". C'est écrit au Livre de Job (XXXVIII - 4 à 9).

     Dans le récit biblique, le malheureux Job est soumis, par IHVH (Elohim), à une batterie de questions ironiques destinées à lui faire mesurer son ignorance et sa petitesse. Ces " colles ", du type " La pluie a-t-elle un père ? ", remplissent quatre chapitres. Depuis longtemps la science apporte des réponses définitives à la plupart de ces questions. Mais, à la haute époque de l'humanité, le pauvre Job en est resté coi. On le comprend d'autant mieux que nous n'avons toujours pas de réponse à des questions plus ardues, telles que celles-ci : "Où étais-tu, lui demande Iahvé (dans la version Dhorme) quand je fondai la terre ? (...) Qui a fixé ses mesures (...) ou qui a tendu sur elle un cordeau ? En quoi ses socles furent-ils enfoncés ou qui posa sa pierre angulaire ? Quand chantaient en choeur les étoiles du matin et que tous les fils d'Elohim acclamaient. Qui enferma, à deux battants, la mer (...) quand je mis une nuée pour son vêtement... "

     On notera que, dans un style très imagé, Elohim s'exprime en architecte-maître d'ouvrage, qui ne crée pas, au sens absolu, mais qui FONDE, qui édifie, avec les matériaux dont il dispose, un ensemble cohérent, où l'on retrouve la terre-sol-terrain et la mer, agencés comme les éléments d'un tout. Toutes les versions, sauf deux, disent que ce travail s'est fait en présence des "étoiles du matin ". Crampon et Maredsous inclinent pour que ces étoiles soient des " astres ". Il est vraisemblable que le " matin " soit la métaphore qui marque le début de la réorganisation planétaire. A moins qu'il soit, très antérieurement, le matin de l'univers cosmique... Il est évidemment surprenant de lire que ces étoiles-astres chantaient en choeur " (Crampon, Kahn, Dhorme, TOB), " éclataient en chants d'allégresse " (Segond, Scofield), " entonnaient des chants d'allégresse " (Synodale), " chantaient ensemble " (Darby), " jubilaient ensemble " (Chouraqui), " poussaient ensemble des cris de joie " (Ostervald, Monde nouveau), donnaient un " joyeux concert " (Osty), un " concert joyeux " (Jérusalem), des " joyeux concerts " (Maredsous). Curieux, non, ce comportement de bon public... humain ? A moins qu'il s'agisse de ce que Pythagore appelait "l'harmonie des sphères "... Nous retiendrons que la Bible indique que la mise en ordre de notre planète a commencé et s'est faite dans l'harmonie d'un cosmos déjà bien structuré, et " meublé ". Les étoiles du matin qui assistent à la fondation de la terre dérangent cependant l'ordre dans lequel le texte de la Bible déroule le scénario de la Genèse. Rappelons que ce scénario place la fondation de la terre le troisième jour, et l'apparition des étoiles (avec le Soleil et la Lune) le quatrième jour. Or, pour Job, les étoiles du matin sont données comme étant présentes dès le troisième jour, sinon dès le premier. La Bible ne pouvant se contredire à ce point, il convient de voir, là, un recoupement supplémentaire qui accrédite la thèse de " l'ordre aberrant ", preuve du processus spécial que nous avons analysé. Quant à "tous les fils de Dieu ", que seuls Dhorme et Chouraqui nomment, conformément au texte hébreu, "fils d'Elohim ", ils manifestent eux aussi leur enthousiasme par des "acclamations" (Ostervald, Synodale, Osty, Maredsous, Dhorme, Monde nouveau), des " acclamations unanimes " (Jérusalem), des " ovations " (Chouraqui), des "cris de joie" (Segond, Scofield, Kahn), des "cris d'allégresse " (Crampon), tandis que pour Darby ils " éclataient de joie " et que pour TOB ils " crièrent hourra "... comme des sportifs anglo-saxons. Les versions Ostervald, Synodale et de Jérusalem omettent de signaler la présence de " tous " les fils d'Elohim, ou, pour elles, de Dieu ( Note du webmaster lire : fils de Dieu). Mais qui sont-ils donc, ces fils d'Elohim ? Dans l'envolée lyrique d'un texte qui, dans la Bible, se balance souvent sur deux pieds pour exprimer la même chose, sont-ils l'autre dénomination des "étoiles du matin" ? Nous verrons, ailleurs dans la Bible, des "fils d'Elohim "; qui ne sont pas des étoiles, au sens astronomique du terme. Et nous verrons aussi des étoiles qui ne sont pas des astres. En attendant de mieux cerner ces " fils " bornons-nous à constater, ici, leur présence, au moment précis où Elohim, leur père, met en oeuvre une genèse particulière et ponctuelle, à laquelle, nécessairement, ils pré-existaient...
"

     Fin de citation

     Que d'interrogations soulèvent n'est-ce pas ces "fils des Elohim" !!!

     Or d'après Jean Sendy, ces Elohim ont obligatoirement laissé des traces de leur passage sur la Lune et aussi dans les environs de la Terre.

     Nous avons déjà exposé, l'affaire du Paris Match 1028, où dès Janvier 1969, on a aperçu sur la face cachée de la Lune, cette superstructure incroyable gigantesque :


    Mais, ce qui nous interpelle, avant tout dans cette affaire, c'est surtout de trouver un logiciel performant de traitement d'images, capable de reconstituer automatiquement cette fantastique structure, comme d'ailleurs cette autre affaire, découverte en exclusivité, par ARTivision, et qui consiste en la photo du cratère Rutherford, de La Lune, sur le bord de Clavius :



     La photo ci-dessus est de l'observatoire du Mont Wilson et remonte à plus de 40 ans, à l'époque où personne ne se préoccupait de traces d'extraterrestres sur la Lune et Robert Jastrow en publiant son livre en 1967 n'y a , probablement rien vu de saillant. On découvre cette étrange photo de la page 86 de l'ouvrage "Des Astres , de la Vie et des hommes" de Robert Jastrow édité Editions du Seuil du début de 1971, ou dans l'ouvrage très connu dans les milieux de l'Astronomie anglosaxone, intitulé "Red Giants and White Dwarfs", de Robert JASTROW publié dès 1967 chez Harper and Row Publishers incorporeted. Nous possédons la troisième édition de 1969, version de poche, publiée par The New American Library (Signet Y4741 Science book):

  


     Le 03/07/07,  pour la modique somme de 2 € , nous avons aussi reçu par la poste, le même ouvrage de Robert Jastrow de 1990, intitulé aussi "Red Giants and White Dwarfs", considéralement agrémenté d'images nouvelles dont plusieurs en couleur :

  


     Nous nous sommes alors précipités à la page 119 et nous y avons alors trouvé ceci :


      La flèche rouge nous indique que le complexe très structuré de Rutherford est toujours là. Il y a une sorte d'obélisque surélévé sur une plateforme carrée. On y voit aussi cette sorte d'arche gigantesque en suspension sur du vide, puique son ombre apparaît en dessous de son extrémité comme l'indique ma flèche bleue. Notons toujours à droite de cette arche, de nombreux blocs à bords parallèles ou orthogonaux.
     Peut-être aussi qu'un aimable internaute parlant l'anglais couramment, pourrait-il obtenir une autre photo de Rutherford, d'un autre observatoire astronomique (par exemple celui du télescope terrestre Keck du Mont Mauna Kea, à Hawaii. ( Nous avons écrit pour cela à l'Observatoire en question. Peut-être, un jour aurons-nous une réponse. Pour en savoir plus, prière de consulter nos articles http://www.artivision.fr/docs/LettreouverteKeck.html et http://www.artivision.fr/docs/OpenLetterKeck.html) ou encore le Grand Télescope des Canaries, GTC). Nous refusons évidemment toute photo venant de la NASA, surtout par la sonde Clémentine. Ce qui est le plus surprenant, c'est que le télescope Hubble, qui était pourtant, aux premières loges, pour nous photographier ce cratère Rutherfort, n'a jamais montré, une seule image qui soit significatrice, à ce sujet. A vous de juger !!!.

      D'ailleurs en ce qui concerne, ce que nous appellerons l'affaire Rutherford, nous gardons une petite pensée pour le regretté, Stanley Kubrick, dont l'admirable film "2001 L'odysée de L'espace", nous a fait rêver en son temps. Or le scénario de ce film est d' Arthur C. Clarke (membre de l'Académie Astronautique, inventeur des satellites artificiels, prix kalinga de vulgarisation) qui avait imaginé, comme par hasard, que c'était justement dans le cratère Clavius ( où est justement encastré Rutherford ) que l'on avait découvert un monolithe en forme de parallélépipède, signe du passage sur la Lune, d'une civilisation très avancée.

      Comment expliquer en effet que parmi des milliers de cratères, qui existent sur la Lune, cela soit justement dans ce cratère Clavius ( où est encastré, nous le précisons à nouveau, Rutherford ) que l'on prétend avoir découvert une trace d'une civilisation avancée.

      Comme le hasard, fait bien les choses, ne trouvez-vous pas ?

     Mais ce 07/08/2014, nous nous interrogeons grandement sur la portée très savante et assurément puissamment ésotérique de ce contexte des "Fils de Dieu" évoquée par Adamski dès 1955, et nous nous posons la question de savoir si, ce dernier, n'aurait pas mieux fait d'écrire un subtil roman de science fiction (qui lui aurait permis d'obtenir en 1958 au moins le célèbre prix Jules Verne). Mais au lieu de faire cela, il a pris à rebrousse poil, tous les scientifiques et intellectuels de son époque, en disant que ses écrits étaient authentiques et ne relevaient pas du tout d'une fertile imagination. Ne trouvez-vous pas cela très audacieux et bizarre ?

     Reprenons donc le début du passage extraordinaire, ci-dessus concernant "l'Âge Cosmique" :


    Voilà le passage qui a fait à l'epoque a grincer des dents, astronomes et astrophysiciens et autres intellectuels officiels, et même ceux qui prétentent actuellement étudier les ovnis ( ufologues), avec les connaissances universitaires actuelles.

     Nous n'avons pas le temps ici, de débattre sur le sujet des Ovnis, étant donnée la montagne de documents qui prouve leur existence.

     Voici donc un document, tiré d'une revue qui a pignon sur rue, et qui a osé ouvrir en 1972, un tel dossier, très embarrassant pour les bien-pensants :


     Ce dossier de 22 pages, devrait laisser pantois, le plus irrédustibles des contradicteurs de l'époque :

  

, et pourtant 42 ans après, on en est toujours au même point, et les Gouvernements inventent toujours, toutes sortent de ballivernes, pour cacher la vérité sur les ovnis et leur provenance.

     Notons que le site ARTivision, ne présente désormais aucune photo moderne d'ovnis, pour la simple raison que des infographiques pervers, peuvent avec les pussants ordinateurs à leur disposition, trafiquer n'importe quelle image, et la faire passer pour authentique.     Par contre, les photos comme celle-ci, faites, alors que les ordinateurs étaient très balbutiants ou inexistants méritent grandemen,t que l'on s'y attachent sérieusement :



  

     Evidemment beaucoup de contradicteurs, se sont cassés les dents, en voulant prouver que ces photos étaient truquées.

     On demeure n'est-ce pas muet de stupéfaction, devant la netteté de ces images de 1952, surtout si l'on sait qu'elles ont eté obtbues, avec un télescope de 6 pouces, environ 15cm, à Palomar Gardens en Californie , avec des appareils photos tout à faits primitifs, pour nous bien sûr.

      Mais il y a mieux encore. Voyez alors cet extrait de film :

 

     Ces images sont extraites du film Rodeferre, pris à Silver Spring dans le Maryland en 1965. " Au fil des images, l'engin modifie l'apparence de son contour frangé d'un bleu éléctrique qui le nimbe totalement. On note aussi la déformation de l'aile gauche de la deuxième photo". ( Commentaires de feu J.G Dohmen )

     Mais, terminons alors, par cette soucoupe dont la netteté est impressionnante :


    Hélas, nous n'avons pas encore retrouvé, dans nos dossiers, les références originelles, de cette photo. Merci donc, à l'internaute béni , qui pourra nous les fournir. Cependant, nous subodorons, que l'auteur et aussi l'éditeur du livre suivant, ont eux, bien analysé, la provenance de cette photo, avant d'oser la placer très en évidence, sur la couverture du livre en question :

  

    A vous de juger, et d'en tirer, la clarté psychique, qui s'impose alors ....


    Mais, en poursuivant sur le ton de la confidence, ce 08/08/2014, voici un petit plus, pour la route :

    Ce cas, qui nous a été adressé, il y a des années, par l'ami toujours bien éclairé :Joël Baran.

La photo de Bruno Ghibaudi.

Le 27 avril 1961, autour de midi,  Bruno Ghibaudi, journaliste scientifique, arrêta sa voiture suite à une crevaison alors qu'il se trouvait face à la plage de Montesilvano (ville italienne de la province de Pescara ). Il commença à changer la roue quand il remarqua la présence en l'air d'un disque peu commun métallique plongeant en direction de l'océan. La chose passa au-dessus, ralentit, prit un angle aigu vers le nord et s'envola.


 
Il eut le temps de prendre cette photo ci-dessus, qui montre cette chose étrange, munie de nombreuses ailes et presque organiques.

 

Illustration ci-dessus du journal Domenica La del Corriere le 15 Avril 1962. (Artiste inconnu), visible sur le site http://www.rense.com/general33/bruno.htm

    Comme le voyez, cette excellente et surprenante photo , dont on pouvait étudier en long et en large le négatif, n'a jamais fait la une, des grands médias qui ont pignon sur rue, en France bien qu'elle ait été réalisée à l'époque où les ordinateurs étaient vraiment balbutiants, et nous confirmons dès lors que cela ne servirait actuellement, pratiquement à rien, de photographier un ovni ...sinon à orner son album personnel, ce qui est une occupation aussi appréciable de l'existence.

    Nous affirmons donc désormais, qu'en ce qui concerne les ovnis modernes, venus après l'invention des ordinateurs puissants, disons donc après 1965,, que ce n'est pas demain la veille que l'on pourra arriver à prouver définitivement leur existence, à moins que l'un de ces ovnis se pose en pleine place publique, comme dans le célèbre film culte: "Le jour où la Terre s'arrêta", réalisé en 1951, par Robert Wise. Voir ci-dessous la jaquette du DVD :


     Mais pour le puriste, il faut savoir que film extraordinaire, a été remastérisé entièrement, sous la forme :

  

     Et voici plus de détails sur ce film :


     Seul regret de taille, ce film est toujours en noir et blanc.

     Mais les puristes savent déjà qu' en Décembre 2008 est sorti un remake de ce film (mis en DVD dès le 10 juin 2009), et dont les meilleures critiques disent qu'il ne vaut pas l'original :


et bien que spectaculaire, l'intensité dramatique et la finesse du premier film, nous manquent grandement ici).

    Donc à moins d'un débarquement en masse, ( cer que souhaitons vivement), même si l'on arrivait actuellement, à avoir une photo en couleur d'un ovni, avec des formes scintillantes de partout, comme par exemple ce drone photographié, il y a quelques temps :



    Eh bien, on n'en serait pas plus avancé. (Voir les enquêtes très pointues et très longues (au moins deux ans) faites à ce sujet dans Top Secret dans son n° 38 d'Aout-Sept 2008 sur ce drone californien et pourtant dans les médias ce fut le silence complet ).

      Mais certains sceptiques, diront à juste titre : " Pourquoi donc, nos Gouvernements cachent-ils si bien ces affaires d'ovnis ?". C'est pourtant très simple et l'une des premières raisons (il y en a bien d'autres), tient au fait que ces ovnis ont violé sans vergogne notre espace aérien, et ont ainsi mis en accusation l'efficacité de notre système de Défense Nationale. Les citoyens ne doivent pas savoir ce qui s'est passé, avant que l'on ne trouve la parade. ( Et bien sûr, ce n'est demain la veille qu'on trouvera cette parade, car ces ovnis ont des siècles d'avance technologique sur nous). De plus, après l'expérimentation des premières bombes atomiques (américaine 16/07/45, soviétique 29/08/49 et Grande-Bretagne 03/10/52), le prestige du pays risquait d'être remis en cause, du moins dans les domaines techniques et scientifiques, si l'on découvrait que ces pays étaient incapables de protéger leurs espaces aériens contre des incursions d'une puissance supérieure inconnue et certains citoyens engagés dans la recherche d'une paix plus durable (les colombes, qui aux USA ont réussi à arrêter la guerre du Vietnam), auraient réclamé l'abandon des dépenses militaires colossales du pays pour la mise en commun, dans l'ONU par exemple, des ressources industrielles et scientifiques. Il s'en suivrait que tout affrontement Est-Ouest devrait être impérativement écarté, ce qui n'aurait pas fait l'affaire des marchands de canons et d'avions militaires, qui tirent les ficelles en douce. On sait d'ailleurs que pour des affaires bien plus banales, on a évoqué à grand cri, en France, en Avril 98, " le Secret Défense" pour que le public ne sache pas du tout ce qui se passe dans les Services Secrets. (voir à ce sujet l'ouvrage "ULTRA TOP-SECRET : ces ovnis qui font peur", du chercheur chevronné et très connu Jean SIDER, et ouvrage préfacé par le Pr Rémy CHAUVIN (voir alors notre article
RemyChauvininderirables.html) aux Editions AXIS MUNDI 1990) :

  

     De plus, ce secret est si important que celui qui voudrait en révéler les arcanes, pourrait voir sa vie menacée.

     Nous avons aussi démontré dans notre article mystifications.html, qu'il était impossible que ce soit une seule personne qui en 1969 (en l'occurence Lee Harvey Oswald ), ait pu assassiner le Président Kennedy, malgré toutes les magouilles orchestrées par Commission Warren. Il est evident dès lors que l'on ne supprime pas un Président des Etats Unis pour de vulgaires questions politiques ou sociales.

     Rappelez-vous, aussi que lors de l'assassinat du Président Kennedy le 22 novembre 1963, la commission Warren, voulant à tout prix nier, la manifestation évidente d'un complot, a tout fait, pour conclure qu'il n'y avait eu que trois coups de feu, et donc qu'il n'y avait eu qu'un seul tireur et un seul assassin : Lee Harvey Oswald. Pourtout des témoins ont dit avoir entendu 4 coups de feu, et il y aurait même eu des enregistrements que l'on s'est vite évertué à faire disparaître.

     Dans son numéro de Décembre 1964 , la revue Science&Vie, nous avait alors bien expliqué, que même avec 3 coups de feu,, d'après des rapports de spécialistes en balistique, que "Lee Oswald n'a pas pu tuer John F. Kennedy" :

     Voici quelques éléments de ce Science&Vie d'importance :

     Et en pages 112 et 113, on découvre ceci :


     Pourtant l'affaire a bel et bien été étouffée et classée sans suite, par les juristes américains bien en place, à l'époque, et on le sait, beaucoup d'autres affaires encore plus sordides, sont à l'ordre du jour, ces temps-ci.


     Mais cet article a justement pour objet, pour les puristes qui veulent plus de détails, d'en dire davantage en transcrivant ici les déclarations d'un membre des Services Secrets Britanniques, que l'on peut alors trouver dans le n° 32 de la revue Planète de Janvier-Février 1967:


      Et voila de quoi il s'agit :( Attention ce texte est comme un vrai polar. Il est un assez long et pour éviter la saturation , prière d'y aller, petit à petit par intervalles. Sautez tout si vous m'aimez pas les polars ).


     Et voila ce qu'on trouve en page 48 et suivantes :

La plus honteuse farce de l'histoire des États-Unis


Le bouc-émissaire de Dallas.


     Le 22 novembre 1963, à 12 h 29, le président John Fitzgerald Kennedy était assassiné en pleine rue à Dallas.

     Le 24 novembre 1963, à 11 h 23, son assassin présumé, Lee Harvey Oswald, était assassiné d'un seul coup de feu tiré à bout portant par un certain Jack Ruby.

     Lee Harvey Oswald mourut comme il avait vécu, ahuri, ne comprenant pas, bien que croyant comprendre. Car Oswald n'avait tué personne, ni le président des États-Unis, ni l'agent de police de Dallas, J.D. Tippitt, Oswald mourut sans avoir eu le temps de comprendre l'extraordinaire rôle de tout premier plan qu'on lui avait fait jouer dans l'histoire des États-Unis.

     Dans les heures qui suivirent la mort de leur président, des dizaines de millions de télé-spectateurs horrifiés et fascinés virent ainsi un homme en tuer un autre, car la mort d'Oswald avait été filmée. Ils furent surpris, car cela ressemblait peu aux tueries de cinéma.
..............................etc................................
.

     Mais ce 09/08/2014, disons aussi, que nous avons trouvé dans nos dossiers, deux sources littéraires différentes, qui prétendent, que ce président J .F. Kennedy, a été éliminé, car il voulait absolument révéler aux médias une affaire qui liait son pays aux extraterrestres. (on dit désormais en langage moderne, une affaire exopolitique).

     Mais lisez vous-même, la déclaration extraordinaire de Milton Cooper, dans son ouvrage vraiment hors norme (Âmes sensibles s'abstenir) :



     Voir au sujet de cette image, la super vidéo de 10 mn placée à :

http://www.dailymotion.com/video/x8fh4i_the-president-who-told-the-truth-vo_news

     En page 30, on trouve alors ceci :


     D'autre part, de l'ouvrage :

  

     On découvre alors ceci :


      Certains irréductibles contradicteurs, auront vite fait, de nous dire, que ci-dessus, il n'est nullement question de Kennedy.

     C'est vrai, mais en pages 170 et 171, plus aucune ambiguité n'apparaît:

      "...Les vaisseaux qui sont rapportés en Ufologie sont pour la majorité d'origine terrestres. L'US Air Force en détient tout une flotte. Elle était déjà connue sous la présidence de Kennedy. Ce président s'est fait assassiné en pleine rue, le jour où il souhaitait annoncer à l'humanité la réalité exopolitique, c'est à dire la présence d'extra-terrestres et d'intra-terrestres sur votre planète. Une élite a tout fait pour empêcher cet homme de parler, tout comme ceux qui se sont fait assassiner. L'apparition de vaisseaux extra-terrestres et intra-terrestres dans nos cieux est de plus en plus courante depuis l'ère de la bombe atomique. Dans très peu de Temps, le président des ETats Unis d'Amérique devrait faire l'annonce officielle de cette réalité exopolitique, car tout est déjà prévu à l'avance ... Il vous appartient de rester vigilants et de rechercher ce qui se trame derrière de telles informations qui vont faire l'effet d'une bombe...

     Mais, on trouve aussi en page 103, ce passage très significatif :


     C'est à vous, qu'il appartient désormais, de juger toute cette affaire .

     Mais comme "il faut battre le fer pendant qui'il est chaud" , ajoutons, ici une deuxième raison, encore plus terrible, que celle qui précède :

     En effet, si l'on admet que les ovnis, ont une avance technologique très supérieure à la nôtre , les gouvernements se sont dits que s'ils arrivaient à déterminer leur fonctionnement, cela permettrait au pays qui aurait récupéré des épaves d'ovnis, de faire un bond considérable dans la connaissance du cosmos, et porterait surtout la puissance de ce pays, à un niveau inimaginable par rapport aux autres nations de la Terre.

     L'affaire des ovnis récupérés est donc le sujet le plus haut classifié des Services Secrets en général, c'est à dire, le sujet tout à fait Top Secret du pays.

     Mais, découvrons d'abord justement, l'un des ouvrages incontournables, publiés sur cette affaire, par les Editions France-Empire en 1981. (les couleurs sont de nous, bien sûr) :

  

      En abordant l'introduction de cet ouvrage, on tombe déjà sur les propos très significatifs suivants :

      "...Il n'empêche que trop d'intérêt manifesté aux OVNI est toujours considéré comme une aberration. Cela tient peut-être au fait qu'aucune preuve concrète n'a été trouvée, ou reconnue telle. II manque le corpus delicti.

     Si une telle preuve avait été trouvée en territoire contrôlé par l'une des grandes puissances, ou même quelque puissance mineure, elle aurait été - on le comprend bien -, couverte par le secret jusqu'à ce que les autorités nationales aient décidé de faire en sorte que la chose puisse servir leurs desseins et leurs intérêts.

     Telle est peut-être l'explication du Cas Roswell. Cependant, loin d'être seulement un intéressant mystère, ayant connu son heure de succès dans la presse, puis ayant été emporté par le temps, le cas Roswell est toujours d'actualité. Selon les rapports, les restes du véhicule sont toujours étudiés, peut-être même dans un but de reproduction. La composition de parties d'un métal inconnu est toujours l'objet de recherches. Les signes hiéroglyphiques découverts sur les appareils de contrôle sont soumis au déchiffrement par ordinateur. Les cellules et la structure interne des membres de l'équipage - humanoïdes quoique d'une espèce étrangère- sont livrées à l'analyse médicale. Du point de vue de l'intérêt public, de nouveaux comptes rendus de témoins ou de familles de témoins, peu désireux antérieurement de laisser un témoignage écrit, et aussi les "réflexions après coup" de militaires impliqués dans le secret, apportent matière à conviction : il n'est pas possible que ce naufrage de vaisseau aérien n'ait été qu'une vaste illusion populaire ; ce fut un événement réel.

     Depuis notre entrée dans l'Âge de l'Espace, il a été souvent suggéré que nous, race humaine de cette terre, pourrions être à la veille d'entrer en contact avec certains de nos voisins du cosmos et d'avoir ainsi la démonstration définitive de ce que dans notre galaxie, nous ne représentons pas la seule forme de vie possible. Peut-être est-ce arrivé déjà en 1947, dans le Nouveau Mexique. Et peut-être est-ce seulement maintenant qu'en apparaissent les conséquences à travers la découverte d'une nouvelle information et grâce à l'Acte sur la Liberté de l'Information
".

     Après, cette sublime introduction, présentons ici, pour les puristes qui aiment remonter aux sources d'une information, le document clef d'origine (re-structuré ici, car ses mesures dépassent de loin notre petit scanner), qui prouve le début de toute cette incroyable affaire :


     Nous avons supprimé bien sûr, les colonnes du journal, qui n'intéressent pas notre affaire.

     Et voici, ce que l'on trouve comme texte, dans ce livre de Berlitz et Moore :


     Donc aucune ambiguïté ne demeure désormais, sur le fait que des journaux ont bien présenté cette affaire de récupération d'une soucoupe volante par l'Armée. A vous de juger.

     Mais allons plus loin, dans les révélations de cet ouvrage en racontant l'épisode extraordinaire de l'ingénieur Grady Barnett, si bien présenté dans l'émission "Mystère" de 1993, et dont nous venons ce 1er Juillet de 2010, de mettre la main sur l'url de la vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x5bdwi_mysteres-24-laffaire-roswell_tech

     Nous en reparlerons plus bas.

     En effet, suite à une conférence faite en fin octobre 1978 dans l'université du Minnesota par le Physicien nucléaire Stanton Friedman, ce dernier reçoit la visite de Mr et Mme Jean Maltais, qui lui disent avoir bien connu un certain Barnett, alors ingénieur civil, très respecté du gourvernemment pour la conservation des sols et qui prétentait avoir vu un jour, dans une zone inhabitée, un disque volant de huit à 10 m, tombé au sol avec des occupants non terrestres décédés. Friedman confie alors une enquête sur le sujet, à William Moore, un professeur de lycée, aussi passionné de l'étude des Ovnis, et qui raconte ceci dans l'ouvrage précédent écrit en collaboration avec Charles Berlitz:

     " Trois décennies ont passé depuis que Barnett a raconté cette étrange histoire aux Maltais et les Maltais s'en souviennent parfaitement, d'autant plus que l'importance en était soulignée par le nombre même des observations d'OVNI signalées dans le Nouveau Mexique à l'époque. Les Maltais parlaient avec admiration du caractère de Barnett. Il était plus âgé qu'eux, très conservateur, absolument sûr de lui, pas du tout le genre à lancer des canulars. Pourtant Barnett était catégorique : il avait vu la chose au sol. Selon ses amis, voici ce qu'il leur aurait dit :

      "J'étais de service et travaillais près de Magdalena dans le Nouveau Mexique, un matin, quand la lumière réfléchie d'une sorte de grand objet métallique me frappa les yeux. Pensant qu'un avion avait pu s'écraser pendant la nuit, je me dirigeai vers l'objet, peut-être à 1 500 mètres de là sur un terrain désertique. Le temps d'y aller, et je compris que ce n'était pas du tout un avion, mais un objet en forme de disque, en métal, de huit à dix mètres de diamètre. Tandis que je le regardais, essayant de déterminer ce que ce pouvait être, d'autres personnes arrivaient d'une autre direction et observaient à leur tour. Ils me dirent un peu après qu'ils faisaient partie d'une équipe de recherche archéologique d'une Université de l'Est (l'université de Pennsylvanie) et qu'ils avaient d'abord pensé qu'un avion s'était écrasé. Ils entouraient tous l'épave et l'observaient. Je notai qu'ils entouraient et observaient intensément quelques cadavres tombés au sol. Je pense qu'il y en avait d'autres à l'intérieur de la machine, une sorte de construction métallique en forme de disque, et pas très grande. Le métal ressemblait à de l'acier inoxydable terni. La machine avait éclaté du fait du choc ou d'une explosion.

     J'essayai de m'approcher pour voir à quoi ressemblaient les corps. Ils étaient tous morts, du moins pour autant que je pouvais le voir. Il y en avait à l'intérieur et à l'extérieur du véhicule. Ceux qui étaient dehors avaient été catapultés par l'impact. Ils ressemblaient beaucoup à des humains, mais ce n'était pas des humains. Les têtes étaient rondes, les yeux très petits, et ils n'avaient pas de cheveux. Les yeux étaient bizarrement espacés. Ils étaient, selon nos standards, très petits et les têtes étaient proportionnellement à leurs corps, plus larges que les nôtres. Leur vêtement semblait d'une pièce et de couleur grise. On ne pouvait voir ni poches, ni ceintures, ni boutons. Ils me semblaient tous mâles, et ils étaient nombreux. J'étais assez près pour les toucher, mais je ne l'ai pas fait. J'ai été éloigné avant d'avoir pu en voir davantage.

     Tandis que nous observions, un officier de l'armée était arrivé dans un camion avec un conducteur et avait pris le contrôle de l'affaire. Il nous dit à tous que l'Armée prenait la chose en charge et que nous devions passer notre chemin. D'autres militaires arrivaient et formaient un cordon autour des lieux. On nous dit de quitter le secteur et de ne parler à personne de ce que nous avions vu... II était de notre devoir de patriote de garder le silence..."


     Ici, Mrs Maltais, interrompit son mari pour ajouter :

     "Barnett dit qu'il était loin lorsqu'il a vu la chose, et qu'il y avait là avec lui d'autres personnes. Je pense qu'il a dit que les personnes avec qui il parlait étaient de l'université de Pennsylvanie. Ils procédaient à des fouilles dans le Nouveau Mexique et n'ont été mêlés à l'incident que parce qu'ils opéraient dans le secteur quand il est arrivé.

     L'objet était d'un quelconque métal. Les occupants étaient, selon nos standards, franchement petits, et leurs têtes proportionnellement à leurs corps plutôt grandes. Je me souviens très bien que Barnett s'était fait dire de ne rien raconter, absolument rien. C'est ce qu'il avait fait pendant plusieurs années jusqu'à ce jour de 1950 où il a partagé son secret avec nous. Nous étions très amis, peut-être ses amis les plus intimes.

      Barnett disait que ces créatures étaient des mâles. I1 ne mentionnait pas de femelles parmi elles. Le nombre en était important, mais je ne peux pas me souvenir du chiffre qu'il donnait. I1 a répété plusieurs fois que leurs yeux étaient petits et bizarrement écartés.

     L'objet avait été rapidement enlevé. "Ils" avaient apporté un grand camion. Les hommes chargés de l'opération demandaient aux spectateurs de dégager. Il n'y avait pas d'exception pour le groupe de l'université de Pennsylvanie. On disait indifféremment à tout le monde de quitter le secteur et de ne parler de cela à personne, parce que le faire serait un acte contre la patrie."


     Comme on lui demandait si elle se rappelait la partie du Nouveau Mexique que Barnett avait indiquée comme emplacement de l'accident, Mrs Maltais répondit : "Non, je ne m'en souviens pas exactement. II a dû le dire, mais je ne peux m'en souvenir. II a parlé de prairie, de terres plates. Sûrement pas un secteur montagneux. Barnett se déplaçait dans tout le Nouveau Mexique, mais son travail, il le faisait surtout dans le secteur immédiatement à l'ouest de Socorro."
".

     Fin de citation.

      Etonnant n'est-ce pas que tout cela !!! Notez bien la phrase "un acte contre la patrie": mais en effet, à l'époque, que ne ferait-on pas pour les beaux yeux de la Patrie ? Actuellement ce discours aurait évidemment bien du mal à passer. Pour en savoir plus, il convient bien sûr de plonger plus avant dans cet ouvrage remarquable cité plus haut.

     Mais, si cela ne vous ennuie pas trop, voici un dernier cas pour agrémenter un petit peu plus, votre route.

     Voilà donc le récit extraordinaire que nous pouvons lire aux pages 141 et 142 de l'ouvrage remarquable de Berlitz et de Moore :

      " Un autre compte rendu plus détaillé de la présence de l'épave à Wright-Patterson vient d'une employée civile de la base et a été recueilli par Charles Wilhelm, enquêteur sur les OVNI, et contact de Len Stringfield. Ancienne employée à la base, Mrs Norma Gardner s'était retirée pour raison de santé en 1959 et vivait seulement à Price Hill, quartier de Cincinnati. Charles Wilhelm, qui, à l'époque n'avait pas vingt ans avait effectué de petits travaux pour Mrs Gardner. Ayant parlé avec elle de son intérêt pour les OVNI, il s'était vite aperçu qu'elle partageait cet intérêt.

      L'état de santé de Mrs Gardner ayant empiré, Wilhelm continua à lui rendre visite. Au cours de ces visites, selon Wilhelm, elle lui confia de surprenantes informations sur des récupérations d'OVNI et 1a présence à la base de corps d'étrangers de l'espace. Elle dit qu'au temps où elle travaillait à Wright-Patterson, en 1955, elle avait été affectée à un poste où l'une de ses tâches était de cataloguer tout le matériel OVNI entrant. Elle avait reçu un certificat très élevé de sécurité, et, au cours de cette affectation, devait enregistrer plus de mille articles distincts, comprenant des pièces de l'intérieur d'un OVNI récupéré et amené à la base nettement plus tôt. Tous ces articles, disait-elle, avaient été soigneusement photographiés et étiquettés. En 1955, elle avait visité un hangar réservé, et vu deux engins semblables à des saucisses, l'un apparemment intact et l'autre endommagé.

      Elle avait aussi croisé un jour alors qu'elle était encore en fonctions, deux humanoïdes transportés par lit roulant d'une chambre à une autre. Non seulement elle avait vu personnellement les corps, mais elle avait eu entre les mains le rapport de leurs autopsies. Ces corps, conservés dans une solution chimique, devaient avoir entre 1,20 mètre et 1,50 mètre. Leurs caractéristiques physiques étaient humaines, mis à part le volume important des têtes par rapport aux torses et aux membres, et les yeux fortement bridés. Mrs Gardner ne savait pas si les corps provenaient d'un accident récent ou avaient été amenés à la base longtemps après un accident antérieur.

      Mrs Gardner raconta son histoire à Wilhelm quand elle se mourait du cancer. Elle était si convaincue de ne jamais se remettre qu'elle spéculait sur la possibilité de couper court aux règles de sécurité, déclarant sur un ton dramatique. "L'oncle Sam ne pourra rien me faire quand je serai dans ma tombe."
".

     Fin de citation.

     Conmme vous le voyez, à l'époque, il était préférable d'être à l'article de la mort, pour rompre cet effroyable secret.

     Il nous faut cependant, arrêter là, ces propos vraiment hors normes, car nous ne voulons pas subir les foudres de l'Éditeur de ce livre, qu'il vous appartient de vous procurer, si vous voulez en savoir bien plus...

     A vous de juger, une fois de plus tout cela.

      Ensuite, vient l' ouvrage sérieux Robert J. SHIRKEY "Roswell 1947. J'étais là", nous en dit plus .

     Robert J. Shirkey fut à l'époque, lieutenant-pilote de l'Armée de l'Air Force des USA, et officier assistant du Groupe d'Opérations, des bombardiers du 509è VH de l'Armée de l'Air de Roswell.


     Il y a aussi le livre très documenté du Commandant Jean-Gabriel GRESLÉ " EXTRATERRESTRES, SECRET D'ÉTAT L'AFFAIRE ROSWELL", chez l'Editeur "J'AI LU" (l'Aventure Secrète. Avril 99).

  

     et comme suite à ce qui précède, on lit à la page 78 ceci :


     Cet ouvrage ne laisse aucun doute, à notre avis, sur l'existence de cet incroyable secret gardé au plus haut niveau.

     Puis en 1997, en souvenir du 50ème anniversaire du crash de Roswell, est paru aux USA, le livre extraordinaire "The Day After Roswell" du colonel Philip. J. Corso, Ex-lieutenant Colonel dans l'armée des Etats-Unis et qui, ce n'est pas rien, était attaché au "Bureau de la Technologie Etrangère" dans le département " Recherche et Développement " de l'Armée au Pentagone, et en plus il a été conseiller du chef de l'époque de ces services : Le Général Trudeau.


     Ce livre nous l'avons dit, fut publié en 1997, et nous ne pouvons que vous inviter à en lire des passages importants à l'adresse :

http://www.ovni007.com/id87.html

     Les révélations qui apparaissent dans cet ouvrage sont si sérieuses, tout en étant fantastiques qu'elles ont été jugées crédibles par le fameux rapport COMETA.

     En effet le 16 Juillet 1999, le n° hors série de la revue VSD, publiait l'intégralité d'un rapport sur les Ovnis, destiné au Président Chirac ainsi qu'au Premier Ministre Jospin .

     En effet, il s'agissait d'un document semi officiel, si l'on considère qu'il a été élaboré par le COMETA association de soutient à l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (l'IHEDN), dont les membres sont des généraux retraités et des anciens ingénieurs polytechniciens ayant appartenu à ce prestigieux organisme dépendant du Ministère de la Défense Nationale. Ce rapport était intitulé:"Les O.V.N.I et la Défense. A quoi doit-on se préparer?".

     Donc dans un chapitre consacré aux recherches sur les ovnis à l'étranger, ce rapport fait état, avec constance, du livre extraordinaire de ce colonel Philip J CORSO, présenté déja plus haut.

     Enfin notons l'excellent livre de Gildas Bourdais paru aux Presses du Châtelet en 1995 :

  


     D'autre part, le 17/04/2010, nous avons reçu par la Poste, le magazine remarquable suivant :


     Pour savoir plus voir le site :

http://www.zepresse.fr/revue.php?id=131572

      Aux pages 39 et 40 le Dr Carol Rosin, une ancienne collaboratrice américaine de Werner von Braun (considéré comme le Père du programme spatial US), a déclaré ceci :

  

    Et en ce qui concerne l'encadré en question, il débute ainsi :


    Mais en voici un petit peu plus pour la route, quand la Rédaction du magazine en question, posa en 2008, au Dr Carol Rosin, l'étrange question qui suit, et voyez donc la réponse à côté :

  

     Mais le 18 Août 2009, nous avons reçu de notre grande amie du Canada Ischaia, l'information sensationnelle suivante, venant de l’astronaute Edgar Mitchell (6ème à avoir prétendu, qu'il a marché sur la Lune), qui affirme l'existence des Ovnis .
    Nous sommes visités et un contact permanent existe avec certains gouvernements.

     Interview de l’astronaute Edgar Mitchell sur Kerrang-Radio :

http://www.youtube.com/watch?v=8TgmODKX0I4

     Interview de l’astronaute Edgar Mitchell sur FoxNews :
http://www.youtube.com/watch?v=CwE0vDuTm48

     Roswell était donc d'après tout cela, un crash bien réel.

     Ainsi donc l'événement le plus extraordinaire de notre histoire, a été camouflé purement et simplement pour satisfaire les désirs de puissance d'une nation, alors que cet événement porte en lui même, la raison majeure d'unir l'Humanité, et d'en finir une fois pour toutes avec ces guerres dérisoires qui la déchirent depuis des siècles.

     Pour les internautes fervents de films racontant cette affaire Roswell, il faut savoir que l'émission "Mystère" a présenté un volet très bien fait, environ de 21 minutes, en 1993 de cette affaire extraordinaire. Voici à nouveau l'url de cette super vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x5bdwi_mysteres-24-laffaire-roswell_tech

     Mais nous, nous possédons aussi, un film entier (hélas en cassette vidéo), où tout y est dit. En voici la jaquette :


     Avec un peu de chance, vous pourriez, peut-être, trouver sur le Web, ce film en DVD. Bonne chance donc Notez bien que ce film doit être consultable en streaming, mais comme les auteurs de ce mode d'expression, ne demandent pas souvent aux ayants-droits, l'autorisation de lancer sur le WEb, ces films en streaming, nous ne placerons pas ici, les urls modernes en question.

     Notons en passant que l'épopée, du sieur Adamski (si vilipendé par des ignares de la chose cosmique) est totalement analogue à cette affaire extraordinaire des Sylphes, présentée au paragraphe XII, de notre article plutôt hors normes :

http://www.artivision.fr/docs/AstronauteEuropeOvnis.html

affaire où l'on apprend avec ahurissement, d'après l'écrivain Jacques Vallée, que Charlemagne et Louis le Débonnaire son successeur, imposèrent de lourdes amendes, aux supposés tyrans de l'air, qui traumatisaient leurs sujets.

Heureusement que les amis d'Adamski (comme ceux des Sylphes) n'ont pas été proposés (pour le) ou pire (jeté dans dans le ) bûcher.

     , les zélés détracteurs, toujours prêts à se mettre en avant sur le Web, sont restés plutôt muets comme une tombe sur cette affaire pourtant très historique des Sylphes..

     Donc pendant qu'il est encore temps, ( après l'heure, ce ne sera plus la bonne heure), voilà, Messieurs les journalistes intrépides, un sujet d'article passionnant, que représente ce parallèle à faire entre ces deux situations concernant l'affaire des ovnis en question. Il y a , même pour des étudiants en Psychiatrie, Psychologie ou autre Philosophie, une thèse très singulière, toute trouvée, et surtout jamais réalisée à notre connaissance, sur une étude comparative de ces deux épopées surprenantes, et disons plutôt, cosmiques.

     Que ceux qui veulent encore nier cette affaire Roswell, continuent à faire comme l'autruche, jusqu'au jour où le train de la Vérité, qui avance à grande vitesse, les éjectera brutalement de leur piedestal branlant.

      Mais en plus, le 9 Avril 2011, nous avons reçu de notre bonne amie Cassiopée, l'importante missive suivante :

----- Original Message -----
From: Cassiopee
Sent: Saturday, April 09, 2011 6:43 PM
Subject: Le FBI confirme le crash de Roswell, et a trouvé des corps d'ETs

     Ah enfin ils le reconnaissent, c'est dingue quand même !!

http://www.niternat.com/group/ufonews/forum/topics/fbi-confirms-roswell-ufo


Date : March 22, 1950.

     The following information was furnished to SA XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX .

     An investigator for the Air Force stated that three so-called flying saucers had been recovered in New Mexico. They were described as being circular in shape with raised centers, approximately 50 feet in diameter. Each one was occupied by three bodies of human shape but only three feet tall, dressed in metallic cloth of a very fine texture. Each body was bandaged in a manner similar to the blackout suits used by speed flyers and test pilots.

According to Mr. XXXXXXXXXX informant, the saucers were found in New Mexico due to the fact that the Government has a very high-powered radar set-up in that area and it is believed the radar interferes with the controlling mechanism of the saucers. No further evaluation was attempted by SA XXXXXXXXX concerning the above.


     Fin de citation.

     Modestement, on pourrait traduire cela ainsi :

Le 22 Mars 1950.

      " L'information suivante a été fournie à SA XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX .

     Un enquêteur de la Force Aérienne a déclaré que trois prétendues soucoupes volantes avaient été récupérés au Nouveau-Mexique. Elles ont été décrites comme étant de forme discoïdale, d'environ 50 pieds de diamètre (autour de 15 m), et comportant un renflement au centre. Chacune d'elles était occupée par trois corps de forme humaine, mais ayant seulement trois pieds de haut (environ 90 cm), vêtus de toile métallique d'une texture très fine. Chaque corps était enveloppé d'une combinaison fermant hermétiquement ainsi que pourrait l'être, celle des pilotes d'avions ultra-rapides et ou comme celle des pilotes d'essai.

     Selon l'informateur M XXXXXXXXXXXXXXXXX, les soucoupes ont été trouvées au Nouveau-Mexique en raison du fait que le gouvernement y dispose d'un radar à très haute fréquence mis en place dans cette zone, et on croit que le radar a interfèré avec le mécanisme de contrôle des soucoupes. SA XXXXXXXXXXXXXXXX n'a pas tenté d'obtenir d'autre renseignement, au sujet de ce qui précède. "


     Bien que l'on sache, que nous sommes arrivés au Temps des Révélations, où il ne sera plus possible de cacher grand-chose à l'humanité, il nous appartient de dire que ce document n'est pas nouveau du tout, et ainsi, rendons à César ce qui lui appartient) , en disant que ce document a été présenté, dès 1990, à la page 54, de l'incontournable ouvrage déjà présenté plus haut, "ULTRA TOP-SECRET : ces ovnis qui font peur", du chercheur chevronné et très connu Jean SIDER, et ouvrage nous l'avons dit, préfacé par le très atypique Pr Rémy CHAUVIN .

     Et que celui qui a bien lu ce qui précède , en tire la conclusion qui s'impose, et surtout, le désir latent, de vouloir en savoir plus.

      Nous pourrions bien sûr ce 10/08/2014, parler pendant des heures de cette ahurrissante affaire Roswell, (mais cela risque d'indisposer les internautes peu habitués à cette affaire), mais disons tout de même pour finir, quelques mots au sujet du Dr Michael Wolf-Kruvant , en qui nous avons toute confiance et dont les extraordinaires déclarations sont devenues des lors incontournables .

     Le Dr Michael Wolf est un scientifique de très haut niveau :


qui prétendait avoir servi, pendant 25 ans au sein d'un gouvernement satellite américain, et qu'il avait cotoyé ainsi différentes espèces ET dans des bases souterraines comme Dulce et Area 51.

    A la fin de 2006 est sorti un ouvrage racontant son histoire . Il est intitulé : "The Catchers Of Heaven - A Trilogy", auteur: Michael Wolf, Publisher: Dorrance Pub Co Pages: 402 Published: 1996-07 ISBN-10: 0805939075.

    Quelques jours après son décès le 18 Septembre 2000, un certain Chris STONOR, en Octobre 2000 a publié le texte suivant (que nous avons reçu en 2001), sous le titre "The UFO cover up and ET Reality ", que vous pouvez trouver sur le site :

http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_mj12_4_1.htm

     Nous avons alors interrogé le moteur de recherche Google, sur ce Dr M. Wolf, et d'emblée voici ce que nous avons obtenu en première page :

 

     Ce Dr donc, possède de sérieuses références scientifiques, mais, nous n'allons pas bien sûr pouvoir ici, nous étendre longuement sur toutes les révélations de ce Dr Michael Wolf, car il suffit, pour le français de se reporter, par exemple ( il y a bien d'autres) aux urls des sites singificatifs :

http://www.onnouscachetout.com/themes/extra/drwolf.php

http://www.dailymotion.com/video/xhyr09_les-revelations-du-dr-michael-wolf_news

     Cependant, mettons tout de même en exergue, les points suivants, et disons d'emblée au novice ingénu de bien attacher sa ceinture car à l'altitude où l'on va évoluer, il risque de subir les affres de puissantes turbulences :

. Les premiers constats américains de l'écrasement d'un engin ET remontent à 1941. L'engin s'est écrasé dans l'océan Pacifique près de San Diego et il fut récupéré par la Marine américaine. À l'intérieur gisaient les corps de Zétas réticuliens, alias les Gris. Les dépouilles et le vaisseau furent transportés à la Section de la technologie étrangère de la base aérienne Wright-Patterson, à Dayton, Ohio, et étudiées par le groupe de recherche Retfours (Retfours Special Studies Group).
     Suite au démantèlement de l'appareil, des composantes furent expédiées aux installations S4 et Indian Springs au Nevada. L'engin s'était écrasé sous l'influence du nouveau radar à impulsions que l'on venait d'inventer. Au moment du drame, la Marine procédait à des essais sur l'île Tinian, située à 5 kilomètres au sud/sud-ouest de Saipan. La Marine américaine occupe depuis une position dirigeante en matière d'ovnis.

. L'écrasement à Roswell en juillet 1947 est un fait et le récit dont fait état le Colonel Corso dans son livre The Day After Roswell est véridique. Le Dr Wolf avait en sa possession la liste officielle du gouvernement satellite américain de tous les écrasements/récupérations d'ovnis répertoriés, y compris d'autres incidents survenus entre 1941 et 1947, mais il n'était pas disposé à en livrer les détails.

. Deux engins se sont écrasés à Roswell suite à une collision aérienne survenue au cours d'un orage électrique. L'un des engins contenait des "Gris", l'autre des "Oranges"; les deux espèces furent ainsi nommées en raison de la couleur de leur peau. Les extraterrestres de type "Orange" proviennent du système stellaire Andromède. Le documentaire de Santilli montrant une autopsie est authentique . Il s'agit d'une autopsie pratiquée sur le corps d'un ET orange. Le Dr Wolf en a vu d'autres. La confusion résulte d'une seconde autopsie exercée à l'époque sur un extraterrestre de type différent.

. L'autopsie pratiquée sur la dépouille du ET orange a produit les constats suivants : une grosse tête; de grands yeux foncés dépourvus d'iris ou de blancs; six doigts, six orteils; un cerveau composé de quatre lobes, et plus développé mais non connecté au corpus callosum; des nerfs optiques et orbiculaires de type différent; un système digestif spongieux. Le docteur Wolf affirme avoir rencontré un Orange de son vivant.

. Il existe différents types de "Gris". Il a en côtoyé de très évolués qui contrairement à l'opinion courante, possédaient des personalités et même un sens d'humour. Le Dr Wolf n'a jamais rencontré de Gris qu'il n'aimait pas. À son avis, ils faisaient tous partie d'une grande famille et aimaient câliner les humains. Mais cette marque d'affection ne faisait pas l'unanimité chez ses pairs. L'un de ses collègues les appellait des baise-joux (kissey facey). Leurs corps sont doux au touché, telle la peau d'un dauphin. Il communiquait avec eux par télépathie et s'était tout particulièrement lié d'amitié avec une entité nommée Kolta. La photo de ce Gris apparaît sur la couverture de son livre. Elle fut prise par un ami occupant les fonctions d'amiral dans la Marine.

       Fin de citation.

       Mais, pendant que nous y sommes, c'est donc le moment de sigmatiser à nouveau les rédacteurs et journalistes des revues, qui ont tiré à boulet rouge sur l' autopsie, montrée à la télévision en 1995, d'un ET orange, dont parle ci-dessus, le Dr Wolf .

     Les revues dont il s'agit, (et il y en a sans doute de nombreuses autres) , vilipendées par ARTivision, (et dont les numéros discrédités vont apparaître plus bas), ne resteront certainement pas longtemps dans les mémoires, sinon comme le type de revue d'époque ayant comme modèle "La Libre Parole", qui lors de l'affaire Dreyfus, en Octobre 1894, a enfoncé le malheureux dans une sorte de sables mouvants, où il a eu bien du mal à sortir la tête pour respirer un peu .

      N'oublions pas cependant qu'un simple tout petit détail de rien du tout, dans l'écriture de Dreyfus, aurait pu éviter 5 ans de bagne et de déshonneur à ce malheureux militaire : il écrivait en effet, toujours la préposition "à", avec son accent, tandis que le vrai traitre, le capitaine Charles Ferdinand Walsin Esterházy, ne mettait jamais cet accent. Mais les graphologues, pour couvrir leur réputation ont préféré imaginer (sans doute sous l'instigation des hauts responsables de l'Armée), que Dreyfus, avait contrefait son ecriture pour le cas où il serait découvert. L'adage est bien connu : "Quand on veut noyer son chien, on l'accuse de la rage " :

      Voici donc un modelè du journal en question, où seule la haine, d'une catégorie d'humains s'exprime :


      Quant aux auteurs des articles, qui vont suivre leurs prestations et leurs verbes, seront vite assimilés un jour, aux déclarations du grand chimiste français du XVIIIe siècle, Antoine Laurent de Lavoisier, que l'on interrogeait à la suite de la chute d'une météorite dans la région, et qui a déclaré ouvertement : "Il est impossible à des pierres de tomber du ciel, parcequ'il n'y a pas de pierres dans le ciel"...

     Donc, il est bien clair, que tout ce qui précède s'applique intégralement, à l'article de Mr Pierre Lagrange (Sociologue anti-ovnis par tradition), publié dans le Science&Vie n° 938 de Novembre 1995, dont voici seulement les 3 premières pages, très explicites quant à la position de ce journal sur l'affaire :




      Si nous avons osé, vous montrer ces pages, c'est parcequ'à la troisième, on trouve tout de même une information importante, que nous avons soulignée en rouge :"Y aurait-il eu ailleurs, avant l'affaire Roswell, un autre crash de soupcoupe volante plus tôt ?". Et c'est en effet cela, que nous allons évoquer plus bas.

     Mais justement alors, notons déjà, aussi ici, que dans l'excellent ouvrage de 1995 sur l'affaire Roswell de Gildas Bourdais :

  

, on peut lire en page 212, ceci de très significatif :


     D'ailleurs ARTivision, a démontré qu'il y a avait eu aussi bien plus tôt, l'affaire du crash de Missouri, crash, bien moins connu que celui de Roswell, et qui a aussi fait l'objet d'un article surprenant, placé à :

http://www.artivision.fr/docs/MissouriCrash1941.html

     Mais soyons plus précis, le 07/12/1995, nous avons eu l'heureuse opportunité, d' enregistrer, l'émission de radio RFO, de 45 mn "Le Monde inconnu", de Roger Raziel, (émission basée à l'époque au 5 Avenue du Recteur Poincarré 75 782 PARIS Cedex 16). qui réalisait justement l'interview de Gildas Bourdais, sur l'affaire Roswell. En fin d'émission, le rédacteur demanda à Mr Bourdais, si le cadavre présenté dans le film si critiqué en question, ne pouvait pas être un terrien malformé génétiquement et ayant des doigts en plus. La réponse fut approximativement, que "si l'on avait trouvé dans les annales médicales un être aussi particulier, on aurait vite montré au monde entier sa photo, pour faire neutraliser et confondre, les auteurs de ce canular". Hélas cet être a en effet, six doigts parfaitement bien constitués, pas de nombril ( aurait-t-il été obtenu par clonage) , il a saigné au moment où sa peau a été incisée, ses organes internes sont tout à fait différents d'un corps normal, les poumons sont plus petits, pas d'intestins, le cœur ( si c'est bien lui) aurait une forme pyramidale, et un gros organe dans le bas ventre est volumineux bien plus que notre foie (si c'est lui). Son appareil génital est très petit et il semble être du sexe féminin. Les globes oculaires sont plus gros que ceux d'un humain et on a pu y soustraire avec facilité une pellicule sombre, comme une lentille de contact noire qui n'existe pas chez nous de cette couleur etc...

    Vous ne trouvez pas que cela fait déjà beaucoup, pour cet être étrange, dont on est sûr, que l'autopsie montrée est véritable, et remonte à une époque d'environ 67 ans ou plus, en partant de 2014 ?

     D'ailleurs voici la Conclusion de l'ouvrage incontournable de Gildas Bourdais, qu'il convient de lire complètement avec la plus grande attention, étant donnée son analyse pointue de cette affaire :


Selon nous l'immense choc culturel, évoqué ici par Gildas Bourdais, serait, (nous l'avons déjà exprimé dans de nombreux articles), basé avant tout sur de vulgaires questions de stratégies militaires et d'hégémonie politique et économique. Point Barre...

    Mais pendant que nous y sommes, voici aussi, une autre revue, qui a lamentablement été à côté de la plaque, dans cette affaire et qui s'en mordra durement les doigts, quand la Révélation finale qui approche à grands pas, sera effective :


     Et, pour les puristes voici, un petit plus de la page 78 et de la couverture :



    Et, comme vous le voyez, (selon nous), l'un des événements le plus extraordinaires de l'histoire connue de l' Humanité, enseignée dans nos Universités, (mais il y a une autre histoire encore plus fantastique ignorée pour l'instant), n'a même pas fait l'objet d'une petite mention, dans la couverture de cette revue. À vous de juger .

    Mais, pour mieux avancer dans cette affaire, le novice, doit savoir aussi, qu' il y a déjà pas mal de temps, nous avions pris contact avec le collectif Soria, formé (nous l'avons déjà exprimé), de 4520 entités cosmiques, (et collectif en qui nous avons toute confiance), au sujet de l'affaire très ambigüe des Ummites , et la réponse en substance qui nous avait été faite, nous a fait tomber carrément à la renverse : "Pourquoi vous préoccuper, au sujet de cette affaire, puisqu'il y a près d'une cinquantaine d'entités extraterrestres, qui visitent régulièrement cette planète".

    Mais, venons en maintenant, à une dernière revue, bien plus diplomate dans cette affaire Roswell, et qui a su ménager ses arrières à toutes fins utiles. Voyez-vous même :


     Comme on le voit, il s'agit, une fois de plus du périodique VSD, déjà présenté avec honneur plus haut, et cette fois c'est le n° 930 du 22 au 28 Juin 1995, qui a parlé de l'affaire du film en question :

    Pour les puristes, en voici un petit peu plus :


    On note bien ici, qu'il est parfaitement précisé ceci :


     Et que celui qui a de bons yeux pour bien voir, tire déjà ici, la manifeste conclusion qui s'impose...

     Pour les amateurs d'images filmées, il faut savoir que la fameuse autoptie en question, est désormais présentée par de nombreuses vidéos sur Google , dont celle concernant le reporter Jacques Pradel , à qui nous rendons ici hommage, pour le courage dont il a fait preuve à l'époque, et cela lui a causé d'énormes ennuis par la suite :

http://www.youtube.com/watch?v=q6Aq-JqfStg


    Et voici une autre vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/x6e5i_autopsie-de-l-extraterrestre-de-ros_shortfilms


    Voici aussi, la photo de la cassette vidéo, que nous avions pu nous procurer à l'époque. Nous ne savons pas si TF1 à sorti un CD ou un DVD sur l'affaire :


À vous donc, de juger tout cela, documents à l'appui...

     Mais ce 13/08/2014 pour amplifier, les conséquences de ce qui précède, il nous vient à l'idée de retranscrire ici, ce que nous avons bien explicité, dès le 07/11/2013 dans notre article, plutôt hors normes :

http://www.artivision.fr/docs/AffaireFigaro-RFI.html

     Rappelons brièvement que cette affaire a été lancée, à la suite de l'assassinat au Mali de 2 journalistes de Radio France International (RFI).

     Lisez donc d'abord cela :


     Nous avons bien sûr, supprimé la photo des deux journalistes, pour ne pas augmenter encore le chagrin et l'amertume, de leurs proches.

     Et voici une partie, de l'article en question :

Début de citation :

      "...Néanmoins, ainsi que dans l'affaire Dreyfus, si, ces PDG, avaient fait comme Emile Zola, une action historique, en dénonçant les contrevérités des autorités, sur cette affaire exceptionnelle qui intéresse l'humanité entière, ils se seraient alors félicités assurément d'avoir envoyé là-bas leurs journalistes en question, plutot que de les exposer à des dangers redoutables dans des zones de non-droit, dont voici quelques caractéristiques actuelles:


     Mais pour satisfaire à un intêret passager, très médiatique et tout à fait conventionnel, voilà ce que l'on peut lire dans l'entrefilet suivant :


     On nous dit donc en substance donc que la mission d'informer et que la Liberté de la presse ne sont pas des acquis...et que ce métier de journaliste a des exigences telle que l'investigation, le terrain ... . On s'en doutait n'est-ce pas un peu, vu le large éventail des conflits qui émaillent la vie des sociétés de cette planète. Et finalement on nous dit, qu'il y a un risque à prendre, pour informer le grand public en toute indépendance.

     Mais, pour ARTivision, il reste à définir ce qu'il est avant tout important de dire, pour soi-disant informer, le citoyen lambda.

     En effet, il n'est pas besoin d'être un agrégé en philosophie, pour savoir que chacun situe son appréhension des choses et ses priorités, en fonction de ses préocupations immédiates. Mais il arrive souvent que quelques temps plus tard, (Il a fallut de siècles pour comprendre cette affaire d'Elohim des textes bibliques) , ces préoccupations se révèlent n'avoir été que des futilités, qui n'apportaient rien à la compréhension de notre environnement et à notre intégration dans la communauté humaine de cette planète en grande évolution.

     Par ailleurs, qui se souvient (historiens mis à part) du nom des fameux correspondants de guerre (comme on les appelait pompeusement à l'époque ), et de leurs articles plutôt ciblés, concernant les théatres de conflits, de l'Indochine, du Vietnam, de l'Algérie..etc... Ils avaient aussi pris des risques notoires, pour nous informer sur le vif, des faits conflictuels de l'époque.

      L'ingratitude du Temps est passée par , n'est-ce pas ? Et vous auriez bien raison de le dire.


      Donc Messieurs les PDG de France Télévisions et de France Médias Monde, si cette affaire Roswell est vraie, et il y a tout lieu de le croire désormais , alors le monde entier doit le savoir, car cela modifiera tout notre comportement entre les humains, et les turpitudes guerrières des forces en présence, sur des zones de non-droit, en seraient vite affectées.

       Nous allons donc ici, mettre à plat, les derniers rebondissements qui prouvent désormais, l'authenticité incontournable de cette affaire, qui dure depuis plus de 60 ans.

      En effet le site ARTvision, a démontré avec documents à l'appui, que l'affaire Roswell de 1947 est authentique, comme d'ailleurs, celle de Missouri d'Avril 1941, et donc que ces événements extraordinaires, (qui , selon nous, par exemple, sont bien plus importants que le passage d'une comète dans le ciel), ont été, pour de vulgaires questions de prestige national, et de puissance technologique ou militaire, soustraits à la connaissance de l'Humanité entière, alors que ces événements portent en eux-mêmes, la raison majeure d'unir cette Humanité, et d'en finir une fois pour toutes avec ces guerres dérisoires et calamiteuses, qui la déchirent depuis des siècles.

      Souhaitons enfin, que les responsables d'une telle ignominie, soient un jour proche, sévèrement punis, sur Terre ou ailleurs, à la hauteur de leur horrible méfait... "

     Fin de citation

      Mais pour aller plus avant dans cette affaire extraordinaire disons que, nous le voyons ici, la réalité dépasse de bien loin la fiction, imaginée par les meilleurs auteurs spécialisés.

      Ceci étant admis, la seule parade actuelle pour éviter le pire, c'est d'avouer la présence des extraterrestres sur cette planète Terre, qui eux, ont le choix de vivre ailleurs, alors que nous, nous subirons nécessairement les affres de l'Apocalypse, quand la planète sera rasée par un cataclysme provoqué volontairement par des belligérants fanatiques (ce qui est déjà arrivé de nombreuses fois, à notre avis, dans la longue histoire inconnue et non officielle, de notre planète (Voir les lectures d'Edgar Cayce).

     Mais voyons alors l'entrefilet suivant :


     Donc, comme on le voit, on aurait bien pu installer Israël au Tanganyika, bien que certaines animosités avec les pays voisins, se seraient certainement, tout de même déclarées. ( On aurait pu aussi trouver le moyen d'installer Israël, dans une région vide d'Australie) , et cela serait certainement mieux, que de l'avoir installé au beau milieu des pays arabes, en créant ainsi une source énorme de conflits perpétuels. Mais lisez aussi cela :


     Comme vous le voyez, il s'agissait de conduire les juifs dans "The Holy Land", autrement dit "La Terre Sainte ", (aussi sous-entendu la Terre promise), vocable qui n'est qu'une interprétation,d'un texte très ancien, (l'Ancien Testament), que certains ont dit, être sacré, sans bien savoir pourquoi.

     Certes, il y a ces phrases qui semblent prophétiques pour l'époque, et qui surprennent grandement l'observateur:


     Mais hélas , on ne peut prouver scientifiquement que ces phrases sont valables pour notre époque. Tout le reste n'est que spéculations, et beaucoup de gens, ont vite tiré à eux, la couverture de ce qui les arrangeait.

      Néanmoins, il n'est pas besoin, du tout, désormais, de connaître les sciences occultes ou même ésotériques, pour comprendre que, l'Ancien Testament, et bien d'autres textes dits aussi sacrés, ne sont que le condensé, du compte-rendu, du résumé, d'événements extraordinaires, qui se sont passés dans les temps anciens, et qui ont été plus ou moins traduits de générations en générations, avec toutes les lacunes, les erreurs, et omissions, voulues ou pas, par les transmetteurs et vecteurs, des textes en question.

     Le site ARTivision, a produit de nombreux documents qui prouvent que l'Ancien Testament, parle clairement d'êtres supérieurs nommés Elohim, qui ont trafiqué et manipulé le contexte planétaire terrestre, et que ces Elohim, n'ont rien à voir, avec le Dieu de Jésus-Christ qu'il appelait mon Père.

     Mais maintenant, à ce niveau du récit, nous nous demandons même si l'État d'Israël, aurait été créé, le 14 Mai 1948 , si l'on avait avoué, la présence sur notre planète des extraterrestres, comme par exemple, ceux de Missourri dès Avril 1941 , ceux de Roswell en Juillet 1947, ou même comme nous le dit, Milton William Cooper, ceux du 13 Février et du 25 Mars 1948, ce qui nous aurait évité tous les conflits désastreux ultérieurs de la poudrière du Proche et Moyen-Orient qui donnent encore actuellement de gros soucis à nos hommes politiques.

      De plus, nous pensons aussi enfin alors, qu'il n'existe aucune notion, ni loi politique ou autre, qui valent la peine que l'on tue pour elle, un être humain. (sous-entendu qui ne menace physiquement personne). Combien de gens sont morts pour la Royauté, pour l'Empire, pour la République, pour la Papauté, pour chaque dictateur de tout bord etc.. et que reste-t-il de tout cela maintenant ?

      De plus, nous avons souvent entendu ces derniers temps, le fait qu'un prisonnier après étre resté des dizaines d'années dans une geole, a été innocenté grâce à son ADN.

     Mais un entrefilet comme celui qui suit, est beaucoup plus rare, et il nous invite à être contre la peine de mort d'un humain qui surtout, crit son innocence...


     De plus, un certain souverain d'une religion bien connue, qui est dit-il, très choqué de ce qui se passe actuellement en Irak, a vite oublié, que c'est en 1028, que le Pape Innocent III, a déclaré ouverte la croisade contre les Cathares, et, les croisés pendant près de 40 ans, sont venus dans le midi de la France, pour tout saccager, piller les villes, et brûler des milliers de prétendus hérétiques, et cela se termina en Mars 1244, à la forteresse de Monségur, où environ 500 cathares, s'étaient réfugiés et ont dû se rendre après 11 mois de siège, en passant directement dans un bûcher gigantesque, mis à part, le très peu qui ont dû abjurer leur foi.

      Comme il existe, cette loi cosmique, non enseignée dans nos écoles, "On récolte, ce que l'on a semé", il se pourrait que ces jihadistes, ( que nous ne soutenons nullement évidemment), qui menacent le Kurdistan irakien, ne sont peut-être, que des entités réincarnées, des anciens cathares massacrés, exactement comme Edgar Cayce le disait, que les technocrates américains actuels, représentaient en majeure partie, la réincarnation, des fils du Bélial, de l'Atlantide, ce continent qui a disparu, il y a, 12000 ans environ.

     Que celui qui a un cerveau valide, pour comprendre toujours mieux, son environnement, cherche donc, à en savoir bien plus, dans d'autres documents tangibles qui existent, (comme ceux qui précèdent), et qui ne demandent qu'à être sortis de leurs cocons. Et à bon entendeur Salut !!!

      Mais ce 17 Août 2014, nous allons évoquer ici une affaire qui va faire grincer des dents les plus larges d'esprit, de nos amis internautes non initiés, et à plus forte raison, les détrateurs zététiques, dont la réputation est déjà bien déstabilisée.

      Rentrons donc dans le vif du sujet, par ces deux infos, que nous trouvons sur de nombreux sites et en particulier sur celui-ci, que nous vous invitons à engeristrer, car il pourrait disparaître brutalement comme par magie :

http://urmah-2012.blogspot.fr/2012/05/basiago-et-eisenhower-revelent-le.html

      Première info :


Magdalen Eisenhower, qui aurait été invitée a participer
a la colonie de Mars en 2006.
NOTE: En accord avec Alfred Lambremont Webre, ceci est la première parution sur mon blog d'une série de traductions de certains de ses articles parus dans WWW.EXOPOLITICS.COM.Les articles traduits seront choisis en fonction, bien évidemment, de leurs intérêts, plus particulièrement visés seront ceux qui me paraîtront apporter le plus de détails sur des "affaires" exclusives; ils ont également leur raison d'être dans le but de venir en aide aux lectrices et lecteurs francophones qui rencontreraient des difficultés pour lire la langue de Shakespeare.

      Je vous souhaite à toutes et à tous bonne lecture! Frédéric Maiziere


Les recrues de la colonie indépendante sur Mars, Andrew D.Basiago et Laura Magdalene Eisenhower, ont confirmé l'existence d'une colonie secrète de survie de l'humanité sur Mars, en une apparition conjointe sur http://exopolitics.blogs.com/exopolitics_radio/ avec Alfred Lambremont Webre.

       Mr Basiago, avocat de 48 ans instruit à Cambridge et qui pratique le Droit dans l'Etat de Washington, était un enfant participant au programme de voyage dans le temps du DARPA, le "Project Pegasus"(1968/1972) et plus tard téléporté à deux reprises d'une base U.S vers Mars en 1981. Mlle Eisenhower, 36 ans, arrière petite fille du Président américain Dwight D.Eisenhower, a fait l'objet d'une tentative sophistiquée de recrutement pour la colonie secrète sur Mars en 2006 dont elle se libère des manipulations profondément enracinées et choisit de vivre sa destinée sur Terre.

       Ils ont décrit comment la colonie secrète sur Mars est financée par la budget militaire occulte et les services de renseignements comme un mécanisme de survie pour le génome humain dans le cas où les éruptions solaires, la guerre nucléaire, ou un autre cataclysme éteindrait toute vie sur Terre.

       Pendant la vaste interview de trois heures, Mr Basiago a parlé de la colonie secrète sur Mars comme d'un "Marsgate" et a appelé à une enquête du Congrès sur la présence américaine sur Mars, qui met l'accent sur l'occupation militaire plutôt que sur l'engagement diplomatique de la société indigène humaine vivant dans des villes souterraines sous la surface de Mars.

Mlle Eisenhower a déclaré qu' "Alternative 3", la notion que des trillions de dollars doivent être dépensés pour protéger la vie humaine en la plaçant sur Mars, devrait céder la place à "Alternative 4", un nouvel éveil du public pour parvenir à une civilisation durable sur Terre...etc..


Deuxième info :


Andrew D. Basiago aurait visité à deux reprises la colonie de Mars en 1981.

Le témoin oculaire des colonies de Mars Andrew D. Basiago est un dénonciateur et a été un enfant participant (1968/1972) au programme de la recherche sur l'espace/temps de la DARPA et au programme de développement appelé "Project Pegasus" qui a impliqué les écoliers américains doués pour le voyage dans le temps. Après avoir été téléporté dans le "Project Pegasus", Mr Basiago a été approché par un agent de la CIA, Mr Courtney Hunt, en 1981, et invité à visiter Mars. Quand Mr Basiago a demandé à Mr Hunt pourquoi il était nécessaire de visiter Mars, celui-ci a répondu laconiquement: "Parce que la survie de la race humaine en dépend."

       Mr Basiago fait état qu'il a d'abord été téléporté sur Mars en juillet 1981 d'une installation de la CIA à El Segundo en Californie. Il y est allé via une "Jump room", et après être arrivé dans une base souterraine des Etats-Unis, a passé environ une heure sur la surface martienne. La seconde visite a été faite en août 1981 en compagnie de Mr Hunt. Mr Basiago décrit comment, lors du deuxième voyage, lui et Mr Hunt ont fait une promenade d'un quart de mile sur le terrain désertique de Mars pour visiter l'un des colons martiens des débuts, probablement un employé de la CIA, vivant dans un cottage rudimentaire. Le colon a raconté comment plusieurs de ses collègues avait été perdus, laissés aux prédateurs sur la surface de Mars, tels des plésiosaures martiens.

       Le témoignage de Andrew D.Basiago, à la fois de souterrain et de la surface ferme de Mars, est, me semble t-il, très crédible. J'ai eu l'occasion d'interviewer, d'interroger et de contre-interroger étroitement Mr Basiago sur tous les aspects concernant le "Project Pegasus" depuis l'an 2000. J'ai trouvé ses comptes-rendus verbaux et écrits cohérents et vérifiés par des témoins valables. En tant qu'avocat moi-même(membre du barreau de Columbia), j'ai trouvé Mr Basiago, qui est diplômé en Droit de l'UCLA et de l'Université de Cambridge, extrêmement consciencieux dans l'exécution de ses charges à titre d'officier de la Cour et de membre du barreau de l'Etat de Washington. Il raconte toujours la vérité, et est un reporteur consciencieux de ses expériences.

      
Il y a des témoignages crédibles, scientifiques, de témoins des services de renseignements américains corroborant la participation de Mr Basiago au "Project Pegasus". Ses comptes-rendus des formes de vie à la surface de Mars, y compris des hybrides humains-animaux et créatures ressemblant aux plésiosaures, sont confirmés par des images prises par la NASA(Mars Exploration Rover Spirit), telles que les créatures identifiées par Mr Basiago et présentées dans plus de 60 écrits qu'il a publiés sur le site Internet du groupe qu'il a fondé, http://www.projectmars.net/

       Laura Magdalene Eisenhower est une survivante de la tentative de recrutement pour la colonie secrète de Mars en 2006/2007. Elle a prouvé son identité en tant qu'arrière petite fille du Président américain Dwight D.Eisenhower à l'aide de son certificat de naissance et son permis de conduire. En 2007, son compagnon, connu comme l'agent X, est "tombé en panne" et a admis qu'il voyageait dans le temps et qu'il avait été briefé et chargé par ses associés de la rencontrer lors d'une foire culturelle, de façon romantique, dans la véritable intention de la recruter en raison de son identité sociale Eisenhower et de son identité spirituelle en tant que féminin divin Sophia. Les associés de l'agent X pourraient avoir utilisé le voyage dans le temps pour pré-identifier Melle Eisenhower ..etc....
.

      Bien sûr le reste est à découvrir sur le site, en question au debut..

Nous n'avons évidemment aucun document qui prouvent officiellement ces affirmations mais dans motre article :

http://www.artivision.fr/docs/myslune.html

on peut déjà découvrir cela :

Debut de citation :

     " Nous avons en effet sous la main, l'incroyable Dossier Mars  traduit par Geneviève Vanquelef et dossier que nous possédons depuis 27/02/04:

     On trouvera des détails de ce livre incroyable, sur Google au nom de Geneviève Vanquelef à :


     Il y est question d'apprentis sorciers, qui ont réussi dès  1962, à passer par des tunels temporels pour aller jusqu'à Mars et pour y découvrir une très ancienne civilisation, dont on voit certaines traces dans les structures martiennes du canyon de Tithonium.

     Voici quelques images :



     et voici quelques représentation en 3D:



     Vous aurez plus de détails sur l'affaire Tithorium en question à :

http://www.truinsight.com/absolute_proof_of_alien_artifici.htm

     et dont le titre de l'article est :
"ABSOLUTE PROOF OF ALIEN ARTIFICIALITY ON MARS"

       Nous n'avons bien sûr, aucun moyen de savoir si ces structures fantastiques, correspondent au batiment de la colonie Martienne en question évoquée ci-dessus.

      De plus, il n'y a désormais plus de raison, de ne pas croire les déclarations extraordinaires de Milton William Cooper, faites dans son ouvrage vraiment hors normes , (paru en anglais en 1989, et en français en 1999) déjà présenté plus haut, vraiment hors normes , et qu'étant donnée son importance, nous vous montrons de nouveau :

  

(Âmes sensibles s'abstenir) :


      Milton William Cooper, qui a été assassiné, (sans doute par les forces de répression américaines ou autres), le 5 Novembre 2001, à l'âge de 58 ans, dans des circonstances particulièrement troubles, à Eagar en Arizona.

       William Milton Cooper a servi dans la Marine américaine (la NAVY), dans un sous-marin d’abord, puis, il a été affecté sur un pétrolier, et peu après, au Vietnam lors de la guerre. Après quoi, il a été affecté à un travail de côte aux quartiers généraux du Commandeur en chef de la Flotte Pacifique.

      Voyons, ce qu'il nous dévoile sur cette affaire américano-soviétique, et pages 31 et 32 de son livre :

      "C'est le président Kennedy qui a lancé le programme spatial "officiel" quand, dans son discours inaugural, (Le 12 Septembre 1962 note du webmaster ), il a confié aux Etats-Unis le mandat d'envoyer un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Malgré l'honnêteté de ses intentions, ce mandat permit néanmoins aux responsables de couler des sommes gigantesques vers les projets clandestins tout en détournant le peuple américain du véritable programme spatial. L'Union soviétique élabora un plan similaire qui visait le même objectif, car, en réalité, au moment même où Kennedy s'adressait à la nation, les deux superpuissances, de concert avec les aliénigènes, avaient déjà installé une base conjointe sur la Lune. Le 22 mai 1962, une sonde spatiale atterrit sur Mars et confirma que l'environnement y était propice à la vie. Il n'en fallait pas davantage pour qu'on s'y rendit aussitôt fonder une colonie. Il s'y trouve aujourd'hui des villes peuplées d'individus spécialement sélectionnés pour leurs compétences particulières , et provenant de toutes les cultures de la Terre. Si l'Union soviétique et les États-Unis ont, durant toutes ces années, affiché publiquement des politiques soi-disant antagonistes, c'était simplement pour avoir le loisir d'élaborer des projets de ce genre au nom de la Défense nationale, puisque, au fond ce sont les plus grands alliés du monde...

Curieux n'est-ce pas..!!! . Mais voici mieux, en pages 32 et 33 :

      " Depuis que nous avons commencé à pactiser avec les aliénigènes, nous avons acquis une technologie qui va bien au-delà de nos rêves les plus fous. Nous possédons et faisons voler actuellement au Nevada des engins de type anti-gravité alimentés à l’énergie nucléaire. Nos pilotes ont déjà fait des voyages interplanétaires dans ces engins et sont allés sur la Lune, Mars et d’autres planètes. On nous ment au sujet de la vraie nature de la Lune, des planètes Mars et Venus, et de l’état réel de la technologie que nous possédons aujourd’hui, à ce moment même.

      Il existe des régions sur la Lune où se développe une vie végétale. "

      Fin de citation.


        Ceci ne confirme t-il pas parfaitement ce que nous avons déjà évoquéé dans d'autres articles au sujet du channel d'Arcturius, du Dr Steven Greer, et surtout d'Adamski

      Enfin, pour clore aujourd'hui cette affaire, cela pourrait, s'il en était encore besoin, démontrer que les voyages sur la Lune ou Mars ont bien eu lieu, sans doute par le canal de ces tunels temporels, mais certainement aussi avec les soucoupes de Petits Gris, avec qui, les américains et les russes, ont fait alliance bien avant 1969.

        Cette alliance scélérate, est parfaitement explicitée dans notre article :

http://www.artivision.fr/docs/Soriarevelations.html

     C'est à vous qu'il appartient désormais de juger tout cela, documents à l'appui ... "

     Evoquons donc d'abord, ce 18 Août 2014, l'extrordinaire message transcendant d'Arcturus qui nous est parvenu dès le 29/08/05, par l'intermédiaire de l'ami Jean-Philippe G.........., et qui concerne des informations époustoufflantes sur le changement dimensionnel, qui se prépare sur cette planète, et cela en provenance de la plateforme ésotérique Arcturius du 28/08/2005, correspondant à la channellisation n° #650. Vous pouvez encore retrouver le texte en question sur les sites :

      français :
http://restaurationurantiagaia.over-blog.com/article-763368.html

http://etredelumiere.ordi-netfr.com/DesHumainsGalactiques.php

     Et en anglais :
http://www.universalhealingnetwork.com/newsalert/changes-aug05.htm

http://www.world-exposed.com/dramatic-changes-whats-going/

https://au.groups.yahoo.com/neo/groups/SpectrumCivicCentres/conversations/messages/552

     Voici donc en couleurs, quelques passages significatifs de cet extraordinaire texte. Nos commentaires spécifiques sont en italique vert :

"VUE D’ENSEMBLE DES CHANGEMENTS IMPORTANTS DE LA CIVILISATION MONDIALE

Nouvelles révélations hors normes d'Arcturius .


INTRODUCTION

      Aussi incroyable que cela puisse paraître à beaucoup de monde, l’humanité terrestre traverse un processus de changement évolutionnaire dans sa manière d’expérimenter la vie. Nous devrions devenir une civilisation galactique qui inter-agirait positivement avec plusieurs civilisations de notre galaxie et univers, et aussi avec d’autres univers. C’est notre véritable destinée de passer d’une société basée sur la peur et la compétition à une société basée sur l’amour, la paix et l’harmonie. (Note n° 1 du Webmaster: C'est exactement ce que nous avons stigmatisé dans notre conte très ésotérique: rencontreinso.html) L’actuel chaos est simplement une partie de l’accélération du changement.

      Nous vivons dans un univers invisible (souvent appelé les royaumes spirituels, ou le Ciel) ainsi que dans univers visible, celui qui apparaît comme le seul à la plupart des gens. La vraie vérité nous a été cachée afin qu’éventuellement nous nous rappelions et découvrions qui nous sommes réellement, de grands êtres immortels de connaissance universelle et de sagesse, reliés étroitement à nos frères et sœurs de l’espace, et à ceux des royaumes spirituels.

      Malheureusement beaucoup de gouvernements, religions et philosophies ont été manipulés pour nous cacher une bonne partie de la vérité, afin que certains puissent garder le pouvoir et le contrôle. Les récentes représailles des soi-disant attaques terroristes aux Etats-Unis montreront, le temps venu, être une des dernières tentatives pour nous garder sous contrôle (Note n°2 du Webmaster: Révélation sensationnelle qui donne raison à certains audacieux chercheurs. Mais cela sera expliqué encore mieux, plus bas) . Cependant, il est temps qu’un grand changement dans la compréhension des populations mondiales ait lieu, dont la plupart souhaitent la paix, malgré ce qui nous est présenté par les média manipulées.

      Beaucoup de gens ont l’impression que « quelque chose est sur le point d’arriver », mais parce qu’une grande partie de l’actuel changement se situe dans le monde invisible, avant qu’il se manifeste dans l’univers visible, il est difficile au départ de comprendre ce qui se passe. Nous avons en effet fait partie d’une grande « expérience », et avons accepté à un plus haut niveau de compréhension d’être ici lors de cette excitante « fin des temps », la fin d’une civilisation et le début d’une nouvelle, appelée le Septième Âge d’Or que nous allons co-créer. Note du n°3 Webmaster : Nous parlons souvent de cela, aux internautes qui prennent contact avec ARTivision, en expliquant comment l'humoriste ésoteriste français (hélas décédé) Jean Sendy, a su, nous le montrer, dans ses remarquables ouvrages)

      Beaucoup de choses ont été écrites, expliquées, et prophétisées au sujet de notre futur. Certaines de ces informations étaient vraies au moment de leur émission, mais depuis, cela a été modifié. D’autres informations n’ont jamais été vraies, et étaient faites pour nous manipuler. Et d’autres informations étaient correctes et restent encore aujourd’hui valides. Faire le tri parmi tout ceci s’avère difficile. C’est pourquoi ce qui est «vrai» , pour une personne n’est pas nécessairement «vrai» pour quelqu’un d’autre. Vous avez besoin d’utiliser votre discernement pour toute information, même pour ce qui est présenté dans cet article. Les gens s’éveillent à des niveaux différents alors que nous continuons d’apprendre.

      Une certaine information est difficilement acceptable, il en est ainsi du fait que notre Terre est creuse, et aussi du fait que les anciennes civilisations, y résident encore. (Note n°4 du Webmaster : Il n'est pas besoin ici de préciser qu' ARTivision, en a fait justement une spécialité, et que dans de très nombreux articles, ( près d'une centaine) on y parle des ouvertures polaires, de la Terre creuse et des intraterrestres). Il en est même du fait que plusieurs personnes ont voyagé en remontant le temps, afin de modifier le futur de cette planète et de cet univers, il y a de cela des éons. Il en est ainsi de même du fait que nous avons découvert comment fabriquer les vaisseaux de guerre invisibles, et comment, depuis 1843, effectuer à nouveau le voyage dans le temps . (Note n° 5 du Webmaster : Voir justement notre article qui en parle clairement : temporellementvotre.html) . Et comment le programme spatial Apollo fût une couverture pour dissimuler une technologie bien supérieure. (Note n°6 du Webmaster: Là, nous sommes totalement soufflés, par cette révélation et nous aimerions en savoir vraiment plus ). Des voyages secrets ont eu lieu pour établir des bases sur la Lune et Mars, et explorer d’autres parties de notre système solaire depuis le début des années 60. ( Note n°7 du Webmaster : ARTivision, a bien parlé de l'utilisation de tunnels temporels, pour visiter certaines planètes et cette révélation sensationnelle, est confirmée par certains ouvrages.) Finalement, pour stimuler un peu plus votre appétit, ou pour vous rendre plus incrédule, selon votre chemin d’éveil, il est prévu que la Terre ralentisse sa rotation, s’arrête, et inverse son sens giratoire, sans catastrophes, et qu'elle soit déplacée dans l’espace avec les restes du système solaire pour faire partie du système des étoiles de Sirius ! ( Note n°7 et 8OAAh...-la Terre déplacée dans l'espace- voir alors nos articles:



ASCENSION ET CHANGEMENT DIMENSIONNEL

      La Terre possède une conscience propre, elle est un être vivant. Le Plan Divin du Créateur, (Note du n°9 Webmaster : Sur ARTivision nous appelons cette entité créatrice Le Très Haut et cela répond en partie au fait que ce site se qualifie de mystico-rationaliste, mot que vous ne trouverez dans aucun dictionnaire ) , que nous suivons tous, consciemment ou inconsciemment, appelle la Terre à ascensionner de la réalité que nous connaissons de 3e dimension, vers la 4e dimension (une existence intermédiaire ou temporaire), et ensuite à la 5e dimension. On pense depuis longtemps que ceci se passerait à la fin de 2012, ou avant . (Note du n°10 Webmaster : L'entité transcendante Kryon, affirme que toutes les prédictions ont été neutralisées, après ses interventions en date du 16 Aout 1987, puis du11 janvier 1992 et enfin du 23 avril 1994 , dates qui ont été cruciales dans la re-structuration spacio-temporelle du trellis magnétique de la planète Terre) . L’humanité, et toute forme de vie doivent être prêts à ascensionner, ou à élever leur vibration, pour passer avec la planète. La plupart des gens n’ont plus le temps de passer par des processus séparés et individuels d’ascension qui pourraient prendre encore 200 ou 390 ans. Ils se trouvent dans leur dernière incarnation et doivent ascensionner pour aider à établir la nouvelle création sur Terre et dans tout l’univers. Ceci signifie qu’ils conserveraient leurs corps et les ramèneraient graduellement de retour à l’âge de 30 ans. Ceux qui ne seront pas prêts s’incarneront de nouveau en 3e dimension sur une autre planète.(Note n° 11 du Webmaster : l'entité transcendante, Christ'Al Chaya, dans le livre de Rosanna Narducci-Baux,Channel de Christ'Al Chaya, publié dans la collection Gotha, chez l'Editeur "Les Sentiers de Saint-Jean" , en 2002. n° ISBN 2-9516622-3-8 , prétend que ce sera l'Anti-Terre, cette planète cachée symétriquement à la Terre derriere le soleil, et qu'ARTivision, ; a présenté dès le 28/05/01 en exclusivité sur le Web mondial: voir nos articles : Terresym.html). Ils ne peuvent pas revenir sur la nouvelle Terre de dimension plus élevée. Le contrat de certaines personnes est fini et elles doivent retourner dans leurs planètes d’origine, si elles le souhaitent, et même ascensionner au-delà de la 5e dimension. Personne sur Terre n’était originaire de cette planète. (Note n°12 du webmaster : Siragusa, Edgar Cayce et Soria ont parfaitement expliqué cela, et ARTivision, en a ainsi parlé )

      L’ascension est l’intégration de l’esprit et de la matière. C’est le processus où les corps physique, émotionnel, mental et spirituel se combinent pour créer un être pleinement conscient. Nous prenons un Corps de Lumière. Nous sommes vraiment des êtres spirituels ayant vécu une expérience humaine. Nous avons d’autres aspects de nous-mêmes qui existent dans d’autres mondes, dimensions ou réalités. En essence, nous sommes des Anges physiques avec un problème géant d’amnésie. A travers l’ascension, nous réaliserons que nous sommes tous connectés, nous sommes tous Un avec toute forme de vie dans l’univers. Tout vient d’un Créateur. Des races différentes, la guerre, la possession des terres, sont en effet tous les aspects de notre monde actuel, vraiment illusoires. Nous vivons dans un hologramme géant.

      Plusieurs dimensions, connues aussi comme plans, demeures, et mondes parallèles co-existent dans un même espace. Ils diffèrent simplement par leurs niveaux de vibration. Lorsque nous élevons suffisamment notre vibration, nous changeons de dimension. Une mesure de taux vibratoire de la Terre, son pouls, est la Résonance de Schumann, que certains de nos scientifiques mesurent autrement que selon l’information qui nous vient des royaumes supérieurs. Pendant de nombreuses années, elle se situait à 7.8 cycles par seconde (hertz). Elle a commencé à monter au moment de la Convergence Harmonique, en Août 1987, l’année d’un grand éveil spirituel. En théorie, lorsqu’elle est constamment à 13.0, nous sommes en 4e dimension. En accord avec diverses sources, nous sommes à 12.9 depuis un certain temps, et nous passerons à 13.8 dans un futur proche.

      Il est prévu que l’ascension s’effectue lorsque nous serons pleinement exposés aux énergies de la Ceinture de Photons. C’est une bande d’énergie de type toroïdal que notre système solaire traverse deux fois en 26.000 ans. Chaque passage lors des cycles précédents a duré 2.000 ans (Note n°13 du Webmaster: Voir Jean Sendy : La Lune clé de la Bible) . Nous sommes actuellement sur la ceinture, mais protégés d’une ascension prématurée fatale, par un champ d’énergie holographique placé autour de notre système solaire par la Fédération Galactique de Lumière, notre alliée issue d’autres civilisations dans notre Voie Lactée galactique. Alors que notre taux vibratoire s’élève, certaines énergies photoniques sont libérées dans notre système solaire.

      En principe, un système de 12 brins d’ADN/ARN remplacera notre système actuel de 2 brins. Nous aurons augmenté notre système de vortex d’énergie de 7 chakras à un système de 13 chakras. (Note n° 14 du Webmaster: Nous avons parlé de cela dès, le 30/05/03 dans notre article: dilconti.html). Nous utiliserons consciemment aussi 100% de notre cerveau, au lieu des 10 à 20% qui sont utilisés actuellement. La pleine conscience nous sera rendue, c'est-à-dire la conscience du pourquoi nous sommes ici, ce que nous allons faire dans le futur, et ce que nos vies passées ont été. Nous aurons une connaissance universelle à portée de main, ou plutôt, nos récepteurs du cerveau l’auront, et nous aurons des capacités supra-humaines.

      DES HUMAINS GALACTIQUES

      En tant qu’humains galactiques (anges physiques), nous serons capables d’interagir avec toutes les formes de vie conscientes dans notre galaxie, univers et au-delà. Nous récupérerons les pouvoirs extraterrestres que nous avons perdus depuis plusieurs vies. La télépathie, la téléportation, et le voyage interplanétaire sans vaisseau de l’espace seront possibles en utilisant notre corps de Lumière ou Merkaba.

      Certaines personnes seront capables de revisiter ou de revenir à leur planète d’origine. Certains aideront à repeupler Mars, Venus, et Maldek qui sera reformée dans la Ceinture d’Astéroïdes. La majorité des êtres humains resteront sur Terre pour le Nouvel Age Doré, et participeront à sa création. La Terre sera une vitrine planétaire, un centre majeur d’échanges, conférences, et le siège de l’Union Intergalactique de plusieurs galaxies voisines.

      Ceux qui peupleront la Terre deviendront de véritables Hôtes qui ancreront la Lumière et soutiendront les nœuds énergétiques et treillis autour de la planète et des grands temples. Les baleines et dauphins ont été maltraités par cette tâche depuis bien longtemps. Nous vivrons dans de magnifiques cités cristallines à l’intérieur de la Terre, bien qu’elles sembleront être à la surface. C’est ainsi que toutes les dimensions supérieures vivent sur d’autres planètes. C’est ainsi que beaucoup de Lémuriens et Atlantidéens vivent déjà sous l’écorce de notre Terre creuse.(;Note n° 15 du Webmaster: A ce sujet, dans notre article Byrdalicesuite.html , nous avons justement présenté l'extraordinaire ouvrage intitulé:
Telos Révélations de la nouvelle Lémurie d'Aurélia Louise Jones et de Dianne Robbins publié aux Editions Ariane 2002, dont le site est à : http://www.ariane.qc.ca, et nous avons surtout présenté l'extraordinaire texte d'un certain Adama concernant la Terre creuse ). Nous allons les retrouver bientôt. Notre nouvelle civilisation sera à nouveau basée sur des concepts spirituels de la Lémurie, qui à son tour, était basée sur les concepts de Sirius B.

      Notre actuelle structure de gouvernements cessera d’exister. Des êtres hautement intelligents nous aideront à mettre en place des nouveaux conseils de gouvernance basés sur des principes universels appropriés. Nous aurons notre mot à dire dans ces nouveaux gouvernements, sans interférence de ceux qui contrôlent actuellement les gouvernements.

      LE GOUVERNEMENT DE L’OMBRE ET LE CONTROLE

      Une des grandes restrictions de notre progrès est le contrôle répressif des gouvernements mondiaux «officiels » par un Gouvernement de l’Ombre, qui limite aussi le type de nouvelles ou de « vérités » que nous transmettent les médias mondiaux.

      C’est pourquoi tellement de gens ne sont pas au courant des actuels et futurs changements de civilisation. C’est la raison pour laquelle la télévision et les journaux nous présentent la plupart du temps des nouvelles basées sur la peur (Note n° 16 du Webmaster : ARTivision n'a jamais cessé de condamner cette attitude et en particulier dans notre article : rencontreinso.html )

      Maintenir les gens dans la peur et l’angoisse à travers les nouvelles au sujet des affaires financières, des guerres et de la violence, le contrôle mental, les aliments nocifs, les boissons, les drogues légales et illégales, ainsi que d’être soumis aux « chemtrails », voilà certains des moyens qui maintiennent nos vibrations à un bas niveau. Cela fait que l’ascension est d’autant plus difficile à réaliser. (Note n° 17 du webmaster il y a en effet cette affaire de chemtrails, qui est évoquée par Michel Golan dans le n° 7 de la revue Top Secret de notre ami Roch Saüquere : http://www.topsecret.fr )

      Le contrôle négatif a aussi été un aspect de plusieurs religions et des groupes philosophiques, depuis longtemps. La bonne nouvelle est que cette manipulation et ce contrôle des sociétés mondiales va rapidement se terminer. Un Nouvel Ordre Mondial/Gouvernement Mondial dictatorial, déguisé en tant que programme de globalisation démocratique, ne sera pas permis par les royaumes supérieurs intervenant pour notre compte. Nous avons donné l’accord pour cette intervention avant de nous incarner ici, en dépit de l'opinion de certains qui y voient un frein au « libre arbitre » et qui n'y voient pas le plan divin du Créateur. Ceux qui ne croient pas dans un Créateur ou dans ce plan auront une grande surprise !

      Des révélations sur la façon dont nous avons été manipulés vont bientôt être révélées, et de merveilleux changements vont pouvoir commencer.

      On sait maintenant que le Gouvernement de l’Ombre, à son tour, a été contrôlé par des êtres extraterrestres négatifs qui leur ont fourni une technologie avancée en contrepartie de leur contrôle de la Terre. (Note n° 18 du webmaster : ARTivision et Soria n'ont pas ménagé leurs efforts pour le faire savoir) Cependant, nous ne devons pas haïr ces aspects de notre société. Nous avons sans doute tous eu des traits négatifs dans nos vies passées simplement pour en faire l’expérience ! C’est mieux de leur envoyer de l’amour et de n’avoir rien à faire de leurs schémas de contrôle à chaque fois que nous avons le choix. Dans un futur proche, toute l’ombre sur Terre sera transmutée en Lumière, et de ce fait, il sera crée une plus forte Lumière. Plusieurs des alliés de l’Ombre du Gouvernement font maintenant partie des forces de Lumière dans cette Galaxie. Plusieurs personnes du Gouvernement de l’Ombre se sont alignées avec la Lumière. Ceux qui restent peuvent soit faire de même, ou continuer à s’incarner dans une autre planète de 3e dimension jusqu’à ce qu’ils soient prêts à ascensionner dans des dimensions supérieures. C’est leur choix.

      INTELLIGENCE SUPERIEURE

     
Notre univers fait partie de la vie à plusieurs niveaux de l’évolution. Nous sommes plus ou moins à l’arrière, mais sommes sur le point de faire un pas de géant pour aller dans la direction qui monte. La plus haute intelligence est représentée par les énergies collectives que nous appelons Dieu, ou (Le Très Haut voir plus haut) ou de nombreux autres termes.

     Des milliards d’âmes (aspects de Dieu) furent envoyés sur Terre pour voir s’ils pouvaient trouver leur chemin de retour à la vibration de Dieu ou de la plus pure lumière sans mémoire d’où ils étaient issus. Ceci n’avait jamais été fait de cette façon nulle part auparavant. C'est le caractère unique de notre situation actuelle ou « expérience ». La Terre est le pivot pour le changement et la paix dans cette galaxie et dans cet univers. L’évolution ailleurs ne peut pas se dérouler avec succès à moins que nous ascensionnions dans la 5e dimension. Plusieurs civilisations nous observent avec un grand intérêt. Les dimensions supérieures peuvent regarder les dimensions inférieures, mais nous ne pouvons pas voir les dimensions supérieures à partir d’ici. Depuis quelque temps, l’humanité a eu virtuellement un accès illimité aux êtres supérieurs de Lumière qui fournissent guidance à travers les contacts des channels et parfois même en se manifestant sous forme éthérique ou physique.

      INTERVENTION DIVINE

      L’Intervention Divine sur les affaires d’une planète peut se produire lorsque le progrès spirituel est entravé. En effet, ceci fait partie de notre contrat d’incarnation qui le prévoit à notre niveau d’évolution, avant de nous connecter à nouveau, de manière permanente, avec d’autres civilisations galactiques.

      L’intervention est menée à un niveau physique par nos frères et sœurs de l’espace, et à un niveau spirituel par la Hiérarchie Spirituelle. Nos frères de l’espace font partie de la Fédération Galactique de Lumière, une espèce de «Nations Unies » de notre galaxie, comprenant plus de 200.000 ou 90% de civilisations qui la composent. Elle fut formée il y a plus de 4 millions d’années. Environ 60% d’êtres physiques de notre galaxie sont d’apparence non-humanoïde.

      Ces deux types voyagent dans les vaisseaux de l’espace. Un groupe inter-galactique de vaisseaux et de personnel, le Commandement Ashtar, travaille de près avec la Fédération Galactique. La Hiérarchie Spirituelle est composée par les ordres des Elohims, le Conseils des Seigneurs du Temps, les Royaumes Angéliques, les Maîtres Ascensionnés, et le royaume des Devas. Ils n’ont pas besoin de vaisseaux, bien que les Maîtres Ascensionnés soient souvent dans les vaisseaux du Commandement d’Ashtar. ( Note n° 19 du Webmaster : Nous avons parlé du commandant Ashtar Sheran, dans notre article audelaGrandNord.html, et nous signalons qu'il existe un site qui lui est entièrement concacré à : http://ashtar.sheran.free.fr ).

      Incidemment, les Seigneurs du Temps régulent le temps, qui avec la Lumière, sont les deux éléments qui composent la Création.

      La Fédération Galactique a plus de 18 millions de vaisseaux de l’espace dans notre système solaire à tout moment, faisant des rotations à partir d’une base plus vaste. La compétition est forte parmi les membres afin d’être ici et d’aider dans cette période importante de «fin des temps » ! Certains vaisseaux-mère font des milliers de kilomètres de long. Les plus petites navettes sont celles qui sont aperçues dans notre atmosphère.

      Un plan du Premier Contact a été mis en place par la Fédération il y a environ dix ans. Celui-ci devrait très probablement culminer par des apparitions massives de vaisseaux, un changement des structures de gouvernement mondiales, une unification de toutes les sociétés, et un retour à notre souveraineté personnelle. Ensuite, on nous montrera comment gérer et nous adapter à l’ascension et à la pleine conscience. La plupart devraient être menée sur les vaisseaux de l’espace et à l’intérieur des magnifiques cités souterraines.

      CHANGEMENTS TERRESTRES

      Il est nécessaire pour la Terre de se nettoyer et de s’équilibrer en vue de l’ascension. Cette préparation fait partie de plusieurs conditions climatiques extrêmes que la planète a traversées au cours des années passées. Beaucoup d’activité volcanique et sismique a soulagé les plaques tectoniques sous-marines de la Lémurie dans l’Océan Pacifique (qui sombra il y a environ 25.000 années), et de l’Atlantide dans l’Océan Atlantique (il y a 12.000 années) (Note n°20 du Webmaster: Inutile de montrer ici que presque tout le site ARTivision est basé sur ce thème) . Faisant partie de ce rééquilibrage, ces masses de terre de la Lémurie et de l’Atlantide doivent refaire surface. Elles possèdent d’anciens temples et pyramides, qui devront être réactivés.

      Le magma qui bouillonne à l’intérieur de la croûte terrestre a chauffé les océans depuis un certain temps. Ceci cause les soi-disant effets de El Nino et la Nina, en particulier dans les régions équatoriales.

      Deux grands cristaux de glace, connus comme les firmaments, se reformeront autour de la planète. Ces couches conservent certaines énergies contenues dans la Terre et fourniront à toute la planète un climat semi-tropical. Ils empêchent aussi les rayons nocifs de toucher la terre à partir de l’espace extérieur. L’eau de la fonte des calottes polaires et de l’océan sera utilisée pour ces firmaments. L’effondrement de ces couches dans les temps anciens fut la cause de grandes inondations et de pertes de vie sur la planète. Les gens dans ces temps étaient deux fois plus grands que ce que nous sommes maintenant du fait de la protection contre la dégradation de l’ADN. Les couches se formeront à partir de 4 500 à 5 500 m, et de 10 700 à 11 600 m. Les ouvertures se produiront aux Pôles Nord et Sud, et les firmaments seront plus hauts le long des contours de hautes montagnes.

      D’autres modifications géographiques se produiront, et de nouvelles mers et lacs intérieurs seront formés. Toutes les formes de vie, les animaux, et plantes seront retirés de Terre avant que cela n’arrive. L’humanité sera essentiellement déménagée vers les cités de l’intra Terre pendant que ceci aura lieu. Même après notre ascension, certains changements terrestres continueront à avoir lieu.

      LE FUTUR PROCHE

     
Davantage de personnes sont capables de confirmer ce qui se passe en se connectant à leur Soi Supérieur, leur Présence Je Suis pendant la méditation. Ce « processus intérieur » a été pratiqué sur Terre bien avant que les religions et les groupes philosophiques ne soient formés. Les gens peuvent aider en visualisant les énergies de Lumière sous la forme d’amour inconditionnel qui s’ancrent dans et sur la planète. L’amour réussit tout ! Il produit la paix, la guérison, l’harmonie et l’unité.

      Les changements anticipés vers un nouveau système monétaire et l’abandon de la dette mondiale pourraient changer les structures du gouvernement dans un futur proche. Si les quelques cabales de l’ombre qui contrôlent la planète ne permettent pas ces changements, alors le Premier Contact avec nos amis de l’espace et spirituels pourrait avoir lieu plus tôt que prévu. Si les changements ont lieu, alors une plus grande abondance financière et spirituelle sera disponible à toute l’humanité. Les divisions entre les races et les pays cesseront d’exister.

      Il y a plusieurs personnes qui travaillent discrètement au sein du gouvernement, des systèmes judiciaires et financiers pour aider à la mise en place de ces changements. Nous devrions en entendre parler bientôt. Plus de types d’énergie libre deviendront disponibles, en particulier pour l’utilisation dans nos maisons et les systèmes de transport. Ces inventions sont disponibles depuis un certain temps. Ceci a été montré dans le Projet de Révélation du Dr Steven Greer et ses amis qui expliquent au monde l’étendue des relations secrètes avec les civilisations ET depuis les derniers 60 ans. Nous sommes au Temps de la Vérité où plusieurs des vérités cachées, même celles du Gouvernement de l’Ombre doivent être dévoilées.

      L’événement de plusieurs changements catastrophiques sur Terre, produisant de nombreuses pertes de vie, n’aura probablement pas lieu à cause d’une élévation de la conscience collective qui s’est produite quelques semaines après les atrocités du 11 Septembre, causées non pas par des terroristes isolés mais par certaines personnes contrôlant le Gouvernement Américain (Note n° 21 du webmaster: Sensationnelle révélation, qui confirmerait en partie les dires de certains chercheurs comme Thierry Messian ). Il est encore possible que de temps en temps quelque activité volcanique ou sismique puisse encore avoir lieu.

      Ces êtres chers qui nous ont quittés pourraient nous rejoindre dans les dimensions supérieures, si cela est leur choix. D’autres êtres qui sont morts, ou qui vont le faire dans le futur, peuvent avoir déjà décidé à un niveau supérieur qu’ils ne sont pas encore prêts pour l’ascension dans les dimensions supérieures. Ils vont se réincarner sur une planète de 3e dimension, possiblement dans la grande planète Nibiru, qui fera bientôt partie de notre système solaire.

      Tenez vous prêt pour une aventure intéressante.


     Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes…

      Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le! "

     Fin de citation.

     
Que dire de plus devant ce texte incroyable qui confirme encore, bien des éléments mis en exergue par ARTivision, depuis ses débutsen 1997, si ce n'est : Bravo: "Le temps des révélations", est semble-t-il bien arrivé... A bon entendeur salut....

     Ce jour, il nous vient l'idée que l'on pourrait, avec une très bonne chance, pousser plus avant des investigations, qui correspondent à l'incroyable texte précédent.

     En effet, ce texte extraordinaire nous vient en premier lieu, d'un texte anglais transmis à l'adresse :

http://www.scribd.com/doc/16435593/Changes

     At ce sujet on peut contacter le Webmaster Terry Melanson de ce site à :
http://www.conspiracyarchive.com/Contact/

     La phrase, nous l'avons dit, entre autres choses extraordinaires, qui a fait tilt pour nous, est la suivante :

" ...Et comment le programme spatial Apollo fût une couverture pour dissimuler une technologie bien supérieure. ".

Et en anglais cela donne: "...And how the Apollo Moon Program was a cover-up of higher technology."

      Nous avons même précisé plus haut, que nous étions totalement soufflés, par cette révélation et nous aimerions en savoir vraiment plus.

     Cette phrase pourrait-elle signifier que les Américains sont bien montés sur la Lune, et pas avec le Lem d'Apollo, mais avec les soucoupes des Petits Gris leurs complices ?

     Comme nous ne maîtrisons pas suffisamment la langue de Shakespeare, nous invitons tout internaute qui parle couramment l'anglais, à écrire à Monsieur Terry Melanson et le prier d'être assez aimable pour demanderau médium qui lui a transmis ce texte extraordinaire, d'avoir la gentilesse de préciser, lui même, cette phrase insolite : "...And how the Apollo Moon Program was a cover-up of higher technology."
     Seule la réponse de ce médium, est à prendre en considération et non les commentaires d'une tierce personne quelconque.

     Il est ici, aussi à noter dans ce texte extraordinaire, que ce médium a bien spécifié à deux reprises (en mettant assurément en danger sa vie ), que ce ne sont pas des terroristes qui ont fait sauter les tours du WTC à New York (probablement les fameux illuminatis), mais, il est hélas passé un peu vite sur cette affaire de technologie secrète pour Apollo, affaire incroyable, qui à notre avis, fait aussi partie du Grand Bluff.

     Il y a déjà quelques temps, nous avons interrogé l'entité transcendente Soria, sur les attentats du WTC, et elle nous a fait une réponse de normand en transformant notre question, en une autre question : " ...êtes vous prêt à assimiler ce qui s'est réellement passé ? "

     Nous en avons déduit, que c'était une façon détournée de protéger Mme Régine Françoise Fauze, la dame qui est son channel en France. Nous n'avons pas donc pas insisté sur cela et nous n'avons plus posé cette question du WTC.

     Si cette démarche des internautes qui parlent anglais pouvait aboutir, nous aurions donc fait un très grand pas dans la découverte de l'incroyable secret concernant la Lune, que nous cachent ces conjurés des USA. ( A bon entendeur salut. )

     Pour l'internaute qui rentrerait pour la première fois dans notre site en lisant cet article , rappelons qu'en ce qui concerne la Lune et le prétendu alunissage des américains avec Apollo, nous avons débattu du sujet dans nos articles plutôt corsés :

http://www.artivision.fr/docs/unplusdansespace.html
http://www.artivision.fr/docs/Ameriquechocretour.html .

     Mais tout ce qui précède, nous permet désormais de mieux saisir la puissance du verbe, du très Grand Maître qui fait là aussi, allusion à la la notion de vies multiples de l'humain, ainsi que l'affirment de nombreux articles d'ARTivision...

Tu es dans le monde mais tu n'es pas de ce monde.

I1 est inutile de laisser les façons d'être du monde t'enfoncer.

Jouis-en mais n'essaye pas de les posséder

et ne leur permets pas de te posséder.

Dans le Nouvel Age, il n'est pas nécessaire

d'être vêtu de hardes et couvert de cendres,

ou d'aller partout en déclarant que tu es un misérable pécheur

et n'es pas digne d'être appelé l' enfant bien-aimé du Très Haut .

Cet enseignement appartient aux temps anciens et il est faux et sans réalité.

Accepte le fait que nous faisons Un avec Ce Très Haut et qu'Il est en toi .

Sens-toi tiré hors des ténèbres de cet enseignement erroné vers la lumière glorieuse.

Laisse l'ancien derrière et laisse-le mourir d'une mort naturelle.

Entre dans le nouveau, renais en Esprit et en Vérité,

et découvre la signification de la vraie liberté.

Le Très Haut a besoin de toi libre et non pas ligoté par toi-même

et par le souci de ta propre personne.

Sois comme un tout petit enfant, libre et joyeux,

et vis dans l'éternel présent.


***********************

La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 11 Avril, après adaptation d'ARTivision.

     Comme on le voit, ces sublimes paroles, rejoignent parfaitement les textes ésotériques , qui axent notre démarche sur l'appréciation de l'éternel Présent.

     Mais ce 20/08/2014, pour mieux saisir l'importance de ce concept (qui doit sérieusement faire grincer des dents les intellectuels blasés, bien assis dans cette société), plaçons ici une fois encore, les sublimes paroles, du Collectif Soria , formé on le sait, de 4520 entités cosmiques. En effet dans le premier ouvrage de ce collectif transcendant :

  

     On lit page 14 :

    "Le passé est dans le présent et le futur l'est aussi. Illusion du temps, il n'y a pas de passé ni de futur ; seul existe le moment présent. Cette notion va prendre corps et sera assimilée dans les dix ans à venir. D'ici là, les événements futurs viendront du chemin ouvert par vos pensées. La lumière dégagée depuis cinquante ans a aplani beaucoup de difficultés et d'épreuves, et a sauvegardé votre planète."

    Nous ajoutons enfin que cette notion révolutionnaire du temps cosmique semblait être connue du Maître Jésus-Christ, (dont l'existence est niée par certains agnostiques et autres mécréants matérialistes), puisque qu'il préconisait on le sait, ouvertement de "ne pas se préoccuper du lendemain et de vivre au jour le jour", sans doute pour mieux s'ancrer dans l'énergie relevant de la quatrième dimension, ce qui lui permettait évidemment de réaliser ce que nous avons appelé "des miracles", miracles qu'il avouait, lui même, être à la portée de chacun de nous.

      Nul doute que ce Christ avait reçu un enseignement télépathique, très élaboré , venant du Collectif Soria , et aussi, sans doute, des Maîtres vivant à l'intérieur de la Terre , (Voir plus bas), qui seraient capables de faire aussi bien, des miracles, d'après Billie Faye Woodard. : voir nos articles inimaginables:



       D'ailleurs, Soria, nous dit aussi que Jésus-Christ, était un Maître Planétaire, un de ces envoyés cosmiques qui a su utiliser une énergie sublime, (Elizabeth Klarer, nous dirait qu'il s'agit du pouvoir intrinsèque de la lumière) , pour mutiplier les pains, les poissons, le vin... etc..., et qui disait que tout chacun pouvait en faire de même.

      Donc dès lors, nous pouvons comprendre, ces mots tout à fait extraordinaires ,(jamais pris en compte dans notre société très matérialiste), de ce Maître Jésus-Christ, exprimée en Matthieu chap. VI vers 24-34 :


Extrait de la Bible du Chanoine A. Crampon de 1939.

    
Mais, certains mécréants notoires, pouraient croire en plus que ce nommé Jésus Christ, partisan de la "non violence",( est pour eux une mauviette, une sorte de mollasson apathique, qui tend l'autre joue, quand on le frappe sur l'une, et qui accepte tout événement gentillement. Rien n'est plus faux.

     Pour vous en convaincre, lisez plutôt ce passage que très peu de gens ont compris, de Matthieu Chap.VIII vers.18- 22 :


     Dans ce passage, si vous savez lire entre les lignes, Jésus signifie, à son interlocuteur qui lui demande la permission d'aller enterrer son père qui vient de mourir, qu'il n'a pas compris du tout sa mission, qui n'est pas d'enterrer les gens qui viennent de mourir, mais bien de les ressusciter. Seulement, on comprend alors parfaitement que, ce n'est pas à Jésus , de lui imposer, une ressurection non demandée. Point Barre .

    Rappelons que d'après Jean chap.XI au début, on découvre que Lazare , était mort depuis 4 jours, et qu'il sentait déjà, quand Jésus le ressuscita, en disant alors, en Jean XI, 25 : "Je suis la résurection et la vie ..." .

     Tout cela est très étonnant n'est-ce pas ? Alors Messieurs les incrédules de tous bord, relisez donc svp, ceci qui vous mettra un peu plus dans le bain, et qui est tiré de notre article :


    "" Pourquoi donc ces grecs situaient leur "Paradis ", justement au Pôle Nord, qui est pour nos savants actuels, situé dans une zone extrêmement froide et désertique ?" .

    De plus, on apprend que le dieu "Apollon rencontra les hyperboréens, peuple vénérable qui ne connaît ni la maladie, ni la vieillesse".

    Curieux n'est-ce pas !!!, d'autant que cela nous est explicitement présenté , dans ouvrage surprenant, du Dr Ferdinand Ossendowski, Bêtes Hommes et Dieux, voyageur polonais illustre, homme de science et écrivain, dont le manuscrit original a été publié dès 1924 chez Plon, et dont nous ne possèdons que l'édition de poche publiée au 2e trim 1970 chez l'éditeur "J'ai lu"A 202, dans la prestigieuse collection hélas disparue, "L'aventure mystérieuse du Cosmos et des civilisations disparues" :

  

     Voici quelques bribes, des pages en question :

     " Le lama Turgut qui fit le voyage d'Ourga à Pékin avec moi, me donna d'autres détails :

     "La Capitale d'Agarthi est entourée de villes où habitent des grands prêtres et des savants. Elle rappelle Lhassa où le palais du Dalaï lama, le Potala, se trouve au sommet d'une montagne recouverte de temples et de monastères. le trône du Roi du Monde est entouré de deux millions de dieux incarnés Ce sont les Saints panditas...

     ...Ils peuvent dessécher les mers, changer les continents en océans et répendre les montagnes parmi les sables du désert. A leur commandement, les arbres, les herbes et les buissons se mettent à pousser; des hommes vieux et faibles deviennent jeunes et vigoureux et les morts ressussitent. Dans d'étranges chariots, inconnus de nous, ils franchissent à toute vitesse les étroits couloirs à l'intérieur de notre planète
""
.


Fin de citation.


      Avouons, que ces propos du Dr F. Ossendowski, surclassent de très loin, les meilleurs auteurs de Science-Fiction, et à l'époque, même un tabloid très réputé, et avide de scoops journalistiques sensationnels, n'aurait pas eu le courage de publier ce qui précède...

     Ceci prouve de plus que le peuple de l'intérieur a des millénaires d'avance sur nous dans la compréhension du Cosmos, et de sa manifestation sur la Terre, que nous appelons : La Nature " .

Fin du texte concernant le Dr Ferdinand Ossendowski .

      Mais ce 21/08/2014, revenons sur cette théorie de la "Non Violence", si chère au Mahatma Gandhi, et théorie, on le sait, qui a fait ses preuves, car les anglais ont bien quitté les Indes sans que Gandi ait tiré un seul coup de feu. (Bien sûr des bien-pensants académiques trouveront d'autres explications banales au départ des anglais)

      Cependant il n'est pas interdit de penser, que cette loi de la non-violence a aussi pour corrolaire cosmique le principe de la non intervention négative, dans le cours de civilisations qui n'ont pas atteint le même développement "culturel" que nous. Chacun sait en effet les désastreuses conséquences, que furent les diverses interventions des européens dans le Nouveau Monde, où l'on a massacré les amérindiens (incas, mayas, aztèques, et autres mohicans, etc ..), qui avaient tout aussi, le droit de vivre sur la terre de leurs ancêtres. Ces Européens, portent désormais un énorme karma ( mot non étudié dans nos universités), qui au niveau cosmique, ( nous l'avons déjà dit plus haut) pourrait s'énoncer ainsi : "On récolte toujours un jour, ce que l'on a semé". Cette loi cosmique, on le sait, n'est pas hélas enseignée dans nos écoles ...

    Voyez donc aussi, cette missive que nous avons reçue, le 24 Nov 2012 d'un internaute qui ne croit pas du tout à l'existence des Petits Gris:

From: J-C................
Sent: Saturday, November 24, 2012 7:03 AM
To: fred.idylle@orange.fr
Subject: Petits Gris

    Bonjour M. IDYLLE

    Puisque vous affirmez que les "petits gris", ont un niveau technologique très supérieur au nôtre, ainsi que des intentions peu charitables, comment expliquez-vous qu'ils n'aient pas depuis longtemps envahi notre planète et exterminé l'humanité ?

    Je vous souhaite une excellente journée.
J-C. .......


     Le propos très allarmiste de cet internaute, nous fait penser d'emblée à celui d'un partisan (à une époque pas si éloignée) de la thèse de la Terre plate, qui affirmait ceci : "La Terre ne peut être ronde, car les gens des antipodes tomberaient dans le vide". Bien sûr, il ignorait que, la loi de gravitation autrement dit la pesanteur, collerait, ces gens des antipodes, comme lui, à la terre ferme. Donc, on peut dire ici "Aux innocents les mains pleines"

     Nous espèrons que le propos, de cet internaute, n'est qu'une boutade, et qu'il ne cautionne pas du tout, son contenu belliqueux.

     D'ailleurs certains penseurs n'hésitent pas désormais, à dire que Christophe Colomb et ses commanditaires, ont été indirectement, les artisans de la plus grande catastrophe écologique de notre histoire contempotaine, comme le prétendait de son vivant, le commandant Jacques-Yves Cousteau , et aussi Monsieur Alexandre Dorozynsky, dans le Science & Vie n° 892 de Janvier 1992 :

  

     Nous croyons avoir démontré que l'extraterrestre "Orange", présenté ci dessus, à six doigts et six orteils,

  

n'était pas un pantin en silicone ( comme l'ont souhaité de très nombreuses revues égarées), mais bien une entité d'une autre espèce, qui évolue sur Terre depuis des centaines d'années ou plus, sans intervenir officiellement dans notre civilisation, alors qu'elle avait les moyens de le faire, avec ses nefs spatiales et sa technologie, très supérieures aux nôtres. ( Le risque zéro n'existe nulle part, et son engin volant est tombé un jour, on ne sait pas bien pourquoi).

     Pourquoi donc "cet orange", n'est-il pas descendu un jour, sur une place publique, pour montrer son existence) Voilà la question cruciale qu'il faut vraiment se poser !!!. Une partie de la réponse pourrait bien être n'est-ce pas, ce principe cosmique de non intervention , principe très mal assimilé par les rationalistes endurcis.

     Pour mieux éclaircir tout cela, prenons l'exemple d'un jardin potager, que vous cultivez , en bordure d'une petite forêt .

     Dans ce jardin, il y a une colonie de fourmis , qui se dispute l'espace environant, avec une colonie de termites. Vous assistez à des combats épiques, entre ses deux colonies ( le niveau d'évolution de certains extraterrestres et vous, est de loin supérieur, à celui qui existe entre vous et ces insectes ).. Or, il vous faudra un jour, labourer votre jardin pour le rénover. Evidemment cela va détruire totalement, les infrastructures élaborées par ces colonies d'insectes.

     Si votre niveau culturel, n'est pas très élevé, vous n'irez pas, par quatre chemins pour labourer votre jardin, sans vous poser nullement la question, de l'utilité sur Terre de ces insectes.

     Si votre niveau est plus puissant, vous prendrez contact par télépathie avec un représentant (une sorte de Moïse) de chaque colonie et lui demandant de dire à son peuple de filler au plus vite s'installer dans la forêt voisine. Reste a savoir si le peuple en question voudra bien écouter les conseil de "l'élu" pour se déplacer en masse vers la forêt.

     Cette histoire ne vous rappelle rien ? Elle semble calquer, en effet sur ce que nous racontent de très nombreuses mythologies et en particulier les textes qui sont à la base de Toute notre civilisation judéo-chrétienne, à savoir ce que nous dévoilent l'Ancien Testament et le Nouveau Testament .

Faut-il encore rappeler ici que l'entité nommé dans l'ancien Testament qui selon les Bibles choisies, est appelée des divers vocables :Dieu , YHWH, Iavhé, Yahveh, Adonaï, l'Éternel, le Seigneur, Jéhovah, the Lord..., et dont le comportement est souvent inqualifiable, n'a rien à voir avec le Dieu Cosmique ou l'Esprit Universel (dont l'existence est niée par certains esprits qui se disent forts et agnostiques), cette "Energie Subtile et Pensante", située probablement dans la quatrième dimension et aussi dans des dimensions encore plus supérieures, que Jésus-Christ honorait et vénérait sous la dénomination de (nous l'avons déjà vue) "Mon Père". N'est-il pas écrit, en effet, en Matthieu VI-6 : >"Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est lá dans le lieu secret...".

     D'autre part, et cela est tout à fait hors normes , Jésus n'a jamais écrit nulle part, que l'Elohim Iahvé ou Jéhovah, était son père spirituel, dont il rejette d'ailleurs a priori , la "loi du Talion", car il affirme clairement : " Vous avez appris qu'il a été dit : œil pour œil , et dent pour dent. Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant..." Matthieu V-38.

     Pas besoin de chercher longtemps, ceux à qui profitait cet amalgame entre l'Ancien Testament et le Nouveau, et cela pour mieux contraindre à l'obéissance l'innocent commun des mortels , et faire appliquer la devise scélérate : "Il faut diviser pour mieux régner" .

     Il n'en reste pas moins vrai, que nous avons publié de nombreux articles révolutionnaires (et le mot est encore bien faible), sur le sujet :

http://www.artivision.fr/docs/bible.html
http://www.artivision.fr/docs/peupleciel.html
http://www.artivision.fr/docs/DocumentsermentObama.html
http://www.artivision.fr/docs/Elohimfeminin.html
http://www.artivision.fr/docs/blaspheme.html
http://www.artivision.fr/docs/Elohimamer.html
http://www.artivision.fr/docs/SirLaurenceGardner.html

     Mais il est certains que des libres-penseurs , parfaitement intégrés au système, vous diront "Ces histoires vieillottes d'Elohim et consorts, nous indiffèrent passablement. Nous avons d'autres chats à fouetter ces temps-ci... Point Barre ".

     Ces libres-penseurs semblent oublier un peu vite, que tout est lié sur cette planète, et que par exemple, et il y a beaucoup d'autres affaires de même nature, l'histoire d'Israël, qui embarrasse actuellement bien des consciences, en est intimement liée...

A vous donc de juger, toute cette affaire, en connaissance de cause ...

     Finalement il convient ici de montrer que cette affaire d'éternel présent, est bien plus sous-jacente qu'on ne le suppose nous affirme le très Grand Maître :

Tu as souvent entendu ces mots : ""La vie est ce que tu en fais"
mais qu'en as-tu fait ? Ne vois-tu pas que tu contrôles ta vie,
ton bonheur, ton succès, tes joies et tes chagrins ?
La vie peut être merveilleuse, excitante et splendide,
mais il ne tient qu'à toi de la rendre ainsi en espérant le meilleur.
Vis un jour à la fois et vis-le pleinement.
Ne perds jamais de temps à t'inquiéter du lendemain
et de ce qu'il peut apporter, ni à te laisser aller au découragement
parce que tu sens que tu ne peux pas faire face à toutes les éventualités ?

Regarde toujours le bon côté de la vie et concentre-toi dessus dans l'éternel présent.
Le fait que hier ne s'est pas bien passé ne veut pas dire qu'il en sera de même aujourd'hui.
Laisse hier derrière toi. Tires-en la leçon, mais ne le laisse pas gâcher aujourd'hui.
Aujourd'hui est devant toi, pur et sans tâche.
Que vas-tu en faire ?


La petite voix : Eileen Caddy. Le Souffle d'or (1994).
Méditation pour le 29 Septembre, après adaptation d'ARTivision


    Il semble donc, comme nous l'avons évoqué plus haut, que mieux vaut apprécier dans l'instant, les beautés et sa générosité de la Nature, et elle saura amplifier, toujours davantage, cette structuration transcendante de nos pensées d'aujourd'hui...

     Mais ce 23/08/2014, nous notons avec un grand intérêt que, dès la date 2005, nous avons découvert que le super texte d'Arcturus , vu plus haut, parlait du Dr Steven Greer, le chantre (comme ARTivision) de la Divulgation, en ces termes :

"Ceci a été montré dans le Projet de Révélation du Dr Steven Greer et ses amis qui expliquent au monde l’étendue des relations secrètes avec les civilisations ET depuis les derniers 60 ans. Nous sommes au Temps de la Vérité où plusieurs des vérités cachées, même celles du Gouvernement de l’Ombre doivent être dévoilées.

     Donc pour faire plutôt court, voici ce que l'on peut découvrir d'important dans notre article placé à :


     Voici donc, un extrait du livre de Mai 2008 en question :

  

    " Supposons que vous ayez découvert l’existence d’un organisme transnational redevable envers aucun gouvernement, mais ayant infiltré les plus importants : qui, par des actions criminelles et un comportement impitoyable (y compris l’assassinat) se serait attribué le contrôle illégal des technologies les plus puissantes jamais découvertes, y compris le voyage dans l’espace, des technologies qui pourraient supprimer le besoin en combustibles fossiles, préserver l’environnement, mettre fin à la pauvreté dans le monde et que cet organisme n’ait pas le moindre souci des lois, de la démocratie, de la liberté et du bien-être des peuples ni de l’avenir de la planète : qu’auriez vous fait ?… Parce que si vous aviez su et que telle eût été votre réaction, vous auriez fini comme John Kennedy, ou Lord Mountbatten, qui a sauté sur une prétendue bombe de l’IRA, qui était en fait posée par cet organisme. Ou vous auriez subi le sort de Marilyn Monroe, de Mary Meyer, et de toutes ces personnes qui n’ont pas voulu rentrer dans la combine d’un certain secret. Et malheureusement aussi comme certains membres de mon propre groupe, comme l’ancien directeur de la CIA, Bill Colby… Au début des années 60, Ben Rich, ancien directeur de Lockheed Skunk Works, aujourd’hui décédé, déclarait que nous avions désormais les moyens de voyager dans les étoiles. "

     Donc il est clair qu'en lisant avec soin ce passage qu'il n'est pas besoin d'être Dr en Philosophie, pour comprendre que ce que suppose ici Steven Greer, n'est qu'une affirmation basique sous-jacente, et affirmation notoire qui obtiendrait chez les Anglo-saxons embarrassés par cette histoire, et invités à se prononcer sur le sujet, la réponse très succincte : NO COMMENT.

     Le site ARTivision a lui, dans de nombreux articles, montré que le voyage jusqu'aux étoiles,, a bien été expérimenté à notre insu bien sûr, par des gouvernants félons, qui depuis belle lurette cachent cela, au monde entier. Voir par exemple le projet Serpo, à notre article :


     Il ne nous reste alors à démontrer, une fois de plus, que célèbre George Adamski , si vilipendé par des ignares inconscients, avait, lui aussi, découvert que les soviètiques de l'époque cachaient parfaitement leur jeu en matière de la connaissance de la Lune

     En effet, dès le millieu de l'an 2000, le site ARTivision, et celui de Philippe Lheureux , ont démontré que les photos montrant les prétendues évolutions des nord-américains sur la Lune, étaient manifestement truquées

.      Mais où le bât blesse, c'est comment expliquer que les spécialistes soviétiques de l'Espace, qui ont dû aperçevoir ces truquages dès Juillet 1969, pourtant, n'ont absolument rien dit depuis ....

     C'est donc, qu'ils étaient parfaitement complices de cette mascarade, et de plus, le concept de Guerre froide, qui battait son plein à l'époque, n'était qu'un autre bluff, mis au point par les compères soviétiques et américains, pour noyer le poisson. Point Barre...

Mais ce 25/08/2014, puisque nous venons de parler de L'affaire Elizabeth Klarer qui surclasse de loin les meilleurs œvres de science fiction, voici dans la même veine l'affaire de Machu Picchu qui nous est contée d'une manière tout à fait hors normes par le remarquable channel nommée Monique :

http://cristalain.over-blog.fr/article-histoire-du-machu-picchu-re-u-par-monique-mathieu-juillet-2013-118934839.html

En effet il y aura une reprise du film sur les Incas , ce Lundi 25 Août 2014 sur la 5 :

vNous déjà vu cette émission spéciale passée un autre jour, et nous avons été soufflés d'entendre les savants parler de burins formés de pierres, utilisés pour tailler ces millions de blocs si bien ajustés, et surtout ces savants, ne disent pas du tout, où était le cimetière de Machu-Picchu, où ont été enterrés les centaines d' habitants.

     Nous vous rappelons alors que ces ce même channel Monique qui nous déclara le 28 Juin 2008 ceci :

     Concernant ">Adamski, il a réellement été en contact avec les Vénusiens, il y a eu maintes preuves de ses contacts, mais malheureusement, il y a toujours eu de la désinformation concernant ce sujet.

     Donc il nous faut maintenant reprendre ici les circonstances qui ont annené cet Adamski , à découvrir que les Soviètiques de l'époque menaient un double jeu concernant leurs visites de la Lune . Franchement pensez-vous qu'un affabulateur, vendeur de Hots dogs ( commes les ignares non recyclés, ont qualité cet Adamski) aurait pu imaginer cela, s'il n'en avait pas, lui même, fait la constatation irritante :

     Il nous semble alors utile justement ici, de présenter le texte suivant de l'ouvrage publié chez Gallimard en Octobre 1986, tel que :


    "Les deux premières tentatives, d'Août et de Septembre 1958 furent des échecs. La troisième, le 8 novembre 1958, voit Pioneer 1 s'élever à 113000 km d'altitude (loin encore des 384 000 Km de moyenne qui nous s'éparent de notre satellite); la suivante, le 6 Décembre 1958 conduit à une performance moins bonne : 102 000 km d'altitude pour Pioneer 3 enfin le succès est acquis le 3 mars 1959 avec Pioneer-4 qui passe à 60 000 km de la Lune. Mais les soviétiques ont fait beaucoup mieux entre temps: Le 2 janvier 1959, ils ont lancé leur sonde Luna-1 (alors surnommé Lunik) qui est passé dix fois plus près de la Lune (à 6500 km seulement), quoiqu'elle soit beaucoup plus lourde: 361 kg, contre 5,9 kg seulement pour Pioneer 4...
     En outre l'exploit de Luna-1 n'est qu'un prélude. Le 12 Septembre 1959, Luna-2 prend à son tour la route de la Lune sur laquelle elle s'écrase deux jours plus tard, dans la Mer de la Sérénité. Pour la première fois, un objet construit par l'homme a atteint un autre corps céleste. La performance de Luna-3 lancé le 4 octobre 1959 est encore plus remarquable: passant derrière la Lune, elle obtient les premières photographies de la mystérieuse face cachée. "



    Voyons maintenant les pages suivantes de notre traduction privée du livre d'Adamski de 1961 "Flying Saucers Farwell":

  

    Notons ici que c'est le 15 Mai 1959, qu'Adamski, dit être arrivé à Amsterdam et qu'il fut reçu en audience privée par la Reine, le 18 Mai 1959.

    Et de plus il y a ceci en page 227:


    Mais d'après notre contrôle, cette brêve audition de la BBC, eu lieu le lendemain de la visite à la reine de Hollande, donc le 19 Mai 1959. Or l'ouvrage précité "La saga de l'espace", nous précise bien, que c'est seulement le 4 Octobre 1959, que les soviétiques ont lancé la sonde Luna-3, qui devait contourner la Lune, et photographier la face cachée invisible de la Terre, pour la première fois. Donc soit Adamski, s'est trompé de date de l'audition de la BBC, soit, si l'on retrouve cet entrefilet vocal de la BBC, à la date indiquée, alors depuis belle lurette, on nous prend pour des minus abrutis, à écarter absolument de la réalité cosmique.

    Aux spécialistes de répondre, aux questions que pose ici, cette incongruité manifeste.

    Pour les puristes, qui aiment partir des documents sources, voici d'abord la converture du Science et Vie 507 de Décembre 1959, qui parle de cet exploit soviétique de Luna III :


     Et voici la page 93, qui annonce l'exploit :


      Et enfin, voici les pages en question, montrant la photo de la face cachée de la Lune, prétendue photopgraphiée pour la première fois, par les soviétiques :


     Mais, pour bien cibler le problème, reprenons vu son importance, ce passage d'Adamski de la page 227, déjà vue plus haut :

" J'étais curieux de savoir comment les Russes avaient gagné cette information. Mes amis et moi discutâmes les possdibilités, plus tard, le matin. Etait-il possible qu'un Russe eut fait une incursion comme-moi, ou qu'il eût reçu l'information de leur satellite, sur la Lune, qui suivit une orbite autour du soleil ?..( L'information reçue au moment où j'écris ceci semble confirmer qu'ils l'ont fait). "

     Alors avez-trouvé l'explication de l'incongruité ?

     Mais dans le texte qui précède, Adamski , ne dit pas clairement qu'il ne peut s'agir que du satellite Lunik 1, lancé le 2 Janvier 1959, qui, parait-il, serait passé seulement à 6500 km de la Lune. On était le 19 Mai 1959, et il est donc inutile d'évoquer Luna 2 du 12 Septembre 59, qui s'est dit-on écrasé sur la Lune, et encore moins on l'a vu Luna 3 lancé le 4 Octobre 1959.

     De plus Adamski ne dit pas non plus, quelle information il a reçue, et qui a confirmé ses soupçons. Comme vous le voyez donc Adamski ne pouvait pas tout dire de ce qu'il savait car cette information était, selon nous, d'une importance capitale, et relevait de notre impérieuse connaissance historique de l'Astronautique, et décidément cet Adamski , nous surprendra toujours davantage ...

     Et que celui qui sait lire, ce qui se dessine clairement entre ces lignes, (une exclusivité d'ARTivision) ... en tire la conclusion qui s'impose, et surtout , le besoin d'en savoir plus.

     A suivre. ...

           Fred IDYLLE

     Article mis en page le 22/07/2014 , et revu le 24/07/2014 , et revu le 25/07/2014 , et revu le 27/07/2014, et revu le 28/07/2014, et revu le 30/07/2014, et revu le 31/07/2014, et revu le 07/08/2014, et revu le 08/08/2014, et revu le 09/08/2014, et revu le 10/08/2014, et revu le 11/08/2014, et revu le 13/08/2014, et revu le 14/08/2014, et revu le 17/08/2014, et revu le 18/08/2014, et revu le 20/08/2014, et revu le 21/08/2014, et revu le 23/08/2014, et revu le 25/08/2014, et revu le 11/11/2014

Pour tout contact : fred.idylle@orange.fr

Retour à la page d'accueil